Jump to content

Pour Un Champion Désigné à L'issue De La Poule Unique


Roms

Recommended Posts

Allez je relance un vieux débat: le champion de France doit-il être désigné à l'issue de la phase de poule unique ou après les play-off?

C'est mon coup de gueule du jour. Je relance le truc parceque j'y ai un peu réfléchi: après avoir vu Stade-Bath qui était un sacré match et après m'être retrouvé encore frustré par l'impasse qu'on va faire à Paris, c'est clair, j'en ai marre de voir des purges en Top 14 alors qu'on a des vraies armadas dans au moins 5 clubs français.

Hormis le fait qu'une finale c'est sympa (et d'ailleurs j'aprécie cette atmosphère particulière) je crois qu'en France ces dernières années on est conditionné négativement vis à vis du fait de désigner le champion à l'issue de la poule unique car le grand exemple qu'on voit à côté, c'est le foot, et c'est certain que la domination écrasante lyonnaise ne donne pas une super image de ce format. Mais en rugby, on a au moins cinq grosses équipes qui peuvent batailler pour le titre! Pour une finale de perdue, on aurait un paquet de matchs ayant l'intensité d'une finale durant l'année. Quand on voit ce que les clubs arrivent à monter comme événementiel autour de ce qu'il faut bien appeller des demi-affiches à l'heure actuelle, putain qu'est ce que ça sera un Stade-Perpignan, un SF-ST ou un Clermont-BO si le bouclard est l'enjeu à chacun de ces matchs!

Autre avantage, on économise deux journées, ce qui permet de limiter le nombre de doublons. Or on sait bien qu'avec trop de doublons, la poule unique perd de son équité sportive, et encourage à maintenir les phases finales.

Je crois qu'il faut bien ça pour sauver le rugby. Je suis un passionné mais il faut être honnête, entre le Top 14 où on s'emmerde ferme en attendant les demi-finales, et le rugby international où tout le monde (même si les français sont les pires) joue les matchs à moitié en attendant les demi-finales de la coupe du monde suivante promises aux 5 grandes nations, y'a plus que la H Cup pour nous faire vibrer. Et le fait qu'elle ait des phases finales n'y est pour rien, c'est uniquement que tous les matchs sont importants et oblige les équipes à sortir des gros matchs du début à la fin de la compétition.

Y'avait d'autres possibilité comme qualifier uniquement les deux premiers mais alors c'eut été encore plus injuste pour le premier dans le cas où il serait battu en finale car il aurait fourni encore plus d'efforts pour atteindre cette première place en poule. On pouvait aussi faire deux poules et faire s'affronter les deux premiers en finale mais c'est vrai que j'ai pris gout au fait de rencontrer tout le monde en poules, et puis ça voudrait dire rajouter des équipes dans l'élite pour ne pas se trouver avec des poules comptant trop peu d'équipes, et ça n'irait pas dans le bon sens pour le niveau de jeu.

Bref pour résumer, je veux un rugby qui me fasse bander tous les week-end et pas trois fois par an. Et la formule actuelle ne peut pas nous donner ça. Et ultime provocation de ma part, s'il faut passer à 12 clubs pour supprimer les derniers doublons, si celà est indispensable pour faire accepter un champion à l'issue de la poule unique, he bien faisons le. Après tout le rugby français compte un bon paquet de licenciés en moins par rapport au foot qui a 40 clubs pros, on n'a pas forcément vocation en rugby à avoir plus d'une trentaine de clubs pros surtout quand on sait qu'un effectif de rugby est largement plus conséquent qu'effectif de foot.

Voilà c'est clair désormais j'ai fait mon deuil des phases finales, j'ai beau retourner le système dans tous les sens, je ne vois que ça pour permettre de redonner de l'intérêt à cette interminable poule unique. La coupe d'Europe conservera ses phases finales car c'est obligatoire pour départager 24 clubs en seulement neuf journées mais pour le Top 14 on pourra s'en passer. J'espère que le futur président de la LNR s'orientera vers cette voie sinon c'est clair on va se lasser.

(Je ne vous parle pas ici de mon autre cheval de bataille qui serait de permettre qu'on ait de vrais tests matchs disputés et pas des matchs galvaudés en attente du saint graal qu'est devenu la coupe du monde et qui écrase beaucoup trop le reste du rugby international.)

Edited by Roms
Link to comment

Pour, aussi, que le champion soit le 1er du classement à la fin des 26 matchs de poule !

Si quelqu'un avait le temps et 'les moyens', ce serait instructifs de voir le classement à la fin des matchs de poule ces 5 dernières années s'il n'y avait pas eu d'impasses (même si ça reste dans le domaine de l'aléatoire).

Link to comment

en même temps le fait de faire des impasses ne serait-il pas le seul moyen pour un club d'avoir des ambitions à la fois en coupe d'europe et en championnat?

l'année dernière on etait bien contents de faire tourner en championnat avant les phases finales de Hcup...

Edited by elbert
Link to comment

:smile: Rapport de force !

Donne t on plus de poids à la FFR ou à la LNR ?

Cette saison, deux doublons FFR-LNR pour cause de tournée d'automne (France-Pacifique avec ST-RCT et France-Australie avec CSBJ-ST) et deux doublons pour T6N (France-Galles avec ST-MTG et England-France avec ST-Castres)

Si on supprime la tournée d'automne... on degage du temps pour le top 14.

Link to comment
Parigot tête de veau
en même temps le fait de faire des impasses ne serait-il pas le seul moyen pour un club d'avoir des ambitions à la fois en coupe d'europe et en championnat?

l'année dernière on etait bien contents de faire tourner en championnat avant les phases finales de Hcup...

Je sais que les sponsors sont contre mais moi j'aurais bien regroupé les matchs de la coupe d'Europe après le championnat de France. Le Super14 n'est pas entrelacé avec la Currie Cup ou la NPC. Je trouve que ça gagne en clarté et les clubs n'auraient pas forcément à sacrifier une cible pour privilégier une autre car simultanées.

Link to comment

Contre, juste parce que j'adore les phases finales, cette ambiance particulière, le "folklore" qui va avec....

Si on s'emmerde pendant les matchs c'est avant tout:

- une question de mentalite

- Les 2 descentes qui fait que beaucoup d'équipe stress et donc ne joue pas

- Etre 14. 12 serait suffisant

Link to comment
en même temps le fait de faire des impasses ne serait-il pas le seul moyen pour un club d'avoir des ambitions à la fois en coupe d'europe et en championnat?

l'année dernière on etait bien contents de faire tourner en championnat avant les phases finales de Hcup...

Je sais que les sponsors sont contre mais moi j'aurais bien regroupé les matchs de la coupe d'Europe après le championnat de France. Le Super14 n'est pas entrelacé avec la Currie Cup ou la NPC. Je trouve que ça gagne en clarté et les clubs n'auraient pas forcément à sacrifier une cible pour privilégier une autre car simultanées.

pareil !

de +, je suis attaché à notre tradition de phase finale .. les anglo-saxons y reviennent d'ailleurs ...

pour moi c'est un faux débat ! Nous sommes passé de 2 poules de 8 à un top 16 ..

on ne peut que s'orienter vers un top12 ... vous trouvez que c'est facile de battre la 10ème équipe de notre championnat après avoir joué par exemple le SF ou l' ASM ?

je ne pense pas que notre championnat soit si "inférieur" aux anglais .. on est moins bien organisé c'est tout .. il va falloir oser les aménagements !

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP

Contre, violemment contre. Les phases finales font partie de la culture de ce sport. Et ça ne changerait rien : aujourd'hui les équipes gèrent la saison en fonction des quatre premières places, demain elles gèreraient en fonction de la première. Par conséquent, que le SF fasse un parcours comme il y a deux ans, et comme il n'y aura aucun intérêt à faire second plutôt que sixième, le championnat sera fini en décembre.

Il suffit de regarder le foot pour s'en convaincre. Les saisons où Lyon écrase tout, la seule question que se posent les journalistes, c'est qui sera le dauphin. Et encore, il y a un enjeu à cette place, la coupe d'Europe. Chez nous, il n'y en aurait aucun.

Quant à la H-Cup, on voit des impasses au moins aussi souvent qu'en Top 14 en proportion de matches disputés. Quand Llanelli avait gagné à Toulouse à la cinquième journée, vous aviez envoyé une équipe en caleçon en Angleterre. La moitié des équipes savent à la troisième journée qu'elles ne verront pas le jour, sans même compter celles qui ne le cherchaient de toutes façons pas.

Donc, faux problème.

Je propose un autre système, uniquement comptable, et beaucoup plus à même de régler la question des impasses. Supprimons le bonus défensif et créons à la place le malus défensif ! Défaite de plus de 10 points : un point de moins au classement ; défaite de plus de 20 points : deux points de moins ; ainsi de suite. Certains finiraient l'année en négatif, mais on s'en fout. Tu verrais que Guytou réfléchirait à deux fois avant de titulariser en bloc l'équipe Reichel !

Edited by Le Corbeau de l'USAP
Link to comment

Je suis pour garder les phases finales mais donner l'avantage aux 2 premiers de recevoir en demie (en donnant à la LNR à l'avance un Stade de capacité minimale de 25000 places).

Par contre afin d'éviter toute malversation éventuelle ou petits arrangements entre amis, il faudrait suprimer les bonus si le champion était désigné à la fin des 26 matchs.

En cas d'égalité entre 2 équipes : le champion serait celui qui a marqué le plus de points dans les rencontres directes.

Edited by Gismo
Link to comment
demain elles gèreraient en fonction de la première.

Heu la différence avec la formule actuelle c'est qu'on ne peut pas être plusieurs à gérer la première place!!! Celui qui y arrive il mérite certainement d'être champion...

Par conséquent, que le SF fasse un parcours comme il y a deux ans, et comme il n'y aura aucun intérêt à faire second plutôt que sixième, le championnat sera fini en décembre.

Mauvais raisonnement, il n'était pas nécessaire de finir premier, dès lors on ne peut pas préjuger de ce qui ce serait passé si les autres clubs avaient fait moins d'impasses, ou avaient défiés réellement le SF à Jean Bouin ou au Stade de France...

Il suffit de regarder le foot pour s'en convaincre. Les saisons où Lyon écrase tout, la seule question que se posent les journalistes, c'est qui sera le dauphin. Et encore, il y a un enjeu à cette place, la coupe d'Europe. Chez nous, il n'y en aurait aucun.

Un élément essentiel de mon argumentation c'est qu'actuellement je ne trouve pas qu'une équipe écrase la concurrence... Nous avons au contraire cinq clubs qui pourraient viser cette première place... Il est évident que certaines années, un champion peut nettement se détacher, mais l'intérêt (l'espoir...) que peut succiter de voir trébucher une telle équipe en demi ou en finale ne compense pas pour moi neuf mois d'ennui préalable.

Quant à la H-Cup, on voit des impasses au moins aussi souvent qu'en Top 14 en proportion de matches disputés. Quand Llanelli avait gagné à Toulouse à la cinquième journée, vous aviez envoyé une équipe en caleçon en Angleterre. La moitié des équipes savent à la troisième journée qu'elles ne verront pas le jour, sans même compter celles qui ne le cherchaient de toutes façons pas.

Il y a certes des matchs lachés, mais il y a aussi des désillusions d'équipes perdant leur 4ème ou 5ème match contre des équipes n'ayant pourtant plus d'espoirs. S'il y a des impasses, je trouve tout de même dans leur globalité les matchs de H Cup plus intéressants que ceux de Top 14. De plus si on diminue les doublons, on relache un peu la pression sur les clubs qui joueront peut être plus le jeu en H Cup.

Je propose un autre système, uniquement comptable, et beaucoup plus à même de régler la question des impasses. Supprimons le bonus défensif et créons à la place le malus défensif ! Défaite de plus de 10 points : un point de moins au classement ; défaite de plus de 20 points : deux points de moins ; ainsi de suite. Certains finiraient l'année en négatif, mais on s'en fout. Tu verrais que Guytou réfléchirait à deux fois avant de titulariser en bloc l'équipe Reichel !

Les reichels on ne les sort que quand on doit jouer en semaine. C'est rare et plutôt que critiquer le Stade dans ces situations on ferait mieux d'essayer de supprimer ces situations.

En revanche lors des impasses effectuées avec une équipe mixte, les plus courantes, on a rarement pris des roustes, on a même parfois pris des bonus défensifs, donc ça limiterait clairement l'impact de ta proposition d'autant que ces impasses ne sont pas si courantes. Autant que les impasses, ce sont les matchs plan plan qui m'énervent où le score n'est pas large, mais le match peu engagé et là encore cette règle que tu proposes n'y changerait rien.

Enfin une telle règle ne serait pas équitable: elle rendrait l'issue comptable en points de classement des matchs bien trop tributaire de la volonté du vainqueur de s'acharner sur le vaincu.

Edited by Roms
Link to comment

l'dée du corbeau est pas mal.

sinon pour moi je suis d'accord avec roms mais uniquement si l'on fait une rétroactivitée d'un an :smile::flo:

Link to comment
Contre, violemment contre. Les phases finales font partie de la culture de ce sport. Et ça ne changerait rien : aujourd'hui les équipes gèrent la saison en fonction des quatre premières places, demain elles gèreraient en fonction de la première. Par conséquent, que le SF fasse un parcours comme il y a deux ans, et comme il n'y aura aucun intérêt à faire second plutôt que sixième, le championnat sera fini en décembre.

Il suffit de regarder le foot pour s'en convaincre. Les saisons où Lyon écrase tout, la seule question que se posent les journalistes, c'est qui sera le dauphin. Et encore, il y a un enjeu à cette place, la coupe d'Europe. Chez nous, il n'y en aurait aucun.

Quant à la H-Cup, on voit des impasses au moins aussi souvent qu'en Top 14 en proportion de matches disputés. Quand Llanelli avait gagné à Toulouse à la cinquième journée, vous aviez envoyé une équipe en caleçon en Angleterre. La moitié des équipes savent à la troisième journée qu'elles ne verront pas le jour, sans même compter celles qui ne le cherchaient de toutes façons pas.

Donc, faux problème.

Je propose un autre système, uniquement comptable, et beaucoup plus à même de régler la question des impasses. Supprimons le bonus défensif et créons à la place le malus défensif ! Défaite de plus de 10 points : un point de moins au classement ; défaite de plus de 20 points : deux points de moins ; ainsi de suite. Certains finiraient l'année en négatif, mais on s'en fout. Tu verrais que Guytou réfléchirait à deux fois avant de titulariser en bloc l'équipe Reichel !

je suis OK avec toi et je trouve cette idée du malus vraiment pas mal !

Link to comment

En fait, pour améliorer la visibilité, il faut instituer un bonus si l'équipe gagne de 3 essais de plus que l'autre, un bonus si l'équipe perd de moins de 7 pts, un bonus négatif si l'équipe perd de 10 pts, un bonus si l'équipe perd de plus de 20 pts, un bonus si la somme des âges des capitaine est inferieur au double de celui des entraineurs et que tout ces bonus soient supprimés lorsqu'un club est sûr d'arriver en tête et/ou qu'on aurait les deux relégués. :smile:

Suppression des phases finales, ca apporterait de trés bonnes choses, notamment évidemment la suppression des impasses et la libération de dates.

Mais, ca amenerait aussi des dérives.

- Les gros clubs étant obligé de jouer la gagne à fond pour tous les matchs de la saison, ils renforceraient encore plus leur effectif, integreraient trés peu de jeunes (pas de risque, on met un expérimenté) et auraient une vision trés court terme (la meilleure équipe à l'instant T).

Et si le club n'a pas les moyens de faire 3 grosses équipes experimentés, il n'y aurait pas ou peu de turnover (ou alors par la force des choses jusqu'à ce que le titulaire se pete).

L'écart entre les gros et les petits se creuseraient et l'EdF souffrirait car moins d'espoirs aurait leur chance en équipe une.

- La saison serait terminée trés vite et n'aurait plus d'interet au bout de quelques mois si un club écrase la concurrence sur la 1ere partie et se fait un matelas de points trop confortables.

- Il faudrait éviter tous les doublons afin de ne pas influencer sur le titre et ca, je sais pas comment faire.

Link to comment
je suis OK avec toi et je trouve cette idée du malus vraiment pas mal !

Un malus tout seul ne règlerait rien, il faut que l'équipe qui mène ait intérêt à creuser l'écart. C'est pour ça qu'on a changé la règle du bonus offensif cette année. Autrement selon la motivation du jour, les gros écraseront plus ou moins les petits et fausseront la lutte pour la descente.

Edited by Roms
Link to comment
Parigot tête de veau
En fait, pour améliorer la visibilité, il faut instituer un bonus si l'équipe gagne de 3 essais de plus que l'autre, un bonus si l'équipe perd de moins de 7 pts, un bonus négatif si l'équipe perd de 10 pts, un bonus si l'équipe perd de plus de 20 pts, un bonus si la somme des âges des capitaine est inferieur au double de celui des entraineurs et que tout ces bonus soient supprimés lorsqu'un club est sûr d'arriver en tête et/ou qu'on aurait les deux relégués. :smile:

Suppression des phases finales, ca apporterait de trés bonnes choses, notamment évidemment la suppression des impasses et la libération de dates.

Mais, ca amenerait aussi des dérives.

- Les gros clubs étant obligé de jouer la gagne à fond pour tous les matchs de la saison, ils renforceraient encore plus leur effectif, integreraient trés peu de jeunes (pas de risque, on met un expérimenté) et auraient une vision trés court terme (la meilleure équipe à l'instant T).

Et si le club n'a pas les moyens de faire 3 grosses équipes experimentés, il n'y aurait pas ou peu de turnover (ou alors par la force des choses jusqu'à ce que le titulaire se pete).

L'écart entre les gros et les petits se creuseraient et l'EdF souffrirait car moins d'espoirs aurait leur chance en équipe une.

- La saison serait terminée trés vite et n'aurait plus d'interet au bout de quelques mois si un club écrase la concurrence sur la 1ere partie et se fait un matelas de points trop confortables.

- Il faudrait éviter tous les doublons afin de ne pas influencer sur le titre et ca, je sais pas comment faire.

En parlant de doublons, les anglais qui sont souvent cites en exemple ont doublonné systématiquement les matchs de novembre et ceux du Tournois. La saison dernière leur championnat a même démarré en plein milieu de la coupe du monde.

Link to comment
En parlant de doublons, les anglais qui sont souvent cites en exemple ont doublonné systématiquement les matchs de novembre et ceux du Tournois. La saison dernière leur championnat a même démarré en plein milieu de la coupe du monde.

Ils ont cette foutue coupe Anglo-galloise dont les sponsors ont obtenu qu'elle ne soit pas disputée lors des doublons pour ne pas lui faire perdre le peu d'intérêt qu'elle possède déjà... Dès lors c'est le premiership qui s'y colle. Moi ça ne me plairait pas...

Edited by Roms
Link to comment

Complètement d'accord avec Roms... Un Top 12 avec un champion désigné à la fin, est la formule qui récompenserait l'équipe la plus régulière du championnat... Et si jamais un champion est connu un peu à l'avance (ca m'etonnerait qu'on ait chaque année une equipe qui ecrase tout... et encore lyon gagne en ce moment en foot, mais parfois, ils ont vraiment chaud aux fesses, qualifions seulement les 4 premiers en HCUP... et les 4 autres dans une coupe d'europe bis, mais autrement plus relevée que la coupe à mickey actuelle qui ne veut plus rien dire.

Link to comment
Je suis pour garder les phases finales mais donner l'avantage aux 2 premiers de recevoir en demie (en donnant à la LNR à l'avance un Stade de capacité minimale de 25000 places).

Par contre afin d'éviter toute malversation éventuelle ou petits arrangements entre amis, il faudrait suprimer les bonus si le champion était désigné à la fin des 26 matchs.

En cas d'égalité entre 2 équipes : le champion serait celui qui a marqué le plus de points dans les rencontres directes.

Faudrait voir le nombre de match V semaine mais un systeme a la super league (Championnat a XIII) pour les phases finales est formidable.

On aurait de vrai phase finales avec le retour du folklore mais aussi une reelle prime a l’equipe finissant premiere.

On prend les 6 premiers:

1 contre 2= le gagnant en Finale

3 contre 6 le gagnant en ¼ : G1

4 contre 5 le gagnant en ¼ : G2

G1 contre G2 le gagnant joue en ½ contre le perdant du 1 contre 2: G3

Finale: Gagnant du 1 contre 2 contre G3.

Apres ca rallonge le championnat de 4 matchs.

Link to comment
Contre, violemment contre. Les phases finales font partie de la culture de ce sport. Et ça ne changerait rien : aujourd'hui les équipes gèrent la saison en fonction des quatre premières places, demain elles gèreraient en fonction de la première. Par conséquent, que le SF fasse un parcours comme il y a deux ans, et comme il n'y aura aucun intérêt à faire second plutôt que sixième, le championnat sera fini en décembre.

Je propose un autre système, uniquement comptable, et beaucoup plus à même de régler la question des impasses. Supprimons le bonus défensif et créons à la place le malus défensif ! Défaite de plus de 10 points : un point de moins au classement ; défaite de plus de 20 points : deux points de moins ; ainsi de suite. Certains finiraient l'année en négatif, mais on s'en fout. Tu verrais que Guytou réfléchirait à deux fois avant de titulariser en bloc l'équipe Reichel !

Pareil pour moi, quand j'étais plus jeune, la montée à la capitale pour la finale du CdF, c'était le voyage à ne pas rater, avec le premier train à Matabiau, et les quais Rouge et Noir, l'apéro et la bouffe dans le wagon, les chansons, les blagues à la con. Le métro envahit où on se prenait pour des voyous parce qu'on payait pas, la tête des parisiens devant les bandas et le Se Canto. Et puis LE MATCH, une saison sur un match, une vie sur un match : Magnifique, et puis l'après match Rue princesse où les supporters des deux équipes se retrouvent et picolent ensemble sans aggressivité.

Et tu voudrait casser ça ??? Surtout pas, on y perdrait notre ame ( déjà que...)

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP
En fait, pour améliorer la visibilité, il faut instituer un bonus si l'équipe gagne de 3 essais de plus que l'autre, un bonus si l'équipe perd de moins de 7 pts, un bonus négatif si l'équipe perd de 10 pts, un bonus si l'équipe perd de plus de 20 pts, un bonus si la somme des âges des capitaine est inferieur au double de celui des entraineurs et que tout ces bonus soient supprimés lorsqu'un club est sûr d'arriver en tête et/ou qu'on aurait les deux relégués. :flo:

Tût tût tût, j'ai bien précisé que ce malus viendrait avec la suppression du bonus défensif. Donc ça laisserait autant de mécanismes que maintenant ! :smile:

Je propose un autre système, uniquement comptable, et beaucoup plus à même de régler la question des impasses. Supprimons le bonus défensif et créons à la place le malus défensif ! Défaite de plus de 10 points : un point de moins au classement ; défaite de plus de 20 points : deux points de moins ; ainsi de suite. Certains finiraient l'année en négatif, mais on s'en fout. Tu verrais que Guytou réfléchirait à deux fois avant de titulariser en bloc l'équipe Reichel !

Les reichels on ne les sort que quand on doit jouer en semaine. C'est rare et plutôt que critiquer le Stade dans ces situations on ferait mieux d'essayer de supprimer ces situations.

En revanche lors des impasses effectuées avec une équipe mixte, les plus courantes, on a rarement pris des roustes, on a même parfois pris des bonus défensifs, donc ça limiterait clairement l'impact de ta proposition d'autant que ces impasses ne sont pas si courantes. Autant que les impasses, ce sont les matchs plan plan qui m'énervent où le score n'est pas large, mais le match peu engagé et là encore cette règle que tu proposes n'y changerait rien.

Enfin une telle règle ne serait pas équitable: elle rendrait l'issue comptable en points de classement des matchs bien trop tributaire de la volonté du vainqueur de s'acharner sur le vaincu.

Je parle des Reichels de Toulouse pour faire dans l'hyperbole. Tu as compris ce que je veux dire.

Je ne vois pas en quoi la règle serait inéquitable. Elle créerait toujours un enjeu pour le vainqueur à aggraver la marque et pour le vaincu à la réduire, même à 3-56 comme à Mayol jeudi. Sans compter que les pilules de plus de trente points sont rarissimes contre des équipes qui jouent le jeu, même quand le premier rencontre le dernier.

Link to comment
Parigot tête de veau
Complètement d'accord avec Roms... Un Top 12 avec un champion désigné à la fin, est la formule qui récompenserait l'équipe la plus régulière du championnat... Et si jamais un champion est connu un peu à l'avance (ca m'etonnerait qu'on ait chaque année une equipe qui ecrase tout... et encore lyon gagne en ce moment en foot, mais parfois, ils ont vraiment chaud aux fesses, qualifions seulement les 4 premiers en HCUP... et les 4 autres dans une coupe d'europe bis, mais autrement plus relevée que la coupe à mickey actuelle qui ne veut plus rien dire.

La coupe Mickey ne veut plus rien dire pour les français, il suffit de voir comment jouent les autres équipes pour comprendre que l'approche française sur ce coup la ne verse pas dans l'universalisme.

Pour beaucoup de clubs la priorité des priorités c'est le championnat, ils ne sont pas capables de gérer deux compétitions en parallèle et c'est pour cela qu'ils sacrifient la coupe d'Europe. Si la coupe d'Europe suivait le championnat il y aurait moins de conflits, ça pourrait être en plus pour les internationaux un niveau intermédiaire qui les préparerait aux test matchs de juin... si ceux-ci sont maintenus.

Link to comment
Je ne vois pas en quoi la règle serait inéquitable. Elle créerait toujours un enjeu pour le vainqueur à aggraver la marque et pour le vaincu à la réduire, même à 3-56 comme à Mayol jeudi. Sans compter que les pilules de plus de trente points sont rarissimes contre des équipes qui jouent le jeu, même quand le premier rencontre le dernier.

Elle le serait pourtant car s'il y aurait un intérêt à aggraver le score contre un concurrent direct, en revanche contre une petite équipe il n'y en aurait pas.

Autrement dit on pourrait passer 30 points à Mont de Marsan une semaine et puis parcequ'on est un peu plus chaud, en passer 50 à Dax la semaine suivante. Ou au contraire gagner de seulement 10 points parcequ'on ne veut pas se fatiguer en vue des échéances futures. Bref et donc bilan victoire à chaque fois qui nous raportent le même nombre de points, et pour les battus en revanche une différence de taille!

Je le répète si tu veux instaure ce genre de système il faut qqchose un peu adapté comme on l'a fait pour le bonus off cette année (par exemple victoire de plus de 10 points: 1 pt en plus pour le vainqueur 1 en moins pour le perdant, 20 points d'écart: +2/-2 etc...) mais pour moi ça resterait moins efficace que ce que je propose car mieux vaut inciter à chercher la victoire qu'inciter à seulement limiter la casse...

Edited by Roms
Link to comment
Pareil pour moi, quand j'étais plus jeune, la montée à la capitale pour la finale du CdF, c'était le voyage à ne pas rater, avec le premier train à Matabiau, et les quais Rouge et Noir, l'apéro et la bouffe dans le wagon, les chansons, les blagues à la con. Le métro envahit où on se prenait pour des voyous parce qu'on payait pas, la tête des parisiens devant les bandas et le Se Canto. Et puis LE MATCH, une saison sur un match, une vie sur un match : Magnifique, et puis l'après match Rue princesse où les supporters des deux équipes se retrouvent et picolent ensemble sans aggressivité.

Et tu voudrait casser ça ??? Surtout pas, on y perdrait notre ame ( déjà que...)

Contre la supression des phases finales. SCA exprime très bien pourquoi. Le rugby a assez perdu son âme comme ça, pas besoin de lui en enlever encore.

Pour un passage au Top 12, avec un seul relégué.

Maintien du système actuel bonus off. bonus def.

Pour un regroupement des dates Hcup, au moins en phase de poules. Lisibilité bien meilleure.

Link to comment

moi je cote le retour a deux poules de 10 avec Quart de finale aller retour, demi et finale!!!

C'est un systeme dont on connait la valeur, et surtout qui est bcp moins gourmand en journée!!

Avec ca, fini les doublons avec l'équipe de france, on pourra jouer contre ces conos du Sud pour leur filer du pognon sans probleme, et meme laisser du repos a nos joueurs!!!

Enfin, chose que je trouve primordiale, intérésser bcp plus d'équipe a l'élite, et qui dit plus d'équipe, dit forcément plus de joueur francais suceptile de toucher au haut nivau!!!!

Pour finir je reprendre les mot a francis "c'était mieux AAAAvant!!!" :smile:

Et si en plus on arrete de sanctionner les bagarres . :flo:

Link to comment

franchement, je pense que top 12 serait un minimum avec un seul relégué (+1 match 11éme de top 12 contre 2éme de pro d2 sur un aller et un retour) Sans match aller - retour, donc sa fait 11 matchs dans la saison, et en organisant des rassemblements edf de temps en temps,

De plus cette formule permetterait d'éviter tout doublon...

Et puis pour les sponsors que sa pourrait énerver, pourquoi pas organiser un tournoi de pré rentré en mode très concentré ? A éluimination direct ? ^^ :smile::flo::smile:

Link to comment

Avec la poule unique, on pourrait très bien se retrouver avec une équipe qui soit championne à cinq journées de la fin. Donc à la place de phases finales festives, nous aurions un mois de mai pouvant générer un ennui mortel.

Résolument contre, donc.

Link to comment
Allez je relance un vieux débat: le champion de France doit-il être désigné à l'issue de la phase de poule unique ou après les play-off?

C'est mon coup de gueule du jour. Je relance le truc parceque j'y ai un peu réfléchi: après avoir vu Stade-Bath qui était un sacré match et après m'être retrouvé encore frustré par l'impasse qu'on va faire à Paris, c'est clair, j'en ai marre de voir des purges en Top 14 alors qu'on a des vraies armadas dans au moins 5 clubs français.

Hormis le fait qu'une finale c'est sympa (et d'ailleurs j'aprécie cette atmosphère particulière) je crois qu'en France ces dernières années on est conditionné négativement vis à vis du fait de désigner le champion à l'issue de la poule unique car le grand exemple qu'on voit à côté, c'est le foot, et c'est certain que la domination écrasante lyonnaise ne donne pas une super image de ce format. Mais en rugby, on a au moins cinq grosses équipes qui peuvent batailler pour le titre! Pour une finale de perdue, on aurait un paquet de matchs ayant l'intensité d'une finale durant l'année. Quand on voit ce que les clubs arrivent à monter comme événementiel autour de ce qu'il faut bien appeller des demi-affiches à l'heure actuelle, putain qu'est ce que ça sera un Stade-Perpignan, un SF-ST ou un Clermont-BO si le bouclard est l'enjeu à chacun de ces matchs!

Autre avantage, on économise deux journées, ce qui permet de limiter le nombre de doublons. Or on sait bien qu'avec trop de doublons, la poule unique perd de son équité sportive, et encourage à maintenir les phases finales.

Je crois qu'il faut bien ça pour sauver le rugby. Je suis un passionné mais il faut être honnête, entre le Top 14 où on s'emmerde ferme en attendant les demi-finales, et le rugby international où tout le monde (même si les français sont les pires) joue les matchs à moitié en attendant les demi-finales de la coupe du monde suivante promises aux 5 grandes nations, y'a plus que la H Cup pour nous faire vibrer. Et le fait qu'elle ait des phases finales n'y est pour rien, c'est uniquement que tous les matchs sont importants et oblige les équipes à sortir des gros matchs du début à la fin de la compétition.

Y'avait d'autres possibilité comme qualifier uniquement les deux premiers mais alors c'eut été encore plus injuste pour le premier dans le cas où il serait battu en finale car il aurait fourni encore plus d'efforts pour atteindre cette première place en poule. On pouvait aussi faire deux poules et faire s'affronter les deux premiers en finale mais c'est vrai que j'ai pris gout au fait de rencontrer tout le monde en poules, et puis ça voudrait dire rajouter des équipes dans l'élite pour ne pas se trouver avec des poules comptant trop peu d'équipes, et ça n'irait pas dans le bon sens pour le niveau de jeu.

Bref pour résumer, je veux un rugby qui me fasse bander tous les week-end et pas trois fois par an. Et la formule actuelle ne peut pas nous donner ça. Et ultime provocation de ma part, s'il faut passer à 12 clubs pour supprimer les derniers doublons, si celà est indispensable pour faire accepter un champion à l'issue de la poule unique, he bien faisons le. Après tout le rugby français compte un bon paquet de licenciés en moins par rapport au foot qui a 40 clubs pros, on n'a pas forcément vocation en rugby à avoir plus d'une trentaine de clubs pros surtout quand on sait qu'un effectif de rugby est largement plus conséquent qu'effectif de foot.

Voilà c'est clair désormais j'ai fait mon deuil des phases finales, j'ai beau retourner le système dans tous les sens, je ne vois que ça pour permettre de redonner de l'intérêt à cette interminable poule unique. La coupe d'Europe conservera ses phases finales car c'est obligatoire pour départager 24 clubs en seulement neuf journées mais pour le Top 14 on pourra s'en passer. J'espère que le futur président de la LNR s'orientera vers cette voie sinon c'est clair on va se lasser.

(Je ne vous parle pas ici de mon autre cheval de bataille qui serait de permettre qu'on ait de vrais tests matchs disputés et pas des matchs galvaudés en attente du saint graal qu'est devenu la coupe du monde et qui écrase beaucoup trop le reste du rugby international.)

perso, j'ai déjà donné mon pt de vue dans un autre post. parfaitement en phase avec la position de Roms.

m'enfin, ce n'est pas la seule excuse à la faiblesse de notre rugby :smile:

Link to comment
Guest Invité
Faudrait voir le nombre de match V semaine mais un systeme a la super league (Championnat a XIII) pour les phases finales est formidable.

On aurait de vrai phase finales avec le retour du folklore mais aussi une reelle prime a l’equipe finissant premiere.

On prend les 6 premiers:

1 contre 2= le gagnant en Finale

3 contre 6 le gagnant en ¼ : G1

4 contre 5 le gagnant en ¼ : G2

G1 contre G2 le gagnant joue en ½ contre le perdant du 1 contre 2: G3

Finale: Gagnant du 1 contre 2 contre G3.

Apres ca rallonge le championnat de 4 matchs.

dans le même ordre d'idée, moi je suis pour un "round robin", ça ressemble à ton système mais avec une vraie prime au 1er :

-le 1er en finale

-le 2ème joue le vainquer de 3 et 4

-le vainquer de cette "demie" rejoint le 1er en finale

y'a une vraie prime au classement, inconvénient le 1er joue moins et on sait tous que trop de repos n'est pas forcément bon entre 2 matches

bon, si déjà il y avait un réel avantage terrain selon le classement, les phases finales actuelles seraient relancées

en tout cas, je suis absolument contre le champion en fin de championnat directement

Link to comment
Allez je relance un vieux débat: le champion de France doit-il être désigné à l'issue de la phase de poule unique ou après les play-off?

C'est mon coup de gueule du jour. Je relance le truc parceque j'y ai un peu réfléchi: après avoir vu Stade-Bath qui était un sacré match et après m'être retrouvé encore frustré par l'impasse qu'on va faire à Paris, c'est clair, j'en ai marre de voir des purges en Top 14 alors qu'on a des vraies armadas dans au moins 5 clubs français.

Hormis le fait qu'une finale c'est sympa (et d'ailleurs j'aprécie cette atmosphère particulière) je crois qu'en France ces dernières années on est conditionné négativement vis à vis du fait de désigner le champion à l'issue de la poule unique car le grand exemple qu'on voit à côté, c'est le foot, et c'est certain que la domination écrasante lyonnaise ne donne pas une super image de ce format. Mais en rugby, on a au moins cinq grosses équipes qui peuvent batailler pour le titre! Pour une finale de perdue, on aurait un paquet de matchs ayant l'intensité d'une finale durant l'année. Quand on voit ce que les clubs arrivent à monter comme événementiel autour de ce qu'il faut bien appeller des demi-affiches à l'heure actuelle, putain qu'est ce que ça sera un Stade-Perpignan, un SF-ST ou un Clermont-BO si le bouclard est l'enjeu à chacun de ces matchs!

Autre avantage, on économise deux journées, ce qui permet de limiter le nombre de doublons. Or on sait bien qu'avec trop de doublons, la poule unique perd de son équité sportive, et encourage à maintenir les phases finales.

Je crois qu'il faut bien ça pour sauver le rugby. Je suis un passionné mais il faut être honnête, entre le Top 14 où on s'emmerde ferme en attendant les demi-finales, et le rugby international où tout le monde (même si les français sont les pires) joue les matchs à moitié en attendant les demi-finales de la coupe du monde suivante promises aux 5 grandes nations, y'a plus que la H Cup pour nous faire vibrer. Et le fait qu'elle ait des phases finales n'y est pour rien, c'est uniquement que tous les matchs sont importants et oblige les équipes à sortir des gros matchs du début à la fin de la compétition.

Y'avait d'autres possibilité comme qualifier uniquement les deux premiers mais alors c'eut été encore plus injuste pour le premier dans le cas où il serait battu en finale car il aurait fourni encore plus d'efforts pour atteindre cette première place en poule. On pouvait aussi faire deux poules et faire s'affronter les deux premiers en finale mais c'est vrai que j'ai pris gout au fait de rencontrer tout le monde en poules, et puis ça voudrait dire rajouter des équipes dans l'élite pour ne pas se trouver avec des poules comptant trop peu d'équipes, et ça n'irait pas dans le bon sens pour le niveau de jeu.

Bref pour résumer, je veux un rugby qui me fasse bander tous les week-end et pas trois fois par an. Et la formule actuelle ne peut pas nous donner ça. Et ultime provocation de ma part, s'il faut passer à 12 clubs pour supprimer les derniers doublons, si celà est indispensable pour faire accepter un champion à l'issue de la poule unique, he bien faisons le. Après tout le rugby français compte un bon paquet de licenciés en moins par rapport au foot qui a 40 clubs pros, on n'a pas forcément vocation en rugby à avoir plus d'une trentaine de clubs pros surtout quand on sait qu'un effectif de rugby est largement plus conséquent qu'effectif de foot.

Voilà c'est clair désormais j'ai fait mon deuil des phases finales, j'ai beau retourner le système dans tous les sens, je ne vois que ça pour permettre de redonner de l'intérêt à cette interminable poule unique. La coupe d'Europe conservera ses phases finales car c'est obligatoire pour départager 24 clubs en seulement neuf journées mais pour le Top 14 on pourra s'en passer. J'espère que le futur président de la LNR s'orientera vers cette voie sinon c'est clair on va se lasser.

(Je ne vous parle pas ici de mon autre cheval de bataille qui serait de permettre qu'on ait de vrais tests matchs disputés et pas des matchs galvaudés en attente du saint graal qu'est devenu la coupe du monde et qui écrase beaucoup trop le reste du rugby international.)

si les phases finales disparaissent, j'arrete de m'interesser a ce sport sur le champ ! :smile: c'est vraiment la plus mauvaise idée qu'il y ait, je prefere qu on supprime deux equipes en top 14 (12) et la tournée '(d'ete) , ca resserre le niveau et regle le probleme du calendrier, la lnr et la ffr font un effort et la folle peut faire son show dans son stade de france.en supprimant ce qui rapporte rien et n'interesse personne on avancera plus vite.

Edited by Nickoloh
Link to comment
si les phases finales disparaissent, j'arrete de m'interesser a ce sport sur le champ ! clover.gif c'est vraiment la plus mauvaise idée qu'il y ait, je prefere qu on supprime deux equipes en top 14 (12) et la tournée '(d'ete) , ca resserre le niveau et regle le probleme du calendrier, la lnr et la ffr font un effort et la folle peut faire son show dans son stade de france.en supprimant ce qui rapporte rien et n'interesse personne on avancera plus vite.

Tout a fait d'accord, ou alors faire uniquement match aller,passer a 16 clubs,on fait donc 15 matchs de phase aller.

Ensuite on établit un classement (a l'issu de ces 15 matchs) qui permettra de passer en phase finale. Donc 8eme de finale en mettant le 1er et le 2eme a l'opposé comme en tennis ! Donc la on passe a 19 matchs donc 4 matchs de phase finale ou tout le monde a sa chance...

Link to comment

Ah revoilà l'éternelle question qui a fait débattre tout l'été les cybervulcains ...

Pour ceux qui n'y vont pas souvent, je vais essayer de résumer mon point de vue. Déjà contre!

L'idée qu'un championnat avec premier titré serait plus "juste" est pour moi totalement erronée, en tout cas je ne le ressens pas comme ça. Même en supposant que nous ayons supprimé les injustices doublons internationaux, il en resterait des tas d'autres. Par exemple, quelques erreurs d'arbitrage, ici donc indirectes, quid d'un champion sacré d'un petit point ayant profité d'une énorme boulette dans un match obscur du fin fond de l'hiver? Quid d'un champion qui, perdant deux fois en face à face contre le second, se "refait la cerise" en sachant qu'il lui faut aller chercher les points bonus partout (alors que le second, pas de bol a déjà joué les "petits")? Quid aussi du même champion, de justesse, qui a la "chance" de rencontrer quelques gros alors avec des tonnes de blessés ou des équipes à d'autre moments de la saison dans une forme toute différente ... ou d'un face à face remporté au bonus alors qu'un match est en été, l'autre en plein hiver sous la neige ... tiens une dernière avoir la "particularité" de rencontrer 3 gros consécutivement vs les rencontrer étalé sur 5 mois!

Bref, je pourrais en imaginer des dizaines de raisons qui me ferait rester très franchement sur ma faim si un champion était sacré dans ces conditions, a tout prendre, erreurs d'arbitrage comprises, je préfère des phases finales qui mettent en scène l'affrontement final, à armes les moins inégales possibles et cela n'a rien à voir avec les traditions du rugby.

Le problème posé est l'intérêt de certains matchs de la saison, on revient au calendrier. Favorabe a l'idée déjà présentée ici de mieux segmenter, rythmer le calendrier, à commencer par championnat, coupe d'europe, périodes internationales. Genre 1ère partie, qualif HCup, 2ème partie, phases finales national, phases finales europe. On gommerait beaucoup des impasses des "gros" qui les font en raison des marathons championnat/europe/international (genre le repos programmé de BK au SDF), aucune idée de l'effet sur les impasses des "petits" (qui existent aussi ....)

Le travail sur le calendrier consiste déjà à gommer certaines aberrations comme de demander au ST de jouer BO, ASM, USAP, SF et deux tours de HCup en 8 week-end, et à 2 semaines de la tournée d'Automne. J'ai fait le compte en 13 semaines, un joueur du ST international fera donc 10 matchs de haut niveau, j'avais fait le même la saison passée, du même ordre, pour Vincent Clerc et sa blessure m'avait alors parue presque prévisible.

Si les phases finales nous donnent droit a de superbes matchs, c'est aussi parce qu'il n'y a pas 15 matchs de même ordre autour.

Edited by rimram31
Link to comment
Ah revoilà l'éternelle question qui a fait débattre tout l'été les cybervulcains ...

Pour ceux qui n'y vont pas souvent, je vais essayer de résumer mon point de vue. Déjà contre!

L'idée qu'un championnat avec premier titré serait plus "juste" est pour moi totalement erronée, en tout cas je ne le ressens pas comme ça. Même en supposant que nous ayons supprimé les injustices doublons internationaux, il en resterait des tas d'autres. Par exemple, quelques erreurs d'arbitrage, ici donc indirectes, quid d'un champion sacré d'un petit point ayant profité d'une énorme boulette dans un match obscur du fin fond de l'hiver? Quid d'un champion qui, perdant deux fois en face à face contre le second, se "refait la cerise" en sachant qu'il lui faut aller chercher les points bonus partout (alors que le second, pas de bol a déjà joué les "petits")? Quid aussi du même champion, de justesse, qui a la "chance" de rencontrer quelques gros alors avec des tonnes de blessés ou des équipes à d'autre moments de la saison dans une forme toute différente ... ou d'un face à face remporté au bonus alors qu'un match est en été, l'autre en plein hiver sous la neige ... tiens une dernière avoir la "particularité" de rencontrer 3 gros consécutivement vs les rencontrer étalé sur 5 mois!

Bref, je pourrais en imaginer des dizaines de raisons qui me ferait rester très franchement sur ma faim si un champion était sacré dans ces conditions, a tout prendre, erreurs d'arbitrage comprises, je préfère des phases finales qui mettent en scène l'affrontement final, à armes les moins inégales possibles et cela n'a rien à voir avec les traditions du rugby.

Le problème posé est l'intérêt de certains matchs de la saison, on revient au calendrier. Favorabe a l'idée déjà présentée ici de mieux segmenter, rythmer le calendrier, à commencer par championnat, coupe d'europe, périodes internationales. Genre 1ère partie, qualif HCup, 2ème partie, phases finales national, phases finales europe. On gommerait beaucoup des impasses des "gros" qui les font en raison des marathons championnat/europe/international (genre le repos programmé de BK au SDF), aucune idée de l'effet sur les impasses des "petits" (qui existent aussi ....)

Le travail sur le calendrier consiste déjà à gommer certaines aberrations comme de demander au ST de jouer BO, ASM, USAP, SF et deux tours de HCup en 8 week-end, et à 2 semaines de la tournée d'Automne. J'ai fait le compte en 13 semaines, un joueur du ST international fera donc 10 matchs de haut niveau, j'avais fait le même la saison passée, du même ordre, pour Vincent Clerc et sa blessure m'avait alors parue presque prévisible.

Si les phases finales nous donnent droit a de superbes matchs, c'est aussi parce qu'il n'y a pas 15 matchs de même ordre autour.

+1! :smile:

... et je rajouterai l'ambiance si particulière des phases finales... toujours inoubliables!! :smile: C'est ça le sport: un jeu et de l'émotion partagée...

Comment partager l'émotion d'un titre qui se gagne contre le dernier, à l'extérieur, 3 ou 4 journées avant la fin??? :flo:

Link to comment
Ah revoilà l'éternelle question qui a fait débattre tout l'été les cybervulcains ...

Pour ceux qui n'y vont pas souvent, je vais essayer de résumer mon point de vue. Déjà contre!

L'idée qu'un championnat avec premier titré serait plus "juste" est pour moi totalement erronée, en tout cas je ne le ressens pas comme ça. Même en supposant que nous ayons supprimé les injustices doublons internationaux, il en resterait des tas d'autres. Par exemple, quelques erreurs d'arbitrage, ici donc indirectes, quid d'un champion sacré d'un petit point ayant profité d'une énorme boulette dans un match obscur du fin fond de l'hiver? Quid d'un champion qui, perdant deux fois en face à face contre le second, se "refait la cerise" en sachant qu'il lui faut aller chercher les points bonus partout (alors que le second, pas de bol a déjà joué les "petits")? Quid aussi du même champion, de justesse, qui a la "chance" de rencontrer quelques gros alors avec des tonnes de blessés ou des équipes à d'autre moments de la saison dans une forme toute différente ... ou d'un face à face remporté au bonus alors qu'un match est en été, l'autre en plein hiver sous la neige ... tiens une dernière avoir la "particularité" de rencontrer 3 gros consécutivement vs les rencontrer étalé sur 5 mois!

Bref, je pourrais en imaginer des dizaines de raisons qui me ferait rester très franchement sur ma faim si un champion était sacré dans ces conditions, a tout prendre, erreurs d'arbitrage comprises, je préfère des phases finales qui mettent en scène l'affrontement final, à armes les moins inégales possibles et cela n'a rien à voir avec les traditions du rugby.

Le problème posé est l'intérêt de certains matchs de la saison, on revient au calendrier. Favorabe a l'idée déjà présentée ici de mieux segmenter, rythmer le calendrier, à commencer par championnat, coupe d'europe, périodes internationales. Genre 1ère partie, qualif HCup, 2ème partie, phases finales national, phases finales europe. On gommerait beaucoup des impasses des "gros" qui les font en raison des marathons championnat/europe/international (genre le repos programmé de BK au SDF), aucune idée de l'effet sur les impasses des "petits" (qui existent aussi ....)

Le travail sur le calendrier consiste déjà à gommer certaines aberrations comme de demander au ST de jouer BO, ASM, USAP, SF et deux tours de HCup en 8 week-end, et à 2 semaines de la tournée d'Automne. J'ai fait le compte en 13 semaines, un joueur du ST international fera donc 10 matchs de haut niveau, j'avais fait le même la saison passée, du même ordre, pour Vincent Clerc et sa blessure m'avait alors parue presque prévisible.

Si les phases finales nous donnent droit a de superbes matchs, c'est aussi parce qu'il n'y a pas 15 matchs de même ordre autour.

MERCI. presque tout est dit

supprimer 1/2 et finale serait la pire des idées pour notre championnat, LE RUGBY N'EST PAS LE FOOT.

c'est un sport/jeu de combat et le champion doit sortir vainqueur face à ses concurrents directs en fin de saison et non en septembre ou en février. le match nul et les surprises étant très rares au rugby, il serait quasi impossible de rattraper une équipe ayant connu un bon départ. tous les champions seraient connus en hiver, morne printemps....morne saison tout court. à choisir, je prends les impasses qui sont de plus une garantie minimum pour la santé des joueurs. si chaque point de chaque match compte, fini les roulements dans l'effectif, fini la place aux jeunes, fini les quelques ouvertures pour quelques espoirs. on se retrouverait avec une équipe-type jusqu'à que les genoux cèdent et au niveau du jeu, ce serait pire qu'aujourd'hui, j'en suis certain, encore plus frileux.

passons au top 12 pour en finir avec ces doublons uniques dans le monde du sport. même si à choisir, je viserai plutôt les tournées qui n'existent que pour renflouer les caisses vides du sud. ou alors alterner d'une année sur l'autre tournoi et 1 tournée à la même période plus riche que celles actuelles.

mais par pitié, ne touchons pas aux phases finales. si les principales compétitions de clubs/provinces du monde (super14, champ. anglais et français, currie cup, Hcup) se jouent avec au minimum 1/2 finales et finale, ce n'est pas par hasard....c'est nécessaire au rugby qui est un sport particulier et un jeu de combat basé sur la confrontation directe. comme l'a dit un autre forumer, on ne devient pas champion en battant mont de marsan à domicile mais on va défier le plus sérieux rival sur terrain neutre (enfin sauf pour le SF .... :smile: )

Link to comment
L'idée qu'un championnat avec premier titré serait plus "juste" est pour moi totalement erronée, en tout cas je ne le ressens pas comme ça. Même en supposant que nous ayons supprimé les injustices doublons internationaux, il en resterait des tas d'autres. Par exemple, quelques erreurs d'arbitrage, ici donc indirectes, quid d'un champion sacré d'un petit point ayant profité d'une énorme boulette dans un match obscur du fin fond de l'hiver? Quid d'un champion qui, perdant deux fois en face à face contre le second, se "refait la cerise" en sachant qu'il lui faut aller chercher les points bonus partout (alors que le second, pas de bol a déjà joué les "petits")? Quid aussi du même champion, de justesse, qui a la "chance" de rencontrer quelques gros alors avec des tonnes de blessés ou des équipes à d'autre moments de la saison dans une forme toute différente ... ou d'un face à face remporté au bonus alors qu'un match est en été, l'autre en plein hiver sous la neige ... tiens une dernière avoir la "particularité" de rencontrer 3 gros consécutivement vs les rencontrer étalé sur 5 mois!

On peut aussi facilement retourner tous ces arguments: tu peux très bien être le meilleur incontestablement sur l'ensemble de la saison et:

- être victime d'une erreur d'arbitrage en finale

- avoir beaucoup plus de blessés que ton adversaire juste au moment de la finale

Et puis le coup du club qui a déjà joué contre les petits, mais avec moins de conviction que son second qui se refaits la cerise en les cartonnant, he ben il avait qu'à avoir joué le coup à fond! C'est quand même surnaturel qu'on puisse trouver injuste que certains clubs ne se soient pas sentis obligés de gagner largement, et le déplorent ensuite!

Edited by Roms
Link to comment

Vous savez mon opinion, personnellement, je me rapproche de Nico et de son 2*10. J'ai vraiment l'impression que c'était la meilleure des solutions dans l'intérêt général... Et qui satisfaisait beaucoup de monde.

Et franchement, je vois pas ce qu'il y a de compliquer et de non médiatique d'avoir quatre premiers choisis au terme d'une phase régulière s'affronter en 1/4 1/2 et finale.

Ils font bien plus compliquer aux Stats et ils drainent des audiences de 150 millions de personnes.

Enfin, moi je préfèrerai 2*8 car 20 diluerait peut être un peu trop nos effectifs... Mais ça plus une limitation des internationaux, une descente par poule...

Ce serait plus simple.

Link to comment
Vous savez mon opinion, personnellement, je me rapproche de Nico et de son 2*10. J'ai vraiment l'impression que c'était la meilleure des solutions dans l'intérêt général... Et qui satisfaisait beaucoup de monde.

Et franchement, je vois pas ce qu'il y a de compliquer et de non médiatique d'avoir quatre premiers choisis au terme d'une phase régulière s'affronter en 1/4 1/2 et finale.

Ils font bien plus compliquer aux Stats et ils drainent des audiences de 150 millions de personnes.

Enfin, moi je préfèrerai 2*8 car 20 diluerait peut être un peu trop nos effectifs... Mais ça plus une limitation des internationaux, une descente par poule...

Ce serait plus simple.

Sauf qu'aux States, les équipes s'affrontent en dehors de leur division. Et en foot Américain ou il n'y a que 16 matchs, il y a un système de calendrier particulier pour déterminer les matchs inter division (plus une équipe est bonne une année, plus elle a un calendrier difficile l'année suivante et inversement).

Et puis 20 ou 16 clubs en première division, mouais. Il y a peine 14 clubs avec les reins solides sportivement et financièrement pour l'élite, alors 20 (ou 16).

Link to comment
Parigot tête de veau
Vous savez mon opinion, personnellement, je me rapproche de Nico et de son 2*10. J'ai vraiment l'impression que c'était la meilleure des solutions dans l'intérêt général... Et qui satisfaisait beaucoup de monde.

Et franchement, je vois pas ce qu'il y a de compliquer et de non médiatique d'avoir quatre premiers choisis au terme d'une phase régulière s'affronter en 1/4 1/2 et finale.

Ils font bien plus compliquer aux Stats et ils drainent des audiences de 150 millions de personnes.

Enfin, moi je préfèrerai 2*8 car 20 diluerait peut être un peu trop nos effectifs... Mais ça plus une limitation des internationaux, une descente par poule...

Ce serait plus simple.

Sauf qu'aux States, les équipes s'affrontent en dehors de leur division. Et en foot Américain ou il n'y a que 16 matchs, il y a un système de calendrier particulier pour déterminer les matchs inter division (plus une équipe est bonne une année, plus elle a un calendrier difficile l'année suivante et inversement).

Et puis 20 ou 16 clubs en première division, mouais. Il y a peine 14 clubs avec les reins solides sportivement et financièrement pour l'élite, alors 20 (ou 16).

Quand tu regardes les budgets des équipes du haut du panier de la ProD2 tu verras qu'ils sont supérieurs au budgets de 4 a 6 clubs du Top14... A mon avis le problème est plus en terme de ressources humaines, "Y-a-t il assez de joueurs pour alimenter toutes ces equipes?" que budgétaire.

Link to comment
L'idée qu'un championnat avec premier titré serait plus "juste" est pour moi totalement erronée, en tout cas je ne le ressens pas comme ça. Même en supposant que nous ayons supprimé les injustices doublons internationaux, il en resterait des tas d'autres. Par exemple, quelques erreurs d'arbitrage, ici donc indirectes, quid d'un champion sacré d'un petit point ayant profité d'une énorme boulette dans un match obscur du fin fond de l'hiver? Quid d'un champion qui, perdant deux fois en face à face contre le second, se "refait la cerise" en sachant qu'il lui faut aller chercher les points bonus partout (alors que le second, pas de bol a déjà joué les "petits")? Quid aussi du même champion, de justesse, qui a la "chance" de rencontrer quelques gros alors avec des tonnes de blessés ou des équipes à d'autre moments de la saison dans une forme toute différente ... ou d'un face à face remporté au bonus alors qu'un match est en été, l'autre en plein hiver sous la neige ... tiens une dernière avoir la "particularité" de rencontrer 3 gros consécutivement vs les rencontrer étalé sur 5 mois!

On peut aussi facilement retourner tous ces arguments: tu peux très bien être le meilleur incontestablement sur l'ensemble de la saison et:

- être victime d'une erreur d'arbitrage en finale

- avoir beaucoup plus de blessés que ton adversaire juste au moment de la finale

Et puis le coup du club qui a déjà joué contre les petits, mais avec moins de conviction que son second qui se refaits la cerise en les cartonnant, he ben il avait qu'à avoir joué le coup à fond! C'est quand même surnaturel qu'on puisse trouver injuste que certains clubs ne se soient pas sentis obligés de gagner largement, et le déplorent ensuite!

Il me parait moins "injuste" d'avoir un souci d'arbitrage ou de blessés en play off qu'en cours de saison (pour lequel d'ailleurs il est plus difficile d'avoir que de très bons arbitres ...). J'ai toujours trouvé, cela arrive souvent dans les poules de 4 équipes, injuste l'avantage qui est donné a celui qui prend le "petit" après, dans un contexte totalement différent (à l'exemple de l'USAP qui a joué les italiens au début, vs Leicester qui les recevra à la fin alors qu'ils auront laché). Les CDM de foot sont pleins de ce type d'exemple "d'injustice". Je n'imagine même pas un championnat se jouant sur la dernière journée avec d'un coté un adversaire "ventre mou" qui se moque du résultat et d'un autre une équipe luttant contre sa survie en top 14.

Si tu observes bien un calendrier d'une équipe de top 14, y compris HCup, EDF ... tu verras que chaque problème est très différent et que l'avantage des phases finales, c'est qu'elles "lissent" ces inégalités. Mais il s'agit bien d'un ressenti, un avis, pas d'une preuve.

Je ne suis pas pour l'idée de 2x10 mais je dois reconnaître que cette formule, de fait, n'entraînait pas ce phénomène.

Link to comment
Quand tu regardes les budgets des équipes du haut du panier de la ProD2 tu verras qu'ils sont supérieurs au budgets de 4 a 6 clubs du Top14... A mon avis le problème est plus en terme de ressources humaines, "Y-a-t il assez de joueurs pour alimenter toutes ces equipes?" que budgétaire.

:smile: je ne sais pas où tu as vu ces chiffres, parce que à part MdM , qui est à la rue au niveau du budget, et le racing qui est sur une avenue, pour les autres y a une logique économique entre T14 et ProD2.

Moi je pense qu'il faut faire un TOP6 ( ST, BO, USAP, SF, ASM, et RCT ou MHRC) et pour tous les autres on fait un CdF à 97 clubs avec 23 poules de 4 et une poule de 5 ( celle de bagnères de Bigorre pour faire plaisir à Lapasset ). et après une qualification avec le meilleur troisième qui recevrait le moins bons second de la poule opposée en 32eme de finale...

Pour les anciens, vous vous souvenez des panneaux de résultats sur Stade2 avec Chapatte, où Lannemezan battait Lombez Samatan 4 à 3.

Sinon, je suis pour la formule actuelle avec encadrement des salaires ET malus défensif.

Link to comment

:chinois: Les soucis financier de Montauban vont ils accelerer la reflexion sur la reforme du top 14 ??

On passe à un Top 12 voire Top 10 ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...