Jump to content

Triple Nationalité !


RMP

Recommended Posts

Vu sur le site du midol aujourd'hui:

Vahafolau, un Japonais au BO

Biarritz a engagé pour deux ans plus une année en option le 3e ligne centre international japonais d'origine tongienne Samiu Vahafolau.

Vahafolau, 29 ans (1,92 m, 111 kg), international néo-zélandais chez les moins de 19 ans et moins de 21 ans, évolue actuellement dans le club japonais de Sanyo Wild Knights après avoir disputé le Super 14 sous les couleurs des Auckland Blues et des Otago Highlanders. Le joueur, qui possède la double nationalité japonaise et tongienne, rejoindra Biarritz cet automne après la Coupe du monde qu'il disputera sous les couleurs nippones. Il remplacera dans l'effectif du BO Thomas Lièvremont, parti à Dax (Pro D2).

Double nationalite tongienne et japonaise et en plus il a joue avec les babys blacks, vous trouvez pas ca un peu beaucoup quand meme ?

Idem, comment ca se fait qu'il y ai autant de joueurs fidjiens, samoans ou tongiens chez les AB. Je comprends tres bien qu'un joueur comme rokocoko prefere jouer pour les blacks que pour les fidji, mais le but d'une equipe nationale est de faire une selection de ses joueurs et non une selection des joueurs des autres nations.

Qu'un joueur comme le 10 des usa (j'ai perdu son nom) qui possede la double nationalite US-NZ, si ma memoire est bonne, joue pour les USA pourquoi pas, de toute maniere il n'aurait certainement jamais joue avec les AB. Mais que tous les meilleurs joueurs des pacifiques aillent joue pour la meme equipe je trouve ca limite. Surtout que ce n'est pas un cas unique, Sivivatu, So'oialo.... Se font ils naturalises, font ils leur rugby mineur en NZ ?

Link to comment

Aujourd'hui quand on joue en équipe jeune dans un pays on ne peut plus changer ensuite, mais comme il a 29 ans, ce ne devait pas être le cas à l'époque.

En plus, comme il est Tongien d'origine, il doit avoir être Cotonou, alors même si il a joué pour la NZ et le Japon, il sera considéré comme Tongien en France et ne comptera certainement pas comme étranger.

C'est un peu du grand n'importe quoi tout ça.

Link to comment

les joueurs des îles partent très jeune en NZ pour essayer de s'en sortir, ou y naissent pour la plupart car il y a une forte colonie de maori en NZ depuis plusieurs générations et ils sont donc des NZ. c'est vrai qu'on peut se poser la question ou se faire cette remarque mais bon, ils sont néo-zélandais, y a rien à dire.

en France les français d'origine étrangère sont principalement originaire du maghreb et bon, c'est plutôt le foot qui y est pratiqué, on connaît pas trop le rugby (même si on a toujours des contres exemples avec Benazzi)

les NZ d'origine étrangère sont très majoritairement des maori qui viennent donc des petites îles du pacifique, et eux ben c'est comme on le sait tous, des forces de la nature, donc ils prennent vite un ballon ovale dans les mains se qui fait qu'ils représentent fortement la NZ du rugby.

Edited by stadeMAN
Link to comment

Ils y pensesnt.

la FFR a fait venir un pilier en -21 pour le Tournoi qui était dans une académie en NZ pour qu'il soit capé pour la France et qu'il ne puisse donc plus être international NZ.

Il a signé en Espoirs au SF, ça ça devait être plus pour qu'il ait une licence qu'autre chose et ça devait arranger la FFR.

Je ne me souviens plus de son nom, je vais retrouver ça.

Voilà l'article auquel je pensais :

Les Nouvelles Calédoniennes - Sports / Rubgy – Article du 27.01.2007

Un Calédonien en équipe de France de rugby

laurentsimutogamq7.jpg

« J’ai beaucoup appris en trois semaines

et je sens que j’ai progressé dans tous ces domaines »,

a avoué Laurent Simutoga après son stage.

Il a encore du mal à y croire. Alors qu’il s’apprêtait ce week-end à prendre l’avion pour Nouméa après plus de trois semaines de stage au centre technique national de Marcoussis avec le Pôle France des moins de 19 ans, Laurent Simutoga a dû décaler d’au moins une semaine son billet retour. Non pas pour profiter de son séjour dans la capitale métropolitaine. Mais bien parce qu’il pourrait jouer dans une semaine la rencontre la plus importante de sa jeune carrière : le match d’ouverture du Tournoi des Six Nations des moins de 21 ans, face à l’Italie, avec l’équipe de France de cette catégorie d’âge, coachée par Émile Ntamack. Une consécration pour le jeune Nouméen et également pour tout le rugby calédonien qui n’avait jamais connu un tel honneur.

« C’est une immense fierté, confirme Laurent Simutoga. Je ne m’attendais vraiment pas à ça, mais apparemment, les entraîneurs français sont contents de moi et ils veulent me donner ma chance. »

Le joueur de l’Académie de Hawkes Bay, en Nouvelle-Zélande, compte bien ne pas la laisser passer. Arrivé sur la pointe des pieds au début du mois de janvier à Marcoussis pour trois semaines de stage grâce à Bruno Salvai et Jean-Louis Carriconde qui avaient parlé du jeune pilier aux dirigeants du rugby hexagonal, Laurent Simutoga n’a pas mis longtemps à faire parler ses qualités.

« Même si au début, c’était loin d’être évident, reconnaît-il. Non seulement, je découvrais des infrastructures de très haut niveau et je débarquais dans un groupe ayant l’habitude d’évoluer ensemble mais le jeu pratiqué n’est pas tout à fait le même que celui auquel je suis habitué dans l’hémisphère sud. »

Sous le maillot du Stade Français

Et le Calédonien de poursuivre : « En Nouvelle-Zélande, il y a plus de jeu, le ballon circule tout le temps. Alors qu’en Métropole, les entraîneurs insistent surtout sur la tactique, le replacement. J’ai beaucoup appris en trois semaines et je sens que j’ai progressé dans tous ces domaines. »

Au point de séduire également les cadres du Stade Français qui ont souhaité le voir à l’œuvre pendant son séjour. « Je n’ai pas pu jouer tout de suite car mon club néo-zélandais a tardé à leur envoyer la lettre de sortie », avoue-t-il.

Ce n’est donc que dimanche dernier que l’ancien joueur du Stade Calédonien a fait ses premiers pas sous le célèbre maillot rose et bleu du Stade Français Paris avec l’équipe Espoirs (moins de 23 ans).

Une rencontre disputée et perdue face à Grenoble (19-21) mais au cours de laquelle Laurent Simutoga, titulaire, aura marqué les esprits à son poste de pilier gauche [encore un pilier(!)].

Une belle aventure

Et cette semaine, le manager de l’équipe de France des moins de 21 ans, Philippe Agostini, n’a pas manqué de venir superviser le Calédonien à l’entraînement à Marcoussis. Avec comme conséquence une première sélection nationale et peut-être un baptême du feu en Bleu face à l’Italie, le dimanche 4 février prochain, à Parabiago.

« Je vais essayer de gagner ma place lors d’un stage avec l’équipe de France la semaine prochaine », remarque-t-il. S’il y parvenait, le jeune homme, 19 ans depuis un mois, commencerait peut-être une belle aventure sous les couleurs tricolores.

À moins que…« Je dois avouer que je ne sais plus trop où j’en suis, confesse-t-il. Pendant mon séjour, on m’a proposé de rester en Métropole. J’ai la possibilité d’intégrer le Pôle France et a priori de signer au Stade Français Paris, pour y évoluer dans un premier temps avec l’équipe espoir. Mais j’étais parti pour dire non car je souhaitais honorer mon contrat avec l’Académie de Hawkesbay (Il lui reste deux ans de contrat, ndlr). Je suis encore jeune et je me disais que j’avais le temps pour revenir. Mais là, avec cette sélection, je dois avouer que j’hésite [icon_mrgreen.gif]. »

Laurent Simutoga a promis de donner une réponse au DTN adjoint après la rencontre face à l’Italie. D’autant que la FFR lui propose de rentrer au pays et de ne revenir qu’en septembre prochain s’il le souhaite. « Vraiment, j’ai besoin de réfléchir », conclut-il. Pourvu que le ballon ovale ne lui tourne pas trop la tête.

À Marcoussis, Frédéric Ragot

Edited by Delph
Link to comment
Guest chomelaregle
Les Nouvelles Calédoniennes - Sports / Rubgy – Article du 27.01.2007

À moins que…« Je dois avouer que je ne sais plus trop où j’en suis, confesse-t-il. Pendant mon séjour, on m’a proposé de rester en Métropole. J’ai la possibilité d’intégrer le Pôle France et a priori de signer au Stade Français Paris, pour y évoluer dans un premier temps avec l’équipe espoir. Mais j’étais parti pour dire non car je souhaitais honorer mon contrat avec l’Académie de Hawkesbay (Il lui reste deux ans de contrat, ndlr). Je suis encore jeune et je me disais que j’avais le temps pour revenir. Mais là, avec cette sélection, je dois avouer que j’hésite [icon_mrgreen.gif]. »

Laurent Simutoga a promis de donner une réponse au DTN adjoint après la rencontre face à l’Italie. D’autant que la FFR lui propose de rentrer au pays et de ne revenir qu’en septembre prochain s’il le souhaite. « Vraiment, j’ai besoin de réfléchir », conclut-il. Pourvu que le ballon ovale ne lui tourne pas trop la tête.

À Marcoussis, Frédéric Ragot

ca date de janvier, pas de nouvelles depuis?

Link to comment

Il a bien eu deux capes en EDF -21 (l'Italie et l'Irlande les deux premiers matchs du Tournoi, ensuite il n'apparait plus sur les compos), mais il n'est pas sur les compos de nos Espoirs, vu son âge il pourrait aussi jouer en Reichels, mais pour eux on a pas les compos. :blink:

Il a finalement dû retourner en NZ, peut-être reviendra-t-il en septembre comme c'est évoqué.

Edited by Delph
Link to comment

Et faut rappeler un truc, le Rugby même si on dit "Nations" ou "équipe nationale" a la particularité de ne pas avoir véritablement de fondement national. Je veux dire que l'équipe dite nationale représente officiellement sa fédération et non son pays. Après, le pays se reconnait en son équipe mais c'est fondamental. Si Marsh, Liebenberg et des dizaines d'étrangers ont pu jouer pour la France, comme d'autres pour d'autres pays (Lewsey, Abbot pour l'Angleterre, tous les pacifiques pour la NZ, Rathbone pour l'Australie...) c'est parce qu'ils ont suffisament joué pour leur fédération. La règle actuelle est de trois ans avec l'obligation de n'avoir pas eu de sélections jeunes ou A pour un autre pays.

Link to comment

les equipes du pacifique ont demandé une modification de la regle sur les selections.

Il y a beaucoup de joueurs tongiens, samoans ou fidjiens evoluant en NZ ou australie qui ont eu des selections dans les equipes de jeunes de ces deux pays. Souvent des paris sur le futur de la part des fédés AUS et NZ, mais qui ne donnet pas de suite. A priori ils ne seront jamais selectionnés avec les Blacks ou les wallabies. A cause de ces selections chez les jeunes, ils ne peuvent pas jouer pour leur pays.

Compte tenu du faible reservoir de joueurs, les fédés avaient demandé que ces selections soient annulées. Cette demande est relativement ancienne, je ne sais pas s'il y a eu une suite

Link to comment

Concernant les joueurs des Iles du Pacifique, je ne veux pas m'avancer sur les tongiens mais concernant les samoans, là je suis en revanche certain du fait qu'il y a plus de samoans en NZ qu'aux Samoas, alors ils peuvent très bien être d'origine samoane, et avoir la nationalité NZ.

Link to comment

Je me suis renseigner sur les 3 joueurs que j'ai nomme (Sivivatu, So'oialo et rokocoko, qui sont quand meme loin d'etre des manchots rugbystiquement parlant), et apparement aucun des 3 n'est ne en NZ. Apres comme certain l'a dit, peut etre ont ils immigre avec leurs familles alors qu'ils etaient tres jeunes. Je trouve juste que le nombre de cas me parait assez enorme. Idem pour Isitolo Maka.

Je penses que les supporters, dirigeants.... des iles du pacifiques prefereraient voir ces joueurs sous leurs maillots que sous celui des AB.

Link to comment
La règle actuelle est de trois ans avec l'obligation de n'avoir pas eu de sélections jeunes ou A pour un autre pays.

T'es sûr que c'est encore 3 ans?

Je croyais que c'était passé à 5.

On en avait parlé quand on avait évoqué le cas Albacete si je me souviens bien.

Link to comment
Nagisa Kaworu
Albacete, c'est pour le passeport, non ? C'est pas pareil :smile:

Pour rappel, pour ce qui est du championnat, le mécanisme d'assimilation au bout de 3 ans passés en France n'existe plus.

Règlement administratif de la ligue

[b]Article 22[/b]
Tout joueur ayant bénéficié, au plus tard lors de la saison 2001/2002,
d'une décision « d'assimilation » à un joueur ressortissant d'un pays membre
de l'UE en application de dispositions réglementaires de la LNR anciennement
en vigueur relatives au nombre de saisons effectuées dans le même club
français (cf article 21 des Règlements généraux de la LNR 2001/2002),
conserve ses droits acquis au bénéfice de cette assimilation, sous réserve
de rester licencié après cette date dans un club professionnel français
en tant que joueur sous contrat soumis à homologation.

Tout joueur ayant bénéficié lors de la saison 2004/2005 d'une décision
« d'assimilation » à un joueur ressortissant d'un pays membre de l'UE en
application de dispositions réglementaires de la LNR applicables en 2004/2005,
conserve ses droits acquis au bénéfice de cette assimilation, sous réserve
de rester après cette date licencié dans un club professionnel français en
tant que joueur sous contrat soumis à homologation.

C'est pourquoi pour Albacete, c'est l'obtention d'un passeport français qui est recherchée (il peut être otenu au bout de 5 ans passés sur le territoire à condition de bien s'entendre avec Sarko - heureusement, on a Bouscatel).

Pour les équipes nationales, c'est différent. La règle est la présence pendant 36 mois consécutifs dans le pays.

Règlement de l'IRB

8.1 - Subject to Regulation 8.2, a Player may only play for the senior fifteen-aside
National Representative Team, the next senior fifteen-a-side National
Representative Team and the senior National Representative Sevens Team
of the Union of the country in which:
a - he was born; or
b - one parent or grandparent was born; or
c - he has completed thirty six consecutive months of Residence
immediately preceding the time of playing.

Link to comment

Donc si je comprends bien on peut être considéré comme étranger en club

et jouer en équipe de France,

En fait si Albacete ne jouait pas pour l'argentine il pourrait jouer pour la France parce que ça fait plus de 3 ans qu'il joue dans notre championnat

mais par contre pour le quotas du Stade, il serait toujours étranger !!!!

J'ai bien tout suivi là ? :smile:

Link to comment

Scuzi, j'avais mélangé effectivement. :smile:

Oui, nounours, Max avait d'ailleurs gueulé à une époque parce que ça avait été le cas pour Liebenberg, sélectionné en EDF et considéré comme étranger au SF.

Link to comment

Mon avis à 2 centimes:

- d'une part une telle règle permet à des joueurs barrés dans leur sélection de rejoindre une sélection d'un autre pays pour jouer au niveau international tout en réhaussant le niveau de l'équipe d'accueil. les exemples existent et sont répandus (au Japon, aux USA...)

- d'autre part, cette meme règle permet à un pays de piller ses voisins si le challenge qu'elle propose est d'un niveau supérieur (exemple des AB).

Bref, cette règle est à double tranchant, et une refonte serait souhaitable pour protéger les petites nations du rugby des grands prédateurs.

ps: je n'ai classé Liebenberg et De Villiers dans aucune catégorie pour ne pas vexer mes amis Parisiens :smile:

Link to comment
Parigot tête de veau
Donc si je comprends bien on peut être considéré comme étranger en club

et jouer en équipe de France,

En fait si Albacete ne jouait pas pour l'argentine il pourrait jouer pour la France parce que ça fait plus de 3 ans qu'il joue dans notre championnat

mais par contre pour le quotas du Stade, il serait toujours étranger !!!!

J'ai bien tout suivi là ? :rolleyes:

Tu as bien compris, c'est arrivé au Stade Français avec Brian Liebenberg.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...