Jump to content

Nouvelle gouvernance au ST... ou pas ...


Saint Thomas ST

Recommended Posts

seb93
53 minutes ago, estabousi said:

Le match au Stade Français a peut-être eu du bon finalement. Le sujet arrive sur la table.

https://www.lerugbynistere.fr/news/top-12-coupe-de-france-lacroix-veut-en-terminer-avec-les-doublons-0411201633.php

Cela s'appelle un serpent de mer, un marronnier journalistique, et rien ne changera dans l'immédiat... Ne rêvez pas trop

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST

Très alarmant...

 

(avec le détail pour ceux qui n'ont pas accès)

 

https://www.leparisien.fr/sports/rugby/top-14-le-cri-d-alarme-de-didier-lacroix-le-president-du-stade-toulousain-04-11-2020-8406567.php

 

« Si nous ne sommes pas en cessation de paiements, c’est parce que nous tenons par les prêts que nous avons contractés », explique Didier Delcroix. AFP/Lionel Bonaventure

Samedi, il a assisté, dans un Stade de France à huis clos, au triomphe enthousiasmant de sa jeune garde toulousaine, Dupont et Ntamack en tête, sous le maillot du XV de France face à l'Irlande (35-27). Le lendemain, à quelques kilomètres de là, dans une enceinte de Jean-Bouin, porte d'Auteuil, tout aussi vide, il a contemplé le triste spectacle de la déroute des siens devant le Stade Français (48-14).

Didier Lacroix, le président toulousain revient sur la situation ubuesque qui voit son club, le plus titré de l'Hexagone, champion de France en titre en 2019, subir la loi des doublons au moment où il traverse une crise économique inquiétante en raison de la pandémie de Covid-19.

Par quelles émotions êtes-vous passé ce week-end ?

DIDIER LACROIX. C'est une situation schizophrénique. J'ai du mal à l'admettre. En vingt-quatre heures, on passe des fulgurances de Toulousains vêtus en bleu à un rendez-vous manqué du club. Je ne veux rien enlever au mérite du Stade Français qui a été très bon mais nos joueurs, qui sont pour certains de futurs internationaux, n'avaient pas la maturité nécessaire pour ce genre de match.

N'éprouvez-vous pas un sentiment d'injustice en rétrogradant au classement (3e) en raison des doublons alors que vos joueurs font briller le XV de France ?

Il y a énormément de frustration. Il faut combattre cette situation, trouver des solutions. On ne peut pas continuer comme ça. Ce n'est pas simplement pour le Stade toulousain, mais aussi pour le Racing 92, Clermont, Toulon… Il ne devrait pas y avoir de rapport d'opposition avec le XV de France. Spectateurs, joueurs ou dirigeants, nous ne devrions jamais avoir à faire un choix entre notre club et l'équipe de France. Nous devons traiter ce sujet. C'est dans l'intérêt de tout le monde, y compris du diffuseur (NDLR : Canal +) qui n'a pas toujours le spectacle qu'il attend.

Avez-vous des solutions ?

Si l'on regarde à côté de nous, on voit que les Anglais ont trouvé leur équilibre. Comme chez eux, il faudrait une élite à douze clubs. Cela libérerait quatre ou cinq dates. On pourrait ainsi sacraliser l'équipe de France, quitte à organiser une compétition supplémentaire comme la Coupe de France ou le Challenge Yves-du-Manoir. Les clubs pourraient ainsi s'affronter pendant les fenêtres internationales et permettre à leurs joueurs non internationaux de ne pas être à l'arrêt si longtemps. Cela permettrait d'avoir de la cohérence dans la gestion des joueurs, mais aussi pour la lecture de ce sport par le grand public. Et c'est d'autant plus important dans la période que nous traversons.

Êtes-vous réellement en danger économiquement ?

Jouer à huis clos est la pire situation. Les trois-quarts de nos recettes viennent de la billetterie, des abonnements, des ventes autour du stade, du partenariat. Il n'y a pas juste le match, mais un environnement, du bien-être ensemble, de la proximité. C'est ce que les entreprises viennent chercher. Nous dépendons moins des droits télé (NDLR : 25 % des recettes) et c'est ce qui nous pénalise.

À combien estimez-vous vos pertes ?

C'est simple, nous avons établi notre budget (33 millions d'euros) en nous basant sur une saison classique puisque nous étions déconfinés. Une jauge à 5000 spectateurs, cela nous fait perdre 5,6 millions d'euros sur la saison. Si l'on a une jauge à 1000, c'est 8 millions d'euros. Le huis clos, c'est 70 % de notre budget perdu (soit 23 millions d'euros), car on ne peut plus rien valoriser. Cela nous fait basculer dans quelque chose d'abyssal. Si nous ne sommes pas en cessation de paiements, c'est parce que nous tenons par les prêts que nous avons contractés. Il y a une grande différence avec le premier confinement.

C'est-à-dire ?

Nous étions à l'arrêt, donc notre masse salariale qui représente 75 % de nos dépenses était couverte en partie par le chômage partiel. Ce n'est plus le cas. À l'époque, nos partenaires et nos abonnés n'avaient pas demandé de remboursement ou de réduction, car nous étions au mois de mars, vers la fin de la saison. C'était une grande preuve de confiance et d'attachement. Mais les jauges puis le huis clos ont été instaurés tôt cette fois. Tout le monde se demande combien de temps ça va durer. Certains hésitent et on peut les comprendre. Pour résumer, on joue, donc on ne reçoit pas d'aide, sans avoir la possibilité d'exercer notre métier qui est aussi de vendre un spectacle.

Comment pouvez-vous vous en sortir ?

Un club de rugby a un rôle social. Il tisse des liens entre les classes sociales, entre les générations. Il est d'utilité publique. Nous espérons que l'Etat nous aidera. Si nous ne pouvons pas passer le cap, nous devrons instaurer un nouveau système et nous adosser à des investisseurs qui pourraient éponger les dettes. Et abandonner l'économie réelle que nous avons mise en place. Mon rôle est de préparer l'avenir. Je le fais avec lucidité.

Edited by Saint Thomas ST
  • Like 1
  • Thanks 6
  • Sad 5
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST
il y a une heure, Julien81 a dit :

Le stade repris par un mécène ?? Ce serait un peu triste.. 

 

Fiducial ? 

#PourLeBiendu ST

  • Sad 2
Link to post
Share on other sites
Julien81
il y a 1 minute, Saint Thomas ST a dit :

 

Fiducial ? 

#PourLeBiendu ST

Dominici et tous ses sous ??!!?? 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Gabi

A priori, les 6 clubs sans mécènes  (Toulouse, La Rochelle, Agen, Brive, Bayonne et Bordeaux-Begles) sont en très grand danger et devraient bientôt mettre la clé sous la porte si aucune aide n'arrive.

 

Link to post
Share on other sites
Gabi
 

Le rugby français au bord du gouffre

Reconfinement oblige, le Top 14 se voit contraint de faire disputer ses rencontres à huis clos. Si la situation devait perdurer, c'est tout l'équilibre économique du rugby professionnel français qui se trouverait à nouveau remis en question.

Richard Escot05 novembre 2020 à 00h10

Le huis clos de tous les dangers

Passés des stades à guichets fermés au huis clos, les clubs français sont tout à coup confrontés à un problème financier majeur. « Le modèle économique de notre rugby professionnel ne pouvait déjà pas survivre à une situation de jauge partielle contrainte, constate Emmanuel Eschalier, le directeur général de la Ligue nationale (LNR), le huis clos a accéléré le phénomène de façon exponentielle. » Les clubs assurent 60 % de leur budget grâce à des partenaires financiers et économiques, mais ils devront, à un moment ou à un autre, honorer leurs engagements auprès de ces sponsors.

 

« À huis clos, donc sans billetterie, un club se coupe de 20 % de son budget. Il faut y ajouter, a minima, 10 % de pertes vis-à-vis des partenaires en hospitalités », précise Miguel Fernandez, président du syndicat Intervals qui regroupe les agents sportifs. Sans compter « le remboursement de la campagne d'abonnement, ajoute le directeur général du Stade Français, Thomas Lombard. Avec le huis clos, on voit maintenant poindre la menace des remboursements des détenteurs de loges, sur la quasi-totalité des prestations ou au prorata de ce qui a été livré, c'est-à-dire seulement deux matches. »

 

Dans Sud-Ouest, le président de Bordeaux-Bègles, Laurent Marti, ne dit pas autre chose : « On a des partenariats qui ont été signés et en partie encaissés. Mais on sait que contractuellement, on devra à un moment un remboursement à nos partenaires. » Reste que pour Régis Dumange, président de Nevers (Pro D2), si cette perspective fait craindre le pire, elle est aussi porteuse d'espoir : « On dépend uniquement de nos partenaires. Ils détiennent la vie du club. Mais s'ils font confiance au club et maintiennent leurs partenariats, on pourra s'en sortir. »

Six clubs en péril

Le président de Bordeaux-Bègles, Laurent Marti, l'affirme : « Le huis clos, c'est le scénario catastrophe. Il n'est absolument pas tenable pour les clubs qui sont dans l'économie réelle. » Au point que Miguel Fernandez anticipe « la disparition de quatre ou cinq clubs du Top 14 si cette situation devait se prolonger jusqu'à la fin de la saison. »

D'après nos recoupements, Toulouse, La Rochelle, Agen, Brive, Bayonne et Bordeaux-Bègles seraient alors contraints de mettre la clé sous les grilles du stade. « C'est la triste réalité, constate Emmanuel Eschalier. Une majorité de clubs sera en cessation de paiement à la fin de la saison. Sauf ceux qui ont un actionnaire de référence. »

Simon Gillham, le président de Brive, assure être parvenu « à une réduction globale de l'ordre de 20 %, cette saison. On peut toujours réduire encore les coûts et nous y travaillons mais il y a un moment où, si nous ne recevons pas d'aides, nous ne pourrons pas budgétiser une saison. Nous avons des fonds propres qui nous permettent de continuer ainsi jusqu'à juin, c'est-à-dire finir la saison. Mais après, il ne faudra pas compter sur nous pour la saison suivante. Nous serons obligés de fermer la boutique »

 

De son côté, Yann Roubert l'annonce aussi : « Le huis clos risque d'être mortel sur le plan économique. Tous les clubs sont aujourd'hui en danger puisqu'on ne va plus avoir aucune rentrée d'argent jusqu'à début décembre. Quant aux droits télés, ils ne représentent que 15 % de nos budgets. Si la situation devait perdurer, cela pourrait devenir intenable, économiquement parlant. Honnêtement, je ne connais pas notre espérance de vie. On espère pouvoir tenir au moins jusqu'à Noël... » Le président du LOU de poursuivre : « J'ai tenu à rassurer mes joueurs ce jeudi matin. Les prochains salaires seront versés. »

1,25
En milliard d'euros, le montant de l'activité économique générée par le rugby professionnel français en 2018-2019, soit avant la crise sanitaire, selon une étude publiée mardi par la Ligue. Cela en fait le deuxième sport national derrière le football.

Que les joueurs soient de nouveau pressés de réduire leurs salaires est une menace que Miguel Fernandez n'écarte pas : « Certains président vont agiter ce chiffon rouge mais il faut espérer qu'ils ne s'en servent pas comme d'une variable d'ajustement. » À ce sujet, Thomas Lombard est formel : « On ne peut pas demander des efforts financiers répétés aussi importants à des joueurs sous contrat à durée déterminée. » Dont acte.

Une aide insuffisante

Les pertes de revenus des trente clubs professionnels sont évaluées à 58 millions d'euros. D'après les projections de la LNR, elles s'élèveraient à 180 millions dans le cas d'un huis clos généralisé sur une demi-saison. « Nous sommes dans des itérations (résolution d'une équation par approximations successives) avec les clubs et la DNACG. Les pouvoirs publics nous demandent des évaluations, ce qui est extrêmement complexe car la situation évolue de façon hétérogène en fonction des régions et des décisions préfectorales, explique Emmanuel Eschalier. Le premier niveau d'aide, ce sera l'activation du fonds de compensation qui correspond à 40 millions d'euros, chiffre qui circule dans la presse mais qui n'a pas été confirmé par écrit. » Inférieur, donc, aux pertes réelles. « On a une comptabilité validée par les commissaires aux comptes qui démontre ce que chaque match a rapporté. Il n'y a pas d'interprétation possible », tonne Laurent Marti, pressé de voir les promesses gouvernementales devenir réalité.

 

En attendant, la LNR a réactivé l'un des trois groupes de travail mis en place lors du premier confinement et qui avait pour tâches de mesurer l'impact financier de la crise sanitaire sur le rugby pro français et de trouver des solutions d'accompagnement. Ce groupe, composé des présidents et directeurs généraux de Bordeaux, La Rochelle, Toulouse, Pau, Stade Français et Toulon (Top 14), Colomiers, Oyonnax, Vannes, Aix-en-Provence, Montauban et Valence-Romans (ProD2), se réunit chaque lundi. « Le déblocage des fonds par le gouvernement devrait intervenir d'ici la fin du mois de novembre, indique Thomas Lombard. Mais le montant calculé l'a été sur une jauge qui n'est plus celle du moment : la situation s'est malheureusement dégradée entre temps. Les mesures gouvernementales ne sont que des soins palliatifs, pas curatifs... »

Et demain, l'incertitude

« Nous avons conscience que le huis clos ne s'arrêtera pas le 1er décembre », prédit Emmanuel Eschalier. C'est pourquoi la LNR a sollicité une mesure d'urgence complémentaire immédiate. « Une exonération des charges sociales aurait aussi un effet concret à très court terme mais elle ne suffira pas », avoue le directeur général de la LNR. « Ma crainte, c'est qu'on n'arrive pas à des compensations à 100 %, dit Laurent Marti. Il faudra voir alors quelles sont les autres options. » Le fonds d'investissement qui avait souhaité racheter une partie des droits commerciaux de la LNR est-il toujours enclin à faire une offre ? En parallèle, les clubs, ou la LNR, doivent-ils contracter un emprunt ? Le président de Nevers, Régis Dumange, creuse d'autres pistes : « La déduction fiscale doit évoluer vers le mécénat, soit 60 %, voire 66 % pour une entreprise, au lieu de 33 %. Ce serait un geste vers les partenaires qui soutiennent le monde sportif. » Les discussions avec les pouvoirs publics reprendront en décembre. « Ensuite, il faudra se projeter sur le second semestre de la saison et la question des jauges reviendra sur la table, indique Emmanuel Eschalier. Dès que les conditions sanitaires le permettront, je pense que l'État autorisera le public à retrouver le chemin des stades, évidemment pas à jauge pleine dans un premier temps. »

 

Il sera temps, aussi, pour le rugby pro, de se poser les bonnes questions. « Nous devons nous demander si nous n'étions pas en train de participer à une course à la surenchère, par exemple sur les salaires des joueurs, conclut Régis Dumange. Ne sommes-nous pas allés trop loin et trop fort ? La bouée de sauvetage est une chose, mais il est aussi important de réfléchir à un modèle vertueux pour que le rugby professionnel traverse les tempêtes à venir sans couler. »

  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
Julien81
il y a 14 minutes, Gabi a dit :

A priori, les 6 clubs sans mécènes  (Toulouse, La Rochelle, Agen, Brive, Bayonne et Bordeaux-Begles) sont en très grand danger et devraient bientôt mettre la clé sous la porte si aucune aide n'arrive.

 

Ben voilà, le problème des doublons est résolu..... Un top 8....!!!

Toutefois si ça peut démontrer que le rugby vit largement au dessus de ses moyens à cause en partie de l arrivée des mécènes qui ont fait flambé les salaires, ça peut être un bien.. 

Edited by Julien81
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Tolhurst
Il y a 2 heures, Julien81 a dit :

Le stade repris par un mécène ?? Ce serait un peu triste.. 

Malheureusement, quelle autre solution?

Didier Lacroix, en dirigeant responsable qu'il est, doit travailler en "sous-marin" depuis quelque temps déjà sur ce dossier. Les dernières mesures de restrictions, les conséquences, on les a tous vu arriver gros comme une maison. Et problème, personne n'a de visibilité claire sur l'évolution sanitaire.

 

A date, je ne me fais pas particulièrement de souci pour le Stade Toulousain. Hormis l'EDF, ce club est LA vitrine du rugby en France. Le fer de lance sportif de la quatrième métropole Française, une aura prégnante à l'international.

Sans déconner, il me semble qu'on parle d'une institution, là. Et avec tout mon respect, attention, ce n'est pas forcement le cas pour les 5 autres clubs concernés.

 

Par conséquent, il me parait inenvisageable qu'il puisse se mettre en cessation d'activité. Des fonds privés seront trouvés je n'en doute pas, afin de pérenniser son activité et tout ce que cela véhicule (il me semble que Lacroix a plusieurs fois évoqué à demi mot cette éventualité, au fil des interviews qu'il a donné depuis le Printemps dernier).

La crise actuelle démontre et c'est dommageable, que le système de gouvernance vertueux actuel est obsolète.

 

Enfin, il va bien falloir un moment que le rugby Français se pose les bonnes questions. Parce qu'un paquet de merde est en train de lui péter à la gueule : niveau de vie, rémunérations, interfaces fenêtres internationales/championnat, santé des joueurs...

 

:crying:

Edited by Tolhurst
  • Upvote 6
Link to post
Share on other sites
Zuzu31
il y a une heure, Tolhurst a dit :

Enfin, il va bien falloir un moment que le rugby Français se pose les bonnes questions. Parce qu'un paquet de merde est en train de lui péter à la gueule : niveau de vie, rémunérations, interfaces fenêtres internationales/championnat, santé des joueurs...

 

Le rugby français s'est posé les bonnes questions, et la réponse a été la réélection de Laporte à sa tête.

:chinois:

  • Like 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
le corse
il y a 7 minutes, estabousi a dit :

Le simple passage à un Top12, je n'y crois pas. Canal perdrait trop de dates.

 

Par contre, la renaissance du Du Manoir, ça peut grandement aider. Canal pourrait avoir une autre compétition, ça intéresserait les clubs pour avoir une opportunité de remporter un trophée et ça permettrait aux clubs de faire 4 ou 5 dates supplémentaires et donc d'augmenter les revenus jours de match. Ça permettrait aussi aux clubs du ProD2 de se frotter aux équipes de l'élite et ainsi peut être de réduire le gouffre qui sépare les deux divisions. De plus, ce ProD2 gagnerait encore en attractivité. 

Et puis, ça permettrait à des clubs comme le nôtre de lancer des jeunes, de leur donner de l'expérience mais sans que l'on soit pénalisé en championnat comme actuellement.

 

Bref, Top12 et Du Manoir, je suis pour ! 

 

Je partage totalement ce point de vue que j'avais déjà émis il y a quelques temps, ici et ailleurs et notamment sur Twitter lors d'un petit échange avec Jean-Marc Lhermet.

La limite pointée, notamment par Lhermet, était le manque à gagner sur les matchs à domicile pour les clubs (2 dates en moins avec des recettes pouvant aller jusqu'à 700 000/match).

Mais ce manque à gagner pourrait en effet être compensé si la LNR valorise cette compétition en vendant les droits TV à Canal (ou autre).

 

Je vois aussi un autre frein à un projet de réduction de l'élite, la position de tous les clubs situés dans l'entre-deux, à la lutte pour le maintien en Top 14 et largement au-dessus en Pro D2 : Agen, Bayonne, Brive, Oyonnax, Grenoble, USAP, Colomiers voire le B.O.

On peut penser que tous ces clubs ne verraient certainement pas d'un bon oeil cette réforme qui limiterait considérablement leur possibilité de monter. Surtout en cas de passage à un système 1 montée / 1 descente, comme c'est le cas en Premiership. Et ça, on peut le comprendre. 

 

A suivre mais j'ai bon espoir que les choses puissent évoluer, surtout si tous les présidents favorables viennent au soutien de Lacroix dans la presse.

 

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Julien81

Sinon pour éviter la colère de certains clubs, pourquoi ne pas repasser à 2 poules de 8 plus play off et play down plus demis en aller retour.. Ça fait certes 2 ou 3 recettes en moins mais ça  enleve les doublons et créer a côté un du manoir en elimination directe avec la pro d2 ou les 2 finalistes seraient qualifiés en Ccup car il faut bien une carotte pour y donner un intérêt 

Link to post
Share on other sites
stadeli

Top 12 et Coupe de France ou autre chose pendant les doublons.

Pas de perte de recettes puisqu'il y aura autant de matches.

Allo ! Paulo ? Bouge ta graisse ! t'attends quoi ?

Qu'il n'y ai plus que 8 clubs et que ça se règle tout seul ?

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
gronounours
il y a 35 minutes, stadeli a dit :

Top 12 et Coupe de France ou autre chose pendant les doublons.

Pas de perte de recettes puisqu'il y aura autant de matches.

Allo ! Paulo ? Bouge ta graisse ! t'attends quoi ?

Qu'il n'y ai plus que 8 clubs et que ça se règle tout seul ?


Il finit sa choucroute au cassoulet et il étudie l’affaire ... :shaun:

  • Haha 5
Link to post
Share on other sites
trbreton

Top 12 + Challange ce serait du gagnant pour tout le monde sauf les 2 descentes... 

 

Mais par contre plus de doublons, d'impasse. Plus de temps de jeu pour les jeunes sans pénaliser le classement. 

 

Et une nouvelle compet à vendre à Canal, BeIn, Eurosport...

Link to post
Share on other sites
delacaravelle

Malheureusement, si cela continue, je pense que le rugby pro français, pour ne pas mourrir, va devoir se "footballiser" en cherchant des "mécènes", et notamment étrangers.

Si cela doit arriver, et s'il faut aller chercher de l'étranger, il faut s'aider en développant une aura internationale.

je ne vois qu'un moyen pour le stade rochelais : rebaptiser Deflandre le Camus Martell Courvoisier Hennessy Bisquit Delamain Rémy Martin Frapin Hine meukow stadium. Et oui, il faut toujours en revenir à ce breuvage dégueulasse...

OK c'est un peu long à dire, mais ici nous n'aurons pas le choix

  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST
il y a 1 minute, delacaravelle a dit :

Malheureusement, si cela continue, je pense que le rugby pro français, pour ne pas mourrir, va devoir se "footballiser" en cherchant des "mécènes", et notamment étrangers.

Si cela doit arriver, et s'il faut aller chercher de l'étranger, il faut s'aider en développant une aura internationale.

je ne vois qu'un moyen pour le stade rochelais : rebaptiser Deflandre le Camus Martell Courvoisier Hennessy Bisquit Delamain Rémy Martin Frapin Hine meukow stadium.

 

La Rochelle a la chance de se fonder sur un modèle économique très diversifié (PME), de plusieurs centaines de partenaires - gage de stabilité.

Link to post
Share on other sites
delacaravelle
il y a 4 minutes, Saint Thomas ST a dit :

 

La Rochelle a la chance de se fonder sur un modèle économique très diversifié (PME), de plusieurs centaines de partenaires - gage de stabilité.

c'est vrai, plus de 600 je crois, une majorité locale et peu de turn over

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
RMP
Il y a 3 heures, estabousi a dit :

Le simple passage à un Top12, je n'y crois pas. Canal perdrait trop de dates.

 

Par contre, la renaissance du Du Manoir, ça peut grandement aider. Canal pourrait avoir une autre compétition, ça intéresserait les clubs pour avoir une opportunité de remporter un trophée et ça permettrait aux clubs de faire 4 ou 5 dates supplémentaires et donc d'augmenter les revenus jours de match. Ça permettrait aussi aux clubs du ProD2 de se frotter aux équipes de l'élite et ainsi peut être de réduire le gouffre qui sépare les deux divisions. De plus, ce ProD2 gagnerait encore en attractivité. 

Et puis, ça permettrait à des clubs comme le nôtre de lancer des jeunes, de leur donner de l'expérience mais sans que l'on soit pénalisé en championnat comme actuellement.

 

Bref, Top12 et Du Manoir, je suis pour ! 

 

Je ne suis pas trop pour une coupe entre clubs du top14 et de la prod2, ça a été fait il y a presque 20 ans et même si la différence de niveau est certainement moins importante aujourd’hui qu’à cette époque, ça avait tourné à la boucherie pour les clubs de prod2. 

Mais effectivement l’ajout d’une compétition interclubs de top14 pendant les fenêtres internationales (automne et tournoi, soit 8 dates si l’on compte que les matchs, 10 si on compte les matchs et les deux semaines de coupure au milieu du tournoi) est une trés bonne idée pour combler la perte de match du top14. 

 

Il y a 2 heures, Julien81 a dit :

Sinon pour éviter la colère de certains clubs, pourquoi ne pas repasser à 2 poules de 8 plus play off et play down plus demis en aller retour.. Ça fait certes 2 ou 3 recettes en moins mais ça  enleve les doublons et créer a côté un du manoir en elimination directe avec la pro d2 ou les 2 finalistes seraient qualifiés en Ccup car il faut bien une carotte pour y donner un intérêt 

 

Pas fan de cette formule de play off/play down:

- les plays off, qui sont exigeants, se jouent juste après le tournoi, quand les internationaux reviennent et se calent au milieu des phases finales de Hcup. Pour les clubs ambitieux il faut enchainer 6 matchs de play-off, 3 matchs de phases finales de Hcup et 2 matchs (suivant la formule) de phase finale de top14, ça fait beaucoup quand même. 

- les play down, quand ils existaient, se transformaient en chemin de croix pour les clubs qui avaient engrangé pas mal de points lors de la première phase. Les matchs étaient peu relevés pour eux et ils en profitaient souvent pour faire tourner, ce qui favorisait certain candidat à la relegation. Les spectateurs ne s’y retrouvaient pas non plus car l’interet sportif avait disparu. 

Link to post
Share on other sites
Julien81
il y a 3 minutes, RMP a dit :

 

Je ne suis pas trop pour une coupe entre clubs du top14 et de la prod2, ça a été fait il y a presque 20 ans et même si la différence de niveau est certainement moins importante aujourd’hui qu’à cette époque, ça avait tourné à la boucherie pour les clubs de prod2. 

Mais effectivement l’ajout d’une compétition interclubs de top14 pendant les fenêtres internationales (automne et tournoi, soit 8 dates si l’on compte que les matchs, 10 si on compte les matchs et les deux semaines de coupure au milieu du tournoi) est une trés bonne idée pour combler la perte de match du top14. 

 

 

Pas fan de cette formule de play off/play down:

- les plays off, qui sont exigeants, se jouent juste après le tournoi, quand les internationaux reviennent et se calent au milieu des phases finales de Hcup. Pour les clubs ambitieux il faut enchainer 6 matchs de play-off, 3 matchs de phases finales de Hcup et 2 matchs (suivant la formule) de phase finale de top14, ça fait beaucoup quand même. 

- les play down, quand ils existaient, se transformaient en chemin de croix pour les clubs qui avaient engrangé pas mal de points lors de la première phase. Les matchs étaient peu relevés pour eux et ils en profitaient souvent pour faire tourner, ce qui favorisait certain candidat à la relegation. Les spectateurs ne s’y retrouvaient pas non plus car l’interet sportif avait disparu. 

J ai le souvenir que quand les play off et play down commençaient, tu ne gardais pas les points de la première phase.. 

Link to post
Share on other sites
gronounours
il y a 6 minutes, RMP a dit :

 

Je ne suis pas trop pour une coupe entre clubs du top14 et de la prod2 ...

 

Pas fan de cette formule de play off/play down ...

 


En fait, t’aimes rien ? :yes:

Edited by gronounours
  • Haha 5
Link to post
Share on other sites
estabousi
Il y a 3 heures, Julien81 a dit :

Sinon pour éviter la colère de certains clubs, pourquoi ne pas repasser à 2 poules de 8 plus play off et play down plus demis en aller retour.. Ça fait certes 2 ou 3 recettes en moins mais ça  enleve les doublons et créer a côté un du manoir en elimination directe avec la pro d2 ou les 2 finalistes seraient qualifiés en Ccup car il faut bien une carotte pour y donner un intérêt 

Je te rejoins la dessus, je reste persuadé que sur le plan purement sportif et pour les fans de toutes régions, c'est la meilleure formule. Mais je n'y crois pas du tout.

Par contre, le top12 + Du Manoir, avec l'impulsion de Lacroix j'y crois davantage car ça pourrait être fortement soutenu par le ou les diffuseurs. 

Link to post
Share on other sites
RMP
il y a une heure, Julien81 a dit :

J ai le souvenir que quand les play off et play down commençaient, tu ne gardais pas les points de la première phase.. 

 

Pour les plays off non mais pour les plays down il me semble que les points étaient conservés. 

 

Edit:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Championnat_de_France_de_rugby_à_XV_2003-2004

Rubrique Phase de maintien. 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
le zèbre aux courges

J'avais déjà évoqué plusieurs pistes. Top10 voire 8 en ligue fermée avec tous les internationaux. Et vrai championnat de club avec le brenus au bout en dessous sans coupe d'Europe ça permettra de jouer assez. Car pour 90% des joueurs de top14 actuellement ils ne jouent pas assez de matchs justement. 26 matchs de championnat et 6 matchs de coupe d'Europe ça laisse 20 semaines de dispo je ne sais pas si vous vous rendez compte.

L'autre solution serait 2 poules de 8. Et play off et play down mais en gardant les points du premier tour contre les clubs qui vont dans la même poule. Comme au basket ou hand quand il y a 2 phases de poule pour les championnat du monde.

Link to post
Share on other sites
Garbajauzion

2 poules dans l'élite c'est impensable pour Canal, ça les priverait chaque année de certaines affiches. On pourrait avoir des années sans ST/ASM ou ST/RM92 etc...

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
le zèbre aux courges
Il y a 2 heures, Garbajauzion a dit :

2 poules dans l'élite c'est impensable pour Canal, ça les priverait chaque année de certaines affiches. On pourrait avoir des années sans ST/ASM ou ST/RM92 etc...

A moins que un de ses clubs n'arrive pas à se qualifier en play off ils se rencontreront tous vu que les clubs croisent dans la 2eme phase.

Link to post
Share on other sites
tire-bouchon
Il y a 11 heures, le zèbre aux courges a dit :

J'avais déjà évoqué plusieurs pistes. Top10 voire 8 en ligue fermée avec tous les internationaux. Et vrai championnat de club avec le brenus au bout en dessous sans coupe d'Europe ça permettra de jouer assez. Car pour 90% des joueurs de top14 actuellement ils ne jouent pas assez de matchs justement. 26 matchs de championnat et 6 matchs de coupe d'Europe ça laisse 20 semaines de dispo je ne sais pas si vous vous rendez compte.

L'autre solution serait 2 poules de 8. Et play off et play down mais en gardant les points du premier tour contre les clubs qui vont dans la même poule. Comme au basket ou hand quand il y a 2 phases de poule pour les championnat du monde.

si je m' en rend compte depuis longtemps.

Et donc on peut supprimer les doublons.

IL faut aussi rappeler sans cesse, que nous sommes le seul sport majeur à jouer pendant les matchs internationaux, alors qu'il y a largement la place de faire autrement.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Papalou
Il y a 16 heures, le corse a dit :

Je vois aussi un autre frein à un projet de réduction de l'élite, la position de tous les clubs situés dans l'entre-deux, à la lutte pour le maintien en Top 14 et largement au-dessus en Pro D2 : Agen, Bayonne, Brive, Oyonnax, Grenoble, USAP, Colomiers voire le B.O.

 

Tu as oublié Vannes, que ça ne se reproduise plus ! :close:

 

 

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
le corse
il y a 59 minutes, Papalou a dit :

 

Tu as oublié Vannes, que ça ne se reproduise plus ! :close:

 

 

 

Le RCV a-t-il réellement la volonté (et la capacité) de monter ? 

 

Link to post
Share on other sites
Papalou
Il y a 1 heure, le corse a dit :

 

Le RCV a-t-il réellement la volonté (et la capacité) de monter ? 

 

 

Faut demander au président.

Mais ça ne paraît pas déconnant, ils sont montés patiemment et progressivement de Fédérale 2 aux phases finales de ProD2 en une quinzaine d'années. Ils me font penser à La Rochelle dans ses dernières années de ProD2 en terme de projet et de structures.

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Haoshin31

C'est beau que croyez que les clubs de Top14 vont etre solidaires et que 2 clubs acceptent gentiment de déscendre en ProD2.

Link to post
Share on other sites
Julien81
il y a 8 minutes, Haoshin31 a dit :

C'est beau que croyez que les clubs de Top14 vont etre solidaires et que 2 clubs acceptent gentiment de déscendre en ProD2.

Quand on est passé du top 16 au top 14,il a bien fallu en faire descendre 4 non ? 

Link to post
Share on other sites
Pacino31
Il y a 18 heures, le zèbre aux courges a dit :

J'avais déjà évoqué plusieurs pistes. Top10 voire 8 en ligue fermée avec tous les internationaux. Et vrai championnat de club avec le brenus au bout en dessous sans coupe d'Europe ça permettra de jouer assez. Car pour 90% des joueurs de top14 actuellement ils ne jouent pas assez de matchs justement. 26 matchs de championnat et 6 matchs de coupe d'Europe ça laisse 20 semaines de dispo je ne sais pas si vous vous rendez compte.

L'autre solution serait 2 poules de 8. Et play off et play down mais en gardant les points du premier tour contre les clubs qui vont dans la même poule. Comme au basket ou hand quand il y a 2 phases de poule pour les championnat du monde.

Pas con ...

Link to post
Share on other sites
Zuzu31
Il y a 4 heures, Julien81 a dit :

Quand on est passé du top 16 au top 14,il a bien fallu en faire descendre 4 non ? 

 

3 étaient relégués (Grenoble, Béziers et Auch).

Le 13è du Top16 (Pau) avait joué un barrage contre le finaliste de barrages de D2 (Aurillac) et s'était maintenu.

Et au final, 1 seul club était monté, le 1er de D2 (Toulon).

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Bota

 

C est bien ca manquait . 

Sachant que ca existait déjà chez d autres clubs ...

 

Link to post
Share on other sites
Vonia

« Aucun sport ne sera oublié », affirme Roxana Maracineanu, qui répond à Tony Parker

 
Roxana Maracineanu et Tony Parker dans les tribunes du Stade de France pour la finale de la Coupe de la Ligue (0-0, 6 tab. 5, le 31 juillet). (S.Mantey/L'Equipe)

En visite à Pau, dans le cadre de la future Coupe du Monde de canoë-kayak, la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu a tenu à rassurer le président de l'Asvel Tony Parker, et le basket pro dans un entretien accordé à La République des Pyrénées.

 

Le président de l'Asvel Tony Parker avait exprimé, samedi, sur notre site son inquiétude grandissante quant à la situation actuelle des clubs de basket, liée à la pandémie de Covid-19 et aux contraintes sanitaires. Le huis clos, solution catastrophique économiquement pour les clubs, n'est tenable que sur un court moment a rappelé le boss de Villeurbanne, dont l'équipe, avec Boulogne-Levallois et Monaco, a accepté cette solution de manière provisoire. Et, TP avait tiré la sonnette d'alarme, affirmant que sans aides de l'État, « ce sera la mort du basket ».

 

« Il y aura une répartition faite entre les sports en tenant compte de leur dépendance à la billetterie et de leur situation financière »

Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports

 

Ces propos ont été entendus par la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu, qui lors de sa visite à Pau, a tenu à se montrer rassurante. « Nous avons déjà apporté cette réponse avec les 110 millions d'euros que nous allons apporter à tous les sports collectifs, et contrairement à ce qu'il dit dans l'article aussi au basket, au handball et au volley, pas seulement au football et au rugby » a-t-elle répondu aux questions de nos confrères de La République des Pyrénées. Il y aura une répartition faite entre les sports en tenant compte de leur dépendance à la billetterie et de leur situation financière. Tout ça sera étudié au cas par cas. Les derniers arbitrages sont en cours au niveau de la Commission européenne pour avoir l'autorisation de distribuer ces fonds»

« Il n'y a pas du tout ces 40 millions du rugby, je ne sais pas d'où ce chiffre sort, peut-être avancé par les acteurs du rugby eux-mêmes ? »

Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports

 

Concernant le statut privilégié dont bénéficierait le rugby, elle a tenu à remettre les choses au point, et à clarifier le niveau et la répartition des aides attribuées. « Il n'y a pas du tout ces 40 millions du rugby, je ne sais pas d'où ce chiffre sort, peut-être avancé par les acteurs du rugby eux-mêmes ? Il y a une somme totale dont nous affinons aujourd'hui les modalités de distribution. Encore une fois je l'affirme, aucun sport ne sera oublié » a-t-elle insisté. Dès lors qu'il y a une limitation de la jauge, de manière rétroactive, ces organisations seront aidées par rapport au manque de billetterie. »

Reste à savoir maintenant si ces réponses contribueront à lever les angoisses pesant sur les sports collectifs de salle. Et comment et quand ces mesures seront agencées. En tout cas, la parole de Tony Parker a porté...
Link to post
Share on other sites
tire-bouchon
à l’instant, Keke a dit :

J'ai aucune confiance en Maracineanu. Elle est incompétente.

les relations avec la Roumanie viennent de s' envenimer.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Cyril
Il y a 4 heures, Keke a dit :

J'ai aucune confiance en Maracineanu. Elle est incompétente.

Mais non, mais non....

 

Par contre, gros cul se garde le pognon pour le distribuer au footeux...

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14-pro-d2-maracineanu-dement-les-40-millions-d-aide-au-rugby-pro-2003364.html

 

La sous-ministre devrait s'occuper du sport de nos gamins plutôt que de dire n'importe quoi... Par exemple, les piscines, les stades en plein air.... Mais bon cela ne l'interesse pas.

 https://www.letelegramme.fr/morbihan/ploemeur/ploemeur-natation-demande-l-ouverture-des-bassins-aux-enfants-des-clubs-08-11-2020-12653510.php

  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
kon-phi
Le 08/11/2020 à 11:55, Keke a dit :

J'ai aucune confiance en Maracineanu. Elle est incompétente.

Elle n’a pas l’air de taper du point sur la table à Paris.

ahhh ça pour nager à l’insep devant les caméras ...

Link to post
Share on other sites
Pardine

Et maintenant l'echarpe du ST au sommet du Kilimanjaro....

a tout jamais les premiers !

125014967_3528076117231410_4561740628704

Edited by Pardine
  • Like 2
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
No troll
il y a une heure, Pardine a dit :

Et maintenant l'echarpe du ST au sommet du Kilimanjaro....

a tout jamais les premiers !

125014967_3528076117231410_4561740628704

Oh la !!!!

@tropézien démasque !!

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
capitole46
il y a une heure, No troll a dit :

Oh la !!!!

@tropézien démasque !!

Non, y'a pas de chaine en or

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
No troll
il y a 18 minutes, capitole46 a dit :

Non, y'a pas de chaine en or

il  l a donne en l echange d une brique de soutien au st

Link to post
Share on other sites
No troll
Il y a 1 heure, capitole46 a dit :

Non, y'a pas de chaine en or

 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...