Jump to content

Barrague, Un Pur Produit De La Formation Toulousaine


fanofnumber10

Recommended Posts

http://www.lequipe.fr/Rugby/breves2010/201...t-le-derby.html

Dans les pas de Barraque

Tous les mois, L'Equipe.fr vous propose un focus sur un espoir du Top 14. Révélation du début de saison avec Biarritz, Jean-Pascal Barraque retrace ses premiers pas chez les pro et le prochain derby basque à Bayonne. jean-pascal-barraque-demi-d-ouverture-du-biarritz-olympique.jpg Jean-Pascal Barraque, demi d'ouverture du Biarritz Olympique.(EQ)

SON CURRICULUM VITAE

«Je suis né au Chesnay en 1991 et j'ai débuté le rugby à l'âge de 6 ans à Concarneau avant de déménager à Saint-Lys, nous a confié Jean-Pascal Barraque (19 ans, 1,82 m, 78 kg). Je suis ensuite parti à Tarbes où j'ai joué deux années en minimes avant d'être appelé par le Stade Toulousain où j'ai fait mes deux années Cadet. J'ai alors intégré le Pole Espoir. Tarbes m'a proposé de sauter les années Crabos pour faire une année Reichel. Et j'ai rejoint Biarritz en 2009 tout en étant au Pole France à Marcoussis où j'évolue avec les - de 20 ans.»

SES DEBUTS AVEC LES PRO

«En arrivant à Biarritz, j'avais signalé que je préférais jouer à l'ouverture. Je voulais diriger le jeu et utiliser mon pied pour organiser. Pour mon premier match comme titulaire, je n'avais pas trop de stress.»

«Vers le milieu de la saison passée, en février, le staff du BO m'a indiqué qu'il avait confiance en moi. Le préparateur physique m'a également dit d'être prêt physiquement car je risquais d'être vite intégré dans le groupe pro. J'ai passé un début de saison difficile. Je me suis fait une acromio. Comme j'étais en même temps à Marcoussis pendant la semaine, je ne m'entraînais pas avec les pro. C'était difficile de se faire voir. Mais lors de mon retour, ça s'est bien passé lors des oppositions. Pour mon premier match comme titulaire (contre Perpignan, 4e journée), je n'avais pas trop de stress. J'étais surtout heureux de jouer face à une grosse équipe. Mes coéquipiers m'ont dit de me mettre en confiance sur ma première action. Ils me parlaient beaucoup.»

AVANT TOUT OUVREUR

jean-pascal-barraque-a-hate-de-vivre-le-derby-basque.jpg «A mes débuts, je jouais plutôt trois-quarts centre même si en équipe de France des - de 17 ans, j'avais été pris aux deux postes (demi d'ouverture). Mais en arrivant à Biarritz, j'ai signalé que je préférais jouer à l'ouverture. On m'a dit qu'il n'y avait aucun soucis en raison notamment du manque de joueur à ce poste. Je voulais organiser mais aussi diriger avec mon jeu au pied.»

UN JOUEUR D'INSTINCT

«J'ai hâte de vivre le derby, l'ambiance à Jean-Dauger. A des moments, je serai forcément intimidé avec 15000 personnes qui te gueulent dessus.»

«J'attaque la ligne. J'aime bien aller chercher les défenses pour jouer les duels. A l'instinct un peu. Je dois encore travailler ma vision du jeu ainsi que mon jeu au pied. Je bosse les tactiques. En espoirs, je bute. Et si Dimitri Yachvili se blesse, c'est moi qui prendrait le tee. J'ai changé de tee récemment et je suis vraiment plus performant.»

HATE DE VIVRE LE DERBY

«Je ne l'appréhende pas trop. Ce sont surtout mes proches qui me chambrent : "tu vas voir si tu es titulaire, le public ne va pas te louper". Les supporters aussi qui me disent , "le week-end prochain, il va falloir être présent. Ça va être la guerre". Ça me fait plutôt sourire. Mais j'ai hâte de voir ça, l'ambiance à Jean-Dauger. A des moments, je serai forcément intimidé avec 15 000 personnes qui te gueulent dessus.» - Vincent PERE-LAHAILLE

Edited by fanofnumber10
Link to comment
SON CURRICULUM VITAE

«Je suis né au Chesnay en 1991 et j'ai débuté le rugby à l'âge de 6 ans à Concarneau avant de déménager à Saint-Lys, nous a confié Jean-Pascal Barraque (19 ans, 1,82 m, 78 kg). Je suis ensuite parti à Tarbes où j'ai joué deux années en minimes avant d'être appelé par le Stade Toulousain où j'ai fait mes deux années Cadet. J'ai alors intégré le Pole Espoir. Tarbes m'a proposé de sauter les années Crabos pour faire une année Reichel. Et j'ai rejoint Biarritz en 2009 tout en étant au Pole France à Marcoussis où j'évolue avec les - de 20 ans.»

Un pur produit de la formation franciliano-bretonno-toulousiano-tarbo-biarrote... :sorcerer:

Link to comment
Guest chomelaregle

l'autre pur produit de la formation toulousaine Wisnieski a parlé :sorcerer:

"je venais de passer 5 ans (2000 à 2005) au centre de formation du Stade Toulousain, quand Guy Noves m'a demandé de me reconvertir à la mêlée.

A l'époque je pesais 10 kilos de moins, il disait que je n'avais pas la dimension physique, que je ne ferais jamais un bon 10"

Link to comment
l'autre pur produit de la formation toulousaine Wisnieski a parlé :sorcerer:

"je venais de passer 5 ans (2000 à 2005) au centre de formation du Stade Toulousain, quand Guy Noves m'a demandé de me reconvertir à la mêlée.

A l'époque je pesais 10 kilos de moins, il disait que je n'avais pas la dimension physique, que je ne ferais jamais un bon 10"

Quelque part, je me demande si on ne touche pas la limite de la formation au ST : le fait que le staff ne peut pas prendre le temps d'attendre qu'un jeune joueur se développe physiquement en le faisant signer pro sans qu'il soit prêt à jouer en équipe première.

Les 4 ans que Wisnieski a joué en Pro D2, ce sont peut-être 4 ans que le Stade ne peut ou ne veut pas se permettre d'accorder à un joueur pro pour qu'il atteigne la maturité nécessaire pour jouer en Top 14.

Bref, toute la problématique de l'adéquation entre club de haut niveau et club formateur.

Link to comment
Guest chomelaregle
l'autre pur produit de la formation toulousaine Wisnieski a parlé :sorcerer:

"je venais de passer 5 ans (2000 à 2005) au centre de formation du Stade Toulousain, quand Guy Noves m'a demandé de me reconvertir à la mêlée.

A l'époque je pesais 10 kilos de moins, il disait que je n'avais pas la dimension physique, que je ne ferais jamais un bon 10"

Quelque part, je me demande si on ne touche pas la limite de la formation au ST : le fait que le staff ne peut pas prendre le temps d'attendre qu'un jeune joueur se développe physiquement en le faisant signer pro sans qu'il soit prêt à jouer en équipe première.

Les 4 ans que Wisnieski a joué en Pro D2, ce sont peut-être 4 ans que le Stade ne peut ou ne veut pas se permettre d'accorder à un joueur pro pour qu'il atteigne la maturité nécessaire pour jouer en Top 14.

Bref, toute la problématique de l'adéquation entre club de haut niveau et club formateur.

il précise aussi qu'il s'est fait virer de Castre comme une merde, le jour ou Mc Intyre est arrivé.

Link to comment
l'autre pur produit de la formation toulousaine Wisnieski a parlé :sorcerer:

"je venais de passer 5 ans (2000 à 2005) au centre de formation du Stade Toulousain, quand Guy Noves m'a demandé de me reconvertir à la mêlée.

A l'époque je pesais 10 kilos de moins, il disait que je n'avais pas la dimension physique, que je ne ferais jamais un bon 10"

Quelque part, je me demande si on ne touche pas la limite de la formation au ST : le fait que le staff ne peut pas prendre le temps d'attendre qu'un jeune joueur se développe physiquement en le faisant signer pro sans qu'il soit prêt à jouer en équipe première.

Les 4 ans que Wisnieski a joué en Pro D2, ce sont peut-être 4 ans que le Stade ne peut ou ne veut pas se permettre d'accorder à un joueur pro pour qu'il atteigne la maturité nécessaire pour jouer en Top 14.

Bref, toute la problématique de l'adéquation entre club de haut niveau et club formateur.

il précise aussi qu'il s'est fait virer de Castre comme une merde, le jour ou Mc Intyre est arrivé.

chut, ici on pourrit les toulousains :sorcerer:

bon, pour les castrais qui militent pour son retour, faudra repasser

perso, ca me derangerait pas mais j'ai jamais pense que c'etait une possibilite envisageable (la volonte du joueur entre autre comme raison)

Link to comment

Wisniewski n'a eu le niveau Top14 que vers 23 ou 24 ans.

Donc ca ne me choque pas que le ST ne soit pas assez patient pour attendre si longtemps.

Pareil pour Barcella qui explose à 25 ans.

le ST ne peut pas se permettre de garder si longtemps des joueurs qui auront peut-être le niveau aprés 5 années chez les pros.

J'ai en revanche beaucoup plus de mal avec des mecs comme Mermoz, Bélie, Huget qui étaient trés proches du niveau Top14 ou l'avaient déjà lorsqu'ils sont partis jeunes.

Heureusement que des mecs comme Médard avant ou Bézy et Lamerat maintenant sont trés patients.

Link to comment
J'ai en revanche beaucoup plus de mal avec des mecs comme Mermoz, Bélie, Huget qui étaient trés proches du niveau Top14 ou l'avaient déjà lorsqu'ils sont partis jeunes .

celui là m'avait tapé dans l'oeil lors du match de pré-saison AB-Saracens cet été et il confirme tout le bien que j'ai pu penser de lui ce jour là. Je ne le connaissais que de nom avant mais là, il fait un très gros début de saison en réussissant souvent à créer des brèches et en faisant jouer derrière lui.

Edited by l'exil
Link to comment
J'ai en revanche beaucoup plus de mal avec des mecs comme Mermoz, Bélie, Huget qui étaient trés proches du niveau Top14 ou l'avaient déjà lorsqu'ils sont partis jeunes .

celui là m'avait tapé dans l'oeil lors du match de pré-saison AB-Saracens cet été et il confirme tout le bien que j'ai pu penser de lui ce jour là. Je ne le connaissais que de nom avant mais là, il fait un très gros début de saison en réussissant souvent à créer des brèches et en faisant jouer derrière lui.

Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Link to comment
Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Fallait faire de la place pour Bertus. Normal. :sorcerer:

eidt : ah non, Guy lui avait dit qu'il était trop cher et ne pouvait pas le garder à cause de son salaire mirobolant. :whist::smile::whist::sorcerer:

Edited by Gabi
Link to comment
Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Fallait faire de la place pour Bertus. Normal. :sorcerer:

Je pense qu'il etait atteint du meme mal que Mermoz, une crise de melonite aigüe

Link to comment
Guest chomelaregle
Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Fallait faire de la place pour Bertus. Normal. :sorcerer:

Je pense qu'il etait atteint du meme mal que Mermoz, une crise de melonite aigüe

c'est une bonne excuse ça...

à chaque bon jeune qui se barre pasqu'il ne joue pas assez, c'est jamais la faute du club, c'est toujours le joueur qui a trop le melon... :sorcerer:

Link to comment
J'ai en revanche beaucoup plus de mal avec des mecs comme Mermoz, Bélie, Huget qui étaient trés proches du niveau Top14 ou l'avaient déjà lorsqu'ils sont partis jeunes.

Heureusement que des mecs comme Médard avant ou Bézy et Lamerat maintenant sont trés patients.

Encore heureux qu'ils soient patient !!!

Je rappelle que Bezy est de Septembre 1989 et Lamerat de Janvier 1990 !!! Ce sont des minots encore !

Médard a été patient, le temps qu'il fallait...c'est le ST ici, le club quadruple champion d'Europe et aux 17 Boucliers !

On n'entre pas dans cette équipe en claquant des doigts, c'est cela que je veux dire...

En revanche, là où il y a problème, c'est lorsqu'on va chercher un jeune joueur ailleurs, alors que l'on a ce qu'il faut ici...genre Manu ou Lakafia...

Edited by Zuzu31
Link to comment
Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Fallait faire de la place pour Bertus. Normal. :sorcerer:

Je pense qu'il etait atteint du meme mal que Mermoz, une crise de melonite aigüe

c'est une bonne excuse ça...

à chaque bon jeune qui se barre pasqu'il ne joue pas assez, c'est jamais la faute du club, c'est toujours le joueur qui a trop le melon... :sorcerer:

Je l'ai croisé à plusieurs reprises en dehors du terrain. Il se prenait un peu pour le roi du monde. Et si dans l'environnement du ST il n'avait meme qu'un 10e de l'etat d'esprit qu'il affichait hors du terrrain, je comprend qu'il ait pu se mettre les entraineurs à dos

Link to comment
Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Fallait faire de la place pour Bertus. Normal. :sorcerer:

Je pense qu'il etait atteint du meme mal que Mermoz, une crise de melonite aigüe

c'est une bonne excuse ça...

à chaque bon jeune qui se barre pasqu'il ne joue pas assez, c'est jamais la faute du club, c'est toujours le joueur qui a trop le melon... :sorcerer:

+1.

Le mec fait partie des meilleurs espoirs. On lui dit de patienter avant de jouer avec les pros.

Ils passent un an chez les espoirs sans rien dire.

A la fin de l'année, on lui dit de repatienter. Ils passent encore l'année chez les espoirs et pour le calmer, on lui fait jouer un match boucherie avec les pros dans l'année à Aimé Giral.

Puis à la fin de l'année, on lui dit d'encore patienter. Rebelote, il refait une année à 2 pauvres matchs-impasse.

Pendant ce temps là, le mec se rend compte que ca fait 3 ans qu'il n'est pas ridicule lors des entrainements avec les pros et qu'il a peut-être le niveau Top14 ou du moins il aimerait bien se tester quelquefois pour progresser. Mais on lui laisse pas l'opportunité.

Et à la fin de l'année, Guitou le convoque et lui dit de dégager car il est trop cher avec son salaire d'espoirs alors que l'équipe est constellée de mecs à 200KE l'année ou plus.

C'est un peu violent de dire que son départ est de sa faute et qu'il avait le melon... :whist:

Link to comment
Je l'ai croisé à plusieurs reprises en dehors du terrain. Il se prenait un peu pour le roi du monde. Et si dans l'environnement du ST il n'avait meme qu'un 10e de l'etat d'esprit qu'il affichait hors du terrrain, je comprend qu'il ait pu se mettre les entraineurs à dos

Faut pas se leurrer, je pense qu'une bonne partie des espoirs (et donc futur pros) de tous les clubs ont le melon. Et encore plus chez les pros.

Comme au foot. C'est aussi ca le professionnalisme.

Si les entraineurs du Top14 devaient aligner une équipe sans aucune trace de melon, la pelouse serait assez vide.

J'ai déjà croisé des mecs qui se la petaient parce qu'ils jouaient en Fédérale 2 ou 3 alors imagine des futurs pros... :sorcerer:

Link to comment
J'ai déjà croisé des mecs qui se la petaient parce qu'ils jouaient en Fédérale 2 ou 3 alors imagine des futurs pros... :sorcerer:

moi, quand je jouais à St Orens, j'allais souvent déambuler sur la place du Capitole en manteau de fourrure et Ray-Ban, été comme hiver :sorcerer:

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP
Wisniewski n'a eu le niveau Top14 que vers 23 ou 24 ans.

Donc ca ne me choque pas que le ST ne soit pas assez patient pour attendre si longtemps.

Pareil pour Barcella qui explose à 25 ans.

le ST ne peut pas se permettre de garder si longtemps des joueurs qui auront peut-être le niveau aprés 5 années chez les pros.

Tu sais, 23 ans, c'est la limite d'âge des Espoirs. Les dirigeants fédéraux qui ont fixé cette barre ne sont peut-être pas à côté de la plaque.

Du reste, les joueurs que tu cites n'ont pas quitté le ST parce qu'ils voulaient un contrat ou un salaire plus élevé. Ils voulaient juste du temps de jeu.

Barcella c'est pas pareil, c'est un pilier et ça prend plus longtemps.

Link to comment
Wisniewski n'a eu le niveau Top14 que vers 23 ou 24 ans.

Donc ca ne me choque pas que le ST ne soit pas assez patient pour attendre si longtemps.

Pareil pour Barcella qui explose à 25 ans.

le ST ne peut pas se permettre de garder si longtemps des joueurs qui auront peut-être le niveau aprés 5 années chez les pros.

Tu sais, 23 ans, c'est la limite d'âge des Espoirs. Les dirigeants fédéraux qui ont fixé cette barre ne sont peut-être pas à côté de la plaque.

Du reste, les joueurs que tu cites n'ont pas quitté le ST parce qu'ils voulaient un contrat ou un salaire plus élevé. Ils voulaient juste du temps de jeu.

Barcella c'est pas pareil, c'est un pilier et ça prend plus longtemps.

Bien sûr mais à la rigueur, je peux concevoir que le ST ne puisse attendre les 24 ans du joueur.

Mais alors quand le club ne donne pas la moindre chance à des jeunes de 20 piges qui semblent avoir des prédispositions et un niveau déjà correct puis qu'il les dégage alors qu'ils ont à peine 21 piges, ca me rend dingue.

Les mecs n'ont vraiment pas le temps de s'exprimer et montrer leur valeur...

Edited by Gabi
Link to comment
Je l'ai croisé à plusieurs reprises en dehors du terrain. Il se prenait un peu pour le roi du monde. Et si dans l'environnement du ST il n'avait meme qu'un 10e de l'etat d'esprit qu'il affichait hors du terrrain, je comprend qu'il ait pu se mettre les entraineurs à dos

Faut pas se leurrer, je pense qu'une bonne partie des espoirs (et donc futur pros) de tous les clubs ont le melon. Et encore plus chez les pros.

Comme au foot. C'est aussi ca le professionnalisme.

Si les entraineurs du Top14 devaient aligner une équipe sans aucune trace de melon, la pelouse serait assez vide.

J'ai déjà croisé des mecs qui se la petaient parce qu'ils jouaient en Fédérale 2 ou 3 alors imagine des futurs pros... :sorcerer:

quand tu joues dans le club de ta ville, quelque soit le niveau, t'en trouves toujours un qui a le melon

tu prends les reichel ou les cadets du ST, ils se la petent aussi (en tout cas c'etait le cas a mon epoque pour mes camarades qui y jouaient, certains plus que d'autres of course)

Link to comment
Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Fallait faire de la place pour Bertus. Normal. :sorcerer:

Je pense qu'il etait atteint du meme mal que Mermoz, une crise de melonite aigüe

Euh non, du tout c'est un mec sympa et loin d'avoir le melon.

Un type qui me file son maillot ne peut pas être mauvais de toute manière.

Link to comment

En même temps Huget est arrivé à maturité quand ????? Lorsque qu'Heymans et Clerc cassaient la baraque il me semble non.

Donc c'est dur de faire de la place pour un joueur qui a peu d'expérience à coté des autres. Pour Mermoz je pense qu'il y a autre chose que juste le terrain.

Au ST pour qu'un jeune puisse progresser et jouer en sortant du centre de formation il faut du temps et les joueurs n'ont pas forcement envie de perdre ce temps.

Je pense qu'il manque une étape entre la une et les espoirs. Regardez en foot les jeunes qui sortent du centre de formation jouent en CFA.

Je pense qu'il faudrait créer un niveau entre les pros et les espoirs.

Link to comment
Un type qui me file son maillot ne peut pas être mauvais de toute manière.

Surtout sous la menace. :sorcerer:

En même temps Huget est arrivé à maturité quand ????? Lorsque qu'Heymans et Clerc cassaient la baraque il me semble non.

C'est sûr qu'au ST, avec les 50 matchs annuels (pour les internationaux), y'a besoin que de deux ailiers... Et l'espoir ne peut pas faire plus que 100 minutes par saison.

Le poste d'ailier à cet époque est un bon exemple sur la gestion de l'effectif : les 2 titulaires petaient le feu donc tournaient à 2000 minutes par saison depuis plusieurs années pendant que le bon espoir, frustré, tournait lui à 60 minutes par saison. Puis les titulaires finissent evidemment par se pêter.

Mais on fait un doigt à l'espoir et on recrute en catastrophe des chêvres en jokers médicaux ou on déplace des non specialistes du poste.

Je rappelle juste qu'au moment où se débarrasse d'Huget, on prolongeait et on mettait au poste d'ailiers des mecs comme Bertus, Manu, Maléli ou même Nyanga pour les fins de matchs... :sorcerer:

Et bizarrement, deux aprés, on cherche désespèrement un bon ailier... Et ca va se finir avec le recrutement d'un international (Palisson) payé 5 fois plus chers qu'Huget et absent le tiers de l'année...

Et au même moment, Huget casse la baraque.

Ca a été quand même bien géré tout ca. :whist:

Edited by Gabi
Link to comment
En même temps Huget est arrivé à maturité quand ????? Lorsque qu'Heymans et Clerc cassaient la baraque il me semble non.

Donc c'est dur de faire de la place pour un joueur qui a peu d'expérience à coté des autres. Pour Mermoz je pense qu'il y a autre chose que juste le terrain.

Au ST pour qu'un jeune puisse progresser et jouer en sortant du centre de formation il faut du temps et les joueurs n'ont pas forcement envie de perdre ce temps.

Je pense qu'il manque une étape entre la une et les espoirs. Regardez en foot les jeunes qui sortent du centre de formation jouent en CFA.

Je pense qu'il faudrait créer un niveau entre les pros et les espoirs.

tu fais comme quoi comme nouvelle categorie ?

sinon tu crees une equipe 2 du ST qui joue en proD2 avec autorisation de passer d;une equipe a l'autre :sorcerer:

Link to comment

Perso, je vous trouve tous très idéalistes, quels sont les objectifs concrets du ST chaque saison? aller le plus loin dans les compétitions, être le plus visible possible, bien entendu le top c'est d'aller au bout. Et pour ça, il a les moyens dont il dispose, et il a accès a tous les joueurs disponibles de la planète dans la limite des règles définies par la compétition. En ce sens, je trouve même que le ST joue pleinement son rôle en permettant a des joueurs dont on pense qu'ils sont capables de franchir encore une marche, de le faire (Picamoles, Maestri, David, Titi ...).

Je ne suis pas surpris aussi que parfois, devant prendre une décision a court terme, il se plante au sens où il y en aurait eu une meilleure sur le long terme. Mais pas convaincu que si jouer 3 matchs par saison satisfaisait un Swanepole, cela soit le cas pour un jeune qui veut plus tout de suite, c'est la règle du jeu. Après c'est sûr que l'on peut regretter tel ou tel mais sur les dizaines de jeunes joueurs évoluant aujourd'hui en top 14 ou pro D2 et ceux qui promettait et qui sont ailleurs, si on les avait gardé tous, on aurait une drôle d'équipe. A vous lire, tous les ans, on a le dix de la mort du futur, si on les avait tous gardé, on en aurait 20 au poste aujourd'hui :sorcerer:

Link to comment
si on les avait gardé tous, on aurait une drôle d'équipe.

A vous lire, tous les ans, on a le dix de la mort du futur, si on les avait tous gardé, on en aurait 20 au poste aujourd'hui :sorcerer:

On n'a jamais demandé de tous les garder mais de juste en garder un. :sorcerer:

Plus serieusement, depuis Médard (1er contrat pro en 2005, ca commence à dater), on mettait surtout l'accent au fil des ans sur 3 espoirs (Mermoz, Bélie, Huget).

Parce qu'ils commencaient à devenir mature à un poste où on avait besoin d'eux.

Bref, sans refaire le débat, ils semblaient atteindre le bon niveau au bon moment (bon timing). Et à chaque fois, on a préféré recruté une chevre ou déplacer des joueurs.

3 joueurs en 3 ou 4 ans, c'est pas non plus énorme et disproportionné. Et ca ne met pas en péril les résultats du club.

Hormis Lamerat qui ne joue jamais, le plus jeune pro issu du centre de formation va bientôt avoir 24 ans (Médard). Je trouve ca assez âgé.

Mais bon, si Bézy ou Lamerat restent, ca va peut-être changer.

Link to comment
Hormis Lamerat qui ne joue jamais, le plus jeune pro issu du centre de formation va bientôt avoir 24 ans (Médard)...

Pour moi Milo et Lacombe, en tenant compte de leurs postes respectifs, ne sont pas "plus vieux" que Medard, disons joueurs parvenus a maturité haut niveau, quasi international avec un recul de 4/5 saisons. C'est déjà pas mal comme "performance", elle n'est guère moindre que parler de Michou et Poitrenaud pour les périodes précédentes.

Je serais le premier ravi, si, parmi les jeunes passés par le centre de formation du ST bien que n'évoluant pas au ST, quelques uns parviennent au même niveau, Mermoz est déjà dans le lot. Maintenant, d'autres centres de formation, expériences en club ... permettent de gravir les marches et je suis tout aussi fier d'un ST qui permet a des Titi, Jauzion, Clerc, Heymans, JBE ... de s'imposer/s'installer au plus haut niveau et je me contrefiche un peu de savoir s'ils sont nés, ou pas, dans la région de Toulouse.

Ce sont pour moi deux étapes bien distinctes, quand un joueur passe par le centre de formation ET joue au ST ET devient un candidat crédible en EDF, c'est une p**** de réussite, de coup de chance. Qu'il soit né ou pas dans le coin relève aujourd'hui de l'anecdotique, si un gars "du coin" a un ticket dans un super centre de formation a l'autre bout de la France, il serait bien stupide de ne pas jouer sa chance, ça marche dans les deux sens.

Link to comment
Hormis Lamerat qui ne joue jamais, le plus jeune pro issu du centre de formation va bientôt avoir 24 ans (Médard)...

Pour moi Milo et Lacombe, en tenant compte de leurs postes respectifs, ne sont pas "plus vieux" que Medard, disons joueurs parvenus a maturité haut niveau, quasi international avec un recul de 4/5 saisons. C'est déjà pas mal comme "performance", elle n'est guère moindre que parler de Michou et Poitrenaud pour les périodes précédentes.

Je serais le premier ravi, si, parmi les jeunes passés par le centre de formation du ST bien que n'évoluant pas au ST, quelques uns parviennent au même niveau, Mermoz est déjà dans le lot. Maintenant, d'autres centres de formation, expériences en club ... permettent de gravir les marches et je suis tout aussi fier d'un ST qui permet a des Titi, Jauzion, Clerc, Heymans, JBE ... de s'imposer/s'installer au plus haut niveau et je me contrefiche un peu de savoir s'ils sont nés, ou pas, dans la région de Toulouse.

Ce sont pour moi deux étapes bien distinctes, quand un joueur passe par le centre de formation ET joue au ST ET devient un candidat crédible en EDF, c'est une p**** de réussite, de coup de chance. Qu'il soit né ou pas dans le coin relève aujourd'hui de l'anecdotique, si un gars "du coin" a un ticket dans un super centre de formation a l'autre bout de la France, il serait bien stupide de ne pas jouer sa chance, ça marche dans les deux sens.

Dusautoir, il etait deja au top avant Toulouse, personne ne doutait que le BO perdait gros : mauvais exemple. Of course, il a du s'ameliorer mais il etait deja installe.

OK pour les autres de ta liste sinon qui ont clairement progresse, (puis regresse) au ST

Link to comment
En même temps Huget est arrivé à maturité quand ????? Lorsque qu'Heymans et Clerc cassaient la baraque il me semble non.

Donc c'est dur de faire de la place pour un joueur qui a peu d'expérience à coté des autres. Pour Mermoz je pense qu'il y a autre chose que juste le terrain.

Au ST pour qu'un jeune puisse progresser et jouer en sortant du centre de formation il faut du temps et les joueurs n'ont pas forcement envie de perdre ce temps.

Je pense qu'il manque une étape entre la une et les espoirs. Regardez en foot les jeunes qui sortent du centre de formation jouent en CFA.

Je pense qu'il faudrait créer un niveau entre les pros et les espoirs.

tu fais comme quoi comme nouvelle categorie ?

sinon tu crees une equipe 2 du ST qui joue en proD2 avec autorisation de passer d;une equipe a l'autre :whist:

Tu peux très bien créer une équipe deux qui joue en fédérale. Après faut voir quel serai le meilleur niveau pour que les jeunes puissent progresser et se préparer le mieux possible pour le top14

Link to comment
Celui-là, comme tu dis, il était prêt (physiquement) à jouer en Top 14 alors qu'il évoluait encore en Espoir au ST. Il n'a jamais eu sa chance.

Enfin bref...

Fallait faire de la place pour Bertus. Normal. :whist:

Je pense qu'il etait atteint du meme mal que Mermoz, une crise de melonite aigüe

je crois qu'il faut arrêter avec maxime Mermoz, je le connais assez bien, ca a toujours été un bon joueur, sur de son fait et avec assez de caractère depuis tout jeune pour s'imposer dans ce milieu ( il en faut, croyez moi et c'est plutôt une qualité ), mais pas plus que ses coéquipiers de l'époque ou de maintenant. C'est un des rares jeunes a être parti avant qu'on ne lui dise, et ce dans le but d'avoir du temps de jeu. Il était sur d'avoir le niveau du top 14 et il l'a prouvé de belle manière la saison suivante. Sur ses 3 dernières années au stade il n'a eu que des miettes de jeu, très souvent remplaçant, rarement sur la pelouse, moins que nico Bézy et même moins que rémi Lamerat. Sa dernière saison, il était derrière Jauzion, Fritz, Kunavore, et déja Poitrenaud plus le joker de l'époque Ahoetailoa !!!! Quelles perspectives pour lui, attendre qu'il y ai beaucoup de casse, et encore pas sur. On lui reproche quoi, d'avoir dit qu'il voulait jouer plus souvent, heureusement qu'a 21 ou 22 ans on veut jouer, d'avoir un peu râler pour ca, logique quand on vois des titulaires en puissance qui passent parfois a coté de certains matchs, de se croire un bon joueur et de vouloir bousculer la hiérarchie, bénéfique pour tout le monde dans tout club qui se respecte. Ntamack ne s'y est pas trompé et l'a sélectionné pour la tournée de fin de saison. On connais le mode de fonctionnement hiérarchique du stade, on sais que l'intégration des jeunes se fait très lentement et très difficilement comparé peut être a d'autres clubs, on peut donc accepter que des jeunes barrés a leur poste pour plusieurs années puissent partir avec encore de la force morale et de la confiance en soi, trouver du temps de jeu dans des clubs de plus ou moins grand standing, sans pour cela dire qu'ils ont le melon ou que c'est des caractériels. La carrière, elle est courte, et il faut laisser a chacun le libre choix de son destin, sans toujours croire aveuglement l'avis du Kayser, demandez a l'ouvreur du racing.....

Link to comment

+1 avec ami*. :whist:

De toute facon, pour certains, si un jeune se barre, c'est forcement de sa faute (melonite, branleur, pas le niveau, pas assez costaud ou je ne sais quoi) et jamais celle du ST ou de Novès. :whist:

Sinon je trouve l'idée de st_tlse pas si mal que ca. Que les jeunes puissent disputer des matchs de bon niveau (genre Fédérale 1 ou 2) contre des rugbymens aguerris. Comme le foot avec la CFA.

Le problême, c'est que ca supprimerait le championnat des Espoirs et ca, ca va avoir du mal à passer... :whist:

Edited by Gabi
Link to comment
+1 avec ami*. :whist:

De toute facon, pour certains, si un jeune se barre, c'est forcement de sa faute (melonite, branleur, pas le niveau, pas assez costaud ou je ne sais quoi) et jamais celle du ST ou de Novès. :whist:

marrant çà car d'cheu nous, c'est l'inverse : quand un jeune se barre, c'est la faute du staff qui n'est pas assez compétent pour voir ses qualités et qui le laisse aller éclater ailleurs (ex : Gobelet au BO, Messina au SF, Combezou à La Rochelle, Pic à Brive, liste non exhaustive)

quant à la possibilité pour les jeunes de disputer des matchs de bon niveau en Fédérale 1, il n'y a qu'à généraliser les possibilités de prêts.

Link to comment
+1 avec ami*. :drinks

De toute facon, pour certains, si un jeune se barre, c'est forcement de sa faute (melonite, branleur, pas le niveau, pas assez costaud ou je ne sais quoi) et jamais celle du ST ou de Novès. :smile:

marrant çà car d'cheu nous, c'est l'inverse : quand un jeune se barre, c'est la faute du staff qui n'est pas assez compétent pour voir ses qualités et qui le laisse aller éclater ailleurs (ex : Gobelet au BO, Messina au SF, Combezou à La Rochelle, Pic à Brive, liste non exhaustive)

quant à la possibilité pour les jeunes de disputer des matchs de bon niveau en Fédérale 1, il n'y a qu'à généraliser les possibilités de prêts.

:whist::whist::whist:

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP
Sinon je trouve l'idée de st_tlse pas si mal que ca. Que les jeunes puissent disputer des matchs de bon niveau (genre Fédérale 1 ou 2) contre des rugbymens aguerris. Comme le foot avec la CFA.

Le problême, c'est que ca supprimerait le championnat des Espoirs et ca, ca va avoir du mal à passer... :whist:

Les "jeunes" peuvent déjà s'aguerrir en Espoirs, dont le niveau supérieur correspond bien à celui de la F1. Et pour les envoyer en D2, il y a toujours la possibilité d'un prêt. Donc tout ça existe déjà.

L'idée de st_tlse telle que le lis, c'est plutôt de créer une équipe B sans limite d'âge qui serve de réserve à l'équipe fanion. C'est une pensée qui est strictement toulousaine, car la plupart des autres clubs n'ont pas les moyens d'entretenir deux équipes professionnelles ou, à tout prendre, une équipe semi-pro à côté de l'équipe 1.

Faire jouer des jeunes n'a rien d'une impossibilité créée par les structures. Tous les clubs peuvent le faire et la plupart le font, soyons honnête, parce qu'ils manquent de talent et/ou d'argent à un moment de la saison : La Rochelle parce que le budget est court, l'USAP parce que les blessés y contraignent, etc.

Il n'y a qu'au ST que la blessure d'un seul trois-quart centre fait poser la question de recruter un joker ou de déplacer l'arrière international pour le remplacer par l'autre arrière international. Dans un club normal, le 13 des Espoirs poserait ses fesses sur le banc pendant trois mois et basta.

Link to comment

+1 avec le corbeau. (et j'en profite pour rappeler l'attention de tous sur le pôvre Stade Français avec sa kyrielle d'espoirs qui envahissent les feuilles de match, des fois comme titulaires à des postes importants, tel le jeune Rabah Slimani) :whist:

Link to comment

On le voit très bien que le niveau espoir ne prépare pas au top 14 ça c'est clair et net.

Maintenant si le niveau des fédérales ne dépassent pas le niveau du championnat espoir effectivement ça ne sert à rien mon idée.

Par contre tu peux très bien créer un niveau entre la une et les espoirs suffit pour ça de décaler d'un an les ages de chaque catégorie. ou sinon le championnat espoir disparait et les équipes espoirs jouent dans un championnat fédéral.

Mais tout ça reste sous la condition que le niveau espoir soit inférieur au niveau fédéral et ça j'en sais rien

Link to comment

moi, d'apres ce que je peux voir ,au stade ET ailleurs,j'ai l'impression que les gros clubs sont pris entre le marteau et l'enclume en fait !!! d'un coté on forme mais d'un autre coté faut des resultats de suite . comme tres souvent ces 2 philosophie ne sont pas compatibles dans l'immediat ,ben on privilegie la seconde quoi !!!!

j'ai l'impression, au moins pour notre club,que le jeune,soit c'est un extraterrestre et il met tout le monde d'accord de suite (style castaignede ou poitrenaud) soit le gars il joue pas !!! sincerement,des fois ,j'ai l'impression que c'est l'etat d'esprit de noves ,et je trouve que plus ça va et plus c'est evident!!!

on dit d'un jeune : " il peut pas jouer car pas assez d'experience " certes. mais s'il joue jamais comment en avoir ??? c'est le chien qui se mord la queue...

je pense que arrivés a 20 voire 21 ans,les jeunes n'ont plus rien a faire en espoir! ce championnat ne forme que tres partiellement au haut niveau il me semble.

quand je vois le match de bayonne ou on déplace poitrenaud au centre et on colle bouilhou en seconde latte,j'hallucine un peu quand on sait que lamerat et boukerou sont en espoirs le lendemain ! mais s'ils ne sont pas dans le groupe dans une telle situation ,je vois pas bien quand ils le seront ! a la limite,je dis meme pas de debuter,mais au moins de prendre 20 ou 30 minutes de jeu ,je pense que ça leur apporterait^plus niveau experience et formation qu'un match entier en espoir ....

apres,sans vouloir rejouer les rabats joie,quand je vois le match de huget ,formé au club et pas retenu pour aller chercher swanepoel ou lakafia a albi 2 ans plus tard,y'a des choses qui m'echappent la ...

Link to comment

C'est vrai que les prêts sont une trés bonne solution pour aguerrir les jeunes et avoir du temps de jeu.

Dommage que le ST ne s'en serve pas. Parce qu'à Toulouse, on prête beaucoup mais ils ne reviennent jamais. Donc ca sert à rien. :whist:

Sinon, dans l'idée de st_tlse, je pense que l'équipe B remplacerait tout simplement l'équipe Espoir donc ca ne changerait pas le quantitatif ou le budget actuel des clubs.

Link to comment
moi, d'apres ce que je peux voir ,au stade ET ailleurs,j'ai l'impression que les gros clubs sont pris entre le marteau et l'enclume en fait !!! d'un coté on forme mais d'un autre coté faut des resultats de suite . comme tres souvent ces 2 philosophie ne sont pas compatibles dans l'immediat ,ben on privilegie la seconde quoi !!!!

C'est pour ca que j'aimerai que Novès et le ST aille au bout de sa logique : la suppression du centre de formation (ou sa mise en jachère si on est olbigé d'en avoir un). Vu qu'il sert à rien (ou à pas grand chose).

Comme ca, on aura encore plus de tune pour les recrutements des internationaux ou des meilleurs jeunes des autres clubs. :whist:

j'ai l'impression, au moins pour notre club,que le jeune,soit c'est un extraterrestre et il met tout le monde d'accord de suite (style castaignede ou poitrenaud) soit le gars il joue pas !!! sincerement,des fois ,j'ai l'impression que c'est l'etat d'esprit de noves ,et je trouve que plus ça va et plus c'est evident!!!

Oui mais cet état d'esprit est venu avec les années car durant les années 90 et le début des années 2000, l'effectif du ST puisait allegrement parmi des jeunes du centre de formation même si ce n'était pas des extraterrestres, pas des internationaux mais juste des trés bons joueurs de clubs.

Et Novès lachait beaucoup plus facilement un jeune au détriment d'un cadre qui se retrouvait sur le banc.

Le professionnalisme est passé par là. Et le niveau (surtout physique) est monté d'un cran (même si je ne suis pas convaincu par cette explication car si les pros sont plus costauds qu'à l'époque, les jeunes de 21 piges aussi...)

Edited by Gabi
Link to comment
Le Corbeau de l'USAP
+1 avec le corbeau. (et j'en profite pour rappeler l'attention de tous sur le pôvre Stade Français avec sa kyrielle d'espoirs qui envahissent les feuilles de match, des fois comme titulaires à des postes importants, tel le jeune Rabah Slimani) :whist:

Slimani est un bon exemple, d'autant qu'il est encore Reichel et même pas Espoir. Pour le coup, c'est même certainement trop tôt pour le lancer en pile. Je ne le lui souhaite pas, mais ses cervicales risquent de le payer à brève échéance.

Et Novès lachait beaucoup plus facilement un jeune au détriment d'un cadre qui se retrouvait sur le banc.

Le professionnalisme est passé par là. Et le niveau (surtout physique) est monté d'un cran (même si je ne suis pas convaincu par cette explication car si les pros sont plus costauds qu'à l'époque, les jeunes de 21 piges aussi...)

C'est pour ça que je dis qu'il y a un problème (de riche) spécifique au ST. Dans tous les clubs, les jeunes sont moins bons que les titulaires et c'est logique. Mais un jeune 12 sera meilleur à son poste que l'ailier habituel replacé.

Ce n'est pas le cas de Toulouse et de son effectif pléthorique. Il est clair qu'un jeune centre, même s'il a enquillé des titres de champions Crabos/Reichel/Espoirs, ne sera pas aussi bon à sa première titularisation que Clément Poitrenaud qui joue depuis dix ans avec ses coéquipiers et qui a le niveau Tournoi. Et je ne parle même pas du niveau de Caleb Ralph, si c'est lui que vous signez.

Ailleurs le gars jouerait, parce qu'il n'y a dans aucun autre squad deux arrières internationaux, trois centres internationaux et quatre ailiers internationaux, qui jouent juste derrière deux ouvreurs internationaux et deux demi de mêlée internationaux, sachant qu'en cas de blessure on commence à rechercher un joker capé...

Dans mon souvenir, le ST des années 90 n'était pas à ce point une pieuvre qui attirait les bons joueurs de tout le pays. Il y avait une filière narbonnaise, mais ça restait dans les limites du raisonnable avec pas mal d'historiques du club. Le joueur de chez vous que j'ai badé le plus pendant ma jeunesse, c'était Claude Portolan (ouais, je sais, je suis Usapiste et j'assume). Des mecs comme ça, nés en Haute-Garonne, joueraient-ils au ST aujourd'hui avec la politique actuelle ? Pas l'impression, et le cas Barcella le confirme. Je pourrais en citer d'autres, comme Berty ou les frères Carbonneau.

Link to comment
+1 avec le corbeau. (et j'en profite pour rappeler l'attention de tous sur le pôvre Stade Français avec sa kyrielle d'espoirs qui envahissent les feuilles de match, des fois comme titulaires à des postes importants, tel le jeune Rabah Slimani) :whist:

Slimani est un bon exemple, d'autant qu'il est encore Reichel et même pas Espoir. Pour le coup, c'est même certainement trop tôt pour le lancer en pile. Je ne le lui souhaite pas, mais ses cervicales risquent de le payer à brève échéance.

Et Novès lachait beaucoup plus facilement un jeune au détriment d'un cadre qui se retrouvait sur le banc.

Le professionnalisme est passé par là. Et le niveau (surtout physique) est monté d'un cran (même si je ne suis pas convaincu par cette explication car si les pros sont plus costauds qu'à l'époque, les jeunes de 21 piges aussi...)

C'est pour ça que je dis qu'il y a un problème (de riche) spécifique au ST. Dans tous les clubs, les jeunes sont moins bons que les titulaires et c'est logique. Mais un jeune 12 sera meilleur à son poste que l'ailier habituel replacé.

Ce n'est pas le cas de Toulouse et de son effectif pléthorique. Il est clair qu'un jeune centre, même s'il a enquillé des titres de champions Crabos/Reichel/Espoirs, ne sera pas aussi bon à sa première titularisation que Clément Poitrenaud qui joue depuis dix ans avec ses coéquipiers et qui a le niveau Tournoi. Et je ne parle même pas du niveau de Caleb Ralph, si c'est lui que vous signez.Ailleurs le gars jouerait, parce qu'il n'y a dans aucun autre squad deux arrières internationaux, trois centres internationaux et quatre ailiers internationaux, qui jouent juste derrière deux ouvreurs internationaux et deux demi de mêlée internationaux, sachant qu'en cas de blessure on commence à rechercher un joker capé...

Dans mon souvenir, le ST des années 90 n'était pas à ce point une pieuvre qui attirait les bons joueurs de tout le pays. Il y avait une filière narbonnaise, mais ça restait dans les limites du raisonnable avec pas mal d'historiques du club. Le joueur de chez vous que j'ai badé le plus pendant ma jeunesse, c'était Claude Portolan (ouais, je sais, je suis Usapiste et j'assume). Des mecs comme ça, nés en Haute-Garonne, joueraient-ils au ST aujourd'hui avec la politique actuelle ? Pas l'impression, et le cas Barcella le confirme. Je pourrais en citer d'autres, comme Berty ou les frères Carbonneau.

il est effectivement bien la le nerf du probleme ! et des fois,j'ai l'impression que le jeune joue son contrat sur un match! et si moi je le sens,nul doute que le jeune le sent aussi et ça le paralyse encore plus !

mais en plus de cette "frilosité", ce qui me saoule c'est cette mode de tenter des "paris" !!! A savoir laisser partir des jeunes pour prendre des gars au potentiel pas forcement superieur a ces jeunes la !!! parce que pour 1 clerc voire desbrosses ,y'a aussi eu des iosua,ahotaeiloa,swanepoel,lakafia,menkarska et surement d'autres!

mais les fameux "paris" ,on peut pas les tenter sur nos propres jeunes,qu'on est en plus capables de vraiment évaluer vu qu'on les avait sous la main ??? parce que quand on va chercher un lakafia,hormis le fait qu'il soit gaillard ,balle en main ,difficile d'évaluer son potentiel quand meme non ???

donc,quand on fait du recrutement qualitatif,style david,maestri,nicolas, ok, mais des fois ,c'est quand meme franchement hasardeux . on peut se demander aussi le message qu'on envoi aux jeunes du centre de formation ???

moi,c'est bien ça qui me gene! apres,evidement que tous les jeunes ne peuvent pas rester et percer a toulouse,mais je pense que dans ceux qui partent ,y'en a qui feraient des bons joueurs si jamais ils avaient la chance de jouer plus qu'un match perdu d'avance avec les espoirs au stade de france ou a aimé giral !!!

il me semble que du temps de jeu ,y'en a à distribuer au cours d'une saison !!!

Link to comment
Ce n'est pas le cas de Toulouse et de son effectif pléthorique. Il est clair qu'un jeune centre, même s'il a enquillé des titres de champions Crabos/Reichel/Espoirs, ne sera pas aussi bon à sa première titularisation que Clément Poitrenaud qui joue depuis dix ans avec ses coéquipiers et qui a le niveau Tournoi. Et je ne parle même pas du niveau de Caleb Ralph, si c'est lui que vous signez.

Oui, tu touches du doigt le fait de prioriser sans cesse le résultat et la performance à court-terme au détriment du long-terme.

C'est souvent ce qui est dit : si on met un jeune, ca va dévaluer le niveau de l'équipe sur ce match.

Mais :

- ce ne sera vrai que sur le court-terme (les premiers matchs du jeune).

- On oublie que ca fait des siècles qu'on se qualifie en phase finale du Top14 avec 15 points d'avance sur le premier non-qualifié. On n'est pas sur le fil du rasoir en permanence et on pouvait se permettre plus que d'autres clubs de tenter ponctuellement des experiences sur certains matchs.

- Vu qu'on est bourré d'internationaux et vu le nombre de matchs dans une saison, il y a du temps de jeu pour tout le monde (à moins de cramer les titulaires).

- Si ca dévalue le niveau de l'équipe sur les quelques premiers matchs, ca peut le bonifier sur les suivants et pendant un long moment.

- Et là, je vais être provocateur, au pire, dans un cas extrême qui n'arrivera jamais, si Novès s'acharne à faire jouer à fond les jeunes et que ceux-ci nous envoient dans le décor une année (même si souvent, c'est l'inverse qui se produit cf 2001), vu le nombre de titres amassés ces dernières années et le nombre de journées passés au Capitole pour fêter un titre, je m'en remettrai si une année, on finit bredouille (ce qui arrive souvent et heureusement). Mais au moins, on aura aguerri des jeunes pour les années suivantes.

Link to comment
C'est pour ça que je dis qu'il y a un problème (de riche) spécifique au ST...

Dans mon souvenir, le ST des années 90 n'était pas à ce point une pieuvre qui attirait les bons joueurs de tout le pays...

Pertinente ta remarque sur le fait qu'un international n'évoluant pas a son poste est souvent meilleur qu'un jeune au sien (quoique avec l'expérience Bouilhou du we, ça se discute :)-). Mais cette spécificité du ST ne tient pas qu'a ses internationaux, elle tient aussi a son système de jeu, tout au moins son ambition.

D'une ce système prône la polyvalence, il s'y prête donc déjà, mais aussi, il tient beaucoup a la complémentarité et la complicité entre les joueurs, ce qui n'est pas là simple a mettre en place. Sans te faire "une Villepreux" ( :whist: ), le ST joue beaucoup dans les "coups", donc derrière une prise d'avantage plus que ne déroule un plan de jeu préétabli, il est donc essentiel ici que les joueurs se connaissent bien. Réalité ou ambition, ce n'est pas le débat, mais cela l'a parfois bien été, une réalité, quand tu repenses par exemple a la triplette Clerc/Heymans/Poitrenaud ou la paire Jauzion/Fritz (avec la folie de Michou :whist: ) de leurs beaux jours. L'USAP a beau jouer sa saison 2009 avec des espoirs, elle gagne sa finale 2009 sur ce type d'action (et pas que la finale d'ailleurs ...).

Sur ce thème, je me faisais déjà la réflexion dans les "années SF" qui avait bien moins de mal a faire tourner une "équipe bis" que le ST de l'époque.

Pour ce qui est des "régionaux", là désolé mais la mécanique n'est absolument pas propre au ST. Que des jeunes de toute la france viennent au centre de formation du ST ou, a contrario, que des jeunes de la région partent loin n'est ni propre au ST, ni propre au rugby d'ailleurs mais montre tout simplement que le monde a changé depuis :whist: Qu'un jeune aujourd'hui étende son choix des possibles a son avenir a toute la France et même plus loin encore est devenu une réalité et tant mieux pour eux.

Link to comment

Novès l'a dit à une époque qu'il n'y aurait plus de jeunes qui arriveraient à s'intégrer aussi rapidement comme l'avait fait les Poitrenaud, Jeanjean ....

Sinon je pense que le professionnalisme a agrandi le fossé entre le niveau des espoirs et de l'équipe une. Car même si les jeunes sont bien préparés, on peut pas aller plus vite que la nature et un corps d'un jeune de 19-20 an n'est pas préparer a subir physiquement ce que fait subir le niveau professionnel.

Maintenant je ne comprends pas non plus la politique du club qui est d'aller chercher à chaque fois un joker alors que l'on peut avoir ce qu'il faut pour dépanner en espoir.

Concernant Huget je pense que si il était resté au club il n'aurai pas progressé comme il l'a fait car il aurait beaucoup moins joué.

Pour ce qui est de Mermoz je pense pas que la raison de son départ vienne de son niveau mais je pense qu'il faut chercher du coté du caractère.

Mais moi je reste persuadé que si on fait jouer nos espoirs dans un championnat amateur ça leur servira plus que ce pauvre championnat espoir.

Et sinon comme certains le dises, il faudrait faire des prêts de 1 ou 2 ans avec retour à l'issu (mais qu'ils reviennent vraiment)

Edited by st_tlse
Link to comment

Formé à Toulouse, Jonathan Wisniewski va retrouver son ancien club samedi avec le Racing-Métro. L'ouvreur parisien avoue même qu'il ne refuserait pas une proposition du club haut-garonnais.

Auteur d'un excellent début de saison avec le Racing-Métro, Jonathan Wisniewski va retrouver son club formateur, Toulouse (où il a évolué de 2001 à 2005), samedi, non sans une certaine admiration. « Après deux années en Crabos, j'ai intégré les espoirs sous la tutelle de Milou N'Tamack et Didier Lacroix, se rappelle l'ouvreur du Racing à La Dépêche du Midi. Je côtoyais déjà le haut niveau, fréquentais les pros tous les jours. A Toulouse, j'ai appris à gagner. (…) Je m'épanouis au Racing et plus généralement à Paris. Mais si un jour Toulouse appelle, ça sera compliqué de refuser. J'y réfléchirais à deux fois. Le Stade, c'est le Barca, le Real. C'est monstrueux. De toute façon, j'ai prévu de finir mes jours à Gaillac. »

NC (Rédaction Sport365.fr)

:whist::drinks:whist: :whist:

Si Rancoule veut bien noter son numéro...

Link to comment
Le Corbeau de l'USAP
Pour ce qui est des "régionaux", là désolé mais la mécanique n'est absolument pas propre au ST. Que des jeunes de toute la france viennent au centre de formation du ST ou, a contrario, que des jeunes de la région partent loin n'est ni propre au ST, ni propre au rugby d'ailleurs mais montre tout simplement que le monde a changé depuis :whist: Qu'un jeune aujourd'hui étende son choix des possibles a son avenir a toute la France et même plus loin encore est devenu une réalité et tant mieux pour eux.

Je suis d'accord avec ton propos, mais tu m'as mal compris. Le fait que les jeunes joueurs migrent vers de bons centres de formation est tout à fait logique, ne serait-ce que parce qu'ils sont très peu nombreux sur le territoire (13 en 2010, leur catégorisation ici).

Je ne parlais en l'occurrence pas des jeunes quand j'évoquais une pieuvre, mais bien de l'équipe professionnelle. Si justement elle ne monte pas des jeunes pousses, c'est bien parce qu'elle se fournit presque exclusivement en joueurs confirmés et mûrs.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...