Jump to content
Keke

Pré Saison 2019-2020

Recommended Posts

Saint Thomas ST
il y a 32 minutes, chacal31 a dit :

Bonjour,

 

je viens de voir que le match contre Bézier le 13 aout 20h est annulé d'après le forum de Bézier. Quelqu'un à t'il des info à ce sujet ?

 

On n'était peut-être pas au courant de l'identité du Maire 😉

 

https://www.lerugbynistere.fr/news/polemique--le-match-rc-toulon-beziers-lieu-2006141215.php

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
penjolum

Je ne sais pas si c'est à cause de la canicule, mais il est temps que la saison reprenne.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
le zèbre aux courges
Il y a 4 heures, Pacino31 a dit :

Enfin on y est ....

On peut recommencer à chier sur Mola ,il était temps ...:yes:

On sentait que ça te manquait quand meme .

On a le droit de faire un peu d'humour? Le sujet indiqué par chômé parle de mola quand il était au cab 🙂

En tout cas on sait maintenant qu'aucun joueur n'a jamais subi de pression vu qu'aucun club n'a jamais avoué 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
GuyNess
Il y a 11 heures, le zèbre aux courges a dit :

Mola est coutumier. Va voir le topic que chôme indique. 

Tiens l'aigri est de sortie, ca faisait longtemps.

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
le zèbre aux courges
Il y a 5 heures, GuyNess a dit :

Tiens l'aigri est de sortie, ca faisait longtemps.

 

 

Tellement aigri que je crache sur mon propre club. Vivement la fin de la canicule pour que vous soyez un peu moins sur les nerfs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

Ici c' est moi qui règle la canicule.

Elle finira quand je l' aurai décidé.

Pa avant que le vieux Papalou soit en détresse respiratoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
Il y a 1 heure, tire-bouchon a dit :

Ici c' est moi qui règle la canicule.

Elle finira quand je l' aurai décidé.

Pa avant que le vieux Papalou soit en détresse respiratoire.

 

Tu peux attendre longtemps, j'adore la chaleur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pardine

D"après certains joueurs sur les réseaux soc ça pique copieux au niveau préparation  physique ...

 

ils vont les transpirer les Heineken !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

j' en profite.

Produit splendide.

 

https://bieredebordeaux.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Colza Nostra
On 7/24/2019 at 4:44 PM, capitole46 said:

Vi,  et n'oubliez jamais le Mollah Omar (#DeRugy)

 

Encore un con qu’a piraté le compte de Saint Thomas ST.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

LE STADE TOULOUSAIN A PEU RECRUTÉ LORS DE CETTE INTERSAISON, CE QUI DEVRAIT PERMETTRE AUX PETITS NOUVEAUX DE VITE TROUVER LEURS MARQUES CHEZ LES CHAMPIONS DE FRANCE À EN CROIRE ANTOINE MIQUEL.

 

DES BIZUTHS TRÈS ATTENDUS

 

A près le sacre au Stade de France, l’osmose du groupe toulousain a été louée, et bien souvent citée comme le ciment d’une aventure exceptionnelle qui a poussé cette équipe à battre des records et soulever le Brennus. Une alchimie qui s’est notamment opérée autour du colosse Iosefa Tekori, lui qui mène le traditionnel cri de guerre du Stade à la fin des entraînements et des matchs, avec ses coéquipiers tous en rond. La version survoltée d’Ugo Mola au Stade de France restera d’ailleurs comme une image forte de la finale. Il était donc important de vite initier les petits nouveaux à ce cercle vertueux et à son chant îlien.

Antoine Miquel, Bastien Chalureau, Tristan Tedder, Maxime Marty et Werner Kok ont donc eu droit à une répétition en bonne et due forme à la fin de la séance collective de mardi pour favoriser leur intégration. Un peu plus loin, les nouveaux membres du staff, Virgile Lacombe (avants), AB Zondagh (défense) et Allan Ryan (préparateur physique) ont aussi pu apprécier la rigueur du chorégraphe tongien, néo-retraité international, conscient que cette mission n’a rien d’anecdotique. Les petits nouveaux ont donc été attentifs. « J’ai encore un peu de mal avec la chorégraphie mais ça va rentrer », rigolait l’ancien agenais Antoine Miquel au moment d’en finir avec cette séance, Je suis vraiment étonné de l’ambiance au sein du groupe depuis qu’il est au complet lundi. Après, nous ne sommes pas beaucoup à être nouveaux, donc c’est quasiment le même groupe et c’est logique de trouver de la continuité. » Le troisième ligne, parti plutôt en vacances, avait de son côté repris l’entraînement le 8 juillet en compagnie de Bastien Chalureau et de certains joueurs espoirs. Il a pu s’acclimater à ses nouvelles conditions de travail avant de voir débarquer le gros de la troupe. « Ils sont sacrément professionnels car j’ai quasiment croisé tous les joueurs au stade pendant leurs vacances, précise-t-il, avant de noter que l’équipe était vite rentrée dans le vif du sujet lundi dernier. « Nous avons eu une petite réunion lundi pour nous présenter le nouveau staff, mais c’était vraiment très court. Tout va très vite mais c’est mieux car je ne suis pas vraiment fan des longues préparations. » Pour se rassurer il a aussi retrouvé Pierre Fouyssac, son ancien partenaire au SUALG qui entame cette préparation presque dans la peau d’un petit nouveau puisqu’il n’avait disputé que les trois premiers matchs la saison dernière avant de se blesser gravement.

Des recrues qui ont conscience qu’elles ne doivent pas tarder à trouver leurs marques, que leur apprentissage du jeu prôné par Ugo Mola doit se faire en accéléré. Elles doivent être compétitives dès la première journée de Top 14. « L’objectif est de rentrer le plus vite possible dans le moule, poursuit Miquel. Il est certain que le début de saison peut nous permettre de marquer des points mais c’est à double tranchant. Il ne faut pas se rater pendant l’absence des internationaux. Si le club ne fonctionne pas bien pendant qu’ils ne sont pas là, ça serait très embêtant. À nous d’essayer de nous mettre à leur niveau. » 

 

Midol

  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

STADE TOULOUSAIN - LE CHAMPION DE FRANCE A REPRIS LE CHEMIN DE L’ENTRAÎNEMENT LUNDI DERNIER SANS SON CONTINGENT D’INTERNATIONAUX. LES TOULOUSAINS ONT UN MOIS DE TRAVAIL AVANT D’ABORDER LA PREMIÈRE SEMAINE DE COMPÉTITION ET UN DÉPLACEMENT À BORDEAUX. LES RECRUES SAVENT QU’ELLES DOIVENT VITE TROUVER LEURS MARQUES DANS L’EFFECTIF ET LE SYSTÈME DE JEU.

 

PREMIER SPRINT DU CHAMPION

 

 

Malgré la canicule, le Stade toulousain n’a pas changé son programme de reprise. Mardi, les joueurs avaient rendez-vous sur la pelouse à 13 h 50, alors que le thermomètre flirtait avec les quarante degrés. Ils étaient une petite quarantaine, souvent avec une casquette sur la tête, ce qui n’aidait pas les supporters présents à bien reconnaître tous les présents et notamment les champions de France. Mais pour les courageux qui n’ont pas eu peur des coups de soleil, la récompense était aussi de pouvoir poser avec le Bouclier de Brennus, invité de marque de cette reprise pas tout à fait comme les autres.

Avec douze joueurs absents en raison de la préparation à la Coupe du monde (Dupont, Ntamack, Ramos, Huget, Médard, Guitoune, Mauvaka, Baille, Cros, Kolbe, Elstadt, Ainu’u, sans oublier Rory Arnold, treizième mondialiste du groupe), beaucoup d’espoirs ont été conviés à transpirer avec les professionnels alors que les prochaines semaines s’annoncent intenses, puisque le Stade toulousain n’a que cinq petites semaines de travail avant son premier match de Top 14 sur la pelouse de l’Union Bordeaux-Bègles. Les champions de France ont donc bien conscience de la tâche qui les attend, eux dont le premier match amical est programmé seulement douze jours après les retrouvailles estivales, le 2 août face à Colomiers à Gaillac. Avec un titre à digérer et à assumer, le manager Ugo Mola, avant même de partir en vacances, était conscient que cette rentrée ne serait pas évidente : « Il y a peu d’élus même si le Top 14 sacre régulièrement un vainqueur différent. Il faut savourer le titre mais on voit que l’écueil du lendemain est souvent dramatique, comme pour le Stade français, Clermont, Castres. C’est une alerte à prendre en considération. Je ne vais pas demander à mes joueurs de le faire tout de suite car j’ai envie qu’ils en profitent pleinement. Mais personnellement, ma préoccupation est déjà celle-ci. » Avant d’ajouter : « Dès le 24 août, tout sera remis à zéro. » Un message que ces joueurs ont semble-til entendu. Après une grosse semaine de fête et une période de repos bien mérité, il n’a pas été rare de croiser des stadistes à Ernest-Wallon ces dernières semaines, venant s’entretenir en poussant de la fonte. Le premier à s’être imposé un programme personnel a été le capitaine Jerome Kaino. L’ancien All Black, tout comme son compatriote Charlie Faumuina, avait décidé de ne pas rentrer en Nouvelle-Zélande pendant ses vacances, préférant privilégier sa préparation individuelle. Ils ont été nombreux à suivre cet exemple pour se présenter lundi dernier à la reprise en ayant effectué un travail foncier.

 

LES JEUNES SONT IMPATIENTS

 

Les vacances ont donc été studieuses. Voilà qui doit soulager un staff technique qui a dû faire l’impasse sur le traditionnel stage d’avant saison, pour éviter de perdre un temps précieux en déplacement alors qu’il faut composer avec autant d’absences. Pourtant, il n’y avait aucune inquiétude dans les rangs, plutôt dans l’excitation. La jeune classe toulousaine est impatiente de montrer qu’elle peut assurer l’intérim avec succès, à écouter le double champion du monde des moins de 20 ans Matthis Lebel : « Quand on a la chance de finir en dernier, il est logique de reprendre plus tard. Ça va aller très vite, mais le plus dur c’est pour les préparateurs physiques qui ont moins de temps que ce qu’ils souhaiteraient. Pour nous, ça ne nous dérange pas plus que ça. On touche vite du ballon donc c’est sympa. » À l’image de l’ailier, les jeunes sont plus impatients que stressés par cette course contre la montre : « On reprend avec un peu plus d’expérience. Les premières fois avec les pros, on était à fond tout le temps et au bout d’une semaine, on était fatigués. Avec l’expérience, on apprend à gérer les efforts mais surtout avec la saison dernière et le titre, on est en confiance et on a hâte que la saison reprenne pour avoir du temps de jeu. Tant mieux pour ceux qui sont en équipe de France et tant mieux pour nous les jeunes. On avait déjà répondu présents la saison dernière quand il manquait du monde et on a envie de confirmer. » Et ainsi faire honneur à leur nouveau statut de champion de France, qui n’est pas si évident à appréhender.

 

Midol

  • Thanks 5
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

UNE MAIN DANS LE DOS

 

Quel sport peut s’asseoir à la table du Top 14 et lui dire : « Je suis plus aberrant que toi ? » Aucun. C’est sûr, bien qu’on vous avoue ne pas avoir étudié tous les championnats de tous les sports, et que le calendrier du championnat russe de fléchettes puisse recéler à son tour quelques incongruités qui nous auraient échappé. Mais le rugby, donc, et plus particulièrement notre Top 14, place la barre très haut.

Imaginez : Usain Bolt est champion du monde du 100 m, en toute logique, après avoir foudroyé la concurrence en 45 foulées. Alors, pour le championnat suivant, on le contraint à se préparer à moitié, en un mois quand les autres profitent du double. On lui attache une main dans le dos et, tout au long de son couloir, on lui pose des haies à enjamber.

Imbécile, n’est-ce pas ? C’est pourtant ce que notre rugby fait. Le Stade toulousain s’y frotte cet été, comme Clermont, Castres, le Racing et Paris avant lui. Pour sa reprise, Ugo Mola constate son groupe professionnel amputé d’une dizaine de ses meilleurs éléments. Le Stade toulousain aurait-il été champion sans Kolbe, Dupont ou Elstadt ? Pas sûr. C’est un euphémisme. C’est pourtant sans ces hommes de base qu’il devra justifier son statut de dominant pendant deux mois, en début de saison, attendu sur chaque terrain de France où son scalp de champion comptera triple.

Le problème n’est pas nouveau et, tous les quatre ans, il remet sur le devant de la scène les problèmes structurels de notre sport. Des solutions existent, pourtant, pour s’éviter une telle situation. Les Sudistes y parviennent, dans un format de championnat condensé qui répond aux exigences du haut niveau. Les Anglais aussi, pour prendre l’exemple le plus semblable à notre modèle, qui ne commenceront leur championnat que fin octobre. Mais nos chers ennemis ont depuis longtemps condensé leur championnat à douze clubs et, du côté des joueurs, on réclame une nouvelle réduction du format.

En France, on regarde tout cela sans s’en émouvoir. En septembre, on verra donc les espoirs de Toulouse se tirer la bourre avec les remplaçants du Racing, les jokers de Clermont s’en prendre aux secondes lames de Toulon. Question sex-appeal, on a vu mieux. Mais si le produit est dévalué, pensez bien que les places au stade, elles, ne se sont pas effritées d’un centime. Faut bien vivre, ma pauvre dame.

 

Midol

  • Thanks 5
  • Upvote 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST

... et en images

 

 

 

 

Edited by Saint Thomas ST
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pardine

J'ai vu la vidéo YT avant qu'elle soit supprimée et la couleur de la barbe à Galan c'est juste pas possible !!

Edited by Pardine

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hugogo

On en parle à quel moment de la catastrophe industrielle en Auvergne ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST
il y a 26 minutes, Pardine a dit :

J'ai vu la vidéo YT avant qu'elle soit supprimée et la couleur de la barbe à Galan c'est juste pas possible !!

 

Yes, je viens de reposter la v2 😉

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien81

Que c est bon de revoir les images de la finale !!!! 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

du changement dans la continuité...?????:blink:

 

le rugby, maintenant..je décroche.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les Minimes
Le 26/7/2019 à 22:28, Julien81 a dit :

Que c est bon de revoir les images de la finale !!!! 

 

Ah ouais ! Les frissons ressentis, surtout au coup de sifflet final, font du bien quand ça "canicule" ; j'en ai fait ma clim'. :smile:

Edited by Les Minimes
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien81
Il y a 9 heures, Les Minimes a dit :

 

Ah ouais ! Les frissons ressentis, surtout au coup de sifflet final, font du bien quand ça "canicule" ; j'en ai fait ma clim'. :smile:

Moi c est le 2ème essai qui me donne des frissons, du 10 au 15 ils touchent tous le ballon et je pense que Ahki , Kolbe peuvent marquer avant Huget.. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...