Jump to content

Laporte Président de la FFR


Recommended Posts

Bracame

c'est sans doute parce que pour moi, les phases finales c'est pas discutable. C'est une évidence qu'on ne doit pas y toucher. C'est comme quand je lis parfois sur des forums que pour gagner des dates, on devrait jouer le tournoi qu'une saison sur deux.

Je veux bien qu'il faille un peu évoluer mais y'a deux trucs auxquels on n'a pas le droit de toucher: la finale du Top14 et le tournoi.

Là avec ce "vote" tu laisses entendre qu'il pourrait y avoir une majorité de fans de rugby favorable à la disparition des phases finales et perso, j'y crois pas une seconde donc ça m'énerve.

Après, en réalité, ce que pensent ou pas les supporters ne changera rien au problème. Il est évident que les phases finales ne disparaîtront pas de si tôt. Goze y est absolument opposé et jamais Canal+ ne le permettra parce que je sais pas si les supporters veulent qu'elles disparaissent mais en attendant, ils les boycottent pas: les stades sont pleins pour remplir les caisses de la LNR et les chaines de TV font des cartons d'audience)

Bon, je comprends mieux ta prise de position, là...

Sur le côté "pas discutable" voire impensable de cette réforme, je dirais qu'il fut encore plus impensable, à une époque d'abandonner la première div' à 80 clubs. Une énooooorme majorité des clubs étaient contre bien sûr... Et ça s'est fait.

Pour la validité rugby des phases finales, voir mon post précédent.

Après, je crois que tu peux dormir tranquille, elles sont là pour un moment encore. Canal tient GroGoze par les bourses, et GroGoze ignore tout à fait le sens du mot démocratie, il va pas s'intéresser à un sondage qui n'en est pas un...

Link to post
Share on other sites
BOURRIN

Perso j'étais pas a Lille cette saison , pas a Nantes la saison .....pourquoi ?

Car je me suis fais chier ( rugbystiquement )tout un week end a Toulouse y'a 3 ans , je me suis dis on ne m'y reprendra plus .

Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Cépafo, ce que dit Bourrin.

Les phases finales daubent la saison en générant, avec l'aide des doublons, les impasses.

Et en contrepartie elles offrent certes une mise en scène et l'occasion d'arborer des déguisements ridicules pour aller picoler ailleurs, mais un contenu rugby très pauvre, voire indigent et indigne.

Bref, c'est perdant-perdant, comme deal... Sauf pour Canal, bien sûr !

C'est vrai qu'avec un championnat sans phases finales, on pourrait picoler tout seul en slip chez soi sur son canapé en regardant les phases finales du SuperXV.

Link to post
Share on other sites

le voilà le lien

http://xvovalie.com/top12-fin-des-phases-finales-ouvrons-le-debat-et-reformons/

j' "aimerai" bien un top 12 sans doublon avec la proposition 6.

Tu as un réel intérêt à finir premier ou au moins second et tu en es bien récompensé.

Par contre est ce que du coup la coupe d'europe ne serait pas "laché"?

Pour moi je préfère la proposition 7. Le 1er en finale et le 2 et 3 en demie.

Avec un passage au top12 et une seule descente

Edited by st_tlse
Link to post
Share on other sites

Et bien moi, pour changer, je vais aller à l'opposé de toutes ces propositions. Le championnat n'a plus rien à voir avec celui que l'on a connu il y a une dizaine d'années, c'est plus homogènes, fini les 50 points contre Pau, Mont de Marsan, Beziers..., et c'est pour cette raison que je serais favorable à un retour des poules, 2 de 8 avec à la fin des phases finales qui commencent à partir des 1/4 (soit les 4 premiers de chaque poules qui se croisent, 1-4, 2-3...). Pas de play-off et play-down tout bidon comme avant le passage à la poule unique.

Avantages:

- Ce que tout le monde recherche, moins de matchs et pas de doublons. Avec cette formule à 16, ça fait 17 matchs de championnat pour les équipes finalistes (soit 12 de moins qu'actuellement), 14 pour les non qualifiées.

- Fini les doublons, les saisons à rallonge avec des joueurs rincés, moins de blessures, et une vraie intersaison où les joueurs auront le temps de se préparer en club avec leurs partenaires, et pas en décalé car revenus de tournés trop tard.

- Ainsi, avec le gain de matchs, on ne touche ni à la coupe d’Europe, ni au tournoi, ni aux tournées d’été et d'automne. Du coup tout le monde est content (ERC, FFR, fédés du sud...)

- Un championnat pas moins intéressant, les 2 premiers de chaque poule recevant pour les 1/4, les mieux classés des demis finalistes recevant pour les 1/2, la finale reste au SDF ou autre grand stade "neutre". Les 3 premiers de chaque poules sont qualifiés pour la hcup. Le dernier de chaque poule descend. Très peu de ventre mou car celui-ci ne concerne que les clubs classés 5, 6 et 7. Mais si le championnat restent aussi serrés que dernièrement, il est fort possible que tous les clubs ou presque aient quelque chose à jouer encore à la dernière journée.

- Une saison qui ne reprend pas en plein mois d’août.

Je profite de ce changement pour ajouter de nouvelles règles:

- La saison étant plus courte (37 semaines en tout EDF et Hcup comprises, soit 15 semaines de coupure), interdiction de prendre contact avec des joueurs ou entraineur en cours de saison, afin d’éviter toute polémique envers un joueur qui pourrait favoriser son futur club (même si je n'ai pas vraiment souvenir que ce soit déjà arrivé). Les transferts peuvent seulement se faire une fois la finale jouée, soit 18 semaines avant la reprise (15 semaines de coupure + 3 de tournés d’été), ce qui est largement suffisant.

- Les poules des années suivantes sont faites grâce au classement de la saison passée. C'est à dire, si on a une poule A et une B, la saison prochaine la poule A sera constituée de 1A-2B-3A-4B... afin de ne pas se retrouver avec des poules trop déséquilibrées, et de ne pas toujours jouer les mêmes clubs.

Inconvénients:

- Moins de lisibilité, car tous les clubs ne se rencontrent pas. De plus ce n'est pas trop dans la culture Française (contrairement aux championnats US), et peut provoquer un manque d’intérêt chez les moins initiées.

- Certains clubs risquent de ne pas se rencontrer pendant quelques saisons.

- Canal ne sera pas d'accord de payer un championnat super cher pour seulement 17 journées (ah les radins).

Edited by RMP
Link to post
Share on other sites
Bracame

Séduisant à bien des égards. Mais ta dernière ligne indique pourquoi ce projet est mort-né...

Link to post
Share on other sites

Séduisant à bien des égards. Mais ta dernière ligne indique pourquoi ce projet est mort-né...

et ouais, les intérêts des uns et des autres...

Link to post
Share on other sites
grand schtroumpf 83

Séduisant à bien des égards. Mais ta dernière ligne indique pourquoi ce projet est mort-né...

Franchement, y'a pas que Canal qui y trouverait pas son compte. Le supporter addict va se retrouver avec seulement 7 matchs à domicile (et sans doute pas le prix de l'abonnement divisé par deux en plus)

Si j'ai bien suivi, pas de play off ou play down (qui pourraient ajouter 3 matchs à domicile et aussi permettre que tous les gros se rencontrent chaque année) A la limite, tu pourrais envisager de jouer les phases finales en aller retour pour ajouter quelques matchs mais même ça serait pas suffisant: je crois pas que Lorenzetti construit un stade immense pour y jouer 7 ou 8 matchs dans l'année.

Perso, je pense qui'l n'y aura pas de sitôt un changement de formule mais si ça doit arriver, y'en a très peu qui qui soient envisageables

- le Top12 avec demies et finale

-le Top 16 2 poules de 8, play off et play down puis demie et finale

dans les deux cas, on gagne 5 journées, tous les gros clubs se rencontrent et on garde des phases finales. c'est pour cela qu'elles sont acceptables par tout le monde.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Gabi

Le 2*8 est très interessant pour les gros clubs qui jouent régulierement la RCC et les internationaux.

Mais par contre, n'avoir que 14 matchs de championnat dont 7 à domicile n'est pas viable economiquement pour les petits clubs, jouant la Coupe Mickey.

Et les joueurs lambdas non internationaux vont avoir des fourmis dans les jambes à ne jouer au maximum que 14 matchs dans l'année. Ou 20 s'ils jouent les Coupes d'Europe.

C'est pour cela que, quitte à revenir à un système de poule sans play-off/play-down, je serai partisan à un 2*10. 4 matchs de plus (dont 2 à domicile), c'est déjà mieux.

Tu peux rajouter 2 avantages au systeme de poule (et donc moins de matchs) :

- les petits clubs joueraient plus serieusemeant les coupes d'Europe

- les clubs pourraient avoir un effectif moins riche, avoir moins de joueurs ce qui peut être interessant financierement. Quoique... Moins de joueurs à acheter peut aussi signifier salaire plus important pour les "élus".

Edited by Gabi
Link to post
Share on other sites
le zèbre aux courges

Le 2*8 est très interessant pour les gros clubs qui jouent régulierement la RCC et les internationaux.

Mais par contre, n'avoir que 14 matchs de championnat dont 7 à domicile n'est pas viable economiquement pour les petits clubs, jouant la Coupe Mickey.

Pas si sûr. Car 2 poules de 8, c'est 2 places de plus d'être dans l'élite. Et si l'autre solution, c'est le top12, c'est 4 places de plus. Et entre seulement 7 matchs à la maison mais en top14, avec plus de droits tv, avec 9000 spectateurs de moyenne, c'est sans doute plus viable économiquement que 6000 spectateurs en prod2 avec des droits tv bien moins importants.

Link to post
Share on other sites
Papalou

Le Top 14 c'est peut-être aussi des dépenses supplémentaires, et pas que des revenus.

Link to post
Share on other sites
le zèbre aux courges

Le Top 14 c'est peut-être aussi des dépenses supplémentaires, et pas que des revenus.

Peut être. Mais arrêter que 7 matchs à domicile n'est pas viable pour les petits clubs, c'est un peu court. Déjà de toute façon, même des "gros" clubs avec 13 matchs à domicile c'est pas viable économiquement, comme notamment Castres, Montpellier, Stade Français, qui vivent grâce à un mécène.

Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

De tous temps à jamais les clubs ont eu des supports financiers.

le problème n'est pas là.

Link to post
Share on other sites
strangler

Il est difficile d'évaluer le manque à gagner si on réduit les matchs à domicile. Si on perd en quantité, perd-on assurément en qualité ? Est-ce que le supporter ne cherchera pas du coup une place plus chère ? Ou est-ce qu'il ne se déplacera pas plus, soit à l'extérieur, soit en Coupe d'Europe (je pense surtout à la Coupe Mickey).

Peut-être aussi que les coûts, moins élevés en principe, engageront plus de supporters à s'abonner ce qui est nettement préférable en terme de trésorerie pour le club.

Par ailleurs, si les recettes de billeterie ne sont pas négligeables, on parle de 10 à 20% d'un budget pour un petit club, certainement beaucoup moins pour un grand club, malgré les délocalisations.

Je doute, je doute...

Link to post
Share on other sites

Le supporter il acceptera de payer plus cher si c'est des affiches.

Si dans la saison, tes 7 matchs à domicile sont Toulon, Clermont, Toulouse, Montpellier, Racing, SF et Bordeaux par exemple pour le beau jeu qu'ils proposent alors oui le supporter il acceptera peut-être de payer plus cher.

Mais si tes 7 matchs c'est Dax, Pau, Perpignan, Castres, Oyonnax, Clermont, Toulon, il acceptera pas.

De plus, si on rajoute des clubs et qu'on diminue le nombre de matchs, pas dit que les droits TV restent à ce montant et surtout il faudra partager encore plus et là on va rigoler...

Rajouter des équipes ne règlera pas le problème.

Le Top 14 doit représenter l'élite, un championnat de très haut niveau.

Top 12-14-16 ça changera rien pour les petites équipes, elles seront toujours derrière.

Top 12

Pour les phases finales, plusieurs choix : 1er contre 4ème, 2ème contre 3ème, finale OU 1er contre 2ème OU 1er en finale et 2ème/3ème pour l'accès en finale.

Une seule descente directe OU une seule descente directe + match de barrage entre l'avant dernier et le second de Pro D2.

On développe aussi le championnat de Pro D2 avec une partie des droits TV et on met en place un vrai championnat pour les espoirs. On peut aussi supprimer les espoirs et mettre en place une équipe B avec la possibilité de jouer en Fédérale 1 maximum. Je connais pas trop le niveau en Fédérale 1 par rapport à une équipe espoir d'un gros club.

Le salut du rugby français passera par la réduction des matchs ou alors on aura des dérives énormes.

Edited by X-5
Link to post
Share on other sites
strangler

Le salut du rugby français passera par la réduction des matchs ou alors on aura des dérives énormes.

Mais qu'est-ce que le "salut" ?

La réduction de l'élite de va rien sauver du tout. C'est une chimère. On est dans une situation de quadrature du cercle où le rugby français demeure pratiqué dans une seule partie du pays, où les clubs pros sont essentiellement dans une moitié sud du pays... Ce qui est un peu mieux qu'il y a quelques années où c'était carrément seulement le sud ouest.

On cherche à développer dans les grandes villes pour créer de la puissance financière et également conquérir les territoires où le rugby est absent. Or cette greffe ne prend pas ou a du mal à prendre (il a fallu du temps à Bordeaux, à Lyon on ne sait pas trop encore et dans toutes les villes du Nord sauf Paris, c'est même pas la peine).

Le problème est qu'historiquement, le rugby est un sport régional où son élite s'appuie (ou s'appuyait) sur les relations entre la ville moyenne et son bassin de vie. Il y avait assez peu d'exceptions... Et quelque part, jusqu'en 2000 et quelques même Toulouse ne faisait pas exception puisqu'elle était concurrencée par d'autres clubs. Ainsi, beaucoup de clubs historiques ont coulé non pas sportivement, mais parce que financièrement, ils ne pouvaient pas tenir et c'est avant tout l'aspect financier qui a condamné sportivement (voire financièrement tout court) l'avenir du club. Je ne trouve pas que cela soit très sain pour le sport que l'élite se soit construit ainsi car cela a créé de grandes frustrations dans beaucoup de territoires où le rugby d'élite a disparu : Je pense notamment aux Landes, au Languedoc qui n'a plus qu'un club qui a clairement fait en sorte de détruire la concurrence régionale... Les pyrénées en règle générale sont sinistrées... Et je pense que le comité Limousin le sera aussi à terme avec cette perspective. Autour de Toulouse, le vide a été créé.

Le top 12 va détruire encore cette représentation. Or elle me semble véritablement vitale pour le rugby français.

En moins de dix ans, on est passé de 24 clubs à 14 clubs. Qu'a-t-on gagné en rugby ?

- En qualité de jeu ? Très contestable.

- Des finances ? On partage plus quand on est moins nombreux, mais ça s'arrête là. C'est la Coupe du Monde 2007 qui a boosté les finances du rugby français et les actions des Guazzini et Moumou. Pas la réduction de l'élite.

- De l'affluence dans les stades ? C'est avant tout la politique commerciale, l'effet Coupe du monde, bref, le professionnalisme. Or le professionnalisme ne se conjugue pas forcément avec une élite réduite. Par ailleurs, si 19.000 personnes de moyenne à Toulouse alors que dans l'élite Colomiers a disparu... Ouais, c'est pas si énorme que ça en fait.

- Plus de matchs/Moins de matchs ? Pas forcément. Si je me plante pas, Califano avait fait une saison à 40/45 matchs entre 1996 et 1998. Ce qui montre d'ailleurs que la réduction de l'élite n'a jamais résolu ce problème.

Enfin, c'est marrant là. C'est un peu comme la réforme territoriale. On croit qu'une nouvelle formule suffit à gommer les problèmes. Avant de changer les formules, il faut changer les comportements et les mauvaises habitudes et y'a de quoi faire entre la gestion des joueurs qui est ahurissante d'amateurisme, créer des squads de 40 joueurs pour n'en faire jouer que 25, n'avoir aucune stratégie à part celle de ne pas perdre, se poser des questions sur le développement du rugby aussi bien dans le coeur de l'Ovalie que dans les front pionniers...

Qu'on remette tout à plat, et après, peut-être pensera-t-on à réduire l'élite... Si encore certains pensent que c'est la situation idoine pour notre rugby d'élite.

Link to post
Share on other sites

Ah mais si tu veux parler de tous les problèmes, pas de soucis. Moi je parle juste du calendrier.

Maintenant si tu veux mon avis, le rugby français s'en sortira en alliant plusieurs choses. Je ne dis pas que seule la réforme du calendrier changera les choses mais vu qu'on parlait du calendrier et de la formule du championnat... Maintenant je suis d'accord, des mentalités à changer, une politique de formation différente, des élites à renouveler (mais par qui? Parce que les mecs qui attendent ils pensent encore plus au fric que ceux en place), bonus offensif à 4 essais, suppression du bonus défensif, si tu veux un point, marque des essais etc.

Edited by X-5
Link to post
Share on other sites

Le premier problème pour moi dans la réduction de l'élite ne sera pas la puissance financière des clubs car il ne resterait fatalement que ceux avec les reins les plus solides.

Non le principal problème sera pour tous ces joueurs non concernés par les cadences infernales.
Le calendrier est surchargé pour maxi 40/45 joueurs sur plus de 450.
Les autres, dont une grande majorité finit sa saison début mai, ne jouent déjà presque pas assez.

On se plaint de ne pas voir émerger nos jeunes, qu'ils n'aient pas leur chance,
Réduire les matchs réduirait leur chances.

Link to post
Share on other sites
Gabi

+1 avec Nikos.

Peut-on imaginer un sport où 90% des joueurs professionnels ne jouent que 14 matchs dans la saison ?

Link to post
Share on other sites
Haoshin31

Le problème est malheureusement due a l'arrivé massive de bons joueurs étrangers pour moi. Attention je n'ai rien contre eux. Le fait est qu'il sont très bons et que leur proportion a énormément augmenter sur les 10 dernières années dans tous les clubs.

De plus le Top14 avec ces clubs qui ont désormais un budget basé sur un mécène fait qu'il n'y a plus de petit club, de faire valoir qui sont battus par l'équipe B des 3 premiers.

A l'heure actuelle les doublons sont une plaie qui peut ruiner la saison (voir le ST et le SF cette saison).

Nous avons donc deux possibilité supprimer les doublons ou supprimer les étrangers (illégal je pense). De plus quand bien même on supprime les doublons que faire lorsque 6 joueurs d'une même équipe parte pour l'edf alors que les joueurs étrangers dans les autres clubs se reposent et travails leurs combinaisons en clubs.

Si nous voulons avoir le niveau de la NZ il n'y a qu'une solution bloquer le nombre d'étrangers sur la feuille de match, un championnat avec une seule descente.

Cette solution m'attriste puisque l'on ne verrait plus de MacAllister, Giteau, Botha. Mais serait bénéfique pour le rugby français.

Edited by Haoshin31
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord sur le nombre d'étrangers.

1 étranger max par ligne sur feuille de match et le tour est jouer.

L'équipe de France est de plus en plus catastrophique et ça va pas en s'arrangeant.

En plus en quoi cela ruinerait notre championnat? A part la demi érection de Bayle quand ils prononcent 300 fois leurs noms par match je vois pas.

Link to post
Share on other sites

Le problème est malheureusement due a l'arrivé massive de bons joueurs étrangers pour moi. Attention je n'ai rien contre eux. Le fait est qu'il sont très bons et que leur proportion a énormément augmenter sur les 10 dernières années dans tous les clubs.

De plus le Top14 avec ces clubs qui ont désormais un budget basé sur un mécène fait qu'il n'y a plus de petit club, de faire valoir qui sont battus par l'équipe B des 3 premiers.

A l'heure actuelle les doublons sont une plaie qui peut ruiner la saison (voir le ST et le SF cette saison).

Nous avons donc deux possibilité supprimer les doublons ou supprimer les étrangers (illégal je pense). De plus quand bien même on supprime les doublons que faire lorsque 6 joueurs d'une même équipe parte pour l'edf alors que les joueurs étrangers dans les autres clubs se reposent et travails leurs combinaisons en clubs.

Si nous voulons avoir le niveau de la NZ il n'y a qu'une solution bloquer le nombre d'étrangers sur la feuille de match, un championnat avec une seule descente.

Cette solution m'attriste puisque l'on ne verrait plus de MacAllister, Giteau, Botha. Mais serait bénéfique pour le rugby français.

Limiter le nombre d'étrangers est bien sur une solution, si on reste raisonnable sur la limitation ce qui permettrait de garder les MacAllister et autres Giteau, mais ne pensez pas que c'est la solution miracle. Pourquoi les clubs préfèrent ils engager des étrangers à niveau comparable, tout simplement parcequ'ils sont moins chers et plus bosseurs que la plupart des nationaux.

Le vrai problème est le niveau de la formation en France, la catégorie espoir ne prépare pas du tout à la réalité du top 14, sincèrement donnez moi un exemple d'un jeune vraiment doué qui ne se soit pas imposé dans son club!

Sincèrement quand je vois que Peloux déclare qu'il faut privilégier le physique car c'est la que le bat blesse, je me dis que c'est pas demain que nous aurons une équipe de France performante.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Limiter le nombre d'étrangers est bien sur une solution, si on reste raisonnable sur la limitation ce qui permettrait de garder les MacAllister et autres Giteau, mais ne pensez pas que c'est la solution miracle. Pourquoi les clubs préfèrent ils engager des étrangers à niveau comparable, tout simplement parcequ'ils sont moins chers et plus bosseurs que la plupart des nationaux.

Le vrai problème est le niveau de la formation en France, la catégorie espoir ne prépare pas du tout à la réalité du top 14, sincèrement donnez moi un exemple d'un jeune vraiment doué qui ne se soit pas imposé dans son club!

Sincèrement quand je vois que Peloux déclare qu'il faut privilégier le physique car c'est la que le bat blesse, je me dis que c'est pas demain que nous aurons une équipe de France performante.

Mermoz, Battut, Huget, Ledevedec, Lamerat...

Link to post
Share on other sites
strangler

Je ne crois pas que les jeunes issus du ST soient un bon exemple... Le Novès post 2004 aurait préféré recruté une chèvre (made in france ou pas) de 26 ans plutôt que de faire jouer régulièrement un joueur de 20 ans. Ah, on me dit à l'oreille qu'il l'a fait.

Edited by strangler
Link to post
Share on other sites
Haoshin31

Je suis d'accord avec toi Bren83, la limitation ne solutionnera pas tout le problème. Il est vrai qu'un joueur étranger est moins cher et plus bosseur que nombres de français. De plus il est largement plus apte a disputer les matchs couperets puisque l'on va chercher des champions du mondes. C'est donc largement des plus au niveau de l'expérience donc tout bénef. C'est pour cela qu'il faudrait arriver a transformer cet apport des étrangers en gain d'expérience au lieu d'inonder le club et ne plus avoir de jeunes qui en profitent.

Link to post
Share on other sites
Gabi

Arrggh.

On parle formule du championnat et ça revient invariablement sur les étrangers et la formation française.

Moi, je pense que la phase régulière (donc hors phases finales) du championnat domestique doit durer environ une vingtaine de matchs.

Donc soit Top12 soit 2*8 avec play-off/play-down soit 2*10 ou 2*12.

Plus de matchs, c'est trop long. D'ailleurs, avec ces 26 matchs, le Top14 nous parait interminable à la fin.

Moins de matchs, je trouve cela trop peu pour un sport pro.

Link to post
Share on other sites

Arrggh.

On parle formule du championnat et ça revient invariablement sur les étrangers et la formation française.

Moi, je pense que la phase régulière (donc hors phases finales) du championnat domestique doit durer environ une vingtaine de matchs.

Donc soit Top12 soit 2*8 avec play-off/play-down soit 2*10 ou 2*12.

Plus de matchs, c'est trop long. D'ailleurs, avec ces 26 matchs, le Top14 nous parait interminable à la fin.

Moins de matchs, je trouve cela trop peu pour un sport pro.

M'enfin pour qui il y a trop de match ??? Cette année pour le ST et le SF et l'ASM qui ont concentré le plus de joueurs internationaux Français.

Pour les 11 autres clubs c'est plutôt bien le T14.

Est-ce que le problême de 30 joueurs doit flinguer 2 équipes soit près de 80 joueurs au minimum ?

A quand un squad Equipe de France qui d'un coup éliminerait tous ces problêmes de doublons et de fric ????

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
le zèbre aux courges

M'enfin pour qui il y a trop de match ??? Cette année pour le ST et le SF et l'ASM qui ont concentré le plus de joueurs internationaux Français.

Pour les 11 autres clubs c'est plutôt bien le T14.

Est-ce que le problême de 30 joueurs doit flinguer 2 équipes soit près de 80 joueurs au minimum ?

A quand un squad Equipe de France qui d'un coup éliminerait tous ces problêmes de doublons et de fric ????

Les grosses équipes ont déjà anticipé ce squad. L'effectif de Toulouse, Clermont, Toulon c'est 35 joueurs. Sauf que Toulouse par exemple ne profite pas de ça. Avec autant de joueurs, tu peux jouer 26 matchs. Non le principal soucis, c'est les doublons. Mais il y a trop de matchs internationaux dans une saison. Hors Cupe du monde, il y en a au moins 10. Avec dans les 10, 5 matchs gigot haricot avec les tournées

Link to post
Share on other sites
Gabi

M'enfin pour qui il y a trop de match ???

Pour moi. :)

Tu sous-entend que les petits clubs et joueurs non internationaux n'ont pas assez de matchs dans l'année (ou comme il faut) alors qu'ils balancent ceux de la coupe d'Europe car n'ont pas l'effectif pour jouer les 2 tableaux.

C'est illogique.

Une phase régulière trop longue (entre 25 et 30 matchs) favorisent les gros clubs. Vu qu'ils ont 2 ou 3 équipes performantes, ils peuvent tenir la distance sur la durée, contrairement aux "petits" clubs qui explosent sur la fin car ils n'ont quasiment qu'une équipe-type performante.

On l'a encore vu cette année : Bordeaux, SF, Grenoble ont coincé lors des 5 dernières journées.

Sur 20 journées, ils se qualifiaient.

Et la fin de saison est toujours un calvaire pour ceux qui jouent ma relégation (Oyo, USAP, AB...). Ils sont cramés.

D'ailleurs il me semble qu'on n'a jamais autant joué.

Dans le passé, avec une elite beaucoup plus nombreuse, les phases régulières ne faisaient qu'une vingtaine de matchs chaque année malgré les changements incessants de formule.

De toute façon, si tu donnes une vingtaine de date pour la coupe d'Europe+matchs internationaux, il faut baisser le nombre de matchs de championnat.

Et si les petits clubs sont en manque avec une vingtaine de matchs, ils ont qu'à jouer la coupe d'Europe à fond.

Edited by Gabi
  • Upvote 5
Link to post
Share on other sites

On en revient donc à :

le problème du nombre de match vient des tournées "inutiles"... on envoie des joueurs cramés se prendre des valises... avec de temps en temps un exploit (même si là, ça fait longtemps)

Résultat ça charge le calendrier, ça impose des doublons dans la saison et des vacances en début de saison suivante, et les mecs reviennent avec le moral dans les chaussettes, que du bonus.

Par contre les tournées d'Automne où ce sont les Sudistes qui viennent cramés après le Four Nation, là c'est intéressant. :shaun:

Blague à part, la solution ne peut pas venir de la simple volonté de la LNR (sinon ce serait peut-être déjà fait), il faut une refonte globale, avec je pense une seule période pour les Test Matchs et pas deux (quand par contre, c'est le bordel tant que les calendriers des deux hémisphères seront décalés)

Les Nations du Sud ne seront jamais d'accord car elles ne survivent que grâce aux tournées d'automne...

Donc on est dans l'impasse...

Link to post
Share on other sites
Gabi

Et sinon, pour revenir au sujet du topic "Laporte, candidat à la FFR", je pense qu'un type qui préfère partir à la coupe du monde avec Liebenberg plutôt que Castaignede ne devrait même pas avoir le droit d'être candidat.

Une clause devrait l'interdire.

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Haoshin31

ou un mec qui ne respecte pas les arbitres et qui se permet de l'insulter plusieurs fois sur une radio ne devrait pas avoir le droit d'être candidat.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
chomelaregle

Et sinon, pour revenir au sujet du topic "Laporte, candidat à la FFR", je pense qu'un type qui préfère partir à la coupe du monde avec Liebenberg plutôt que Castaignede ne devrait même pas avoir le droit d'être candidat.

Une clause devrait l'interdire.

Bah on en revient au même point, Liebenberg, encore un étranger qui a prit la place d'un français!! :shaun:

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
gronounours

Bah on en revient au même point, Liebenberg, encore un étranger qui a prit la place d'un français!! :shaun:

Plutôt que l'image de l'étranger contre le Français, j'aurais préférée celle du bourrin contre la gazelle ...

Link to post
Share on other sites

Pour moi. :)

Tu sous-entend que les petits clubs et joueurs non internationaux n'ont pas assez de matchs dans l'année (ou comme il faut) alors qu'ils balancent ceux de la coupe d'Europe car n'ont pas l'effectif pour jouer les 2 tableaux.

C'est illogique.

Une phase régulière trop longue (entre 25 et 30 matchs) favorisent les gros clubs. Vu qu'ils ont 2 ou 3 équipes performantes, ils peuvent tenir la distance sur la durée, contrairement aux "petits" clubs qui explosent sur la fin car ils n'ont quasiment qu'une équipe-type performante.

On l'a encore vu cette année : Bordeaux, SF, Grenoble ont coincé lors des 5 dernières journées.

Sur 20 journées, ils se qualifiaient.

Et la fin de saison est toujours un calvaire pour ceux qui jouent ma relégation (Oyo, USAP, AB...). Ils sont cramés.

D'ailleurs il me semble qu'on n'a jamais autant joué.

Dans le passé, avec une elite beaucoup plus nombreuse, les phases régulières ne faisaient qu'une vingtaine de matchs chaque année malgré les changements incessants de formule.

De toute façon, si tu donnes une vingtaine de date pour la coupe d'Europe+matchs internationaux, il faut baisser le nombre de matchs de championnat.

Et si les petits clubs sont en manque avec une vingtaine de matchs, ils ont qu'à jouer la coupe d'Europe à fond.

Je trouve que tu confonds un peu tout, :drinks .

Je n'ai pas trouvé cette année que beaucoup de club balançait les coupes d'Europe, le problême est que le systême veut que lorsque tu as perdu un match à domicile c'est très compliqué pour revenir dans la course ( poule de 4 ), après on a le droit de perdre contre plus fort que soi aussi...

Tu me parles de Bordeaux, le SF et Grenoble. Ben c'est quand même 3 cas différent, l'UBB se fait raflé la place qualificatif à l'avant dernier match ( ou au dernier ), le SF a eu beaucoup d'internationaux français quand à Grenoble après un super début de saison, il s'effondre à la mi-saison ou pas loin...

L'USAP, BO et OYO Oyo sauve sa place en T14, l'Usap descend la dernière journée quand au BO ce n'est pas une histoire de joueurs cramés...

Pour moi le seul problême ce sont les Internationaux Français, donc que ces joueurs soient employés par la FFR, ne jouent plus pour leur club ( la coupe d'Europe à la rigueur ), se préparent, travaillent ensemble et gagnent la CdM et le grand chelem.

Fini les doublons, les concentrations d'internationaux, et vive le T14 voir le T16.

Link to post
Share on other sites
puppets

Je trouve que tu confonds un peu tout, :drinks .

Je n'ai pas trouvé cette année que beaucoup de club balançait les coupes d'Europe, le problême est que le systême veut que lorsque tu as perdu un match à domicile c'est très compliqué pour revenir dans la course ( poule de 4 ), après on a le droit de perdre contre plus fort que soi aussi...

Tu me parles de Bordeaux, le SF et Grenoble. Ben c'est quand même 3 cas différent, l'UBB se fait raflé la place qualificatif à l'avant dernier match ( ou au dernier ), le SF a eu beaucoup d'internationaux français quand à Grenoble après un super début de saison, il s'effondre à la mi-saison ou pas loin...

L'USAP, BO et OYO Oyo sauve sa place en T14, l'Usap descend la dernière journée quand au BO ce n'est pas une histoire de joueurs cramés...

Pour moi le seul problême ce sont les Internationaux Français, donc que ces joueurs soient employés par la FFR, ne jouent plus pour leur club ( la coupe d'Europe à la rigueur ), se préparent, travaillent ensemble et gagnent la CdM et le grand chelem.

Fini les doublons, les concentrations d'internationaux, et vive le T14 voir le T16.

Ou alors on fait un vrai championnat "élite" où le nombre de matches est très limité. Il regrouperait en gros tous les internationaux et les "presques ou potentiels" internationaux + stars étrangères internationales

Et on créé un deuxième championnat uniquement composé de français ou étrangers sortants des centres de formation français.

En résumé, on fait le système de provinces sudistes... Le championnat domestiques sert en gros à découvrir les futurs talents qui joueront les années suivantes le super XV et le niveau international...

Link to post
Share on other sites

Ou alors on fait un vrai championnat "élite" où le nombre de matches est très limité. Il regrouperait en gros tous les internationaux et les "presques ou potentiels" internationaux + stars étrangères internationales

Et on créé un deuxième championnat uniquement composé de français ou étrangers sortants des centres de formation français.

En résumé, on fait le système de provinces sudistes... Le championnat domestiques sert en gros à découvrir les futurs talents qui joueront les années suivantes le super XV et le niveau international...

Le problême c'est qu'il sera difficile au niveau marketing de vendre le deuxième championnat qui sera vu au rabais.

Notre culture étant celle des clubs et non des provinces, je voyais plutôt un squad FFR mis à dispoistion de leur club d'origine uniquement pour la Coupe d'Europe et un CdF "normal" sans les internationaux français.

Link to post
Share on other sites

Le problême c'est qu'il sera difficile au niveau marketing de vendre le deuxième championnat qui sera vu au rabais.

Notre culture étant celle des clubs et non des provinces, je voyais plutôt un squad FFR mis à dispoistion de leur club d'origine uniquement pour la Coupe d'Europe et un CdF "normal" sans les internationaux français.

mouais.. donc pour la coupe d'Europe, on fait jouer des joueurs qui n'ont aucun automatisme avec leurs partenaires ?

et si un jeune se révèle en cours de saison ? il ne peut pas aller jouer avec l’équipe de France parce qu'il joue avec son club et ne fait pas partie de ce squad FFR ?

Link to post
Share on other sites

mouais.. donc pour la coupe d'Europe, on fait jouer des joueurs qui n'ont aucun automatisme avec leurs partenaires ?

et si un jeune se révèle en cours de saison ? il ne peut pas aller jouer avec l’équipe de France parce qu'il joue avec son club et ne fait pas partie de ce squad FFR ?

Comme pour les AB, Irish, Sud AF et Australien...

Link to post
Share on other sites
djemerj

Comme pour les AB, Irish, Sud AF et Australien...

Sauf que les irish sud AF tout ça jouent plus que minimum 6 matchs par saison avec leurs provinces...

Link to post
Share on other sites
Gabi

De toute façon, SCA est dans le fantasme car la FFR n'a pas les moyens de se payer un squad, de prendre en charge la grande majorité du salaire des internationaux.

En effet, si ce n'est que pour les avoir pour la RCC, les clubs d'origine n'accepteront de ne payer qu'une petite partie du salaire de ces internationaux.

Edited by Gabi
Link to post
Share on other sites

De toute façon, SCA est dans le fantasme car la FFR n'a pas les moyens de se payer un squad, de prendre en charge la grande majorité du salaire des internationaux.

En effet, si ce n'est que pour les avoir pour la RCC, les clubs d'origine n'accepteront de ne payer qu'une petite partie du salaire de ces internationaux.

Tout dépend comment sont répartis les recette EdF, billeterie, sponsoring et droits TV. Je pense que l'on doit y arriver, ce qui voudra aussi dire qu'il y aura moins de redistribution vers le Rugby Amateur.

Sauf que les irish sud AF tout ça jouent plus que minimum 6 matchs par saison avec leurs provinces...

Tu mets la Coupe d'Europe, tu rajoutes le Tournoi, et deux tournées une hivernale et une d'Eté, T'arrives à combien de match ?

De tout manière ce n'est pas avec un Top 12, que l'on va solutionner le problême de la santé des Internationaux Français.

Link to post
Share on other sites
Mahatma

Bah on en revient au même point, Liebenberg, encore un étranger qui a prit la place d'un français!! :shaun:

Liebenberg c'est le chainon manquant entre Neandertal et Homo-sapiens, il n'a pas de nationalité, il appartient à l'humanité toute entière. Comme lucie.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Liebenberg c'est le chainon manquant entre Neandertal et Homo-sapiens, il n'a pas de nationalité, il appartient à l'humanité toute entière. Comme lucie.

Faudrait bien fouiller dans la grotte Chauvet pour voir si il y en a encore un autre!

Link to post
Share on other sites
BOURRIN

Lui avait une vraie mâchoire carrée .

Link to post
Share on other sites

Bon, je vois que mon message a eu le mérite de faire réagir en ces temps où le forum est assez calme.

Pour répondre en vrac à un peu tout le monde:

- Oui je sais que c'est totalement utopiste, de toute manière, contrairement à Laporte je ne suis pas candidat donc je n'ai pas de programme. Pourtant je pourrai, je n'ai pas sélectionné Liebenberg moi.

- J'y ai pensé au système de 2 poules de 10 au lieu de 8. Mais mon projet (qui n'en est pas un) est basé sur la santé des joueurs, donc peu de matchs et une intersaison longue permettant de récupérer de blessure et/ou de bien se préparer pour la saison suivante. Si on commence à ajouter des matchs dans 3 ans on se retrouve avec des doublons.

- Oui 7 matchs de championnat à domicile ça fait peu, mais bon il y a aussi 3 matchs de coupe d’Europe en plus. Je ne sais pas si 16 clubs français seraient tous engagés avec la nouvelle formule de coupe d’Europe. Pour concerner plus de joueurs, j'avais pensé à autre chose, la remise en place d'un tournoi des 6 nations A, c'est tout benef vu qu'il n'y a plus de doublons, ça permet à 30 autres joueurs français d’être concernés par l'EDF, et surtout ça fait une opposition à la grosse équipe pendant les stages à Marcoussis (plutôt que de rentrer dans le lard des -20). Pour les autres joueurs Français encore non concernés, je pensais à une sorte de mini-championnat régional qui se jouerait pendant la tournée d'automne et le tournoi. Ce championnat opposerait les régions, soit d'origine des joueurs, soit dans lesquels ils sont engagés avec leurs clubs. Tu joues tes matchs à domicile dans les stades de ta région, genre Aquitaine fait un match à Bordeaux, l'autre à Biarritz, puis à Mont de Marsan... les bénéfices étant reversés aux clubs fournissant les joueurs.

- Nikos tu dis que ce n'est pas à la LNR de trouver la solution, mais bon on est bien en train de parler de supprimer les doublons là? Et ces doublons ne sont pas arrivés car la FFR a augmentée son nombre de matchs, certes elle a mis en place les semaines de repos pour les internationaux, mais ç'a été mis en place car ils jouaient déjà trop. Et ce n'est pas non plus à cause de l'ERC, le nombre de match de coupe d’Europe n'a pas changé depuis une 15aine d'années. Les doublons sont bien apparus lorsque la LNR (et canal) a mis en place la poule unique, entrainant l'augmentation du nombre de matchs.

- Gabi, oui on peut imaginer un sport pro où 90% des joueurs ne jouent que 14 matchs (20 même avec la coupe d’Europe, comme dit plus haut). Et ça arrive même tous les ans en NFL, 16 matchs de poules et 4 matchs de phases finales max. Et comme par hasard, c'est un des sports, qui au niveau contact, se rapproche le plus du rugby. Les joueurs ne sont pas des machines, on parle tout le temps dopage, commotions... mais à cote de ça on veut toujours plus de matchs, de temps de jeu et de contacts, à partir d'un moment ils faut faire un choix. Ajoutes 1000 km au tour de France, tu auras plus de blesses, d'abandons et de dopage, ajoutes 6 matchs au championnat tu auras à peu prés la même chose (6 matchs c'est ce qui a été ajouté lors du passage de 2*8 à 14, et je ne parle même pas de la saison à 16 en poule unique). Les joueurs sont des hommes et eux aussi doivent se reposer, surtout que malgré le niveau de préparation qui est bien plus performant qu'avant, la dimension physique des matchs a grandement évoluée aussi.

Sinon, toujours concernant le nombre de matchs, je viens d'aller faire un tour sur wikipedia, et le nombre de matchs avant ou au début du professionnalisme étaient d'environ 20 par an hors phases finales, on reviendrait donc au rythme d'il y a 20 ans. Ça a commencé à augmenter en 2001 avec la mise en place des play-off.

Link to post
Share on other sites
Gabi

Oui, la phase reguliere du championnat tournait auparavant à une vingtaine de matchs malgré les changements de formule.

A l'époque, pour combler les WE, on utilisait le challenge Yves du Manoir. Maintenant, c'est les coupes d'Europe.

Je serai favorable à ce qu'on retrouve ce nombre qui ne s'est mis à croître que très récemment.

Link to post
Share on other sites
chomelaregle

quoi qu'on en dise, Liebenberg était certes un bulldozer, mais pas que! il avait une très bonne qualité de passe et un gros jeu au pied.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...