Aller au contenu
Raphaelle

TN6 2019 : France - Ecosse samedi 23/02/2019 à 15h15

Messages recommandés

BOURRIN

Fritz c'était ni un 12 ni 13 , c'était un 8 comme Bastareud .

Modifié par BOURRIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papapoupa
il y a 2 minutes, BOURRIN a dit :

Fritz c'était ni un 12 ni 13 , c'était un 8 comme Bastareud .

 

Je te fait un compliment et tu chie dans la colle direct après, POSE CETTE 8 6!

 

Fritz c'était un bon 13 mais le 14 ou le 11 avait aucune chance d'avoir le ballon. Un bon coffre solide et courageux.

Modifié par papapoupa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BOURRIN
il y a 4 minutes, chomelaregle a dit :

Et les 5/8eme c'est des conneries aussi ? 

Oui une connerie anglaise mais bon pour eux c'est naturel .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
strangler
il y a une heure, chomelaregle a dit :

Et les 5/8eme c'est des conneries aussi ? 

 

C'est un positionnement tactique où le 12 va soulager le 10 dans la gestion de jeu. En gros, il va gêner une défense agressive des troisièmes lignes en se proposant sur une même ligne (mais côté opposé) ou alors en profondeur pour être une seconde solution de direction de jeu. 

Mais le second 5/8e doit aussi savoir jouer centre. Car en position défensive ou offensive avec direction du 10, il est un pur centre avec du taf de centre.

Traille, Lamaison ou Castaigneide offraient cette solution tactique. Chez les Britons, Mike Catt était parfait dans ce rôle. 

TD aurait fait un très bon 12.

 

En tous cas, Bourrin a raison. En principe, un centre est un centre. Mais depuis le professionnalisme, notre formation créé plutôt des 9-10, dont certains passent 12 et des 12-13 qui vont se cantonner au 13 ou passer à l'aile. On a eu aussi d'ailleurs des 10-15 passant au centre une fois adulte.

On a plus vraiment d'école de centre. C'est un peu, en France, un poste par défaut et c'est bien dommage.

Modifié par strangler
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GuyNess

Vous bilez pas, au premier coup de moins bien, les jeunes seront virés, 

extrait du discours du brillant entraîneur des 3/4, pile poil ce qu'il faut pour la confiance

"ceux qui rentrent sur le terrain et qui répondent présents marquent des points. Si les petits viennent à se louper, ils seront remis en question"

https://www.rugbyrama.fr/rugby/6-nations/2019/elissalde-france-tout-ce-quon-mange-on-va-sen-servir-pour-sortir-cette-boule-de-feu-en-nous_sto7159298/story.shtml

 

  • Confused 1
  • Sad 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours
Il y a 9 heures, Julien81 a dit :

Joseph en 8...

 

Il y a 8 heures, Julien81 a dit :

Joseph..

 

Bahhhh ... je l’ai vu avec les U20 contre l'Écosse ce week-end et j’ai trouvé qu’il avait perdu toute son explosivité par rapport à l'année dernière !

Modifié par gronounours
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le zèbre aux courges
Il y a 6 heures, strangler a dit :

 

C'est un positionnement tactique où le 12 va soulager le 10 dans la gestion de jeu. En gros, il va gêner une défense agressive des troisièmes lignes en se proposant sur une même ligne (mais côté opposé) ou alors en profondeur pour être une seconde solution de direction de jeu. 

Mais le second 5/8e doit aussi savoir jouer centre. Car en position défensive ou offensive avec direction du 10, il est un pur centre avec du taf de centre.

Traille, Lamaison ou Castaigneide offraient cette solution tactique. Chez les Britons, Mike Catt était parfait dans ce rôle. 

TD aurait fait un très bon 12.

 

En tous cas, Bourrin a raison. En principe, un centre est un centre. Mais depuis le professionnalisme, notre formation créé plutôt des 9-10, dont certains passent 12 et des 12-13 qui vont se cantonner au 13 ou passer à l'aile. On a eu aussi d'ailleurs des 10-15 passant au centre une fois adulte.

On a plus vraiment d'école de centre. C'est un peu, en France, un poste par défaut et c'est bien dommage.

Larenjeira est le parfait exemple. On ne sait pas si c'est un 10, un centre ou un arrière. Par contre quand il joue arrière il se propose en 10 à la place de olding et Hervé ce qui perturbe la défense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chomelaregle
Il y a 7 heures, strangler a dit :

 

C'est un positionnement tactique où le 12 va soulager le 10 dans la gestion de jeu. En gros, il va gêner une défense agressive des troisièmes lignes en se proposant sur une même ligne (mais côté opposé) ou alors en profondeur pour être une seconde solution de direction de jeu. 

Mais le second 5/8e doit aussi savoir jouer centre. Car en position défensive ou offensive avec direction du 10, il est un pur centre avec du taf de centre.

Traille, Lamaison ou Castaigneide offraient cette solution tactique. Chez les Britons, Mike Catt était parfait dans ce rôle. 

TD aurait fait un très bon 12.

 

Encore une fois merci pour l'explication, mais c'etait du 2nd degré. 

 

Si le poste de 5/8eme existe, ça prouve qu'il y a une nette différence entre 12 et 13.

Au Racing, Steyn, JMH, Goosen ont tous été utilisés dans ce rôle de 10/12 avec succès. Après je ne dis pas qu'en 13 ils n'auraient pas fait le boulot, mais ils n'auraient sans doute pas été aussi bons. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chomelaregle
Il y a 7 heures, strangler a dit :

TD aurait fait un très bon 12.

 

A priori, ça sera aussi son rôle, dans la continuité du RCT. 

 

 

Modifié par chomelaregle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eppler

« Il n’y a qu’en France 

qu’on se prend la tête avec l’âge ! »

CLÉMENT POITRENAUD - Assistant coach auprès des trois-quarts du Stade toulousain L’ANCIEN ARRIÈRE INTERNATIONAL, QUI INTERVIENT AUSSI AUPRÈS DES ESPOIRS EN CLUB, N’EST PAS SURPRIS PAR L’AUDACE ET LA FRAÎCHEUR DES JEUNES BLEUS.


Propos recueillis par Jérémy FADAT
jeremy.fadat@midi-olympique.fr
 
Avez-vous été séduit par la fraîcheur dégagée
par les jeunes Français samedi ?
Ils avaient envie de jouer et ont beaucoup tenté. Parfois à bon escient et avec de la réussite, d’autres fois moins. Mais ils ne semblaient pas tétanisés par l’enjeu qui était pourtant important, ni par leur première titularisation internationale pour certains. C’est agréable de les voir s’exprimer ainsi et ne pas renier leurs qualités face à la pression. Avoir des gamins qui prennent leurs responsabilités et veulent proposer un rugby séduisant, c’est toujours encourageant.
 
Si on met sur le terrain des Ramos, Dupont
et Ntamack que vous connaissez bien,
ou des Lambey et Penaud, c’est justement
pour pratiquer ce rugby audacieux…
Il ne faut pas les brider mais on sélectionne toujours des joueurs pour leurs qualités. Si on met Lambey sur le terrain, on sait qu’il n’a pas le même profil que Willemse ou Maestri. Il tente des passes au contact, fait jouer derrière lui. C’est pareil pour Antoine, Romain ou Thomas. À partir du moment où on leur fait confiance, il faut s’attendre à les voir prendre des initiatives. C’est leur personnalité. Ces garçons ont des libertés dans les clubs où ils évoluent, c’est aussi vrai pour Damian Penaud à Clermont et ils doivent le montrer en équipe de France.
 
Êtes-vous surpris qu’ils soient si vite à l’aise
à l’échelle internationale ?
Le niveau international réclame aussi de la rigueur et de la maîtrise mais ces garçons sont préparés pour ça. Je ne veux pas dire qu’ils sont programmés au quotidien en club mais Antoine, Romain ou Thomas, par exemple, ont cette ambition dans la tête et l’assument. Je n’ai pas été surpris de leurs prestations ou de leurs prises d’initiatives.
 
Et de leur flegme, pour Ntamack notamment
qui débutait en dix à seulement 19 ans…
Romain est un garçon à l’aise. À Toulouse, il a vite pris ses marques dans le groupe professionnel. Il lui a fallu un petit temps d’adaptation par rapport à l’élévation du niveau mais Romain est un garçon par nature tranquille face aux médias, aux attentes du public, à toute la pression que peut représenter son ascension. Cela ne le perturbe absolument pas et ça se ressent dans son jeu.
 
Peut-on élargir ce trait de caractère à l’ensemble de cette génération ?
Lui, c’est quand même un cas particulier. Même si je sens que, dans l’ensemble, ces jeunes ne sont pas très inquiétés par l’environnement. Après, cette génération n’a aucun passif et n’a pas connu les déboires des dernières années en équipe de France, qui peuvent en plomber certains qui sont là depuis longtemps. Ces jeunes, ils arrivent avec des étoiles plein les yeux, ils sont heureux d’être là, ils ont envie de jouer, de gagner. Ils ne sont pas idiots, ont vu les matchs d’avant comme les autres mais ils n’étaient pas sur le terrain. Cette fraîcheur est un immense atout.
 
Sur le plan technique, le rugby français est-il
enfin en train de franchir un cap avec eux ?
Là, on parle de joueurs qui sont déjà à haut niveau. Le travail doit se faire en amont, avec les plus jeunes, même s’il faut toujours bosser là-dessus. Mais on bosse aux entraînements par rapport au plan de jeu qui est le nôtre. À Toulouse, on travaille d’une certaine manière car on a envie de jouer comme ça. Le staff du XV de France doit prendre des joueurs qui collent à ses convictions rugbystiques. Ce n’est pas aux joueurs d’évoluer contre nature. Moi, si on m’avait sélectionné en me disant de taper dans le ballon pendant 80 minutes, mieux valait-il prendre un autre mec. Si tu prends Penaud, Ramos, et j’ajoute Médard et Huget sur le fond du terrain, c’est pour pratiquer un rugby total, avec des prises de risques calculées.
 
C’est un rugby qui gagne actuellement,
à Toulouse ou lors du titre mondial
des moins de 20 ans…
Oui, ce rugby peut évidemment être efficace. Globalement, si on regarde le rugby mondial, il tend davantage vers la vitesse et les aptitudes techniques que vers celui de destruction massive avec du lourd et du lent. Il y a aussi la variable du jeu au pied à prendre en compte au niveau international car ce sera un point clé de la prochaine Coupe du monde. Cette compétence, à savoir la qualité d’occupation, le duel aérien ou l’organisation du fond du terrain, devra être développée chez nos joueurs.
 
On a beaucoup parlé de la « génération 2023 » mais n’est-elle pas prête dès maintenant ?
Il n’y a qu’en France qu’on se prend la tête avec l’âge ! L’important, c’est d’être le meilleur à son poste. Que l’on ait 19 ou 35 ans ne doit absolument pas entrer dans l’équation. Si des joueurs sont prêts, si ce sont les plus forts actuellement, il faut les mettre. Point barre. Après, on aura forcément plus d’indulgence avec un garçon de 20 ans qui compte deux sélections qu’avec un mec qui en a 50 et deux Coupes du monde derrière lui. Le plus dur commencera pour eux dans quelques mois quand ils auront un peu plus de bouteille.
 
Vous aviez démarré en équipe nationale à 19 ans, en 2001. Le rugby a beaucoup évolué depuis mais peut-on comparer avec les jeunes actuels ?
Ils sont plus professionnels car l’exigence du Top 14 et de la Coupe d’Europe a largement augmenté. Mais ils ont gardé l’insouciance qui était la nôtre à l’époque et la volonté de réussir. Ça, c’est intergénérationnel. Le revers, c’est que quand tu montres un niveau de compétence en début de carrière, les gens ne comprennent pas toujours que tu puisses être parfois moins bon par la suite. Arriver en équipe de France, c’est faisable, mais y rester et durer, c’est plus dur. Ils seront attendus sur la régularité mais je les sais tout à fait capables de l’assumer. Après, attention à ne pas s’enflammer et à ne pas les cramer trop tôt. Il faut être dans la mesure avec eux. Leur potentiel pour le haut niveau et l’avenir du XV de France est indéniable mais tout ne sera pas parfait immédiatement. S’ils connaissent des difficultés en Irlande dans deux semaines, ce serait une erreur d’être trop dur avec eux.
  • Like 1
  • Thanks 6
  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours

Clément ... :wub:

  • Like 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Panasonic
il y a 37 minutes, gronounours a dit :

Clément ... :wub:

Clément est clément.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'exil

A y est.... L'emballement médiatique pro-jeunisme est en route.

 

on ne s'y attendait mais alors pas du tout...

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours
il y a 6 minutes, l'exil a dit :

A y est.... L'emballement médiatique pro-jeunisme est en route.

 

on ne s'y attendait mais alors pas du tout...

 

Mais ... quelle emballement ?

On dit juste que, si c’est les meilleurs à leurs postes, rien à battre de leur âge : on les fait jouer et on est indulgent s’ils se plantent !

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'exil
à l’instant, gronounours a dit :

 

Mais ... quelle emballement ?

On dit juste que, si c’est les meilleurs à leurs postes, rien à battre de leur âge : on les fait jouer et on est indulgent s’ils se plantent !

 

oui. Mon terme d'emballement ne vise personne ici, plutôt les médias. L'ITW de Poitrenaud est lisse mais va quand même dans le sens.

 

je lis qqs articles çà et là qui montrent que la leçon n'est pas retenue : certains médias font de ce match un socle pour le futur, en disant (à juste titre) que certains jeunes ont marqué des points, etc... On oublie déjà les joueurs qui ont été  jetés en pâture et c'est quand même faire fi de 2 choses :

- l'Ecosse était à un niveau rarement atteint ces dernières années

- on joue l'Irlande le prochain WE (ou celui d'après je ne sais plus)

 

j'espère juste et c'est là le sens initial de mon propos que les mêmes jeunes qui ont eu la chance de montrer ce qu'ils valent ce WE ne vont pas se faire désosser d'ici un mois si ça tourne mal, aussi salement que leurs ainés il y a 10 jours. On n'en est pas à l'abri vu que tout est toujours remis en question après n'importe quel match, en défonçant les protagonistes d'une défaite ou en béatifiant ceux d'une victoire, sans laisser le temps au temps.

  • Like 1
  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papapoupa

Les médias font juste dire ce qu'on dit depuis des mois et ce qui n'a pas été appliqué par le staff, seulement en dernier recours et parce qu'on est à l'agonie.

 

Le discours est passé de "on est foutu avec cette EDF, génération décevante" à "on a une chance si on mixe les jeunes talentueux et des cadres en forme", j'y vois du positivisme mais aucun emballement. Et comme tu dis à la première bévue ça sera les jeunes les premiers sur la ligne de front. On avait déjà perdu le mental de Michalak sur la demi de CDM en 2003...

 

Les médias font bien d'encourager le staff à un peu de courage car il en manquait clairement. Si certains cadres élèvent leur niveau de jeu, on peut sans doute très bien jouer par moment. Reste à le faire sur la durée.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tire-bouchon

C'est dans ces moments qu'on va vite voir si le staff à les épaules solides pour amortir le contre-coup inévitable, ou si tout le monde va se planquer en laissant les joueurs seuls.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tropézien
Il y a 14 heures, gronounours a dit :

Clément ... :wub:

 

Arrête, tu vas pas faire ta groupie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours
il y a 12 minutes, tropézien a dit :

 

Arrête, tu vas pas faire ta groupie !

 

Ah non hein : moi je suis la groupie officielle de SAS Yannick Jauzion ! :wub:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tropézien
il y a 21 minutes, gronounours a dit :

 

Ah non hein : moi je suis la groupie officielle de SAS Yannick Jauzion ! :wub:

 

Oui, je comprends. Ne mélangeons pas le Jauzion et le Poitrenaud.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou
Il y a 1 heure, gronounours a dit :

 

Ah non hein : moi je suis la groupie officielle de SAS Yannick Jauzion ! :wub:

 

SAS_36_G_de_villiers_furie_a_belfast_ml.

  • Haha 2
  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours
Il y a 10 heures, tropézien a dit :

 

Oui, je comprends. Ne mélangeons pas le Jauzion et le Poitrenaud.

 

Les 2 incarnent quand même bien le « fantasme » du rugby made in Toulouse !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
will31
Il y a 22 heures, tire-bouchon a dit :

C'est dans ces moments qu'on va vite voir si le staff à les épaules solides pour amortir le contre-coup inévitable, ou si tout le monde va se planquer en laissant les joueurs seuls.

 

C'est tout vu: à la prochaine branlée avec un XV expérimental, pas de plan de jeu (ou plutôt une stratégie 100% JBE) et des vieux cramés on mettra tout sur le dos de ces "vilains garnements" qui ont des écouteurs et des Iphones, ne respectent pas les anciens en ne mettant PAS de coups de boules aux murs sous les douches, et on va voir ce qu'on va voir (se dire les choses, mettre de l'intensité, de la précision...etc...)! Donc exit les "sales gosses" Dupont, Ntk, Ramos, Lambey, Retière, Laporte, Macalou et autres Hamdoui. Car oui, même jamais sélectionné, le jeune a déjà déçu, il faut pas le crâmer, et vers 2027 il sera bien temps de l'exposer contre la Russie en novembre.

 

Et de là, retour du sauveur Parra, avec son compère Lopez, de la complémentarité avec Basta "le vice-capitaine" donc retour de Doux mérou (enfin un vrai 13!), rappel de vrais manieurs de ballon avec Maestri et Slimani, et bien sûr, Trinh-Duc en 15 parce que c'est un vrai 10/12, donc avec un coup de tatanne qui soulagera Parra quand ce dernier sera dans les rucks à contester un ballon sur 2 ou à balancer des poires dans les mauls.

 

Car oui, il y aura plan de jeu dans ce cas. Je peux même l'annoncer, car il sera terrrrrible par sa complexité et la prise de risque qui y sera associée, laquelle verra JBE porter la Moustache et Moustache se raser le crâne, Bonnaire avoir des pattes en pointe et Bernie échanger ses lunettes avec Urios, le nouveau consultant Skills and Balls:

- prise du centre du terrain (Basta)

- guerre dans les rucks (Basta et Parra)

- Coups de pompe pour bien se dégager (Basta, TD, Parra)

- Mêlée conquérante (Slimani/Guirado)

- Défense (Basta/Parra)

- Buteur de classe mondiale (Parra)

- Engagement physique (Basta/Guirado)

- un 9 remplaçant qui rentre pour lever les bras sur chaque petit tas (Serin) afin de mettre la pression sur l'arbitre

 

Et surtout, attention, rrrrrroulements de tambours:

- des avants détachés, par blocs! Enfin surtout des piliers/2è pompes hors de forme qui traîneront dans la ligne ET Iturria en bord de touche au cas où.

 

 

Bref, ma boule de cristal a parlé. Avec cette organisation et cette équipe (y'a Bastaraud qui est -vraiment - super super costaud pour rappel), si on ne fait pas une demi à la prochaine coupe du monde...

  • Thanks 3
  • Haha 3
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tire-bouchon

Y a longtemps qu' on se fera des demis le long du comptoir où leurs verves donnent toutes leurs mesures.

Surtout en présence de micros.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours
il y a 55 minutes, will31 a dit :

C'est tout vu: à la prochaine branlée avec un XV expérimental, pas de plan de jeu (ou plutôt une stratégie 100% JBE) et des vieux cramés on mettra tout sur le dos de ces "vilains garnements" qui ont des écouteurs et des Iphones, ne respectent pas les anciens en ne mettant PAS de coups de boules aux murs sous les douches, et on va voir ce qu'on va voir (se dire les choses, mettre de l'intensité, de la précision...etc...)! Donc exit les "sales gosses" Dupont, Ntk, Ramos, Lambey, Retière, Laporte, Macalou et autres Hamdoui. Car oui, même jamais sélectionné, le jeune a déjà déçu, il faut pas le crâmer, et vers 2027 il sera bien temps de l'exposer contre la Russie en novembre.

 

Et de là, retour du sauveur Parra, avec son compère Lopez, de la complémentarité avec Basta "le vice-capitaine" donc retour de Doux mérou (enfin un vrai 13!), rappel de vrais manieurs de ballon avec Maestri et Slimani, et bien sûr, Trinh-Duc en 15 parce que c'est un vrai 10/12, donc avec un coup de tatanne qui soulagera Parra quand ce dernier sera dans les rucks à contester un ballon sur 2 ou à balancer des poires dans les mauls.

 

Car oui, il y aura plan de jeu dans ce cas. Je peux même l'annoncer, car il sera terrrrrible par sa complexité et la prise de risque qui y sera associée, laquelle verra JBE porter la Moustache et Moustache se raser le crâne, Bonnaire avoir des pattes en pointe et Bernie échanger ses lunettes avec Urios, le nouveau consultant Skills and Balls:

- prise du centre du terrain (Basta)

- guerre dans les rucks (Basta et Parra)

- Coups de pompe pour bien se dégager (Basta, TD, Parra)

- Mêlée conquérante (Slimani/Guirado)

- Défense (Basta/Parra)

- Buteur de classe mondiale (Parra)

- Engagement physique (Basta/Guirado)

- un 9 remplaçant qui rentre pour lever les bras sur chaque petit tas (Serin) afin de mettre la pression sur l'arbitre

 

Et surtout, attention, rrrrrroulements de tambours:

- des avants détachés, par blocs! Enfin surtout des piliers/2è pompes hors de forme qui traîneront dans la ligne ET Iturria en bord de touche au cas où.

 

 

Bref, ma boule de cristal a parlé. Avec cette organisation et cette équipe (y'a Bastaraud qui est -vraiment - super super costaud pour rappel), si on ne fait pas une demi à la prochaine coupe du monde...

 

Je ne sais pas où tu t’approvisionnes mais, à ce niveau de qualité, faut impérativement faire tourner ! :sorcerer:

  • Haha 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×