Jump to content

Itw Vincent Clerc


Xv-31

Recommended Posts

VINCENT CLERC, l’ailier toulousain, estime que son club s’affirme dans sa volonté de jouer. Et cela se confirme de match en match.

En respect des impératifs horaires de France 2, Vincent Clerc a raccourci son tour d’honneur sur la pelouse du Stadium et s’est

effacé dans le brouillard givrant pour venir s’asseoir devant le panneau des partenaires de la Coupe d’Europe sans même se

changer.Il avoue« ne pas avoir vuni le tableaude marqueni le temps écoulé ». Puis, transi « par un froid qui pénètre le

corps », il a présenté ses excuses aux journalistes pour aller vite se doucher. Il est revenu une heure plus tard, la veste officielle du Stade Toulousain fermée sur une cravate rose Malabar, pour répondre aux dernières questions avant d’honorer de sa présence la réception des partenaires. Et il s’est éclipsé, comme il a l’habitude de le faire. En souriant...

Avec votre essai, vous égalez le record de Michel Marfaing, meilleur marqueur du Stade Toulousain en Coupe d’Europe avec vingt-quatre essais. Est-ce votre satisfaction du jour ?

– La satisfaction du jour, c’est d’avoir battu une très bonne équipe de Leicester qui venait pour se qualifier au Stadium en la privant du point de bonus. Le reste n’est qu’anecdotique mais c’est sympa quand même, car Michel est une référence.

L’arbitre a-t-il eu raison de vous refuser le premier essai (47e) ?

– Il me semble valable car j’exerce une pression sur le ballon. De toute façon, en aucun cas il n’y a renvoi aux 22 mètres, mais plutôt une mêlée à 5. Enfin, ça ne change rien.

Avec 5 points d’avance sur Leicester, deuxième, le Stade Toulousain a fait un grand pas vers la qualification…

– C’est une bonne opération comptable mais ne nous emballons pas trop vite. Disons, qu’on a une avance relativement confortable. Maintenant, il vaut mieux penser à remporter les deux matches restants car il faut aller au Leinster au coeur du mois de janvier pour faire un résultat.

En quoi Leicester vous a-t-il posé des problèmes ?

– C’est une équipe très performante, très complète. Au match aller, on avait été pas mal pénalisés parce qu’ils nous avaient mis une grosse pression. Là, on a été plus sérieux et on s’est moins exposés défensivement. Globalement, c’est

satisfaisant car on ne s’est jamais désunis. On s’attendait à ce qu’ils jouent beaucoup, c’est ce qu’ils ont essayé de faire mais on les a étouffés. Et on a été présents au niveau de l’engagement.

N’avez-vous pas été a moindris, après avoir perdu rapidement votre deuxième-ligne, Albacete, après seulement douze minutes de jeu, et Pelous à la pause ?

– On a peut-être accusé une baisse d’intensité le temps de retrouver la cohésion mais on est très vite revenus dans le match. Peut-être qu’en début de seconde période, on s’est un peu cherchés.

– Juste avant que vous ne marquiez l’essai qui fait la différence, n’étiez-vous pas en fâcheuse position près de

votre ligne ?

– À ce moment, notre défense est héroïque. On ne lâche rien. On récupère un ballon et on les défie dans l’axe pour remonter tout le terrain. Après, on transforme le mouvement jusqu’à l’essai. À ce moment, on prend véritablement le dessus.

Avez-vous été gêné par le fait que les deux ailiers Rabeni et Varndell permutent constamment ?

– À l’aller, ils l’avaient également fait mais ce fut sans conséquence. Ce n’est pas gênant car on ne défend pas en regardant qui on a en face. On défend en fonction du replacement, quel que soit l’adversaire. En fait, on a un adversaire direct qui est différent en fonction des situations.

En quoi ce match a-t-il été différent de celui de Welford Road, la semaine dernière ?

– On est restés dans la continuité de nos intentions. Mais, cette fois, nous avons marqué aux bons moments du match. On a eu la même volonté de jouer et on a été plus efficaces. Notre jeu prend de l’assise.

Pourtant, Philippe Rougé-Thomas aurait préféré que vous preniez les points plus rapidement ?

– Peut-être que lui a eu cette vision du bord de touche mais je n’ai pas l’impression que sur le terrain on ait manqué de réalisme. Je le répète, je pense que nous avons marqué aux bons moments.

Êtes-vous d’accord avec lui quand il dit que la défaite de la semaine dernière a contribué à bien préparer le match retour ?

– J’aurais quand même préféré gagner à l’extérieur car je crois que nous avions le potentiel pour le faire. Mais c’est vrai, quand on perd de la sorte, on est un peu plus concentrés.

Vous avez maintenant cinq jours pour préparer votre déplacement à Clermont. C’est suffisant ?

– Je sais que le staff a l’intention de faire tourner pour aller à Clermont, mais c’est un match que j’aimerais jouer car je me sens vraiment bien. »

SERGE TYNELSKI

L'Equipe

:alien:

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...