Aller au contenu
beber66

Vers une ligue continentale sur le modèle KHL

Messages recommandés

beber66

C'est le projet ambitieux du  tout nouveau bureau de la Fédération Russe de rugby.

La création d'un championnat professionnel sur le modèle KHL (Kontinental Hockey League) dès 2020

https://en.wikipedia.org/wiki/2018–19_KHL_season

 

On parle de clubs russes (dont les habitués au Challenge Européen Enisei-STM et Krasny Yar) mais également Géorgiens, Roumains, Ukrainiens et même des clubs d'Europe de l'Est (Italie et Allemagne évoqués).

 

Les représentants de la Fédération russe ont déjà rencontré leurs homologues géorgiens ( http://site.rugby.ge/ka-ge/news-view/?newsid=6687&callerModID=17364 ) qui se disent très intéressés (on parle de 2 à 4 franchises géorgiennes - un match amical entre 2 sélections locales, Est et Ouest à d'ailleurs eu lieu cet été).

La Fédé russe à également rencontré le roumain Octavian Morariu , président de Rugby Europe ( http://www.rugby.ru/new/igor-artemev-i-oktavian-morariu-obsudili-vozmozhnost-sozdaniya-kontinentalnogo-regbijnogo-chempionata.html ) ce dernier à assuré le soutien de Rugby Europe.

 

Les russes de leurs côtés ont commencé à rénover leurs stades, notamment les  VVA Saracens ( https://d.radikal.ru/d03/1802/5b/c92215772667.jpg ) et Enisei ( https://d.radikal.ru/d02/1809/56/aa3af3e37491.jpg )

Russian Railways à racheté l'Imperia Penza (2e division russe), qui jouera la saison prochaine en 1e division sous le nom de Locomotive Penza. La compagnie des chemins de fer russes à annoncé avoir l'intention de jouer les premiers rôles et le recrutement futurs de plusieurs têtes d'affiches.

Des projets de création d'équipes pros à Perm, Taganrog, Kazan et St Petersbourg sont également envisagés.

Le Kuban Krasnodar vient de signer un 10 néo zélandais et compte encore se renforcer.

 

http://rrpl.ru/news/frr-obyavila-o-grandioznyih-planah/

https://tass.ru/sport/5146108

 

Modifié par beber66
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
capitole46

Bien, ils auront droit à des Francejiff?:rolleyes:

 

Les clubs sont financés comment? Par un mécène?

Je demande ça car, lors du championnat du monde féminin de basket la semaine dernière (France 5ème), la française Sandrine Gruda jouait dans un club turc la saison dernière (j'ai oublié le nom) avec un très bon salaire comme la plupart des joueuses du club qui a simplement disparu cette saison car le gars qui finançait a arrêté...

 

Le jour où ça arrivera en France (si ça arrive), ça fera peut être réfléchir.

Modifié par capitole46

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
beber66
il y a 21 minutes, capitole46 a dit :

Bien, ils auront droit à des Francejiff?:rolleyes:

 

Les clubs sont financés comment? Par un mécène?

Je demande ça car, lors du championnat du monde féminin de basket la semaine dernière (France 5ème), la française Sandrine Gruda jouait dans un club turc la saison dernière (j'ai oublié le nom) avec un très bon salaire comme la plupart des joueuses du club qui a simplement disparu cette saison car le gars qui finançait a arrêté...

  

 Le jour où ça arrivera en France (si ça arrive), ça fera peut être réfléchir.

 

C'est très instable dans toute l'Europe de l'Est

Surtout en Roumanie. Les clubs sont surtout financés par les municipalités/régions, certains clubs appartiennent même à la municipalité.

Le Farul Constanta en 2014 avait fait un recrutement très ambitieux : Tamba (ancien pilier des Cardiff Blues); Turashvili (talonneur de Colomiers), Taljaard (talonneur de Currie Cup),  Crichton (2e ligne international samoan), Petre (ex Brive, Béziers); Ravulo (3e ligne international fidjien), Van Neel (3e ligne international namibien), Kenatale (demi de mêlée intl fidjien), Jantjies (demi de mêlée intl namibien), Ralulu (ouvreur international fidjien), Faamita (centre treiziste australien), Vlaicu (centre roumain à +100 caps), Sabbagh (arrière sud af passé par la Currie Cup). Puis la municipalité s'est faite épinglé pour blanchiement d'argent et a eu interdiction de financer tous les clubs sportifs, Le Farul Constanta à disparu l'année suivante. 

D'une manière générale, hormis le cas extrème de Constanta, les clubs roumaines peuvent faire un recrutement impressionnant (pour leur niveau du moins) et l'année suivante repartir presque de zéro.

Le champion en titre Timisoara Saracens avait un très solide effectif la saison dernière, ce qui leur a permis la qualification en Challenge Européen. Manque de bol, leur mécène est parti et la municipalité à baissé sa subvention, résultat ils ont perdu : Ionel Badiu (pilier international, ex Carcassonne), Chris Apoua (pilier, Southland NPC) Talonneur : Marian Gorcioaia (international) 3e ligne : James Doyle (ex Sale Sharks), Vasile Rus (international), Daniel Ianus (international) Demi de melée : Henri Seniloli (int. fidjien, ex Benetton Trévise), Lotter Pretorius (sud af) Ouvreur : Stefano Hunt (ex Western Force Super Rugby) Centre : Brian Sefanaia (Australie à 7), John Leiataua (australien) Ailier : Will Helu (international tongien, ex Edinburgh et Wasps), Fonovai Tangimana (intern. roumain), Viliami Moala (tongien). Ils vont jouer le Challenge Européen en étant très amoindris et vont se prendre des tannées.

Certains clubs roumains ont régulièrement du retard dans les versements de salaire mais cette saison la ligue continue de progresser avec cette année 8 clubs pros (7 l'an dernier, 6 auparavant)

 

Les russes ont des finances beaucoup plus saines. Leur finances aussi proviennent principalement des subventions locales, mais tous les clubs possèdent également des sponsors. Les clubs russes ont surtout souffert lors de la crise, et la chute du roubles, certains clubs ont du à l'époque se séparer de leurs néo-zélandais car ces derniers étaient payés en dollars et avec la chute du rouble leur salaire devenait trop important mais hormis cette crise , les clubs ont des finances saines et souvent des budgets assez élevés (malheureusement mangés par les très longs déplacements du championnat russe) et des infrastructures professionnelles et on voit d'ailleurs leurs résultats plutôt correct en Challenge Européen.

 

Côté georgiens, les clubs sont plus modestes, mais beaucoup mieux gérés que les clubs roumains, ils ne vivent pas au dessus de leur moyens. Pas d'étrangers, et une priorité à la formation. La fédération distribue environ 130 000€ à chacun des 10 clubs de première division. Budget complété par des subventions locales et sponsors. Les clubs bénéficient néanmoins d'excellentes infrastructures, grâce à la fondation Cartu du milliardaire Bidzina Ivanishvili qui a financé une quinzaine de stades de rugby équipés de tribune, salle de muscu, salle de presse, salle d'analyse vidéo et tout ce dont à besoin un club pro. 

  • Thanks 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
beber66

Quelques news à l'Est

 

-- Le Locomotive Tbilisi (Géorgie) a battu Fiamme Oro (5e du championnat italien) 47-05. C'est la 3e victoire consécutive pour le champion de Géorgie face à un club italien et reste en course pour se qualifier pour la Challenge Cup la saison prochaine.

 

- Un autre club géorgien, l'Aia Kutaisi, sponsorisé par Mohed Altrad, vient de recruter le pilier international Anton Peikrishvili (31 ans, 27 sélections, Coupe du Monde 2015) passé par Agen, Castres, Brive, Bayonne, les Cardiff Blues et les Barbarians.

 

- Nouveau club entrant dans le championnat russe, le Locomotive Penza recrute 3 internationaux russes et sera entrainé par un étranger.

 

- Le Slava Moscou recrute l'entraineur Gia Amirkhanashvili, champion de Géorgie en 2017, alors que 2 piliers géorgiens et 3 joueurs des lignes arrières originaires des >Tonga et des Fidji rejoindront le club

 

- VVA Saracens Moscou recrute l'ouvreur géorgien Lasha Malaguradze (88 sélections, titulaire lors de la Coupe du Monde 2015)

  • Thanks 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tire-bouchon

Chapeau Béber.

Merci de te les geler, pour nous informer de nos compagnons de ballon ovale de l' Est.

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gabi
Il y a 10 heures, beber66 a dit :

- VVA Saracens Moscou

Y a combien de Saracens dans le monde ? C'est une franchise ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou
il y a 18 minutes, Gabi a dit :

Y a combien de Saracens dans le monde ? C'est une franchise ?

 

Pourtant Charles Martel est censé les avoir arrêtés à Poitiers.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Colza Nostra
3 hours ago, Papalou said:

 

Pourtant Charles Martel est censé les avoir arrêtés à Poitiers.

 

Si ces cons de bretons arrêtaient d’en faire des crêpes on en serait pas là.

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brayaud's
il y a 7 minutes, Colza Nostra a dit :

 

Si ces cons de bretons arrêtaient d’en faire des crêpes on en serait pas là.

 

J'ai mis un moment à la comprendre 😁😁

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le corse
Il y a 4 heures, Gabi a dit :

Y a combien de Saracens dans le monde ? C'est une franchise ?

 

C'est une sorte de franchise oui je crois avec environ 8 clubs à travers la planète, notamment dans des régions peu rugbystiques.

 

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papalou
Il y a 7 heures, Colza Nostra a dit :

 

Si ces cons de bretons arrêtaient d’en faire des crêpes on en serait pas là.

 

Des galettes.

 

Il y a 7 heures, brayaud's a dit :

 

J'ai mis un moment à la comprendre 😁😁

 

Faudra pas s'étonner si on traite les arbitres de con. :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
beber66

GlobalNetworkBanner.jpg

 

9 équipes en plus des Saracens de Londres

 

 

Global_Network_Map.jpg

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
beber66

Enisei-STM recrute 2 piliers :

 

- Maxim Cobilas : pilier international moldave et frère du pilier bordelais Vadim, passé par les Sale Sharks (14 matchs de Premiership) et plus récemment Mâcon en Federale1

 

- Nikoloz Khatiashvili : pilier international géorgien qui à connu la ProD2 (54 matchs pour Aurillac et Soyaux-Angoulême) et une pige en Super Rugby (3 matchs pour les Sunwolves)

 

 

Le VVA Saracens Moscou signe l'ouvreur ou centre international géorgien Lasha Malaguradze (89 sélections), qui a participé aux Coupes du Monde 2011 et 2015.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×