Jump to content

Montpellier épinglé Par La Chambre Régionale Des Comptes


niccanada

Recommended Posts

Après Montauban problème financier a Montpellier:

http://www.midilibre.com/articles/2008/09/...ontpellier.php5

Si ça continue comme ça on va connaitre les deux clubs qui descendent avant la fin du championnat :original:

Le plus hallucinant est l'augmentation des salaires de X9 en 5ans.

Ca ressemble un peu à un réglement de comptes politiques tout ca! Mais avec cette crise financière qui s"amorce il serait pas étonnant de voir des sponsors se desengager du sponsoring. Ex le SF a sur son maillot Calyon société qui est au plus mal aujourd'hui! Pire le principal bailleur de fonds du Racing est Nexity Filliale des Banques Populaires et de la Caisse d'Epargne, cette société est aujourd'hui hors cote et les actionnaires sont appellés à la rescousse.

On a peut être pas fini de "rire" et il y aura d'autres surprises et pas des moindres!

Link to comment
Après Montauban problème financier a Montpellier:

http://www.midilibre.com/articles/2008/09/...ontpellier.php5

Si ça continue comme ça on va connaitre les deux clubs qui descendent avant la fin du championnat :original:

Le plus hallucinant est l'augmentation des salaires de X9 en 5ans.

Ca ressemble un peu à un réglement de comptes politiques tout ca! Mais avec cette crise financière qui s"amorce il serait pas étonnant de voir des sponsors se desengager du sponsoring. Ex le SF a sur son maillot Calyon société qui est au plus mal aujourd'hui! Pire le principal bailleur de fonds du Racing est Nexity Filliale des Banques Populaires et de la Caisse d'Epargne, cette société est aujourd'hui hors cote et les actionnaires sont appellés à la rescousse.

On a peut être pas fini de "rire" et il y aura d'autres surprises et pas des moindres!

C'est pas plutôt Natixis ?

C'est clair que le Racing pourrait bien faire plouf assez vite, ses principaux sponsors étant particulièrement touchés, soit directement (sociétés impliquées dans la finance), soit de manière différée (sociétés de grands travaux et d'immobilier, les prochains à morfler suite à cette crise).

Link to comment
Guest perrot
Après Montauban problème financier a Montpellier:

http://www.midilibre.com/articles/2008/09/...ontpellier.php5

Si ça continue comme ça on va connaitre les deux clubs qui descendent avant la fin du championnat :shaun:

Le plus hallucinant est l'augmentation des salaires de X9 en 5ans.

ci-dessous extrait d'un post très intéressant sur le site du midi-libre que j'ai repris en essayant de le synthétiser.

le rapport porte sur la gestion 2001 à 2006 au stade SABATHE, antérieure au déménagement au stade Yves du Manoir. La chambre relève plusieurs irrégularités dans la gestion administrative et financière de la SAOS et de l’association « Montpellier Hérault Rugby Club ». La structure est une véritable usine à gaz favorisant l’opacité et les flux financiers entre le club et la SAOS en dehors de toute déontologie comptable. Le Président du Club est M. EGEA, le Président de la SAOS est M. Thierry PEREZ (gendre d’André Vézinhet…)

Les principaux actionnaires de la SAOS sont le MHRC pour 79,91 % DU CAPITAL et M. PEREZ pour 9,43 %. La SAOS gère toutes les activités de l’équipe PRO (effectif joueurs/activités liées au rugby pro, gestion des rencontres, commercialisation d’espaces publicitaires, de logos, recrutement des joueurs, affectations des subventions publiques, la promotion par tout moyen de l’équipe….. (budget 2006 : 7,1 M€)

Signalons entre autres :

- l’absence de conventions annuelles pour les redevances de la SAOS AU CLUB

- les subventions des collectivités territoriales transitent par le club (seul habilité à les recevoir) pour finir sur les comptes de la SAOS, sous forme d’avance. Ce qui fait ressortir une interpénétration certaines entre les deux entités alors que l’indépendance financière devrait être la règle et que seul le banquier peut consentir des prêts !

- la SAOS verse au Club un droit à utilisation d’un logo qui n’a plus cours !

- Il n’y a pas de document pour officialiser ces virements….

Les règles du droit commercial sont bafouées Un poste important que la Chambre ne manque pas de souligner puisque la refacturation de la SAOS au MHRC passe de 260 000 € en 2004 à 630 000 € en 2005/2006….. pour environ 800 abonnement en 2005/2006,

et ce sont surtout les abonnements privilèges qui augmentent

- la carte lunch (700 €) comprenant la place en tribune et la réception d’avant-match (apéritifs avec petits fours et mi-temps….

- la carte privilège (1800 €) comprenant la place en tribune choisie ainsi que l’accès à la réception avant-match, mi-temps et après-match (buffet dînatoire avec vins régionaux différents à chaque match, foie gras, poissons et viandes à la plancha) payée par les impôts.

Qui profite de ces avantages ???? Le MRSH a la réputation d’être le meilleur hôte du TOP 14.

LA STRUCTURE FINANCIERE de la SAOS La chambre signale :

- une dette fiscale et sociale qui progresse depuis 2001 pour atteindre 1 104 272 € en 2006

- depuis 2003/2004, un découvert bancaire qui varie entre 5 et 30 % de la production vendue

- une augmentation des charges (+ 155 %) comme des produits (+ 150 %) notamment sur un an entre la saison 2002/2003 et la suivante

- les produits ne compensent pas les charges et notamment les salaires, ce qui entraîne un déficit : - 58 669 € en 2004/2005 et – 32 457 € pour l’exercice suivant

- un niveau élevé des subventions d’exploitation : plus du double de la moyenne française tant locale que nationale…. Et c’était avant Yves du Manoir….

LA BILLETERIE est bien inférieure à la moyenne du TOP 14 En 2005/2006 : MHR…… 73 807 billets achetés, soit 5 677 billets/match Moy. Nale…… 127 383 billets acheté, soit 9 799 billets/match. Pourquoi acheter un billet lorsque l’on peut l’avoir gratuitement par le biais du club ou des collectivités territoriales ?

LES CHARGES DE PERSONNEL : Les salaires sont passés de 2001 à 2006 : 387 532 € à 3 514 596 €, soit + 806 % Les charges sociales sont passées de 148 566 € à 1 213 028 €, soit + 716 % de progression ! Le salaire moyen est passé de 40 226 € en 2003 à 91 810 € en 2006, soit plus que doublé. La comparaison avec les clubs de même importance montre que le MHRC présente des montant de dépenses sociales et des salaires des joueurs au-dessus de la moyenne c’est aussi le cas pour les salaires des administratifs…. Véritable paradoxe dans une région où les salaires sont parmi les plus faibles de France !

La Chambre signale que depuis la saison 2005/2006, les joueurs bénéficient désormais d’un droit à l’image pour un total de 648 252 € alors qu’en plus, la même année leurs salaires ont déjà progressés de 21,6 % ! Autre avantage pour les joueurs : les honoraires de leurs agents sont payés par le club pour un montant en progression de 87 % Entre 2003 et 2005/2006 pour atteindre 101 927 € En plus, en dehors de la prise en charge des grands voyages, chaque joueur bénéficie du remboursement des indemnités kilométriques en moyenne 16 000 km/an par joueur, ce qui est considérable

LE SPONSORING S’il est en progression, il reste tout de même peu important, aucune entreprise nationale, mais 160 petites entreprises sponsorisent le club pour un montant moyen de 7850 € HT.

LES SUBVENTIONS Au total mairie de MONTPELLIER, AGGLO, DEPARTEMENT, REGION, en progression très sensible, passent de 2002 à 2006 de 304 900 € à 1 081 171 €, soit * 3.

LES PRESTATIONS DE SERVICE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : en plus des subventions, les collectivités territoriales (Montpellier, agglo, département et région) passent des conventions de prestations de services avec la SAOS MHRC : abonnements, achat de places, pub… en constante progression par exemple : De 2003 à 2006 : 620 229 € à 1 406 638 €, cela a plus que doublé ! Au final on peut noter une nette progression de la prise en charge du MHRC par les Collectivités Territoriales, c'est-à-dire les contribuables à qui l’on fait payer les distractions des privilégiés toujours plus nombreux qui gravitent autour du pouvoir en place et profitent en assistant non seulement aux matchs, mais aussi aux réceptions somptuaires. Le pire est que ces privilèges se cumulent avec le foot, le hand, et bientôt tous les sports.

Pour répondre au surcoût du déménagement, ce sont encore les collectivités qui ont été sollicitées. A titre d’exemple, la subvention de l’agglo est passée de 800 000 € en 2006 à 1,5 M€ en 2008. Georges Frèche peut bien annoncer aujourd’hui qu’il diminuera par deux en deux ans les subventions aux clubs de haut niveau, pour le rugby, on ne ferait que revenir au niveau de 2006. Et je ne parle pas de 2007… "

Bref, le rapport pointe du doigt un système opaque, basé sur la collusion entre pouvoir politique et sportif sans qu'à aucun moment, le club soit véritablement géré dans une optique économique : développement du sponsoring privé, billeterie, produits dérivés, contrôle des coûts de fonctionnement et de la masse salariale

et oui, nous sommes riches en France et nos collectivités tellement asphyxiées par l'Etat !

Edited by perrot
Link to comment
  • 3 months later...
Après Montauban problème financier a Montpellier:

http://www.midilibre.com/articles/2008/09/...ontpellier.php5

Si ça continue comme ça on va connaitre les deux clubs qui descendent avant la fin du championnat :original:

Le plus hallucinant est l'augmentation des salaires de X9 en 5ans.

Ca ressemble un peu à un réglement de comptes politiques tout ca! Mais avec cette crise financière qui s"amorce il serait pas étonnant de voir des sponsors se desengager du sponsoring. Ex le SF a sur son maillot Calyon société qui est au plus mal aujourd'hui! Pire le principal bailleur de fonds du Racing est Nexity Filliale des Banques Populaires et de la Caisse d'Epargne, cette société est aujourd'hui hors cote et les actionnaires sont appellés à la rescousse.

On a peut être pas fini de "rire" et il y aura d'autres surprises et pas des moindres!

Du côté du stade, Bayer arrête, le groupe Accor probablement et Peugeot a signé de justesse et reste soumis à de gros aléas économiques... bref aucun club ne sera épargné...

Link to comment

aïe.....c'est pas bon ce que tu annonces là pit, j'étais pas au courant...

t'as des infos supplémentaires concernant les partenaires? bayer et accor en moins, peugeot qui freine.....c'est pas rien.....

de nouveaux partenaires peut-être? je sais que fiducial a signé il y a peu.

le 1/4 de Hcup à domicile et sa recette doit vraiment être une priorité cette année.

Link to comment
aïe.....c'est pas bon ce que tu annonces là pit, j'étais pas au courant...

t'as des infos supplémentaires concernant les partenaires? bayer et accor en moins, peugeot qui freine.....c'est pas rien.....

de nouveaux partenaires peut-être? je sais que fiducial a signé il y a peu.

le 1/4 de Hcup à domicile et sa recette doit vraiment être une priorité cette année.

Non pour l'instant je n'en sais pas plus. Le plus génant pour le moment c'est Bayer qui est un sponsor majeur apparaissant sur le short. Il ne va pas être simple de le remplacer. J'espère que le recrutement ne sera pas affecté.

Link to comment

COPIER/COLLER de l'article de l'équipe de ce jour concernant le bordel au MHRC. désolé pour la mise en forme....

tout est dit.....y compris que les arrivées de nallet et chabal, c'est mort et que picamoles et ouedraogo sont libres de tout contrat en juin.

je sens que trinh-duc et tomas vont se mordre les doigts d'avoir signé trop vite....

il y a encore quelques jours, ils visaient les demies dès cette saison et le titre en 3 ans et aujourd'hui ils doivent combler un trou d'1,5 millions d'€ sans le soutien de leur principal sponsor qui met les voiles en menaçant l'ex-ex-président de procès. c'est fou comme les choses vont vite....en attendant, je me mets à la place des supporters montpellierains....on leur promettait la lune et à la place ils risquent de devoir re-goûter à la proD2....sympa la douche froide...

Montpellier en état de crise.

C’EST UN TREMBLEMENT de terre

dont les secousses font vaciller le

rugby de haut niveau à Montpellier.

Moins d’un mois après son élection,

le 19 décembre, à la tête du MHRC,

Philippe Deffins a décidé de quitter à

la fois son poste de président mais

aussi d’administrateur de la SAOS

dont il détenait 2,5 %des parts. Il en

a fait l’annonce hier dans la matinée.

D’abord réservé sur les raisons de

son départ, l’éphémère président a

décidé de s’expliquer après avoir

entendu Thierry Perez, lors d’une

conférence de presse – « à laquelle

je n’ai pas été invité » –, sousentendre

que la situation financière

personnelle était à l’origine de son

retrait. « Ce n’est pas une raison

sportive, explique Perez. C’est une

histoire qui ne nous appartient pas et

à laquelle nous cherchons des solutions

pour que le club continue à

vivre sereinement (...) Tous les jours,

des gens subissent des contrecoups

de la crise. Je ne veux pas en faire

tout un plat », poursuit Thierry Perez

qui devrait assurer l’intérim à la tête

du club jusqu’à la prochaine réunion

du conseil d’administration. Tout

indique qu’il devrait reprendre la

présidence pour terminer la saison.

Le départ de Philippe Deffins

s’explique pour des raisons financières

mais le patron de Belmonte et

son prédécesseur en donnent une

lecture totalement différente. À la

présidence, Deffins aurait découvert

un trou financier de 1,5 million

d’euros, selon son décompte.

Picamoles

et Ouedraogo

sont libres

« La DNACG somme le club d’imputer

250 000 euros sur les fonds de

réserve pour obtenir l’homologation

du contrat de l’Australien Alistair

Campbell (joueur supplémentaire),

qui a été rejeté par la Ligue. Dans ce

courrier, la DNACG demandait des

explications sur une somme qui

s’élève à 600 000 euros de dépenses

sans recette, à combler avant le

30 juin. Le club se trouve également

face à un risque fiscal et social à la

suite de contrôles de l’URSSAF et des

douanesqui sont en train d’étudier la

billetterie. J’estime le risque potentiel

à 400 000 euros. Enfin, en épluchant

les contrats des joueurs un par

un, j’ai découvert que 500 000 euros

de droits à l’image pour les joueurs

ne sont pas budgétisés. » Des

sommes qui donnent le vertige si

elles sont avérées et que Philippe

Deffins refuse de financer sur ses

fonds propres. « La Société Belmonte

n’est pas là pour financer les

errements d’une gestion dont elle

n’avait pas la responsabilité. »

La crise à la tête du MHRC bouleverse

totalement l’avenir sportif du

club, actuel huitième du Top 14.

Thierry Perez s’est engagé à ne pas

chambouler de nouveau le staff

technique, même si Didier Nourault

devrait retrouver une position de

force au coeur d’un groupe qui amilité

dans sa majorité pour sa mise à

l’écart. « Denis Navizet va rester.

L’organisation technique restera la

même », souligne Thierry Perez.

Quid en revanche des internationaux

et des joueurs dont la signature semblait

très proche ? Le recrutement de

Nallet et Chabal, qui paraissaient en

bonne voie, n’est plus à l’ordre du

jour. Et le dossier des quatre internationaux,

qui s’étaient engagés, n’est

pas totalement bouclé : Julien Tomas

et François Trinh-Duc ont effectivement

signé leur prolongation de

contrat. Pas Louis Picamoles et Fulgence

Ouedraogo qui s’étaient

engagés fermement... sans avoir

encore signé leur contrat. Il était prévu

que les deux joueurs, qui ont le

même agent que Chabal et Nallet,

prolongent au même moment que

les deux internationaux. À ce jour,

ces derniers sont donc libres à la fin

de la saison.

Présentée comme une transition en

douceur, le changement de présidence

s’est transformé en véritable

raz de marée entre deux types de

gestion, celle d’un chef d’entreprise

qui a bouleversé l’équilibre sportifdu

club en vingt-six jours de présidence

et celle plus « paternaliste » de

Thierry Perez. Cette cassure est

apparue au grand jour avant-hier

soir, lorsque les deux hommes se

sont violemment disputés sur la gestion

financière du club, entraînant le

départ précipité de Philippe Deffins.

Hier, Thierry Perez a reconnu des

problèmes financiers, tout en les

minimisant. « Le budget du club

n’est pas complètement terminé. Ce

n’est que la mi-saison. »

Les points d’achoppement se sont

révélés nombreux entre les deux

hommes dont les liens semblaient

pourtant solides depuis l’arrivée de

la société Belmonte et de son président

dans un club dont il était le partenaire

maillot depuis huit ans. Un

sponsoring qui s’élève à 600 000

appelé à disparaître. « Je ne veux

plus avoir affaire avec ces gens là,

reprend Philippe Deffins qui a réglé

hier la moitié de ce montant pour la

première partie de la saison. Je me

sens trahi et bafoué par quelqu’un

qui m’a caché beaucoup de choses.

Je me réserve le droit d’entamer des

poursuites judiciaires contre Thierry

Perez. » Et dire que durant la conférence

de presse, Thierry Perez avait

estimé que « rien ne permet de dire

que l’on se sépare en mauvais

termes »...

JÉRÔME DIESNIS

Edited by Mahatma
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...