Jump to content

Déclinaison De L'intelligence Situationelle


rimram31

Recommended Posts

http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1715882.shtml

Peut-être plus abordable qu'a l'accoutumée ... par contre la question que je me pose, liée a cet article, quelles conséquences des nouvelles règles sur les profils des joueurs qui vont mieux tirer leur épingle du jeu?

je suis bon pour aller prendre un doliprane :smile:. A chaque fois que je le lis j'ai un mal de crane après :original:

Link to comment
http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1715882.shtml

Peut-être plus abordable qu'a l'accoutumée ... par contre la question que je me pose, liée a cet article, quelles conséquences des nouvelles règles sur les profils des joueurs qui vont mieux tirer leur épingle du jeu?

je suis bon pour aller prendre un doliprane :smile:. A chaque fois que je le lis j'ai un mal de crane après :original:

Faut reconnaître...... burp........ C'est du brutal ! :smile:

Link to comment
  • 2 weeks later...
http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1715882.shtml

Peut-être plus abordable qu'a l'accoutumée ... par contre la question que je me pose, liée a cet article, quelles conséquences des nouvelles règles sur les profils des joueurs qui vont mieux tirer leur épingle du jeu?

Moi, je le trouve très cohérent :

"[...] combien le jeu actuel de haut niveau a tendance à se décliner dans un ordre et une structuration bien trop prévisibles pour désorienter les défenses qui sont, de ce fait, souvent en place. La déstabilisation de la défense est alors souvent le fait d'une faiblesse individuelle (plaquage raté) et moins souvent le fait de la création par les attaquants d'un rapport de force favorable.[...]

Pas mal de chose sont dites là, et effectivement les australiens, notamment, sont redoutables dans leur capacité à attendre le 23eme temps de jeu, et LE placage manqué pour s'ouvrir les portes d'un essai. L'alternative que propose P.Villepreux est de créer dans le désordre, ça se fait par notamment ces fameux ballons de récupération qu'il faut savoir et vouloir jouer, par ces numéros qu'il faut savoir oublier etc... Ce qui faisait un temps la force de l'EdF ( j'ai revu sur ESPN le fameux essai du bout du monde, avec une passe sur un pas de Gonzo !!!).

Ensuite pour répondre à ta question, les joueurs intelligents coachés par un entraineur intelligent tireront leur épingle du jeu, comme toujours :smile:

Link to comment
http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1715882.shtml

Peut-être plus abordable qu'a l'accoutumée ... par contre la question que je me pose, liée a cet article, quelles conséquences des nouvelles règles sur les profils des joueurs qui vont mieux tirer leur épingle du jeu?

je suis bon pour aller prendre un doliprane :sleep:. A chaque fois que je le lis j'ai un mal de crane après :smile:

Moi j'ai commencé à lire vers 19h et analysé phrase par phrase, je me suis donc couché vers 23h30.

A part ça j'ai bien compris que: Plus y a de bordel sur un terrain mieuxc'est! :smile:

Link to comment
Le dernier opus du gars Pierrot, pour titiller vos neurones:

http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1730153.shtml

C'est que maintenant qu'il voit cela ? Il découvre enfin que les joueurs (français) ne sont plus créatifs et la cause serait les entraineurs... Tient donc. :blink:

J'aime bien cette phrase :

les matchs où étaient impliqués les français étaient pour moi révélatrices des dégâts crées par une structuration du jeu abusive.

J'espère qu'il va chercher les causes, moi, j'ai quelques pistes : La destruction du travail des avants, des 3/4 au physique de 3ème ligne, le recours à la vidéo, le nombre de match....

Link to comment
Guest Invité_dube_*

ce que dit villepreux est tres clair et correspond parfaitement a un joueur comme poitrenaud

ps:je ne vois pas la difficulté de comprehension du texte...mais il est vrai que j'ai 60 ans et ai appris a lire

Link to comment
http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1715882.shtml

Peut-être plus abordable qu'a l'accoutumée ... par contre la question que je me pose, liée a cet article, quelles conséquences des nouvelles règles sur les profils des joueurs qui vont mieux tirer leur épingle du jeu?

Depuis le temps que je voulais lire cette chronique, j'ai pris 5 min ce matin. C'est très intéressant ce que dit Villepreux mais le plus intéressant c'est sans doute ce passage là:

il convient alors de donner la priorité dans les entraînements à des formes de travail différentes qui placent le joueur dans des situations qui stimuleront optimalement les mécanismes perceptifs. Les expériences nées du désordre situationnel généreront sans difficulté des déplacements et une distribution collective pertinante (donc ordonnée) à même de répondre à toutes les situations évolutives rencontrées.

Je dis ça parceque ce que demande Villepreux, c'est à relier à son concept d'intelligence situationnelle. Or cette intelligence situationnelle, un joueur peut à la limite la développer seul, par une analyse pointue de ce qu'est le jeu de rugby, mais sur le terrain il faut surtout coordonner les actions des joueurs pour développer une intelligence situationnelle collective. Et il a raison de dire qu'il faut un certain courage pour aller vers cette forme de jeu quand les règles laissent aussi la possibilité de se recroqueviller autour de séquences bien plus programmées. Au fond je suis content de lire ça parceque si je ne m'abuse, les séquences d'entrainement que préconise Villepreux, ça me semble coller à ce que pratique déjà le Stade (habituer les joueurs à faire d'une situation désordonnée une situation dangereuse pour la défense, avoir des sortes de trames collectives où les numéros n'existent plus et où un joueur faisant une action d'éclat "déroutante" sait néanmoins toujours où trouver du soutien)

Edited by Roms
Link to comment
http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1715882.shtml

Peut-être plus abordable qu'a l'accoutumée ... par contre la question que je me pose, liée a cet article, quelles conséquences des nouvelles règles sur les profils des joueurs qui vont mieux tirer leur épingle du jeu?

Depuis le temps que je voulais lire cette chronique, j'ai pris 5 min ce matin. C'est très intéressant ce que dit Villepreux mais le plus intéressant c'est sans doute ce passage là:

il convient alors de donner la priorité dans les entraînements à des formes de travail différentes qui placent le joueur dans des situations qui stimuleront optimalement les mécanismes perceptifs. Les expériences nées du désordre situationnel généreront sans difficulté des déplacements et une distribution collective pertinante (donc ordonnée) à même de répondre à toutes les situations évolutives rencontrées.

Je dis ça parceque ce que demande Villepreux, c'est à relier à son concept d'intelligence situationnelle. Or cette intelligence situationnelle, un joueur peut à la limite la développer seul, par une analyse pointue de ce qu'est le jeu de rugby, mais sur le terrain il faut surtout coordonner les actions des joueurs pour développer une intelligence situationnelle collective. Et il a raison de dire qu'il faut un certain courage pour aller vers cette forme de jeu quand les règles laissent aussi la possibilité de se recroqueviller autour de séquences bien plus programmées. Au fond je suis content de lire ça parceque si je ne m'abuse, les séquences d'entrainement que préconise Villepreux, ça me semble coller à ce que pratique déjà le Stade (habituer les joueurs à faire d'une situation désordonnée une situation dangereuse pour la défense, avoir des sortes de trames collectives où les numéros n'existent plus et où un joueur faisant une action d'éclat "déroutante" sait néanmoins toujours où trouver du soutien)

l'intelligence situationnelle ne demande pas du courage mais simplement de penser en terme de système / acteurs.

Il n'y a d'intelligence possible qu'à condition de saisir les relations que tissent entre elles les différentes parties d'un ensemble organisé ou un système : terrain, conditions de jeu, public, arbitrage, ... Un match de rugby est un système ouvert dans lequel les joueurs entretiennent des relations d'échange avec leur environnement (l'équipe adverse, le public, l'arbitrage ...).

Elle peut être étendue à bien d'autres domaines. Elle n'est rien d'autre que la capacité des acteurs à interagir avec le système dans lequel ils sont.

On peut l'appliquer au monde de l'entreprise, à celui de l'université, à notre vie de tous les jours.

Le problème c'est qu'elle est à l'opposé de notre culture, de notre manière de penser, très codifiée, très verticalisée, très cloisonnée.

pour ceux qui sont intéressés, voir la théorie des contextes.

Edited by perrot
Link to comment

Mouais....

C'est bien beau ce que dit notre cher DTN, et très juste.

Mais alors, qu'a-t-il foutu pendant toutes les années Laporte ?

N'était t-il pas DTN ? N'avait t-il pas son mot à dire ?

Parce que si ma mémoire est exacte (et meme si aujourd'hui j'ai encore tendance à exagérer sur l'incompétence du bonhomme), Laporte était à l'opposé de ce système, avec tout le mal que celà a apporté à l'EdF.

La cohérence, ce n'est pas ce qui envahit la FFR.

Link to comment
Parigot tête de veau
Mouais....

C'est bien beau ce que dit notre cher DTN, et très juste.

Mais alors, qu'a-t-il foutu pendant toutes les années Laporte ?

N'était t-il pas DTN ? N'avait t-il pas son mot à dire ?

Parce que si ma mémoire est exacte (et meme si aujourd'hui j'ai encore tendance à exagérer sur l'incompétence du bonhomme), Laporte était à l'opposé de ce système, avec tout le mal que celà a apporté à l'EdF.

La cohérence, ce n'est pas ce qui envahit la FFR.

Il a été DTN au début des années Laporte qui n'ont rétrospectivement pas été les pires années, par la suite il me semble que c'est surtout le père Skrela qui a été DTN pendant la période Laporte.

Link to comment
  • 3 weeks later...
de la masturbation intellectuelle dans toute sa splendeur !!!!!!!!!!!!!!

et il se plaint qu'on le traite de pipe !!!!!!!!!! :blink:

Peut-être que c'est de la masturbation, mais l'onanisme est-il considéré comme un péché mon père ?

Le problême est que si on ne pense pas ce jeu, on s'emm...e. Si tu pars du principe où les deux équipes qui se font face ont les mêmes qualité physiques, la même paire de c...s. Comment faire la différence ? T'as effectivement la chance, mais statistiquement ça tient pas. Tu as aussi la possibilité de reffléchir à ton positionnement et à ton action et là ... J'ai lu recemment un édito assez marrant qui disait à la fin : '' La glissade involontaire lors d'une attaque classique n'a jamais été apprise dans les écoles de rugby, et pourtant qu'est ce qu'elle a amené comme essai ..." et en rebondissant sur ce qu'écrit Pierre Villepreux, c'est effectivement dans le désordre qu'apparait la solution.

Après, tu peux le traiter de pipe, pourtant Gabernet, t'a été combien de fois CdF grace à lui :sorcerer::sorcerer:

Link to comment

Je suis comme Pierre Villepreux...vive la théorie du chaos!

Ne sont de grandes équipes que celles qui maitrisent les situations qui sortent de l'acquit et du prévu.

L'intelligence situationnelle...maitriser une situation qui n'est pas prévue. S'adapter en vitesse réelle à un blocage non prévu.

Fouter le bordel dans une équipe qui récite ses gammes et qui est trop conditionnée et y a toute les chances pour gagner.

Exemples frappant. Le Bo depuis 2 saisons ou l'Asm en ce début de saison.

Link to comment
Comme il fallait s'y attendre (et je ne lui donne pas tort), il critique le jeu proposé par l'équipe de France lors du match contre l'Argentine. Les mots sont durs.

"On s'est contenté d'un jeu caricatural, contre culture, sans avenir" bref, du grand Pierrot !

http://fr.sports.yahoo.com/12112008/70/nos...villepreux.html

Venant d'un des pères fondateurs de ces nouvelles règles qui pourrissent le jeu (merci les grandes quilles), les propos sont aussi digestes que du vinaigre au petit déjeuner.

:rolleyes::original:

Link to comment
Comme il fallait s'y attendre (et je ne lui donne pas tort), il critique le jeu proposé par l'équipe de France lors du match contre l'Argentine. Les mots sont durs.

"On s'est contenté d'un jeu caricatural, contre culture, sans avenir" bref, du grand Pierrot !

http://fr.sports.yahoo.com/12112008/70/nos...villepreux.html

Venant d'un des pères fondateurs de ces nouvelles règles qui pourrissent le jeu (merci les grandes quilles), les propos sont aussi digestes que du vinaigre au petit déjeuner.

:rolleyes::whist:

Trop facile, le problême des nouvelles règles, c'est que l'on n'est pas allé jusqu'au bout, l'argument a déjà été dévellopé moult fois cur le forum. Les nouvelles règles sur les rucks ne servent à rien si il n'y a pas de coup franc derrière...Mais l'hemisphère Nord a préféré les penalités. De plus P.Villepreux n'est pas non plus le Saint Père du Rugby Mondial :original:

Link to comment
Comme il fallait s'y attendre (et je ne lui donne pas tort), il critique le jeu proposé par l'équipe de France lors du match contre l'Argentine. Les mots sont durs.

"On s'est contenté d'un jeu caricatural, contre culture, sans avenir" bref, du grand Pierrot !

http://fr.sports.yahoo.com/12112008/70/nos...villepreux.html

Venant d'un des pères fondateurs de ces nouvelles règles qui pourrissent le jeu (merci les grandes quilles), les propos sont aussi digestes que du vinaigre au petit déjeuner.

:rolleyes::whist:

Trop facile, le problême des nouvelles règles, c'est que l'on n'est pas allé jusqu'au bout, l'argument a déjà été dévellopé moult fois cur le forum. Les nouvelles règles sur les rucks ne servent à rien si il n'y a pas de coup franc derrière...Mais l'hemisphère Nord a préféré les penalités. De plus P.Villepreux n'est pas non plus le Saint Père du Rugby Mondial :original:

L'hémisphere Nord n'est peut-être pas aller jusqu'au bout pour que les nouvelles regles soient efficaces mais je pense aussi que nous, francais (et les latins en général), avons tendance aussi à dévoyer toute nouvelle regle.

On joue rarement le jeu et on cherche toujours à trouver la faille qui va à l'encontre de la volonté du législateur.

Par exemple, on est quand même les seuls à avoir eu un probleme avec les mélées simulées.

Link to comment

Doit-on répéter, pour ce qui est des fautes au sol, qu'il ne s'agit aucunement de nouvelles règles mais de la stricte application des règles déjà existantes? Justement la nouvelle règle aurait pu permettre aux arbitres de décliners pénalité ou simple coup franc.

Ensuite, à l'image du ST, le début de saison a montré qu'il fallait un minimum de collectif pour pouvoir assurer un soutien correct (au sens de la règle donc), collectif qui manque de toute évidence a cette équipe de l'EDF, d'où le jeu au pied plus sûr. Espérons que comme de nombreux clubs de l'hémisphère Nord, qu'avec un soupçon de mieux de collectif sur le soutien, les joueurs se décrispent un peu.

Link to comment

Dites, juste une question, comme ça...

Le type qui donne des leçons de rugby à longueur de chroniques, il n'était pas à la tête de l'équipe de France qui se faisait battre pas l'Italie à Grenoble et s'en prenait plus de 50 contre les Sud-Afs au Parc des Princes ?

Link to comment
Dites, juste une question, comme ça...

Le type qui donne des leçons de rugby à longueur de chroniques, il n'était pas à la tête de l'équipe de France qui se faisait battre pas l'Italie à Grenoble et s'en prenait plus de 50 contre les Sud-Afs au Parc des Princes ?

Tu as tout à fait raison, c'est aussi un entraineur dont les joueurs ne comprenaient pas le discours et la réthorique, car il fallait un énorme temps d'adaptation pour assimiler le système de jeu qu'ils ( il n'était pas tout seul ) voulaient mettre en place. Alors certes, on en a pris 50 contre les Sud Afs qui en plus étaient à 70% asmathique :rolleyes: .

Mais, c'est aussi celui qui nous a offert une demi-finale de CdM incroyable contre les Blacks. On peut ressortir les stats sur l'ère Villepreux/Skréla et sur l'ère Laporte, quand tu veux !!!

Après, si tu t'es éclaté Samedi dernier :original:

Link to comment
Dites, juste une question, comme ça...

Le type qui donne des leçons de rugby à longueur de chroniques, il n'était pas à la tête de l'équipe de France qui se faisait battre pas l'Italie à Grenoble et s'en prenait plus de 50 contre les Sud-Afs au Parc des Princes ?

Tu as tout à fait raison, c'est aussi un entraineur dont les joueurs ne comprenaient pas le discours et la réthorique, car il fallait un énorme temps d'adaptation pour assimiler le système de jeu qu'ils ( il n'était pas tout seul ) voulaient mettre en place. Alors certes, on en a pris 50 contre les Sud Afs qui en plus étaient à 70% asmathique :rolleyes: .

Mais, c'est aussi celui qui nous a offert une demi-finale de CdM incroyable contre les Blacks. On peut ressortir les stats sur l'ère Villepreux/Skréla et sur l'ère Laporte, quand tu veux !!!

Après, si tu t'es éclaté Samedi dernier :original:

Et bien sortons les stats si tu veux, je pense qu'ils ne doivent pas être très loin l'un de l'autre. Le débat sur le système de jeu c'est autre chose, c'est juste le côté donneur de leçons qui m'irrite.

L'Equipe de France nous a aussi sorti de très beaux matches sous l'ère Laporte et des matches pourris sous l'ère Villepreux. La demi-finale contre les Blacks, OK, mais tu te souviens aussi des matches de poule, du quart, et de la finale de la même coupe du monde ?

Et ce n'est pas un pamphlet pro-Laporte ! Quand il a traité son prédécesseur de pipe, j'avais envie de la gifler l'énervé !

Edited by Papalou
Link to comment
Après, si tu t'es éclaté Samedi dernier :rolleyes:

Le pire étant le commentaire de Lievremont : il faut jouer comme ça pour gagner. P...N c'est pas possible en une phrase il se renie, et il finit le boulot en enterrant des années de culture rugbistique française, qui faisait remplir les stades dans L' H.S et qui s' appelait dans le monde entier le FRENCH flair.

Ce que les Gallois ont compris en revenant au rugby qui avaient fait leur renom dans les années 70, nous on y met pas le bout de l'ongle... Tu me diras y a qu'à aller jouer à Sochaux, il n'y aura pas de Bronca si le match finit à 3-0 ...

Link to comment
Dites, juste une question, comme ça...

Le type qui donne des leçons de rugby à longueur de chroniques, il n'était pas à la tête de l'équipe de France qui se faisait battre pas l'Italie à Grenoble et s'en prenait plus de 50 contre les Sud-Afs au Parc des Princes ?

Exact.

Certains perdent une fois contre l'Italie, d'autres 6 fois contre l'Argentine, c'est comme ca...

Certains en prennent 50 contre l'Afrique du Sud au Parc de Princes, d'autres 50 contre la NZ au SdF puis encore 50 à Lyon, c'est comme ca...

Sinon, c'est aussi lui qui a juste fait 2 grands chelems et une finale de CdM en 4 ans...

Et encore, ils (Skrela) voulaient mettre en place un rugby élaboré et complet, nécessitant un grand temps d'adaptation et d'entrainement.

Qu'est ce que ca aurait été si ils avaient eu la sélection pendant 8 ans... :rolleyes:

Edited by Gabi
Link to comment
Et bien sortons les stats si tu veux, je pense qu'ils ne doivent pas être très loin l'un de l'autre. Le débat sur le système de jeu c'est autre chose, c'est juste le côté donneur de leçons qui m'irrite.

Je n'aime pas le coté donneurs de leçon effectivement.

Mais à la rigueur, en tant qu'entraineur, il a tout gagné (et plusieurs fois), en mettant en place ceux qu'il prone. Donc, disons que lui peut se permettre de donner des leçons.

Aprés, en tant que DTN, je préfererai que ca fasse en discussion direct avec le staff de l'EdF plutot que via des petits papiers.

Edited by Gabi
Link to comment
Qu'est ce que ca aurait été si ils avaient eu la sélection pendant 8 ans... :original:

Avec des si... Laporte aurait peut-être été champion du monde avec Lamaison et Merle dans son effectif.. :whist:

Et Lièvremont défoncerait tous les packs adverses avec De Villiers et Milloud.... :rolleyes:

Link to comment
Qu'est ce que ca aurait été si ils avaient eu la sélection pendant 8 ans... :original:

Avec des si... Laporte aurait peut-être été champion du monde avec Lamaison et Merle dans son effectif.. :whist:

Et Lièvremont défoncerait tous les packs adverses avec De Villiers et Milloud.... :rolleyes:

:crying:

De toute façon, quand on est entraineur de l'EdF, je pense qu'on a, par définition, à disposition beaucoup de trés trés bons joueurs voire exceptionnels.

Certes, des piliers comme Marconnet, De Villiers ou Milloud, Lievremont n'a pas la chance de les avoir. Mais d'un, ca va peut-être venir et de deux, il aura de son coté d'autres joueurs que ces prédecesseurs n'avaient pas.

Donc l'histoire de la génération dorée pour l'un, argentée pour l'autre et celle pourrie pour Lièvremont, faudra pas me la faire si dans 4 ans, le staff actuel n'a pas fait grand chose !! :sorcerer:

Edited by Gabi
Link to comment
Dites, juste une question, comme ça...

Le type qui donne des leçons de rugby à longueur de chroniques, il n'était pas à la tête de l'équipe de France qui se faisait battre pas l'Italie à Grenoble et s'en prenait plus de 50 contre les Sud-Afs au Parc des Princes ?

Je ne le ressent pas comme ça, il exprime son avis et comment lui, en lieu et place des entraîneurs, il aborderait les choses. C'est une vision, très affutée certes, mais jamais qu'une vision, s'il devait la mettre en oeuvre en tant qu'entraîneur, comme il a eu à le faire, il ferait comme les copains et corrigerait pour trouver le bon dosage spectacle/résultat.

Link to comment
Qu'est ce que ca aurait été si ils avaient eu la sélection pendant 8 ans... :original:

Avec des si... Laporte aurait peut-être été champion du monde avec Lamaison et Merle dans son effectif.. :whist:

Et Lièvremont défoncerait tous les packs adverses avec De Villiers et Milloud.... :rolleyes:

Certes Papalou, mais Villepreux aurait peut-être aussi été Champion du monde avec Merle :crying:

Villepreux a été entraineur de l'EDF que de 1996 à 1999 son bilan : Grand chelem 1997, 1998 et finaliste de le CdM 1999... Si tu te souviens, il a été imposé en force par Skréla, car l'ensemble de la Fédé ne voulait pas de ce perturbateur qui était un vendu à la solde des anglais.

Laporte a été entraineur de 2000 à 2007 son bilan : Grand chelem 2002, 2004 et deux fois demi-finaliste de la CdM 2003 et 2007. Allez, je t'accorde peut-être une ou deux coupe latine :sorcerer:

Ensuite, le coté donneur de leçon est peut-être agaçant, mais c'est surtout, je trouve, une alternative à la pensée unique. D'ailleurs dans sa dernière chronique, il fustige plus le changement de cap de Lièvremont, et décalque justement Heymans qui propose une fausse solution à Skréla alors qu'il y a au large un 3 contre 2 à jouer (ce que je n'avais pas vu à la TV).

Pour moi, le problême c'est que le staff n'a pas les c....s d'aller au bout de ses idées. Ce France/Argentine, c'était vraiment du grand n'importe quoi :sorcerer:

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP

Moui, la coupe du monde 1999, c'est bien à celle-là que les joueurs se sont rebellés contre un système de jeu incompréhensible et se sont quasiment autogérés dès le milieu des matches de poule ? :rolleyes:

Je n'ai aucune admiration pour Laporte loin s'en faut, mais lui n'a pas eu dans ses premiers Tournois une Angleterre au fond du ruisseau, plutôt la meilleure équipe du monde et de très loin. Alors comparer les levées 1998 et 2002... Bof !

Pour le reste, les élucubrations de Villepreux ne me gênent pas. Mais il a accédé définitivement à mes yeux au statut de cible pour jouer aux flêchettes avec ses règles imbéciles inlassablement vantées dans les Spécialistes. On parle du mec qui a tué les mauls quand même, et il ose après venir parler de jeu appauvri ?

Link to comment
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...
A lire, du même auteur et penseur des nouvelles règles :

http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/...to1808285.shtml

Il a voulu ces règles et maintenant il les critique en voulant encore mettre un arbitre. Du n'importe quoi comme d'hab. Il m'énerve :original:

Je te trouve dur, il a participé aux nouvelle règles, il n'en est pas l'unique auteur, en plus parlant de la mêlée, ce n'est pas du tout sa tasse de thé. Sur les 8 points a "surveiller", seul le dernier a changé avec les nouvelles règles (changé mais le hors jeu existait déjà, plus peut-être dans un "périmètre" visuel de l'arbitre).

Et tout ce dont il parle c'est de demander aux arbitres de touches d'assister, en reportant des fautes, l'arbitrage de cette phase. Et non pas en plus de l'arbitre terrain mais par la mise en place de vrai protocoles où les arbitres se partagent les points a surveiller (pourrait ne pas être uniquement réservé à la mêlée). Dans celui proposé pour la mêlée par contre, je me demande comment à distance on peut voir certaines fautes.

A quand l'assistance sur les mauls ... qui va disparaître tout simplement si non arbitrée car devenus un peu le n'importe quoi aujourd'hui, sur les hors jeu sur les phases de ruck (ou l'arbitre terrain focalise sur la zone du ballon) où je trouve un peu trop de démarrages anticipés aujourd'hui sur des défenses inversées, et sur les joueurs hors jeu loin de la zone (la gastounade du ST-SF à Wallon il y a deux saisons!)

Link to comment

le grand chelem 1998 c'est celui ou la France remporte son match au pays de Galles 51 à 0 de mémoire...

un tournoi vachement relevé... :original:

bien d'accord avec ce qui est dit plus haut à ce sujet...

J'attribue par ailleurs les bons résultats de cette époque en terme d'encadrement plus à Skrela qu'à Villepreux...

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :shaun:

Link to comment
le

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :shaun:

Tu plaisantes ou quoi ??

Entraineur du ST de 1982 à 1989 :

Resultat :

Championnat de France avec Toulouse en 1985, 1986 et 1989

Challenge Yves-Du-Manoir en 1988

Finaliste de la Coupe de France en 1985

On en reparle maintenant si tu veux :original:

Link to comment
le grand chelem 1998 c'est celui ou la France remporte son match au pays de Galles 51 à 0 de mémoire...

un tournoi vachement relevé... :original:

bien d'accord avec ce qui est dit plus haut à ce sujet...

Ben ouais, quand tu mets des branlées et que tu gagnes, c'est pas que tu es fort, c'est que tes adversaires sont minables.

Et quand t'es finaliste de coupe du monde, c'est qu'il y en avait un qui n'était pas minable.

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :shaun:

:lol::lol:

Euh... Pour info, il a entrainé 7 ans en club (ST) et 4 ans en sélection. Et un palmarès pas dégueu. Et un jeu pas dégueu.

On peut dire qu'il s'est mouillé, non ??

Son côté donneur de leçon est agaçant mais si un mec comme lui (qui a eu des résultats en club comme en sélection avec le systême proné) n'a pas le droit de le faire alors personne n'a le droit.

Faut lire ses écrits de manière détachée en prenant les bonnes idées et reflexions et en rangeant le reste dans la partie "encore un vieux con qui donne des leçons et se contredit" et puis voila. :flo:

Link to comment
Parigot tête de veau
le grand chelem 1998 c'est celui ou la France remporte son match au pays de Galles 51 à 0 de mémoire...

un tournoi vachement relevé... :original:

bien d'accord avec ce qui est dit plus haut à ce sujet...

J'attribue par ailleurs les bons résultats de cette époque en terme d'encadrement plus à Skrela qu'à Villepreux...

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :shaun:

Ça se jouait à Wembley parce qu'il étaient en train de construire le Millenium à Cardiff. J'étais allé à Londres voir ce match. Les gallois n'y étaient pas, NTamack avait été très bon dans ce match.

Link to comment
le grand chelem 1998 c'est celui ou la France remporte son match au pays de Galles 51 à 0 de mémoire...

un tournoi vachement relevé... :shaun:

bien d'accord avec ce qui est dit plus haut à ce sujet...

J'attribue par ailleurs les bons résultats de cette époque en terme d'encadrement plus à Skrela qu'à Villepreux...

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :lol:

Ça se jouait à Wembley parce qu'il étaient en train de construire le Millenium à Cardiff. J'étais allé à Londres voir ce match. Les gallois n'y étaient pas, NTamack avait été très bon dans ce match.

Quoi, tu parles de N'Tamack mais pas de Castaignède !!??!!

Un match de dingue du petit Thomas à l'ouverture. Prestation incroyable. LE match parfait. Au pied, à la main, avec la tête, allouette.

On pensait avoir trouver le meilleur ouvreur du monde.

Dommage qu'il se soit blessé ce petit et si souvent... et toujours au mauvais moment.

Bon y'a eu Lamaison pour le suppléer, c'était pas dégueu non plus... :original:

Edited by Gabi
Link to comment
Parigot tête de veau
le grand chelem 1998 c'est celui ou la France remporte son match au pays de Galles 51 à 0 de mémoire...

un tournoi vachement relevé... :original:

bien d'accord avec ce qui est dit plus haut à ce sujet...

J'attribue par ailleurs les bons résultats de cette époque en terme d'encadrement plus à Skrela qu'à Villepreux...

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :shaun:

Ça se jouait à Wembley parce qu'il étaient en train de construire le Millenium à Cardiff. J'étais allé à Londres voir ce match. Les gallois n'y étaient pas, NTamack avait été très bon dans ce match.

Quoi, tu parles de N'Tamack mais pas de Castaignède !!??!!

Un match de dingue du petit Thomas à l'ouverture. Prestation incroyable. LE match parfait. Au pied, à la main, avec la tête, allouette.

On pensait avoir trouver le meilleur ouvreur du monde.

Dommage qu'il se soit blessé ce petit et si souvent... et toujours au mauvais moment.

Tu as raison, très bonne performance du petit Prince. J'ai la mémoire qui flanche parfois, j'espère que ce n'est pas l'ECB :lol: D'ailleurs quand est ce qu'il est parti du ST pour le CO?

Link to comment
le grand chelem 1998 c'est celui ou la France remporte son match au pays de Galles 51 à 0 de mémoire...

un tournoi vachement relevé... :original:

bien d'accord avec ce qui est dit plus haut à ce sujet...

J'attribue par ailleurs les bons résultats de cette époque en terme d'encadrement plus à Skrela qu'à Villepreux...

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :lol:

Ça se jouait à Wembley parce qu'il étaient en train de construire le Millenium à Cardiff. J'étais allé à Londres voir ce match. Les gallois n'y étaient pas, NTamack avait été très bon dans ce match.

Quoi, tu parles de N'Tamack mais pas de Castaignède !!??!!

Un match de dingue du petit Thomas à l'ouverture. Prestation incroyable. LE match parfait. Au pied, à la main, avec la tête, allouette.

On pensait avoir trouver le meilleur ouvreur du monde.

Dommage qu'il se soit blessé ce petit et si souvent... et toujours au mauvais moment.

Tu as raison, très bonne performance du petit Prince. J'ai la mémoire qui flanche parfois, j'espère que ce n'est pas l'ECB :flo: D'ailleurs quand est ce qu'il est parti du ST pour le CO?

Il est parti du ST durant l'été 97. Donc pendant ce match, il était castrais.

Quand tu vois les saisons de trés trés haut niveau qu'il avait enchainé au ST puis à Castres (et en EdF), on se demande ce que ca aurait donné si il ne s'était pas blessé lors de la coupe du monde 1999 (puis 2000) alors qu'il était à son apogée.

Finallement, heureusement qu'il a eu ses blessures qui l'ont cassé, ca a permis de prendre Liebenberg à la place en coupe du monde 2003. Ca aurait été dommage de s'en passer. :shaun:

(bon, ca, c'était juste pour taquiner Parigot tête de veau) :lol:

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP

Tiens, pour une fois, les élucubrations de Villepreux sont intéressantes, sauf évidemment qu'elles s'achèvent sur une proposition de castration du paquet. Si la poussée est limitée à un mètre et demi, c'en est fini des essais en force déjà tués sur maul. Pourquoi ne suis-je pas surpris ? :original:

Le summum, c'est quand même : "La mêlée ne fait pas partie des règles fondamentales du rugby." :shaun:

Bon, revenons aux aspects intéressants du débat et notamment à la liste de ce que doit surveiller l'arbitre sur la phase de mêlée.

1. Les séquences d'engagement

2. Les liaisons de 16 joueurs

3. Les axes de poussée

4. L'introduction du ballon, puis après...

5. La liaison des troisièmes lignes

6. La non-utilisation des mains pour talonner

7. L'action des demis de mêlée

8. Le respect des lignes de hors-jeu par les lignes arrières qui cette saison ont été reculées de 5 mètres

Les points 1, 2 et 3 se font dans un ordre chronologique et en un lieu unique. A priori, l'arbitre ne doit pas avoir de difficulté à voir ce qui cloche avant l'introduction. Son juge de touche côté opposé surveille lui aussi les mains au sol et autres liaisons illicites.

Le point 4 est un moment très bref. Pas de difficulté pour juger si l'introduction est droite ou non, et d'autant moins de difficultés d'ailleurs qu'elle ne l'est pratiquement jamais.

C'est après l'introduction que les Athéniens s'éteignent. L'arbitre doit effectivement veiller simultanément au respect des points 2, 5, 6, 7 et 8.

=> Disons tout de suite que le point 8 est de la responsabilité de l'assistant qui est de plus idéalement placé, en bord de touche, pour apprécier la ligne de hors jeu.

=> Le point 7 n'est quasiment jamais arbitré sur le point des bousculades. Il l'est au moment de pondre le ballon. Ca ne pose aucun problème puisqu'à ce moment-là la poussée est soit achevée soit irrémédiablement lancée d'un côté ou de l'autre (avantage en cours), et l'arbitre peut se focaliser sur ce point sans porter préjudice au jeu.

=> Le 2 et le 6 se surveillent ensemble : qui talonne à la main sinon le pilier et le flanker côté opposé, donc dans l'axe d'introduction et de vision de l'arbitre ? Pas la seconde ligne logiquement, et le troisième ligne centre a en pratique le droit.

=> Reste le 5 qui pose problème et qui ne peut être surveillé ni par l'arbitre ni par son premier assistant occupés par ailleurs. Une solution serait de mobiliser le second assistant dessus. Pourquoi pas ? De mon côté, je serais plutôt favorable à la suppression pure et simple de cette règle qui n'a jamais démontré son utilité ni pour l'esprit du jeu ni pour la sécurité des joueurs.

Link to comment
Parigot tête de veau
le grand chelem 1998 c'est celui ou la France remporte son match au pays de Galles 51 à 0 de mémoire...

un tournoi vachement relevé... :original:

bien d'accord avec ce qui est dit plus haut à ce sujet...

J'attribue par ailleurs les bons résultats de cette époque en terme d'encadrement plus à Skrela qu'à Villepreux...

ce que je trouve "gonflant" chez le Pierrot c'est qu'il critique beaucoup, mais ne se mouille que peu...

Qu'il prenne un club, et qu'il nous montre le jeu dont il rêve concrètement, ensuite on en reparle :lol:

Ça se jouait à Wembley parce qu'il étaient en train de construire le Millenium à Cardiff. J'étais allé à Londres voir ce match. Les gallois n'y étaient pas, NTamack avait été très bon dans ce match.

Quoi, tu parles de N'Tamack mais pas de Castaignède !!??!!

Un match de dingue du petit Thomas à l'ouverture. Prestation incroyable. LE match parfait. Au pied, à la main, avec la tête, allouette.

On pensait avoir trouver le meilleur ouvreur du monde.

Dommage qu'il se soit blessé ce petit et si souvent... et toujours au mauvais moment.

Tu as raison, très bonne performance du petit Prince. J'ai la mémoire qui flanche parfois, j'espère que ce n'est pas l'ECB :flo: D'ailleurs quand est ce qu'il est parti du ST pour le CO?

Il est parti du ST durant l'été 97. Donc pendant ce match, il était castrais.

Quand tu vois les saisons de trés trés haut niveau qu'il avait enchainé au ST puis à Castres (et en EdF), on se demande ce que ca aurait donné si il ne s'était pas blessé lors de la coupe du monde 1999 (puis 2000) alors qu'il était à son apogée.

Finallement, heureusement qu'il a eu ses blessures qui l'ont cassé, ca a permis de prendre Liebenberg à la place en coupe du monde 2003. Ca aurait été dommage de s'en passer. :shaun:

(bon, ca, c'était juste pour taquiner Parigot tête de veau) :lol:

En 99 c'est surtout Lamaison qui en a profité. Je me rappelle du bus de l'équipe de France avec un grand Castaignede peroxydé dessus mais pas dedans hélas. Bien que parisien j'aurais bien aime que le londonien Castaignede joue en 2003.

Link to comment
Tiens, pour une fois, les élucubrations de Villepreux sont intéressantes, sauf évidemment qu'elles s'achèvent sur une proposition de castration du paquet. Si la poussée est limitée à un mètre et demi, c'en est fini des essais en force déjà tués sur maul. Pourquoi ne suis-je pas surpris ? :shaun:

Le summum, c'est quand même : "La mêlée ne fait pas partie des règles fondamentales du rugby." :lol:

Bon, revenons aux aspects intéressants du débat et notamment à la liste de ce que doit surveiller l'arbitre sur la phase de mêlée.

1. Les séquences d'engagement

2. Les liaisons de 16 joueurs

3. Les axes de poussée

4. L'introduction du ballon, puis après...

5. La liaison des troisièmes lignes

6. La non-utilisation des mains pour talonner

7. L'action des demis de mêlée

8. Le respect des lignes de hors-jeu par les lignes arrières qui cette saison ont été reculées de 5 mètres

Les points 1, 2 et 3 se font dans un ordre chronologique et en un lieu unique. A priori, l'arbitre ne doit pas avoir de difficulté à voir ce qui cloche avant l'introduction. Son juge de touche côté opposé surveille lui aussi les mains au sol et autres liaisons illicites.

Le point 4 est un moment très bref. Pas de difficulté pour juger si l'introduction est droite ou non, et d'autant moins de difficultés d'ailleurs qu'elle ne l'est pratiquement jamais.

C'est après l'introduction que les Athéniens s'éteignent. L'arbitre doit effectivement veiller simultanément au respect des points 2, 5, 6, 7 et 8.

=> Disons tout de suite que le point 8 est de la responsabilité de l'assistant qui est de plus idéalement placé, en bord de touche, pour apprécier la ligne de hors jeu.

=> Le point 7 n'est quasiment jamais arbitré sur le point des bousculades. Il l'est au moment de pondre le ballon. Ca ne pose aucun problème puisqu'à ce moment-là la poussée est soit achevée soit irrémédiablement lancée d'un côté ou de l'autre (avantage en cours), et l'arbitre peut se focaliser sur ce point sans porter préjudice au jeu.

=> Le 2 et le 6 se surveillent ensemble : qui talonne à la main sinon le pilier et le flanker côté opposé, donc dans l'axe d'introduction et de vision de l'arbitre ? Pas la seconde ligne logiquement, et le troisième ligne centre a en pratique le droit.

=> Reste le 5 qui pose problème et qui ne peut être surveillé ni par l'arbitre ni par son premier assistant occupés par ailleurs. Une solution serait de mobiliser le second assistant dessus. Pourquoi pas ? De mon côté, je serais plutôt favorable à la suppression pure et simple de cette règle qui n'a jamais démontré son utilité ni pour l'esprit du jeu ni pour la sécurité des joueurs.

Dans "l'esprit du jeu", son utilité est de laisser une seconde de plus à la charnière derrière pour jouer (faute qui permet au Munster par exemple en finale l'an dernier d'accentuer la pression et récuperer la possession pour essai ensuite, merci Nigel). Ca permet aussi de séparer clairement deux phases de jeu: mêlée/jeu courant soumises a un ensemble de règles propres (quid du 3ème ligne qui se promènerait au milieu?).

Maintenant c'est surtout un problème de clarté, se mettre d'accord sur une règle et la faire appliquer, point barre. Moins les 3ème lignes restent en mêlée, moins tu laisses place au développement du jeu derrière, un Villepreux sera plutôt pour la deuxième option :original:

Link to comment
5. La liaison des troisièmes lignes

De mon côté, je serais plutôt favorable à la suppression pure et simple de cette règle qui n'a jamais démontré son utilité ni pour l'esprit du jeu ni pour la sécurité des joueurs.

D'un côté, on a reculé la ligne de hors-jeu de 5m (pour laisser quelques dixièmes de secondes et quelques mêtres à l'attaque) et de l'autre, on autoriserait le 3e ligne à venir presser l'ouvreur plus rapidement. C'est contradictoire, non ???

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP
Dans "l'esprit du jeu", son utilité est de laisser une seconde de plus à la charnière derrière pour jouer (faute qui permet au Munster par exemple en finale l'an dernier d'accentuer la pression et récuperer la possession pour essai ensuite, merci Nigel). Ca permet aussi de séparer clairement deux phases de jeu: mêlée/jeu courant soumises a un ensemble de règles propres (quid du 3ème ligne qui se promènerait au milieu?).

Maintenant c'est surtout un problème de clarté, se mettre d'accord sur une règle et la faire appliquer, point barre. Moins les 3ème lignes restent en mêlée, moins tu laisses place au développement du jeu derrière, un Villepreux sera plutôt pour la deuxième option :original:

Je ne comprends pas trop ton post, mais c'est la fin de la journée et je sors de deux heures de réunion, donc c'est sûrement mes neurones qui ne sont plus dans un état de fraîcheur suffisant.

Je vais quand même te répondre. Si tu considères que les troisièmes lignes peuvent se détacher à l'envie, je penses que tu enrichis le jeu. Il y a quatre phases de jeu à distinguer, je crois, suivant que le paquet domine ou non et suivant que l'équipe introduit ou non.

1/ introduction + pack dominateur => au choix : flankers qui restent à la poussée (gain de terrain, pénalité à suivre probable) ou qui glissent dans la ligne d'attaque pour donner surnombre ;

2/ introduction + pack dominé => flankers collés à la mêlée pour sauver. Avantage à la défense adverse, dont les flankers peuvent se détacher (mais en se plaçant à 5 mètres) ;

3/ pas d'introduction + pack dominateur => au choix : flankers qui poussent pour contester la conquête ou qui se détachent d'emblée pour défendre ;

4/ pas d'introduction + pack dominé => situation 2 avec une nécessité accrue.

Moins les troisièmes lignes restent en mêlée, plus tu ouvres l'éventail tactique pour l'équipe qui a travaillé ce secteur de jeu et plus tu facilites la tâche de l'arbitre. Quant à faire partir en infériorité les trois-quarts dont le paquet est mangé, c'est peut-être néfaste au spectacle mais c'est aussi justice du point de vue du sport.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...