Aller au contenu
Mahatma

Laporte Président de la FFR

Messages recommandés

RMP
il y a 30 minutes, tire-bouchon a dit :

Dans ton pif RMP.   2%20(74).gif

 

C’est la LNR qui paie pas la FFR, dans ton pif Tire-Bouchon. 

 

Mais effectivement y’a une histoire de tv je n’avais retenu que l’abbonement canal. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tire-bouchon

Dans mon club ils ont branché le décodeur sur le robot Moulinex pour hacher les carottes.

On a une tv mais y a qu'une prise péritel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
evan

L'exceptionnel déficit de la FFR pour la saison 2017-2018

Publié le vendredi 9 novembre 2018 à 18:56

La présentation ce vendredi matin de l'arrêté des comptes de la Fédération française de rugby pour la saison 2017-2018 a confirmé un résultat négatif de 7,35 millions d'euros. Que l'état-major fédéral a voulu minimiser en parlant de 7,1 millions de pertes liées à des événements (paraît-il) exceptionnels.

Frédéric Bernès et Renaud Bourel
 Partager sur Facebook  Tweeter  Google+

 

Dans la liasse de documents envoyés à l'opposition pour qu'elle puisse dépiauter correctement l'arrêté des comptes pour la saison 2017-2018, manquaient les pages de A1 à A14 et de A21 à A27. C'est gênant, très gênant même. «D'autant que ces pages soigneusement retirées, explique Florian Grill, président du Comité Île-de-France, sont, comme par hasard, les pages explicatives, les tableaux de financement...»

Présent sur place ce vendredi matin au Comité directeur où était présenté l'arrêté des comptes, Pierre Ancely, le commissaire aux comptes de la FFR, a formellement assuré avoir transmis l'intégralité des documents. Est-ce donc un choix délibéré de l'état-major de la FFR de dissimuler certaines pièces ? «Je l'ai découvert ce matin, assure le trésorier de la Fédération, Alexandre Martinez. On est toujours un peu à la bourre dans ces moments-là. C'est de ma faute : j'ai soixante-six ans et je ne maîtrise pas bien l'outil informatique. Je n'ai pas vu que je n'avais pas joint l'ensemble des documents.»

Effectivement, c'est fâcheux, en plus d'être dur à croire. En plus d'être incomplet, l'envoi a été extrêmement tardif. «Nous avons reçu les documents jeudi soir à 20h19 pour un comité directeur le lendemain matin à 9h30, ajoute Grill. Ce n'est pas acceptable. L'usage est de les envoyer minimum une semaine avant. C'était le cas du temps de l'ancienne gouvernance.» C'est vrai que c'est gênant. «On était à la bourre», répète Martinez en guise d'explication. Dans ces conditions, Florian Grill et Serge Blanco ont voté contre.

Comme nous l'avions publié dans L'Équipe le 29 juin dernier, le résultat financier pour le premier plein exercice de la gouvernance Laporte a fini dans le rouge foncé. Moins 7,35 millions d'euros. Pour comparaison, la dernière saison complète de l'administration Camou, en 2015-2016, avait dégagé un solde positif de 3,8 millions d'euros. On constate par ailleurs 30 % d'augmentation de masse salariale par rapport à 2015-2016.

Pour habiller ce bilan négatif, pour lui tordre le bras et le faire sourire de force, Laporte et ses équipes ont décidé de compartimenter les choses : il y aurait 7,1 millions de pertes exceptionnelles, «des événements qui n'étaient pas connus et qu'on ne pouvait donc pas intégrer dans le budget», dixit Martinez, et le 0,25 million d'euros restant prouvant, lui, «que le budget voté hors événements exceptionnels a été rigoureusement respecté», dixit le communiqué de presse de la FFR. C'est une façon drôlement pratique d'envisager les choses.

Dans son communiqué, la FFR se félicite d'un «exercice budgétaire rigoureux»

 

Dans la colonne «exceptionnel», le trésorier range les provisions mises au coffre suite à l'assignation en justice des collectivités s'estimant lésées par l'abandon du projet du Grand Stade en Essonne. Ça fait 2,5 millions. Rangée à-côté, l'organisation de la Coupe du monde U20, après le désistement de l'Argentine. Combien ? 1,3 million. Plus, les 400 000 euros de la garantie financière pour la Coupe du monde 2023 auprès de la Caisse des dépôts et des consignations (CDC). Plus, le coût du licenciement du staff de l'équipe de France (les cas de Yannick Bru et Jeff Dubois ont été versés dans ces comptes, pas celui de Guy Novès dont le litige sera examiné aux prud'hommes en février), évalué à 2,5 millions. S'ajoutent d'autres dépenses imprévues.

«Il est notoire que les prises de décision associées à ces événements exceptionnels sont synonymes de garantie pour l'avenir de la Fédération», dit le communiqué de presse. Pour ce qui est du staff, ça reste à prouver. Mais passons et intéressons-nous à cette notion d'événements exceptionnels bien arrangeante. Qu'il s'agisse de la Coupe du monde U20, de la provision liée aux conséquences de l'arrêt du projet du Grand Stade ou de l'éviction du staff de Novès, ce sont des choix, leurs choix, politiques ou sportifs. Il existait une clause de sortie pour ne pas perdre un rond en se désengageant du projet Grand Stade. Laporte et consorts ont préféré passer en force et il y a des conséquences. Concernant la garantie financière auprès de la CDC, l'exceptionnel n'y est pour rien si la FFR n'a pas su négocier un meilleur taux d'intérêt.

«On ne paiera plus cette garantie, on a négocié pour qu'elle soit stoppée», informe Martinez. Dans son communiqué, la FFR se félicite d'un «exercice budgétaire rigoureux», si bien qu'on se demande où en seraient les comptes avec moins de rigueur à l'oeuvre. Puisqu'on parle de rigueur, faut-il rappeler que le solde serait nettement moins négatif s'il n'avait pas été décidé d'intégrer au budget et à la va-vite le naming du maillot de l'équipe de France à 7 (3,2 M€ prévus, 0 à l'arrivée), Cap Gemini, et si le match à Lyon contre les All Blacks B n'avait pas été placé à 19h30 entraînant une perte de droits télés substantielle (3 M€). «Le commissaire aux comptes a assuré qu'il certifierait ces comptes sans réserve», insiste Martinez. Certes. Mais cela signifie simplement qu'il acte le trou, pas qu'il se prononce sur le pourquoi du comment il a été creusé. 

  • Thanks 5
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi

Au pire, Altrad, le bienfaiteur du rugby français,  refera un nouveau chèque exceptionnel l'an prochain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brayaud's

On apprend que le trésorier de la fédération ne sait pas envoyer un mail.

Doit être bien la communication la dedans...

  • Haha 2
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi

C'est quand même fâcheux que les comptes d'une fédération de 2.000 clubs et 450.000 licenciés soit confiée à un retraité qui n a jamais touché un ordinateur et qui a demandé à son petit-fils la veille comment on faisait pour envoyer un fichier Excel. 

  • Thanks 1
  • Haha 2
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le zèbre aux courges

La pour le coup autant on pouvait comprendre cette perte (Pas de la faute à Laporte si son prédécesseur avait nommé sélectionneur un vieux monsieur qui venait de se faire lourder de son club 🙂 ) mais la manière de faire est proprement scandaleuse. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi
il y a 12 minutes, le zèbre aux courges a dit :

(Pas de la faute à Laporte si son prédécesseur avait nommé sélectionneur un vieux monsieur qui venait de se faire lourder de son club 🙂 )

Remplacé par un vieux monsieur qui allait se faire lourder par son club. :biggrin:

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tolosaforever

7.5 millions de déficit, heureusement que le president est bénévole 😂

  • Haha 3
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tropézien
Il y a 20 heures, brayaud's a dit :

On apprend que le trésorier de la fédération ne sait pas envoyer un mail.

Doit être bien la communication la dedans...

 

Il y a 20 heures, Gabi a dit :

C'est quand même fâcheux que les comptes d'une fédération de 2.000 clubs et 450.000 licenciés soit confiée à un retraité qui n a jamais touché un ordinateur et qui a demandé à son petit-fils la veille comment on faisait pour envoyer un fichier Excel. 

 

Je suis sûr que le trésorier est notre Tire-bouchon.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tire-bouchon

Damned...je suis fait !

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seynois

On n'a pas le bilan financier de Camou , avant , pour comparer avec ce que le binocle a perdu depuis le début de son mandat ? 

Modifié par Seynois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RMP
il y a 29 minutes, Seynois a dit :

On n'a pas le bilan financier de Camou , avant , pour comparer avec ce que le binocle a perdu depuis le début de son mandat ? 

 

C’est écrit dans un des articles, le dernier bilan financier sous Camou c’est environ 3M€ de bénéfices, et tout ça sans saloper le maillot de l’EDF. 

  • Like 1
  • Haha 2
  • Confused 1
  • Upvote 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PiR

Bernard Laporte remplacé par Claude Atcher au conseil des Six Nations contre le règlement


Publié le  mardi 13 novembre 2018 à 00:05

 

Frédéric Bernès et Renaud Bourel dans l'Equipe


Ni élu ni salarié de la Fédération, Claude Atcher la représente pourtant depuis un an et demi au conseil des Six Nations. Une désignation non conforme aux règlements de la FFR.

Le mercredi 14 décembre 2016, onze jours après l'élection de Bernard Laporte à la présidence de la Fédération française, le comité directeur se réunit pour la première fois. Ce jour-là, le collège se positionne sur de nombreux sujets, dont la représentation de la FFR dans les instances internationales. À l'unanimité, Laporte et son vice-président, Serge Simon, sont désignés pour siéger à World Rugby et au conseil du comité des Six Nations. Jusqu'ici, tout va bien. Mais ça ne va pas durer.


Nous avons appris que Laporte s'était fait remplacer au conseil des Six Nations. On ne connaît pas la raison (s'il était resté, ça aurait mis du beurre dans son bénévolat, lui qui cherchait des sources de revenus extérieures ces derniers mois) mais, depuis mai 2017, quelqu'un d'autre siège en compagnie du vice-président de la FFR. Il s'agit de Claude Atcher.

 

Bernard Laporte, le président qui méprisait le règlement
Pour une surprise, c'est une surprise. D'abord parce que cette désignation n'a fait l'objet d'aucun vote du comité directeur. L'opposition ne savait pas alors qu'il n'aurait jamais dû en être ainsi. Il aurait simplement suffi que Laporte et son état-major respectent leur propre règlement, qui n'est pas bien long.

 

À la quatrième page, sur six, des règlements généraux, l'article 121 traite des relations entre la FFR et les organismes internationaux. Il tient en douze lignes. On y apprend que « la FFR est membre du Comité des Six Nations » et que « deux représentants à cette instance sont désignés par le comité directeur ». On peut difficilement faire plus limpide et concis.

 

Le remplacement de Laporte par Atcher obéit donc au fameux fait du prince. RIP la transparence. Le sous-prince Simon était forcément au courant mais il n'a pas empêché cette situation de s'installer. C'est d'ailleurs une des facettes du problème avec cette gouvernance : aucun mécanisme de contrôle ne semble opérer.

 

En cachette de l'opposition
Ce n'est pas la première fois que Laporte s'affranchit des règles ou du plus élémentaire devoir de réserve. C'est arrivé lorsqu'il a téléphoné à un délégué de match pour lui demander de ne pas se conformer au règlement afin de laisser jouer Julien Ory, son associé dans une rôtisserie varoise. C'est arrivé quand il a signé son contrat personnel à 150 000 € avec Mohed Altrad, président du club de Montpellier. C'est arrivé lorsqu'il a prêté à ce même Julien Ory une BMW de la Fédération sans aucune explication à ce jour. C'est aussi arrivé la fois où il a téléphoné au président de la commission d'appel pour « qu'il en tienne compte dans sa décision » (dixit Laporte), appel qui précéda une nette diminution des sanctions au profit du club de Montpellier, celui de son associé Altrad. Et ça continue.

 

La nomination d'Atcher aux Six Nations, au mépris du règlement général et en cachette de l'opposition, a ceci de caustique qu'elle est intervenue sept mois avant un coup de gueule de Laporte en plein comité directeur. Le compte rendu officiel de cette réunion de décembre 2017 restitue la parole du président. Qui commence par dater la libération de la FFR (« C'était la dictature jusqu'au 3 décembre 2016 ») avant de prendre un air outré (« Le président précise qu'heureusement il existe une opposition mais il n'accepte pas que cette dernière puisse dire à l'extérieur que l'on ne leur dit pas tout, qu'on leur cache des choses, car c'est insupportable. ») On imagine. Mais passons, il y a encore à dire.

 

Perquisitions chez Simon et Atcher
En quoi la présence d'Atcher aux Six Nations se justifie-t-elle ? Au moment où il remplace Laporte à l'international, Atcher est prestataire de la FFR. Pour 120 000 €, sa société Score XV a pour mission de bâtir le dossier de candidature pour l'organisation de la Coupe du monde 2023. Ce contrat prendra fin le 30 novembre 2017. Une entreprise ou une association nomme-t-elle un prestataire pour la représenter ? La réponse est dans la question.

 

« Cela démontre une fois de plus le peu de considération pour le comité directeur, qui fonctionne uniquement comme une chambre d'enregistrement et, en l'occurrence, comme une chambre de non-enregistrement », se désole Florian Grill, président du comité Ile-de-France et membre de l'opposition. Et de rappeler que la décision du rachat des droits marketing de la Coupe du monde 2023 (un investissement de 118 M€) n'est même pas passée devant le comité directeur.

 

Un rôle à 18 000 € par an
Si Laporte n'a pas dissous le comité directeur - c'était la promesse n° 1 de son programme -, il l'a rendu inutile. La désignation d'Atcher aux Six Nations en est la dernière illustration. Chez les Anglo-Saxons, l'usage veut qu'une fédération soit représentée dans les instances internationales par un élu et un salarié. Atcher n'est ni l'un ni l'autre à la FFR. Il n'apparaît nulle part dans l'organigramme et n'est pas membre du comité directeur. Dans la liste du candidat Laporte, il y avait trente-sept noms ; pas celui d'Atcher. Et pourtant, même l'article 121 des règlements généraux de la FFR signale que les représentants à l'international sont « membres de la FFR ». On confie pourtant à Atcher un rôle sans mandat du comité directeur, qui lui rapporte 18 000 € par an (lesquels s'ajoutent aux 220 000 € brut annuels qu'il perçoit en qualité de directeur général du GIP France 2023).

 

On se croirait revenu au milieu des années 1990 quand le président Lapasset avait fait d'Atcher son grand mandarin. Avant qu'un rapport des services du ministère des Sports, en 1995, contraigne la FFR à le relever de toute activité fédérale.

 

Source : https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Bernard-laporte-remplace-par-claude-atcher-au-conseil-des-six-nations-contre-le-reglement/958722

  • Like 1
  • Thanks 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi
Le 10/11/2018 à 18:41, RMP a dit :

 

C’est écrit dans un des articles, le dernier bilan financier sous Camou c’est environ 3M€ de bénéfices, et tout ça sans saloper le maillot de l’EDF. 

Camou n'a quand même pas été malin. 

Quand on a des bénéfices et qu'une élection serrée se profile,  on arrose les électeurs à coup de cadeaux clientelistes et demagos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RMP

Cet acharnement envers Bernard Laporte me dégoute. 

  • Like 1
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi
il y a 30 minutes, PiR a dit :

Pour 120 000 €, sa société Score XV a pour mission de bâtir le dossier de candidature pour l'organisation de la Coupe du monde 2023.

 

il y a 30 minutes, PiR a dit :

Atcher un rôle sans mandat du comité directeur, qui lui rapporte 18 000 € par an (lesquels s'ajoutent aux 220 000 € brut annuels qu'il perçoit en qualité de directeur général du GIP France 2023).

 

Mine de rien, Atcher va se faire plus d'1 ME durant ce 1er mandat de Laporte. Merci la FFR.  :original:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tropézien
il y a une heure, Gabi a dit :

 

 

Mine de rien, Atcher va se faire plus d'1 ME durant ce 1er mandat de Laporte. Merci la FFR.  :original:

 

 

Plus près des 2 M€ même. Quand je pense à tous ces benêts de présidents qui ont voté pour Laporte...

Modifié par tropézien
  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seynois
Il y a 1 heure, tropézien a dit :

 

Plus près des 2 M€ même. Quand je pense à tous ces benêts de présidents qui ont voté pour Laporte...

Pour qui ils auraient dû voter alors ?  

Le ticket Camou / Blanco , et continuer les arrangements entr ' amis du Béarn au Pays Basque... 

Le ticket Douce / Champ 

Quand on sait que c est le "grand" qui a refilé les clés du camion "RCT" à  Mourad  

Le ticket Pierre Salviac  

" A part dire , la cabane est tombée sur le chien" , rien de concret dans son programme.  

Le duo Laporte / Simon est un choix par défaut,  il fallait sortir de la FFR "entr'amis" de Ferrasse à  Camou en passant par Lapasset.   

Sauf que là,  c'est encore plus pire .. 

Bref .. 

Vous n avez pas fini de râler,  minimum jusqu'à 2023. .

 

Le Saturday, November 10, 2018 à 18:41, RMP a dit :

 

C’est écrit dans un des articles, le dernier bilan financier sous Camou c’est environ 3M€ de bénéfices, et tout ça sans saloper le maillot de l’EDF. 

Je n'y crois pas une seconde au bilan de Camou ....

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tropézien
il y a 38 minutes, Seynois a dit :

...

 

Je n'y crois pas une seconde au bilan de Camou ....

 

Et pourquoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seynois
il y a 19 minutes, tropézien a dit :

 

Et pourquoi ?

Laporte a pris la FFR avec déjà un déficit 

Je vais rechercher le lien 

On est proche des 3 Boules mais dans le sens contraire. .. 

Simplement sur l absurdité du projet grand stade, mis en place sous l'ere Camou,   

Il faut que la FFR paye un dédommagement conséquent pour les villes qui devaient l accueillir  

C est l équipe Laporte qui paye 

Mais les vrais responsables de cette perte d argents , ce sont Camou et ses sbires 

Modifié par Seynois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zuzu31
il y a une heure, Seynois a dit :

Le duo Laporte / Simon est un choix par défaut,  il fallait sortir de la FFR "entr'amis" de Ferrasse à  Camou en passant par Lapasset.   

Sauf que là,  c'est encore plus pire .. 

 

Ben justement, pour peu qu'on connaisse un peu le personnage Laporte (j'ose espérer que c'était le cas des votants...), ce vote aurait dû être TOUT SAUF LAPORTE.

J'espère qu'ils auront la décence de ne pas être surpris par tout ce merdier depuis qu'il est élu...

  • Like 1
  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seynois
il y a 1 minute, Zuzu31 a dit :

Ben justement, pour peu qu'on connaisse un peu le personnage Laporte (j'ose espérer que c'était le cas des votants...), ce vote aurait dû être TOUT SAUF LAPORTE.

J'espère qu'ils auront la décence de ne pas être surpris par tout ce merdier depuis qu'il est élu…

Pour beaucoup , qui ont voté Laporte , ils en ont eu marre des "arrangements entr'amis" comme je l'ai marqué au dessus

ça aurait été beaucoup mieux en conservant Camou et toute sa clique "Grand Sud Ouest" ?

Son projet Grand Stade qui aurait mis la FFR avec un crédit sur 50 ans…..

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tropézien
il y a 4 minutes, Zuzu31 a dit :

Ben justement, pour peu qu'on connaisse un peu le personnage Laporte (j'ose espérer que c'était le cas des votants...), ce vote aurait dû être TOUT SAUF LAPORTE.

J'espère qu'ils auront la décence de ne pas être surpris par tout ce merdier depuis qu'il est élu...

 

Carrément ! Au moins avec Laporte, on ne tombe pas des nues. On connaît son coté affairiste, magouilleur, escroc. Il ne nous surprend pas.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tropézien
à l’instant, Seynois a dit :

Pour beaucoup , qui ont voté Laporte , ils en ont eu marre des "arrangements entr'amis" comme je l'ai marqué au dessus

ça aurait été beaucoup mieux en conservant Camou et toute sa clique "Grand Sud Ouest" ?

Son projet Grand Stade qui aurait mis la FFR avec un crédit sur 50 ans…..

 

Je pense que les "petits" présidents s'en foutaient du dossier grand stade. Ils ont juste bu les paroles sur le fait qu'il fallait plus d'argent pour le rugby amateur.

 

Après le côté "j'en ai marre des petits arrangements entre amis, donc je vote Laporte" :party: Moi, j'en ai marre des politiques démagos, je vais voter Wauquiez :chuis:

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×