Jump to content
Vonia

Le Topic des mutations 6.0

Recommended Posts

Colza Nostra

Hé Vonia on peut savoir ce qui te prend de venir nous causer mutations ?

  • Haha 4
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vonia
il y a 43 minutes, Colza Nostra a dit :

Hé Vonia on peut savoir ce qui te prend de venir nous causer mutations ?

Peut-être que c'est le sujet du topic ?? 😋😄

Et que j'attends toujours ce foutu 9 qui viendra remplacer Bezy... 🤪

Share this post


Link to post
Share on other sites
grand schtroumpf 83
Il y a 3 heures, Gabi a dit :

Ben pour nous, évidemment que non vu que c'est ce qu'on dit depuis des années !

 

Mais il y avait des mouradolatres (qui croyait les saucisses de leur maitre) qui essaient de nous faire croire que Mourad révolutionnait l'économie du rugby (en bien bien sûr), que tous les autres dirigeants étaient has been (en plus d'être raciste et pédophile),  que le RCT n'avait pas d'aide des collectivités locales, qu'il développait la formation, qu'il voulait monter une équipe du cru, developper les infrastructures du club, qu'il serait là pendant encore très longtemps, que le club générait tellement d'argent qu'il n'avait plus besoin qu'on en injecte, etc.... et j'en oublie des conneries.

 

Ça aurait été plus simple que tous ses supporters toulonnais nous disent "ouais vous avez raison mais là, sur le moment, on profite juste de notre dream team de stars" et voilà,  ça nous aurait évité des années de débat pour leur faire ouvrir les yeux.

C'est un bon résumé de ta vision des années Mourad. Une caricature de ses propos et des toulonnais du forum.

Déjà, des mouradolatres, y'en a jamais eu ici.

Boudjellal à toujours raconté des conneries sue pratiquement personne ne gobait... Il a fait de belles saloperies aussi mais pour toi, ça n'a jamais été suffisant, il a toujours fallu que tu en rajoutes, que tu généralisés voire que tu inventés.

Du coup, je risquais pas de dire "T'as raison mais on s'en fout on profite, "

Pour ça, il aurait fallu que tu ais raison et on était loin du compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Popov

Briatte ne va pas à Toulon et poursuit 2 saisons supplémentaires à Agen

Briatte

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Saint Thomas ST
Il y a 15 heures, Popov a dit :

Briatte ne va pas à Toulon et poursuit 2 saisons supplémentaires à Agen

Briatte

 

Briatte ça vaut r'in.😋🧀

 

Blague à part, content pour la Buvette d'Armandie, pour une fois qu'ils parviennent à conserver un de leurs bons joueurs. 

Edited by Saint Thomas ST
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours
il y a 43 minutes, grand schtroumpf 83 a dit :

... Déjà, des mouradolatres, y'en a jamais eu ici...


T’as pas connu Mordu ? :chuis:

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
estabousi
Il y a 5 heures, Papalou a dit :

 

La prise de participation de 25%, c'était 100% par recapitalisation, 100% par rachat de parts, ou un mélange des deux ?

Et le passage à 70% ?

 

Tu as des infos ?

L'article partagé ici parle de recapitalisation, c'est tout. :Neutral:

Je dis juste que si c'est le cas, Mourad perd du pognon, point. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Garbajauzion
il y a 1 minute, estabousi a dit :

Je dis juste que si c'est le cas virgule, Mourad perd du pognon virgule, point. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
Il y a 11 heures, olivier11 a dit :

Un club sportif n'est pas un investissement lambda.

 

Quand t'investis dans une entreprise en général t'attends un retour notamment financier.

 

Je serais curieux de connaître le nombre de chefs d'entreprise "investisseurs" qui ont gagné de l'argent ou juste récupéré leur mise dans le rugby, peut être Lorenzetti grâce à l'arena mais lui a toujours dit que le rugby était un moyen d'avoir le projet immobilier.

Et à mon avis Lemaître ne gagnera pas d'argent comme tous les autres avant lui et on aura du mal à me convaincre que grâce au rugby son entreprise de poche plastique va augmenter sa valeur.

 

Ginon aussi, il gagne très certainement de l'argent avec le LOU. Mais comme Lorenzetti, pas directement avec la SASP.

Et les poches plastique, Lemaître les a vendues. Ça parle de fondation, le début du commencement de l'opacité en général...

 

Il y a 6 heures, estabousi a dit :

L'article partagé ici parle de recapitalisation, c'est tout. :Neutral:

Je dis juste que si c'est le cas, Mourad perd du pognon, point. 

 

C'est pas très clair leur histoire, on a quand même des infos très parcellaires.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
grand schtroumpf 83
Il y a 8 heures, gronounours a dit :


T’as pas connu Mordu ? :chuis:

Un peu.... c'était plus un psychopathe.

Mais même lui a critiqué Boudjellal deux où trois fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
grand schtroumpf 83
Il y a 2 heures, Papalou a dit :

C'est pas très clair leur histoire, on a quand même des infos très parcellaires.

C'est le moins qu'on puisse dire 

S'ils les à pas donné à Mourad, ils ont servi à quoi les 14 millions qui ne servent pas au centre d'entraînement?

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
il y a 14 minutes, grand schtroumpf 83 a dit :

S'ils les à pas donné à Mourad, ils ont servi à quoi les 14 millions qui ne servent pas au centre d'entraînement?

Rachat de parts, recapitalisation, augmentation des fonds propres, remboursement de dette, bouclage du budget, infrastructures, on ne sait pas.

 

Le seul truc qu'on sait, c'est que tu as beau nous expliquer que ce n'est pas du tout un mécène, Lemaitre explique que depuis qu'il est arrivé, il passe son temps à devoir injecter de l'argent frais ! 🙂

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zuzu31
il y a 38 minutes, grand schtroumpf 83 a dit :

Un peu.... c'était plus un psychopathe.

Mais même lui a critiqué Boudjellal deux où trois fois.

 

C'est pas lui par hasard, qui est cité par cet article ? Un dénommé Patrick

https://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2019-2020/top-14-boudjellal-depuis-deux-jours-j-ai-l-impression-que-ce-sont-mes-funerailles_sto7561807/story.shtml

 

"...À cet abonné des Mordus (l'un des principaux groupes de supporters) de reprendre : " Mourad Boudjellal, c'est la figure du RCT depuis plus de douze ans. Dans un futur, même lointain, on se souviendra de Mourad Boudjellal au même niveau que de Wilkinson. Il est indissociable de la réussite du club. Il en est le symbole. D'ailleurs on parle du « Toulon de Boudjellal ». Et c'est normal : on a plus gagné en douze ans de présidence de Boudjellal qu'en 100 ans avant son arrivée... "

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours
il y a 1 minute, Zuzu31 a dit :

 

C'est pas lui par hasard, qui est cité par cet article ? Un dénommé Patrick

https://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2019-2020/top-14-boudjellal-depuis-deux-jours-j-ai-l-impression-que-ce-sont-mes-funerailles_sto7561807/story.shtml

 

"...À cet abonné des Mordus (l'un des principaux groupes de supporters) de reprendre : " Mourad Boudjellal, c'est la figure du RCT depuis plus de douze ans. Dans un futur, même lointain, on se souviendra de Mourad Boudjellal au même niveau que de Wilkinson. Il est indissociable de la réussite du club. Il en est le symbole. D'ailleurs on parle du « Toulon de Boudjellal ». Et c'est normal : on a plus gagné en douze ans de présidence de Boudjellal qu'en 100 ans avant son arrivée... "

 

Faudrait demander à Tropézien : ils étaient super potes ! :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

En général,  Patrick a tellement la bouche pleine qu'on ne comprend pas ce qu'il dit. 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon
il y a 25 minutes, Gabi a dit :

Rachat de parts, recapitalisation, augmentation des fonds propres, remboursement de dette, bouclage du budget, infrastructures, on ne sait pas.

 

Le seul truc qu'on sait, c'est que tu as beau nous expliquer que ce n'est pas du tout un mécène, Lemaitre explique que depuis qu'il est arrivé, il passe son temps à devoir injecter de l'argent frais ! 🙂

 

A mon humble avis, ce n' est pas à fonds perdus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tire-bouchon

il est déja dans l' ambiance. Il a mit un protège-dents.

Share this post


Link to post
Share on other sites
grand schtroumpf 83
il y a 11 minutes, Zuzu31 a dit :

 

C'est pas lui par hasard, qui est cité par cet article ? Un dénommé Patrick

https://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2019-2020/top-14-boudjellal-depuis-deux-jours-j-ai-l-impression-que-ce-sont-mes-funerailles_sto7561807/story.shtml

 

"...À cet abonné des Mordus (l'un des principaux groupes de supporters) de reprendre : " Mourad Boudjellal, c'est la figure du RCT depuis plus de douze ans. Dans un futur, même lointain, on se souviendra de Mourad Boudjellal au même niveau que de Wilkinson. Il est indissociable de la réussite du club. Il en est le symbole. D'ailleurs on parle du « Toulon de Boudjellal ». Et c'est normal : on a plus gagné en douze ans de présidence de Boudjellal qu'en 100 ans avant son arrivée... "

C'est bien lui.

Sur le blog du RCT, y'a même sa photo sous l'article.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

Le départ de Boudjellal est quand même une excellente nouvelle pour l'EDF. 

Avant, plus le ST allait bien, mieux c'était pour l'EdF. 

Avec le RCT, c'était l'inverse. 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
BOURRIN

«  alors on attend pas Patrick pour sucer Mourad «  

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vonia

Même s'il a, comme ses collègues présidents, signé la charte relative au salary-cap, Mohed Altrad, le patron du club montpelliérain, multiplie les recours juridiques pour s'élever contre le principe même de plafonnement de la masse salariale. (J. Prévost/L'Équipe)

 

Rugby Top 14, MHR

 

Mohed Altrad, président de Montpellier, désavoue le système du salary-cap

Tout en se disant favorable au salary-cap, le président de Montpellier, Mohed Altrad, disqualifie la méthodologie du contrôle, demande son abrogation et va jusqu'à remettre en cause l'intégrité de plusieurs personnes parties prenantes au processus.

 

Frédéric Bernès 04/12/2019

 

Dans un entretien donné clés en main à Midi Olympique, puisque Mohed Altrad et son avocat ont rédigé à la fois les questions et les réponses, le président de Montpellier affirme dès la deuxième ligne que le MHR « a toujours respecté scrupuleusement la réglementation du salary-cap (plafond salarial). » C'est contestable. Pour la deuxième année d'affilée, le MHR a été sanctionné pour des manquements à l'obligation de transparence et de coopération. « Sur les cinq manquements à la transparence relevés, seulement deux sont motivés », objecte Antoine Vey, l'avocat d'Altrad.

 

En revanche, Altrad a gagné devant la commission d'appel de la FFR (*), laquelle a invalidé l'amende de 400 000 euros décidée par la commission salary-cap de la Ligue pour un dépassement de plafond salarial estimé à 428 000 euros pour la saison 2017-2018. C'est peu dire que ce verdict a déclenché, au choix, le ras-le-bol ou l'écoeurement de la majorité des présidents de Top 14. « C'est une situation très gênante, pour ne pas dire scandaleuse, s'est offusqué Bernard Pontneau, président de Pau, dans Sud-Ouest. Je pars du principe que le salary-cap ne marche pas. » La récidive étant établie, on peut se demander pourquoi l'amende pour défaut de transparence se chiffre à 120 000 euros alors que le barème prévoit jusqu'à 2 millions d'euros. L'effet dissuasif semble léger, dans un contexte où la sévérité anglaise contre les puissants Saracens a frappé les esprits. Le positionnement d'Altrad face au concept même du plafond salarial reste toujours aussi déroutant. Il se dit favorable au dispositif tout en expliquant à quel point tout est incontrôlable.

 

Altrad désavoue le système

Chaque saison, comme ses collègues présidents, Mohed Altrad signe la charte relative au salary-cap. En théorie, il accepte donc de fait la réglementation telle qu'elle est rapportée dans le document. En pratique, il multiplie les recours juridiques (deux questions prioritaires de constitutionnalité) pour s'élever contre le plafonnement de la masse salariale qui « constituerait un obstacle à la liberté d'entreprendre, à la liberté d'association ou encore au respect du droit de la vie privée », selon maître Vey. Il sera intéressant de lire, prochainement, les conclusions du Conseil d'État.

 

Plus d'une fois, Altrad a tenu un discours qui disqualifie de part en part plusieurs rouages essentiels du contrôle tel qu'il a été accepté par tous les clubs. « Il en est un qui établit qu'il n'est pas normal qu'un joueur qui était payé 10 parte pour un club où il sera payé 4, signale Éric de Cromières, le patron de Clermont. Même s'il s'en va dans une belle région ou que sa femme aime le soleil. » C'est le socle commun sur lequel il est prévu de s'entendre.

 

Samuel Gauthier, le « salary-cap manager », a pour mission de vérifier si la rémunération de chaque joueur colle avec la grille salariale que lui fournissent son outil économétrique ainsi que ses propres recoupements d'infos. S'il remarque un delta significatif, il demande au club des explications. Si elles ne sont pas acceptables, il reconstitue, comme indiqué dans le règlement, le salaire de ce joueur selon ses indicateurs et l'intègre à la masse salariale globale. « Le contrôleur a un doute sur la base d'une étude statistique, indique maître Vey. Mais il faut apporter des éléments objectifs démontrant qu'un joueur toucherait de l'argent par ailleurs. On ne peut pas inverser la charge de la preuve. C'est enfantin comme mécanique. »

 

11,3

Depuis la saison 2018-2019, le plafonnement de la masse salariale du Top 14 est passé à 11,3 millions d'euros par club, et ce jusqu'à la saison 2020-2021. Le plafond était auparavant de 10 millions d'euros mais autorisait des dérogations à hauteur de 1,3 millions.

Altrad ne propose pas de méthode alternative. Ni d'outil de calcul plus savant. Il scie juste la branche et le tronc sur lesquels repose le dispositif de contrôle. « Il n'y a plus de liberté de prix, proteste Me Vey. Il faudrait téléphoner à Samuel Gauthier (le contrôleur) et lui dire : "Bonjour, on voudrait acheter les frères Du Plessis, combien ça vaut selon votre outil ?'' Quand les justifications ne conviennent pas, plutôt que de redresser, on pourrait demander à un juge indépendant d'évaluer si c'est bon ou mauvais. » D'accord, mais qui pourrait contrôler mieux et comment ? Pour sortir de cette impasse liée à la preuve - que le salary-cap manager a peu de chances d'obtenir vu qu'il n'est pas Tracfin et qu'il n'a pas le pouvoir de lever le secret bancaire -, il faut bien s'en remettre à cette équation : joueur sous-facturé + présomptions précises et concordantes d'une rémunération annexe, justification du club non crédible = redressement.

 

Altrad et ses conseils ont aussi des doutes sur l'outil et, plus grave, sur l'honnêteté de son utilisation. « Les doutes, le salary-cap manager ne les applique pas à tous les joueurs du Top 14, affirme Vey. Ailleurs, il y a aussi des joueurs avec un écart (sont-ils déjà du même ordre ?) et il ne demande pas autant de comptes. On a fait des simulations et d'autres clubs dépassent. » Selon nos informations, leur simulation avait oublié de prendre en compte certains critères, comme les crédits accordés pour chaque international français, donnant donc des résultats erronés. « On dit juste qu'il y a quand même des clubs historiques qui ne subissent pas les mêmes procédures », complète Vey. Mandaté par Altrad, un expert économétrique a mis en cause l'échantillonnage de la méthode Veltis, celle utilisée par le contrôleur. Puis la Ligue a réalisé une contre-expertise de l'expertise qui a dit le contraire.

 

Résumant la pensée de beaucoup, De Cromières assure que le contrôleur « a une croisée d'informations énorme et ses reconstitutions sont extrêmement solides ». Président de l'UBB, Laurent Marti abonde : « L'outil utilisé par le contrôleur s'est affiné de plus en plus. Et même sans cet outil, quand un international Sud-Africain signe pour un salaire qui est deux ou trois fois moindre que le prix du marché, on se dit qu'il y a peut-être un problème. »

 

Altrad attaque les hommes

Dans son interview monologue parue dans Midi Olympique, Mohed Altrad a remis en cause la probité et l'indépendance de trois personnes. « Nous avons appris qu'il existait des liens personnels entre le président de la commission du salary cap de la Ligue (Jean-Pierre Karaquillo) et la direction de la LNR (son directeur général, Emmanuel Eschalier), ainsi qu'avec le salary-cap manager (Samuel Gauthier). Cette situation n'est pas acceptable, ne serait-ce que sur le fondement de l'impartialité objective. » Gauthier et Eschalier ont été les étudiants de Karaquillo au CDES (Centre de droit et d'économie du sport) de Limoges qu'il a fondé. « Karaquillo a fait beaucoup d'articles et de colloques où son positionnement doctrinal est très clair : l'argent tue le sport. Pendant l'audience, il a témoigné d'un parti pris scandaleux. Ils (ses assesseurs et lui) sont soi-disant allés délibérer alors qu'on sait que la décision a été écrite totalement par Karaquillo. Dans un de ses articles, Karaquillo remercie chaleureusement Eschalier (l'article date de 2003) et vu qu'Eschalier est l'ennemi mortel de Montpellier parce que c'est lui qui tire les ficelles chaque année... »

 

 

Pour la deuxième année d'affilée, le MHR a été sanctionné pour des manquements à l'obligation de transparence et de coopération en lien avec la réglementation du plafonnement salarial. (F. Porcu/L'Équipe)

Karaquillo a un passé dans de nombreuses commissions, où son manque d'indépendance n'a, à notre connaissance, jamais été questionné. Il possède des anciens étudiants à la Ligue, comme dans tout un tas d'instances sportives, et comme d'ailleurs au MHR. « J'ai parlé de système totalitaire, poursuit Me Vey, parce que l'organe exécutif, la LNR, décide à la fois du contrôleur et du juge. » C'est le fonctionnement classique des instances sportives. Faut-il dès lors nier tout pouvoir disciplinaire aux Ligues ? « Mohed Altrad voudrait que le président de cette commission soit nommé par arrêté ministériel. »

 

Altrad se demande surtout pourquoi la jurisprudence de l'an dernier n'a pas été reconduite. A l'époque, la présence de Fabrice Fricou parmi les trois membres de la commission de la DNACG (remplacée par la commission du salary-cap) ne l'avait pas dérangé. Pourtant, à entendre Fricou tutoyer Altrad, on aurait pu conclure à une certaine proximité. Deux ans plus tôt, dans un article de la Montagne, Fricou avait, lui aussi, remercié chaleureusement Altrad, « un homme d'une grande fidélité et humanité ». Aujourd'hui, Fabrice Fricou a changé d'univers : il a rejoint le groupe Altrad. Le président de Montpellier et ses avocats distinguent un conflit d'intérêts entre les anciens de la « brise de Limoges », mais ne comprennent pas la gêne s'agissant de la commission d'appel de la FFR, qui a blanchi Montpellier de tout grief lié au dépassement de plafond.

 

«J'ai parlé de système totalitaire parce que l'organe exécutif, la LNR, décide à la fois du contrôleur et du juge»

 

Maître Antoine Vey, avocat de Mohed Latrad 

Pourtant, qu'une commission fédérale doive arbitrer un contentieux concernant le principal argentier de la FFR a de quoi alimenter le doute. Un doute nourri par l'existence d'un contrat d'image de 150 000 euros entre Altrad et Bernard Laporte et l'ouverture d'une enquête préliminaire par le PNF (Parquet national financier), qui devra déterminer si le président de la FFR a pu faire pression sur le président de cette même commission afin d'atténuer des sanctions touchant le MHR. Le mois dernier, c'est Dominique Petat qui présidait la commission d'appel. Si la FFR avait suivi les recommandations répétées du ministère des Sports, appelant à renouveler intégralement l'ancien collège, il n'aurait pas dû le faire.

 

mis à jour le 4 décembre 2019 à 10h05

  • Thanks 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
estabousi

C'est presque risible... :o:wacko:

 

mais non...:crying:

Share this post


Link to post
Share on other sites
gael

Rien de surprenant venant des requins du business, pas étonnant qu'il se lance en politique. Il a tout d' un Balkany 👍

Espérons qu'il finisse au même endroit.

Edited by gael
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...