Jump to content
Raphaelle

Coupe du monde 2019 au Japon : les autres équipes (à part l'EdF)

Recommended Posts

chomelaregle

purée ce raffut de malade qu'il se mange le 9 gallois... il a pas fini de se faire chambrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
manpat31

Bon, je ne sais pas si un brillant statisticien du forum l'a remarqué mais les Boks gagnent la CDM tous les 12 ans : 1995 ; 2007... et...

Alors si ça peut faire déjouer les Perfides Anglois, dérégler Farrell, et gripper la machine à gagner de Jones, j'dis ça, j'dis rien...

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vonia

Rugby Mondial

exclusivité abonnés

Coupe du monde : les joueurs anglais des Saracens décryptés par leur ancien préparateur physique français

Le Français Vincent Giacobbi a été le préparateur physique des Saracens de 2012 à 2016. Il y a côtoyé de nombreux joueurs anglais qui vont disputer, samedi, la finale de la Coupe du monde face à l'Afrique du Sud.

Renaud Bourel, à Tokyo

01 novembre 2019 à 12h21

Vincent Giacobbi est resté quatre années aux Saracens (2012 à 2016). Autant de saisons passées au coeur de la machine à gagner d'Angleterre, où ce Français de 41 ans a été au contact de neuf joueurs du squad de l'équipe d'Angleterre qui participe actuellement à la Coupe du monde, dont sept figurent sur la feuille de match de la finale, samedi contre l'Afrique du Sud.

 

L'actuel patron de la performance du Castres Olympique a accepté de parler de ces joueurs qu'il a si bien connus. « Je ne vais rien vous apprendre en vous disant que ce sont tous des bosseurs, en permanence en demande, dans la communication pour savoir comment améliorer un critère ou un autre », glisse-t-il presque gêné avant d'immédiatement préciser : « Je vous promets que je n'idéalise pas. »

 

L'entraînement plus dur que le match

 

Vincent Giacobbi 

La structure et le niveau d'exigence de ce club ont aidé ses joueurs les plus talentueux à exprimer un potentiel encore sublimé sous le mandat d'Eddie Jones avec le quinze de la Rose. « Ce n'est pas anodin si neuf joueurs sont dans leur effectif, souligne Giacobbi. C'est à la fois la continuité d'un club, mais aussi le fait qu'ils évoluent dans leur programme. Ils ne sont jamais figés dans un système ou un autre. »

 

lire aussi

La fiche des Saracens

 

D'un point de vue athlétique, ces joueurs sont bien entendu au-dessus du lot, mais selon l'ex-membre du staff des Sarries, ils se démarquent sur d'autres aspects : « Aux Saracens et avec l'Angleterre, ils sont acteurs d'un mode de fonctionnement qui conjugue les critères athlétiques et tactiques à l'entraînement en fonction d'un modèle de jeu, pour valider toutes les composantes de la performance. Sur au moins un des entraînements de la semaine, un critère sera magnifié par rapport aux autres. L'entraînement devient alors plus dur que le match. »

 

Voilà ce qui singularise, aujourd'hui, les grandes nations (Japon inclus), dont la France assez récemment sous la houlette de son directeur de la performance Thibault Giroud.

 

Mako Vunipola (pilier) et Billy Vunipola (troisième-ligne centre)

« Ils n'ont pas les limites du joueur îlien qui est souvent explosif mais pas très endurant, avec un potentiel anaérobie souvent bas. Ils ont été formés au pays de Galles puis en Angleterre dans les écoles privées anglaises et ils ont "bizarrement" pris les qualités des joueurs anglais avec notamment un volume de déplacement important. Je me souviens quand j'y étais encore, l'entraînement de Billy était au même niveau que nos trois-quarts centre, si l'on parle de la vitesse de déplacement et du volume, à 130 kilos de poids de corps. Et son frère Mako, c'est la même chose : un volume de déplacement important et un potentiel d'accélération très développé.

 

 

Billy Vunipola ballon en main lors de la finale de Coupe d'Europe 2018-2019. (A. Réau/L'Équipe)

À côté de cela, ils ont développé des qualités de joueurs pour amortir ce qu'on leur demande dans le Premiership, où les distances parcourues se font à des vitesses plus élevées. Après, sur le plan de la puissance, je n'ai pas besoin de faire un dessin (rires). Ils sont super explosifs. Alors, ils peuvent avoir des problèmes structurels inhérents à leur puissance justement. Des garçons de ce gabarit proposent une telle de force à l'appui que, structurellement, il faut faire en sorte que les stabilisateurs soient suffisamment forts pour amortir la puissance générée.

 

Donc, il y a beaucoup de travail, des exercices essentiels pour travailler leurs qualités et beaucoup de travail accessoire qui permet d'avoir un équilibre sur le plan structurel. Pour imager, c'est un peu le boulet de canon que tu vas tirer d'un canoë ou d'un navire. Il vaut mieux le tirer d'un navire. Après, sur les qualités physiques, c'est difficile de trouver mieux. Il faut simplement faire attention à une éventuelle surcharge sur le poids de corps pour garder un poids de forme optimal sur la saison. »

 

Jamie George (talonneur)

« Lui c'est vraiment particulier : il des cannes de trois-quarts et la robustesse d'un talonneur. Le paradoxe, c'est son physique qui n'amène pas à penser qu'il a des qualités de vitesse et d'accélération hors du commun. C'est un joueur qui passe énormément de temps dans les distances de conditionnement, c'est à dire à 50 % de la vitesse maximale du joueur. Et donc Jamie s'entraîne, sur le plan du conditioning cardiaque, avec les trois-quarts.

 

 

Jamie George ballon en main. (A. Réau/L'Équipe)

Il a une fréquence d'appuis étonnante pour un gars de 109 kg. Ce qui est remarquable, aussi, avec Jamie, c'est qu'il est longtemps resté dans l'ombre de John Smit, l'ancien capitaine des Springboks et des Saracens. Il a mûri dans l'adversité. On ne lui a pas donné son statut tout cuit. Lui comme d'autres. Ils ont dû développer leurs points forts et progresser sur leurs faiblesses. Jamie, à 7 heures du matin, avant le petit déjeuner, il se lance pendant 45 minutes avec l'adjoint du staff de l'équipe d'Angleterre. Quel que soit le temps dehors. »

 

Maro Itoje (deuxième-ligne)

« Maro est une force de la nature, d'une puissance rare. On n'a jamais mesuré sa foulée mais elle est impressionnante. Et puis il a cette génétique qui lui offre explosivité et puissance. Mais vraiment ce qui m'avait marqué, c'était sa force surhumaine. Quand vous le voyez se faufiler entre les mecs dans les mauls et poser les bras sur le ballon, ce n'est pas anodin.

 

Je me souviens qu'il avait une traction à son poids de corps (118 kg) avec 75 kg de charge ! Pour lui aussi, son développement a été très rapide et il a fallu le mettre à niveau au plan cardiaque, il a besoin de travailler un peu plus que les autres sur ce point. Mais les Saracens savent très bien faire ce genre de choses. Ils ont aussi beaucoup bossé sur sa technique individuelle. »

 

George Kruis (deuxième-ligne remplaçant)

« À la base, c'est celui qui a la marge de progression la plus importante. Mais de tous, je crois que c'est le plus gros travailleur, sur le terrain, dans sa façon de maintenir un niveau d'entraînement important. On organisait régulièrement des strongmen : ces circuits cardio avec des portés, des traînés et il défonçait tout le monde. Il a une force-endurance incroyable. Il a un volume de déplacement énorme pour un gars de 116, 118 kg. Et c'est un athlète qui s'est créé de toute pièce.»

 

Owen Farrell (centre)

« C'est un gamin qui était à une centaine de kilos au début de sa carrière. Il était un peu poupon donc on n'aimait pas ça. Il s'est affûté au fil des années. Il a disputé sa première finale de Premiership à 19 ans, à l'époque où Brendan Venter avait le poste de directeur du rugby des Sarries. Il a les bases du rugby à XIII à l'origine. D'ailleurs, il défend comme tel. Il vient vous prendre au ballon et subit paradoxalement très peu de commotions, parce que sa technique est très bonne. Après ce n'est pas un mec très fort. Il est fort fonctionnellement mais en salle, ce n'est pas le gars qui casse les barres. Mais il a un niveau athlétique qui fait que tout est bien équilibré. En fait, il a une force relative qu'il n'a pas besoin de développer. »

 

Ben Spencer (demi de mêlée remplaçant)

« Comme pour Jamie George, il a longtemps été le numéro 3 dans la hiérarchie derrière Wigglesworth et De Kock. Il a choisi de rester. Lui, à la base, il a toutes les qualités physiques. Il a une composition corporelle exceptionnelle : c'est sec, dur, beaucoup de vitesse et d'explosivité, donc un potentiel d'accélération important. Il a aussi de la force relative par rapport à son poids de corps, c'est-à-dire une capacité à amortir les charges qu'on lui demandait. Lui aussi est une personnalité très discrète et très travailleuse. Beaucoup disent qu'il a sans doute l'un des meilleurs jeu au pied d'Angleterre à la mêlée.»

 

publié le 1 novembre 2019 à 12h21

  • Thanks 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vil & Preux

Adishatz les amis

 

Clap de fin pour K Read. Sans doute le plus grand 8 chez les All Blacks (même si à la maison, maman et moi restons fans de Z. Brooke).

 

Clap de fin également pour SBW. Cela coïncide dans l’arrêt d'une autre étoile de la Rugby League (un peu moins en Rugby Union, dans son cas): Sam Burgess

 

67c91ccbe4bed550f2a29385656ed543.jpg

 

Je vous laisse les amis, mon chat il a faim

 

Pierre V

Share this post


Link to post
Share on other sites
capitole46
Il y a 5 heures, BOURRIN a dit :

Y’a faute du 6 qui fait le ménage  devant le marqueur .

Essai non valable .

Pas vu le match, mais c'est comme la tactique Cotter à l'ASM : déblayage dans un rayon de 5 mètres autour du ballon?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zuzu31
il y a une heure, Vil & Preux a dit :

Clap de fin pour K Read. Sans doute le plus grand 8 chez les All Blacks (même si à la maison, maman et moi restons fans de Z. Brooke).

 

Difficile de dire "le plus grand", mais "un des plus grands" sans aucun doute.

Et effectivement Zinzan c'était un joueur magnifique.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
capitole46
Il y a 6 heures, BOURRIN a dit :

Et alors , tout est pub .

Si tu n’aimes pas la pub casse ta télé .

Vous êtes vraiment des frustrés.

Surtout quand vous vous masturbez  sur la m* que font les joueurs du ST à la fin de chaque match.

Euh, non!

On se masturbe tout le match, et après on s'essuie au rythme de Tekori.

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
papapoupa

Je suis le seul à être surpris de retrouver un Americain dans la liste de meilleur joueur du monde plutôt que Itoje, ou l'un des deux ailiers Japonais, voir leur talonneur?

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
FCSR15
il y a 11 minutes, papapoupa a dit :

Je suis le seul à être surpris de retrouver un Americain dans la liste de meilleur joueur du monde plutôt que Itoje, ou l'un des deux ailiers Japonais, voir leur talonneur?

Oui c’est vraiment bizarre autant je trouve normal que Savea, Kolbe, Du Toit et Curry en face partie mais ce talon américain il a fait quoi ? Alors que Farrell et Itoje sont énorme champion d’Europe, d’Angleterre et au minimum vice champion du monde.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
papapoupa
à l’instant, FCSR15 a dit :

Oui c’est vraiment bizarre autant je trouve normal que Savea, Kolbe, Du Toit et Curry en face partie mais ce talon américain il a fait quoi ? Alors que Farrell et Itoje sont énorme champion d’Europe, d’Angleterre et au minimum vice champion du monde.

 

Désir d'exporter le Rugby aux States? Si quelqu'un connait ce talonneur pour savoir si sa présence est logique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

De toute façon, cette année, le titre de meilleur joueur se jouera entre Farrell et Itoje... 

Ah non, pardon.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vil & Preux
Il y a 1 heure, Zuzu31 a dit :

 

Difficile de dire "le plus grand", mais "un des plus grands" sans aucun doute.

Et effectivement Zinzan c'était un joueur magnifique.

 

Oui, il est toujours périlleux de vouloir classer les joueurs sur une échelle des valeurs. Je disais cela rapport aux 2 titres glanés en RWC (titulaire, deja en 2011 aux coté de McCaw et Kaino), au nombre de sélections et le nombre de fois où il a porté le brassard

 

Je vous laisse cher ami, mon chat il a faim

 

Pierre V 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vigomar
il y a une heure, papapoupa a dit :

Je suis le seul à être surpris de retrouver un Americain dans la liste de meilleur joueur du monde plutôt que Itoje, ou l'un des deux ailiers Japonais, voir leur talonneur?

 

C’est surtout que le mec a été une seule fois titulaire en premiership pour 11 matchs joués, 1/3 en challenge, avec Worcester (source itsrugby).

Et 5 fois avec les USA cette année, donc 7 matchs titulaire en tout pour la saison...

 

 

Dites moi que je suis passé à côté de quelque chose, parce que sinon y a de sacrés guignols à Worldrugby...

Edited by Vigomar
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
tekilapaf
il y a 2 minutes, Vigomar a dit :

 

C’est surtout que le mec a été une seule fois titulaire en premiership pour 11 matchs joués, 1/3 en challenge, avec Worcester (source itsrugby).

Et 5 fois avec les USA cette année, donc 7 matchs titulaire...

 

 

Dites moi que je suis passé à côté de quelque chose, parce que sinon y a de sacrés guignols à Worldrugby...

 

Déjà les mecs ils sont capables de faire jouer une CDM au Japon en pleine saison des typhons.

 

Ils ne me surprennent plus maintenant.

 

Ca reste une fédé comme une autre,  don un endroit où un neuneu a des opportunites de palper un max de pognon  beaucoup plus facilement que dans la vraie vie en entreprise. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
il y a 2 minutes, Vigomar a dit :

C’est surtout que le mec a été une seule fois titulaire en premiership pour 11 matchs joués, 1/3 en challenge, avec Worcester (source itsrugby).

Et 5 fois avec les USA cette année, donc 7 matchs titulaire en tout pour la saison...

 

Dites moi que je suis passé à côté de quelque chose, parce que sinon y a de sacrés guignols à Worldrugby...

Les guignols s'appellent Richie McCaw, John Smit, George Gregan, Maggie Alphonsi, Melodie Robinson, Fiona Coghlan, Brian O’Driscoll, Fabien Galthié, Agustin Pichot et Silala Mapusua.

Share this post


Link to post
Share on other sites
capitole46
il y a 2 minutes, Gabi a dit :

Les guignols s'appellent Richie McCaw, John Smit, George Gregan, Maggie Alphonsi, Melodie Robinson, Fiona Coghlan, Brian O’Driscoll, Fabien Galthié, Agustin Pichot et Silala Mapusua.

Ils ne sont plus joueurs là, mais "politiques"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
tekilapaf
il y a 7 minutes, Gabi a dit :

Les guignols s'appellent Richie McCaw, John Smit, George Gregan, Maggie Alphonsi, Melodie Robinson, Fiona Coghlan, Brian O’Driscoll, Fabien Galthié, Agustin Pichot et Silala Mapusua.

 

Ah ouais quand même, les commotion cérébrales font des dégâts.. 

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
à l’instant, capitole46 a dit :

Ils ne sont plus joueurs là, mais "politiques"...

Tout à fait. Guignol est le bon terme en ce qui concerne cette sélection du jury.

Déjà, pas d'Itoje, Farrell voire De Klerk mais ce talon, c'est le pompom. Bon, enfin, on a tous compris que c'était pour faire plaisir aux petites fédérations et à un continent. Ils ont regardé les stats en sélection et vu qu'il tourne à un essai/match, ils l'ont choisi, lui.

De toute facon, on s'en fout de ce truc : on sait tous que ca se jouera entre McCaw et Carter au niveau monde et entre O'Driscoll et Wilkinson au niveau européen, comme chaque année.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bota

 

Pour ceux qui aiment les paris , il y a une super cote à jouer

 

 

Edited by Bota

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vigomar
il y a 34 minutes, Gabi a dit :

Les guignols s'appellent Richie McCaw, John Smit, George Gregan, Maggie Alphonsi, Melodie Robinson, Fiona Coghlan, Brian O’Driscoll, Fabien Galthié, Agustin Pichot et Silala Mapusua.

 

 

Ils ont dû bien charger les mecs avant de pondre cette liste, c’est pas possible autrement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
il y a 3 minutes, Vigomar a dit :

Ils ont dû bien charger les mecs avant de pondre cette liste, c’est pas possible autrement...

A mon avis ce sont les femmes du jury qui ont mis n'importe quoi. 

C'est comme pour les élections, on n'aurait jamais dû leur donner le droit de vote.

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vigomar

Ou alors ils se sont lancés un pari, du style « Et si on mettait un illustre inconnu dans la liste pour voir si on nous dit quelque chose ».

 

 

En fait ce sont juste de gros trolls quoi.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST

Regards croisés entre un Anglais de Gourdon et un sudaf de Figeac.

 

Ça ne s'invente pas, ce dernier matera le match autour d'un... "brain barbecue". 👌

 

https://www.ladepeche.fr/2019/11/01/coupe-du-monde-de-rugby-deux-regards-pour-une-finale-un-anglais-et-un-sud-africain-du-lot,8517793.php

Edited by Saint Thomas ST

Share this post


Link to post
Share on other sites
GuyNess

Le rugby robotisé des 2 nations celtes est sorti par la petite porte.

A voir au T6N s'ils essaient d'évoluer 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...