Jump to content

Les Assises Du Ru'by


Toulousain

Recommended Posts

Lien vers l'article.

Tous aux urgences

Durant trois jours, les 20, 21, 22 mars, la FFR organise ses premières Assises nationales pour réfléchir à l'évolution du rugby moderne. Un débat avec des acteurs de tout horizon pour aider le XV de France à devenir champion du monde en 2015.

Le 17 octobre 2015 à Twickenham, Thierry Dusautoir soulèvera peut-être à bout de bras la Coupe Webb-Ellis. A quelques mètres du capitaine du XV de France, Philippe Saint-André repensera alors à ces trois jours de réflexion sur l'évolution du rugby moderne, trois jours d'échanges sur l'organisation et le fonctionnement des institutions du rugby français. Durant trois jours, les 20, 21, 22 mars, la Fédération Française de rugby organise ses premières Assises nationales. Un débat réunissant tous les acteurs du rugby français. «Je souhaite que l'on aborde en liberté tous les problèmes du rugby français, souligne Pierre Camou, le président de la FFR. Que l'on essaie de réfléchir à notre sport pour les dix, quinze prochaines années. L'objectif, ce sont les équipes de France, c'est d'être champion du monde et cet objectif touche jusqu'à la quatrième série. Que chacun regarde, s'il est réellement partagé, comment concourir à cet objectif.»

Le Tournoi des Six Nations 2012 et son bilan médiocre ont un peu plus rappelé l'urgence d'harmoniser les calendriers entre le Top 14 et l'équipe de France, d'adapter la mise à disposition et la saison des internationaux pour une meilleure performance du XV de France, d'encadrer davantage le nombre d'étrangers évoluant dans notre Championnat, d'optimiser la filière de formation et de détection. «Il faut se poser les vraies questions pour l'avenir du rugby, insiste le sélectionneur des Bleus. Ce n'est pas l'avenir de Philippe Saint-André sur les trois prochaines années qui en jeu mais où on veut aller. Veut-on se donner les moyens d'être champions du monde ? On est le seul pays à avoir fait trois finales sans avoir ramené un titre. Ce n'est pas le fait du hasard.»

«On joue trop.»

En l'espace de deux mois, PSA a pris conscience des réalités du XV de France : des joueurs évoluant dans un Championnat - paraît-il le meilleur du monde - où le rythme des matches, l'organisation tactique, la précision dans la gestuelle technique sont bien en deçà des exigences du très haut niveau. Et le manager tricolore sait bien qu'il lui faudra beaucoup de patience, et de chance, pour lancer un nouveau cycle compte-tenu de la problématique nationale à certains postes (pilier, ouvreur) où peu de joueurs français évoluent en club. «On va essayer de proposer des choses, de trouver des solutions, insiste Saint-André. On joue trop. Il va falloir qu'on travail main dans la main avec les clubs.» L'union sacrée du rugby français s'imposera-t-elle à tous ?

Qui participe à ces Assises ?

Environ 120 personnes, représentant toutes les branches de la famille du rugby, sont conviées à ces Assises où 5 grands thèmes seront abordés sur 40 ateliers. Seront notamment présents : Pierre-Yves Revol (président de la LNR), Pierre Camou (président de la FFR), Bernard Lapasset (président de l'IRB), des présidents de club du Top 14 (René Bouscaltel pour Toulouse, Thomas Savare pour le Stade Français, René Fontes pour Clermont, Serge Blanco pour Biarritz), d'anciens sélectionneurs du XV de France (Pierre Berbizier, Pierre Villepreux et Marc Lièvremont) et Philippe Saint-André.

L'intention est louable...

Link to comment
Guest txuri gorriak

Inutile puisque de toute façons c'est Serge Blanco, "le Parrain', qui aura le dernier mot................comme d'habitude :sorcerer:

Link to comment

Merci, Txuri, de nous rappeler qu'à ces Assises, il aura beaucoup de gros pardessus au mètre carré... :sorcerer:

T'fasson, sous la houlette de Camou, y a de bonnes chances que ce soit un coup de pépé dans l'eau...

Edited by Bracame
Link to comment
tire-bouchon

ma prose publiée sur le site du BO!

Voilà donc le chantier de l’Équipe de France posé sur la table à dessin.

Qui va donc s'occuper du projet et de sa concrétisation.

Les premiers noms circulent. J.Maso, B.Laporte,M.Lièvremont, P.Saint-André, évidemment, et puis on verra. Certainement des vieilles gloires, des anciens dirigeants des actuels et j'en passe sans compter les "personnalités qualifiés".

Que des connaisseurs qui n'ont jamais rien résolu quand ils avaient le pouvoir de le faire ou tout du moins de l'évoquer.

Saint-André dégaine le premier. c'est la faute au Top14. Venant de l'ex-entraîneur d'une équipe qui ne pratique que les anciens internationaux étrangers, je trouve ça fort de café.

Quant à ses prédécesseurs, je ne vois pas bien ce qui les qualifient pour un tel travail quand on sait dans quel état ils ont rendu le véhicule.

Donc un tournoi qui s'annonçait comme la tournée d'adieu des glorieux anciens et qui fini en maltraitance de personnes agées. Des jeunes qui viennent avec leurs envies mais donc les sélections sont plus imposées par les circonstances que le fruit d'une réflexion sur le vivier du Rugby français. Songeons à Buttin qui n'aura du sa sélection qu'à une série de blessures.

Et voilà qu'un vent de fraîcheur nous arrive du Pays de Galles mais aussi d'Angleterre. Deux circonstances un peu différentes si on y regarde de plus prés.

Évacuons vite fait l'Angleterre qui par la magie d'un entraîneur intérimaire se permet de donner le fanion à la jeune garde. il faut dire que les frasques des vieux sujets de sa glorieuse majesté dans leur ancienne colonie l'ont aidé un peu. Mais notons que cet intérimaire n'aura eu aucune hésitation. Moi je dis Bravo! D'autant plus que le rugby anglais vit les mêmes difficultés que le rugby français. Hé oui Monsieur le sélectionneur c'est pas le tout de se les gratter en direct faut-il encore s'en servir!

Parlons maintenant du Pays de Galle. L'admiration nous prive de mots, on louange à tout va, ils sont dans la vérité! Les fantômes du glorieux passé reviennent tirer les pieds des adversaires.

Seul problème, pour qu'il y ai des fantômes glorieux il faut qu'il y ai un cimetière lui-même glorieux.

Ainsi gisent les clubs de rugby gallois. Un peu de lecture sur le lien suivant, c'est à pleurer.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Club_gallois_de_rugby_%C3%A0_XV

Évoquons les franchises, nouvel Eldorado du rugby européen. Il ne faut pas oublier que l'Eldorado ne fut qu'un rêve de colonisateurs qui s'acheva sur la disparition d'autochtones qui ne demandaient rien à personne.

Les franchises sont sur le chemin du cimetière, toutes au bord de l’asphyxie financière obligées de vendre à la découpe. Voilà donc les meilleurs joueurs du Pays de Galle sur le marché du Top14. direction les grosses écuries françaises.

Que les Gallois savourent leur excellent présent, l'avenir risque d'être très amer et il faudra certainement prévoir de fermer le toit du Millénium.

...

Le Top14 est le mal incurable du rugby français.

Il faut donc soigner la mal par le mal.

faisons de l'EdF une structure identique à un club.

Un pouvoir à part, une administration à part, un recrutement de club.

L'EdF recrute ses joueurs...français pendant la pèriode des transferts, les paye, les entraîne, les soigne, les remet sur le marché si nécessaire. Etablie un calendrier, le rève ...quoi!!!

Plus de problèmes d'interactions entre l'EdF et les clubs.

Edited by tire-bouchon
Link to comment

Je tiens à répéter mon opinion :

factuellement, on est déjà dans un système de franchise, sauf que cela n'en dit pas le nom.

Link to comment

Je tiens à répéter mon opinion :

factuellement, on est déjà dans un système de franchise, sauf que cela n'en dit pas le nom.

Tu pourrais t'expliquer ? Ou me donner le lien du post où tu expliques ton opinion, parce que sur le peu que tu en dis, je suis loin de te suivre !

Link to comment

Je tiens à répéter mon opinion :

factuellement, on est déjà dans un système de franchise, sauf que cela n'en dit pas le nom.

A la différence, c'est que dans un vrai système de franchise tu peux de permettre de balancer 1 ou 2 année(s) pour préparer le futur.

Dans notre championnat tu ne peux pas.

Edited by djemerj
Link to comment

[quote name='tire-bouchon' timestamp='1332251997' post='3

Un pouvoir à part, une administration à part, un recrutement de club.

L'EdF recrute ses joueurs...français pendant la pèriode des transferts, les paye, les entraîne, les soigne, les remet sur le marché si nécessaire. Etablie un calendrier, le rève ...quoi!!!

Plus de problèmes d'interactions entre l'EdF et les clubs.

Et la, t'acheves le rugby Français.Tu prépares 2015, et uniquement 2015. Tous les présidents te font du Mourad. Payer gracement des anciennes gloire du sud. Ta formation, ça commence en FED 1.....+

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...