Jump to content

Le Journal Des Demies


Parigot

Recommended Posts

J'ouvre un topic sur l'actualité des demies

On commence avec roro:

Aurélien Rougerie juge que Perpignan, l'adversaire des Clermontois en demi-finale samedi à Marseille, est une «équipe complète» qui sera redoutable à battre. L'ailier et capitaine de l'ASM considère que son équipe, qui se prépare cette semaine dans «le sérieux et la sérénité», a su se remotiver à temps lors de la dernière journée.

« Aurélien Rougerie, quel est le programme du groupe clermontois avant votre demi-finale de samedi contre Perpignan au stade Vélodrome ?

Le même qu'à l'habitude. Nous allons nous entraîner normalement avec un jour off jeudi. Nous partirons vendredi pour Marseille.

Vous aviez marqué un essai décisif contre Toulouse l'an dernier à ce même stade des demi-finales qui est resté dans les mémoires. Est-ce-que vous pensez que cela se jouera aussi cette fois sur un tel coup de dés ?

Certainement. Car, dans notre match comme dans l'autre, les quatre équipes ont des atouts à faire valoir. Et donc cela se jouera très vraisemblablement sur des détails.

Un mot sur votre adversaire, Perpignan. Que craignez-vous particulièrement chez les Catalans ?

A peu près tout ! C'est une équipe complète. Aussi bien devant que derrière. Ils jouent aussi bien à la main qu'au pied. Je ne sais pas si une équipe avertie en vaut deux mais, en tout cas, l'ASM va essayer de les contrer partout où nous le pourrons. Mais nous ne devrons jamais relâcher notre vigilance car ils ont, je le répète, des armes de premier choix.

Comment jugez-vous la dernière sortie de votre équipe, qui en écrasant Dax, a semblé se retrouver après deux matches plutôt inquiétants soldés par deux défaites ?

On avait envie de mettre du rythme. C'est ce qu'on s'est dit à la mi-temps alors que le résultat était acquis. On ne voulait pas tomber dans la facilité et l'insuffisance lors de la seconde période. C'est le point positif car on a réussi à marquer encore plus d'essais. Mais il faut tout de même relativiser, Dax n'avait plus rien à aller chercher. Ce sera une autre paire de manches samedi.

Votre groupe, où en est-il au niveau de l'envie et de la motivation, sachant, et on vous le répète en permanence, que le titre vous échappe depuis toujours, à l'image de cette finale perdue d'extrême justesse l'an dernier ?

Déjà, il y a une demi-finale à jouer, cela suffit en soi à se motiver. Car dans une carrière on n'est pas sûr d'en jouer des quantités. Je le sais puisque j'avais fait une demi-finale puis après je n'en avais plus disputé pendant quatre ans. L'ambiance est très bonne dans le groupe. On se referme un peu sur nous-mêmes pour se protéger. On va j'en suis sûr vivre très bien cette semaine. Dans le sérieux et la sérénité qui s'impose.

Un pronostic, Toulouse ou Paris dans l'autre demie ?

Difficile. Ce sont deux équipes qui sont très bonnes et qui ont du rugby. Franchement je n'ai pas de pronostic. »

Propos recueillis par Philippe VERNEAUX

Link to comment

Gros combat devant samedi contre le huit catalan, si on arrive à les tenir en mélée fermée et à intervenir rapidement sur les zones de ruck pour un déblayage efficace, on pourra peut etre mettre notre jeu en place.

S'ils sont plus vifs que nous sur ces zones et qu'ils arrivent a contrarier les sorties de balles, ca risque d'etre tres compliqué.

J'espére en tout cas que l'on va jouer et qu'on ne fera pas preuve de retenue dans le jeu.

Link to comment

Et ben, il se lache Rougerie dans cette interview !! :smile:

Bon, je résume :

"Les 4 équipes ont de grosses qualité, les matchs vont se jouer sur des détails.

L'USAP est une trés bonne équipe, trés complete. Il faudra être trés serieux et vigilant. Dax fut un trés bon match mais l'USAP, ce sera autre chose.

Il faut jouer la demi avant de penser à la finale."

Et ben, quel provocateur, il n'a pas peur d'en dire un peu trop !!!

:clover:

C'est quand même plus rigolo les interviews de Guitou et Maxou... :P

Edited by Gabi
Link to comment
Parigot tête de veau
Bon, en exclusivité, voilà une première photo de la Demi.

752.jpg

:clover:

More! More!

Link to comment
Soixante-siX
Un mot sur votre adversaire, Perpignan. Que craignez-vous particulièrement chez les Catalans ?

A peu près tout ! C'est une équipe complète. Aussi bien devant que derrière. Ils jouent aussi bien à la main qu'au pied. Je ne sais pas si une équipe avertie en vaut deux mais, en tout cas, l'ASM va essayer de les contrer partout où nous le pourrons. Mais nous ne devrons jamais relâcher notre vigilance car ils ont, je le répète, des armes de premier choix.

:blink:

:clover::smile::P:sorcerer::sorcerer:

Link to comment
Et ben, il se lache Rougerie dans cette interview !! :P

Bon, je résume :

"Les 4 équipes ont de grosses qualité, les matchs vont se jouer sur des détails.

L'USAP est une trés bonne équipe, trés complete. Il faudra être trés serieux et vigilant. Dax fut un trés bon match mais l'USAP, ce sera autre chose.

Il faut jouer la demi avant de penser à la finale."

Et ben, quel provocateur, il n'a pas peur d'en dire un peu trop !!!

:clover:

C'est quand même plus rigolo les interviews de Guitou et Maxou... :sorcerer:

c'est sur guitou aurait dit

"les 3 autres équipes ont d'énormes qualités, pour ce match y'aura pas de suspense.

Le SF est une trop bonne équipe pour nous, trop compléte. il nous faudra etre digne dans la défaite. Tout comme dax la semaine dernière, nous allons certainement connaitre une défaite historique.

On ne pense déja plus a cette demi alors la finale, les joueurs vont se reposer pour préparer la saison prochaine et essayer de se qualifier pour le bouclier européen"

:smile:

Link to comment
Un mot sur votre adversaire, Perpignan. Que craignez-vous particulièrement chez les Catalans ?

A peu près tout ! C'est une équipe complète. Aussi bien devant que derrière. Ils jouent aussi bien à la main qu'au pied. Je ne sais pas si une équipe avertie en vaut deux mais, en tout cas, l'ASM va essayer de les contrer partout où nous le pourrons. Mais nous ne devrons jamais relâcher notre vigilance car ils ont, je le répète, des armes de premier choix.

:blink:

:clover::smile::P:sorcerer::sorcerer:

Ben, on a la un summum d'interview langue de bois.

Il ne peut pas dire la vérité genre : "bon, entre l'usap et l'asm, normallement, y'a pas photo. C'est une équipe trés incomplete qui on des arrieres et un jeu à la main bien inférieure à nous." :blink:

Link to comment
Et ben, il se lache Rougerie dans cette interview !! :sorcerer:

Bon, je résume :

"Les 4 équipes ont de grosses qualité, les matchs vont se jouer sur des détails.

L'USAP est une trés bonne équipe, trés complete. Il faudra être trés serieux et vigilant. Dax fut un trés bon match mais l'USAP, ce sera autre chose.

Il faut jouer la demi avant de penser à la finale."

Et ben, quel provocateur, il n'a pas peur d'en dire un peu trop !!!

:clover:

C'est quand même plus rigolo les interviews de Guitou et Maxou... :blink:

c'est sur guitou aurait dit

"les 3 autres équipes ont d'énormes qualités, pour ce match y'aura pas de suspense.

Le SF est une trop bonne équipe pour nous, trop compléte. il nous faudra etre digne dans la défaite. Tout comme dax la semaine dernière, nous allons certainement connaitre une défaite historique.

On ne pense déja plus a cette demi alors la finale, les joueurs vont se reposer pour préparer la saison prochaine et essayer de se qualifier pour le bouclier européen"

:smile:

Ben oui, exactement !!

C'est quand même plus drole. :P

Il aurait peut etre aussi balancé 2 ou 3 piques sur Maxou qui aurait fait le tour des forums.

Par exemple : "Malgré le statut de favori du SF, champion de france en titre, qui devrait normallement nous mettre 40 pts, on sait qu'on pourra compter sur le public qui sera derriere nous. Le stade sera rouge et noir et ca pourra nous aider à ne pas être ridicule. Et oui, c'est plus difficile de remplir le stade quand on a pas Jennifer ou les vachettes à présenter avant le match."

Ou un truc du genre... :sorcerer:

Edited by Gabi
Link to comment
Un mot sur votre adversaire, Perpignan. Que craignez-vous particulièrement chez les Catalans ?

A peu près tout ! C'est une équipe complète. Aussi bien devant que derrière. Ils jouent aussi bien à la main qu'au pied. Je ne sais pas si une équipe avertie en vaut deux mais, en tout cas, l'ASM va essayer de les contrer partout où nous le pourrons. Mais nous ne devrons jamais relâcher notre vigilance car ils ont, je le répète, des armes de premier choix.

:blink:

:clover::smile::P:sorcerer::sorcerer:

Ben, on a la un summum d'interview langue de bois.

Il ne peut pas dire la vérité genre : "bon, entre l'usap et l'asm, normallement, y'a pas photo. C'est une équipe trés incomplete qui on des arrieres et un jeu à la main bien inférieure à nous." :blink:

mais non, mais non, il aurait pu rajouter, "la chose la plus à craindre est que marty ait retrouvé son niveau de la coupe du monde" :blink:

Link to comment
Un mot sur votre adversaire, Perpignan. Que craignez-vous particulièrement chez les Catalans ?

A peu près tout ! C'est une équipe complète. Aussi bien devant que derrière. Ils jouent aussi bien à la main qu'au pied. Je ne sais pas si une équipe avertie en vaut deux mais, en tout cas, l'ASM va essayer de les contrer partout où nous le pourrons. Mais nous ne devrons jamais relâcher notre vigilance car ils ont, je le répète, des armes de premier choix.

:blink:

:clover::smile::P:sorcerer::sorcerer:

Ben, on a la un summum d'interview langue de bois.

Il ne peut pas dire la vérité genre : "bon, entre l'usap et l'asm, normallement, y'a pas photo. C'est une équipe trés incomplete qui on des arrieres et un jeu à la main bien inférieure à nous." :blink:

mais non, mais non, il aurait pu rajouter, "la chose la plus à craindre est que marty ait retrouvé son niveau de la coupe du monde" :blink:

:lol:

Link to comment
Un mot sur votre adversaire, Perpignan. Que craignez-vous particulièrement chez les Catalans ?

A peu près tout ! C'est une équipe complète. Aussi bien devant que derrière. Ils jouent aussi bien à la main qu'au pied. Je ne sais pas si une équipe avertie en vaut deux mais, en tout cas, l'ASM va essayer de les contrer partout où nous le pourrons. Mais nous ne devrons jamais relâcher notre vigilance car ils ont, je le répète, des armes de premier choix.

:blink:

:clover::smile::P:sorcerer::sorcerer:

Ben, on a la un summum d'interview langue de bois.

Il ne peut pas dire la vérité genre : "bon, entre l'usap et l'asm, normallement, y'a pas photo. C'est une équipe trés incomplete qui on des arrieres et un jeu à la main bien inférieure à nous." :blink:

Et pourquoi il ne pourrait pas dire la vérité ?! :blink:

Link to comment

La LNR a communiqué mardi les noms des arbitres des demi-finales. Franck Maciello sera au sifflet de Toulouse-Paris. Il sera assisté Jean-Christophe Gastou et Akim Hadj Bachir. Christophe Berdos dirigera la demie de Marseille Clermont-Usap et à la touche David Rosich et Bruno Bessot.

Link to comment
Mamzelle-Toulousaine
... Parce qu'il y a que la vérité qui blesse ! :sorcerer: :sleep:

Bon tu te connectes oui ou m*rde ? :sorcerer:

Ouiii c'est bon je suis là Louiz, mais maintenant, c'est toi qui m'abandonne, vu que tu pars avec ton cher Byron ! :stuart:

:shaun:

Link to comment

Marconnet sera le capitaine du SF.

Info entendue sur Sud Radio (bien que je ne vois pas trop où se situe l'interet de cette info.... :sorcerer: )

Link to comment
Marconnet sera le capitaine du SF.

Info entendue sur Sud Radio (bien que je ne vois pas trop où se situe l'interet de cette info.... :sorcerer: )

l'intérêt c'est que c'est un avant qui est capitaine .. on voit où le match va se situer ...

Link to comment
Je ne sais pas. Qui était capitaine cette saison au SF?

Roncero, Marconnet, Blin, Rabadan, Szarzewski, Dominici, Hernandez, Papé, Glas et j'en oublie sûrement.

Link to comment

Rugby - Top 14 - Galthié : «Ce sont mes joueurs»

Au beau milieu de leur stage préparatoire à la demi-finale qu'ils vont disputer à Bordeaux contre Toulouse dimanche, les Parisiens - joueurs, entraîneurs et président - ont mercredi, entre humour et émotion, livré leurs sentiments sur l'événement mais aussi sur d'autres sujets. Fabien Galthié, dont le départ du club est programmé à la fin de la saison, a souvent été au centre des débats. Son président Max Guazzini a d'ailleurs évoqué la possibilité d'un retour aux affaires de son entraîneur «...dans deux ou trois ans. Chez nous ou ailleurs.»

Sylvain Marconnet, le pilier historique du club parisien, bombardé capitaine, affichait sa joie de porter le brassard : «C'est un honneur. Je suis très fier d'être capitaine dimanche, pour la demi-finale, et j'espère pour la finale. » Une promotion que son entraîneur Fabien Galthié a tenu à souligner : «Il est capitaine parce que c'est un grand joueur. Qu('il est le plus ancien au club. Et puis il a un truc en plus. Il a connu de près le trou noir, la blessure grave. Un joueur qui est passé par là est toujours plus fort.» Au sujet de l'opposition toulousaine, Fabien Galthié est sûr que rien ne ressemble aux rendez-vous précédents : «Face à cette équipe extraordinaire qu'est Toulouse, même si elle a perdu la finale de Coupe d'Europe, ce sera un match différent de ceux de la saison régulière, c'est clair. L'intensité dramatique, l'enjeu, la pression. Ce sera comme un jeu d'échecs.» L'avis de Marconnet ne différait pas, l'espérance pointait en plus : «Depuis dix ans, le rugby français est marqué par nos rendez-vous au sommet avec le Stade Toulousain. J'espère que celui-ci nous sourira.»

Puis vint la question posée à l'entraîneur concernant son propre avenir. «Sur un plan personnel, Fabien, est-ce que vous vous dites : Est-ce que ça peut-être votre dernier match ?» Réponse : «Oui, il y a deux possibilités en fait (sourire). On voit le côté positif des choses et le côté négatif. Cela fait partie du jeu.»Puis, le coach sa faisait tout à coup plus sérieux, son propre discours le faisait passer du sourire à un phrasé soudain rompu par des trémolos : «Mais ce qui est le plus dur, c'est pour les joueurs. Il y en a qui vont jouer (Galthié et Landreau ont produit une liste de 26 pour le match de dimanche), il y en a qui vont être remplaçants, c'est une première frustration, et puis ceux qui ne seront même pas sur la feuille de match. Et enfin, des cas particulier comme celui de Pascal Papé, qui s'est blessé lundi tout seul sur une touche à l'entraînement. Voilà, ce sont des joueurs que je connais bien. Cela fait quatre ans que je les entraîne (s'interrompant, une petite larme au coin de l'oeil)... Je suis ému, vous voyez !»

Galthié au bord des larmes

Toujours sur une question portant sur son avenir (il a annoncé il y a plusieurs semaines qu'il quittait le club à l'issue de la saison), Galthié s'apprêtait à répondre, quand son président Max Guazzini lui coupait presque la parole : «A mon avis, c'est différent (d'arrêter d'entraîner). Un joueur, il sait qu'il ne rejouera plus quand il s'arrête. Un entraîneur, Fabien, qui sait s'il ne reviendra pas dans deux ou trois ans. Chez nous ou ailleurs.» Max Guazzini ne pouvait ensuite s'empêcher, comme souvent par le passé, d'entretenir les braises allumées chaque année par l'affrontement entre le Stade Toulousain et le Stade Français. Parlant des Toulousains : «Ils entretiennent des petites polémiques, ils ont besoin de se motiver contre nous. Cette fois, ils ont raconté l'histoire qu'on avait choisi notre adversaire en demi-finale (le perdant de Perpignan-Toulouse lors de la dernière journée affrontait Toulouse et évitait Clermont). Mais franchement, d'affronter l'un ou l'autre (Clermont ou Toulouse, on s'en foutait complètement ! La preuve, c'est qu'on a perdu ce match (A Aimé-Giral, 19-22) alors que l'on sait tous que le 3e ligne de l'USAP a aplati l'essai de la victoire catalane sur le dos de Pierre Rabadan ! Nos adversaires le savent comme nous le savons ! On n'a donc pas choisi quoi que ce soit. Mais après tout, si ça peut être un motif de motivation, pourquoi pas ? D'ailleurs le Stade Français ne calcule jamais.»Le groupe des 26 parisiens retenus pour la demi-finale de Bordeaux contre Toulouse:

Arrières: Bergamasco Mi., Corleto, Saubade, Dominici, Bousses, Glas, Liebenberg, Hernandez, Beauxis, Albouy, Fillol.

Avants: Parisse, Burban, Martin, Bergamasco Ma., Taylor, Rabadan, Marchois, Du Plooy, Milton, Montanella, Roncero, Marconnet (cap), Blin, Szarzewski, Attoub.

Link to comment

Ah quand même !! C'est pas trop tot !!

Et ben, il attend le milieu de la semaine maintenant pour mettre un tacle au ST le Maxou ?

Il vieillit Max, il vieillit... :sorcerer:

Link to comment
Parigot tête de veau
Ah quand même !! C'est pas trop tot !!

Et ben, il attend le milieu de la semaine maintenant pour mettre un tacle au ST le Maxou ?

Il vieillit Max, il vieillit... :sorcerer:

En plus il dit une bêtise gagner ou perdre avec le bonus défensif revenait au même.

Ce qui est marrant c'est que les Montferrandais disent aussi que l'USAP a choisi de jouer contre eux.

Link to comment
Ah quand même !! C'est pas trop tot !!

Et ben, il attend le milieu de la semaine maintenant pour mettre un tacle au ST le Maxou ?

Il vieillit Max, il vieillit... :sorcerer:

En plus il dit une bêtise gagner ou perdre avec le bonus défensif revenait au même.

Ce qui est marrant c'est que les Montferrandais disent aussi que l'USAP a choisi de jouer contre eux.

Ouais, j'ai vu l'interview de Cotter. Il se sent sous-estimé voire humilié car l'USAP aurait choisi de jouer contre eux... :sleep:

Si tout le monde utilise les mêmes ficelles, ca va plus marcher. :sorcerer:

Link to comment
Ah quand même !! C'est pas trop tot !!

Et ben, il attend le milieu de la semaine maintenant pour mettre un tacle au ST le Maxou ?

Il vieillit Max, il vieillit... :sorcerer:

En plus il dit une bêtise gagner ou perdre avec le bonus défensif revenait au même.

Ce qui est marrant c'est que les Montferrandais disent aussi que l'USAP a choisi de jouer contre eux.

Ouais, j'ai vu l'interview de Cotter. Il se sent sous-estimé voire humilié car l'USAP aurait choisi de jouer contre eux... :sleep:

Si tout le monde utilise les mêmes ficelles, ca va plus marcher. :sorcerer:

ST toujours copié .... jamais imité ! :shaun:

Link to comment

ASM : groupe de 24 joueurs pour la demi-finale de samedi...

Avants : Emmanuelli, Domingo, Zirakashvili, Ledesma, Smit, Cudmore, Samson, Privat, Jacquet, Audebert, Bonnaire, Vermeulen, Broomhall.

Arrières : Mignoni, Senio, James, Baï, Canale, Joubert, Nalaga, Baby, Malzieu, Rougerie, Floch.

il ne manque que Scelzo

Choix à faire entre Samson et Jacquet

derrière c'est plus flou selon la stratégie de Cotter (Malzieu, Floch ou un centre hors du groupe..)

Link to comment
ASM : groupe de 24 joueurs pour la demi-finale de samedi...

Avants : Emmanuelli, Domingo, Zirakashvili, Ledesma, Smit, Cudmore, Samson, Privat, Jacquet, Audebert, Bonnaire, Vermeulen, Broomhall.

Arrières : Mignoni, Senio, James, Baï, Canale, Joubert, Nalaga, Baby, Malzieu, Rougerie, Floch.

il ne manque que Scelzo

Choix à faire entre Samson et Jacquet

derrière c'est plus flou selon la stratégie de Cotter (Malzieu, Floch ou un centre hors du groupe..)

Tiens, Canale et Joubert sont là. Cotter est quand même un petit joueur par rapport à Guytou, il aurait pu attendre une heure avant le coup d'envoi pour les dévoiler...

Link to comment
ASM : groupe de 24 joueurs pour la demi-finale de samedi...

Avants : Emmanuelli, Domingo, Zirakashvili, Ledesma, Smit, Cudmore, Samson, Privat, Jacquet, Audebert, Bonnaire, Vermeulen, Broomhall.

Arrières : Mignoni, Senio, James, Baï, Canale, Joubert, Nalaga, Baby, Malzieu, Rougerie, Floch.

il ne manque que Scelzo

Choix à faire entre Samson et Jacquet

derrière c'est plus flou selon la stratégie de Cotter (Malzieu, Floch ou un centre hors du groupe..)

Tiens, Canale et Joubert sont là. Cotter est quand même un petit joueur par rapport à Guytou, il aurait pu attendre une heure avant le coup d'envoi pour les dévoiler...

Cotter a encore beaucoup de chemin avant d'égaler Noves dans ce domaine !! :sorcerer:

Link to comment
Cotter a encore beaucoup de chemin avant d'égaler Noves dans ce domaine !! :sorcerer:

oui... mais il apprend vite :sorcerer:

Link to comment

D'après l'indépendant Zirakashvili sera forfait , si c'est confirmé encore une grosse perte pour L'ASM décidément les 4 clubs n'auront pas été épargné des blessures dommage dommage quand même ... Calendrier de M....

Si on rajoute a cela Sclezo et Shvelidze ca fait pas mal quand même , la première ressemblerait a quoi dans ce cas la :smile:

On aura jamais eu des matchs avec les " vrais " équipe cette année quand même aucune des 4 équipes pourra alignés son équipe dite " type "

Masi bon information a confirmé quand même , voici le lien

http://www.lindependant.com/articles/2008/...li-forfait.php5

Edited by Glorin
Link to comment
D'après l'indépendant Zirakashvili sera forfait , si c'est confirmé encore une grosse perte pour L'ASM décidément les 4 clubs n'auront pas été épargné des blessures dommage dommage quand même ... Calendrier de M....

Si on rajoute a cela Sclezo et Shvelidze ca fait pas mal quand même , la première ressemblerait a quoi dans ce cas la :smile:

On aura jamais eu des matchs avec les " vrais " équipe cette année quand même aucune des 4 équipes pourra alignés son équipe dite " type "

Masi bon information a confirmé quand même , voici le lien

http://www.lindependant.com/articles/2008/...li-forfait.php5

Fichtre !! ça serait une sacrée "bonne" nouvelle pour l' USAP .. qui appuierait là où ça fait mal .....

un peu pareil avec nous, si Servat est forfait !

Link to comment

Basualdo et Lacombe feront le boulot...

L'ASM a tout de même perdu Shvelidz+Sczelo et si ils perdent Zirakshvili, ils jouent avec Domingo et Emmanueli,non?

Edit : Ca serait ca, avec Smit sur le banc pour remplacer en pilier avec surement Lozupone sur le banc...je la sens très mal cette demi pour l'ASM...je parie gros sur l'USAP :smile:

Edited by Tomhax
Link to comment
D'après l'indépendant Zirakashvili sera forfait , si c'est confirmé encore une grosse perte pour L'ASM décidément les 4 clubs n'auront pas été épargné des blessures dommage dommage quand même ... Calendrier de M....

Si on rajoute a cela Sclezo et Shvelidze ca fait pas mal quand même , la première ressemblerait a quoi dans ce cas la :smile:

On aura jamais eu des matchs avec les " vrais " équipe cette année quand même aucune des 4 équipes pourra alignés son équipe dite " type "

Masi bon information a confirmé quand même , voici le lien

http://www.lindependant.com/articles/2008/...li-forfait.php5

Zirak comme tu dis a confirmer.

Mais Shvelidze, n'est pas blessé, pas de souci pour lui. Et il reste Smit

Link to comment
Parigot_Paris
D'après l'indépendant Zirakashvili sera forfait , si c'est confirmé encore une grosse perte pour L'ASM décidément les 4 clubs n'auront pas été épargné des blessures dommage dommage quand même ... Calendrier de M....

Si on rajoute a cela Sclezo et Shvelidze ca fait pas mal quand même , la première ressemblerait a quoi dans ce cas la :smile:

On aura jamais eu des matchs avec les " vrais " équipe cette année quand même aucune des 4 équipes pourra alignés son équipe dite " type "

Masi bon information a confirmé quand même , voici le lien

http://www.lindependant.com/articles/2008/...li-forfait.php5

Zirak comme tu dis a confirmer.

Mais Shvelidze, n'est pas blessé, pas de souci pour lui. Et il reste Smit

Au passage, je ne comprends pas pourquoi Smit n'est pas un premier choix. Quand il rentre il est bon, non ?

Link to comment
D'après l'indépendant Zirakashvili sera forfait , si c'est confirmé encore une grosse perte pour L'ASM décidément les 4 clubs n'auront pas été épargné des blessures dommage dommage quand même ... Calendrier de M....

Si on rajoute a cela Sclezo et Shvelidze ca fait pas mal quand même , la première ressemblerait a quoi dans ce cas la :smile:

On aura jamais eu des matchs avec les " vrais " équipe cette année quand même aucune des 4 équipes pourra alignés son équipe dite " type "

Masi bon information a confirmé quand même , voici le lien

http://www.lindependant.com/articles/2008/...li-forfait.php5

Zirak comme tu dis a confirmer.

Mais Shvelidze, n'est pas blessé, pas de souci pour lui. Et il reste Smit

Ok pour Shvelidze autant pour moi mais il me semble qu'il ne soit pas dans les liste de Vern Cotter Non ?

Link to comment
Guest yellow submarine
D'après l'indépendant Zirakashvili sera forfait , si c'est confirmé encore une grosse perte pour L'ASM décidément les 4 clubs n'auront pas été épargné des blessures dommage dommage quand même ... Calendrier de M....

Si on rajoute a cela Sclezo et Shvelidze ca fait pas mal quand même , la première ressemblerait a quoi dans ce cas la :smile:

On aura jamais eu des matchs avec les " vrais " équipe cette année quand même aucune des 4 équipes pourra alignés son équipe dite " type "

Masi bon information a confirmé quand même , voici le lien

http://www.lindependant.com/articles/2008/...li-forfait.php5

Zirak comme tu dis a confirmer.

Mais Shvelidze, n'est pas blessé, pas de souci pour lui. Et il reste Smit

Ok pour Shvelidze autant pour moi mais il me semble qu'il ne soit pas dans les liste de Vern Cotter Non ?

Link to comment
Guest yellow submarine

INTOX.

Zirakashvilli est ok. Il court bien pour un bléssé... mdr :smile:

Yen a qui rêvent.

Smit, Svelidze et Domingo sont là de toute façon.

La mêlée usapiste n'a qu-à bien se tenir, le monstre a seize pattes ne reculera pas j'en ai peur.

Link to comment
Mamzelle-Toulousaine

Interview de Guy Novès

De justesse (un point au classement), vous affrontez le Stade Français (3e) et non Perpignan (4e); que vous inspire cette opposition ?

"En jouant son match à Perpignan (défaite 23-19), je pense que le Stade Français a voulu nous rencontrer. J'imagine que pour eux c'est un bonheur. Ils sont confiants, comme nous, avec l'état d'esprit de la gagne qui caractérise les équipes à ce stade de la compétition. Pour notre part, le Stade Français c'est un match qu'il faut gagner, au même titre que si cela avait été Biarritz, Castres, l'USAP ou Clermont".

Quel type de demi-finale peut-on prédire ?

"Un match de phase finale est très particulier. Soit c'est un match indécis jusqu'au bout avec un détail qui fait la différence, soit le score grossit quand l'autre équipe lâche. Les Parisiens ont eu des problèmes d'effectif dûs à des blessures en début de saison. Mais ils récupèrent tous leurs blessés, alors que nous laissons sur la touche Vincent Clerc, Clément Poitrenaud et peut-être William Servat, Thierry Dusautoir et Cédric Heymans qui ne sont pas encore fixés sur leur participation".

Vos joueurs ont-ils digéré, récupéré de l'échec en Coupe d'Europe ?

"La fatigue psychologique et physique engendrée par ces matches éliminatoires doit être évacuée. On a eu la chance cette année d'avoir plusieurs semaines de faible pression après la finale européenne, en raison des points qu'on avait engrangés pour la qualification pour les demies. J'ai en mémoire la finale perdue contre les Wasps (2004) et d'être obligé le mercredi suivant de jouer un match important à Biarritz. Là, on a joué à Brive et Perpignan sans pression. Maintenant, on est vraiment revenu dans le championnat".

Dans quel état est le Stade, après une saison éprouvante, menée sur deux fronts jusqu'au bout ?

"On a pu récupérer une semaine normale de travail, ce qui nous arrive très peu. Gérer une saison aujourd'hui en espérant que les joueurs seront en forme en mai, cela serait possible s'il n'y avait que le championnat. Mais il faut être en forme toute l'année car il y a la saison internationale des sélectionnés, la Coupe d'Europe et le Top 14. Biarritz et le Stade Français, qui ont été plusieurs fois champions de France ces dernières années, donneraient un titre national pour un titre européen, quand on voit le parcours qu'on nous impose pour y arriver. Aussi il faut parfois +lâcher+ certains matches pour gérer tout cela. J'espère que l'on aura retrouvé pour cette demi-finale un Stade Toulousain avec son vrai visage".

La riche histoire des confrontations en phases finales entre +les Stades+ pourrait amener à voir Paris en "bête noire" ou "ennemi intime" de Toulouse...

"Le Stade Français n'est pas notre ennemi, ce seront nos adversaires. C'est un club que nous respectons. Au niveau des joueurs, de l'encadrement, on se connaît parfaitement. Nous avons gagné une finale de Coupe d'Europe contre eux (18-12 en 2005), ils auraient pu la gagner autant que nous. On est dans le milieu professionnel, chaque équipe fera le maximum pour assurer un succès. Le vaincu souhaitera bonne chance au vainqueur. Mais nous sommes sur nos gardes, car ils sont capables de nous battre, trop souvent à mon goût".

C'est du 100% Guytou ça, genre : nous nous méfions des avdersaires, comme ça on dit pas trop vite qu'on peut gagner ! :smile: :smile:

Link to comment
bode miller63
D'après l'indépendant Zirakashvili sera forfait , si c'est confirmé encore une grosse perte pour L'ASM décidément les 4 clubs n'auront pas été épargné des blessures dommage dommage quand même ... Calendrier de M....

Si on rajoute a cela Sclezo et Shvelidze ca fait pas mal quand même , la première ressemblerait a quoi dans ce cas la :smile:

On aura jamais eu des matchs avec les " vrais " équipe cette année quand même aucune des 4 équipes pourra alignés son équipe dite " type "

Masi bon information a confirmé quand même , voici le lien

http://www.lindependant.com/articles/2008/...li-forfait.php5

Zirak comme tu dis a confirmer.

Mais Shvelidze, n'est pas blessé, pas de souci pour lui. Et il reste Smit

Ok pour Shvelidze autant pour moi mais il me semble qu'il ne soit pas dans les liste de Vern Cotter Non ?

c'est pour cela que zirak n'ait pas du tout blessé mais bon l'indépendent peut rever :smile:

Link to comment

J'adore. :smile:

Dans la confrérie des piliers, il y a les bavards et les taiseux. Sylvain Marconnet est des premiers, utilisant la parole pour déstabiliser ses rivaux. Daan Human, son vis-à-vis dimanche, est un homme de peu de mots, mais pas moins redoutable.

LA LÉGENDE RACONTE qu’un jour de match il avait tellement parlé à son vis-à-vis qu’à la mi-temps l’entraîneur adverse fut contraint de sortir son jeune pilier, totalement déstabilisé et vidé mentalement. L’histoire confirme que le jeune Sylvain Marconnet, fraîchement débarqué au Stade Français et élevé dans la confrérie des première-ligne au contact des fameux Rapetou, a vite appris que le verbe peut être une arme redoutable sur les terrains de rugby. Qui ne connaît pas l’anecdote de la finale 1998 opposant le Stade Français à Perpignan ? En plein ma t c h , le Perpignanais De Besombes, tout juste sélectionné pour la tournée des Bleus en Argentine et aux Fidji, est décollé du sol par la pression du pack parisien. « Viens, on t’emmène en Argentine », lui souffle alors Serge Simon. À quelques centimètres, le jeune Marconnet, qui pousse à droite, enregistre… Quand on côtoie au quotidien Simon et Moscato, qu’on entend souvent le duo brancher les adversaires mis à mal en mêlée et user de formules savoureuses – « T’habites où, on te dépose… » –, on apprend vite la leçon.

Dix ans plus tard, Sylvain Marconnet, capitaine du Stade Français, 71 sélections en équipe de France dans le rétroviseur, est devenu un maître en la matière même s’il est réticent à évoquer le sujet. « Cette image, j’en joue un peu, admet l’intéressé. Mais c’était plus vrai à une époque. Je branchais, je provoquais. Ça correspondait à ma puberté, entre vingt-cinq et trente ans, ironise-t-il. Mais, aujourd’hui, je l’ai misen veilleuse. Depuis ma blessure avant la Coupe dumonde, je suis loin du niveau physique que j’aimerais avoir, alors… Puis, avec le capitanat, j’ai un devoir d’exemplarité.» Marconnet est donc une « grande bouche ». « Il a surtout une grande bouche en dehors du terrain, précise Pierre Rabadan, son fidèle coéquipier. Sylvain, parler, c’est son truc. Il ne fait que ça, c’est sa vie. Pourtant, il ne donne pas cette impression au grand public. » Marconnet à nouveau : « J’ai le verbe facile dans le collectif. J’aime brancher, animer. Des grandes bouches, dans le vestiaire, il y en a dans différents domaines : Glas, “Domi” (Dominici) et plein d’autres chez nous. En fait, il n’y a que Juan (Hernandez) qui ne parle pas. Lui, c’est une carpe. » Il reste que Marconnet prolonge la discussion sur le terrain. Et, pour se permettre de charrier, il faut avant tout remplir son rôle de joueur. Ce qui est son cas, selon Yannick Bru : « Sylvain est avant tout connu parce qu’il est un excellent spécialiste du poste de pilier. » L’entraîneur des avants du Stade Toulousain, futur adversaire de Paris, confirme évidemment que l’homme a du caractère et est un beau parleur. « Il est bavard, c’est vrai. »

Il reste que ces forçats de la mêlée et du combat d’avants font preuve de pudeur quant au contenu des échanges verbaux. « Ça me gêne de parler de ça », élude le capitaine parisien. Interrogé sur le sujet, Laurent Emmanuelli, le pilier clermontois qu’une vieille complicité unit à Marconnet, raconte. «Sylvain, je le côtoyais chez les jeunes en sélection des Alpes. Gamin, il branchait déjà, c’était un trait fort de sa personnalité. Moi qui venait de Toulon, où il y avait aussi pas mal de grandes bouches, ça m’amusait de voir qu’ailleurs aussi ça existait. Parler, brancher, chambrer, provoquer, ça fait partie de sa personnalité. »

« Prends ton sac, on rentre au vestiaire »

C’est également un atout pour mener cette guerre psychologique contre son vis-à-vis. « C’est une composante de ce sport, particulièrement au poste de pilier, assume le codétenteur (avec Califano) du record du nombre de sélections chez les Bleus au poste de pilier. S’il y a vingt mêlées dans un match, c’est vingt occasions de prendre l’ascendant. Et, quand tu ne prends pas le dessus physiquement, tu le prends avec le verbe. »

Olivier Roumat, qui a côtoyé le joueur en 1997-1998 au Stade Français : «Brancher l’adversaire, ça n’a jamais tué personne. Quand tu concasses un mec, que tu le décolles en mêlée et que tu lui balances un classique du genre : “Prends ton sac, on rentre au vestiaire”, ça fait partie du rugby. »

Emmanuelli, bien connu pour être, lui, un « ambianceur » de vestiaire, confirme. « Parfois, c’est même l’occasion de finir ton vis-à-vis. Si tu peux faire disjoncter un mec qui a le sang chaud, ça peut être important dans le scénario d’un match. Et ça, Sylvain le fait bien. » Même quand se trouvent en face desbons copains. Marconnet, toujours gêné et du bout des lèvres. «Par exemple, j’ai pas mal d’amis à Biarritz, des mecs comme Jérôme (Thion) ou Imanol (Harinordoquy), ça ne m’empêche pas de faire avec le BO comme avec les autres. C’est dur à expliquer aux néophytes mais, entre rugbymen, on se comprend. »

Voire… Il n’est pas sûr que tout le monde apprécie ou pardonne. Il y a quinze jours, au Stade de France, le rucking du Biarrot Couzinet sur les cervicales de Marconnet témoignait peut-être d’une trop grande exaspération face à la tchatche du Parisien. Entre le geste et la parole, Marconnet a choisi : « Il m’est arrivé de mettre des coups pour intimider. Je n’aime pas faire mal pour faire mal. Certains dans le Top 14 sont violents. Pas moi. »

Yannick Bru : « Sylvain connaît aussi les limites à ne pas dépasser. D’ailleurs, il est rarement pris au niveau de la discipline, ce qui est une forme d’intelligence. Moi même, j’étais un joueur de caractère et il y a souvent eu des étincelles entre « Bibi » Auradou etmoi. Mais, après le match, on prenait plaisir à boire une bière ensemble et c’est encore le cas aujourd’hui. » (Ah, on ne verra plus ça, c'était l'bon temps :smile: )

Un soir de janvier 2004, le deuxième ligne Martin Johnson, tout juste sacré avec l’Angleterre, avait lui aussi trinqué avec Sylvain Marconnet. Leicester venait de s’incliner à domicile contre le Stade Français dans un match de Coupe d’Europe que Pierre Rabadan n’a pas oublié : « J’ai toujours cette image en tête. Sylvain est souvent le premier à marquer les touches. Il est parti quelques mètres derrière “Mister” Martin Johnson. Il l’a rattrapé et, au moment de le dépasser, il lui a dit : “Run Martin, run !” (Cours Martin, cours !) La façon dont il l’a dit, ça signifiait :“Allez, viens, accroche-toi, je t’emmène à la ligne de touche.” » Le champion de la tchatche avait même osé railler un champion du monde.

HAMID IMAKHOUKHENE

L'Equipe du 19/06/2008

Link to comment
mouais...j'ai toujours préféré les taiseux aux grandes gueules.

:smile:

Même quand la grande gueule joue au ST et le taiseux au SF ? :smile:

Link to comment
mouais...j'ai toujours préféré les taiseux aux grandes gueules.

:smile:

Même quand la grande gueule joue au ST et le taiseux au SF ? :wacko:

Ah bon ca existe les taiseux au SF ? :smile::wacko:

Link to comment
mouais...j'ai toujours préféré les taiseux aux grandes gueules.

:smile:

Même quand la grande gueule joue au ST et le taiseux au SF ? :wacko:

sur le plan de la personalité, oui sans aucun doute. ça te défrise (si t'es frisé :smile: )?

Link to comment
mouais...j'ai toujours préféré les taiseux aux grandes gueules.

:smile:

Même quand la grande gueule joue au ST et le taiseux au SF ? :wacko:

sur le plan de la personalité, oui sans aucun doute. ça te défrise (si t'es frisé :smile: )?

Allons, allons, les bretons ne sont pas frisés, tu as déjà tout oublié de tes cours de génétique au lycée ? :wacko:

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...