Jump to content

C'était Bien Le Rugby à Papa Mais...


rufus

Recommended Posts

LU DANS CAPITAL

Affluences record, explosion des audiences télé … le rugby français est en plein essor. De Toulouse à Clermont en passant par Perpignan, zoom sur les grosses cylindrées du Top 14 qui s’arrachent les meilleurs joueurs de la planète.

Exit Zinedine Zidane. Le sportif préféré des Français s’appelle désormais… Sébastien Chabal. Une surprise ? Pas vraiment, tant le rugby français gagne en popularité. Avec plus de 13.500 spectateurs par match (soit deux fois plus qu’il y a six ans), le Top 14 affiche des affluences record. Et encore, c’est sans compter les pics de 60.000 voire 80.000 spectateurs atteints lors des phases finales du championnat.

Sport historiquement régional, le « rugby à papa » a commencé sa mutation vers la fin des années 90, lors de son passage au professionnalisme. Au fil des ans, le marketing agressif des clubs a popularisé le ballon ovale. Max Guazzini, président du Stade Français, - mais aussi homme de show bizz - a été le premier à sortir le sport de l’anonymat en multipliant les grands shows populaires au Parc des Prince et au Stade de France. Les autres clubs lui ont emboité le pas en délocalisant les affiches phares dans les stades de football… Parallèlement, les dirigeants ont aussi mis le paquet pour recruter les vedettes du monde entier : Jonny Wilkinson, Byron Kelleher, Juan Martin Hernandez… les stars étrangères représentent actuellement 40% des joueurs alignés dans le Top 14.

Ces initiatives ont permis d’attirer les sponsors, dont de nombreux groupes cotés en Bourse (EADS, Peugeot, Capgemini, ...) et de gonfler les recettes des clubs. « Chaque équipe du Top 14 compte en moyenne 300 partenaires », note Arnaud Dagorne, directeur général de Ligue nationale de Rugby (LNR). En 2010, le budget moyen des clubs a progressé de 7% à 16 millions d’euros. Avec près de 30 millions d'euros, le Stade Toulousain caracole toujours en tête alors que le nouveau venu, le Stade Rochelais, affiche le plus petit budget.

Fort de cette croissance, le monde du rugby entend bien monnayer sa nouvelle popularité. La LNR lancera à l’automne son nouvel appel d’offres pour les droits audiovisuels du championnat. Objectif pour la Ligue qui rassemble actuellement environ 700.000 téléspectateurs à chaque journée de championnat diffusée : grappiller davantage que les 30 millions d’euros annuels versés par son partenaire historique Canal +.

Guillaume Chazouillères et Yann Matarin

Link to comment
... Max Guazzini, président du Stade Français, - mais aussi homme de show bizz - a été le premier à sortir le sport de l’anonymat ...

:sorcerer: ils avaient pas Canal dans la capitale a l'époque :sorcerer:

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP

A noter que Aulas fait pression pour que la LFP place des matches de foot tout au long du week-end pour saturer la grille de Canal et évincer ses concurrents sportifs, le foot étranger et le rugby.

La guerre entre le rond et l'ovale pourrait être imminente.

Link to comment

Cet article est bien minable :sorcerer:

En 1997, Brive avait crée un groupe de partenaires locaux appelés "le pack". Plus de 400 entreprises étaient membre. De fait, partenaire d'un club, on peut l'être en versant 500€ l'année. Ca ne veut rien dire.

Les affluences, retirons Marseille et Paris...

Et on verra !

Link to comment

Trop de fric, trop d'Anglais ! Combien Montauban avait de sponsors l'année dernière ?

Marre des changements de règles tous les ans, des séquences de jeu au sol où seul l'arbitre voit la faute , des chocs trop violents, des joueurs bodybuildés survitaminés, des 3/4 taillés comme des 3èmes lignes , des avants qui jouent comme des 3/4, des talonneurs qui osent faire des passes et courir de travers... Plus de 3ème mi-temps, de papy le long de la main courante, de pesage, de vendeur de vrai bière, de générales, les matchs du vendredi ou dimanche soir ...

C'était mieux avant. :drinks

Link to comment
... Max Guazzini, président du Stade Français, - mais aussi homme de show bizz - a été le premier à sortir le sport de l’anonymat ...

:drinks ils avaient pas Canal dans la capitale a l'époque :sorcerer:

Attends, tu n'es pas allé au bout de la phrase : il parait que c'est aussi Max qui a inventé les délocalisations dans les stades de foot. :sorcerer:

Max Guazzini, président du Stade Français, - mais aussi homme de show bizz - a été le premier à sortir le sport de l’anonymat en multipliant les grands shows populaires au Parc des Prince et au Stade de France. Les autres clubs lui ont emboité le pas en délocalisant les affiches phares dans les stades de football…

C'est bientôt lui qui aura aussi inventé le merchandising. :sorcerer:

Edited by Gabi
Link to comment

Détendez-vous les toulousains, c'est un article dans Capital... Autant dire un vague brouillon de vulgarisation truffé de raccourcis, erreurs, poncifs et qui doit être lisible et compréhensible par un individu de plus de 8 ans. Bref, pas du journalisme... :drinks

Link to comment
Trop de fric, trop d'Anglais ! Combien Montauban avait de sponsors l'année dernière ?

Marre des changements de règles tous les ans, des séquences de jeu au sol où seul l'arbitre voit la faute , des chocs trop violents, des joueurs bodybuildés survitaminés, des 3/4 taillés comme des 3èmes lignes , des avants qui jouent comme des 3/4, des talonneurs qui osent faire des passes et courir de travers... Plus de 3ème mi-temps, de papy le long de la main courante, de pesage, de vendeur de vrai bière, de générales, les matchs du vendredi ou dimanche soir ...

C'était mieux avant. :drinks

c'est vrai qu'un bon vieux Hagetmau / le Boucau en 1/32e de finales aller, devant 800 spectateurs, ça avait du bon !

Link to comment
J'ai pas connu avant, comme beaucoup de parisiens :sorcerer: . Mais c'était mieux quand le SF avait un effectif qui faisait peur, maintenant on prête à rire. :drinks

Pourtant des clubs comme le PUC ( pourtant en 1er division avec le RCF) et le SCUF pratiquaient un après-rugby 'de gala', bien plus élaboré que celui des équipes provinciales ... :sorcerer:

Link to comment
Trop de fric, trop d'Anglais ! Combien Montauban avait de sponsors l'année dernière ?

Marre des changements de règles tous les ans, des séquences de jeu au sol où seul l'arbitre voit la faute , des chocs trop violents, des joueurs bodybuildés survitaminés, des 3/4 taillés comme des 3èmes lignes , des avants qui jouent comme des 3/4, des talonneurs qui osent faire des passes et courir de travers... Plus de 3ème mi-temps, de papy le long de la main courante, de pesage, de vendeur de vrai bière, de générales, les matchs du vendredi ou dimanche soir ...

C'était mieux avant. :sorcerer:

j'avais lu trop d'Agenais, je comprenais rien :drinks:sorcerer::sorcerer:

Link to comment
Trop de fric, trop d'Anglais ! Combien Montauban avait de sponsors l'année dernière ?

Marre des changements de règles tous les ans, des séquences de jeu au sol où seul l'arbitre voit la faute , des chocs trop violents, des joueurs bodybuildés survitaminés, des 3/4 taillés comme des 3èmes lignes , des avants qui jouent comme des 3/4, des talonneurs qui osent faire des passes et courir de travers... Plus de 3ème mi-temps, de papy le long de la main courante, de pesage, de vendeur de vrai bière, de générales, les matchs du vendredi ou dimanche soir ...

C'était mieux avant. :sorcerer:

Je viens d'essuyer une larme... tant de souvenirs me reviennent... :drinks

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...