Jump to content
Saint Thomas ST

[Top 14 - 1/2 finale] Stade toulousain - La Rochelle (Samedi 8 juin 21h - Stade Matmut de Bordeaux)

Recommended Posts

Richner
Il y a 13 heures, Colza Nostra a dit :

J’suis un gros naze je savais même pas qui c’était ce clown...

 

🤡

Rassure toi, tu ne perds rien!

Ce genre de petit c.. qui n'a rien dans la tête ne mérite que le mépris.

Ce qui est le plus triste, c' est qu'il y a un public pour ces abrutis

Edited by Richner

Share this post


Link to post
Share on other sites
rebop75
Il y a 1 heure, chomelaregle a dit :

 

Ils ne se sentent pas supérieurs, ils le sont tout simplement. 

C'est le monde entier qui monte se pignoler sur Paris, les parisiens ils s'en foutent, ils sont déjà là. 😁 

Tout à fait d'accord avec le supporter de la banlieue 😀

Edited by rebop75

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon
Il y a 7 heures, Papalou a dit :

 

J'allais la chercher en maternelle. A l'époque j'étais au séminaire.

Gros mensonge.

Les curés attendent les petits garçons à la sortie de l' école, pas les petites filles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon
Il y a 16 heures, Colza Nostra a dit :

J’suis un gros naze je savais même pas qui c’était ce clown...

 

🤡

T' es pas le seul.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
il y a 31 minutes, tire-bouchon a dit :

Gros mensonge.

Les curés attendent les petits garçons à la sortie de l' école, pas les petites filles.

 

On est pas très regardants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Par contre les chefs-curés attendent que les filles soient grandes pour aller les chercher dans les couvents.

Share this post


Link to post
Share on other sites
puppets
Il y a 4 heures, ESQ4 a dit :

Pourquoi tu t’es senti visé ?

 

Ben je persiste et c’est peut-être que toi (et tant mieux ) tu as jamais goûté au « on vient, on gagne, on s’en va » durant les grandes années du stade Toulousain  + les certains commentaires pleins de condescendance sur les défaites de l’Asm en finales.

Je pense, sans me tromper que nous ne sommes sommes pas le seul club avoir connu ce dédain lié à cette époque à un bonne grosse melonite de certains supporters toulousains.

 

quand je vois un mec se filmer en disant que La Rochelle n’existe pas sur la carte, je dis qu’on tient là un bon gros c.. atteint d’un syndrome du Tubo-boulard niveau suffisance extrême.Oui ou non ?

 

Ça me fait penser aux parisiens qui se sentent supérieurs à la province, les lyonnais supérieurs aux stéphanois, les toulousains à priori supérieurs à La Rochelle (ou au reste du monde rugbystique suivant les saisons), les clermontois dédaigneux par rapport aux Brivistes etc...

C’est assez répandu ce problème en fait,  c’est juste exacerbé après les victoires (et vu que vous en avez plus que les autres), ceci explique cela.

 

si tu est aussi observateur  chez les cyber (et si tu est juste), tu pourrais relever aussi que j’ecris que j’aime le jeu du ST et ça ne date pas hier.

Si je viens sur ce forum d’ailleurs, c’est que les échanges sont bons et que j’aime bien Toulouse sinon, je te rassure, je ferai autre chose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ah non ! ça, c'est vrai !

Edited by puppets
  • Downvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zuzu31
Il y a 4 heures, ESQ4 a dit :

C’est assez répandu ce problème en fait,  c’est juste exacerbé après les victoires (et vu que vous en avez plus que les autres), ceci explique cela.

 

Voilà. Tu as tout dit dans cette phrase.

On ne va quand même pas renier notre passé.

Il se trouve que le club qu'on supporte est au-dessus de tous les autres (et assez largement) en terme de victoires (et de records en tous genres).

C'est un constat. Si le simple fait de le dire ou l'écrire c'est avoir le boulard, alors ok, je l'ai !

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Vu de Bordeaux, ces querelles de villageois nous étonnent. :sorcerer:

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Neophyte
18 minutes ago, Zuzu31 said:

 

Voilà. Tu as tout dit dans cette phrase.

On ne va quand même pas renier notre passé.

Il se trouve que le club qu'on supporte est au-dessus de tous les autres (et assez largement) en terme de victoires (et de records en tous genres).

C'est un constat. Si le simple fait de le dire ou l'écrire c'est avoir le boulard, alors ok, je l'ai !

 

C'est pas de l'écrire qui pose problème. C'est de le répéter, parfois ad nauseam au moindre signe d'opposition, comme s'il fallait que le monde entier courbe la nuque. Tout amateur de rugby sait que le ST est le club historique en Europe. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Ce sont des potacheries Néo..des potacheries.

Il faut aller dans le sens de ses plaisanteries de cours de Lycées.

Plus c' est gros plus ça coule facilement.

 

Le ST est à Toulouse ce que sont les Labos Fabre à Castres et Michelin à Clermont.

ça fait vivre la ville et évite les révoltes des gueux.

 

D' ailleurs qui voudrait vivre dans une agglomération où le Maire s' appelle Moudenc...Moudenc...beurk, c' est laid.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pouik
il y a 19 minutes, tire-bouchon a dit :

Ce sont des potacheries Néo..des potacheries.

Il faut aller dans le sens de ses plaisanteries de cours de Lycées.

Plus c' est gros plus ça coule facilement.

 

Le ST est à Toulouse ce que sont les Labos Fabre à Castres et Michelin à Clermont.

ça fait vivre la ville et évite les révoltes des gueux.

 

D' ailleurs qui voudrait vivre dans une agglomération où le Maire s' appelle Moudenc...Moudenc...beurk, c' est laid.

 

Et encore, t'as vu son tarin?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tropico
il y a 29 minutes, Neophyte a dit :

 

C'est pas de l'écrire qui pose problème. C'est de le répéter, parfois ad nauseam au moindre signe d'opposition, comme s'il fallait que le monde entier courbe la nuque. Tout amateur de rugby sait que le ST est le club historique en Europe. 

Au monde stp

Share this post


Link to post
Share on other sites
BenBenBen
il y a 3 minutes, Tropico a dit :

Au monde stp

 

Il semblerait même que Toulouse ne joue pas comme les AB, mais que ce sont les AB qui jouent comme TOULOUSE ... c’est Kaino qui le dit ..

 

Toulouse joue-t-il comme les All Blacks ?

C’est marrant que vous disiez ça car en Nouvelle-Zélande, cette façon de jouer est perçue comme la façon de jouer des Français ! e pense que c’est le style du rugby français. C’est pourquoi je suis si content d’être là et de pratiquer ce rugby-là avec Toulouse.

 

 

  • Thanks 1
  • Haha 3
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Neophyte
6 minutes ago, Tropico said:

Au monde stp

 

C'est pas le RCT ? 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
papapoupa
il y a 38 minutes, Neophyte a dit :

 

C'est pas le RCT ? 

 

Les mecs on leur prête des maillots par pitié, ils adoptent les couleurs. Un peu de sérieux svp.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joco

https://www.google.fr/amp/s/actu.fr/sports/rugby/pro/oeil-ovale-masque-sur-demi-finale-stade-toulousain-rochelle_24928212.html/amp

 

 

L’œil d’Ovale Masqué sur la demi-finale… Stade Toulousain – La Rochelle

En grande majorité (75%), vous avez voté pour qu'Ovale Masque revienne avec sa plume acide sur la demi-finale Stade Toulousain - La Rochelle. Comme toujours, ça envoie sec...

Il y a 6 heures
  par  Ovale Masqué 
Stade Toulousain - Stade Rochelais via la plume d'Ovale Masqué, ça vaut son pesant de cacahuètes... Stade Toulousain – Stade Rochelais via la plume d’Ovale Masqué, ça vaut son pesant de cacahuètes… (©Icon Sport)

Ça y est, c’est l’heure des demi-finales du Top 14 ! Enfin, les meilleures équipes de France peuvent se lancer dans la dernière ligne droite vers le bouclier de Brennus. Pour en arriver là, elles auront dû traverser une série d’épreuves dignes des travaux d’Hercule : jouer 26 journées de championnat et 12 matches de barrage,  traverser un lac infesté de crocodiles, jongler avec des torches enflammées, écouter les jeux de mots d’Éric Bayle, serrer la main à Emmanuel Macron, et pire encore que tout ça, aller jouer à Castres. 

 

D’aucuns affirmeront que c’est complètement con d’organiser des saisons aussi longues et éprouvantes, mais rassurez-vous, après la finale, les joueurs auront le droit à deux semaines de vacances bien méritées ! (ou 4 jours pour les malheureux élus qui iront préparer la Coupe du monde au Japon).

Lire aussi : L’oeil d’Ovale Masqué sur… Clermont – La Rochelle, la finale de Challenge Cup

 

Mais ne nous attardons pas sur les éternels problèmes de calendrier surchargé (de toute façon, vous vous doutez bien que je critique uniquement car ça me fait plus de boulot) et attaquons nous au vif du sujet avec le compte-rendu de la première demi-finale qui opposait Toulouse à La Rochelle samedi 8 juin. Une affiche prometteuse entre deux équipes appréciées de tous les amateurs de rugby, car elles pratiquent du beau jeu. Mais aussi et surtout parce qu’elles ont éliminé le Racing 92 en Coupe d’Europe et en Top 14, et pour ça, on leur dit encore merci.

La composition

La composition des bouffeurs de cassoulet face à La Rochelle en demi-finale. La composition des bouffeurs de cassoulet face à La Rochelle en demi-finale. (©Ovale Masqué)

Le film du match

1ère : Les Toulousains lancent la première offensive. Les Rochelais se mettent à la faute par l’intermédiaire de Geoffrey Doumayrou, qui n’est peut-être pas totalement un All Black, puisqu’il peut être pénalisé dans le jeu au sol. Les Rouge et Noir tapent en touche, mais le ballon porté qui suit ne donne rien. 

5e : On a beau être en demie, les mangeurs de cassoulet n’hésitent pas à envoyer du jeu. Après une jolie passe en pivot d’Elstadt, Kolbe se retrouve face à Orioli. La suite ne va absolument pas vous surprendre. Le Sud-Africain perce sur plusieurs mètres et trouve Dupont au soutien. Puis c’est au tour de Guitoune de prendre un trou pour se rapprocher de l’en-but. Enfin, Mauvaka est servi en bout de ligne et va marquer en force après avoir renversé Retière comme un vulgaire Playmobil. Malheureusement pour lui, il avait mis le pied en touche avant d’aller aplatir. Fausse alerte.

8e : On a cru qu’on allait voir un beau match de rugby, mais c’est avec soulagement qu’on assiste à une série de 12 mêlées pour nous rappeler qu’on est bien en Top 14. Bousculés, les Maritimes s’en sortent comme ils peuvent et Murimurivalu dégage. Mais il trouve les bras de Cheslin Kolbe et non pas la touche. Monumentale erreur, comme dirait Arnold Schwarzenegger dans Hamlet.

13e : Après la relance de l’arrière sud-africain, les premiers de la phase régulière peuvent à nouveau squatter les 22 mètres rochelais. Et quand ce n’est pas Kolbe, c’est Guitoune qui se fait plaisir en cassant des reins. Servi dans le bon timing par Ramos, le n°13 prend l’intervalle et efface Murimurivalu d’un crochet pour aller marquer le premier essai du match. 7-0après la tentative de transformation.

16e essai de la saison toutes compétitions confondues pour Sofiane. Ça va être de plus en plus difficile pour Jacques Brunel de continuer à nier son existence. (©Canal +)

14e : Puisqu’on en parle, le sélectionneur (?) des Bleus apparaît sur le grand écran du stade et a le droit à quelques huées. Pauvre papy gersois qui n’avait rien demandé à personne et qui en prend plein la gueule à cause des agissements de Bernard Laporte. Encore heureux qu’il soit beaucoup trop vieux pour connaitre l’existence de Twitter, ça lui épargne quelques soucis.

Avec un peu de chance il est complètement sourd et n’a pas entendu les huées non plus. (©Canal +)

17e : Toulouse continue de dominer ce début de partie et une nouvelle faute rochelaise offre une pénalité dans les cordes de Thomas Ramos. Le n°10 du soir loupe la cible. Le début d’une série de bourdes pour lui, ce qui permettra à tous les experts de France de dire « RaMOS IL suPPorTe PaS lA PreSSion » (mais bien évidemment il redeviendra automatiquement le sauveur du XV de France s’il enquille tout en finale). 

19e : La Rochelle se réveille enfin avec un ballon gratté dans un ruck par Retière et une contre-attaque rapide. Jean-Charles Orioli (ou JEANG-CHARLEUH comme l’appelait Jacques Delmas) se prend pour un trois-quarts avec une percée et un surnombre bien joué. Puis le ballon parvient jusqu’à Rattez, qui élimine Médard avant de se faire plaquer un peu trop haut par Elstadt. Le reste de l’action ne donne rien et l’arbitre revient à la pénalité. West passe le ballon entre les poteaux, 7-3.

On notera que Faumuina ne prend même pas de carton jaune pour ce plaquage haut sur son coéquipier. (©Canal +)

22e : Après le renvoi, les Rochelais relancent de leur camp et Alldritt réussit une nouvelle fois à percer avant de transmettre à Tanguy. Derrière, Retière se précipite et sa passe se fait intercepter par Ramos, qui transmet à Dupont pour un essai plus opportuniste qu’une mesure de Bernard Laporte à la tête de la FFR. Mais c’est une nouvelle fois refusé en raison d’un en-avant de passe. C’est là qu’on voit que Toulouse n’est pas encore tout à fait redevenu le Grand Toulouse, puisque ces essais étaient systématiquement validés à l’époque de Guy Novès. Il va falloir continuer à bosser, les gars. 

26e : Les Maritimes s’offrent leur première longue séquence de jeu et parviennent à rentrer dans les 22 après une feinte de passe et une prise d’intervalle de West. Elstadt se met à nouveau à la faute, et le demi d’ouverture néo-zélandais ramène son équipe à un point, 7-6.

Lire aussi : Guitoune et Kolbe sur un nuage… Les notes du Stade Toulousain après la demi-finale

27e : Ramos tape le renvoi directement en touche, comme un hommage à David Skrela. C’est en fait un coup de maître stratégique : dominateurs en mêlée, les Rouge et Noir obtiennent une pénalité. À 50 mètres en face des perches, Ramos rate malheureusement la cible et fait échouer son plan machiavélique.

N’empêche, si Huget était présent pour me motiver tous les jours, je trouverais le courage de relever tous les défis qui m’effraient (genre descendre les poubelles ou aller à la laverie). (©Canal +)

35e : Les Jaune et Noir bénéficient d’une pénalité et tapent en touche. S’en suit une longue séquence dans les 22 toulousains, avec des pick and go, puis des tentatives de jeu au large, mais la défense toulousaine reste solide et récupère même le ballon après un en-avant. 

36e : Encore un ballon chipé dans un ruck côté toulousain. Ramos a une bonne inspiration en tapant une passe au pied dans le fond du terrain, aussi désert que le Fort Boyard en plein mois de janvier. Guitoune est à deux doigts de s’emparer du ballon mais un rebond de merde et la pression de Sazy (qui défend donc sur l’aile, pourquoi pas) lui fait commettre un en-avant.

38e : Ça chauffe encore pour les Toulousains qui récupèrent le ballon sur la mêlée, puis se rapprochent dangereusement de la ligne avec une charge d’Arnold. Ensuite, on a encore le droit à une série de 12 mêlées. Les Maritimes sont en souffrance et se font pénaliser plusieurs fois, et les Rouge et Noir refusent de prendre les points et insistent dans ce secteur (ce qui donnera du grain à moudre à tous ceux qui pensent qu’ils ont récupéré leur célèbre turbo-boulard). Malheureusement pour eux ça ne paye pas, puisque les Rochelais finissent par récupérer le ballon un peu miraculeusement. Le score est donc de 7-6 à la pause, ce qui relève aussi du petit miracle.

À mi-chemin entre le sosie de Polnareff et Jeff Tuche, Thomas Jolmes semble être un inconditionnel de la filmo de Jean-Paul Rouve. À mi-chemin entre le sosie de Polnareff et Jeff Tuche, Thomas Jolmes semble être un inconditionnel de la filmo de Jean-Paul Rouve. (©Canal +)

43e : Ramos continue sur sa lancée en ne trouvant pas une touche sur pénalité. D’un côté, c’est presque flippant de se dire que le Stade peut réussir à gagner assez facilement ce genre de match avec un 10 qui joue à l’envers.

50e : Le début de seconde période et très haché avec pas mal de maladresses de deux côtés. Ugo Mola décide alors d’injecter du sang frais avec la rentrée de Sébastien Bézy à la place de Ramos. Dupont passe en 10. Chez les Rochelais, on notera que Geoffrey Doumayrou est sorti sur blessure juste avant la mi-temps, et a été remplacé par Pierre Aguillon, ce qui est une moindre perte puisque dans le genre trois-quarts centre qui fait 18 plaquages par match, c’est pas mal non plus (pour jouer les surnombres par contre c’est plus compliqué).

56e : Top 14 oblige, entre deux en-avant, on a aussi le droit à des commotions cérébrales. D’abord avec Murimurivalu, ce qui semble indiquer que les crânes des Fidjiens ne sont pas forcément plus solides que ceux des autres êtres humains, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Il est remplacé par Andreu, qui se prend un KO quasiment sur sa première action, au grand soulagement des supporters toulousains qui paniquent toujours un peu en voyant des anciens castrais sur la pelouse.

Il y en a qui passent des journées à regarder des vidéos de chats. Moi mon truc, c’est Sofiane Guitoune qui fait des cad’deb. (©Canal +)

59e : Toulouse fait rentrer son armée mexicaine en garnison sur le banc de touche (Clément Castets, Richie Gray, Guillaume Marchand, Selevasio Tolofua…) et commence à accélérer sous l’impulsion d’un Bézy bien plus vif que son prédécesseur. Ça ne tarde pas à payer et après une longue séquence de siège dans les 22, c’est Bézy lui-même qui va inscrire l’essai sur un départ au ras d’un regroupement. Le demi de mêlée rate la transformation, 12-6.

61e : La maladresse des Rouge et Noir face au but permet aux Rochelais de rester dans le match. Et même de se montrer dangereux après une grosse percée de Kerr-Barlow, le All Black breton. Mais encore une fois, la défense toulousaine (qu’on ne met pas assez souvent en valeur) est excellente et Tolofua réussit même à récupérer une pénalité au grattage. Peut-être Le tournant du match ©.

Lire aussi : Kerr-Barlow et la 3e ligne bien trop seuls… Les notes de La Rochelle après la demi-finale

66e : On sent que ça devient pénible pour les Maritimes, qui commencent un peu à être cramés. Pour les achever, les hommes d’Ugo Mola optent pour la tactique du « donnez la balle à Guitoune et Kolbe et voyez ce qu’il se passe ». Le trois-quarts centre échappe au plaquage de Sinzelle et sert son arrière, qui réussit à se défaire de quatre joueurs et rebondit sur la tentative de plaquage de Botia (!) pour aller marquer. Bézy rate encore la transformation, parce que ce serait trop facile sinon. 17-6.

Ça a l’air facile, hein ? (©Canal +)

70e : Les douze mille fois champions de France sont encore tout près de la ligne rochelaise et semblent vouloir aller chercher le bonus offensif. Ça ne donne rien, mais les Rochelais commettent une faute. Bézy prend la pénalité et cette fois, c’est réussi, 20-6. Ce sera le score final, puisqu’il ne se passera plus grand chose dans les 10 dernières minutes (à part Ramos qui revient sur le terrain pour rater une énième pénalité).

La conclusion

7 ans après la pire finale de tous les temps contre Toulon (même si celle contre Bourgoin en 1997 mérite mention), le Stade Toulousain va donc retrouver le Stade de France. Et c’est bien mérité après une saison aussi accomplie et une performance maîtrisée en demie. Si les Rochelais n’ont pas démérité et ont été valeureux ©comme des Italiens, les Rouge et Noir étaient supérieurs à peu près partout(conquête, défense, efficacité offensive, profondeur de banc, coupes de cheveux…). 

Samedi prochain, on aura donc droit à la fameuse « finale de rêve » entre Toulouse et Clermont. En 2008, on avait assisté à la même affiche et le spectacle était à la hauteur. L’attente va donc être longue, très longue, surtout si vous avez Twitter et que vous ne pouvez pas vous empêcher d’aller lire les discussions de haut vol entre les supporters des deux clubs. Par contre, cette année, on ne pourra pas profiter des inénarrables conférences de presse de Guy Novès, qui nous expliquait que « Montferrand est favori, on ne peut pas rivaliser, on va déjà essayer de ne pas prendre 40 points ». C’était mieux avant.

Il y a 6 heures
  par  Ovale Masqué 
  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pardine

Même pas un petit mot sur Kolbe en 8 ils me déçoivent Ovale Masqué….

Share this post


Link to post
Share on other sites
ToulouDingue974

J'avais pas vu l'essai de Kobe avec mon stream tout pourri... WTF!!!! Il n'y a plus de respect!

Share this post


Link to post
Share on other sites
brayaud's
il y a 54 minutes, ToulouDingue974 a dit :

J'avais pas vu l'essai de Kobe avec mon stream tout pourri... WTF!!!! Il n'y a plus de respect!

 

oui aucun respect de la part de Kolbe.

Il n'a jamais remercié Botia de l'avoir propulsé dans l'en-but 😄

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zuzu31
il y a 5 minutes, brayaud's a dit :

 

Il n'a jamais remercié Botia de l'avoir propulsé dans l'en-but 😄

 

C'est clair ! J'ai pensé la même chose : belle défense de Botia !

Et merci pour ce moment. :happy_dance:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vigomar
Le 11/06/2019 à 07:19, Richner a dit :

Rassure toi, tu ne perds rien!

Ce genre de petit c.. qui n'a rien dans la tête ne mérite que le mépris.

Ce qui est le plus triste, c' est qu'il y a un public pour ces abrutis

 

Sa réaction est naze, bien aidé par l’alcool je pense, néanmoins je ne dirai pas que ce soit quelqu’un qui n’a rien dans le crâne.

 

On aime ou pas leur musique, mais au moins leurs paroles changent de certains rappeurs, qui eux sont de vrais abrutis, avec des paroles de caniveau, et qui ont un public qui les idolâtres (exemple Jul).

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×