Aller au contenu
Raphaelle

TN6 2019 : Italie - France samedi 16/03/2019 à 13h30

Messages recommandés

Raphaelle
il y a 19 minutes, Papalou a dit :

Huget, il est quand même régulier, pas souvent blessé, et en défense, je ne suis pas sûr que Thomas ou Raka fassent mieux. Il y a quand même pas mal de joueurs plus discutables dans l'effectif (Picamoles et Guirado au hasard).

Tout à fait. De plus, il ne reste pas à attendre le ballon, il cherche du boulot là il y en a. 

Je ne dis pas que les autres attendent, je ne les suis pas assez. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mat
il y a 32 minutes, Vil & Preux a dit :

 

Adisahtz Mat

 

Dans le pataquès inaudible que nous sert Brunel, je suis de ceux qui apprécie son management de la charnière Dupont et NTK. Alors pourquoi il n'accorde pas la même confiance à Ramos ? Se priver d'un buteur pour aller jouer la dernière place du 6 N en Italie, c'est bête, vous croyez pas ?  Donc, je disais en préambule de mon message que le travail de Médard devant la presse a payé. Pour rappel:

- C'est d'abord la faute des joueurs (dont acte) 

- Le staff avait donné un plan de jeu, les joueurs ne l'ont pas respecté. Médard ne jouait pas, ça tombe bien. 

- C'est pas la peine d'incriminer le staff ou la Fédé, le responsable c'est le Top14.

 

Chacun comprend ce qu'il veut.Il est clair que nous n'avons pas la même grille de lecture. Pour le reste, je  ne fais que relever une contradiction dans votre message. N'y voyez aucune condescendance.  Que vous voyez en Medard et Huget des titulaires du XV de France ne me pose aucun problème. Par contre, si vous pouviez ne pas me prêter d'avis concernant ces deux joueurs... Je reprends: Médard sur le banc pour couvrir les deux postes et Huget pas sur la feuille de match car actuellement nous avons meilleurs que lui (je cite Thomas).

 

Je vous laisse cher ami, mon chat il a faim

 

Pierre V

 

Là dessus, on peut se retrouver, meme si j'ose espérer que Médard a fait son interview en sachant qu'il serait aligné, à l'image de Fofana qui l'a imité récemment. Mais pour moi, on ne peut pas demander aux joueurs de s'élever contre la FFR en public, surtout vu les zozos en place et ainsi saborder leur carrière. C'est pas Médard ou Fofana qui ont installé Bernie, ce sont les clubs qui ont voté pour lui pour un plat de lentilles et un décodeur canal. 

 

Pour ce qui est de Thomas, je préférerais le voir aligné à la place de Penaud et voir ce dernier au centre avec Fofana ou Fickou et Huget ou même Raka de l'autre côté. 

 

Pour ce qui est du choix du buteur, on peut supposer que Soit il est sûr qu'on va leur rouler dessus avec notre pack surpuissant et nos irrésistibles arrières, qu'on aura le BO à la 20ème et qu'on ne tentera aucune pénalité, ou alors qu'à la 70ème, il y aura 26-0 avec 80% de possession et terrain pour les italiens et que de toutes façons, ça ne servirait à rien d'en taper une..... 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Neophyte

Huget comme Médard représentent le passé et puent la défaite en EDF, comme tous les trentenaires. Que cette coupe du monde  passe et que l'on fasse place nette. 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Keke
il y a 6 minutes, Neophyte a dit :

Huget comme Médard représentent le passé et puent la défaite en EDF, comme tous les trentenaires. Que cette coupe du monde  passe et que l'on fasse place nette. 

Le problème c'est que des mecs comme Penaud, talentueux, commencent aussi à la puer aussi.

Modifié par Keke

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Neophyte
4 minutes ago, Keke said:

Le problème c'est que des mecs comme Penaud, talentueux, commencent aussi à la puer aussi.

 

Il est encore très jeune. Il survivra à la CDM. Les trentenaires, eux, j'en doute fort. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Julien81
Il y a 4 heures, le zèbre aux courges a dit :

Medard qui caresse dans le sens du poill le staff se retrouve titulaire et ithuria qui lui a eu un discours différent se retrouve remplaçant. 2 coïncidences sûrement.

Parce que Médard sait que ce sera sa dernière coupe du monde donc il fait preuve de flatterie même s il pense le contraire peut-être.. Iturria a encore 2023 et 2027...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Julien81
Il y a 4 heures, Neophyte a dit :

 

Ils ont leur place jusqu'en 2020. J'espère bien qu'ils s'effaceront au profit de Thomas, Raka, Retière et d'autres plus jeunes. 

Pour moi Huget n à pas sa place.. Défensivement, c est une cata.... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GuyNess

C'est moche pour Ramos d'être le seul jeune à perdre sa place

comme d'hab Moustache ne suit aucune logique

On veut laisser les jeunes s'installer mais pas trop quand même 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sauce

Il y a Iturria aussi. Mais lui c'est par ce qu'il a parlé après la défaite en Irlande...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BOURRIN
Il y a 7 heures, Julien81 a dit :

Parce que Médard sait que ce sera sa dernière coupe du monde donc il fait preuve de flatterie même s il pense le contraire peut-être.. Iturria a encore 2023 et 2027...

C'est pas parce que tu as 23 ans que tu feras les 2 prochaines CDM .

Une carriere peut être très courte .

Perso je dirai le contraire c'est quand tu en as déjà fait 2 ( CDM ) que tu peux envoyer chier les entraineurs/dirigeants/dictateurs .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Julien81

Si Médard fait ça il est sur de pas faire sa dernière cdm.. Je pense qu il balancera après... Quant à iturria, s il reste à ce niveau il fera au moins 2023...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Raphaelle

quelle ordure ce Simon !

Je trouve que Novès, qu'on dit rigide, a eu une patience infinie pour le supporter si longtemps sans rien dire. Un point pour lui aux prudhommes 

 

L’INTRIGANT M. SIMON
LAURENT CAMPISTRON

 

Derrière un sourire qui lui vient naturellement, Serge Simon n'hésite pas à exercer une forte emprise au sein de la Fédération en tentant de contrôler au plus près la parole officielle des joueurs de l'équipe de France.

 

Le vice-président de la FFR et manager des équipes de France exerce une forte influence dans l'entourage des Bleus. C’est lui qui a suggéré à Jacques Brunel de « démissionner » Guilhem Guirado de son statut de capitaine. En vain.

 

Depuis quelque temps, Serge Simon se fait discret dans les médias. L’ancien pilier international de cinquante et un ans n’a pourtant pas relâché son étreinte autour des Bleus. On croise régulièrement sa silhouette massive au centre d’entraînement de Marcoussis (Essonne) ou dans le sillage de la sélection. Il n’est d’ailleurs pas rare que cet habile communicant, le plus souvent souriant et le verbe facile, vienne serrer les pognes des journalistes. Mais pour commenter les résultats du quinze de France, le docteur Simon (il possède un diplôme de médecin généraliste mais n’a jamais exercé) laisse volontiers la parole à son supérieur à la Fédé, le président Bernard Laporte, ou au sélectionneur, Jacques Brunel. Pourtant, dans l’entourage de la sélection, et même en son sein, personne n’est dupe. Serge Simon, capable à la fois d’occuper les fonctions de vice-président de la FFR et de manager de toutes les équipes nationales, d’avoir un œil sur la communication, le marketing et les relations avec la LNR, et de représenter la France auprès de World Rugby et du Comité des Six Nations, exerce une forte influence sur les Bleus. C'est lui qui tire les ficelles et œuvre en coulisses, ici pour glisser des peaux de bananes sous les pieds du rigide Guy Novès, le précédent sélectionneur, là pour tenter d'aiguiller Jacques Brunel.

 

Son dernier stratagème ? Il a été révélé dès mercredi soir sur notre site. Le 15 février, quelques jours après la raclée subie à Twickenham face à l’Angleterre (44-8), Simon a essayé, via Brunel, de destituer de son statut de capitaine le talonneur Guilhem Guirado au profit du pilier Jefferson Poirot. Les partenaires de Guirado, eux, dont Poirot lui-même, n’ont pas suivi. Solidaires de leur capitaine, ils ont tous rejeté cette éventualité.

 

Reste que le mal est fait. Que cette défiance paraît malvenue à sept mois de la Coupe du monde au Japon. Simon n’en est pas à son coup d’essai. Du temps de Novès, déjà, il avait sacrément piétiné les plates-bandes du sélectionneur. Comme ce jour de mars 2017, à quatre jours d’un match du Tournoi face au pays de Galles, où il donna l’autorisation à quatre joueurs de sortir de Marcoussis pour aller manifester au stade Jean-Bouin contre le projet de fusion Stade Français-Racing 92, alors que Novès le leur avait préalablement interdit. Où quand, le jour de ce fameux match contre Galles (20-18), il fit livrer dans le vestiaire un carton de brassards roses à distribuer aux joueurs en guise de soutien au club parisien. Initiative finalement avortée devant la rogne de l’ancien manager de Toulouse qui menaçait de zapper sa causerie d’avant-match si ses joueurs enfilaient le brassard.

 

Une communication de plus en plus verrouillée
Novès, c’est un secret de polichinelle, n’a jamais vraiment goûté à l’ingérence de son supérieur hiérarchique. Simon, c’est certes une carrière plus qu’honorable de joueur, auréolée de deux sélections en équipe de France et deux titres de champion de France (1991, 1998), mais c’est aussi zéro expérience d’entraîneur ou de manager. Alors, imaginez la tête qu’a dû faire l’ex-sélectionneur (dix titres de champion et quatre Coupes d’Europe comme manager de Toulouse) quand le numéro 2 de la Fédé s’invita dans le vestiaire à l’issue du premier test perdu (37-14) par les Bleus lors de la tournée de juin 2017 en Afrique du Sud pour tenir aux joueurs un discours musclé ? Celle qu’il a dû tirer aussi lorsqu’il apprit quelques jours plus tard – s’il l’apprit – que Simon avait tenté de sensibiliser certains de ses internationaux aux techniques pas toujours réglos mais efficaces utilisées à son époque béglaise, dans les années 1990, pour corriger leur manque d’agressivité ?

 

Serge Simon semble entretenir de meilleurs rapports avec Jacques Brunel. Peut-être parce qu’ils ont tous les deux un passé avec Bordeaux-Bègles, que le second est aussi un proche de Laporte – dont il fut l’adjoint durant sa période de sélectionneur (2000-2007) – ou tout simplement qu’il est plus souple que Novès. L’exemple de la remise en cause du capitanat de Guirado montre qu’il n’en est pas moins intrusif. Et nuisible ? C’est ce que pensent en off certains membres du groupe France qui nous confiaient avant même le début du Tournoi : « Lui, c’est un danger. » L’intelligence du bonhomme séduit ou inquiète, c’est selon.

 

Ces derniers temps, Simon a fait de la communication autour des Bleus son principal cheval de bataille. Il est notamment obsédé par l’image de la sélection renvoyée par les joueurs au travers de leurs interviews. En juin dernier, la semaine du premier test en Nouvelle-Zélande, il avait ainsi mal pris le titre d’un entretien du centre Wesley Fofana paru dans ces colonnes et contraire alors au message rassurant que souhaitait faire passer la FFR sur la pratique du rugby : « J’aurais pu mourir sur le terrain d’un simple choc. » Il avait alors songé à imposer de nouvelles règles, comme instituer la présence de l’attaché de presse pendant l’interview ou une relecture avant parution, avant de se raviser. Ces dernières semaines, on l’a aussi parfois surpris en train d’assister en fond de salle aux conférences de presse de Brunel ou des joueurs. Un jour, il entra dans la pièce peu après le début du point presse avant d’en ressortir juste avant la dernière question, comme s’il souhaitait se faire le plus discret possible. Est-ce durant l’un de ces exercices qu’il devina en Jefferson Poirot l’épaisseur d’un futur capitaine ? Possible.

 

Simon, que nous avons contacté hier soir mais qui n'a pas souhaité réagir, n’a pas aimé non plus les fuites qui ont parfois précédé les annonces de compositions d’équipe, comme avant le premier match du Tournoi contre Galles (défaite 19-24), quand le secret de la titularisation du jeune Romain Ntamack avait été percé très tôt par L’Équipe. Il avait alors réuni les membres du staff pour faire part de sa colère et tenter de débusquer la taupe. En vain, bien sûr. Difficile, dans ses conditions, de ne pas voir la patte Simon dans le texte lu en préambule par le sélectionneur le jour de l’annonce de la compo pour dénoncer les agissements de certains médias. Ni même dans la pose de bâches anti-voyeurs devant le terrain d’entraînement des Bleus en fin de Tournoi. Face à la dégringolade sportive sans fin de l’équipe de France, le docteur Simon cherche le bon traitement. Mais le risque de rejet n’a jamais paru aussi grand. 

  • Like 1
  • Thanks 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi

On n'apprend rien de plus qu'on ne savait déjà. 

 

Sur l'histoire du capitaine, on se rend bien compte que Brunel est la marionnette de Laporte et Simon.

Noves, lui, n'aurait jamais accepté cette requête.

Modifié par Gabi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
erilac

L'ambiance doit être bien pourrie...

Modifié par erilac

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BOURRIN
Il y a 1 heure, Julien81 a dit :

Si Médard fait ça il est sur de pas faire sa dernière cdm.. Je pense qu il balancera après... Quant à iturria, s il reste à ce niveau il fera au moins 2023...

Perso je déteste les gars qui balancent après .

 

A l’epoque Les rapetouts avaient été viré par les instances du rugby français , les rapetouts ont toujours dit que c’etait De la dictature , mais ils font pire maintenant qu’ils sont en place .

Des vrais hommes politique avec toutes les valeurs de la politique et non de mon rugby .

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Keke

Dans le milieu du rugby, Simon avait déjà une très lourde réputation. Ce qui se passe en ce moment ne m'étonne pas, c'est dans la continuité du personnage.
C'est juste invraisemblable qu'un type comme ça ait pu se retrouver à un tel poste.

 

Quand on évoque simplement le nom Simon, j'ai immédiatement envie de vomir.

 

Il y a 17 heures, Neophyte a dit :

 

Il est encore très jeune. Il survivra à la CDM. Les trentenaires, eux, j'en doute fort. 

Mouais, j'en suis pas si sur. Une Coupe du Monde qui se termine en fiasco peut être largement traumatisante. Et on est pas au bout de la série TV avec les énergumènes à la tête de l'Equipe de France.

Tant qu'il n'y aura pas de cadre sain, d'identité d'équipe, de projet de jeu clairement établi, ca ne marchera pas. On change tout le temps de joueurs et ca ne marche pas quand même.

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours
il y a 48 minutes, Keke a dit :

...

Quand on évoque simplement le nom Simon, j'ai immédiatement envie de vomir.

 

Heureusement que Simon Jérémi est là pour relever le niveau ... :P

  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tire-bouchon

On va quand même ramener l' événement à sa juste valeur.

Une CdM manquée n' a jamais tuée un sportif, surtout si ce sont les cadres dirigeants qui font tout pour la foirer.

Au contraire, c' est une expérience à emmagasiner, même si ce n' est pas réjouissant.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vil & Preux
Il y a 17 heures, Mat a dit :

 

Là dessus, on peut se retrouver, meme si j'ose espérer que Médard a fait son interview en sachant qu'il serait aligné, à l'image de Fofana qui l'a imité récemment. Mais pour moi, on ne peut pas demander aux joueurs de s'élever contre la FFR en public, surtout vu les zozos en place et ainsi saborder leur carrière. C'est pas Médard ou Fofana qui ont installé Bernie, ce sont les clubs qui ont voté pour lui pour un plat de lentilles et un décodeur canal. 

 

Pour ce qui est de Thomas, je préférerais le voir aligné à la place de Penaud et voir ce dernier au centre avec Fofana ou Fickou et Huget ou même Raka de l'autre côté. 

 

Pour ce qui est du choix du buteur, on peut supposer que Soit il est sûr qu'on va leur rouler dessus avec notre pack surpuissant et nos irrésistibles arrières, qu'on aura le BO à la 20ème et qu'on ne tentera aucune pénalité, ou alors qu'à la 70ème, il y aura 26-0 avec 80% de possession et terrain pour les italiens et que de toutes façons, ça ne servirait à rien d'en taper une..... 

 

 

 

Adishatz Mat

 

Si par malheur (ou par chance, selon chacun) nous étions amenés à perdre samedi à Rome, que Laporte décide tout changer à 3 mois de la coupe du monde, je ne vois pas Médard apporter publiquement son soutien à Brunel. Il ne l'a pas fait pour Noves !

Vu de l'extérieur, rien ne justifie la titularisation de Médard, si ce n'est ce soutien médiatique à un staff attaqué de toute part et qui s'accroche au peu de crédit qu'il lui reste dans l'opinion publique. Apres, on sait pas ce qu'il s'est passé au cours des jours qui ont suivi la défaite à Dublin. Peut être que Médard, en leader, a pris la parole dans le vestiaire et fédéré les joueurs autour de lui ? Peut être qu'il a fait une semaine d'entrainement incroyable, ouvrant ainsi les yeux du sélectionneur sur l'écart qui le sépare de Ramos (sic) ? Ou alors cette sortie s'explique par l'amitié qui unie Médard à JB Elissalde ? J'ai beau essayer, je n'y crois pas. Reste sa sortie médiatique, et tout ce qui a pu etre dit et fait en interne, pour expliquer la mise sur le banc de Ramos (à qui accorder la même confiance que celle accordée à Dupont et NTK est un minimum)

 

Que des NTK, Dupont, Serin, Bamba, Lambey, ferment leur gueule de peur de na pas monter dans l'avion pour Tokyo, on peut tous comprendre. Pour des "cadres" en ayant déjà joué, c'est plus difficile à avaler. Si la démarche de Médard est motivée par les seuls  aspects techniques et la confiance qu'il accorde à Brunel pour les mener au titre en 2019, j’espère qu'il n'ira pas lui chier dans les bottes, avant, ou après la coupe du monde. A suivre...

 

Je vous laisse cher Mat, mon chat il a faim

 

Pierre V

 

 

Modifié par Vil & Preux
  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le corse
Il y a 3 heures, gronounours a dit :

 

Heureusement que Simon Jérémi est là pour relever le niveau ... :P

 

🤮🤮🤮

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
capitole46

La dernière place du tournoi est jouée : la France a 6 points, l'Italie 0 points...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les Minimes
Il y a 4 heures, gronounours a dit :

 

Heureusement que Simon Jérémi est là pour relever le niveau ... :P

 

Ça c'est de la référence !        " Chuis content.... "

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mat
Il y a 5 heures, Vil & Preux a dit :

 

Adishatz Mat

 

Si par malheur (ou par chance, selon chacun) nous étions amenés à perdre samedi à Rome, que Laporte décide tout changer à 3 mois de la coupe du monde, je ne vois pas Médard apporter publiquement son soutien à Brunel. Il ne l'a pas fait pour Noves !

Vu de l'extérieur, rien ne justifie la titularisation de Médard, si ce n'est ce soutien médiatique à un staff attaqué de toute part et qui s'accroche au peu de crédit qu'il lui reste dans l'opinion publique. Apres, on sait pas ce qu'il s'est passé au cours des jours qui ont suivi la défaite à Dublin. Peut être que Médard, en leader, a pris la parole dans le vestiaire et fédéré les joueurs autour de lui ? Peut être qu'il a fait une semaine d'entrainement incroyable, ouvrant ainsi les yeux du sélectionneur sur l'écart qui le sépare de Ramos (sic) ? Ou alors cette sortie s'explique par l'amitié qui unie Médard à JB Elissalde ? J'ai beau essayer, je n'y crois pas. Reste sa sortie médiatique, et tout ce qui a pu etre dit et fait en interne, pour expliquer la mise sur le banc de Ramos (à qui accorder la même confiance que celle accordée à Dupont et NTK est un minimum)

 

Que des NTK, Dupont, Serin, Bamba, Lambey, ferment leur gueule de peur de na pas monter dans l'avion pour Tokyo, on peut tous comprendre. Pour des "cadres" en ayant déjà joué, c'est plus difficile à avaler. Si la démarche de Médard est motivée par les seuls  aspects techniques et la confiance qu'il accorde à Brunel pour les mener au titre en 2019, j’espère qu'il n'ira pas lui chier dans les bottes, avant, ou après la coupe du monde. A suivre...

 

Je vous laisse cher Mat, mon chat il a faim

 

Pierre V

 

 

 

Au vu des articles partagés plus haut sur la communication du XV de France, je crois simplement qu’ils ont pris des « anciens » pour essayer de dérouler un ramassis de salades auxquelles personne ne croit en espérant qu’ils arrivent à ne pas tomber dans les panneaux des journalistes qui essaient de leur tirer les vers du nez. 

 

Pour ce qui est de la non reconduction de Ramos, je n’ai pas d’explications non plus sauf à imaginer que dans un match qu’il faut absolument gagner, quitte à gagner moche, voire très moche, Moustache dans son infinie sagacité a préféré un Médard avec un gros pied gauche et peut être plus enclin à ne pas relancer à tout va si jamais les consignes sont de faire des sorties de camp au pied systématiquement. Mais personnellement, j’aime bien Médard, je trouve qu’il s’est bien relancé cette année, on l’a vu en HCUP, et je lui souhaite de bien finir sa carrière. 

 

Pour la confiance ou pas des joueurs dans le staff pour les mener à une hypothétique finale ou titre, je pense que personne ne se fait d’illusions et je n’imagine pas que les cadres accordent un crédit démesurés aux compétences techniques du staff. Ils ont juste envie d’y être, peut être en rêvant d’autogestion ou de grêve dans un bus... Le XV de France, c’est un bateau ivre et les mecs s’accrochent juste aux haubans pour arriver jusqu’au Japon... La jurisprudence Parra / Lopez et Guirado bien assis sur un Martin Baker, ça doit faire réfléchir, même les cadres. 

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi

 C'est quand même dommage que l'Ecosse ait eu une cascade de blessures de ses cadres (et meilleurs joueurs) sinon ce match serait celui de la cuillère de bois. Quel suspens !

Alors que là, y a aucun enjeu, rien à jouer. :(

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours
il y a 26 minutes, Gabi a dit :

 C'est quand même dommage que l'Ecosse ait eu une cascade de blessures de ses cadres (et meilleurs joueurs) sinon ce match serait celui de la cuillère de bois. Quel suspens !

Alors que là, y a aucun enjeu, rien à jouer. :(

 

Bahhhh si : en perdant on peut gagner un niveau de plus dans le ridicule ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×