Jump to content

Mon Stade Toulousain N Existe Plus


SCA

Recommended Posts

Bon, ben ça y est. Le Stade n'existe plus. Le tournant qu'a pris ce club il y a quelques années l'a tué... Il n'y a plus de cellules de détection, les équipes de jeunes ne sont plus au Top. Heureusement que le trophée du Club complet n'existe plus

Chaque saison cela s'étiole un peu plus. L'an dernier, on a pris les espoirs pour des glands avec un recrutement foireux ( sauf Nicolas ). Alors cette année, on va recruter à gogo des joueurs de l'hémisphère Sud. Du jamais vu dans l'histoire du ST.

Certains se réjouissent et applaudissent ce recrutement 5 étoiles, pourquoi pas ? Certes nous allons avoir des titres, faire peut-être le doublé HCup/CdF. Mais à quel prix ??

D'abord en perdant notre identité, notre marque de fabrique qui était pendant des années pas si lointaines l'intégration de jeunes, la détection de futurs grands. ( Cali, casta, Bouilhou, Michalak, Poitrenaud, Fritz, Pato, Servat et tant d'autres ). On continue d'aligner les internationaux sur le terrain, sur le banc et dans les tribunes... Quelle hérésie !!!

Ensuite en se lançant dans la course à l'armement ( ce que nous faisons depuis quelques années ), on participe pleinement à l'inflation que connait le Rugby Français. Aujourd'hui encore plusieurs clubs Pro sont dans le rouge et pas des moindres. Que cherche-t-on ? A atomiser la concurrence ? Comment arriveront à suivre des clubs moins riche ? Que va donner le Top 14 dans deux ans ? Combien vont mourir étouffer financièrement et sportivement ? Ca ne m'intéresse pas de voir des matchs finir à 45 à 3...

J'ai longtemps trouvé le ST exemplaire, ce n'est plus le cas.

Sur ce, dans deux semaines, j'irais boire une bière et discuter avec un ou deux joueurs d'Albi, il n'y a pas de barricade entre eux et nous avec des vigiles comme dans la salle de réception partenaire du ST.

Et pis si on a pas le doublé l'an prochain, c'est que vraiment on est des tocards :whist: :whist:

Link to comment

Constat lucide, même si noirci un petit peu... :drinks

Le ST, entreprise (de spectacle), suit le mouvement d'escalade inéluctable déclenché par le passage au rugby pro...

Le mouvement s'accélère en ce moment, certes, mais il était dans les gènes du professionnalisme... Vendu avec, comme on dit !

Fallait-il, drapé dans de nobles principes, soucieux de l'avenir de la discipline et du futur des moins fortunés, refuser la fuite en avant, laisser partir le train ? Rentrer dans le rang ? Devenir moins attractif et du coup perdre des soutiens... Régresser, en somme !

Pas si facile, de trouver la bonne solution et d'orienter le club dans la meilleure direction. Pas si facile...

Link to comment

Tu veux quoi en fait ?

Faire jouer les jeunes et voir ton club descendre vers la pro D2 lentement mais surement ?

ou alors

Recruter de très bons joueurs pas forcément français, mais rester compétitif afin de ramener des titres chaque année ?

Ça me fait marrer ce genre de commentaire ...

On recrute 4 étrangers (pour l'instant) ok, seulement il y en a au moins 3 qui partent : Kelleher, Delasau, Basualdo.

Le ratio reste correcte.

On fait signer des contrats pro à Doussain, Bezy, Boukerou. On a recruté il y a 2 ans Maestri, Picamoles, David. Ça ne te suffit pas ?

Le Rugby évolue mon ami, le Stade se doit de suivre le rythme de Toulon du Racing et de Clermont.

Puis ton allusion à la disponibilité des joueurs, je ne la comprends pas. Les joueurs restent disponibles.

Edited by Glorin
Link to comment

C'est vrai que l'on recrute pas mal d'étranger cette année. Mais faut pas oublié aussi que derrière on a des jeunes joueurs qui poussent. Notamment à la charnière avec Bézy et Doussain. Et pour un peu plus tard y Paquet Galan peut être Boukerou.

Si on veut rester compétitif on peut pas se baser que sur la formation. Bien sur que j'aimerai aussi que le ST le fasse mais je pense pas que ça soit possible.

En plus cette année on a une vague de départ importante et à des postes important donc fallait bien que l'on remplace les départs.

Après on recrute étrangers c'est vrai aussi mais mise à part la coupe du monde après ces joueurs seront dispo normalement toutes les saisons et ne partiront pas pendant les doublons.

Et si le calendrier est pourri et force le stade a se prévenir de cela, c'est pas de leur faute

Link to comment

Le Rugby évolue mon ami, le Stade se doit de suivre le rythme de Toulon du Racing et de Clermont.

Ben, non. Je ne suis pas d'accord. Le ST ne doit pas suivre les autres. Quand on est leader, on n'est pas suiveur...

Link to comment

Je trouve que tu exagère un peu là !

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

Je ne suis pas de très près les espoirs mais d'après vos commentaires, le neveu Jonnston n'a pas fait un mauvais match samedi dernier (il faut juste définir s'il a été formé au stade ou non !!!), on parle de plus en plus de Paquet en talon n°3, à priori on saura l'année prochaine si Boukerou a le potentiel pour faire carrière au Stade, Bezy junior n'a pas l'air mauvais.

Certes des pointures sudistes arrivent mais si elles viennent pour mouiller le maillot commen Kelleher au début, je ne vois pas ou est le problème ? Dans le cas contraire, on a des solutions de remplacement.

Link to comment
Guest chomelaregle

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

oué enfin, Bézy et Doussain ont surtout joué pasque Kelleher a merdé et Michou et Skréla ont été pas mal blessés...

Link to comment

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

oué enfin, Bézy et Doussain ont surtout joué pasque Kelleher a merdé et Michou et Skréla ont été pas mal blessés...

C'est le lot de beaucoup de joueurs d'avoir leur chance car le titulaire du poste était blessé ou en méforme. C'est quand même plus facile de lancer un jeune quand on n'a pas le choix que quand le titulaire du poste est en pleine bourre !

En 2001, Jeanjean, Poitrenaud et Michalak ont bénéficié d'une avalanche de blessures !!!

Link to comment

Intéresant ton cri du coeur mais ne penses tu pas qu'en réalité ce mouvement était prévisible depuis l'avénement du rugby pro?

4 ou 5 clubs ont pris le train en marche et se sont professionalisés pendant que le reste de la troupe peinait à passer du rugby "amateur" à un sport pro.

Le Stade et c'est à son honneur a pu pendant une belle dizaiene d'années surfer sur le professionalisme tout en developpant une formation de qualité et une attrativité telle que les joueurs français de talent le rejoignait.( cette attrativité existe toujours masi c'est attenué )

La Stade Français pendant se temps adoptait une politique plus mondialiste plus paillette mais tout aussi efficace ( voire plus si on parle de titres mais oubliait de se structurer pendant ce temps.) Clermont a adopté une position médiante, comme peut être le BO.Seul Perpignan a rélemment travaillé sur sa formation mais cela ne c'est pas fait en un jour et des limites sont montrées cette année à cette politique.

Passé la période d'adaptation il est normal que la concurence montre les dents. Le Racing, le Rc Toulon (et très probablement le LOU dans un futur proche) pioussent effectivement fort. L'inflation des salaires était prévisible dès le départ. A 3 ou 4 clubs tu arrives à "tenir" un peu le marché à 7 voire 8 c'est impossible et la surenchère se fait pour attirer les meilleurs.

les meilleurs français ne se tournent plus systématiuement vers les Stade, reste donc l'option étranger! Et je ne suis pas surpris de voire Toulouse s'y tourner aussi. Le contraire aurait pu être sucidaire.

Reste la formation, à mon grand regret j'y crois moyen ( j'ai été dirigeant et suivi pendant des années des équipes de jeunes) tu dépenses beaucoup d'argent pour "sortir" 2 joueurs grand maximum dans un groupe de haute qualité. De plus ces jeunes font du rugby leur priorité n°1 ils préférent effectivement jouer dans leur club formateur mais tentent l'oreille à toutes les sollicitations?

Pour terminer je pense que dans 5 à 6 ans la totalité des clubs de haut de niveau auront des profils assez similaires. Mélange de français de haut niveau avec des étrangers soit de très très haut niveau ou un rapport "qualité prix" supérieur à un national.

Link to comment

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

oué enfin, Bézy et Doussain ont surtout joué pasque Kelleher a merdé et Michou et Skréla ont été pas mal blessés...

Ce qui est arrivé en 2001 quand Michalak, Poitrenaud, Jeanjean ont joué.

Franchement, je ne vois pas en quoi le ST a évolué cette année. La politique est toujours la même, tout faire pour rester au top.

C'est plus flagrant cette saison à cause du renouvellement important, mais je ne vois pas la difference entre l'arrivée d'un McAlister et d'un Keheller

Link to comment
Guest chomelaregle

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

oué enfin, Bézy et Doussain ont surtout joué pasque Kelleher a merdé et Michou et Skréla ont été pas mal blessés...

Ce qui est arrivé en 2001 quand Michalak, Poitrenaud, Jeanjean ont joué.

Franchement, je ne vois pas en quoi le ST a évolué cette année. La politique est toujours la même, tout faire pour rester au top.

C'est plus flagrant cette saison à cause du renouvellement important, mais je ne vois pas la difference entre l'arrivée d'un McAlister et d'un Keheller

certes,

on verra l'année prochaine, avec Beauxis, McA et Burgess, si Bézy et Doussain jouent toujours autant, après la coupe du monde.

Link to comment

Ben, non. Je ne suis pas d'accord. Le ST ne doit pas suivre les autres. Quand on est leader, on n'est pas suiveur...

Ben, si Le Stade n'avait pas suivi le rythme, t'aurais retrouvé le Stade vers le milieu de tableau l'an prochain ... tu veux ça ?

Link to comment

Pour l'instant ça reste un phénomène ponctuel de cette année Coupe du Monde où justement il y a des bons coups à faire au sud post-CDM, il faudra voir si la tendance se poursuit ensuite.

Link to comment

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

oué enfin, Bézy et Doussain ont surtout joué pasque Kelleher a merdé et Michou et Skréla ont été pas mal blessés...

Ce qui est arrivé en 2001 quand Michalak, Poitrenaud, Jeanjean ont joué.

Franchement, je ne vois pas en quoi le ST a évolué cette année. La politique est toujours la même, tout faire pour rester au top.

C'est plus flagrant cette saison à cause du renouvellement important, mais je ne vois pas la difference entre l'arrivée d'un McAlister et d'un Keheller

certes,

on verra l'année prochaine, avec Beauxis, McA et Burgess, si Bézy et Doussain jouent toujours autant, après la coupe du monde.

T'oublie aussi les tournées et le tournoi. Franchement je pense qu'ils peuvent avoir un bon temps de jeu. Et puis si ils confirment et même s'améliore on va les retrouver avec l'EDF donc faudra avoir quelqu'un derrière.

De toute façon avec le calendrier à al con que l'on a je pense qu'il y a de la place pour eux 5 surtout que McA est venu pour jouer 12 il me semble non

Link to comment
Guest chomelaregle

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

oué enfin, Bézy et Doussain ont surtout joué pasque Kelleher a merdé et Michou et Skréla ont été pas mal blessés...

Ce qui est arrivé en 2001 quand Michalak, Poitrenaud, Jeanjean ont joué.

Franchement, je ne vois pas en quoi le ST a évolué cette année. La politique est toujours la même, tout faire pour rester au top.

C'est plus flagrant cette saison à cause du renouvellement important, mais je ne vois pas la difference entre l'arrivée d'un McAlister et d'un Keheller

certes,

on verra l'année prochaine, avec Beauxis, McA et Burgess, si Bézy et Doussain jouent toujours autant, après la coupe du monde.

T'oublie aussi les tournées et le tournoi. Franchement je pense qu'ils peuvent avoir un bon temps de jeu. Et puis si ils confirment et même s'améliore on va les retrouver avec l'EDF donc faudra avoir quelqu'un derrière.

De toute façon avec le calendrier à al con que l'on a je pense qu'il y a de la place pour eux 5 surtout que McA est venu pour jouer 12 il me semble non

j'ai du mal à imaginer McA sur le banc, même si Jauzion est en super forme :smile:

Link to comment

Cette année, Bezy et Dooussain ont de plus en plus de temps de jeu, Lacombe et Lamerat ont eu du temps de jeu et ils s'en est fallut de peu pour qu'ils intégrent définitivement l'équipe première (surtout pour le premier) !

oué enfin, Bézy et Doussain ont surtout joué pasque Kelleher a merdé et Michou et Skréla ont été pas mal blessés...

Ce qui est arrivé en 2001 quand Michalak, Poitrenaud, Jeanjean ont joué.

Franchement, je ne vois pas en quoi le ST a évolué cette année. La politique est toujours la même, tout faire pour rester au top.

C'est plus flagrant cette saison à cause du renouvellement important, mais je ne vois pas la difference entre l'arrivée d'un McAlister et d'un Keheller

certes,

on verra l'année prochaine, avec Beauxis, McA et Burgess, si Bézy et Doussain jouent toujours autant, après la coupe du monde.

T'oublie aussi les tournées et le tournoi. Franchement je pense qu'ils peuvent avoir un bon temps de jeu. Et puis si ils confirment et même s'améliore on va les retrouver avec l'EDF donc faudra avoir quelqu'un derrière.

De toute façon avec le calendrier à al con que l'on a je pense qu'il y a de la place pour eux 5 surtout que McA est venu pour jouer 12 il me semble non

j'ai du mal à imaginer McA sur le banc, même si Jauzion est en super forme :smile:

Après c'est à Novès de gérer le soucis et puis faut bien 2 joueurs par poste pour pouvoir faire un doublet. Y a juste les matchs de phases finales ou ça risque de coincer

Link to comment
gronounours

Dans l'état actuelle des choses, je ne penses pas que ce soit Beauxis qui fasse faire des cauchemars à Bézy et Doussain ... :whist:

Link to comment

Pourquoi un recrutement haut niveau ciblé qui permet de garantir que le ST participera à la Tasse, aux phases finales, à des matches à fort enjeu s'opposerait-il à la formation des jeunes ? N'est-ce pas au contraire l'occasion de s'entraîner avec des pointures et de rentrer dans une équipe de haut niveau ? On pourra toujours faire le bilan en comptant les minutes jouées à la fin de l'année, mais s'il y a progression peut être ne faut-il pas y voir que le talent naturel et doubler Burgess ou Mac Alister c'est pas une promo plutôt que de doubler Skrela et Michalak (avec tout le respect pour ces deux-là, évidemment) ?

Link to comment

Puis ton allusion à la disponibilité des joueurs, je ne la comprends pas. Les joueurs restent disponibles.

En fait, on se dit ca et puis quand on voit d'autres clubs, on se dit que le ST s'est drolement bunkerisé ! :smile:

Franchement, je ne vois pas en quoi le ST a évolué cette année. La politique est toujours la même, tout faire pour rester au top.

C'est plus flagrant cette saison à cause du renouvellement important, mais je ne vois pas la difference entre l'arrivée d'un McAlister et d'un Keheller

Ouh la, non, il y a un énorme changement, une énorme différence. Ces transferts sont un tournant.

Le ST a fonctionné pendant des années avec le principe suivant : avoir 22 joueurs exceptionnels (qui jouaient toute la saison) et à côté des 2nds couteaux pour les entrainer. De plus, le ST n'a recruté quasiment aucune star (Kelleher est le seul de la décennie).

Là, la volonté est clairement différente : n'avoir que 30 pros mais 30 joueurs potentiellement titulaires. 2 équipes-types. Une équipe B presqu'aussi forte que l'équipe A. Et le ST s'est débarrassé des 2nds couteaux, des charlots qui n'étaient là que pour emmerder les espoirs, jouer à la belote et faire opposition à l'entrainement.

Pour arriver à 30 trés bons joueurs, le ST a recruté plusieurs stars étrangères. Gros changement.

Pour moi, c'est plus pertinent : jusqu'à maintenant, il n'y avait aucune concurrence, les cadres arrivaient sur les rotules en fin de saison, le ST avait une équipe de Reichel durant les doublons, on tremblait à la moindre blessure. Et à côté de ca, il y avait des pros qui ne jouaient jamais, qui passaient leur saison chez les Espoirs (en leur piquant leur place au passage et empechant leur epanouissement et progression).

Avec cet ancien principe, le ST a été scandaleux ces dernières années concernant les jeunes.

Le ST ne sortait plus personne (le dernier est Médard il y a 5 ans je crois), les meilleurs jeunes étaient barrés par des tocards étrangers moins bons qu'eux.

Il est marrant d'ailleurs de toujours rabacher sur 2001. Justement, c'était il y a 10 ans !! Depuis, le néant ou pas loin...

Alors, la politique du ST vis-à-vis de la formation et des jeunes a t'elle changé ?

On pourrait penser que non en voyant ce gros recrutement. On pourrait penser que non en voyant que Bézy et Doussain ne se sont

retrouvés sur le terrain que par nécessité (cascade de blessure exceptionnel de Kelleher, Fred, Vergallo, skréla) et non par vraie volonté du staff (ne pas oublier que Bézy était au frigo et même derriere Vergallo avant que celui-ci se blesse).

Mais par optimisme, je dirais que si.

- Le ST s'est de nouveau intéressé aux jeunes aprés le coup de gueule de Marfaing. Rougé-Thomas a été installé pour aider les meilleurs Espoirs à devenir pro.

- Le ST n'a pas recruté de 2nds couteaux et cherchent à virer les existants (Delasau, Caucau, Lakafia, Basualdo). Donc théoriquement, le staff considère que le no3 (les bouts de match en cas de blessures ou de doublons) doit maintenant être accordé à un jeune et non plus à un 2nd couteau.

- L'effectif reste quantitativement raisonnable (32 pros). Il y aura grosse modo 2 pros par poste. donc si blessure ou absence, ce sera forcement les jeunes. On n'est pas en sureffectif à coup de 40 pros.

- Le discours du staff a radicalement changé ces derniers temps. Des "on ne peut plus se permettre de faire jouer des jeunes dans le rugby actuel" de Guitou, on est passé à "nos jeunes sont déjà de supers joueurs et ont le niveau" de JBE.

- Bézy, Doussain et Boukerou sont passés pros. Et Bézy et Doussain semblent reellement faire maintenant partie de l'effectif.

- Certains espoirs (Paquet, des piliers comme Falefa, Galan) semblent vouloir être activement testé par le staff.

Les compos et les comportements du staff la saison prochaine vont être trés riches d'enseignement.

On va voir si la politique du staff a changé ou non.

Edited by Gabi
Link to comment

Intéresant ton cri du coeur mais ne penses tu pas qu'en réalité ce mouvement était prévisible depuis l'avénement du rugby pro?

4 ou 5 clubs ont pris le train en marche et se sont professionalisés pendant que le reste de la troupe peinait à passer du rugby "amateur" à un sport pro.

Le Stade et c'est à son honneur a pu pendant une belle dizaiene d'années surfer sur le professionalisme tout en developpant une formation de qualité et une attrativité telle que les joueurs français de talent le rejoignait.( cette attrativité existe toujours masi c'est attenué )

La Stade Français pendant se temps adoptait une politique plus mondialiste plus paillette mais tout aussi efficace ( voire plus si on parle de titres mais oubliait de se structurer pendant ce temps.) Clermont a adopté une position médiante, comme peut être le BO.Seul Perpignan a rélemment travaillé sur sa formation mais cela ne c'est pas fait en un jour et des limites sont montrées cette année à cette politique.

Passé la période d'adaptation il est normal que la concurence montre les dents. Le Racing, le Rc Toulon (et très probablement le LOU dans un futur proche) pioussent effectivement fort. L'inflation des salaires était prévisible dès le départ. A 3 ou 4 clubs tu arrives à "tenir" un peu le marché à 7 voire 8 c'est impossible et la surenchère se fait pour attirer les meilleurs.

les meilleurs français ne se tournent plus systématiuement vers les Stade, reste donc l'option étranger! Et je ne suis pas surpris de voire Toulouse s'y tourner aussi. Le contraire aurait pu être sucidaire.

Reste la formation, à mon grand regret j'y crois moyen ( j'ai été dirigeant et suivi pendant des années des équipes de jeunes) tu dépenses beaucoup d'argent pour "sortir" 2 joueurs grand maximum dans un groupe de haute qualité. De plus ces jeunes font du rugby leur priorité n°1 ils préférent effectivement jouer dans leur club formateur mais tentent l'oreille à toutes les sollicitations?

Pour terminer je pense que dans 5 à 6 ans la totalité des clubs de haut de niveau auront des profils assez similaires. Mélange de français de haut niveau avec des étrangers soit de très très haut niveau ou un rapport "qualité prix" supérieur à un national.

On est d'accord :drinks mais tu crois qu'il y aura 14 clubs capable de le faire ??? Tu crois que c'est économiquement viable sur le long terme ??

Link to comment

enfin là y en a certains qui rêvent...

c'est pas le stade toulousain qui n'existe plus c'est le rugby d'il y a 10 ans...

ben oui le monde évolue

après quand je vois les diatribes enflammées sur le stade et la formation je signale juste que si tous les clubs formaient autant de joueurs capables de jouer en top 14 que le stade le problème serait peut être moindre...

Link to comment

Intéresant ton cri du coeur mais ne penses tu pas qu'en réalité ce mouvement était prévisible depuis l'avénement du rugby pro?

4 ou 5 clubs ont pris le train en marche et se sont professionalisés pendant que le reste de la troupe peinait à passer du rugby "amateur" à un sport pro.

Le Stade et c'est à son honneur a pu pendant une belle dizaiene d'années surfer sur le professionalisme tout en developpant une formation de qualité et une attrativité telle que les joueurs français de talent le rejoignait.( cette attrativité existe toujours masi c'est attenué )

La Stade Français pendant se temps adoptait une politique plus mondialiste plus paillette mais tout aussi efficace ( voire plus si on parle de titres mais oubliait de se structurer pendant ce temps.) Clermont a adopté une position médiante, comme peut être le BO.Seul Perpignan a rélemment travaillé sur sa formation mais cela ne c'est pas fait en un jour et des limites sont montrées cette année à cette politique.

Passé la période d'adaptation il est normal que la concurence montre les dents. Le Racing, le Rc Toulon (et très probablement le LOU dans un futur proche) pioussent effectivement fort. L'inflation des salaires était prévisible dès le départ. A 3 ou 4 clubs tu arrives à "tenir" un peu le marché à 7 voire 8 c'est impossible et la surenchère se fait pour attirer les meilleurs.

les meilleurs français ne se tournent plus systématiuement vers les Stade, reste donc l'option étranger! Et je ne suis pas surpris de voire Toulouse s'y tourner aussi. Le contraire aurait pu être sucidaire.

Reste la formation, à mon grand regret j'y crois moyen ( j'ai été dirigeant et suivi pendant des années des équipes de jeunes) tu dépenses beaucoup d'argent pour "sortir" 2 joueurs grand maximum dans un groupe de haute qualité. De plus ces jeunes font du rugby leur priorité n°1 ils préférent effectivement jouer dans leur club formateur mais tentent l'oreille à toutes les sollicitations?

Pour terminer je pense que dans 5 à 6 ans la totalité des clubs de haut de niveau auront des profils assez similaires. Mélange de français de haut niveau avec des étrangers soit de très très haut niveau ou un rapport "qualité prix" supérieur à un national.

On est d'accord :drinks mais tu crois qu'il y aura 14 clubs capable de le faire ??? Tu crois que c'est économiquement viable sur le long terme ??

Non effectivement il n'y aura pas 14 clubs à pouvoir le faire,on risque de voir des clubs à fort potentiel régional et pourquoi pas un jour des franchises ou plus montés de toutes pièces c'est pareil dans des déserts rubytiques ( Nantes, le Nord ect)

Sur le long terme je pense que le rugby peut aller encore bien plus loin financierement contrairement à ce que beaucoup pense il y a encore de la marge, je ne serait pas surpris de voir des clubs à 30, 35 millions d'euros assez rapidement ( hors charges instalations)

On aime ou pas les Mourad, Jackie et autres Patet mais je pense qu'ils sont en train de bouleverser le milieu par leurs savoir faire en terme de business.

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

Link to comment
Faire jouer les jeunes et voir ton club descendre vers la pro D2 lentement mais surement ?

ou alors

Recruter de très bons joueurs pas forcément français, mais rester compétitif afin de ramener des titres chaque année ?

Ça me fait marrer ce genre de commentaire ...

Moi aussi ça me fait marrer ce genre de commentaire.

En gros, tu expliques que le bassin de vie/rugby du ST est incapable de produire 2-3 bons jeunes par an. Et surtout que parier sur le jeunesse signifie une descente aux enfers.

On est dans la merde les gars. :smile:

De manière plus mesurée, ce qui change, c'est que le ST ne compte clairement pas sur ces jeunes. Ils sont une alternative secondaire et le recrutement externe est devenu la priorité. Ce qui change également, c'est une assurance que le XV de départ l'année prochaine sera le plus métissé jamais connu au Stade...

Le nombre d'étranger ne change pas vraiment, c'est surtout que ce sont des titulaires en puissance, ce qui n'était pas le cas ou presque.

Ce qui m'inquiète, c'est cette évolution des mentalités du Stade qui a de moins en moins confiance aux "grands espoirs"... Des plus jeunes aux "internationaux en devenir". Le recrutement actuel n'en comporte pas ou presque. Et cette évolution ne sied pas du tout à ce qui m'intéresse le plus : l'EdF et le Rugby français.

Edited by strangler
Link to comment
Guest txuri gorriak
Faire jouer les jeunes et voir ton club descendre vers la pro D2 lentement mais surement ?

ou alors

Recruter de très bons joueurs pas forcément français, mais rester compétitif afin de ramener des titres chaque année ?

Ça me fait marrer ce genre de commentaire ...

Moi aussi ça me fait marrer ce genre de commentaire.

En gros, tu expliques que le bassin de vie/rugby du ST est incapable de produire 2-3 bons jeunes par an. Et surtout que parier sur le jeunesse signifie une descente aux enfers.

On est dans la merde les gars. :smile:

De manière plus mesurée, ce qui change, c'est que le ST ne compte clairement pas sur ces jeunes. Ils sont une alternative secondaire et le recrutement externe est devenu la priorité. Ce qui change également, c'est une assurance que le XV de départ l'année prochaine sera le plus métissé jamais connu au Stade...

Le nombre d'étranger ne change pas vraiment, c'est surtout que ce sont des titulaires en puissance, ce qui n'était pas le cas ou presque.

Ce qui m'inquiète, c'est cette évolution des mentalités du Stade qui a de moins en moins confiance aux "grands espoirs"... Des plus jeunes aux "internationaux en devenir". Le recrutement actuel n'en comporte pas ou presque. Et cette évolution ne sied pas du tout à ce qui m'intéresse le plus : l'EdF et le Rugby français.

je vois pas en quoi l'EDF et le rugby français vont souffrir.

la formation va être récupéré par les clubs qui ne pourront pas suivre cette politique inflationniste.

les bons jeunes n'iront plus au ST, ils choisirront des clubs moins huppés mais où ils auront une chance de percer...........

Link to comment
Faire jouer les jeunes et voir ton club descendre vers la pro D2 lentement mais surement ?

ou alors

Recruter de très bons joueurs pas forcément français, mais rester compétitif afin de ramener des titres chaque année ?

Ça me fait marrer ce genre de commentaire ...

Moi aussi ça me fait marrer ce genre de commentaire.

En gros, tu expliques que le bassin de vie/rugby du ST est incapable de produire 2-3 bons jeunes par an. Et surtout que parier sur le jeunesse signifie une descente aux enfers.

On est dans la merde les gars. :smile:

De manière plus mesurée, ce qui change, c'est que le ST ne compte clairement pas sur ces jeunes. Ils sont une alternative secondaire et le recrutement externe est devenu la priorité. Ce qui change également, c'est une assurance que le XV de départ l'année prochaine sera le plus métissé jamais connu au Stade...

Le nombre d'étranger ne change pas vraiment, c'est surtout que ce sont des titulaires en puissance, ce qui n'était pas le cas ou presque.

Ce qui m'inquiète, c'est cette évolution des mentalités du Stade qui a de moins en moins confiance aux "grands espoirs"... Des plus jeunes aux "internationaux en devenir". Le recrutement actuel n'en comporte pas ou presque. Et cette évolution ne sied pas du tout à ce qui m'intéresse le plus : l'EdF et le Rugby français.

ouais enfin le stade qui a moins confiance dans les grands espoirs recrutement ces dernières années y a quand même picamoles maestri david nicolas c'est pas parce que cette année le recrutement est différent que c'est la fin d'une époque...

et bien sûr que le stade devrait sortir des bons jeunes mais ces jeunes ils ne sont pas assez bons pour jouer en équipe première, c'est tout

un mec comme lamerat il aura plus de temps de jeu et il pourra progresser à castres comme belie ou ledevedec à brive ou huget à agen en son temps...

Edited by olivier11
Link to comment

Bon, ben ça y est. Le Stade n'existe plus. Le tournant qu'a pris ce club il y a quelques années l'a tué... Il n'y a plus de cellules de détection, les équipes de jeunes ne sont plus au Top. Heureusement que le trophée du Club complet n'existe plus

Chaque saison cela s'étiole un peu plus. L'an dernier, on a pris les espoirs pour des glands avec un recrutement foireux ( sauf Nicolas ). Alors cette année, on va recruter à gogo des joueurs de l'hémisphère Sud. Du jamais vu dans l'histoire du ST.

Certains se réjouissent et applaudissent ce recrutement 5 étoiles, pourquoi pas ? Certes nous allons avoir des titres, faire peut-être le doublé HCup/CdF. Mais à quel prix ??

D'abord en perdant notre identité, notre marque de fabrique qui était pendant des années pas si lointaines l'intégration de jeunes, la détection de futurs grands. ( Cali, casta, Bouilhou, Michalak, Poitrenaud, Fritz, Pato, Servat et tant d'autres ). On continue d'aligner les internationaux sur le terrain, sur le banc et dans les tribunes... Quelle hérésie !!!

Ensuite en se lançant dans la course à l'armement ( ce que nous faisons depuis quelques années ), on participe pleinement à l'inflation que connait le Rugby Français. Aujourd'hui encore plusieurs clubs Pro sont dans le rouge et pas des moindres. Que cherche-t-on ? A atomiser la concurrence ? Comment arriveront à suivre des clubs moins riche ? Que va donner le Top 14 dans deux ans ? Combien vont mourir étouffer financièrement et sportivement ? Ca ne m'intéresse pas de voir des matchs finir à 45 à 3...

J'ai longtemps trouvé le ST exemplaire, ce n'est plus le cas.

Sur ce, dans deux semaines, j'irais boire une bière et discuter avec un ou deux joueurs d'Albi, il n'y a pas de barricade entre eux et nous avec des vigiles comme dans la salle de réception partenaire du ST.

Et pis si on a pas le doublé l'an prochain, c'est que vraiment on est des tocards :whist: :whist:

ah ben le voila notre grincheux du jour ... suffisait d'attendre un peu et pof. c'est le retour du "c'etait mieux avant "...

bven dédolé mais je peux rien pour toi ..

j'espere juste que t'as gardé les vieilles cassettes VHS de l'epoque des annéés 80 ou 90 ,tu sais quand le top 14 s'appelait pas encore comme ça mais que y'avait 80 equipes en 1ere division . toi tu dois avoir la nostalgie des toulouse-montchanin ,ou romans-toulouse .

ah ,les bons matchs a 70 points ,on on faisait 2 macths durs dans la saison . qu'est ce que c'etait chouette !!!! :shaun: :shaun:

sinon,c'est quoi le but de ton post a part faire plaisir a notre toujours tres constructif et tres pertinent chomelarègle ??? :sorcerer: :sorcerer:

y'a plein de posts precedents ou on en a reparlé ,archi reparlé .suffit de tous les prendre et de les relire :smile: :smile:

tu as exprimé tes sentiments,je les respecte ,mais perso,le seul truc que j'ai envie de te repondre c'est :sleeping: :sleeping: :sleeping:

Link to comment

Moi aussi ça me fait marrer ce genre de commentaire.

En gros, tu expliques que le bassin de vie/rugby du ST est incapable de produire 2-3 bons jeunes par an. Et surtout que parier sur le jeunesse signifie une descente aux enfers.

Ne parier QUE sur des jeunes, oui ca signifierait une baisse de compétitivité du ST.

Je suis pour intégrer des jeunes joueurs, mais tout en recrutant de très bons joueurs.

Médard, Doussain, Bezy en 3-4 ans c'est déjà pas mal hein ? :whist:

Edited by Glorin
Link to comment

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Link to comment
Guest txuri gorriak

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

Link to comment

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

Et celui où on était jeunes et beaux, aussi, ça compte... :drinks

Regarde bien Txuri... On dit qu'on aime bien le rugby d'aujourd'hui, qu'on essaie de ne rien rater, mais que ce n'est plus 'le nôtre' tellement il a changé...

Pas mieux...

Edited by Bracame
Link to comment

Médard, Doussain, Bezy en 3-4 ans c'est déjà pas mal hein ? :whist:

On a fait confiance à seulement 2 jeunes en 10 ans (Médard et Lacombe depuis l'époque 2001) ce qui était catastrophique.

Cette année, les 2 d'un coup (Bézy et Doussain) font pêter le rythme dans laquelle on s'était installé. Ouf. Ca va mieux.

La façon dont on utilisera ces 2 là auxquels on peut rajouter les Paquet, Boukerou, Falefa, Tarroque, Galan, Irribaren, S.Bézy, etc... dans les années à venir déterminera si cette saison 2010/2011 était un coup sans lendemain niveau formation ou un vrai changement de politique, ou plutôt un retour à l'ancienne politique du ST. :flo:

Link to comment
Guest txuri gorriak

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

Et celui où on était jeunes et beaux, aussi, ça compte... :drinks

Regarde bien Txuri... On dit qu'on aime bien le rugby d'aujourd'hui, qu'on essaie de ne rien rater, mais que ce n'est plus 'le nôtre' tellement il a changé...

Pas mieux...

je comprends.

Mais as t'il changé en mieux ou en moins bien?

L'image qu'on a conservé de ce rugby n'est pas la réalité, il est attaché à un certain "romantisme" de ce sport véhiculé surtout par l'EDF.

et puis peut on comparer un rugby amateur (même si marron) avec un sport professionnel tel que le rugby d'aujourd'hui.

enfin ceux qui regrettent le rugby de papa peuvent toujours se tourner vers le rugby des divisions inférieures, voir des jeunes, celui là n'a pas trop changé.

Txuri, toujours pas ancien combattant

Link to comment

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

Link to comment

je comprends.

Mais as t'il changé en mieux ou en moins bien?

Txuri, toujours pas ancien combattant infatigable relanceur

Y a du mieux, y a du moins bien... :original:

On peut bader le spectacle actuellement offert sans se cacher le fait que le capitalo-professionnalisme échevelé n'a pas que des bons côtés, non ? :smile:

Link to comment
Guest txuri gorriak

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

ton rugby" semi pro "c'est celui où le seul vrai club "pro" était le ST et tous les autres autres étaient encore dans le monde amateur? :smile:

effectivement plus facile de gagner des brennus avec cette parité :sorcerer:

Link to comment
Guest txuri gorriak

je comprends.

Mais as t'il changé en mieux ou en moins bien?

Txuri, toujours pas ancien combattant infatigable relanceur

Y a du mieux, y a du moins bien... :original:

On peut bader le spectacle actuellement offert sans se cacher le fait que le capitalo-professionnalisme échevelé n'a pas que des bons côtés, non ? :smile:

ben alors fallait pas laisser s'engager le rugby dans l'ère professionnelle.

fallait pas organiser une CDM, fallait pas créer un coupe d'europe..............en fait fallait pas suivre le modéle du foot :sorcerer:

il me parait difficile de critiquer l'afflux d'argent dans un sport qu'on a voulu professionel.

Où alors faut réglementer tout ça manière NBA avec vrai salary cap, itou, itou.

Txuri, qui n'aime pas cracher dans son yop :P

Link to comment
Parigot_Paris

Tant que le Stade Français reste un club paisible et familial où on a un accès direct aux joueurs et aux staff, je suis content. Il reste que le SF court après le professionnalisme ces temps ci. On a du mal çà rester dans le train qu'on pilotait il y a pas si longtemps. Et ça mincite à la réflexion suivante : Oooooooooh :cray:

edit : orthographe, bordel !

Edited by Parigot_Paris
Link to comment

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

ton rugby" semi pro "c'est celui où le seul vrai club "pro" était le ST et tous les autres autres étaient encore dans le monde amateur? :smile:

effectivement plus facile de gagner des brennus avec cette parité :sorcerer:

Alors, en vrac :

c'était plus un rugby cassoulet car :

- L'Elite était resserré (nombre de clubs cohérents).

- Niveau globalement homogène.

- Matchs globalement serrés et intéressants.

- Présence de la H Cup.

- Présence de la coupe du monde.

- Jeu complet et agréable à regarder.

- Grosses diminution des mauvais gestes.

- Présence de la télé, des retransmissions, de la médiatisation.

Ce n'était pas encore le rugby trés pro d'aujourd'hui car :

- Joueurs et supporters dans un esprit toujours amateur (convivialité, joueurs trés accessibles).

- Salaire des joueurs trés raisonnables.

- Rachats de contrat (transfert payant quoi) quasi-inexistant.

- Argent moins omniprésent et moins nécessaire voire obligatoire pour gagner.

- Supporters non considérés comme un portefeuille.

- Présence toujours active et compétitive des clubs historiques des villes moyennes.

- Grosse présence de joueurs formés au club dans les clubs (hormis le SF :smile: ).

- Joueurs trés fidèles aux clubs, peu de transferts.

- Tournoi toujours une institution.

- Joueurs et jeu moins physico-physique.

:whist:

Bref, perso, je suis pas du tout nostalgique du rugby cassoulet. De toutze facon, je ne l'ai pas connu car trop jeune.

Et comme tu dis, ca existe toujours dans les divisions inferieurs donc on peut continuer à le vivre.

Aprés, je reconnais que j'ai une petite larme quand je pense à la periode 90's-début 2000.

Même si EW était moins joli et sans siège dans les virages, pas grave... :P

Ensuite, il faut vivre avec son temps et je continuerai à m'interesser au rugby même s'il doit devenir ultra-pro.

Edited by Gabi
Link to comment

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

ton rugby" semi pro "c'est celui où le seul vrai club "pro" était le ST et tous les autres autres étaient encore dans le monde amateur? :smile:

effectivement plus facile de gagner des brennus avec cette parité :sorcerer:

Alors, en vrac :

c'était plus un rugby cassoulet car :

- L'Elite était resserré (nombre de clubs cohérents).

- Niveau globalement homogène.

- Matchs globalement serrés et intéressants.

- Présence de la H Cup.

- Présence de la coupe du monde.

- Jeu complet et agréable à regarder.

- Grosses diminution des mauvais gestes.

- Présence de la télé, des retransmissions, de la médiatisation.

Ce n'était pas encore le rugby trés pro d'aujourd'hui car :

- Joueurs et supporters dans un esprit toujours amateur (convivialité, joueurs trés accessibles).

- Salaire des joueurs trés raisonnables.

- Rachats de contrat (transfert payant quoi) quasi-inexistant.

- Argent moins omniprésent et moins nécessaire voire obligatoire pour gagner.

- Supporters non considérés comme un portefeuille.

- Présence toujours active et compétitive des clubs historiques des villes moyennes.

- Grosse présence de joueurs formés au club dans les clubs (hormis le SF :smile: ).

- Joueurs trés fidèles aux clubs, peu de transferts.

- Tournoi toujours une institution.

- Joueurs et jeu moins physico-physique.

:whist:

Bref, perso, je suis pas du tout nostalgique du rugby cassoulet. De toutze facon, je ne l'ai pas connu car trop jeune.

Et comme tu dis, ca existe toujours dans les divisions inferieurs donc on peut continuer à le vivre.

Aprés, je reconnais que j'ai une petite larme quand je pense à la periode 90's-début 2000.

Même si EW était moins joli et sans siège dans les virages, pas grave... :P

Ensuite, il faut vivre avec son temps et je continuerai à m'interesser au rugby même s'il doit devenir ultra-pro.

:chinois:

Link to comment

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

ton rugby" semi pro "c'est celui où le seul vrai club "pro" était le ST et tous les autres autres étaient encore dans le monde amateur? :smile:

effectivement plus facile de gagner des brennus avec cette parité :sorcerer:

Alors, en vrac :

c'était plus un rugby cassoulet car :

- L'Elite était resserré (nombre de clubs cohérents).

- Niveau globalement homogène.

- Matchs globalement serrés et intéressants.

- Présence de la H Cup.

- Présence de la coupe du monde.

- Jeu complet et agréable à regarder.

- Grosses diminution des mauvais gestes.

- Présence de la télé, des retransmissions, de la médiatisation.

Ce n'était pas encore le rugby trés pro d'aujourd'hui car :

- Joueurs et supporters dans un esprit toujours amateur (convivialité, joueurs trés accessibles).

- Salaire des joueurs trés raisonnables.

- Rachats de contrat (transfert payant quoi) quasi-inexistant.

- Argent moins omniprésent et moins nécessaire voire obligatoire pour gagner.

- Supporters non considérés comme un portefeuille.

- Présence toujours active et compétitive des clubs historiques des villes moyennes.

- Grosse présence de joueurs formés au club dans les clubs (hormis le SF :smile: ).

- Joueurs trés fidèles aux clubs, peu de transferts.

- Tournoi toujours une institution.

- Joueurs et jeu moins physico-physique.

:whist:

Bref, perso, je suis pas du tout nostalgique du rugby cassoulet. De toutze facon, je ne l'ai pas connu car trop jeune.

Et comme tu dis, ca existe toujours dans les divisions inferieurs donc on peut continuer à le vivre.

Aprés, je reconnais que j'ai une petite larme quand je pense à la periode 90's-début 2000.

Même si EW était moins joli et sans siège dans les virages, pas grave... :P

Ensuite, il faut vivre avec son temps et je continuerai à m'interesser au rugby même s'il doit devenir ultra-pro.

Mon cher Gabi,

Je crois que le rugby d'aujourd'hui est encore très loin de "l'ultra professionalisme" sur un plan et pas des moindres: celui de l'organisation !

A quand un rugby comme dans le sud ? "Exploser" les clubs permettra de créer des franchises, seules structures capables de faire émerger de nouvelles équipes et hors du sud ouest ! A quand un salary cap pour limiter les salaires et permettre une certaine égalité entre les clubs ? A quand une draft ? L'évolution actuelle du rgby pro est en train de "rabougrir" l'élite du rugby: il va mourir de consanguinité.

M... ! A quand une coupe d'europe vraiment européenne et plus cette coupe franco-britannique qui empêche le rugby de devenir un sport universel ! Le rugby, par sa richesse (c'est le seul sport où les différents gabarits sont présents) et sa complexité stratégique est appellé à concurrencr le foot sur la planète et non pas à devenir un sport aussi marginal que la pelote basque ou le cricket !

Bien à vous,

Link to comment

Mon cher Gabi,

Je crois que le rugby d'aujourd'hui est encore très loin de "l'ultra professionalisme" sur un plan et pas des moindres: celui de l'organisation !

A quand un rugby comme dans le sud ? "Exploser" les clubs permettra de créer des franchises, seules structures capables de faire émerger de nouvelles équipes et hors du sud ouest ! A quand un salary cap pour limiter les salaires et permettre une certaine égalité entre les clubs ? A quand une draft ? L'évolution actuelle du rgby pro est en train de "rabougrir" l'élite du rugby: il va mourir de consanguinité.

M... ! A quand une coupe d'europe vraiment européenne et plus cette coupe franco-britannique qui empêche le rugby de devenir un sport universel ! Le rugby, par sa richesse (c'est le seul sport où les différents gabarits sont présents) et sa complexité stratégique est appellé à concurrencr le foot sur la planète et non pas à devenir un sport aussi marginal que la pelote basque ou le cricket !

Bien à vous,

Toi, tu vas avoir des problèmes... :smile::smile::smile:

Link to comment

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

ca t'as pas connu tu peux pas effectivement comprendre. D'abord les 80 ce fut une année ou deux généralement c'était 40 ou 32 en groupe A. 10 même ( et oui tu lis bien en 1987 !)

Il y avait des 60 à 9 effectivement, mais jete jure que qaund tu t'appellais le Stade, Toulon, Bayonne ou consorts et que t'allais jouer au Boucau, à Avignon ( parles en à Rives il s'en souviens encore) ou autres charmants bleds si tu en avais pas une belle paire bien accroché, tu passais les plus mauvaises après midis de ta vie.

Après c'est vrai que cela n'a rien a voir avec maitenant sur le jeu mais il était bien plus interessant que tu le penses. Quand tu as vu jouer un codorniou ou un charvet ( pour sastifaire l'ego démesuré des toulousains :rolleyes: ) je te jure qu'il n'y a pas beaucoup de centres d'aujourd'hui qui te font lever de ton siège.

Après j'avoue ce que nous regrettons , nous le s vieux cons, c'est les hommes. Il y avait vraiment des mecs hors du commun, quand tu allais à Toulon , tu avais rv avec le Grand ( André H) à Brive tu parlais de Rossignol etc etc... J'ai fréquenté ces mecs et parfois joué aevc certains je te jure pour aussi connaitre la période actuelle que ca n'a rien à voir.

Quand aujourd'hui on te parle de la difficulté de trouver un droitier suite au forfait de Domingo je souris en pensant à une époque ou l'on connaissait tous, 5 ou 6 premieres lignes complétes qui vallait mieux éviter... des guerriers!

Toi le Basque renseignes toi avec des anciens sur ce qu'etait la première ligne du Boucau tu seras édifié. Ou ce qu'était un mec comme Ondarts sur le terrain mais surtout dans la vie.

Ps - long comme réponse mais c'est vrai qu'on regrette tous une époque révolue, notre ami parlais du Stade des annnés 2000 et le regretté, comme j'ai regretté mon Toulon des années 80, je comprends ca mais il faut regarder devant, sans penser pour autant qu'avant ce n'était que de la daube, je te jure que non et j'en appelle à ceux qui s'en souvienne.

Edited by Bren83
Link to comment

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

ca t'as pas connu tu peux pas effectivement comprendre. D'abord les 80 ce fut une année ou deux généralement c'était 40 ou 32 en groupe A. 10 même ( et oui tu lis bien en 1987 !)

Il y avait des 60 à 9 effectivement, mais jete jure que qaund tu t'appellais le Stade, Toulon, Bayonne ou consorts et que t'allais jouer au Boucau, à Avignon ( parles en à Rives il s'en souviens encore) ou autres charmants bleds si tu en avais pas une belle paire bien accroché, tu passais les plus mauvaises après midis de ta vie.

Après c'est vrai que cela n'a rien a voir avec maitenant sur le jeu mais il était bien plus interessant que tu le penses. Quand tu as vu jouer un codorniou ou un charvet ( pour sastifaire l'ego démesuré des toulousains :rolleyes: ) je te jure qu'il n'y a pas beaucoup de centres d'aujourd'hui qui te font lever de ton siège.

Après j'avoue ce que nous regrettons , nous le s vieux cons, c'est les hommes. Il y avait vraiment des mecs hors du commun, quand tu allais à Toulon , tu avais rv avec le Grand ( André H) à Brive tu parlais de Rossignol etc etc... J'ai fréquenté ces mecs et parfois joué aevc certains je te jure pour aussi connaitre la période actuelle que ca n'a rien à voir.

Quand aujourd'hui on te parle de la difficulté de trouver un droitier suite au forfait de Domingo je souris en pensant à une époque ou l'on connaissait tous, 5 ou 6 premieres lignes complétes qui vallait mieux éviter... des guerriers!

Toi le Basque renseignes toi avec des anciens sur ce qu'etait la première ligne du Boucau tu seras édifié. Ou ce qu'était un mec comme Ondarts sur le terrain mais surtout dans la vie.

Ps - long comme réponse mais c'est vrai qu'on regrette tous une époque révolue, notre ami parlais du Stade des annnés 2000 et le regretté, comme j'ai regretté mon Toulon des années 80, je comprends ca mais il faut regarder devant, sans penser pour autant qu'avant ce n'était que de la daube, je te jure que non et j'en appelle à ceux qui s'en souvienne.

Il s'agit pas de regretter une époque révolue mais de ne pas l'oublier, avec respect, tout simplement. Le passé ne reviendra pas et le futur n'existe pas. Méditons l'adage du béarn, pays de rugby s'il en est: en davant !

Link to comment
Guest txuri gorriak

:smile:

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

ca t'as pas connu tu peux pas effectivement comprendre. D'abord les 80 ce fut une année ou deux généralement c'était 40 ou 32 en groupe A. 10 même ( et oui tu lis bien en 1987 !)

Il y avait des 60 à 9 effectivement, mais jete jure que qaund tu t'appellais le Stade, Toulon, Bayonne ou consorts et que t'allais jouer au Boucau, à Avignon ( parles en à Rives il s'en souviens encore) ou autres charmants bleds si tu en avais pas une belle paire bien accroché, tu passais les plus mauvaises après midis de ta vie.

Après c'est vrai que cela n'a rien a voir avec maitenant sur le jeu mais il était bien plus interessant que tu le penses. Quand tu as vu jouer un codorniou ou un charvet ( pour sastifaire l'ego démesuré des toulousains :rolleyes: ) je te jure qu'il n'y a pas beaucoup de centres d'aujourd'hui qui te font lever de ton siège.

Après j'avoue ce que nous regrettons , nous le s vieux cons, c'est les hommes. Il y avait vraiment des mecs hors du commun, quand tu allais à Toulon , tu avais rv avec le Grand ( André H) à Brive tu parlais de Rossignol etc etc... J'ai fréquenté ces mecs et parfois joué aevc certains je te jure pour aussi connaitre la période actuelle que ca n'a rien à voir.

Quand aujourd'hui on te parle de la difficulté de trouver un droitier suite au forfait de Domingo je souris en pensant à une époque ou l'on connaissait tous, 5 ou 6 premieres lignes complétes qui vallait mieux éviter... des guerriers!

Toi le Basque renseignes toi avec des anciens sur ce qu'etait la première ligne du Boucau tu seras édifié. Ou ce qu'était un mec comme Ondarts sur le terrain mais surtout dans la vie.

Ps - long comme réponse mais c'est vrai qu'on regrette tous une époque révolue, notre ami parlais du Stade des annnés 2000 et le regretté, comme j'ai regretté mon Toulon des années 80, je comprends ca mais il faut regarder devant, sans penser pour autant qu'avant ce n'était que de la daube, je te jure que non et j'en appelle à ceux qui s'en souvienne.

Ondarts je connais t'inquiétes :smile:

tout comme les matchs à Piquessary, sur l'herbé pélée :sorcerer:

Maintenant que tu regrettes les hommes, certains esthétes ou guerriers, je te le répéte, je peux comprendre.

J'ai été bercé par les exploits de Blanco (pour le BO), j'ai adoré Charvet et Codorniou (moins Andrieu :sorcerer: )

je n'ai jamais pensé que c'était de la daube, juste une époque révolue, qu'on peut regarder avec nostalgie mais pas de regrets.

le rugby a évolué et le spectacle qu'on voit aujourd'hui est globalement meilleur qu'à l'époque, plus intense, plus rapide.

On peut penser qu'il est moins technique mais le déchet engendré par la vitesse du jeu donne cette impression.

Pour te trouver un exemple en dehors du rugby, le France Allemagne de 82 reste pour moi l'un des plus grand moment de foot que j'ai connu peut être même avant la finale de la CDM 98, j'étais tous minot et j'en ai gardé un souvenir impérissable et pourtant j'ai revu quelques bribes de ce match récemment et tu as l'impression que les gars jouent arrêtés, au ralenti, sans vitesse.

rien de comparable avec ce qu'on voit aujourd'hui.

Faut il le regretter , je ne crois pas, c'est l'évolution d'un sport qui devient également spectacle.

Txuri, qui par contre n'aurait pas du reregarder San Ku Kai.......parceque là c'est vraiment de la daube :P

Link to comment

:smile:

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

ca t'as pas connu tu peux pas effectivement comprendre. D'abord les 80 ce fut une année ou deux généralement c'était 40 ou 32 en groupe A. 10 même ( et oui tu lis bien en 1987 !)

Il y avait des 60 à 9 effectivement, mais jete jure que qaund tu t'appellais le Stade, Toulon, Bayonne ou consorts et que t'allais jouer au Boucau, à Avignon ( parles en à Rives il s'en souviens encore) ou autres charmants bleds si tu en avais pas une belle paire bien accroché, tu passais les plus mauvaises après midis de ta vie.

Après c'est vrai que cela n'a rien a voir avec maitenant sur le jeu mais il était bien plus interessant que tu le penses. Quand tu as vu jouer un codorniou ou un charvet ( pour sastifaire l'ego démesuré des toulousains :rolleyes: ) je te jure qu'il n'y a pas beaucoup de centres d'aujourd'hui qui te font lever de ton siège.

Après j'avoue ce que nous regrettons , nous le s vieux cons, c'est les hommes. Il y avait vraiment des mecs hors du commun, quand tu allais à Toulon , tu avais rv avec le Grand ( André H) à Brive tu parlais de Rossignol etc etc... J'ai fréquenté ces mecs et parfois joué aevc certains je te jure pour aussi connaitre la période actuelle que ca n'a rien à voir.

Quand aujourd'hui on te parle de la difficulté de trouver un droitier suite au forfait de Domingo je souris en pensant à une époque ou l'on connaissait tous, 5 ou 6 premieres lignes complétes qui vallait mieux éviter... des guerriers!

Toi le Basque renseignes toi avec des anciens sur ce qu'etait la première ligne du Boucau tu seras édifié. Ou ce qu'était un mec comme Ondarts sur le terrain mais surtout dans la vie.

Ps - long comme réponse mais c'est vrai qu'on regrette tous une époque révolue, notre ami parlais du Stade des annnés 2000 et le regretté, comme j'ai regretté mon Toulon des années 80, je comprends ca mais il faut regarder devant, sans penser pour autant qu'avant ce n'était que de la daube, je te jure que non et j'en appelle à ceux qui s'en souvienne.

Ondarts je connais t'inquiétes :smile:

tout comme les matchs à Piquessary, sur l'herbé pélée :sorcerer:

Maintenant que tu regrettes les hommes, certains esthétes ou guerriers, je te le répéte, je peux comprendre.

J'ai été bercé par les exploits de Blanco (pour le BO), j'ai adoré Charvet et Codorniou (moins Andrieu :sorcerer: )

je n'ai jamais pensé que c'était de la daube, juste une époque révolue, qu'on peut regarder avec nostalgie mais pas de regrets.

le rugby a évolué et le spectacle qu'on voit aujourd'hui est globalement meilleur qu'à l'époque, plus intense, plus rapide.

On peut penser qu'il est moins technique mais le déchet engendré par la vitesse du jeu donne cette impression.

Pour te trouver un exemple en dehors du rugby, le France Allemagne de 82 reste pour moi l'un des plus grand moment de foot que j'ai connu peut être même avant la finale de la CDM 98, j'étais tous minot et j'en ai gardé un souvenir impérissable et pourtant j'ai revu quelques bribes de ce match récemment et tu as l'impression que les gars jouent arrêtés, au ralenti, sans vitesse.

rien de comparable avec ce qu'on voit aujourd'hui.

Faut il le regretter , je ne crois pas, c'est l'évolution d'un sport qui devient également spectacle.

Txuri, qui par contre n'aurait pas du reregarder San Ku Kai.......parceque là c'est vraiment de la daube :P

On est donc bien d'accord !

Mais c'est vrai qu'aujourd'hui c'est autre chose un spectacle de qualité parfois mais différent.

Ceci dit je comprends notre ami qui regrette SON Stade Toulousain maislà aussi je pense que c'est déja une époque révolue.

Link to comment

:smile:

Après on est d'accord, j'aime bien ce rugby, je suis abonné et loupe pas un match à la Tv mais mon rugby à moi est mort au milieu des années 90, ce rugby me faisait réelement b...r, celui ou l'on allait à Sauclières , Cassagnet, aux sept deniers... On etait pas 60.000 pour un match de poule, le printemps on sortait les drapeaux.

Autre rugby mais ca reste du rugby et on rattrape pas le strains qui passent.

+1. :drinks

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

ca t'as pas connu tu peux pas effectivement comprendre. D'abord les 80 ce fut une année ou deux généralement c'était 40 ou 32 en groupe A. 10 même ( et oui tu lis bien en 1987 !)

Il y avait des 60 à 9 effectivement, mais jete jure que qaund tu t'appellais le Stade, Toulon, Bayonne ou consorts et que t'allais jouer au Boucau, à Avignon ( parles en à Rives il s'en souviens encore) ou autres charmants bleds si tu en avais pas une belle paire bien accroché, tu passais les plus mauvaises après midis de ta vie.

Après c'est vrai que cela n'a rien a voir avec maitenant sur le jeu mais il était bien plus interessant que tu le penses. Quand tu as vu jouer un codorniou ou un charvet ( pour sastifaire l'ego démesuré des toulousains :rolleyes: ) je te jure qu'il n'y a pas beaucoup de centres d'aujourd'hui qui te font lever de ton siège.

Après j'avoue ce que nous regrettons , nous le s vieux cons, c'est les hommes. Il y avait vraiment des mecs hors du commun, quand tu allais à Toulon , tu avais rv avec le Grand ( André H) à Brive tu parlais de Rossignol etc etc... J'ai fréquenté ces mecs et parfois joué aevc certains je te jure pour aussi connaitre la période actuelle que ca n'a rien à voir.

Quand aujourd'hui on te parle de la difficulté de trouver un droitier suite au forfait de Domingo je souris en pensant à une époque ou l'on connaissait tous, 5 ou 6 premieres lignes complétes qui vallait mieux éviter... des guerriers!

Toi le Basque renseignes toi avec des anciens sur ce qu'etait la première ligne du Boucau tu seras édifié. Ou ce qu'était un mec comme Ondarts sur le terrain mais surtout dans la vie.

Ps - long comme réponse mais c'est vrai qu'on regrette tous une époque révolue, notre ami parlais du Stade des annnés 2000 et le regretté, comme j'ai regretté mon Toulon des années 80, je comprends ca mais il faut regarder devant, sans penser pour autant qu'avant ce n'était que de la daube, je te jure que non et j'en appelle à ceux qui s'en souvienne.

Ondarts je connais t'inquiétes :smile:

tout comme les matchs à Piquessary, sur l'herbé pélée :sorcerer:

Maintenant que tu regrettes les hommes, certains esthétes ou guerriers, je te le répéte, je peux comprendre.

J'ai été bercé par les exploits de Blanco (pour le BO), j'ai adoré Charvet et Codorniou (moins Andrieu :sorcerer: )

je n'ai jamais pensé que c'était de la daube, juste une époque révolue, qu'on peut regarder avec nostalgie mais pas de regrets.

le rugby a évolué et le spectacle qu'on voit aujourd'hui est globalement meilleur qu'à l'époque, plus intense, plus rapide.

On peut penser qu'il est moins technique mais le déchet engendré par la vitesse du jeu donne cette impression.

Pour te trouver un exemple en dehors du rugby, le France Allemagne de 82 reste pour moi l'un des plus grand moment de foot que j'ai connu peut être même avant la finale de la CDM 98, j'étais tous minot et j'en ai gardé un souvenir impérissable et pourtant j'ai revu quelques bribes de ce match récemment et tu as l'impression que les gars jouent arrêtés, au ralenti, sans vitesse.

rien de comparable avec ce qu'on voit aujourd'hui.

Faut il le regretter , je ne crois pas, c'est l'évolution d'un sport qui devient également spectacle.

Txuri, qui par contre n'aurait pas du reregarder San Ku Kai.......parceque là c'est vraiment de la daube :P

putain,c'est bizarre ,txuri,plus je le lis et plus je suis en phase avec lui :rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

non mais quand,une bonne fois pour toute,arreterons nous de comparer les epoques ????

bien sur que des pilars dan les années 80 ,y'en avait une chiée + 10 ... mais ils faisaient quoi les pilars ? ils poussaient en melée ,point barre .

dans n'importe quel bled qui avait une equipe de rugby ,t'avais toujours une legende a ce poste la .fils d'agriculteur,maçon,manoeuvre, leur entrainement ,ils le faiseient au boulot ... la dietetique? binouse et cassoulet,et marmites de week end ... par contre,je connais des pilars qui m'ont avoué qu'en 15 ans de nationale ,s'ils avaient touché 10 fois la gonfle,c'etait un maximum . ils etaient pas la pour ça ... :drinks :drinks

aujourd'hui,le pilar,faut qu'il pousse,qu'il courre,qu'il deblaye,qu'il percute ,qu'il plaque voire qu'il joue avec les arrieres ... pas sur qu'un paremborde,un ondarts auraient été capables de le faire .

donc,ca rime a rien ,c'est comme essayer de determiner qui de pelé,maradonna,di stefano,cruyff ,platini ,zidane ou messi est le meilleur joueur de tout les temps .

differntes epoques,differents styles de jeu ,differentes qualités

on a du mal a trouver des pilars aujourd'hui parce qu'on leur en demande de + en + ,qu'ils sont pas récompensés médiatiquement parlant . aujourd'hui,sans vouloir etre pejoratif,le petit" gros" du village,il fera pas forcement la maille à la pile...

Link to comment

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

ton rugby" semi pro "c'est celui où le seul vrai club "pro" était le ST et tous les autres autres étaient encore dans le monde amateur? :smile:

effectivement plus facile de gagner des brennus avec cette parité :sorcerer:

Alors, en vrac :

c'était plus un rugby cassoulet car :

- L'Elite était resserré (nombre de clubs cohérents).

- Niveau globalement homogène.

- Matchs globalement serrés et intéressants.

- Présence de la H Cup.

- Présence de la coupe du monde.

- Jeu complet et agréable à regarder.

- Grosses diminution des mauvais gestes.

- Présence de la télé, des retransmissions, de la médiatisation.

Ce n'était pas encore le rugby trés pro d'aujourd'hui car :

- Joueurs et supporters dans un esprit toujours amateur (convivialité, joueurs trés accessibles).

- Salaire des joueurs trés raisonnables.

- Rachats de contrat (transfert payant quoi) quasi-inexistant.

- Argent moins omniprésent et moins nécessaire voire obligatoire pour gagner.

- Supporters non considérés comme un portefeuille.

- Présence toujours active et compétitive des clubs historiques des villes moyennes.

- Grosse présence de joueurs formés au club dans les clubs (hormis le SF :smile: ).

- Joueurs trés fidèles aux clubs, peu de transferts.

- Tournoi toujours une institution.

- Joueurs et jeu moins physico-physique.

:whist:

Bref, perso, je suis pas du tout nostalgique du rugby cassoulet. De toutze facon, je ne l'ai pas connu car trop jeune.

Et comme tu dis, ca existe toujours dans les divisions inferieurs donc on peut continuer à le vivre.

Aprés, je reconnais que j'ai une petite larme quand je pense à la periode 90's-début 2000.

Même si EW était moins joli et sans siège dans les virages, pas grave... :P

Ensuite, il faut vivre avec son temps et je continuerai à m'interesser au rugby même s'il doit devenir ultra-pro.

:chinois:

Amen.

Je rajouterais aussi... Que le rugby tel qu'il est ne favorise pas vraiment l'équipe de France. En tous cas, on a pas vraiment progressé, je dirais même le contraire si on parle de Coupe du Monde.

Link to comment

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

ton rugby" semi pro "c'est celui où le seul vrai club "pro" était le ST et tous les autres autres étaient encore dans le monde amateur? :smile:

effectivement plus facile de gagner des brennus avec cette parité :sorcerer:

Alors, en vrac :

c'était plus un rugby cassoulet car :

- L'Elite était resserré (nombre de clubs cohérents).

- Niveau globalement homogène.

- Matchs globalement serrés et intéressants.

- Présence de la H Cup.

- Présence de la coupe du monde.

- Jeu complet et agréable à regarder.

- Grosses diminution des mauvais gestes.

- Présence de la télé, des retransmissions, de la médiatisation.

Ce n'était pas encore le rugby trés pro d'aujourd'hui car :

- Joueurs et supporters dans un esprit toujours amateur (convivialité, joueurs trés accessibles).

- Salaire des joueurs trés raisonnables.

- Rachats de contrat (transfert payant quoi) quasi-inexistant.

- Argent moins omniprésent et moins nécessaire voire obligatoire pour gagner.

- Supporters non considérés comme un portefeuille.

- Présence toujours active et compétitive des clubs historiques des villes moyennes.

- Grosse présence de joueurs formés au club dans les clubs (hormis le SF :smile: ).

- Joueurs trés fidèles aux clubs, peu de transferts.

- Tournoi toujours une institution.

- Joueurs et jeu moins physico-physique.

:whist:

Bref, perso, je suis pas du tout nostalgique du rugby cassoulet. De toutze facon, je ne l'ai pas connu car trop jeune.

Et comme tu dis, ca existe toujours dans les divisions inferieurs donc on peut continuer à le vivre.

Aprés, je reconnais que j'ai une petite larme quand je pense à la periode 90's-début 2000.

Même si EW était moins joli et sans siège dans les virages, pas grave... :P

Ensuite, il faut vivre avec son temps et je continuerai à m'interesser au rugby même s'il doit devenir ultra-pro.

Mon cher Gabi,

Je crois que le rugby d'aujourd'hui est encore très loin de "l'ultra professionalisme" sur un plan et pas des moindres: celui de l'organisation !

A quand un rugby comme dans le sud ? "Exploser" les clubs permettra de créer des franchises, seules structures capables de faire émerger de nouvelles équipes et hors du sud ouest ! A quand un salary cap pour limiter les salaires et permettre une certaine égalité entre les clubs ? A quand une draft ? L'évolution actuelle du rgby pro est en train de "rabougrir" l'élite du rugby: il va mourir de consanguinité.

M... ! A quand une coupe d'europe vraiment européenne et plus cette coupe franco-britannique qui empêche le rugby de devenir un sport universel ! Le rugby, par sa richesse (c'est le seul sport où les différents gabarits sont présents) et sa complexité stratégique est appellé à concurrencr le foot sur la planète et non pas à devenir un sport aussi marginal que la pelote basque ou le cricket !

Bien à vous,

je suis désolé,mais si t'as une solution pour rendre le rugby universel,appelles de suite l'IRB et lapasset,parce que ça fait 20 ans qu'ils y travaillent et ils y sont pas arrivés. donc,peut etre que tu es l'ELU ...

rendre le rugby universel,c'est un peu comme le monstre du loch ness. tout le monde en parle mais personne l'a jamais vu ...

et crois moi, tu ne le verras pas (pas + que moi d'ailleurs) de ton vivant . tout simplement parce que ça n'est pas un sport universel et qu'il est inconnu pour les 3/4 de la population mondiale. ce n'est pas en imposant des equipes a droite a gauche,des franchises si tu veux ,que tu interesseras plus les gens . deja,la premiere erreur,elle est la . tu peux creer un super championnat avec les meilleurs joueurs du monde aux etats unis ,ben les ricains ,ils s'en branleront quand meme de ce sport ...

c'est comme si toi un anglais venait te dire :"tiens,dans ta ville ,on va venir creer une super equipe de cricket !" waou,genial,j'y vais de ce pas voir ce beau sport ...

ben t'iras pas tout simplement parce que ce sport ne t'attire pas et pire,culturellement ,t'as aucune affinité avec lui .

imposer un mode de vie ou des gouts aux gens n'a jamais été une reussite,l'histoire le prouve .

bien a toi

Link to comment
Guest txuri gorriak

:P

Donc le rugby qui vous faisait bander, c'était le rugby où on avait 80 équipes en élite, où on avait des 60 à 9 tous les week end, on allait de touches en mélées et de mélées en touche, où les mauvais coups étaient légions, et où le temps de jeu effectif n'excédait pas 20mn? :sorcerer:

Txuri, chacun son truc :P

De manière trés caricatural, pour opposer le rugby de plus en plus pro d'aujourd'hui, on ne fait que comparer avec le rugby des années 80 (et avant) comem le fait Txuri.

On oublie qu'il y a eu un rugby semi-pro dans les années 90 et début 2000 qui pour moi était un bon compromis entre le rugby cassoulet et le rugby pro. Qui prenait les bons côtés de ces 2 "rugby".

En plus, le ST gagnait tous les titres à cet époque alors c'était chouette. :P:smile:

:sorcerer::sorcerer:

ton rugby" semi pro "c'est celui où le seul vrai club "pro" était le ST et tous les autres autres étaient encore dans le monde amateur? :smile:

effectivement plus facile de gagner des brennus avec cette parité :sorcerer:

Alors, en vrac :

c'était plus un rugby cassoulet car :

- L'Elite était resserré (nombre de clubs cohérents).

- Niveau globalement homogène.

- Matchs globalement serrés et intéressants.

- Présence de la H Cup.

- Présence de la coupe du monde.

- Jeu complet et agréable à regarder.

- Grosses diminution des mauvais gestes.

- Présence de la télé, des retransmissions, de la médiatisation.

Ce n'était pas encore le rugby trés pro d'aujourd'hui car :

- Joueurs et supporters dans un esprit toujours amateur (convivialité, joueurs trés accessibles).

- Salaire des joueurs trés raisonnables.

- Rachats de contrat (transfert payant quoi) quasi-inexistant.

- Argent moins omniprésent et moins nécessaire voire obligatoire pour gagner.

- Supporters non considérés comme un portefeuille.

- Présence toujours active et compétitive des clubs historiques des villes moyennes.

- Grosse présence de joueurs formés au club dans les clubs (hormis le SF :smile: ).

- Joueurs trés fidèles aux clubs, peu de transferts.

- Tournoi toujours une institution.

- Joueurs et jeu moins physico-physique.

:whist:

Bref, perso, je suis pas du tout nostalgique du rugby cassoulet. De toutze facon, je ne l'ai pas connu car trop jeune.

Et comme tu dis, ca existe toujours dans les divisions inferieurs donc on peut continuer à le vivre.

Aprés, je reconnais que j'ai une petite larme quand je pense à la periode 90's-début 2000.

Même si EW était moins joli et sans siège dans les virages, pas grave... :P

Ensuite, il faut vivre avec son temps et je continuerai à m'interesser au rugby même s'il doit devenir ultra-pro.

Mon cher Gabi,

Je crois que le rugby d'aujourd'hui est encore très loin de "l'ultra professionalisme" sur un plan et pas des moindres: celui de l'organisation !

A quand un rugby comme dans le sud ? "Exploser" les clubs permettra de créer des franchises, seules structures capables de faire émerger de nouvelles équipes et hors du sud ouest ! A quand un salary cap pour limiter les salaires et permettre une certaine égalité entre les clubs ? A quand une draft ? L'évolution actuelle du rgby pro est en train de "rabougrir" l'élite du rugby: il va mourir de consanguinité.

M... ! A quand une coupe d'europe vraiment européenne et plus cette coupe franco-britannique qui empêche le rugby de devenir un sport universel ! Le rugby, par sa richesse (c'est le seul sport où les différents gabarits sont présents) et sa complexité stratégique est appellé à concurrencr le foot sur la planète et non pas à devenir un sport aussi marginal que la pelote basque ou le cricket !

Bien à vous,

la pelote basque marginale?

fait attention à ce que tu dis parceque je crois qu'en terme d'universalité la pelote basque est devant le rugby :P

Link to comment

Faut juste vivre a notre époque. SCA, ds l'absolu je te comprend et partage ton avis, ds le réel ce n'est tout simplement plus possible.Encore plus, quand l'objectif avoué est de "bien figuré, sur les 2 tableaux".Tu as raison, budgetairement, je pense que le rugby n'est pas encore au taquet.ça va double, c'est sur. Aprés faudra que ça suive. Avant 10 ans, un titre se jouera a 50 000000€ de budget. On suit ou pas.... Mais c'est pas avec des espoirs qu'on suivra. Espoir qu'on opposera a toutes les "stars mondiales" en top 14. Repensons d'abord, la formation, la prepa , et on repensera a recruté Français.Le st perd sa charniere titu en fin de saison. Qui, en France peut faire la maille. 4/5 les 2 postes confondus, seulement, ces mecs sont verrouillés par leur clubs.....

OBLIGE, d'aller cheercher ailleurs. Et encore, ailleurs, ça veut dire aussi, Vergallo, surement trés gentil, bien prope sur lui, mais pas taillé pour les titres.Pas cher, surement. En tout cas, pour moi, c'est la seule explication.

On signe aussi les 2 gamins, a qui, il reste tout a prouvé, c'est un pari. ça marche, c'est bien, ça marche pas, y'aura Brive, Montpel ou qui tu veux, qui lacheront 100000 € pour les prendre. Tout benef pour le ST, qui pourra rallonger un cadre. Y'a un prix de marché, que Mourad et Jacky ont décidés de bousculer.... On fait avec.

On fonce, ou on s'entete, on s'entete, adieu les titres.....

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...