Jump to content

Deux PrÉsidences Qui DÉrangent


Parigot

Recommended Posts

Top 14 : le choc des modernistes

En lever de rideau de la 3e journée du Top 14, le RC Toulon reçoit vendredi 27 août (19 heures) dans son antre de Mayol les Franciliens du Racing Métro 92. Une confrontation au casting doré entre deux puissances émergentes du Top 14.

Si Toulon misera sur sa star anglaise Jonny Wilkinson et son Springbok Van Niekerk , les Ciel et Blanc enregistrent le retour du "Puma" Juan Martin Hernandez. A 28 ans, l'expérimenté Argentin sort de plusieurs mois de blessures. Ancien pensionnaire du voisin parisien (2003-2009), le Stade français, "El Mago" devrait prendre place sur le banc des remplaçants franciliens. Nul doute que son apport technique déstabilisera les lignes adversaires dans les semaines à venir. De son entente avec le jeune Wisniewski (32 points inscrits en deux journées) dépendra sûrement la bonne tenue du Racing cette saison.

Les points communs sont nombreux entre ces deux équipes, dont l'ambition et les méthodes agacent les caciques du Top 14.

DEUX PRÉSIDENCES QUI DÉRANGENT

En assumant le virage économique pris par le rugby français, leurs dirigeants incommodent les dignitaires du championnat. A la tête du Racing-Métro depuis 2006, le fondateur du groupe immobilier Foncia, Jacky Lorenzetti, a cherché rapidement à remettre en cause l'hégémonie du Stade français. En trois saisons, il parvient à extraire le club francilien du purgatoire de Pro D2. Piochant dans sa fortune personnelle, estimée à 700 millions d'euros en 2008, le patron du Racing attire une pluie d'étoiles. Chabal, Steyn, Pichot ou Hernandez sont venus renforcer l'édifice ciel et blanc, et bientôt un nouveau stade viendra accueillir leurs exploits à Nanterre.

En 2006, l'éditeur Mourad Boudjellal prend les rênes du RC Toulon. D'emblée, il aligne plusieurs millions d'euros pour hisser le club parmi l'élite. Exploit suprême, il attire sur les pelouses de Pro D2 le capitaine des All Blacks, Tana Umaga. Au printemps 2008, il coiffe son rival Jacky Lorenzetti pour le gain du championnat. Néanmoins, les deux présidents vivent ensemble la montée au sein du Top 14.

Sur le plan sportif, les deux dirigeants ont des méthodes contrastées. Tandis que Boudjellal use jusqu'à neuf entraîneurs avant de séduire Philippe Saint-André, le patron du Racing a placé toute sa confiance en Pierre Berbizier. Lorsque le président toulonnais se déleste de l'effectif héroïque qui a réussi la montée, Jacky Lorenzetti conserve ses grognards de Pro D2.

Partisans d'un élargissement du championnat à seize équipes, les deux hommes passent pour de dérangeants réformateurs. D'où cette alliance tacite Boudjellal-Lorenzetti dans les instances du rugby professionnel. En l'occurrence, la renégociation des droits télévisuels du Top 14 est le défi majeur du tandem présidentiel. En coulisses, les deux hommes d'affaires s'entendent pour accroître l'enveloppe médiatique du rugby français. Fins argentiers, ils n'hésitent d'ailleurs pas à verser les plus gros salaires du championnat (Chabal et Wilkinson). Les budgets s'y prêtent. En 2010, les deux clubs plafonnent avec un portefeuille de 19 millions d'euros.

Pour quels résultats ? L'an passé Toulon atteint les demi-finales du Top 14, où, victime d'erreurs d'arbitrage, il tombe face à Clermont. Même injustice pour les Ciel et Blanc éliminé en barrages du championnat :chinois::clin . Cette saison, les deux clubs nourrissent encore de grandes ambitions, mais ont chacune déjà commis un faux pas (contre Bayonne pour Toulon, puis à Montpellier pour le Racing). Malheur au perdant ce soir.

Rémi Dupré

Pour quels résultats ? L'an passé Toulon atteint les demi-finales du Top 14, où, victime d'erreurs d'arbitrage, il tombe face à Clermont. Même injustice pour les Ciel et Blanc éliminé en barrages du championnat. Cette saison, les deux clubs nourrissent encore de grandes ambitions, mais ont chacune déjà commis un faux pas (contre Bayonne pour Toulon, puis à Montpellier pour le Racing). Malheur au perdant ce soir.

Rémi Dupré

Link to comment
fanofnumber10

ils ont qu'a bosser pour y revenir :chinois:

Link to comment
Guest chomelaregle
ils ont qu'a bosser pour y revenir :chinois:

c'est plus facile pour certain, tout le monde ne peut pas avoir un allié à la présidence de la LNR :clin

Link to comment
ils ont qu'a bosser pour y revenir :clin

c'est plus facile pour certain, tout le monde ne peut pas avoir un allié à la présidence de la LNR :blink:

Pour gagner, certains utilisent la tune et d'autre les relations avec les pardessus, c'est le rugby ca !! :chinois:

Link to comment
fanofnumber10
ils ont qu'a bosser pour y revenir :chinois:

c'est plus facile pour certain, tout le monde ne peut pas avoir un allié à la présidence de la LNR :blink:

tu parles du BO et Blanco of course

parce que le nouveau president, il a pas trop de pouvoir, on peut l'insulter sans sanction :clin

Link to comment
fanofnumber10
ils ont qu'a bosser pour y revenir :blink:

c'est plus facile pour certain, tout le monde ne peut pas avoir un allié à la présidence de la LNR :blink:

Pour gagner, certains utilisent la tune et d'autre les relations avec les pardessus, c'est le rugby ca !! :chinois:

Lorenzetti la tune et Berbize il met la pression sur les arbitres :clin

Link to comment
Guest chomelaregle
ils ont qu'a bosser pour y revenir :clin

c'est plus facile pour certain, tout le monde ne peut pas avoir un allié à la présidence de la LNR :blink:

tu parles du BO et Blanco of course

parce que le nouveau president, il a pas trop de pouvoir, on peut l'insulter sans sanction :blink:

on peut l'insulter, si derrière on retire son recours contre les JIFF, nuance... :chinois:

Link to comment
fanofnumber10
ils ont qu'a bosser pour y revenir :blink:

c'est plus facile pour certain, tout le monde ne peut pas avoir un allié à la présidence de la LNR :blink:

tu parles du BO et Blanco of course

parce que le nouveau president, il a pas trop de pouvoir, on peut l'insulter sans sanction :blink:

on peut l'insulter, si derrière on retire son recours contre les JIFF, nuance... :chinois:

de toutes facons, il est pour Toulouse :clin

il se rejouit des delocalisations des clubs (celle du CO en tete) qui font jouer la plupart du temps le ST sur terrain neutre :crying:

Link to comment
Parigot tête de veau
ils ont qu'a bosser pour y revenir :blink:

c'est plus facile pour certain, tout le monde ne peut pas avoir un allié à la présidence de la LNR :blink:

tu parles du BO et Blanco of course

parce que le nouveau president, il a pas trop de pouvoir, on peut l'insulter sans sanction :blink:

on peut l'insulter, si derrière on retire son recours contre les JIFF, nuance... :chinois:

de toutes facons, il est pour Toulouse :clin

il se rejouit des delocalisations des clubs (celle du CO en tete) qui font jouer la plupart du temps le ST sur terrain neutre :crying:

On parle d'ailleurs de remplacer le classement britannique par un classement helvète pour le ST.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...