Jump to content
Ludo

Effectif du Stade Toulousain 2019/2020

Recommended Posts

le corse
il y a 10 minutes, tolosaforever a dit :

Je vous trouve bien confiants, moi je pense que ça va être dur de remplacer Bezy. Franchement ses dernières saisons étaient exceptionnelles. 

 

Ah mais on est d'accord, ce sera dur. Très dur même, tant Bézy était important pour le collectif. 

 

Mais Balès à son meilleur niveau, c'est franchement pas dégueu et son style de jeu ressemble de près à celui de Bézy : éjecteur, colle au ballon, tourné vers l'attaque, alterne bien, bonne gestion. Soit le profil complémentaire idéal avec un Dupont.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST
il y a 27 minutes, le corse a dit :

 

Ah mais on est d'accord, ce sera dur. Très dur même, tant Bézy était important pour le collectif. 

 

Mais Balès à son meilleur niveau, c'est franchement pas dégueu et son style de jeu ressemble de près à celui de Bézy : éjecteur, colle au ballon, tourné vers l'attaque, alterne bien, bonne gestion. Soit le profil complémentaire idéal avec un Dupont.

 

Parfaitement d'accord.

 

Dupont - Balès (et Germain), ça a tout son sens (on l'a longuement développé quand certains ici ne comprenaient / croyaient pas à la venue du tandem Balès / Germain, jugeant préférable de conserver Pagès).

 

Au final, une stratégie de long terme, avec une une place à prendre en balance entre ... Idjellidaine et Page-Relo dans deux ans, après le départ d'Alexi Balès.

 

 

 

Edited by Saint Thomas ST

Share this post


Link to post
Share on other sites
le corse
Il y a 23 heures, Saint Thomas ST a dit :

 

Parfaitement d'accord.

 

Dupont - Balès (et Germain), ça a tout son sens (on l'a longuement développé quand certains ici ne comprenaient / croyaient pas à la venue du tandem Balès / Germain, jugeant préférable de conserver Pagès).

 

Au final, une stratégie de long terme, avec une une place à prendre en balance entre ... Idjellidaine et Page-Relo dans deux ans, après le départ d'Alexi Balès.

 

 

 

 

Et bien, une fois n'étant pas coutume, je ne suis pas exactement d'accord avec toi concernant Pagès et Germain.

 

Le premier était un super numéro 3, faisait le taf' quand il était sollicité et même parfois un peu plus.

 

Pour ce qui est du second, qui est annoncé comme étant un énorme crack, il quitte son club formateur car mécontent de son statut de numéro 4...pour signer comme numéro 3, derrière un tandem composé du (peut-être) meilleur joueur au poste en France et d'un très bon joueur de Top 14. Si Germain explose comme attendu, il n'y aura sans doute pas la place pour deux pépites sur le même poste, Dupont étant LE titulaire certain dans l'esprit de Mola et on l'a bien vu avec Bézy. De fait, Germain se contentera-t-il d'une éternelle place de numéro 2, d'ici quelques années ? Car à moins d'une forte régression de Dupont, ce dernier a encore bien au moins 8 saisons en pleine possession de ses moyens et va encore progresser.

 

Alors qu'en gardant Pagès un an de plus, tu le remplaçais par Page-Relo à son retour de prêt, Idjellidaine assurant la succession de Balès dans 3 ans. 

 

De toute évidence, ça ne changera rien, alea jacta est. Et le club a fait son choix et s'est rarement trompé depuis 3 ans.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST
il y a une heure, le corse a dit :

 

De toute évidence, ça ne changera rien, alea jacta est. Et le club a fait son choix et s'est rarement trompé depuis 3 ans.

 

Oui, je pense que quand tu tiens un potentiel crack comme Germain, très jeune, qui va tout faire pour passer devant Balès d'ici 2 ans et qui pourra avoir du temps de jeu (Dupont étant hélas souvent absent et/ ou blessé), il est normal de miser dessus, plutôt que sur un joueur comme Pagès, valeureux, qui a fait preuve d'un état d'esprit au-delà de ce qu'on pouvait attendre mais, reconnaissons-le, un petit peu limité dans les grands rendez-vous, avec des lacunes dans certains secteurs du jeu (notamment au pied).

 

Je pense que ce n'est pas totalement un hasard qu'il n'ait reçu, bien que JIFF, aucune proposition sérieuse émanant d'un club de top 14... Je ne suis pas sûr qu'il soit même n°1 ou n°2 à Vannes (derrière Lilian Saseras, voire Florian Cazenave).

 

En tous les cas, au-delà de ce petit désaccord, la trajectoire de nos 3 jeunes à fort potentiel (Idjellidaine, Germain et Page-Relo) derrière Dupont va en effet être très intéressante à suivre...

 

 

 

Edited by Saint Thomas ST
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
rebop75

Kaino parmi les investisseurs à l'origine de la nouvelle franchise de la ligue américaine basée à Hawaï en compagnie de Stanley, Afoa et Rokocoko

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vonia
Rugby
 Top 14
avant-première abonnés

Le message d'espoir de Cheslin Kolbe (Toulouse) : « Rien n'est impossible, regardez-moi ! »

Le champion du monde sud-africain, qui a repris cette semaine l'entraînement collectif avec Toulouse, a passé une partie du confinement dans les faubourgs du Cap à distribuer de la nourriture et beaucoup d'espoir aux plus désoeuvrés.

 
 

Cheslin Kolbe a vécu le confinement en Afrique du Sud.  (R. Perrocheau/L'Équipe)

 
Cheslin Kolbe a vécu le confinement en Afrique du Sud. (R. Perrocheau/L'Équipe)
Laurent Campistron, à Toulouse14 juillet 2020 à 20h30
partager
 
 
 

Lundi 13 juillet. Pour le Stade Toulousain, c'est le début de la phase 3 prévue dans le protocole post-confinement, celle de la reprise de l'entraînement collectif. Des règles strictes sont toujours en vigueur. Ainsi, ni retour au vestiaire, ni douche après la séance. Cheslin Kolbe est donc rentré chez lui pour se changer et se rafraîchir sitôt l'entraînement terminé. C'est là, dans sa maison de village près de Toulouse, qu'il nous a donné rendez-vous pour un entretien d'une bonne heure. Assis près de la piscine, non loin d'une grande pancarte porteuse des mots « Jeu de mains », il s'est livré sans réserve sur l'étrange période traversée.

 

« Comment avez-vous vécu le confinement ?
J'étais en vacances pour deux semaines en Afrique du Sud, près du Cap, lorsqu'il a été décrété par les autorités du pays. Je me suis demandé si j'allais pouvoir rentrer en France. J'ai alors appelé le Stade Toulousain pour leur expliquer la situation, et les dirigeants m'ont répondu : ''Écoute, tu ne pourras rien faire de plus ici, alors reste où tu es et passe plutôt du temps avec ta famille.'' Je leur en suis très reconnaissant, parce que tout ce temps passé en Afrique du Sud m'a permis de revoir des membres de ma famille et des amis proches que je n'avais pas croisés depuis longtemps. On n'a pas souvent l'occasion de passer du temps avec les siens quand on joue pour les Springboks et dans un club à l'étranger.

Vous avez aussi profité de votre présence là-bas pour vous investir énormément dans une organisation caritative créée en 2014 par un de vos amis, "Be The Difference"...
Oui. J'ai distribué de la nourriture dans les townships de Kraaifontein, le faubourg du Cap où j'ai grandi. Les gens y sont particulièrement dans le besoin, et c'était encore plus vrai pendant le confinement. L'idée était donc d'aller à leur rencontre dans la rue, de leur donner quelque chose à manger dans la journée, une boisson. Avec l'équipe de "Be The Difference", on a fait ça tous les jours du lundi au dimanche. La première semaine du confinement, on a nourri de 300 à 500 personnes par jour, la deuxième, de 700 à 1 300 personnes, et la troisième, environ 1 800 personnes. C'est une expérience qui prend du temps, qui est parfois éprouvante, parce que ce n'est pas toujours facile de constater à quel point certains sont obligés de se battre tous les jours pour donner à manger à leurs enfants et survivre, mais je voulais absolument le faire.

Pourquoi ?
Parce que la victoire en Coupe du monde au Japon a donné au joueur que je suis une notoriété. Aujourd'hui, j'ai une voix qui porte davantage qu'avant, une image positive, une certaine aura, et je considère que mon devoir est de m'en servir pour aider les gens en difficulté à entrevoir un autre destin. Sur certains des visages des gens à qui on distribuait de quoi manger ou boire, spécialement ceux des enfants qui recevaient une sucrerie, j'ai lu de la joie, un sourire, mais aussi parfois de l'espoir. Parce que ma personne leur apportait également un exemple de réussite, une alternative, un autre futur possible.

En bref :
Cheslin Kolbe (AFS)
26 ans
1,71 m ; 74 kg
Ailier ou arrière
Club : Stade Toulousain
14 sélections
Palmarès en sélection : vainqueur de la Coupe du monde et du Rugby Championship 2019 ; médaillé de bronze en rugby à sept aux JO 2016.
Palmarès en club : vainqueur de la Currie Cup 2014 avec les Stormers ; champion de France 2019 avec Toulouse.

« Quand vous êtes un gosse des townships, dès que vous quittez l'école ou le domicile familial, vous voyez des gangsters marcher dans les rues, des revendeurs de drogue, des meurtres... Vous n'avez alors que ces exemples devant les yeux et vous finissez par penser que c'est la norme »

 

 
 
 

Auriez-vous pu devenir l'un de ces gamins-là ?
Peut-être, oui. Pendant les distributions dans les rues, j'ai d'ailleurs revu des potes avec lesquels j'ai grandi. Des gens qui, à l'époque, étaient aussi des sportifs talentueux, mais qui ont fini par abandonner leur discipline pour prendre un chemin opposé, peut-être plus facile, mais beaucoup moins vertueux. Vous savez, quand vous êtes un gosse des townships, dès que vous quittez l'école ou le domicile familial, vous voyez des gangsters marcher dans les rues, des revendeurs de drogue, des meurtres... Vous n'avez alors que ces exemples devant les yeux et vous finissez par penser que c'est la norme. Moi, à travers mon exemple, j'ai envie de leur montrer qu'il existe un autre chemin. Alors, je leur raconte mon histoire, je leur dis que quand j'étais gamin, je préférais aller voir jouer mon père au rugby plutôt que de traîner dans les rues. C'est comme ça que je suis tombé amoureux du rugby, que ce sport est progressivement devenu une échappatoire, une manière de ne pas sombrer dans le gangstérisme.

Votre exemple est d'autant plus saisissant que vous n'étiez pas vraiment prédestiné à réussir dans le rugby au regard de votre gabarit (1, 71 m)...
Oui. À l'école, partout, on disait que j'étais trop petit pour ça. Mais mon père m'a dit un jour : ''Fiston, tu vas devoir te battre plus que les autres car tu n'es pas le plus costaud. Et pour cela, tu as deux choses à faire : faire passer le rugby au-dessus de tout, c'est-à-dire sacrifier tes week-ends et le temps passé avec tes potes, et croire toujours en toi.'' C'est à partir de ce moment-là que j'ai voulu montrer à ceux qui pensaient que je ne pourrais jamais réussir dans ce sport qu'ils se trompaient. Mon mental a fait la différence. J'ai commencé à m'entraîner dur, à faire du rab après les entraînements. Et comme je ne pensais plus qu'à ça, j'ai fini par ne plus voir toutes les tentations néfastes qui gravitaient autour de moi. C'est ce que j'explique aux gens aujourd'hui : ''Peu importe vos origines, peu importe ce que vous avez dû endurer jusqu'ici, si vous voulez réussir quelque chose, vous pouvez l'avoir car rien n'est impossible. Regardez-moi !'' 

N'avez-vous jamais eu peur de tomber malade pendant vos distributions dans les rues ?
Il y avait des risques, évidemment. Quand on sort tous les jours dans les rues pour rencontrer des gens de différentes communautés et d'endroits variés, on s'expose. Je ne voulais surtout pas tomber malade pour ensuite contaminer mes proches. J'ai donc essayé de me protéger au maximum. Je passais un test Covid-19 par semaine par précaution. C'était particulièrement anxiogène, notamment dans le quartier où j'ai grandi, où les gens ne sont pas au courant de ce qui se passe dans le monde parce qu'ils n'ont pas la télévision ou ne lisent pas les journaux.

Avez-vous profité du confinement pour revoir certains de vos matches de la Coupe du monde ?
Oui. J'ai revu la finale je ne sais pas combien de fois. Cette victoire a eu un impact incroyable sur la population sud-africaine. Au retour au pays, dans le bus qui nous transportait, c'était incroyable de voir tous ces gens mélangés dans les rues, qu'ils soient Blancs, Noirs, Indiens ou autres, crier, rire et pleurer ensemble. C'est quelque chose que je n'avais jamais vécu et que je n'oublierai jamais. Pendant quelque temps, grâce aux Springboks, l'Afrique du Sud a oublié ses problèmes de racisme et de criminalité.

« (La France) est une équipe très jeune. Je joue avec certains de ces jeunes à Toulouse, et je suis épaté par leur maturité à leur âge. Je crois sincèrement que les Bleus s'apprêtent à vivre une période très excitante »

 

 
 
 

Saviez-vous que Rassie Erasmus était malade durant la compétition (il souffrait d'un mal auto-immune, la polyangéite microscopique avec granulomatose) et suivait une chimiothérapie ?
Non. Aucun joueur ne le savait. Quand on sait toute l'énergie positive qu'il s'est évertué à nous faire passer durant la compétition, c'était vraiment insoupçonnable. C'est quelqu'un qui m'a beaucoup appris et que je respecte énormément.

L'Afrique du Sud n'a plus joué le moindre match depuis sa finale de la Coupe du monde, le 2 novembre. Comment garder la dynamique ?
Ce n'est pas évident, mais je crois que l'aventure qu'on a vécue tous ensemble au Japon nous a vraiment soudés. On est tous restés en contact les uns avec les autres, on s'appelle régulièrement pour se demander des nouvelles de la famille. Le groupe est jeune, l'entraîneur est fantastique, je pense qu'on ne mettra pas trop de temps à retrouver nos automatismes lorsque le rugby international reprendra.

Seriez-vous déçu de ne pas pouvoir affronter la France le 21 novembre prochain au Stade de France, comme c'est prévu dans le calendrier ?
Oui, d'autant que beaucoup de mes partenaires à Toulouse évoluent en équipe de France. Alors ça chambre un peu, on se titille, on se promet de chaudes retrouvailles. Juste pour ça, ça serait dommage de ne pas jouer ce match.

Quel regard portez-vous sur la sélection française ?
C'est une équipe encore très jeune. Si les joueurs qui la composent continuent de grandir ensemble, elle sera clairement à surveiller dans les années qui viennent. Je joue avec certains de ces jeunes à Toulouse, et je suis épaté par leur maturité à leur âge. Je crois sincèrement que les Bleus s'apprêtent à vivre une période très excitante.

 

Cheslin Kolbe face à Gloucester en Coupe d'Europe. (N. Luttiau/L'Équipe)

 
Cheslin Kolbe face à Gloucester en Coupe d'Europe. (N. Luttiau/L'Équipe)

Les Lions britanniques et irlandais seront en tournée en Afrique du Sud durant l'été 2021. Qu'est-ce que cela signifie pour vous ?
Beaucoup. La dernière fois que les Lions sont venus chez nous, c'était en 2009. J'avais 16 ans. Savoir qu'ils ne viennent en tournée chez toi que tous les douze ans pose déjà l'importance de l'événement. Dans une carrière du rugby, vous ne pouvez vraiment espérer les affronter qu'une seule fois. Ça serait merveilleux de pouvoir les défier, et encore mieux de les battre. Parce que si tu gagnes une série contre les Lions un an après avoir remporté la Coupe du monde, pff...

« En Afrique du Sud, certaines personnes pensaient que j'étais trop petit pour réussir dans le rugby. Toulouse m'a accepté tel que je suis »

 

 
 
 

Vous avez repris lundi l'entraînement collectif avec Toulouse. Sentez-vous vos coéquipiers encore frustrés de ne pas avoir pu terminer la saison passée ?
Ils l'ont été, bien sûr. Mais c'est comme ça. La vie nous confronte parfois à des challenges imprévus. Personne ne pouvait prévoir cette pandémie de Covid-19, ni l'ampleur qu'elle prendrait. On n'a pas pu terminer la saison, certes, mais notre santé et celle de notre famille sont prioritaires. Aujourd'hui, on est tous très heureux de se retrouver. Plus le début de la saison prochaine approchera, plus on sera prêt mentalement et physiquement à repartir au combat. Vous savez, Toulouse est vraiment un endroit très spécial pour moi. En Afrique du Sud, certaines personnes pensaient que j'étais trop petit pour réussir dans le rugby. Toulouse, lui, m'a accepté tel que je suis. Ils (les Toulousains) m'ont juste jugé sur mes performances.

Votre début de saison s'annonce très spécial avec un titre, la Coupe d'Europe, à aller chercher en à peine deux mois...
C'est vrai, on a trois matches à gagner pour soulever le trophée. Perso, j'ai très envie de revivre ce qu'on a vécu après le titre en Top 14 en juin 2019. Voir ces milliers de supporters remplir la place du Capitole, cette déferlante de passion, rien que d'en parler me donne encore des frissons (il se touche le bras). Pour moi, c'est quasiment comparable à ce que j'ai ressenti en Afrique du Sud après la victoire en Coupe du monde. Je me souviens de ce que m'avait dit William Servat (alors coach des avants de Toulouse) lorsque je suis arrivé au club : ''S'il y a une chose à gagner dans ta carrière en France, c'est le Top 14.'' Et j'ai été chanceux de le remporter dès ma deuxième saison au club. Maintenant, après avoir pu brandir le bouclier depuis le balcon du Capitole devant cette foule immense, je comprends ce que William voulait dire.

En un an, vous avez gagné le Top 14, le Rugby Championship, la Coupe du monde, et vous pourriez ajouter la Coupe d'Europe à votre palmarès cet automne... Vous pourriez presque dire ''c'est bon, j'ai tout gagné, ciao tout le monde !''
(Rires) C'est ce que j'avais dit à mes coéquipiers en rentrant de la Coupe du monde. Mais non, je suis encore beaucoup trop jeune pour ça (26 ans). En tout cas, je crois en Toulouse, on fera tout pour aller chercher cette Coupe d'Europe.

Avez-vous le sentiment d'avoir changé de statut depuis un an, d'être devenu une star ?
Non. Enfin, je vois bien que les gens ont une attente supérieure avec moi aujourd'hui, parce que j'ai gagné beaucoup de choses. Mais je ne suis pas le genre de personne à dire ''je le suis le plus fort''. J'ai vu quelques joueurs qui, après avoir gagné quelques titres, donnaient l'impression d'être au-dessus de tout le monde. Mais un ou deux ans après, ils ont disparu parce que leur ego les a empêchés de se remettre en question. Moi, je suis encore jeune, je ne suis pas parfait car nul ne l'est, et j'ai envie de continuer à apprendre. Je pense être resté une personne normale. »

publié le 14 juillet 2020 à 20h30
  • Like 3
  • Thanks 13

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vonia

« On prévoit une équipe spécifique pour jouer les doublons », avoue Jérôme Cazalbou (Stade Toulousain)

 

RUGBY - Le manager du haut niveau du Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, a confié que son staff allait composer une "deuxième équipe" spécifiquement dédiée aux périodes de doublons.

Publié le 15 Juil 20 à 12:48

 

Le manager du haut niveau au Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, fera confiance à la jeunesse toulousaine lors des périodes de doublons.

Le manager du haut niveau au Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, fera confiance à la jeunesse toulousaine lors des périodes de doublons. (©Icon Sport)

A l’occasion de la reprise des entraînements collectifs de son équipe, ce lundi 13 juillet 2020, le manager du haut niveau au Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, a fait une révélation assez surprenante. 

 

« Prévoir un XV de départ qui sera celui des périodes de doublons »

Pour composer avec un calendrier international une nouvelle fois surchargé, qui devrait accoucher de sept doublons et, au moins, trois « faux doublons » (à savoir des journées de Top 14 pour lesquelles les internationaux seront en préparation avec leur sélection et donc indisponibles avec leurs clubs respectifs), le staff rouge et noir envisage, en effet, de bâtir une « deuxième équipe » qui serait alignée spécifiquement lors de ces périodes de doublons. « Nous sommes encore dans l’attente de l’officialisation du calendrier du XV de France, suite aux propositions effectuées par la Ligue nationale de rugby », indique l’ancien demi de mêlée emblématique du Stade Toulousain à Actu Rugby.

 

 

« On sait que l’on a la chance d’avoir beaucoup de joueurs internationaux, mais on sait aussi que cela peut grandement nous pénaliser, comme c’est également le cas pour d’autres clubs français qui sont de gros pourvoyeurs du XV de France. Nous allons donc essayer de prévoir un XV de départ qui sera notre équipe lors des périodes de doublons, de manière à appréhender ces échéances de façon différente, ce que nous n’avions pas fait l’an dernier. »

 

« On fera encore confiance à nos jeunes talents cette saison »

Pour ne pas revivre les mésaventures de la saison passée, le Stade Toulousain, plus gros pourvoyeur du XV de France, veut se prémunir en dégageant une équipe « bis » majoritairement composée de joueurs non internationaux et donc disponibles avec l’effectif rouge et noir lors de ces fameuses périodes de doublons.

 

« Cela passe par de la transparence vis-à-vis des joueurs et de la responsabilisation de nos jeunes puisqu’il y en beaucoup qui effectuent la préparation estivale avec l’effectif professionnel », explique Jérôme Cazalbou.

 

Il poursuit :

 

On va travailler sur ces axes-là, comme nous l’avions fait lors de la saison 2018-2019 où nous avions lancé certains jeunes (Tauzin, Lebel, Marchand.G, Cramont ou Marty, NDLR). On va donc encore faire confiance à nos jeunes talents cette saison.

 

« Selon le contexte économique et sanitaire, on se renforcera ou pas »

Le manager du haut niveau au Stade Toulousain n’exclut pas cependant de nouvelles arrivées au sein de l’effectif rouge et noir, si le besoin s’en fait sentir et les finances le permettent.

 

« On verra dans quelques mois, selon le contexte économique et sanitaire, ainsi que notre situation, si on fait le choix de se renforcer ou non », conclut Jérôme Cazalbou. 

 

Voilà à quoi pourrait cette « équipe de doublons », sans les possibles internationaux français (Dupont, Ntamack, Baille, Aldegheri, Castets, Tolofua, Cros, Ramos, Marchand.J) :

 

Le XV de départ : Médard ; Huget, Guitoune, Ahki, Kolbe ; (o) Holmes, (m) Balès ou Germain ; Elstadt, Kaino, Miquel ; Tekori, Arnold Ri. ou Ro. ; Faumuina, Mauvaka, Neti.

Remplaçants : Tafili, Marchand.G, Ainu’u, Meafou ou Brennan.J, Madaule ou Placines, Balès ou Germain, Fouyssac, Tauzin.

  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Raphaelle

c'est pas vilain quand même l'équipe "doublons" !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
il y a 19 minutes, Vonia a dit :

Voilà à quoi pourrait cette « équipe de doublons », sans les possibles internationaux français (Dupont, Ntamack, Baille, Aldegheri, Castets, Tolofua, Cros, Ramos, Marchand.J) :

 

Le XV de départ : Médard ; Huget, Guitoune, Ahki, Kolbe ; (o) Holmes, (m) Balès ou Germain ; Elstadt, Kaino, Miquel ; Tekori, Arnold Ri. ou Ro. ; Faumuina, Mauvaka, Neti.

Remplaçants : Tafili, Marchand.G, Ainu’u, Meafou ou Brennan.J, Madaule ou Placines, Balès ou Germain, Fouyssac, Tauzin.

Bizarre de ne pas mettre Mauvaka chez les possibles internationaux.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vonia
il y a 3 minutes, Raphaelle a dit :

c'est pas vilain quand même l'équipe "doublons" !

Clairement ! 

Maintenant certains joueurs de cet équipe bis sont des titulaires en puissance et donc seront amenés à se reposer pendant les doublons.. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
jauzy19
il y a 27 minutes, Gabi a dit :

Bizarre de ne pas mettre Mauvaka chez les possibles internationaux.

et surtout Kolbe (pour novembre du moins)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
il y a 4 minutes, jauzy19 a dit :

et surtout Kolbe (pour novembre du moins)

Je me dis qu'avec la pandémie, pas sûr qu'ils prennent le risque de prendre des européens. A voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Keke
Il y a 1 heure, Gabi a dit :

Bizarre de ne pas mettre Mauvaka chez les possibles internationaux.

J.Marchand et Chat sont devant. Etrillard était à la base le n°3 au poste aussi. Il y a moins de chances pour qu'il soit de nouveau sur les feuilles de match, même si effectivement il peut y avoir des blessures.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bota
Il y a 4 heures, Vonia a dit :

Prévoir un XV de départ qui sera celui des périodes de doublons »

En même temps on a bien vu , avec autant de doublons l année passée , qu'impliquer  les jeunes pour remplacer uniquement et par petites touches , les potentiels absents internationaux , ça ne marche pas  .

 

Le début de saison était au mieux poussif avec des jeunes ( belan , lebel ,tauzin ,  bonneval etc ) pas au niveau .

Certains " titulaires " qui se sont cuits à vouloir compenser ces faiblesses ( kaino , tekori ) .

Les joueurs de dernière minutes qui n ont rien apportés (  kok , du toit ... ) .

Sans compter les bricolages inutiles ( à l arrière ou kolbe en 10 ) .

 

Avec ce système de 2 ème équipe " Doublon" on aurait  difficilement fait moins bien que la saison dernière,   impliqué plus de monde , et fait le tri pour les futur restants sans aucune excuse possible  .

 

Partir du principe qu'on n'utilisera pas  pour les matchs internationaux , une liste de joueurs , ça sera plus sain et viable , que de partir en se disant qu'on aura peut être untel ou untel  de dispo.

 

« Mundi placet et spiritus minima "

Edited by Bota

Share this post


Link to post
Share on other sites
tolosaforever
Il y a 5 heures, Vonia a dit :

« On prévoit une équipe spécifique pour jouer les doublons », avoue Jérôme Cazalbou (Stade Toulousain)

 

RUGBY - Le manager du haut niveau du Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, a confié que son staff allait composer une "deuxième équipe" spécifiquement dédiée aux périodes de doublons.

Publié le 15 Juil 20 à 12:48

 

Le manager du haut niveau au Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, fera confiance à la jeunesse toulousaine lors des périodes de doublons.

Le manager du haut niveau au Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, fera confiance à la jeunesse toulousaine lors des périodes de doublons. (©Icon Sport)

A l’occasion de la reprise des entraînements collectifs de son équipe, ce lundi 13 juillet 2020, le manager du haut niveau au Stade Toulousain, Jérôme Cazalbou, a fait une révélation assez surprenante. 

 

« Prévoir un XV de départ qui sera celui des périodes de doublons »

Pour composer avec un calendrier international une nouvelle fois surchargé, qui devrait accoucher de sept doublons et, au moins, trois « faux doublons » (à savoir des journées de Top 14 pour lesquelles les internationaux seront en préparation avec leur sélection et donc indisponibles avec leurs clubs respectifs), le staff rouge et noir envisage, en effet, de bâtir une « deuxième équipe » qui serait alignée spécifiquement lors de ces périodes de doublons. « Nous sommes encore dans l’attente de l’officialisation du calendrier du XV de France, suite aux propositions effectuées par la Ligue nationale de rugby », indique l’ancien demi de mêlée emblématique du Stade Toulousain à Actu Rugby.

 

 

« On sait que l’on a la chance d’avoir beaucoup de joueurs internationaux, mais on sait aussi que cela peut grandement nous pénaliser, comme c’est également le cas pour d’autres clubs français qui sont de gros pourvoyeurs du XV de France. Nous allons donc essayer de prévoir un XV de départ qui sera notre équipe lors des périodes de doublons, de manière à appréhender ces échéances de façon différente, ce que nous n’avions pas fait l’an dernier. »

 

« On fera encore confiance à nos jeunes talents cette saison »

Pour ne pas revivre les mésaventures de la saison passée, le Stade Toulousain, plus gros pourvoyeur du XV de France, veut se prémunir en dégageant une équipe « bis » majoritairement composée de joueurs non internationaux et donc disponibles avec l’effectif rouge et noir lors de ces fameuses périodes de doublons.

 

« Cela passe par de la transparence vis-à-vis des joueurs et de la responsabilisation de nos jeunes puisqu’il y en beaucoup qui effectuent la préparation estivale avec l’effectif professionnel », explique Jérôme Cazalbou.

 

Il poursuit :

 

On va travailler sur ces axes-là, comme nous l’avions fait lors de la saison 2018-2019 où nous avions lancé certains jeunes (Tauzin, Lebel, Marchand.G, Cramont ou Marty, NDLR). On va donc encore faire confiance à nos jeunes talents cette saison.

 

« Selon le contexte économique et sanitaire, on se renforcera ou pas »

Le manager du haut niveau au Stade Toulousain n’exclut pas cependant de nouvelles arrivées au sein de l’effectif rouge et noir, si le besoin s’en fait sentir et les finances le permettent.

 

« On verra dans quelques mois, selon le contexte économique et sanitaire, ainsi que notre situation, si on fait le choix de se renforcer ou non », conclut Jérôme Cazalbou. 

 

Voilà à quoi pourrait cette « équipe de doublons », sans les possibles internationaux français (Dupont, Ntamack, Baille, Aldegheri, Castets, Tolofua, Cros, Ramos, Marchand.J) :

 

Le XV de départ : Médard ; Huget, Guitoune, Ahki, Kolbe ; (o) Holmes, (m) Balès ou Germain ; Elstadt, Kaino, Miquel ; Tekori, Arnold Ri. ou Ro. ; Faumuina, Mauvaka, Neti.

Remplaçants : Tafili, Marchand.G, Ainu’u, Meafou ou Brennan.J, Madaule ou Placines, Balès ou Germain, Fouyssac, Tauzin.

En effet ca a de la gueule mais il ne faut pas trop de blessés...

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
Il y a 3 heures, Keke a dit :

J.Marchand et Chat sont devant. Etrillard était à la base le n°3 au poste aussi. Il y a moins de chances pour qu'il soit de nouveau sur les feuilles de match, même si effectivement il peut y avoir des blessures.

Je pars du principe que Galthié aura plus de matchs que la fenêtre internationale (soit 5 ou 6 au lieu de 3) et qu'il voudra faire une revue d'effectif (donc environ 4 talonneurs) et un turnover pour ne pas trop pénaliser les clubs.

Bref, Mauvaka a autant de chance d'y être qu'un Tolofua par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST

Pas mal cette équipe bis. Flament est déjà international ? 🤔

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
il y a 12 minutes, Saint Thomas ST a dit :

Pas mal cette équipe bis. Flament est déjà international ? 🤔

International français en n'ayant jamais joué une seule fois de sa vie en France. C'est nawak mais c'est possible.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pardine
il y a 13 minutes, Saint Thomas ST a dit :

Pas mal cette équipe bis. Flament est déjà international ? 🤔

 

 

Va y remet une pièce dans la machine ....

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
chomelaregle
Il y a 2 heures, Gabi a dit :

International français en n'ayant jamais joué une seule fois de sa vie en France. C'est nawak mais c'est possible.

 

J'espère qu'il sera appelé par Galthié, pour les mêmes raisons qu'il est embauché au ST, pour son potentiel incroyable. 😋

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les Minimes
Il y a 8 heures, chomelaregle a dit :

 

J'espère qu'il sera appelé par Galthié, pour les mêmes raisons qu'il est embauché au ST, pour son potentiel incroyable. 😋

 

Depuis que tu as changé d'avatar tu n'es plus crédible du tout. :clin

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ju69

https://www.facebook.com/EnsemblePourLeRugbyFrancais/
 

cette image ....dur a voir


Edit: n arrivant pas à insérer des photos je pense que le lien ne donne rien alors je la décris: photo d une partie de pétanque avec accolade bernie, Dupont, marchant et baille 

Edited by Ju69
  • Haha 1
  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

c' est une création estampillée "LaBinocle".

Share this post


Link to post
Share on other sites
daqcxv
il y a 10 minutes, tire-bouchon a dit :

c' est une création estampillée "LaBinocle".

Lol avec Pinocchiochet , contraction de pinocchio et pinochet ....

🤮

les urnes sont elles deja bourrées ? 

 

Oups mea-culpa,  j'ai confondu , 

Kroutchef et Beria ....

Edited by daqcxv

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tlsefred31
Il y a 1 heure, Ju69 a dit :

https://www.facebook.com/EnsemblePourLeRugbyFrancais/
 

cette image ....dur a voir


Edit: n arrivant pas à insérer des photos je pense que le lien ne donne rien alors je la décris: photo d une partie de pétanque avec accolade bernie, Dupont, marchant et baille 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Sans se poser aucune autre question

 

ça c' est collector.

Et surtout n' allez pas voter !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cherubin

Vu la violence de la publi du 31/07 de cette page FB du candidat Laporte, la campagne va encore être d’une dignité époustouflante 🤮

  • Sad 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Raphaelle
Il y a 3 heures, Ju69 a dit :

https://www.facebook.com/EnsemblePourLeRugbyFrancais/
 

cette image ....dur a voir


Edit: n arrivant pas à insérer des photos je pense que le lien ne donne rien alors je la décris: photo d une partie de pétanque avec accolade bernie, Dupont, marchant et baille 

Le club devrait les convoquer et leur remonter les bretelles : qui les payent ? Qui les a amené à ce niveau ? Ils crachent sur leur club là.

Je sais bien que c'est important pour eux l'EdF mais il y a des limites, ils se sont tous blessés en EdF.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
daqcxv
il y a 3 minutes, Raphaelle a dit :

Le club devrait les convoquer et leur remonter les bretelles : qui les payent ? Qui les a amené à ce niveau ? Ils crachent sur leur club là.

Je sais bien que c'est important pour eux l'EdF mais il y a des limites, ils se sont tous blessés en EdF.

 

Peut être photo montage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
capitole46
il y a 1 minute, daqcxv a dit :

 

Peut être photo montage ?

Je ne crois pas : Laporte a toujours une tête d'escroc!

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
daqcxv
il y a 2 minutes, capitole46 a dit :

Je ne crois pas : Laporte a toujours une tête d'escroc!

Ça , ça ne doit pas pouvoir s'effacer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Tu parles.

Il a fait une photo en loucedé sans leur dire où elle allait être publiée.

Idem pour l' autre photo d' en-tête d' ailleurs.

Edited by tire-bouchon

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Ils ont même embauchés Brice de Nice.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Neophyte

Belle photo promotionnelle ! 😄 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

C'est "Ensemble pour le Rugby Francais" ou " Ensemble pour Bernard" ?

 

Parce que ça n'a rien à voir. C'est même deux concepts opposés.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zuzu31
Il y a 2 heures, Raphaelle a dit :

Le club devrait les convoquer et leur remonter les bretelles : qui les payent ? Qui les a amené à ce niveau ? Ils crachent sur leur club là.

Je sais bien que c'est important pour eux l'EdF mais il y a des limites, ils se sont tous blessés en EdF.

 

C'est pas bien grave.

D'ailleurs, vu comme La Binocle y voit, je suis sûr qu'il pensait être avec Beheregaray (cf la chemise), un joueur de NBA et un infirmier (là c'est le t-shirt blanc).

:yes:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
chomelaregle

Fayots de Toulouse, logique. :P

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
daqcxv
Il y a 14 heures, tire-bouchon a dit :

Ils ont même embauchés Brice de Nice.

 

Michou vs Orlando ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
No troll
Le ‎03‎/‎08‎/‎2020 à 16:08, Tlsefred31 a dit :

 

 

 

belle provocation et  operation de comm' de la binocle ; "Regardez, les joueurs sont avec moi...."

Edited by No troll

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pacino31
il y a 48 minutes, No troll a dit :

belle provocation et  operation de comm' de la binocle ; "Regardez, les joueurs sont avec moi...."

les gars faut se détendre 😃

les mecs se retrouvent au même endroit que Laporte , ils prennent une photo , fin de l'histoire .

Moi je vois aucun message caché derrière cette photo ...

Les gars sont internationaux , ils prennent la pose avec le président de la fédé, what else ?

Après , je le dis et redis , faut pas compter sur les joueurs pour déclencher un truc ou changer quoi que ce soit .

Ils jouent sur les 2 tableaux comme ça ils sont surs de gagner .

Je veux pas casser le délire mais j'ai l'impression que beaucoup pensent que les joueurs de rugby sont encore les mecs qu'on a connu y'a 30 ans .

Ils ont aujourd'hui des agents et il chassent le pognon ou qu'il soit .

Seuls les clubs en faisant front commun pourront changer les choses .

D'ailleurs j'apprécie les recentes sorties de Lorenzetti , Lemaitre, Azema ou Lacroix ...

On sent que les mecs en ont marre de baisser la tête .

Mais seront ils forts jusqu'au bout ?

 

Edited by Pacino31
  • Upvote 10

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon
il y a 9 minutes, Pacino31 a dit :

Moi je vois aucun message caché derrière cette photo ...

Moi non plus...:P

A part qu' on la trouve seulement sur le site de propagande de LaBinole.

Si ça ce n' est pas de la manipulation médiatique, c' est quoi ?

En plus 3 joueurs du club dont le Président est en opposition avec le calendrier de WR. Etonnant...non ?

Edited by tire-bouchon
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tolhurst

Aucun pb pour la photo. C'est juste le "ensemble pour le rugby Français" que je trouve moyennasse...

Ca fait un peu"allez les gars, filez-moi un coup de main pour faire avaler la pilule à votre prèz'".

Marchant-Baille et Dupont, ça m'évoquera toujours un peu plus le ST que l'EDF, mais bon.

Share this post


Link to post
Share on other sites
daqcxv

Bon pas de panique pour une photo peut-être montée aussi , propagande il y a de forte chance mais en aucun cas on ne peut blâmer les joueurs . Seul les clubs et les supporters doivent monter au champ.  A nous (présidents et supporters) d'être plus intelligents et trouver une faille.  Un grand poète mdr a dit :"il n'y a pas de forteresses imprenables " .

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Garbajauzion

Vous imaginez vraiment Laporte faire un photo montage pour apparaître avec des joueurs ? Aussi minable soit-il faut pas délirer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
chomelaregle
Il y a 12 heures, Garbajauzion a dit :

Vous imaginez vraiment Laporte faire un photo montage pour apparaître avec des joueurs ? Aussi minable soit-il faut pas délirer...

 

Surtout qu'il s'exposerait à un démenti des joueurs 5 min après... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zuzu31
Il y a 15 heures, Pacino31 a dit :

Les gars sont internationaux , ils prennent la pose avec le président de la fédé, what else ?

 

N'allons pas trop vite en besogne !!!

Notre talon n°3 n'est pas encore en EDF, seuls les 2 premiers le sont (+ le coach des avants !).

:crying:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pacino31
il y a 7 minutes, Zuzu31 a dit :

 

N'allons pas trop vite en besogne !!!

Notre talon n°3 n'est pas encore en EDF, seuls les 2 premiers le sont (+ le coach des avants !).

:crying:

Notre 3 ieme est petitement international U21 quand même (et accessoirement champion du monde ) ...😄

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...