Jump to content

Raphaël Ibanez Arrête ...


MikaCuba

Recommended Posts

Après Fabien Pelous et Christophe Dominici, c'est au tour d'un autre cadre de l'équipe de France d'annoncer sa retraite internationale : le capitaine des Bleus, Raphaël Ibanez, officialisera sa décision demain à Dax à l'occasion d'une conférence de presse.

Il avait laissé planer le doute après la dernière Coupe du monde, mais peu de monde s'attendait vraiment à ce qu'il poursuive son aventure en bleu. Le capitaine de l'équipe de France a, à 34 ans, décidé de raccrocher les crampons internationaux. Et cette fois, ce sera la bonne (il avait déjà annoncé sa retraite internationale en 2003, avant de revenir dans le XV tricolore deux ans plus tard). Raphaël Ibanez n'atteindra donc jamais les 100 sélections ; il s'arrêtera à 98, restant tout de même le talonneur le plus capé de l'histoire du rugby français. Et il a décidé d'officialiser sa décision à quelques jours de l'annonce du groupe tricolore retenu pour le premier match du Tournoi des 6 Nations, contre l'Ecosse le 3 février. Il aurait pu y figurer, mais a préféré y renoncer. Pas envie de faire le match de trop sûrement.

C'est donc à Dax qu'il a souhaité faire cette annonce, à Maurice-Boyaud. Très symbolique. C'est là qu'il a fait ses premiers pas de rugbyman, en culottes courtes, puis professionnel, de 1994 à 1998. S'en suivra ensuite une carrière bien remplie avec une première sélection en bleu, en 1996. Il remporte la Coupe latine l'année suivante et enchaîne avec un Grand Chelem en 1998, où il gagne ses premières capes de capitaine. En 1999, il décide de quitter son club de toujours pour Perpignan et mène la France jusqu'en finale de Coupe du monde à l'issue d'une victoire de légende contre les All Blacks en demi-finale.

Enorme palmarès

En 2000, nouveau changement de club : il part à Castres, avec qui il remporte le Bouclier Européen en 2003. Entre temps, il enlève son deuxième Grand Chelem en 2002 et dispute une nouvelle Coupe du monde. 2003 marque un tournant dans sa carrière puisqu'il annonce sa retraite internationale et décide d'aller jouer en Angleterre. Il pose ses valises aux Saracens, où il restera deux ans avant de rejoindre les Wasps, son club actuel avec qui il est sacré roi d'Europe en mai dernier. Les débuts anglais sont difficiles, mais il s'acharne et revient à son meilleur niveau, au point d'être rappelé en équipe de France en 2005. Fort de son niveau retrouvé et de son aura très particulière, il s'impose de nouveau comme capitaine, gagne deux Tournois des 6 Nations (2006 et 2007) et amène les Bleus vers une nouvelle victoire d'anthologie contre les Blacks (en quart cette fois) en Coupe du monde. Mais la France se fait éliminer par l'Angleterre en demie et passe à côté de son Mondial en octobre dernier. Son dernier match sous le maillot tricolore – la déroute des Tricolores lors du march pour la troisième place contre l'Argentine au Parc des Princes - sera cauchemardesque.

Il quitte donc le XV de France sur un faux pas, qui n'enlève rien toutefois à sa formidable carrière internationale. Mais elle est bel et bien terminée cette fois. Encore en Angleterre aujourd'hui, Raphaël Ibanez arrivera en France demain matin, à Mont-de-Marsan, où il dédicacera son livre "Les yeux dans les yeux". Une autre séance de dédicaces est prévue l'après-midi à Dax. Entre temps, il annoncera que les Bleus pour lui, c'est bien fini... Au fait, Raphaël Ibanez est champion du monde. Mais cela remonte à 1996 et c'était avec l'équipe de France universitaire.

Source : rugbyrama

Link to comment
c'est toute une époque qui part de l'EDF

Ouais je suis impressione par son nombre de selections sachant qu’il a toujours semble un joueur moyen.

Ses anciens clubs dont Castres n’ont pas tres apprecie son rendement.

Il aura ete bon que chez les anglais ou il s'est fait une nouvelle jeunesse.

Meme si il etait deja la avant Laporte, je retiendrai surtout de lui la voix de son maitre B Laporte: un capitaine politique avec l’entraineur.Jamais un mot plus haut que l’autre contre lui. Mais pas vraiment un capitaine de revolte.

Comme tu dis la fin d’une époque que l’on souhaite oublier bien vite.

Link to comment
Guest Invité_SCA_*
Au revoir Ibañez, tes frasques nationalistes en conférence de presse ne nous manqueront pas. Bon vent !

Bof, bof pas brillant ton commentaire. "Tes frasques nationalistes" t'as vu ça où ? C'est pas parce que j'ai la chair de poule quand un stade chante la marseillaise que je suis un facho . :smile::drinks:angry::angry:

Porte nawak !

Link to comment
Au revoir Ibañez, tes frasques nationalistes en conférence de presse ne nous manqueront pas. Bon vent !

Bof, bof pas brillant ton commentaire. "Tes frasques nationalistes" t'as vu ça où ? C'est pas parce que j'ai la chair de poule quand un stade chante la marseillaise que je suis un facho . :smile::drinks:angry::angry:

Porte nawak !

Ca n'a absolument rien à voir avec le fait de chanter la marseilleise.

Avant le match du centenaire, les All Blacks étaient venu encourage l'EDF de football et ces même blacks portaient le maillot de l'EDF de foot.

S'en est suivi l'invitation d'Ibañez sur le plateau de Stade 2 où il a sorti en gros : "les blacks, c'est les black. Pour soutenir l'EDF de foot, pas besoin de porter le maillot français, il y a une histoire. Les blacks ne portent pas la culture française, c'est une question de fierté nationale ...". Ses propos puaient le "Français et fier de l'être" mélangé à "vous les gars des îles retournez dans votre cocottier". C'est depuis que j'ai du mal avec ce bonhomme.

Pas besoin de s'énerver :drinks

Link to comment
Au revoir Ibañez, tes frasques nationalistes en conférence de presse ne nous manqueront pas. Bon vent !

Bof, bof pas brillant ton commentaire. "Tes frasques nationalistes" t'as vu ça où ? C'est pas parce que j'ai la chair de poule quand un stade chante la marseillaise que je suis un facho . :drinks:angry::angry::drinks

Porte nawak !

Ca n'a absolument rien à voir avec le fait de chanter la marseilleise.

Avant le match du centenaire, les All Blacks étaient venu encourage l'EDF de football et ces même blacks portaient le maillot de l'EDF de foot.

S'en est suivi l'invitation d'Ibañez sur le plateau de Stade 2 où il a sorti en gros : "les blacks, c'est les black. Pour soutenir l'EDF de foot, pas besoin de porter le maillot français, il y a une histoire. Les blacks ne portent pas la culture française, c'est une question de fierté nationale ...". Ses propos puaient le "Français et fier de l'être" mélangé à "vous les gars des îles retournez dans votre cocottier". C'est depuis que j'ai du mal avec ce bonhomme.

Pas besoin de s'énerver :drinks

Pourquoi ? Tu n'es pas fier d'être français ? ? ? ? :smile:

Link to comment

Ibanez, un monsieur du rugby mais qui n'a pas réussi à faire gagner la France en CDM.

Pour moi, il a raté la CDM en tant que capitaine (trop assujetti à Laporte) et en tant que joueur ou il m'a deçu par

son niveau de jeu.

Link to comment
Au revoir Ibañez, tes frasques nationalistes en conférence de presse ne nous manqueront pas. Bon vent !

Bof, bof pas brillant ton commentaire. "Tes frasques nationalistes" t'as vu ça où ? C'est pas parce que j'ai la chair de poule quand un stade chante la marseillaise que je suis un facho . :angry::angry::drinks:drinks

Porte nawak !

Ca n'a absolument rien à voir avec le fait de chanter la marseilleise.

Avant le match du centenaire, les All Blacks étaient venu encourage l'EDF de football et ces même blacks portaient le maillot de l'EDF de foot.

S'en est suivi l'invitation d'Ibañez sur le plateau de Stade 2 où il a sorti en gros : "les blacks, c'est les black. Pour soutenir l'EDF de foot, pas besoin de porter le maillot français, il y a une histoire. Les blacks ne portent pas la culture française, c'est une question de fierté nationale ...". Ses propos puaient le "Français et fier de l'être" mélangé à "vous les gars des îles retournez dans votre cocottier". C'est depuis que j'ai du mal avec ce bonhomme.

Pas besoin de s'énerver :drinks

Pourquoi ? Tu n'es pas fier d'être français ? ? ? ? :smile:

D'abord fier d'être citoyen du monde, puis fier d'être européen, et ensuite fier d'être français... mais bon tu dois avoir du mal à comprendre :drinks

Link to comment

Bon joueur et capitaine que j'appréciais beaucoup auparavant :drinks ... et qui m'a beaucoup déçu sur la fin!!! :drinks

Il avait attrapé la "Laportinite aigue"! Ce n'est pas forcément en terme de jeu, mais plutôt dans ses déclarations ou sa sortie pitoyable lors du match pour la troisième place (qui aurait mérité une sanction... :angry: ).

Cela dit, je retiendrai un grand joueur et son capitanat sous l'ère Skréla et Villepreux... :smile: Bravo et bonne continuation à lui!

PS: fier d'être citoyen du monde et fier d'être Toulousain!!! ...........de moins en moins, ces temps-ci, d'être français... :drinks Mais, j'espère que ça reviendra un jour!!! (... en 2012??? :angry: )

:drinks

Link to comment

Les explications d'Ibanez

Le capitaine de l'équipe de France Raphaël Ibanez a officialisé ce jeudi à Dax sa décision d'arrêter sa carrière internationale. Il s'est expliqué dans un discours qu'il avait préparé. Rugbyrama.fr se l'est procuré.

"Je suis honoré d'avoir à mes côtés Gilbert Ponteins, l'actuel président de l'US Dax, qui est à l'origine de son renouveau et de sa remontée dans l'élite et de Jean-Louis Bérot qui reste mon premier président, qui peut-être plus que tout autre dirigeant me connaît par coeur. Je suis très honoré de leur présence. Je dois excuser l'absence de Bernard Lapasset qui a été informé de cette conférence de presse et qui n'a pas pu venir ainsi que Marc Lièvremont qui n'a pu être là.

Si je vous fais face, c'est pour vous dire qu'aujourd'hui, il est temps pour moi de passer à autre chose. Mon parcours avec les Bleus s'arrête maintenant. C'est une décision qui me donne une certaine émotion et je ne l'ai pas prise tout seul. Après cette dernière Coupe du monde, par respect pour le nouvel encadrement qui devait s'installer aux commandes de l'équipe, je n'ai pas cherché à attirer en faisant une déclaration quelconque. Ma démarche a plutôt été de me rendre disponible pour la sélection afin de lui laisser un maximum d'opportunités au moment d'entrer dans sa fonction et notamment de préparer une première compétition officielle, le Tournoi des 6 Nations.

Marc, Emile et moi nous connaissons bien. Nous avons vécu des choses ensemble sur le terrain et j'ai même été leur capitaine en 1999 lors de la Coupe du monde. Et en c'est en toute liberté que je me suis entretenu en début de semaine avec Marc pour évoquer ses intentions, la direction qu'il souhaitait donner à l'équipe et mon avenir international. A l'issue de cette discussion, nous avons convenu que pour moi il était temps de me tourner vers de nouveaux objectifs sans le maillot bleu sur les épaules. Marc souhaite s'engager sur quatre ans avec une équipe jeune qu'il veut construire et s'inscrire dans le projet de la Coupe du monde 2011. C'est un option tout à fait respectable, que je comprends.

Sur un critère purement sportif, je crois être au moins aussi compétitif que les autres. Ce n'est pas vraiment cela qui a joué dans notre décision. Il vous le dira lui-même. Pour lui cette Coupe du monde 2011 et après tout avec son équipe d'entraîneurs, il a été choisi pour ça. Je pense aussi que Marc n'a pas pris en considération, dans sa réflexion, le fait que je n'étais pas loin de franchir la barre des cent sélections. Vous vous demanderez pourquoi ne pas être allé jusque là. C'est un objectif supplémentaire que j'aurais pu accrocher. Je réalise tous les jours que j'ai quatre enfants donc deux garçons et quel que soit le domaine dans lequel ils évolueront, ils connaîtront la réussite pour ajouter deux victoires de plus à notre camp, ce qui fera cent.

Il est temps de remercier tous les entraîneurs nationaux qui avec leur personnalité, leur passion et leur compétence ont fait de moi un joueur de rugby complet toujours soucieux de progresser et d'apprendre : Olivier Saïsset, Christian Lanta, Jean-Claude Skrela et Bernard Laporte qui m'ont aidé à franchir tous les paliers pour faire de moi un sportif de haut niveau. Ils m'ont appris le goût de l'effort, le souci de la perfection et le sens du partage, trois conditions nécessaires pour relever tous les défis auxquels il faut faire face sur le terrain et dans la vie.

J'ai adoré chaque minute passée au sein de l'équipe de France. Avec cette équipe j'ai sûrement connu les émotions les plus incroyables que l'on puisse imaginer. De profondes déceptions mais aussi et surtout des joies immenses et indéfinissables. Chaque match, chaque entraînement restera gravé dans ma mémoire, ainsi que les Tournois, les Grands chelems et les trois Coupes du monde. Dans cette période j'ai connu le doute de 2003 à 2005, mais elle a m'a renforcé dans l'idée que j'allais revenir en sélection. C'est le moment de ma carrière dont je suis le plus fier, car je crois avoir surpris beaucoup de personnes qui n'y croyaient que vaguement, à commencer par Bernard Laporte en personne. Et pour le surprendre, il faut le faire ! Seuls mes proches qui me connaissent y croyaient vraiment. Eux savent les effort que j'ai dû fournir pour retrouver l'équipe de France, le capitanat et aussi devenir le talonneur le plus capé au monde devant mon idole Sean Fitzpatrick.

Cette période coïncide aussi avec mon arrivée aux London Wasps, un grand club dont je suis fier de porter les couleurs et qui m'a permis de remporter un titrer majeur européen. C'était en mai dernier, et l'émotion de mes parents qui étaient présents parmi les 80.000 spectateurs était immense. Avec cette annonce aujourd'hui, je peux vous dire que Ian Mac Geechan et Sean Edwards, mes entraîneurs actuels chez les Wasps, sont un soutien formidable. J'espère que j'aurai assez d'énergie pour leur donner satisfaction. Mon contrat chez les Wasps s'arrête en juin, il sera alors temps d'envisager différentes options. Les Wasps m'ont confirmé leur intention de ne pas me laisser filer en me proposant une année en tant que joueur et en m'intéressant à l'entraînement des avants. Ce qu'ils souhaitent est très clair.

Je sais que le président Lapasset veut m'impliquer dans un projet fédéral à long terme. C'est une très bonne perspective car je suis à un stade de ma carrière où j'ai envie de transmettre de partager mon vécu. Mais pour l'instant je n'ai pas plus de précision de la part de la FFR.

Je voudrais dire toute l'admiration et le respect que j'ai pour tous ces grands joueurs avec qui j'ai évolué. C'est grâce à eux que j'ai pu me construire et m'engager avec passion dans ce sport. Je souhaite à l'équipe de France toute la réussite et le succès possibles dans toutes les compétitions, à commencer par ce prochain Tournoi qu'il faut gagner. A ce nouveau, le jeu est de tout mettre en oeuvre pour gagner. Porter le maillot bleu est un immense honneur. On bonheur magnifique et une vraie responsabilité. J'espère aujourd'hui que ma femme, mes enfants et mes amis sont fiers de moi."

Link to comment
D'abord fier d'être citoyen du monde, puis fier d'être européen, et ensuite fier d'être français... mais bon tu dois avoir du mal à comprendre :smile:

[off topic]

En même temps on peut aussi être fier d'être français avant tout ou bien c'est une tare ?

Moi, je n'ai aucune fierté particulière à être européen, ça veut dire quoi être européen ? Quelle histoire, quelle culture commune ? (à moins que ça ne serve qu'à faire prétexte pour refuser aux turcs d'y entrer ?)

Et citoyen du monde, en dehors du discours convenu, ça veut dire quoi concrêtement ?

Que chacun soit déjà fier d'être un être humain, ce sera bien, ensuite chacun fait comme il veut du moment qu'il ne tape pas sur son voisin... :drinks

[/off topic]

Link to comment
[off topic]

Que chacun soit déjà fier d'être un être humain, ce sera bien, ensuite chacun fait comme il veut du moment qu'il ne tape pas sur son voisin... :angry:

[/off topic]

Encore un qui veut bannir les baffes et les generales dans le rugby... :smile:

:drinks

Link to comment
[off topic]

Que chacun soit déjà fier d'être un être humain, ce sera bien, ensuite chacun fait comme il veut du moment qu'il ne tape pas sur son voisin... :angry:

[/off topic]

Encore un qui veut bannir les baffes et les generales dans le rugby... :smile:

:drinks

:angry:

Ah ça, jamais !!!

Link to comment
D'abord fier d'être citoyen du monde, puis fier d'être européen, et ensuite fier d'être français... mais bon tu dois avoir du mal à comprendre :smile:

[off topic]

En même temps on peut aussi être fier d'être français avant tout ou bien c'est une tare ?

Moi, je n'ai aucune fierté particulière à être européen, ça veut dire quoi être européen ? Quelle histoire, quelle culture commune ? (à moins que ça ne serve qu'à faire prétexte pour refuser aux turcs d'y entrer ?)

Et citoyen du monde, en dehors du discours convenu, ça veut dire quoi concrêtement ?

Que chacun soit déjà fier d'être un être humain, ce sera bien, ensuite chacun fait comme il veut du moment qu'il ne tape pas sur son voisin... :drinks

[/off topic]

[off topic]

Et la fierte d'etre bipede vous en faites quoi

[off topic]

Sinon les expliquations de bagnez ca sent le coup: j'aurais bien continue mais bon les selectionneurs ne veulent pas de moi

donc je prend ma retraite.

D'autrepart gros appel de pied et lechage de bottes pour ses futurs employeurs.

Link to comment
Au revoir Ibañez, tes frasques nationalistes en conférence de presse ne nous manqueront pas. Bon vent !

Bof, bof pas brillant ton commentaire. "Tes frasques nationalistes" t'as vu ça où ? C'est pas parce que j'ai la chair de poule quand un stade chante la marseillaise que je suis un facho . :angry::drinks:drinks:drinks

Porte nawak !

Ca n'a absolument rien à voir avec le fait de chanter la marseilleise.

Avant le match du centenaire, les All Blacks étaient venu encourage l'EDF de football et ces même blacks portaient le maillot de l'EDF de foot.

S'en est suivi l'invitation d'Ibañez sur le plateau de Stade 2 où il a sorti en gros : "les blacks, c'est les black. Pour soutenir l'EDF de foot, pas besoin de porter le maillot français, il y a une histoire. Les blacks ne portent pas la culture française, c'est une question de fierté nationale ...". Ses propos puaient le "Français et fier de l'être" mélangé à "vous les gars des îles retournez dans votre cocottier". C'est depuis que j'ai du mal avec ce bonhomme.

Pas besoin de s'énerver :drinks

Pourquoi ? Tu n'es pas fier d'être français ? ? ? ? :smile:

D'abord fier d'être citoyen du monde, puis fier d'être européen, et ensuite fier d'être français... mais bon tu dois avoir du mal à comprendre :drinks

Je ne sais pas pourquoi, mais toi tu m'en veux. :angry:

Link to comment

C'est rempli de choses condescendantes à en dormir.

Par contre je pense que je vais très vite adopter les nouveaux sélectionneurs, qui n'appelleront pas des joueurs pour leur faire plaisir, mais dans le but de gagner la CdM 2011 (et non le tournoi comme le croit encore Ibanez).

Link to comment
Au revoir Ibañez, tes frasques nationalistes en conférence de presse ne nous manqueront pas. Bon vent !

Bof, bof pas brillant ton commentaire. "Tes frasques nationalistes" t'as vu ça où ? C'est pas parce que j'ai la chair de poule quand un stade chante la marseillaise que je suis un facho . :angry::drinks:drinks:drinks

Porte nawak !

Ca n'a absolument rien à voir avec le fait de chanter la marseilleise.

Avant le match du centenaire, les All Blacks étaient venu encourage l'EDF de football et ces même blacks portaient le maillot de l'EDF de foot.

S'en est suivi l'invitation d'Ibañez sur le plateau de Stade 2 où il a sorti en gros : "les blacks, c'est les black. Pour soutenir l'EDF de foot, pas besoin de porter le maillot français, il y a une histoire. Les blacks ne portent pas la culture française, c'est une question de fierté nationale ...". Ses propos puaient le "Français et fier de l'être" mélangé à "vous les gars des îles retournez dans votre cocottier". C'est depuis que j'ai du mal avec ce bonhomme.

Pas besoin de s'énerver :drinks

Pourquoi ? Tu n'es pas fier d'être français ? ? ? ? :smile:

D'abord fier d'être citoyen du monde, puis fier d'être européen, et ensuite fier d'être français... mais bon tu dois avoir du mal à comprendre :drinks

Je ne sais pas pourquoi, mais toi tu m'en veux. :angry:

Je ne t'en veux pas du tout ! Je répondais juste à ton post en faisant référence à tes valeurs (que tu n'as jamais cachées). That's all!

Link to comment

Ha ! La politique dans le sport, elle pourrie même les forums. Tu sais j'encourage mon équipe comme n'importe lequel d'entre-vous. Fier d'être toulousain. :smile:

Link to comment

Tiens en signe de bonne volonté, je change d'avatar ............................ j'espère que cela a fonctionné. :smile:

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...