Jump to content

Recommended Posts

tropézien

Toutafétafé ! :sorcerer: Mais "pelle à merde" j'ai jamais utilisé. Je compte me rattraper ! :sorcerer:

Copyright très cher...

on peut traiter les modos d'******?

Dommage que Tropico soit parti

Link to post
Share on other sites
Parigot_Paris

Mais il faut quand même y mettre une certaine pulsion littéraire, notez bien !

"Jacky tenta un instant de fermer le quatrième bouton de sa chemise qui s'était ouverte sous la pression de sa bedaine. Constatant du doigt l'absence du bouton, il renonça, ôta son cigare de sa bouche, lâcha un rot et remis le cigare dans sa bouche. Un colombin de cendre tomba sur la nappe brodée aux armes du Racigne, Jacky le repoussa d'un revers de sa main, lourde et grasse mais manucurée, et renversa dans le mouvement son verre de Gevrey-Chambertin qui ne contenait plus de toute façon qu'à peine assez de liquide pour tacher la nappe."

Bon, ça c'est la mise en situation, après il faut trouver un thème.

"- Alors comme ça vous êtes JIFF ! Fit Jacky avec un sourire bienveillant qu'éclairait uen goutte de vin coulant à la commissure de sa bouche sensuelle. Avec votre nom, j'aurais pas deviné ! Remarquez, qui n'a pas une goutte de sang israélite dans les veines, hein ?

- Pas juif, président, JIFF fit Maxime Machenaud dont l'embarras faisait friser la barbe de hipster.

- Ah, excusez la confusion, fit Jacky qui ne voyait pas bien la différence. Enfin bon. Et donc vous avez quitté la confection pour hommes pour le rugby ?"

Etc. Etc. Le tout c'est de garder sa libre fantaisie. Et de haïr le Racigne ! :sorcerer:

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
chomelaregle

"- Alors comme ça vous êtes JIFF ! Fit Jacky avec un sourire bienveillant qu'éclairait uen goutte de vin coulant à la commissure de sa bouche sensuelle. Avec votre nom, j'aurais pas deviné ! Remarquez, qui n'a pas une goutte de sang israélite dans les veines, hein ?

- Pas juif, président, JIFF fit Maxime Machenaud dont l'embarras faisait friser la barbe de hipster.

- Ah, excusez la confusion, fit Jacky qui ne voyait pas bien la différence. Enfin bon. Et donc vous avez quitté la confection pour hommes pour le rugby ?"

Etc. Etc. Le tout c'est de garder sa libre fantaisie. Et de haïr le Racigne ! :sorcerer:

oulah, ce post suinte la haine antisémite!

la licra va bientôt contacter l'administrateur de ce forum, et t'envoyer Valls et la ldj s'occuper de ton cas!

2nd degré je précise! :laugh: quoique...

Link to post
Share on other sites
Parigot_Paris

quoique quoi !? C'est une vanne que j'ai volée sans aucun scrupule à la sémillante Boucherie Ovalie ! Et on les félicite ! Et à moi on me cherche des poux dans la tête !? C'est injuste ! Injuste ! Je vais partir loin, loin et vous me reverrez plus ! :sorcerer:

Link to post
Share on other sites
chomelaregle

quoique quoi !? C'est une vanne que j'ai volée sans aucun scrupule à la sémillante Boucherie Ovalie ! Et on les félicite ! Et à moi on me cherche des poux dans la tête !? C'est injuste ! Injuste ! Je vais partir loin, loin et vous me reverrez plus ! :sorcerer:

le "quoique" était pour le supposé 2ème degré de ma réponse. :shaun:

Link to post
Share on other sites
grand schtroumpf 83

quoique quoi !? C'est une vanne que j'ai volée sans aucun scrupule à la sémillante Boucherie Ovalie ! Et on les félicite ! Et à moi on me cherche des poux dans la tête !? C'est injuste ! Injuste ! Je vais partir loin, loin et vous me reverrez plus ! :sorcerer:

je ne sais pas de quand date cette vanne de la boucherie, mais l'allusion à la proximité sonore entre JIFF et juif, ça fait un bail que mourad l'a faite (même si lui, c'était pas trop une vanne le con)

Link to post
Share on other sites
Parigot_Paris

Jacky posa son verre de pastis à côté de son verre de whisky. L'effluve combiné des deux alcools était puissant mais il n'arrivait pas à se débarrasser du goût à la fois fade et aigre d'une bière de bas étage offerte par l'unique supporter Ciel et Blanc.



- Je vais supprimer ce putain de repas d'avant-match, songeait Jacky, marre de voir toujours la même gueule. Et puis quand il y a les Balkany on a droit à un vin de qualité mais avec le Ciel et Blanc c'est jamais du Pernand-Vergelesse mais plutôt de la marque distributeur, et encore ! Un hard discounteur ! Quant au pâté ça m'étonnerait pas si on retrouvait un doigt d'apprenti charcutier au fond du tupperware !



Pris par ses réflexions, il ne remarqua pas l'entrée dans son bureau de sa paire d'entraîneurs et lâcha un rot puissant, gras et spumeux. Apercevant enfin les deux directeurs sportifs, il sourit avec mauvaise grâce.



Dites les deux zigues, ça vous dérange de frapper avant d'entrer chez le boss ? Un peu de tenue M. Lanta ! C'est bien Lanta, c'est ça ? Et l'autre c'est Deylaud ?



- Ni l'un ni l'autre, patron, rétorquèrent les deux Lolos en choeur, nous c'est...


- Attendez, coupa sèchement Jacky, je vais trouver, je suis pas encore sénile ! Voyons : le chauve c'est Milhas et l'ahuri c'est Darricarriere ? C'est ça ?


- Non, patron, reprit le duo, nous c'est Laurent Labit et Laurent Travers !


- Ouais ben j'étais pas loin ! Et au prix que je vous paie je pourrais vous appeler Roux et Combaluzier, Poliette et Chausson ou Meurthe et Moselle que vous ne m'en voudriez pas, pas vrai ? Bon, vous vouliez me voir ?


- Oui, excellence, acquiescèrent les siamois, c'est qu'on va recevoir Toulouse !


- Aha, comme si j'avais oublié ! Je vais la crever la vieille Novès, avec sa tête de squaw nonagénaire ! Nan mais c'est vrai quoi, on dirait un croisement entre un gitan et un mauvais rhume le Novès ! Je leur ai fait avaler le prix du baron de Coubertin, puis la coupe Natixis, d'ici six mois il viendront jouer ici pour un cendrier de la buvette !


- mais c'est qu'on a un problème, effendi !


- Encore, pesta Jacky ? Sexton remplacé par Goosens, remplacé par Dambielle, remplacé par sa petite soeur ça vous suffisait pas ?


- C'est les Gallois qui veulent rentrer au pays.*


- Quoi Lydiate, Roberts ? Mais ils ont quoi ces pédés à la fin !? Du bon pétro dollar sur un compte aux Caïmans ça leur suffit pas ? Un Cogedim au Plessis Robinson, avec vue sur l'arrêt de bus du 241 ça leur plaît pas ? Et les sorties à Levallois, à Asnières ! C'est de la gnognotte ?


- C'est qu'ils veulent habiter Paris !


- C'est ce que je me disais ! Des tantes ! Des tafioles ! Des tarlouzes ! Des invertis ! Des sodomites ! Des déserteurs du Chemin des Dames ! Des enviandés ! D'ici à trois semaines on les retrouve les torse épilé dans le calendrier à l'autre grec !


La suite bientôt .... fume.gif




*d'après Warren Gatland

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
Parigot_Paris

Bon, voilà, voilà :




Jacky acheva de se curer les dents avec le coin de sa carte Amex Gold Platinum. Il contempla un bref instant un bout de viande sur le rebord de son moyen de paiement favori, le lécha puis le recracha devant lui. Le comptable, homme gris, maigre et falot essuya d’un air résigné le morceau de nourriture du revers de son veston élimé aux manches et aux coudes. Jacky était d’humeur sombre. Il lâcha un pet sec et claquant pour s’égayer un peu, sans grand résultat puisqu’il les aimait longs et odorants.



  • Tu voulais me voir, le petit gris ?
  • Oui, maître… euh… Président, fit le petit homme timoré, qui s’appelait Honoré mais qui avait perdu tout trace d’honneur au contact de son mentor et bourreau.
  • Nos maillots, président…
  • Notre maillot, ahuri ! Car nous n’en avons qu’un ! Le Racigne est fidèle à ses traditions ! Pas comme les autres enviandés de fiottes de tarlouzes de pédés du cul ! Eux ils ont un maillot assorti à leur vernis à ongles, un autre pour les courses à Auteuil, un troisième pour la Bar Mitzva du petit cousin, et un dernier pour être enterré avec à Montmartre !
  • C’est bien là le problème, gémit le comptable, secrètement heureux d’avoir trouvé une possible transition.
  • Quoi, notre maillot ne fait pas assez pédé ? Tu veux une mornifle, être abject !?
  • Oh non, Président, la dernière fois j’ai retrouvé mon dentier dans le vestiaire des filles et elles m’ont battu… Non, le problème c’est que notre maillot ne change jamais… Cette année on n’en a vendu qu’un à Génération Yves du Manoir et encore avec une décote car il ne rentrait pas dans le 2XL !
  • Hm, rétorqua Jacky, qui avait ôté son mocassin Berlutti pour se gratter plus commodément entre les orteils. Les ventes sont basses, il faut augmenter les marges !
  • Mais on ne peut pas vendre plus cher ! C’est déjà neuf euros cinquante la rayure, ce qui fait 95€ le maillot !
  • Non, tu as raison, chien ! éructa Jacky qui finissait de se suçoter l’index. Il faut baisser les coûts où fabrique-t-on ?
  • Alors pour simplifier la production, on a regroupé les rayures blanches et bleues sur un seul pays…
  • Lequel ?
  • Le Bangladesh.
  • Trop cher.
  • Mais c’est fabriqué par des enfants !
  • Trop cher.
  • De six ans !
  • Trop cher
  • Aveugles !
  • Trop cher, te dis-je !
  • Et comme ils sont primo-délinquants, on ne les laisse sortir qu’à la nuit tombée…
  • Ah, voilà, j’ai trouvé ! Il faut prendre des récidivistes ! Comme ça ils bosseront H24 ! Tu vois, fiente d’animal malade, tu es trop bon ! C’est ce que je dis toujours : trop bon, trop con !

fume.gif

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
  • 4 months later...
Parigot_Paris

CINQUANTE NUANCES DE CIEL ET BLANC tongue.png




Jacky se releva avec une grimace épouvantable.



- Mais ça fait vachement mal, votre histoire ! piaula-t-il a l'adresse des deux Lolos, qui le dévisageaient l'air intrigué.


- Notre histoire ? osa Travers, quelle histoire ? On vous a vu retourner un banc et vous asseoir sur l'un des pieds, alors oui, ça fait super mal, mais nous n'y sommes pour rien !


- Mais c'est vous qui m'avez dit que pour gagner l'ASM il fallait avoir un banc bien profond, non ? Vous voulez tout de même pas que je me l'enfonce par le grand côté, hein ?


- Mais heu... osa Labit, qui perdit un instant conscience des inconvénients énormes de son patronyme, c'était une image... on parlait de la profondeur de banc on voulait dire Brugnaud, Metz, Lapeyre... c'est ça le banc profond...


- Ah, fit Jacky. C'est curieux, mais comme ça ils n'en ont pas l'air, ils courent vite en tout cas. Mais si ça marche sur les seconds couteaux, ça doit marcher en core mieux sur les cadors ! Allez chercher Sextoy et qu'on me l'empale, pour voir !!! w00t.gif

Link to post
Share on other sites
  • 10 months later...
Parigot_Paris

Jacky acheva de reluquer la fine culotte de dentelle blanche qui pointait sous la jupe de la secrétaire. A son embauche, la dénommée Nadine, plutôt gironde, avait demandé s’il y avait un « dress code » au Racigne. Jacky avait souri. A présent la petite jupe ciel et blanc guère plus large qu’un ceinturon allait à ravir à la jeune femme.

Jacky rêvait d’étreintes tchétchènes quand le téléphone sonna : Patron ? Oui répondit Jacky en reconnaissant la voix de son homme de main Zoran, un des rares qui avaient le droit de l’appeler sur sa ligne directe.

  • Nadine, pouvez-vous me laisser seul ? Susurra Jacky qui se rinça l’œil une dernière fois. Je vous écoute, mon bon Zoran.
  • La bobinette fut tirée, ce qui entraîna la chute de la chevillette, répondit Zoran qui n’avait pas lu le petit chaperon rouge mais qui faisait là où lui disait de faire.
  • Tu en es sûr ?
  • Oui Patron, 16 à 20 bonus défensif pour eux, victoire non bonifiée pour nous.
  • Zoran, je t’avais dit de parler en CODE ! Où est le tondu ?
  • Ruiz ? Dans le coffre de ma Skoda euh… je veux dire… l’oiseau est en cage !
  • Bon remets lui son dû et libère son fils.
  • Mais il en a déjà eu un bout… répondit Zoran manifestement perplexe.
  • Ca je sais dit Jacky oubliant toute prudence, mais il ne va pas aller jouer au parc en tenant une oreille par la main ! Rend lui le reste du gosse et tiens ta langue !

Sur ces entrefaites Dan Carter poussa la porte du bureau.

  • Bonjouw pwésident. Je étais trèy content de le victoire !
  • La victoire ? Tu me l’apprends mon bon Dan, j’avais un coryza je me suis fait excuser auprès de l’autre nigaud, je veux dire… de mon grand ami le président De Cromières…
  • Je ne souis pas encow satisfay de mon jeu au pied, mais l’arbitrage nous a été favowable !
  • Tu m’étonnes... Je voulais dire… euh… ça m’étonne.
  • Oui c’était étonnant.
  • Bon, je te félicite. Nadine ? Deux cafés vous voudrez bien !

:sorcerer:

  • Upvote 5
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...
Parigot_Paris

Bon là je floode de nouveau, mais c'est juste une traduction d'un post situé plus haut. J'ai posté ça sur le forum de Leicester, histoire que les Tigres haïssent à leur tour. Je mets ça là histoire que vous vous esbaudissiez devant la qualité de mon anglais.

Jacky Lorenzetti was intensely picking his teeth with the corner of his Gold Platinum Amex Card. He was bitter, nervous and unusually grumpy, that is to say grumpier than usual, which meant a rotten mood for a person used to see his club losing their marbles and silverware in last gasp defeats.

- You’v asked to see me, my good man ?, Jacky asked, forgetting that he was the one who had summoned the other. You’re late.
- I am still in a cast, sir, whined the diminutive silhouette in a worn out grey suit, showing his right leg and crutches.
- Oh yes, yes, of course, whispered Jacky who had broken the man’s leg with a golf club earlier on, for the man was his accountant and had dared to present the club’s books to his master.

Jacky belched, broke wind and spat a morcel of chewed out meat on the lapel of his counterpart. He then remembered why he had summoned the « little grey :censored:» as he called him in private. And public circumstances too.

- My good man, the figures are low, said Jacky
- But Sir,… but we are actually PAYING supporters to rally in ! muttered the accountant.
- I am not talking about that, imbecil ! I am talking about the sales, our glorious shirt !
- About the shirt, Master… I mean Sir moaned the accountant, it might be a bit on the expensive side…
- too expensive ? shouted Jacky. 99 euros for a shirt full of past glory ? You call that expensive, you monkey?!
- There is a slight problem with the shirt, chanced the accountant.
- Apart from low sales, I can’t see any problem!
- But we have only one design… that is a wee short for a range of clothes…
- What!?, shouted suddenly Jacky, you want US to do like THEM?

He stood up, burned his lips with the cigar he was holding the wrong way, broke wind again and started walking in circles, his 200 euros made-to-fit shirt hanging from his trousers.

- Them! Those pink sissies! They opted for pink out of… out of being camp! A bunch of woopsies, that is what I call them! And they should be deprived of their titles, all 14 of them!
- Very well said, Sir, ditto, spot on, right on the mark! Claimed the accountant, who knew not to contradict his boss when Stade Français was the topic of discussion.
- We can not afford to sell Racing’s shirt for cheap, roared Jacky, out of the question! Well, of course a wee bargain day here or there… But the margin must remain what it is. Let’s review our suppliers! Where are the shirts made?
- Bangladesh, whispered the accountant. We got a deal for ten cents a hoop, that is one dollar a shirt.
- Too expensive!
- But that’s made by children!
- Too expensive!
- Six years old!
- Too expensive!
- And they are blind! All of them!
- Too expensive!
- All of them are first time offenders! In remand homes!
- Too expensive, I want hardened criminals. Get me a supplier that’ll have six years old blind bank robbers working for him!
- I will Master, I will! Moaned the accountant.
- And er… my good man!
- Yes?
- This conversation never too place of course!
- Of course, master!
003.gif003.gif003.gif
Edited by Parigot_Paris
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...