Jump to content

Baile Avenir Pour Jean-phi


Xv-31

Recommended Posts

A 20 ans, le fils de Christian, ancien international de Carcassonne, peut voir s'ouvrir un... bel avenir. La polyvalence et le punch sont les atouts d'un joueur passé la saison dernière par le Stade Toulousain.

De Christian, son père, quatre capes tricolores de 1977 à 1980, il a le visage rond, et avenant.

Le punch de Jean-Philippe, aussi, est ressemblant de celui de l'ancien ailier ou deuxième ligne carcassonnais, finaliste de la Coupe de France en 1980, contre un certain Bernard Guasch. Depuis l'été dernier, le fils est passé dans le camp des ex "ennemis" historiques, les Catalans. Devenus, depuis, les Dragons, ces derniers attirent il est vrai à eux tout ce qui brille, sur les terrains. Et Jean-Philippe fait partie de cette petite famille de joueurs de lumière, avides de monter un jour dans le train de la Super League. "Je suis heureux de jouer à l'UTC, dans une excellente ambiance, d'autant que j'ai besoin de temps de jeu après un an passé à XV, et je tenterais, en 2008, de disputer un match à l'étage au-dessus", indique ce joueur de 20 ans, Carcassonnais pur jus : débuts à la MJC en poussins, au côté de Jérémy Guiraud, Florent Rouanet, Jacques Rives, équipiers premiers de l'ASC et restés, depuis, ses amis, sélections en cadets, juniors, Espoirs et France A (la même année dans les trois dernières catégories !), titulaire en équipe fanion à 18 ans.

Espoir déçu

Et puis, le choix, à l'orée de l'exercice 2006-2007, entre les Dragons et le Stade Toulousain. Poussé par un oncle, le Stade l'emporte. "Sachant que si cela ne marchait pas comme espéré, il serait toujours temps de retourner à XIII". Ce qui s'est produit. "En début de saison, j'ai été blessé aux ischio-jambiers, et j'ai disputé une bonne dizaine de matchs en Reichel, sur 22, en troisième ligne aile puis au centre. J'ai été déçu par le niveau, parfois nous n'étions même pas vingt-deux le jour des matchs, le club privilégiait en fait les Crabos et les Espoirs. Et comme on n'a pas voulu que je rejoigne ces derniers..."

Espoir déçu, Jean-Philippe est parti comme il était venu, sans bruit, conservant "un bon souvenir des entraîneurs Joël Dupuy et Samuel Lacombe, comme du bon esprit qui animait le groupe".

Le retour à la case XIII n'a pas commencé du bon pied : entorse à la cheville, puis coup sur les côtes. Mais, dimanche dernier, il a disputé son quatrième match avec l'UTC. A l'ouverture (les trois autres au centre), lui qui en "première", à l'ASC, jouait surtout troisième ligne, mais aussi ouvreur, talonneur, centre, deuxième ligne. Sa préférence va au N.13, "mais pas dans le système de l'UTC, où il joue comme un pilier, alors que je préfère l'emploi d'électron libre" , aime bien le 6, "mais, toujours à l'UTC, il n'y a qu'un seul meneur, le demi-de-mêlée" , et estime de toute manière que "chaque poste est enrichissant".Louis, le neveu

Pour l'heure, il s'entraîne dans le "groupe de la charnière" des Dragons, a conscience d'avoir "beaucoup de choses à apprendre, techniquement" , se régale justement de "la technique, la vision du jeu, la vitesse, et la défense d'Adam Mogg" , et est enfin ravi d'être soutenu, le dimanche, par toute la famille : sa grand-mère, sa mère, Dany, son père bien sûr, sa soeur Sophie et son petit Louis, 5 ans, fraîchement inscrit à l'école de rugby de la MJC. Sage, il poursuit ses études de BTS management des unités commerciales, vit à Malibu, à Canet-en-Roussillon, et retrouve avec joie, à chaque occasion, ses copains joueurs de Carcassonne. Guiraud, Rives, Thomas Barrau, Rouanet et Romain Batello (dont les deux pères, Michel et Alain, ont fait en leur temps le bonheur des "jaune et noir", avant d'être les entraîneurs de Jean-Philippe, en cadets). Tout comme il n'oublie pas ses potes du Stade, Stéphane Clément, Julien Ledevec, Jérémie Campistron, Yohan Bourdel (parti, depuis, à Pamiers). A l'occasion, il ne refuse pas une partie de tennis, mais sait que le ski, qu'il pratiquait au pied de l'appartement familial, aux Angles, lui est désormais interdit. Par contre, il est autorisé à progresser, et ne s'en prive pas.

Hervé Girette

http://www.lindependant.com

:whistling:

Link to comment
  • 1 month later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...