Jump to content

Itw Blanco : Attaquer La Deuxième Tranche


Xv-31

Recommended Posts

Serge Blanco se réjouit de ce que le rugby ait désormais un impact national, plus uniquement cantonné au sud de la Loire. Mais le président de la Ligue (LNR) n'entend pas s'endormir sur ses lauriers et souhaite notamment moderniser les stades. Dans un long entretien accordé à L'Equipe de jeudi, il revient également sur la nécessité de réformer le calendrier et affirme qu'il ne briguera pas la présidence de la Fédération française de rugby (FFR), en remplacement de Bernard Lapasset, désormais président de l'IRB. Extraits.

Sur le calendrier international qui interrompt régulièrement le Top 14 :

«Ce qu'il faudra, c'est mettre en place des calendriers cohérents : qu'il n'y ait pas de tournées après la Coupe du monde, que l'on puisse faire jouer ce Mondial sur moins de semaines; ce n'est pas normal qu'il dure un peu plus de six semaines. (...) On aurait pu resserrer la Coupe d'Europe, en ne faisant éventuellement que des matches aller, sur cinq semaines. Tu gagnes quatre dates au calendrier. Il y aurait eu des choses à faire si les gens avaient eu l'honnêteté intellectuelle de s'asseoir.»

Sur le niveau de jeu du Top 14, que certains qualifient de faible dans la foulée de la Coupe du monde :

«La Coupe du monde n'a rien à voir avec ça. Quand je vois Clermont, Toulouse, ça joue. Biarritz et Paris, Perpignan aussi ont le potentiel, mais ils sont en panne et n'arrivent pas à s'exprimer pour diverses raisons : les blessures, de nouveaux joueurs à intégrer. Dax envoie du jeu, Montpellier et Bayonne aussi. Après, c'est comme tout, si tu es frileux après deux journées... L'an dernier, on avait dit qu'il y avait le bordel à Toulouse, comme à Biarritz cette fois. Si les entraîneurs commencent à s'affoler et les présidents à avoir peur dès la deuxième journée, alors le bât blesse.»

Sur l'éventualité de sa candidature à la présidence de la FFR :

«Elle est bien bonne ! (...) A l'heure où on parle, non. (...) Si demain quelqu'un correspond aux idées que l'on défend au niveau du rugby pro, on le poussera aux élections fédérales.»

Sur ses souhaits pour 2008 :

«Il faut absolument attaquer la deuxième tranche pour que tous les stades soient armés à bien recevoir les spectateurs. C'est pour ça qu'au prochain comité directeur de la LNR, on proposera que des privés investissent dans les stades. J'ai trouvé quelques investisseurs dont je ne vous dirai pas les noms.»

L'Equipe

http://www.lequipe.fr/

:chuis:

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...