Jump to content

[rugby] La France, Terre Trop Accueillante


Recommended Posts

L’année 2007 a confirmé l’évolution entrevue depuis quelques années. Les joueurs étrangers se font de plus en plus nombreux dans le championnat de France. Les voix s’élèvent contre ce phénomène mais la tendance ne semble pas prête de s’inverser, la réglementation en place s’avérant particulièrement permissive.

Un salaire plus élevé, un nouveau défi sportif.

Le Top 14 attire de plus en plus les joueurs étrangers. Sur les 470 rugbymen sous contrat en novembre 2007 dans le championnat tricolore, 189 ne possèdent pas la nationalité française, soit plus d’un tiers des effectifs. L’augmentation du nombre des joueurs qui ne sont pas français, à peine 1% de plus, n’est pas inouïe, mais elle confirme une tendance qui se met progressivement en place. La réglementation de la Ligue nationale de rugby (LNR) est pourtant théoriquement restrictive. Un club ne peut engager que deux joueurs étrangers dans son effectif, pas un de plus. Reste que les exceptions sont nombreuses. Comme pour le football, l’arrêt Bosman prévaut en rugby et les ressortissants de l’Union Européenne, ou plus globalement de l’espace économique européen, peuvent librement travailler en France et ne sont soumis à aucun quota.

Il est une autre exception qui déroge à la règle édictée par la LNR.

Signés en 2000 et en vigueur depuis 2003, les accords de Cotonou permettent aux 77 signataires d’envoyer leurs joueurs en France sans que ces derniers ne soient soumis à la moindre restriction. De quoi offrir à la France la possibilité de puiser dans un vivier de joueurs particulièrement important, d’autant que parmi ces signataires se trouvent l’Afrique du Sud, les Tonga, les Samoa ou encore les Fidji. Seules les deux autres grandes nations du rugby, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, restent encore soumise à la politique de quota instaurée par la LFP. À tout cela il faut enfin ajouter qu’un joueur qui évolue en France depuis plus de trois ans n’est plus considéré comme un étranger et libère donc une place, même s’il garde sa nationalité d’origine.

Les problèmes de communication se multiplient ainsi au sein de certains effectifs et ralentissent la progression du club. "Vous savez, un ou deux étrangers dans une équipe ça se gère, mais quand ils représentent les trois quarts de l’effectif, c’est plus compliqué. Il faut parler en français et en anglais, il faut sans cesse tout traduire aux étrangers, et on perd un temps fou à communiquer" expliquait Patrick Tabacco, le troisième ligne de Castres.

Vers l’affaiblissement des sélections nationales ?

La limitation recherchée par la LNR apparaît donc finalement peu efficace au vu des dérogations qui y sont apportées. Ce manque de restriction inquiète même certains dirigeants du rugby français et international qui voient là le risque d’un appauvrissement des équipes nationales. "Ce n’est pas très bon d’avoir tous ces joueurs étrangers en Europe (…) Comment allons-nous faire progresser nos propres joueurs ?" s’interrogeait Syd Millar, le président sortant de la Fédération internationale de rugby (IRB), au début du mois de décembre. "Je crois qu’il faudra arriver à un accord européen sur les quotas de joueurs étrangers pour sauvegarder les équipes nationales" s’inquiétait Max Guazzini, président du Stade Français, la semaine dernière dans L’Équipe.

Privilégier certains joueurs étrangers à des postes clés sans permettre aux jeunes de percer risque en effet de ralentir leur progression et leur éclosion. Avant la Coupe du monde, Jo Maso s’inquiétait ainsi de la pénurie de piliers en France. "Quand on fait le tour des postes, notamment celui de pilier, où il y a trois incontournables (ndlr : Sylvain Marconnet, Olivier Milloud, Pieter De Villiers.), on n’a pas grand monde derrière." Le forum de Woking, qui s’est tenu à la fin du mois de novembre dernier et réunissait les grands acteurs du rugby mondial, devait se pencher sur cet état de fait. Il ne s’y est guère attardé malgré les nombreuses demandes effectués depuis plusieurs mois...

Marie Ange Kostoff

http://www.lapagedessports.com

Le 26 décembre 2007

:chuis:

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...