Jump to content

Rouge, Noir Et Jeunes


Xv-31

Recommended Posts

Médard, Mermoz et Sola, trois espoirs des lignes arrière toulousaines, attendent leur heure.

C’est aujourd'hui dans le rugby un peu comme dans la vie : un jeune ne trouve pas facilement un boulot.

Même au Stade Toulousain qui a culturellement toujours fait place aux jeunes, qui porte en lui une politique de formation notamment chez les

trois-quarts, samarque de fabrique. Ce temps où des Michalak, Poitrenaud du haut de leurs dix-neuf ans, pouvaient disputer une finale de Championnat est révolu. À Toulouse comme ailleurs, on fait dans le confirmé.

Ainsi ces dernières années, on a recruté chez les trois-quarts Kunavore, Du Toit, alors qu’il y avait de très bons jeunes qui mûrissaient dans le coffre de la R 16. « Il faut comprendre, justifie l’espoir Maxime Mermoz. Des clubs comme Toulouse ne peuvent se permettre de prendre des risques et font donc appel à des joueurs confirmés.

Les clubs où il y a des jeunes qui jouent… c’est qu’ils n’ont pas le choix. » Cette saison pourtant, il semble que l’on soit revenu aux intentions premières. On a vu à nouveau sur les feuilles de match des jeunes trois quarts estampillés Toulouse. Comme ce soir où Maxime Médard, titulaire à l’aile droite, et Maxime Mermoz, sur le banc, seront sur la feuille de match. Parce que la machine à produire d’excellents trois-quarts fonctionne

toujours du côté d’Ernest-Wallon.

Ainsi le Stade dispose dans son effectif notamment de trois jolis spécimens, avec Médard et Mermoz plus l’ouvreur Romain Sola.

Ils sont l’avenir du club mais aussi des espoirs pour l’équipe de France Internationaux chez les moins de 21 ans. Mermoz et Médard ont même été sacrés champion du monde l’an passé sur cette même pelouse de Michelin face à l’Afrique du Sud. Ils sont l’avenir du club mais aussi des

espoirs à plus long terme pour l’équipe de France. Pourtant, ils ne jouent que des bribes de match. Forcément la ligne de trois-quarts de Toulouse est quasiment celle de l’équipe de France.

Dans ce contexte, certains ont préféré aller jouer dans des clubs de moindre envergure afin d’avoir du temps de jeu comme Florian Denos qui évolue avec succès à Bourgoin.

Eux ont préféré rester à Toulouse.« Ce n’est pas forcément le choix de la tranquillité, explique Romain Sola qui n’a joué que seize minutes en première, cette saison. Mais on a ici les meilleures conditions pour progresser, des super installations, des très bons entraîneurs et des partenaires qui te tirent vers le haut. » « Si tu te dis qu’il y a des internationaux à tous les postes, reprend Médard, c’est sûr, tu ne joueras jamais. Il faut au contraire y voir le côté positif et je vous dis ça sans langue de bois. Je m’enrichis à leur contact. Poitrenaud, Heymans, Clerc m’aident, me donnent des conseils sur mes placements par exemple. Bien sûr, à un moment donné, je me suis posé cette question, mais finalement je sais que j’ai besoin d’apprendre et c’est ici que je le ferai le mieux. Il ne faut pas brûler les étapes. Et puis en ce qui me concerne si je n’avais pas beaucoup de temps de jeu, c’était aussi de ma faute. Là, j’ai arrêté les conneries. »

Le garçon s’est assagi, moins de sorties, une meilleure hygiène de vie. Et tous ont pu ainsi cette saison goûter le haut niveau, parfois durant des matches entiers. Des minutes qui pèsent lourd car elles sont rares. Il faut donc en profiter au maximum pour faire ses preuves. « D’abord, les entraîneurs nous mettent en confiance par rapport à cela », souligne Mermoz. « Ensuite, il faut faire simple au début pour se mettre en confiance, explique Sola. Se rassurer sur la première passe, le premier plaquage. »

« Et enfin s’éclater », conclut Mermoz. Lui et Médard auront les honneurs du groupe, ce soir. De quoi forcer un peu plus le destin.

J.-C. C.

L'Equipe

:whist:

Link to comment
Nagisa Kaworu
Médard, Mermoz et Sola, trois espoirs des lignes arrière toulousaines, attendent leur heure.

Ah, les beaux articles caricaturaux de l'Equipe, qui font pleurer dans les chaumières.

Romain Sola n'a joué que 16 minutes (en fait, 20) ? Il débute sa deuxième saison espoir, à ma connaissance. Et commence tout juste des bouts de matchs en A. Assez logique qu'il ne soit pas titulaire... Toujours est-il qu'il est 3ème ouvreur du Stade cette saison, ce qui n'est pas rien (et pas si loin que ça d'être le 2ème).

Maxime Mermoz vient de passer pro, et ce n'est que la 2ème année qu'il joue en première. Il a quand même joué 4 matchs sur 8, pour 37 minutes par match. Il n'en est quand même pas à compter les minutes.

Le plus bel exemple de mauvaise foi reste quand même Médard. Comme le journaliste dit, "Des minutes qui pèsent lourd car elles sont rares.". Je veux mon neveu. En 8 matchs du Stade, Médard à joué 6 fois. A été titulaire 5 fois ! Autant que Heymans. A joué 52 minutes par match en moyenne (et encore, avec des petites blessures sur les premiers matchs, l'obligeant à sortir tôt). Encore un journaliste qui ne regarde le Stade que quand il joue sur France 2...

S'il avait vraiment voulu parler des jeunes qui rongent leur frein, il aurait pu parler de Montauriol (en dernière année de contrat avec je pense peu d'espoir de prolonger), Huget (néo-pro avec 0 minute cette saison), ou Ledevedec. Mais pour ça, il fallait connaître l'effectif du Stade...

Link to comment
Médard, Mermoz et Sola, trois espoirs des lignes arrière toulousaines, attendent leur heure.

Ah, les beaux articles caricaturaux de l'Equipe, qui font pleurer dans les chaumières.

Romain Sola n'a joué que 16 minutes (en fait, 20) ? Il débute sa deuxième saison espoir, à ma connaissance. Et commence tout juste des bouts de matchs en A. Assez logique qu'il ne soit pas titulaire... Toujours est-il qu'il est 3ème ouvreur du Stade cette saison, ce qui n'est pas rien (et pas si loin que ça d'être le 2ème).

Maxime Mermoz vient de passer pro, et ce n'est que la 2ème année qu'il joue en première. Il a quand même joué 4 matchs sur 8, pour 37 minutes par match. Il n'en est quand même pas à compter les minutes.

Le plus bel exemple de mauvaise foi reste quand même Médard. Comme le journaliste dit, "Des minutes qui pèsent lourd car elles sont rares.". Je veux mon neveu. En 8 matchs du Stade, Médard à joué 6 fois. A été titulaire 5 fois ! Autant que Heymans. A joué 52 minutes par match en moyenne (et encore, avec des petites blessures sur les premiers matchs, l'obligeant à sortir tôt). Encore un journaliste qui ne regarde le Stade que quand il joue sur France 2...

S'il avait vraiment voulu parler des jeunes qui rongent leur frein, il aurait pu parler de Montauriol (en dernière année de contrat avec je pense peu d'espoir de prolonger), Huget (néo-pro avec 0 minute cette saison), ou Ledevedec. Mais pour ça, il fallait connaître l'effectif du Stade...

Bien dit !! :whist:

Link to comment

"Et puis en ce qui me concerne si je n’avais pas beaucoup de temps de jeu, c’était aussi de ma faute. Là, j’ai arrêté les conneries. »

Il ira loin avec un tel état d'esprit!

Link to comment

Il a vraiment pris conscience du travail à fournir, il vivait un peu sur ces qualités ces dernières années mais en équipe 1 les qualités ne suffisent plus il faut y ajouter, le travail, l'esprit et le sacrifice... et il l'a bien compris pour notre plus grand bonheur... preuve que c'est u futur grand......

Link to comment

7. Le nombre de kilos perdus à l'intersaison par Maxime Médard. L'ailier toulousain, qui a décidé de franchir un pallier cet été, s'est inscrit dans un club de boxe et a parfait sa condition physique. Pour des résultats visibles dès le début de ce championnat.

rugbyrama.com

:whist:

il s'est mis au boulot en effet...le nouveau medard est arrivé.

Link to comment

On pensait savoir de quoi il était capable : cette année il explose et confirme les espoirs placés en lui ! 2007, au ST, risque fort d'être son année !

Link to comment
Médard pas en grande forme ce soir. Les deux essais viennent de son coté. Décu

oui malzieu a pris le dessus sur Médard .. mais un heymans ou un clerc ne se fait pas en un jour ...

ne sois pas déçu .. on a joué avec une équipe "mixte" ... et on aurait pu l'emporter ... c'est très bon signe !

Link to comment
oui malzieu a pris le dessus sur Médard .. mais un heymans ou un clerc ne se fait pas en un jour ...

ne sois pas déçu .. on a joué avec une équipe "mixte" ... et on aurait pu l'emporter ... c'est très bon signe !

Pas de pb il avait la gnac après son premier plaquage manqué qui nous coute l'essai. Mais je trouve sa manière de défendre assez bizarre il plaque bas tout en essayant de bousculer son vis a vis sur l'impact. Résultat il relache svt son adversaire. Pas top...

Link to comment

Mdr les 2 essais viennent du coté de Medard c'est vrai, mais James il te décale ses 3/4 d'une force avec sa passe de 30m...

Sur le premier essai Malzieu s'amuse avec toute notre ligne de 3/4, c'est Donguy qui est sur l'aile opposée qui vient le choper...

Excepté l'action sur le premier essai il a été plutot était pas trop mauvais...faudra vite lui redonner sa chance mais à l'arrière ptet...

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...