Jump to content

47''50 ....


Recommended Posts

GengisK31

:original: ENORMISSIMEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!! je sais rien à voir avec le rugby mais juste là... respect mÔnsieur BERNARD

:original:

Link to post
Share on other sites
jauzy19

C'est clair il est ENORMISSIME, au propre comme au figuré. Ce type a une caisse... :original:

Link to post
Share on other sites

D'Alain Robert qui a battu 2 fois le record du monde du 100m nage libre et qui a nagé en 47"50 !

Link to post
Share on other sites
jauzy19
D' Alain Robert qui a battu 2 fois le record du monde du 100m nage libre et qui a nagé en 47"50 !

:smile:

C'est Alain Bernard en fait.

Link to post
Share on other sites
seb93
D' Alain Robert qui a battu 2 fois le record du monde du 100m nage libre et qui a nagé en 47"50 !

:smile:

C'est Alain Bernard en fait.

A côté de lui, Swanepoel fait adolescent anorexique :chuis: Quelle carrure :chinois:

Link to post
Share on other sites
D' Alain Robert qui a battu 2 fois le record du monde du 100m nage libre et qui a nagé en 47"50 !

:smile:

C'est Alain Bernard en fait.

Ah oui je confondais avec le mec qui s'amuse à grimper sur des grattes-ciel ! :smile:

Link to post
Share on other sites

Alain Bernard a battu aujourd'hui le record du monde du 50m nage libre !

mais j'ai oublié combien il a fait...

Link to post
Share on other sites
PARIS (AP) - Le Français Alain Bernard, nouveau recordman du monde des 50m et 100m nage libre, a reconnu lundi soir qu'il prenait un "traitement de fond" faisant l'objet d'une AUT (autorisation d'usage à des fins thérapeutiques) pour de "l'asthme d'effort".

"C'est un traitement avec une AUT, une autorisation à usage thérapeutique, autorisée par la Fédération internationale de natation, et l'AFLD", l'Agence française de lutte contre le dopage, a expliqué Alain Bernard sur France 2 en réponse à une question.

"C'est un traitement de fond, parce que j'ai de l'asthme d'effort, qui a été détecté il y a maintenant deux ans", a ajouté le nageur, médaille d'or des 50m et 100m nage libre aux championnats d'Europe de natation à Eindhoven. "Maintenant, ça figure sur chacune de mes prises de contrôle antidopage et je n'ai jamais eu aucun souci jusque là".

Le code mondial antidopage de l'Agence mondiale antidopage (AMA) a créé la procédure d'autorisation d'utilisation à des fins thérapeutiques (AUT), pour permettre à un sportif d'être autorisé, avant de participer à des compétitions, à utiliser des substances normalement interdites, souligne l'AFLD sur son site web.

Hum... des qualités fondamentales exceptionnelles mais quand même une aide à la performance... et surtout que l'on ne me dise pas que son asthme s'est développé à 22 ans après je ne sais combien d'années de haut niveau...

C'est comme dans le rugby professionnel qui découvre jour après jour des asthmatiques qui s'ignoraient : l'asthme qui touche environ 4% de la population française a une fâcheuse propension à être plus répandu chez les sportifs de haut niveau, paradoxe que je ne m'explique guère...

Link to post
Share on other sites

En 1997 toute l'équipe Sudaf souffrait d'asthme et était "traitée" en conséquence;

Moi, je souffre d'ASM depuis toujours, c'est incurable, d'ailleurs je ne me soigne pas.

Link to post
Share on other sites
Moi, je souffre d'ASM depuis toujours, c'est incurable, d'ailleurs je ne me soigne pas.

Tu as bien raison :smile:

Link to post
Share on other sites
jauzy19

L'Australien Sullivan vient de faire 47"55 en demi-finale des trials Australien. :smile:

Décidemment en natation les chronos arrêtent pas de descendre en cette année olympique. Grâce aux nouvelles combinaisons ?...

Link to post
Share on other sites
strangler

C'est ce qu'on va dire...

Link to post
Share on other sites
Bracame
En 1997 toute l'équipe Sudaf souffrait d'asthme et était "traitée" en conséquence;

Moi, je souffre d'ASM depuis toujours, c'est incurable, d'ailleurs je ne me soigne pas.

:smile: Excellent, vraiment... Quoique ce ne sera bientôt plus une souffrance, may be. :smile:

Link to post
Share on other sites
Gabi
L'Australien Sullivan vient de faire 47"55 en demi-finale des trials Australien. :blink:

Décidemment en natation les chronos arrêtent pas de descendre en cette année olympique. Grâce aux nouvelles combinaisons ?...

Pluie de records en Australie

Eurosport - jeu., 27 mars 14:35:00 2008

Les Australiens Eamon Sullivan et Libby Trickett ont battu respectivement les records du monde du 50 m libre et du 100 m libre lors des sélections australiennes. Le record d'Alain Bernard n'a donc tenu que quatre petits jours.

Alain Bernard ne possède plus qu'un record du monde, celui du 100 m libre. Quatre jours après avoir enlevé son deuxième record en deux jours, le nageur d'Antibes n'en possède déjà plus qu'un et a bien failli perdre le deuxième jeudi. La faute à un Eamon Sullivan survolté.

Alain Bernard avait déjà tremblé la veille pour son record du 100 m libre, c'est finalement sur le 50 m que la sanction est tombée. Lors des sélections australiennes, Eamon Sullivan a réalisé un temps canon de 21"41 et a du même coup repris son bien acquis le 17 février aux dépens de la légende russe, Alexander Popov. "J'étais plus relâché ce soir, étant donné que la finale du 100 m était derrière moi et que je savais que j'étais sélectionné pour Pékin", a déclaré Sullivan peu après sa sortie de l'eau.

Au lendemain d'un 100 m qu'il a maîtrisé en 47"52, à deux centièmes du record de Bernard, c'est donc sur la longueur unique que l'Australien s'est distingué. Cette performance réalisée en demi-finale laisse augurer une finale de folie. Quand on sait que le Français avait battu le record du 100 m coup sur coup en demi-finale et en finale des championnats d'Europe, tous les espoirs sont permis pour le natif de Perth. "J'espère pouvoir aller plus vite en finale, et reprendre encore quelques centièmes de seconde, donc on verra", a déclaré l'Australien, insatiable.

Tous ces champions portent la nouvelle combinaison...

On pensait avoir assisté à un championnat d'Europe inégalable en termes de record, les sélections australiennes prouvent qu'un vent nouveau souffle sur la natation mondiale. Après la performance d'Eamon Sullivan, c'est un autre record du monde qui est tombé vendredi et pas des moindres, celui du 100 m libre dames en 52"88. L'australienne Libby Trickett (ex-Lenton), a détrôné l'Allemande Britta Steffen qui détenait le temps de référence en 53"30 depuis le 2 août 2006 à Budapest. La championne australienne, quintuple médaillé d'or aux Mondiaux de Melbourne, prouve qu'elle est bien la reine sur les distances courtes. "Toutes les courses me tiennent à coeur, mais le 100 m libre a une place spéciale, et quand je vois qu'il y a quatre ans je faisais 0,8 seconde de plus, c'est tout simplement incroyable", a déclaré Trickett.

Trois australiennes ont, elles, battu des records du monde lors des sélections olympiques: Emily Seebohm (27"95 sur 50 m dos samedi), Sophie Edington (27"67 sur la même distance dimanche) et Stephanie Rice (4'31"46, mardi) sur 400 m 4 nages. Tous ces records ont été battus par des champions portant la nouvelle combinaison...

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...