Aller au contenu
Papalou

Rugby Breton

Messages recommandés

Papalou

Bon, pas beaucoup d'actualité à se mettre sous la dent en ce moment... Alors parlons de tout et de rien.

Dans un autre sujet (transferts) et de manière totalement off-topic, nous avons échangé Gabi et moi sur les bretons dans le rugby :

Gabi écrivait donc :

'Papalou', le 13 Déc 2012 - 11:10, a écrit:snapback.png

Il y a des noms bretons au rugby : Ledevedec, Le Corvec, LeBourhis, Mahé, Guyader, Troader (bon ces deux derniers sont peut-être moins connu), etc... Mais on a pas fait l'analyse de leurs arbres généalogiques. :sorcerer:/> J'aurais pu aussi vous citer Pouliquen qui jouait au SCUF dans les années 60/70/80 (longue carrière !), mais là ça fait quand même loin.

A noter que les noms Hélias et Elias, Brun ou Lebrun, Michel, sont également très courants en Bretagne, même si on a pas la consonance en "ec" que les français moyens attendent d'un nom breton. :whist:/>

Vu qu'il n'y a aucun joueur pro formé ou ayant vécu en Bretagne, il faut bien se rabattre sur les joueurs pros ayant un nom d'origine bretonne (même s'ils y ont jamais foutu les pieds).
Et vu qu'il n'y en a pas beaucoup, on pourrait peut-être élargir aux joueurs ayant déjà passé des vacances en Bretagne, non ?

Ce à quoi je répondais :

'Gabi', le 13 Déc 2012 - 11:15, a écrit:snapback.png

Vu qu'il n'y a aucun joueur pro [] ayant vécu en Bretagne...

Ca c'est faux. J'ai pas des millions d'exemple, mais ça existe.

Et là, en faisant tout autre chose, je suis tombé sur une statistique sur le patronyme "Floch", qui comme vous le savez est porté par un chinois perdu en Auvergne (et de surcroit né à Clermont-Ferrand).

Entre 1891 et 1915, sur les 955 naissances sous ce nom en France, 843 le sont dans le département du Finistère (soit plus de 88%), et n'en nait absolument aucun dans toute la région Auvergne. Tout ça pour dire quoi ? Ben rien, c'est juste pour meubler et vous faire de la lecture... :sorcerer:

Vous pouvez aller tester d'autres noms sur ce site :

http://www.geopatronyme.com

Kenavo !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Sinon 3 Floch nés dans le 63 entre 1966 et 1990, dont le chinois.

Félicitations à la BOURRIN Family: 0 naissance avant 1966 en France, puis 19 entre 1966 et 1990 (16 dans le 63, 3 dans le 94, de vrais départements de portugais).

Sans compter ceux nés après ni ceux qui n'ont pas été reconnus.

Au revoir.

Modifié par VGE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brayaud's
Sinon 3 Floch nés dans le 63 entre 1966 et 1990, dont le chinois.

Félicitations à la BOURRIN Family: 0 naissance avant 1966 en France, puis 19 entre 1966 et 1990 (16 dans le 63, 3 dans le 94, de vrais départements de portugais).

Sans compter ceux nés après ni ceux qui n'ont pas été reconnus.

Au revoir.

j'ai même remarqué que certains autres sortaient du Lot... :whist:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Sinon 3 Floch nés dans le 63 entre 1966 et 1990, dont le chinois.

Félicitations à la BOURRIN Family: 0 naissance avant 1966 en France, puis 19 entre 1966 et 1990 (16 dans le 63, 3 dans le 94, de vrais départements de portugais).

Sans compter ceux nés après ni ceux qui n'ont pas été reconnus.

Au revoir.

j'ai même remarqué que certains autres sortaient du Lot... :whist:

Comme d'autres des Charentes?

Au revoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brayaud's
Comme d'autres des Charentes? Au revoir.

tout à fait, mais le Puy de Dôme n'est pas bien loin !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Sinon Papalou, tu ne mentionnes pas Yann Le Meur.

L'ASM lui doit indirectement une place de finaliste: en 1994.

Dernière journée de Play Off: l'ASM reçoit Grenoble, Biarritz le Racing.

Grenoble est déjà qualifié. L'ASM et le Racing s'affrontent à distance pour la seconde qualif. Biarritz est déjà out.

En cas d'égalité au classement, avantage Racing avant le match... De mémoire, pour cause de goal average particulier qui lui est favorable de deux points.

L'ASM doit donc gagner, espérer que le Racing perde, ou bien qu'un joueur prenne un rouge: le réglement prévoit de départager d'abord d'éventuels ex æquo sur la discipline...

En direct du Michelin, tout le monde cherche à suivre à la radio l'évolution du score à Biarritz. Manque de bol, c'est le 1er mai 1994 je crois, Senna vient de se crasher, vous imaginez la priorité sur les ondes...

Bref, l'ASM mène largement, mais les esprits s'échauffent. Le Racing mène, mais les infos se font rares pour cause de fin de F1. Ayrton Senna Mort, funestes initiales...

Puis, miracle, sorcellerie, sortilège, coup de baguette magique: Yann Le Meur entre donc dans l'histoire: il latte un biarrot, prend un rouge, qui élimine le Racing au profit de l'ASM. La nouvelle se propage au Michelin, les pneus fument encore à Monza, c'est tragique mais tout le monde s'en fout à Cataroux à ce moment précis...

A condition de ne pas craquer donc... Arrêts de jeu au Michelin, 30/13, début de générale. Je revois Ménieu (pourquoi lui en particulier vu que ça part dans tous les sens...) se battre comme un chien. L'arbitre intervient, siffle la fin, et garde les cartons dans la poche.

(EDIT: vérification faite sur la base de données cyber, Ménieu prend un jaune-ouf- en fait: voilà pourquoi je me souvenais de lui en particulier!!!)

http://www.cybervulcans.net/saison-1993-1994/matchs/Montferrand-Grenoble-920.html

Je me souviens du drop de Costes, mais j'avais oublie que c'était ce jour précisément.

L'ASM déroulera ensuite le tapis rouge de la première Glorieuse du Stade à Guytou, en écartant en quarts de terrrrrrrrrrrribles guerriers puis en demies à nouveau les Mammouths à Fouroux, soit deux équipes qui, peut-être...

Mais on ne refait pas l'Histoire: Yann Le Meur est un Breton qui compte dans celle de l'ASM.

Au revoir.

Modifié par VGE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou

S'appeler Yann Le Meur en Bretagne, c'est comme s'appeler Jean Martin ailleurs en France...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montségur

Les plus anciens se souviendront peut-être également de Jean-Pierre Gébus, dit "le dolmen" qui, après avoir fait partie du pack d'enfer de Lavelanet dans les années 70, puis un passage à Quillan, avait terminé sa carrière au FCG où il avait joué aux côtés de Chérèque puis de Lorieux (il n'était d'ailleurs pas pour rien dans l'éclosion de ce dernier au plus haut niveau).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fanofnumber10

cool le site

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou

@ Montségur : je ne connaissais pas Jean-Pierre Gébus.

Petite info : Poitiers, l'un des gros calibres de Fédérales 3, a perdu son premier match de la saison le week-end dernier, 13 à 8, en déplacement chez un promu : Plouzané.

Le club de la banlieue ouest de Brest (après il y a la point du Conquet et après c'est l'Amérique :sorcerer: ) est monté en fédérale 3 à l'intersaison, et franchement, je n'aurai pas misé un guennec que leur maintien à ce niveau. Après un départ un peu difficile, ils sont en position de se maintenir sans trop de souci et se permettent de faire tomber le leader, chapeau !

Pour ceux que cela intéresse, le club est assez récent (création en 1979), et ne fait donc pas parti des historiques du rugby de Bretagne comme le club Universitaire de Brest ou Quimper. Son essor est un bel exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
foxzob

Si mes souvenirs sont bons, Plouzané bénéficie de l'apport de nombreux étudiants Brestois (ENIB entre autre) venant souvent de toute la France et ayant souvent un bon niveau rugby.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi
Si mes souvenirs sont bons, Plouzané bénéficie de l'apport de nombreux étudiants Brestois (ENIB entre autre) venant souvent de toute la France et ayant souvent un bon niveau rugby.

Ce que tu es en train d'expliquer, c'est que l'équipe bretonne qui marche bien en ce moment n'est justement pas composé de bretons. :grin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
foxzob

Etant d'une école du même groupe que l'ENIB, je sais que cette école d'ingénieur est installé à Plouzané et non Brest même, et que son équipe universitaire est une des meilleures du grand ouest.

Et il ne m’étonnerai pas qu'un partenariat entre le club et l'équipe universitaire ait été crée, et que les joueurs ne sont pas tous du coin.

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou

J'ai quitté le coin depuis bien longtemps et je n'ai donc pas des informations récentes ou précises à ce sujet, mais Plouzané comptait à une époque sur son sol plusieurs implantations de sociétés d'importance nationale qui apportaient aussi quelques joueurs du cru ou d'ailleurs au club (je pense à Thomson CSF dans les années 80 par exemple).

@ Gabi : l'équipe Bretonne qui "marche bien en ce moment", c'est surtout Vannes, seule équipe de la péninsule évoluant en fédérale 1, avec qui plus est une très importante et très active école de rugby. Oui, il y a des joueurs de rugby qui ne sont pas bretons de souche en Bretagne, de même qu'il y a des bretons évoluant ailleurs, et comble de l'horreur, il y a même des enc..... de parigots qui jouent à Toulouse... So shocking ! :yay

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Parigot_Paris

J'aimerais que Paplaou me confirme l'ambiance au RC Vannes ! On y chante paraît-il "mon p'tit garçon" de Michel Tonnerre, chanson que j'adore et dont je peux pousser quelques notes (souvenir d'une nuit mémorable passée chez Beudeff à Groix en compagnie du groupe Djibou Djep, mais ne nous égarons pas)

Et donc si on pouvait savoir à quelles dates proche des vacances de Pâques ou de Nowell le RC Vannes joue, ça me ferait une distraction à monter à la famille. :clin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou

Alorssse mon cher Praiogt_Prais (fallait pas écrire "Paplaou"), Ô pôôôvre de moi, je suis maintenant à la capitale (après de folles aventures qui m'ont menées aux quatre coins du monde, ce qui m'a permis de voir La Rochelle, Toulouse, Montpellier, Clermont-Ferrand ou même Colombes, entre autres contrées inexplorées) et comme de surcroît je suis finistérien, Vannes je connais comme ça en passant, mais pas plus.

Et je vois bien d'ici les ricanements du cynique Gabi lisant ce post. :grin: Et oui, j'ai le blason de Vannes comme avatar, mais je connais à peine Vannes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Au fait, Vannes Niekerk, il compte comme breton ou comme flamand?

Au revoir.

Modifié par VGE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi
comme de surcroît je suis finistérien, Vannes je connais comme ça en passant, mais pas plus.

Ca ne métonne pas : Vannes est dans le Morbihan donc pas vraiment en Bretagne. Enfin, pour un finistérien.

Et je vois bien d'ici les ricanements du cynique Gabi lisant ce post. :grin:

Mince, je suis découvert !! :yes:

Modifié par Gabi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bracame
J'aimerais que Paplaou me confirme l'ambiance au RC Vannes ! On y chante paraît-il "mon p'tit garçon" de Michel Tonnerre, chanson que j'adore et dont je peux pousser quelques notes (souvenir d'une nuit mémorable passée chez Beudeff à Groix en compagnie du groupe Djibou Djep, mais ne nous égarons pas)

Allez Jo, fais nous l'Irlandais/Comme tu l'a appris à Galway...

Ti Beudeff ! Dans mes bras, Parigot, j'ai eu une larme (de Guiness) en te lisant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tilosach

La Breihtagne, ça vous gagne. (sans typo)

Sinon, je connaissais un Yannick Lemeur... S'il est breton, il est tout excusé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou

Excusé ? Il n'a pas été gentil avec toi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Il y a aussi un Yannick Ta Meur , alias Didier Le Mort Vil, qui zoom zoom zang dans sa Breizh Breizh Breizh.

Au revoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
janou

"Vu qu'il n'y a aucun joueur pro formé ou ayant vécu en Bretagne, il faut bien se rabattre sur les joueurs pros ayant un nom d'origine bretonne (même s'ils y ont jamais foutu les pieds).
Et vu qu'il n'y en a pas beaucoup, on pourrait peut-être élargir aux joueurs ayant déjà passé des vacances en Bretagne, non ?"

Il y en a de plus en plus des joueurs pro bretons: un tiers des joueurs du centre de formation de La Rochelle sont bretons (Corbel, Roudil, Le Bail, Bouldoire, Destruels, Foucault, Guilon, Poences... ) et parmi eux, plusieurs sont internationnaux jeunes et 3 ont un contrat pro et jouent régulièrement en TOP14 (Corbel, Roudil, Le Bail)

L'ASM recrute aussi en Bretagne pour son centre de formation. Ainsi sont passés Delangle (revenu à Vannes, mais a joué en proD2 à Dax et Beziers), Quentin Etienne (ouvreur de Narbonne), Alex Mourot (centre au LOU), Simon Courcoul...

Et si on gratte un peu, JP Barraque a débuté le rugby à Concarneau!

Bon, OK, ils ont tous -25ans et ne sont pas encore très connus, mais la greffe est en train de prendre!

Modifié par janou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gronounours

Par contre, Le Corvec avait clairement fait un rejet de sa greffe de cerveau … :shaun:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×