Jump to content

Les vrais problemes du Stade Toulousain


No troll

Recommended Posts

attention, ce topic n a pas pour but de donner des leçons ou de critiquer mais c est juste d'essayer de mieux copremdre l'état des lieux à notre petit niveau et grace nos petites infos...

je ne retrouve pas le topic initial mais il y a quelques mois, pit avait évoqué des problemes en interne notament :

Au niveau du directoir du stade avec la cohabitation de rené...

Des votes ont eu lieu.....helias est parti...Noves l'a et l a eu mauvaise....

Les problemes avec servat

la comm de rene envvers Jean

Les sorties prematurées de yannick

et aussi, Beaucoup veulent la place de rené.....

voila un brainstorming !!!

Link to comment

Le seul problème c'est de ne pas accepter de gagner un titre chaque année.

Ce n'est pas un dû. Même avec le plus gros budget d'Europe.

Link to comment

Plus gros budget d'europe.........qu'elle rengaine;tous les titres gagnés à tort ou à raison depuis 25 ans ont rapporté un peu d'argent ,heureusement d'ailleurs.Celà en choque beaucoup,vous en connaissez des d'investisseurs qui misent sur des tocards?allons,un peu de sérieux.......le stade Toulousain aurait du se contenter de billets de monopoly il aurait gagner surement plus de compassion dans les coeurs aigris des bisounours.

Link to comment
Le seul problème c'est de ne pas accepter de gagner un titre chaque année.

Ce n'est pas un dû. Même avec le plus gros budget d'Europe.

Je pense sincèrement que les supporters toulousains acceptent la défaite, de ne pas gagner de titre, d'être éliminé de la H Cup, de jouer l'Amlin. C'est arrivé (sauf l'Amlin) et ça arrivera. C'est le jeu, c'est le sport.

Ce qu'ils acceptent moins, c'est la manière, les prestations.

Perdre, ça fait parti du sport et de sa beauté et le supporter toulousain a conscience d'avoir été gâté plus que de raison depuis 20 ans.

Mais perdre comme ça, sans rien tenter, en étant épicier chaque WE depuis trop longtemps, en voyant un essai construit tous les 2 mois, ça, non, le supporter toulousain ne l'accepte pas.

Alors, une liste non-exhaustive des problèmes :

Problème en interne.

Recrutement très médiocre depuis 2 ans.

Un staff décevant.

Une exagération dans la voie du physico-physique.

Un vision du jeu proné court-termite et peu ambitieux.

Une mauvaise gestion de l'effectif.

On dit que des défaites sont parfois salutaires (un mal pour un bien).

Je me demande si nos deux derniers brennus et la manière dont on les a gagné n'ont pas été le contraire, un bien pour un mal (meme si je les rendrai pour rien au monde bien sûr). Ses succès ont incité le club à persévérer dans cette voie (jeu minimaliste, physico-physique, recrutement de bourrins, etc...)

J'aurai préféré que le club analyse les échecs en H Cup au lieu des succès en Top14.

Edited by Gabi
Link to comment
Je pense sincèrement que les supporters toulousains acceptent la défaite, de ne pas gagner de titre, d'être éliminé de la H Cup, de jouer l'Amlin. C'est arrivé (sauf l'Amlin) et ça arrivera. C'est le jeu, c'est le sport.

Ce qu'ils acceptent moins, c'est la manière, les prestations.

Perdre, ça fait parti du sport et de sa beauté et le supporter toulousain a conscience d'avoir été gâté plus que de raison depuis 20 ans.

Mais perdre comme ça, sans rien tenter, en étant épicier chaque WE depuis trop longtemps, en voyant un essai construit tous les 2 mois, ça, non, le supporter toulousain ne l'accepte pas.

Alors, une liste non-exhaustive des problèmes :

Problème en interne.

Recrutement très médiocre depuis 2 ans.

Un staff décevant.

Une exagération dans la voie du physico-physique.

Un vision du jeu proné court-termite et peu ambitieux.

Une mauvaise gestion de l'effectif.

On dit que des défaites sont parfois salutaires (un mal pour un bien).

Je me demande si nos deux derniers brennus et la manière dont on les a gagné n'ont pas été le contraire, un bien pour un mal (meme si je les rendrai pour rien au monde bien sûr). Ses succès ont incité le club à persévérer dans cette voie (jeu minimaliste, physico-physique, recrutement de bourrins, etc...)

J'aurai préféré que le club analyse les échecs en H Cup au lieu des succès en Top14.

C'est tout à fait çà,et je rajoute que ce n'est pas par hasard si on en est là,aujourd"hui.

Link to comment

Encore une fois, dire qu'hier on n'a rien tenté me semble vraiment exagéré et vraiment injuste.

J'ai quand même vu des McAlister/Poitrenaud/Médard/Fickou se battre pour avancer et faire jouer autour d'eux.

L'envie de jouer y était. C'est plus la production qui était (très) mauvaise.

Autant à Grenoble, aux Ospreys, à Castres ou à MDM on n'avait rien tenté et on avait été nuls en terme d'ambition de jeu, autant hier y'avait vraiment du mieux dans l'ambition de jeu.

Edited by Glorin
Link to comment
Je pense sincèrement que les supporters toulousains acceptent la défaite, de ne pas gagner de titre, d'être éliminé de la H Cup, de jouer l'Amlin. C'est arrivé (sauf l'Amlin) et ça arrivera. C'est le jeu, c'est le sport.

Ce qu'ils acceptent moins, c'est la manière, les prestations.

Y aurait il autant de posts si vous aviez gagné hier, malgré la purge (et pour faire un match de merde, il faut être deux)? Je ne pense pas. Et si MCA passe la dernière, on aurait surtout débattu sur l'apport énorme de ce joueur, non sans oublier les lacunes au talon et tout le toutim. Le sport de haut niveau implique une dictature du résultat. Et les victoires demeurent le meilleur moyen de mettre un groupe en confiance, capable d'envoyer du jeu en levant le frein à main. L'objectif du club n'est pas d'être en forme pendant le tournoi, mais au mois de mai. Et en mai, vous serez là. Si Toulon ou Montferrand sont devant, c'est avant tout amha parce qu'ils ont un meilleur effectif, qualitativement, quantitativement. Les autres sont derrière vous pour la même raison.

Link to comment

Dans l'ambition dans le jeu courant, je dis Ok, je suis d'accord avec toi, Glorin : il y a une petite progression par rapport aux précédents matchs, meme si pour moi, ceci est surtout dû au remplacement de Doussain par Burgess.

Mais dans l'ambition globale, je vois toujours les pénalités invariablement tentés, les mêlées à 5 en supériorité numerique non prises, les ballons non sorties des mêlées, aucune pénalité jouée vite à la main, les touches ne sont joués vite que pour éviter que Tolo fasse le lancer et non pas avec un truc construit et reflechi derrière la tête, les contres ne sont pas joués à fond, avec une volonté d'aller vraiment au bout, de tenter un truc (on laisse juste le porteur sans solution aller le plus loin possible), etc, etc...

Les joueurs n'ont clairement pas confiance dans leur jeu, dans ce qu'ils bossent à l'entrainement.

Sii tu préfères, je vais dire : soit notre jeu n'a aucune ambition soit l'ambition est au-dessus de nos capacités.

Bref, au final, c'est la même conclusion : aucune occasion d'essai et notre jeu n'est pas assez ambitieux, complet, varié, diversifié.

Edited by Gabi
Link to comment

Il faut rajouter pour moi l'absence de résultat depuis des années de nos jeunes espoirs surclassés régulièrement dans leur competition le ST a du mal a préparer la relève et quand les tauliers partent on joue a pile ou face en recrutant a droite à gauche. Il faut se rappeler que depuis 3 à 4 ans nous avons perdu des monstres ( pelous, Hassan, human, servat, Heymans, JBE ...) et que derrière les jeunes n'ont pas assez de bagages tecniques pour prendre la relève. Après on est dans une période creuse qui date depuis quelques mois, le BO, SF... ont connu ces difficultés alors qu'ils étaient au sommet, ce n'est pas une particularité toulousaine. Pour moi, il faut travailler notre centre de formation, former nos jeunes techniquement et pouvoir compter sur eux quand on en a besoin. Formation, formation, formation...

Link to comment
Dans l'ambition dans le jeu courant, je dis Ok, je suis d'accord avec toi, Glorin : il y a une petite progression par rapport aux précédents matchs, meme si pour moi, ceci est surtout dû au remplacement de Doussain par Burgess.

Mais dans l'ambition globale, je vois toujours les pénalités invariablement tentés, les mêlées à 5 en supériorité numerique non prises, les ballons non sorties des mêlées, aucune pénalité jouée vite à la main, les touches ne sont joués vite que pour éviter que Tolo fasse le lancer et non pas avec un truc construit et reflechi derrière la tête, les contres ne sont pas joués à fond, avec une volonté d'aller vraiment au bout, de tenter un truc (on laisse juste le porteur sans solution aller le plus loin possible), etc, etc...

Les joueurs n'ont clairement pas confiance dans leur jeu, dans ce qu'ils bossent à l'entrainement.

Sii tu préfères, je vais dire : soit notre jeu n'a aucune ambition soit l'ambition est au-dessus de nos capacités.

Bref, au final, c'est la même conclusion : aucune occasion d'essai et notre jeu n'est pas assez ambitieux, complet, varié, diversifié.

Là, je suis déjà bien plus d'accord avec toi ! :smile: .

Notamment hier cette mêlée à 5m qu'on ne joue pas et après laquelle on obtient une pénalité qu'on préfère prendre pour avoir les 3 points. Cruel manque d'ambition sur cette action. Après, la question est de savoir si c'est une volonté du staff ou des joueurs ?

Auparavant, on sortait la balle. Là, même en supériorité numérique on ne la sort plus.

Sinon on peut aussi rajouter qu'on ne lance jamais le jeu après une touche captée (soit 1 sur 2 en gros). On préfère sytématiquement faire un maul.

Link to comment
Je pense sincèrement que les supporters toulousains acceptent la défaite, de ne pas gagner de titre, d'être éliminé de la H Cup, de jouer l'Amlin. C'est arrivé (sauf l'Amlin) et ça arrivera. C'est le jeu, c'est le sport.

Ce qu'ils acceptent moins, c'est la manière, les prestations.

Perdre, ça fait parti du sport et de sa beauté et le supporter toulousain a conscience d'avoir été gâté plus que de raison depuis 20 ans.

Mais perdre comme ça, sans rien tenter, en étant épicier chaque WE depuis trop longtemps, en voyant un essai construit tous les 2 mois, ça, non, le supporter toulousain ne l'accepte pas.

Alors, une liste non-exhaustive des problèmes :

Problème en interne.

Recrutement très médiocre depuis 2 ans.

Un staff décevant.

Une exagération dans la voie du physico-physique.

Un vision du jeu proné court-termite et peu ambitieux.

Une mauvaise gestion de l'effectif.

On dit que des défaites sont parfois salutaires (un mal pour un bien).

Je me demande si nos deux derniers brennus et la manière dont on les a gagné n'ont pas été le contraire, un bien pour un mal (meme si je les rendrai pour rien au monde bien sûr). Ses succès ont incité le club à persévérer dans cette voie (jeu minimaliste, physico-physique, recrutement de bourrins, etc...)

J'aurai préféré que le club analyse les échecs en H Cup au lieu des succès en Top14.

+100000000000000000000000000000000000000000000000000, je n'aurai pas dit mieux...

Link to comment

Si ce ne sont pas les consignes, qu'est-ce ? Les trois points, en permanence !

Les mecs se retiennent : de jouer vite les pénalités, de jouer vite les touches. Parfois, on sent qu'ils auraient envie de le faire, et hop, frein à main, on repasse par une phase de conquête. Où le ST n'est pas bon, en plus.

Les mecs ne donnent pas l'impression de s'éclater sur le terrain, même quand comme hier il y a de l'envie, et a fortiori bien sûr quand il n'y en a pas (voir le match à Barcelone, référence en la matière).

C'est rabougri, rassis...

Edited by Bracame
Link to comment

Pour résumer un peu tout ce qui a été dit, il y a, je crois, au ST, trois principaux problèmes qui se chevauchent et qui aboutissent à la bouillie de rugby qui est devenue notre quotidien.

1) - Le premier, et on en a déjà beaucoup parlé, c'est le culte du physico-physique de Novès qui a froidement assassiné le "jeu de main", autrefois légendaire, du Stade Toulousain. On a remplacé des joueurs techniques par des joueurs plus balèzes mais moins habiles (Poux -> Steenkamp, Finau -> Dusautoir, Elissalde/Michalak -> Burguess/Doussain, Kunavore -> David, Heymans -> Huget..). Non pas que ces joueurs soient (tous) mauvais, mais leur registre n'est clairement pas adapté à feu notre jeu debout. Et comme dirait Hortefeux, quand il y en a un ça va... :shaun:

On a donc une équipe qui n'est plus joueuse. Bon, déjà ça fait mal. Mais les équipes physiques peuvent tout à fait gagner, comme nous depuis 2 ans ou le BO et le SF des années 2000. Or, on est aussi en panne de résultat. En Hcup depuis longtemps, et plus récemment en Top14. Ce qui nous amène au deuxième problème:

2) - Les déceptions de recrutement.

De façon tout à fait visible, des joueurs emblématiques qui nous ont quitté n'ont pas été remplacés par des joueurs du même niveau (Byron/Elissalde en 9, Servat/Bru en 2, Kunavore en 13..). Souvent, le choix d'un joueur physico-physique est en cause, comme quoi tout est lié. On a privilégié des déménageurs, mais qui bien souvent n'apportent rien à l'équipe, et pire, parfois même la handicapent par des erreurs techniques ou tactiques sur les fondamentaux de leur poste. Bilan, certains postes qui furent autrefois des points forts (2 et 9 surtout) sont dorénavant de gros points faibles.

Mais, finalement, ça ne concerne pas tant de postes que ça. Théoriquement, on devrait pouvoir gérer en compensant avec d'autres postes forts, comme le 10 que McAllister nous a fait redécouvrir. Sauf que, et on arrive au 3ème soucis, on fait face en même temps au vieillissement de certains de nos cadres qui sont toujours dans l'effectif, ce qui affaiblit considérablement d'autres postes importants:

3) - La transition générationnelle en cours.

A l'heure actuelle, pas mal de nos joueurs parmi les plus talentueux sont en fin de carrière ou crâmés. Je pense à Jauzion et Bouillou, mais pas seulement: Clerc, Dusautoir, Albacete sont dans le même cas de figure, bien en dessous de leur meilleur niveau. Et si Jauzion et Bouillou n'ont simplement plus les jambes, les autres auraient bien besoin, pour revenir à leur niveau, d'un repos qu'on ne leur accorde pas. Et pour cause, même moins bons, ils restent meilleurs que leurs remplaçants attitrés. Les jeunes à qui on voudrait donner les clés du camion sont encore trop jeunes pour assurer sur la durée (Fickou, Tolo, et même Maka) et les remplaçants peinent à s'affirmer.

Du coup, j'ai vraiment le sentiment qu'il ne reste pas grand monde au niveau de l'équipe 1 des années 2000, d'autant plus que le collectif actuel est loin de mettre en valeur les individualités. :clin

Et si je voulais être un peu tatillon, je rajouterais un 4 problème, qui est l'attitude du staff, qui pilote le ST de façon assez "moyenne" depuis quelques années et qui n'a pas vraiment l'air de se remettre en question.

Novès, avec son culte du bourrin et son ambition dans le jeu qui se réduit d'année en année depuis peut être 6-7 ans, est peut être le premier responsable. Ellissalde n'est pas un décideur, il fait avec ce qu'il a. Doit-on attendre que les bases du club soient profondément atteinte pour oser critiquer le mythe Novès? S'il n'entame pas un vrai virage, je me surprends à espérer que ce sera son dernier contrat. Les matchs du Stade sont devenus trop pénibles à regarder. D'ici 3 ans, Bru pourra revenir avec l'expérience de l'EDF et former un beau tandem avec Ellissalde, avec surtout une stratégie de long terme, je l'espère, plus ambitieuse et plus pertinente. En espérant que le Stade ne soit pas tombé trop bas d'ici là. :clover: Le recrutement de cette année sera un bon indicateur, il y a rarement eu autant de boulot !

Edited by evan
Link to comment

Pour la fin de contrat de Guy, ne soit pas trop impatient. Il a un contrat à vie et ne partira que quand il l'aura décidé. Il sait très bien ce qui ne va pas mais on ne décide pas d'avoir des Dusautoir ou Albacete au Top, on les y amène. Sur les recrutements, Botha ou Burgess auraient pu être énormes, mais ne le sont pas et on ne peut pas les changer du jour au lendemain. Le départ de Bru a été subi et la profondeur de son travail manque énormément. Il faut laisser un peu de temps à la bûche...

Link to comment
Pour la fin de contrat de Guy, ne soit pas trop impatient. Il a un contrat à vie et ne partira que quand il l'aura décidé. Il sait très bien ce qui ne va pas mais on ne décide pas d'avoir des Dusautoir ou Albacete au Top, on les y amène. Sur les recrutements, Botha ou Burgess auraient pu être énormes, mais ne le sont pas et on ne peut pas les changer du jour au lendemain. Le départ de Bru a été subi et la profondeur de son travail manque énormément. Il faut laisser un peu de temps à la bûche...

C'est ça surtout !

On ne peut pas se plaindre qu'il faille changer des choses et en même temps ne pas laisser le temps à ce changement.

Alors certe, le match contre Perpignan était pas terrible, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais paradoxalement, j'ai vu quelques envies de jeu que je n'avais pas vu depuis longtemps.

Par exemple, tout le monde tape sur David pour son abence de progrès. Moi, j'ai vu l'action la plus tranchante du match venant de lui : prise de balle, acceleration, raffut, et jeu derrière lui pour Donguy. Et perso, c'est ça que je lui demande de faire. Alors oui, il ne l'a fait qu'une fois dans le match. Mais c'est quand même plus de Bastaraud ou Fritz en EDF par exemple. Et si on lui laisse du temps de jeu (combien de fois il a été titulaire avec Fikou?), peut-etre que ce genre de geste deviendra habituel!

Sans parler qu'on a enfin revu un 10 prenant le ballon lancé.

Bref, c'est extremement loin d'etre le jeu léché qu'on aimerait tous, mais laissons aussi un peu de temps à tous ces acteurs (staff et joueurs).

Link to comment

C'est vrai qu'avec David, on est un peu trop impatient : 4 saisons et 4000 minutes du temps de jeu, ça fait court.

La, on a vu une passe après contact donc y'a du progres et donc je propose qu'on attende 4 ans de plus avant de râler sur lui.

Edited by Gabi
Link to comment

Sur le "fond de jeu" et l'influence des entraineurs, j'ai souvenir d'une itw de Novès il y a quelques années qui expliquait que le ST ne travaillait pas vraiment des "lancements de jeu". Certes, quelques bases de lancement, mais surtout il travaillait les situations de surnombre, de turn over... le "jeu dans le désordre" quand une faille a été trouvée dans la défense, souvenir là encore d'une itw de Byron qui expliquait aimer cette approche de laisser beaucoup de liberté aux joueurs. C'est bien sur ce point que le ST était craint et que les adversaires essayaient de ne pas nous rendre le ballon dans des situations de déséquilibre et on ne peut pas oublier des centaines d'actions de nos arrières de ce genre où les joueurs se trouvaient sans regarder.

Au contraire depuis un ou deux ans, j'ai le sentiment qu'on a presque trop de "schéma de jeu" (que l'on arrive pas a dérouler ok ...) et que les joueurs sont perdus sur le terrain. Je l'évoquais dans un autre post, nos entraineurs "jeunes" ne seraient-ils pas trop "dirigistes" en raison justement de leur inexpérience demandant trop aux joueurs de dérouler des schémas de jeu (qui ne surprennent personne!) sans laisser large part a l'initiative qui a été longtemps la "patte" des différents staffs du ST.

Edited by rimram31
Link to comment

Trop de schémas de jeu ?

Si c'est vrai, c'est encore pire que ce qu'on pense. Ça veut dire que ce non jeu est voulue et assumé.

Je peux vous le faire le schéma de jeu du ST :

Touche : si on arrive par miracle à la capter, on met le ballon au chaud et maul, maul, maul. Ne surtout pas lifter ou solliciter les arrières.

Mêlée : surtout, ne pas sortir le ballon et attendre le coup de sifflet de l'arbitre. Ne surtout pas ouvrir ou plus fou encore faire une 89.

Contre, ballon de récupération : le porteur court le plus loin possible. Ne surtout pas proposer de solution.

Jeu courant : ne pas ouvrir. Si Burgess désobéît (il est moins bon éleve que Doussain) et que le ballon finit dans les bras de McA, le laisser s'amuser et tenter son truc dans son coin, ne pas venir au soutien sinon ça l'encourage.

Combinaison : il y en a deux : soit on fait péter David soit McA fait la passe au pied à l'ailier.

Pénalité : la tenter si elle est à moins de 50m, taper en touche sinon.

On comprend qu'avec un schéma de jeu si stereotypé, on ne surprend aucune défense.

la boucherie ovalie avait bien résumé avec son schéma.

Edited by Gabi
Link to comment
Trop de schémas de jeu ?

Si c'est vrai, c'est encore pire que ce qu'on pense. Ça veut dire que ce non jeu est voulue et assumé.

J'avais osé l'affirmer sur le forum officiel il y a quelques semaines.

Je m'étais fait défoncer, comme il se doit :party: . Pauvre de moi ...

A l'époque des matchs contre Grenoble/MDM/Castres/Ospreys j'avais osé dire que que ce jeu petit bras était voulu.

Maintenant, depuis le match de vendredi soir et par moments celui contre Agen, on sent qu'il y a plus d'intentions de jouer.

Edited by Glorin
Link to comment
Trop de schémas de jeu ?

Je dis simplement trop de jeu "programmé", c'est un débat que nous avions eu par exemple a l'époque de Lièvremont a la tête de l'EDF. Ce n'est qu'une hypothèse très personnelle mais on peut faire un parallèle entre ces joueurs du ST un peu perdus sur le terrain et l'EDF de l'époque. Vous regrettez, a raison, le manque de prise d'initiative des joueurs pour jouer une pénalité rapidement, décider d'insister en mêlée, ne pas jouer a fond "un coup" quand un joueur a franchi ... c'est symptomatique d'un manque de confiance mais peut-être aussi le fait d'un "discours du staff" qui demande trop aux joueurs de respecter un "plan de jeu".

Ce qui est évident c'est que le ST ne sait plus, aussi bien qu'auparavant, tirer bénéfice comptable de situations favorables, ces situations n'ont pourtant pas manqué ce we mais le ST a été incapable d'aller au bout, Clément l'attribuait a un manque de confiance, de la fébrilité dans son itw a la mi temps. Ce qui était remarquable il y a quelques années, souvenez vous du "triangle magique" du ST, c'était l'anticipation dont faisait preuve les autres joueurs sur les décisions prises par le porteur de balle. C'est le fait de joueurs qui se connaissent parfaitement mais c'est aussi le fait d'un travail spécifique a l'entrainement que l'on encourage a surprendre et "improviser".

Je me dis simplement en pensant au staff que le défaut récurrent d'un "jeune cadre" est de vouloir trop cadrer et ne pas suffisamment savoir s'appuyer sur le talent des autres.

Edited by rimram31
Link to comment

pour resumer...

USAP..une touche en fond d alignement...deviation rapide 9- 10 -13...avec leurre du 12 et redoublement du 11 qui fixe l arriére ..

option..le pied....essai

ou eventuellement la passe pour un2 contre 1...( bon ok c est marty et planté...)

au stade..un petit maul..un ballon relevé pour stemkamp ou census...une percussion de david...et puis...c est tout...

Link to comment

Le soucis c'est que les deux dernières années on a gagné grace à nos avants qui dominaient.

Et la on espère encore que nos avants fassent la différence malheureusement ce n'est plus le cas.

Va falloir que le staff rééquilibre le jeu du stade

Link to comment

On se pose tous la question pourquoi le ST a t-il perdu son jeu. Pour que un jeu soit installé, il faut les joueurs pour le faire. On sait tous que dans le centre de formation du ST il y a des consignes du staff pour un certain type de jeu disons à la toulousaine. En grandissant ces jeunes arrivent en équipe une avec le jeu léché encore à la toulousaine. On saupoudrait par ci par là pour encadrer physiquement ces jeunes pour avoir des lignes équilibrées. Actuellement quels sont les joueurs habitués à ce style de jeu, A part jauzion, Médard, Huget et Poitrenaud, Doussain également, qui pour réciter le jeu à la toulousaine? Burgess, Matanavou, david???? Pour moi, c'est notre formation qui a pris du retard et qui ne produit plus de joueurs capables de jouer en équipe 1 et mettre en lumière ce jeu à la toulousaine...

2ème remarque, toujours autour de notre centre de formation, on a bénéficié pendant de nombreuses années d'une hégémonie et d'une réputation qui faisait qu'il suffisait juste de parler à un jeune du ST pour que celui ci soit conquis. Nous n'avons plus ce monopole, nous n'attirons plus de jeunes à part ceux de la région et donc le réservoir de jeunes est à partager avec d'autres centres de formation et avec d'autres bourses parfois plus attractives que celle du ST. Venir au ST reste maintenant dans la tête d'un jeune aussi intéressant que d'aller au RCT, métro, ASM...Là où on recrutait des jeunes presque les doigts dans le nez, actuellement même avec un projet intéressant, le même jeune a le choix et ce n'est pas pour autant celui du ST...Idem pour les joueurs confirmés...

Enfin, notre jeu a été disséqué et analysé et maintes et maintes fois étudié, les équipes adverses se sont renforcées et sont ultra compétitives, on ne survole plus comme avant un championnat à notre portée, il va falloir que le staff imagine autre chose, prenne de nouveau une petite avance sur les anciens poursuivants qui nous ont rattrapé et même dépassé depuis quelques temps. Il faudra innover au ST pour ne pas se retrouver en retard et à la peine comme actuellement le BO ou le SF...

Edited by fonzie
  • Upvote 1
Link to comment

http://coteouvert.blogs.lequipe.fr/to-loose/

Too loose

Pour sa millième, il n’a pas été servi. C’est le moins qu’on puisse écrire. Ici même, sur ce blog, l’ancien trois-quarts centre international Christian Badin partageait un avis selon lequel le manager du Stade Toulousain n’entraînait plus depuis quelques saisons déjà, laissant le travail du terrain à ses adjoints. Il faut reconnaître que le jeu toulousain, et ça ne date pas de vendredi soir face à Perpignan, n’est vraiment plus ce qu’il était, à savoir un jeu de passes, un jeu debout, un rugby d’intelligence en mouvement, un jeu novateur, générateur de rêve, d’épopée. Une référence, quoi…

Cela dit, le Stade Toulousain s’est doté de tous les outils de la réussite, stade, centre d’entraînement, indépendance financière, etc… Tout pour reprendre le chemin du succès. A condition d’évoluer. D’arrêter de recruter des joueurs coffre-forts, des gestionnaires du jeu, à condition de ne plus être conservateur dans ses choix tactiques. A condition, peut-être, de changer de chef d’orchestre. Mille matches pour un seul homme, c’est beaucoup, c’est formidable, c’est inouï, mais c’est peut-être le signal qu’il est temps de passer à autre chose et de laisser d’autres hommes, d’autres techniciens, d’autres managers, s’épanouir. Et si c’était ça, le message contenu dans la défaite, chargée de symboles, de vendredi dernier, face à Perpignan ?

J’ai eu la chance, en 1985 et 1986, de suivre de l’intérieur la montée en puissance de ce club. Il n’y avait pas de huis-clos. L’entrée du stade était toujours grande ouverte, celle du vestiaire aussi. Cotoyer au quotidien Pierre Villepreux et Jean-Claude Skrela, écouter la façon dont ils construisaient le jeu, animaient les entraînements, courir parfois – mais bien moins vite qu’eux - au milieu de Didier Codorniou, Denis Charvet, Eric Bonneval et Jean-Michel Rancoule et faire le surnuméraire lors des séances en opposition, m’ont permis de comprendre ce qui différenciait, à cette époque, le Stade Toulousain des autres clubs.

De quoi s’agissait-il, alors ? D’avoir toujours un ballon en main, de regarder en permanence autour de soi, d’analyser les déséquilibres, de ne plus considérer, après le premier temps de jeu, les avants et les trois-quarts comme des catégories séparées, de se souvenir que le ballon va toujours plus vite que le joueur, qu’il faut élargir quand les défenses sont resserrées et prendre très vite un intervalle pour obliger les défenseurs à se rapprocher, créant ainsi un effet permanent d’accordéon. Et ça, quand vous avez le privilège d’être au milieu du terrain, de voir cette respiration prendre forme d’un bord de touche à l’autre, ça vous fixe les idées à jamais.

En 1989, l’ancien ouvreur du XV d’Ecosse, John Rutherford, devenu entraîneur du club de Selkirk, m’avait demandé d’organiser une visite du Stade Toulousain. En 1991, l’ouvreur de la Rose, Rob Andrew, prennait sa licence à Toulouse. Rutherford est devenu par la suite coach des lignes arrière du Chardon et n’a pas oublié ce qu’il avait vu et entendu aux Sept-Deniers. Rob Andrew, qui a découvert au Stade Toulousain comment bâtir ce qu’il appelle, lui, le French Flair, a été par la suite nommé patron de la formation au sein de la fédé anglaise.

...

blog richard escot sur l'équipe.fr

Ca vaut ce que ça vaut mais c'est une des explications des questionnements autour du jeu du ST actuellement...

Edited by fonzie
Link to comment
On se pose tous la question pourquoi le ST a t-il perdu son jeu. Pour que un jeu soit installé, il faut les joueurs pour le faire. On sait tous que dans le centre de formation du ST il y a des consignes du staff pour un certain type de jeu disons à la toulousaine. En grandissant ces jeunes arrivent en équipe une avec le jeu léché encore à la toulousaine. On saupoudrait par ci par là pour encadrer physiquement ces jeunes pour avoir des lignes équilibrées. Actuellement quels sont les joueurs habitués à ce style de jeu, A part jauzion, Médard, Huget et Poitrenaud, Doussain également, qui pour réciter le jeu à la toulousaine? Burgess, Matanavou, david???? Pour moi, c'est notre formation qui a pris du retard et qui ne produit plus de joueurs capables de jouer en équipe 1 et mettre en lumière ce jeu à la toulousaine...

2ème remarque, toujours autour de notre centre de formation, on a bénéficié pendant de nombreuses années d'une hégémonie et d'une réputation qui faisait qu'il suffisait juste de parler à un jeune du ST pour que celui ci soit conquis. Nous n'avons plus ce monopole, nous n'attirons plus de jeunes à part ceux de la région et donc le réservoir de jeunes est à partager avec d'autres centres de formation et avec d'autres bourses parfois plus attractives que celle du ST. Venir au ST reste maintenant dans la tête d'un jeune aussi intéressant que d'aller au RCT, métro, ASM...Là où on recrutait des jeunes presque les doigts dans le nez, actuellement même avec un projet intéressant, le même jeune a le choix et ce n'est pas pour autant celui du ST...Idem pour les joueurs confirmés...

Enfin, notre jeu a été disséqué et analysé et maintes et maintes fois étudié, les équipes adverses se sont renforcées et sont ultra compétitives, on ne survole plus comme avant un championnat à notre portée, il va falloir que le staff imagine autre chose, prenne de nouveau une petite avance sur les anciens poursuivants qui nous ont rattrapé et même dépassé depuis quelques temps. Il faudra innover au ST pour ne pas se retrouver en retard et à la peine comme actuellement le BO ou le SF...

C'est vrai qu'à l'USAP on aurait bien vu(et préféré) un Mas partant vers le ST plutôt que vers le MHRC , aprés pour de jeunes joueurs une perche tendue par le ST , je ne suis pas sûr que çà se refuse .Tiens un exemple à l'USAP il y à un 3iéme talon Delonca (bonne tenue en mélée trés bon lanceur en touche )qui nous a bien tenu la baraque en début de saison derniére et bizzarement cette année on lui préfére Terrain quand il faut remplacer Guirado , que le ST lui fasse une proposition et on verra si il la refuse , et je pense que beaucoup d'autres dans les clubs de milieu de tableau seraient heureux de se voir signer au ST :chinois:

Link to comment
C'est vrai qu'à l'USAP on aurait bien vu(et préféré) un Mas partant vers le ST plutôt que vers le MHRC , aprés pour de jeunes joueurs une perche tendue par le ST , je ne suis pas sûr que çà se refuse .Tiens un exemple à l'USAP il y à un 3iéme talon Delonca (bonne tenue en mélée trés bon lanceur en touche )qui nous a bien tenu la baraque en début de saison derniére et bizzarement cette année on lui préfére Terrain quand il faut remplacer Guirado , que le ST lui fasse une proposition et on verra si il la refuse , et je pense que beaucoup d'autres dans les clubs de milieu de tableau seraient heureux de se voir signer au ST :chinois:

C'est sûr s'il n' y a que le ST, ça ne se refuse pas et il n'y a pas de place à l'hésitation. Maintenant est ce toujours aussi sûr s'il y a d'autres clubs qui se mettent en lice style ceux que j'ai cité plus haut, j'en suis pas si sûr...Il y a quelques années, le jeunes ne réfléchissait guère quand on lui proposait le ST par rapport aux autres clubs...

Link to comment

Moi ce que je remarque surtout c'est qu'avec la cascade des blessures à répétiions depuis 3 ans , le jeu ne se met plus en place. On est toujours entrain d'intégrer un joueur à la place d'un autre avec toujours des remises à niveau physique. Globalement les équipes qui ont le jeu le plus jeu , n'ont pas beaucoup de blessé , Montpellier, Toulon, l'ASM . Regarder notre charnière qui change constamment à cause des blessures. Un coup doussian un coup burgees, un coup McA , un coup beauxis . idem pour Fickou. et quand se rajoute les tournées c'est pas la peine. C'est trop souvent du bricolage à l'entrainement. J'aimerais bien savoir combien de fois ils ont eu l'effectif à peu près complet pour s'entrainer depuis cette année .

Link to comment

meme nos amis clermontois ont ouvert (il ya quelques temps deja), un post avec ce genre de titre NOUS concernant;

en fait si vern a des soluces....

Link to comment

Moi ce que je remarque surtout c'est qu'avec la cascade des blessures à répétiions depuis 3 ans , le jeu ne se met plus en place. On est toujours entrain d'intégrer un joueur à la place d'un autre avec toujours des remises à niveau physique. Globalement les équipes qui ont le jeu le plus jeu , n'ont pas beaucoup de blessé , Montpellier, Toulon, l'ASM . Regarder notre charnière qui change constamment à cause des blessures. Un coup doussian un coup burgees, un coup McA , un coup beauxis . idem pour Fickou. et quand se rajoute les tournées c'est pas la peine. C'est trop souvent du bricolage à l'entrainement. J'aimerais bien savoir combien de fois ils ont eu l'effectif à peu près complet pour s'entrainer depuis cette année .

C'est pas faux tout cela. Le jeu à la toulousaine est faire d'habitudes. Là la charnière et les arrières ne sont jamais les mêmes, comment peuvent-ils se trouver les yeux fermés comme à l'époque de Clerc-Jauzion-Fritz-Heymans-Potrenaud ?

La question n'est -elle pas : pourquoi les joueurs sont si souvent blessés ? Ou bien nos préparatuers sont mauvais, nos joueurs tous en cristal ou les autres (Toulon et ASM) ont un truc en plus.

Link to comment
C'est pas faux tout cela. Le jeu à la toulousaine est faire d'habitudes. Là la charnière et les arrières ne sont jamais les mêmes, comment peuvent-ils se trouver les yeux fermés comme à l'époque de Clerc-Jauzion-Fritz-Heymans-Potrenaud ?

La question n'est -elle pas : pourquoi les joueurs sont si souvent blessés ? Ou bien nos préparatuers sont mauvais, nos joueurs tous en cristal ou les autres (Toulon et ASM) ont un truc en plus.

Trop de muscu ? :clin

Link to comment
C'est pas faux tout cela. Le jeu à la toulousaine est faire d'habitudes. Là la charnière et les arrières ne sont jamais les mêmes, comment peuvent-ils se trouver les yeux fermés comme à l'époque de Clerc-Jauzion-Fritz-Heymans-Potrenaud ?

La question n'est -elle pas : pourquoi les joueurs sont si souvent blessés ? Ou bien nos préparatuers sont mauvais, nos joueurs tous en cristal ou les autres (Toulon et ASM) ont un truc en plus.

Ça c'est une vrai bonne question . Pourquoi sont t'ils si souvent blessés ?

Link to comment

Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum, en fait c'est la situation du stade qui m'a fait m'inscrire meme si je lis vos commentaires depuis un moment.

Et si j'ai décidé de m'inscrire c'est que je ne suis pas trop d'accord avec ces derniers commentaires. Alors plutot que de raler tout seul devant mon écran j'ai voulu partager mon avis aussi modeste soit il.

Oui en ce moment le jeu du stade n'est pas bon, effectivement on a parfois l'impression que les joueurs choisissent leur match et enfin oui le jeu des lignes arrière n'est pas flamboyant.

MAIS, vouloir tout remettre en cause me parait disproportionné. Je m'explique, déjà cette année nous avons eu le droit cette année à plusieurs beaux et bons matchs, de meme l'année dernière, j'ai pris bcp de plaisir à suivre les matchs du stade. Maintenant cette année nous connaissons une gross période de vide, et ce surtout depuis la défaite contre les ospreys.

Perso, et ça n'engage que moi, cette défaite a fait très mal à la tête et me fait bcp penser à celle contre cardif en 2009, et bizarement à cette époque aussi on repprochait à Rougé Thomas de ne pas faire faire de jeu, rappelez vous des critiques et surtout du jeu à cette époque, on avait pris un vrai coup de massue derrière la tête.

Et en suivant on a gagné 1 coupe d'europe et 2 championnat de France.

Je pense que la défaite aux Ospreys a fait trs très mal.

Autre chose on sort de 3 titres en 3 ans, il y a forcément un coup de moins dans l'envie. Regardez Clermont par exemple après leur titre de championnat de France ils avaient connu une année galère dans le jeu, ils en avaient bcp voulu à Azéma, mais ils l'ont gardé et depuis ils en ont très contents. Il ne sert à rien de bruler Elissalde pour le moment. Attendons encore.

Quand je lis que Montpellier a un meilleur jeu que nous, ça me fait un peu rire, certes l'année où ils sont allés en finale ils avaient tun très bon jeu, mais depuis leur plan de jeu est simple, ils s'appuient sur une prise du terrain au raz des rucks et au centre.

Arrétons de bader le jeu des autres, si on regarde les vidéos youtube ou simplement les résumés sur canal + oui on peut avoir l'impression d'être en deça.

Mais, et mm si j'aime bcp cette équipe, en championnat Clermont ne m'a pas tjs impressioné, ils ont très bien géré leur match avec svt un jeu assez restrictif et qqs fulgurances (exemple contre le SF à domicile).

Link to comment
Je dis simplement trop de jeu "programmé",

Non mais le pire, c'est que tu as peut-être raison. Mais je dis juste que si c'est vrai alors notre programme est trés light.

Le RCT, l'ASM, le MHR prouve qu'avoir un schéma de jeu, un plan, un jeu programmé peut donner de trés beau résultat et un jeu varié.

Tout dépend de la taille de la boite à outil offerte par l'entraineur.

S'ils veulent cadrer ses joueurs et programmer le jeu, JBE et Servat doivent alors proposer beaucoup plus d'outils, de leviers, de solutions, de combinaisons, d'options de jeu aux joueurs. A moins qu'ils le fassent mais que les joueurs soient tétanisés et n'osent pas.

Edited by Gabi
Link to comment

Peut-être que les joueurs ont les consignes de rien montrer jusqu'en Mai?

Je vois mal le Staff de Toulouse subir la situation sans essayer d'améliorer les choses.

PS: Mouais les plans de jeu à l'ASM, où tu essayes de reproduire ce que tu as mis en place à l'entrainement même si la stratégie t’envoie tout droit dans un mur (genre au Racing)... Mais bon, dans les matchs couperets (SF, Racing, Toulon à la maison), où on a été en difficulté cette saison, on a su s'adapter.

Link to comment

Si la pénalité de McAlister n'avait pas heurté le poteau, ce topic n'aurait pas existé; remplacé par "plus que deux points pour dépasser l'ASM!" C'est beau le rugby!

Link to comment
Si la pénalité de McAlister n'avait pas heurté le poteau, ce topic n'aurait pas existé; remplacé par "plus que deux points pour dépasser l'ASM!" C'est beau le rugby!

Tu n'as vu que ce match de Toulouse dernièrement ? Parce que ça fait un moment que les toulousains sont dans le dur et beaucoup ici depuis quelques temps se demandentt où est passé je jeu du stade, qu'en est-il du recrutement...

Link to comment

Ca sert à rien de parler de combinaisons quand les joueurs sont cons. Je suis entraîneur de basket. J'ai assisté avec le staff de l'équipe de France à un stage des Parker et compagnie. Après une semaine de stage à répéter les mêmes gammes, un tiers des joueurs ne connaissaient toujours pas certains systèmes de jeu, Parker et Diaw en ont eu plein le cul et ont pété un cable. Et pourtant ils ont fini vice champion d'europe quelque semaine plus tard. Pourquoi? Parce que malgré leur connerie ces joueurs disposaient de bons fondamentaux, et qu'ils sentaient le jeu (et faisait donc preuve comme le dit le Alain Minc du rugby "d'intelligence situationnelle"). Le ST est troisième parce qu'il y a deux effectifs meilleurs que le sien. La plupart d'entre nous, quel que soit le sport, avons gagné des titres avec des entraîneurs parfois moyens mais une bonne équipe, et avons perdu avec un bon entraîneur et une équipe moyenne. La preuve: Lagisquet a été champion de france. Laporte aussi. Les deux Laurent ne l'ont jamais été.

Link to comment

Il y a beaucoup d'analyses sur la situation du ST.

Cela montre à quel point un nombre de forumeurs est inquiet.

Meme si comptablement le ST est bien (3e du Top14), les éliminations prématurées en H Cup et le jeu décevant en terme de spectacle et de continuité sont de bonnes raisons.

Mais je crois aussi qu'il y a des raisons simples à cette simple baisse de régime:

- des absences de joueurs importants pour blessures/doublons (Botha, McAlister, Médard, Fritz, Clerc, Picamoles, etc...) ou retraite (Servat, Human)

- des leader de jeu qui ne sont pas a leur niveau habituel (Jauzion, Bouilhou, Dusautoir, Burgess)

- et enfin un manque d'expérience des entraineurs (JBE et Servat)

Je pense que le staff sait deja ce qu'il a à faire (recruter léger mais mieux, faire éclore les jeunes en devenir, assurer une transition sans trop de dégats), et il sait que ça va prendre du temps.

En tant que supporter, j'accepte cette situation. Les matches vont etre difficiles, le contenu un peu creux, mais je vais prendre mon mal en patience, et les laisser bosser sans poster tous les jours mes inquiétudes sur leur capacité à redresser la situation.

Link to comment

Un problème déjà évoqué (si je puis me permettre d'un oeil extérieur) est quand même effectivement le suivant : qui peut me donner l'équipe "type" cette saison au ST ?

en essayant de la faire, on se rend compte qu'il y a un doute au talon, en 9 et en 10 (ou en 12 selon où tu installes Mc Alister)... soit les 3/5 de la colonne vertébrale.

Et contrairement à des saisons précédentes, ce n'est pas cette fois ci par abondance de bien entraînant une concurrence exacerbée de haut niveau (comme tu pouvais l'avoir avec Servat/Bru, Elissalde/Kelleher, ...)

Maintenant, encore de mon oeil extérieur, quelle que soit ladite compo, on sait très bien qu'une fois en phases finales, si ça veut tourner, ça fera encore une fois très mal.

Edited by l'exil
Link to comment
..A moins qu'ils le fassent mais que les joueurs soient tétanisés et n'osent pas.

C'est une autre hypothèse qui pourrait s'expliquer simplement par le manque de confiance des joueurs. Mais nous évoquions la disparition de l'identité du "jeu toulousain", elle tenait pour beaucoup a la grande liberté laissée aux joueurs et au travail a l'entrainement sur des situations d'avantage. C'est bien ce qu'on aimerait voir plus souvent dans le jeu actuel du ST et quand on voit les 3pts demandés sempiternellement par Novès, je vois le souci plutôt coté staff que coté joueurs ... Sans liberté, sans leader, sans tête ... bien difficile de jouer correctement :-)

Coté plan de jeu, l'ASM a passé un cap de ne plus tout baser là dessus, leur "jeu" ayant été largement décodé par les autres équipes, Montpellier ne me parait pas non plus avoir un jeu stéréotypé.

Link to comment

à Toulouse, la crise c'est quand il n'y a pas de titre à la fin de la saison.

On est pas en fin de saison, et vous n'avez pas encore perdu les titres jouables (Brennus et Challenge).

Je suis pas inquiet pour le ST, mais beaucoup plus pour l'ASM.

Link to comment
à Toulouse, la crise c'est quand il n'y a pas de titre à la fin de la saison.

On est pas en fin de saison, et vous n'avez pas encore perdu les titres jouables (Brennus et Challenge).

Je suis pas inquiet pour le ST, mais beaucoup plus pour l'ASM.

Et moi, je ne suis pas inquiet de l'EdF mais beaucoup plus de l'Angleterre !.

Link to comment
Il y a beaucoup d'analyses sur la situation du ST.

Cela montre à quel point un nombre de forumeurs est inquiet.

Meme si comptablement le ST est bien (3e du Top14), les éliminations prématurées en H Cup et le jeu décevant en terme de spectacle et de continuité sont de bonnes raisons.

Mais je crois aussi qu'il y a des raisons simples à cette simple baisse de régime:

- des absences de joueurs importants pour blessures/doublons (Botha, McAlister, Médard, Fritz, Clerc, Picamoles, etc...) ou retraite (Servat, Human)

- des leader de jeu qui ne sont pas a leur niveau habituel (Jauzion, Bouilhou, Dusautoir, Burgess)

- et enfin un manque d'expérience des entraineurs (JBE et Servat)

Je pense que le staff sait deja ce qu'il a à faire (recruter léger mais mieux, faire éclore les jeunes en devenir, assurer une transition sans trop de dégats), et il sait que ça va prendre du temps.

En tant que supporter, j'accepte cette situation. Les matches vont etre difficiles, le contenu un peu creux, mais je vais prendre mon mal en patience, et les laisser bosser sans poster tous les jours mes inquiétudes sur leur capacité à redresser la situation.

D accord avec toi sur les causes. Maintenant, j'espère que le staff sait ce qu'il a à faire, et que ce sera ce que tu as mis entre parenthèse. Car il faut bien avouer que ce serait un changement complet de stratégie et un retour au source que pour ma part je souhaite. La starisation des joueurs, l'empilage d'internationaux, l'arrivée massive d'étrangers, ça marche à Toulon mais ça ne marche pas à Toulouse et tant mieux. A Toulouse, durant des décennies, le jeu était basée sur la fameuse "intelligence situationelle", pour résumer ( mal) oublies le numéro que tu as dans le dos. Mais il est compliqué d'acquerir cela en un ou deux ans. On se rassure sur la mélée car, même si l'exercice est difficile, c'est le plus rapide à assimiler, mais on a eu tendance à s'endormir ( Syndrome bitterois ???).

J'avais écris l'an dernier que ce Stade là, n'étais plus le mien, j'avais ajouté qu'avec l'effectif si on ne faisait pas le doublé c'était un échec.

Quel est le bilan de la politique mené ces dernières années ? Certes des titres, mais un stade qui ne fait pas le plein en journée régulière et même en finale. Des matchs pauvres, des manques de liant, d'empreintes, de gènes rugbystiques.

Alors si cela doit nous amener à changer de stratégie, je dis bravo et comme toi je suis prêt à être patient, à donner du temps si et seulement si le projet est de redonner un vrai schéma de jeu "toulousain".

Link to comment
mais un stade qui ne fait pas le plein en journée régulière et même en finale. Des matchs pauvres, des manques de liant, d'empreintes, de gènes rugbystiques.

S'il y a bien un truc qui ne me dérange pas à l'heure actuelle, c'est bien le fait que EW ne fasse pas le plein !! Si cette période de vaches maigres pouvait vider notre stade de tous ceux qui viennent juste parceque le rugby est à la mode et parceque le ST est l'equipe qui gagne, eh bien je ne vais pas m'en plaindre !!!

On n'entendrait peut-être moins de sifflets, on aurait moins de ola déclenchées toutes les 5 minutes, etc...

A l'époque où ça jouait super bien, finalement il y avait beaucoup moins de spectateurs en proportion dans le stade.

Link to comment
S'il y a bien un truc qui ne me dérange pas à l'heure actuelle, c'est bien le fait que EW ne fasse pas le plein !! Si cette période de vaches maigres pouvait vider notre stade de tous ceux qui viennent juste parceque le rugby est à la mode et parceque le ST est l'equipe qui gagne, eh bien je ne vais pas m'en plaindre !!!

On n'entendrait peut-être moins de sifflets, on aurait moins de ola déclenchées toutes les 5 minutes, etc...

A l'époque où ça jouait super bien, finalement il y avait beaucoup moins de spectateurs en proportion dans le stade.

J'en profite pour envoyer un cri de désespoir:

ARRÊTONS AVEC CES "OLA" CA SOULE!!!!!

les joueurs ne s'en rendent même pas compte, sauf quand le public siffle par ce que la "ola" s'est arrêtée, ils doivent se demander pour quelle raison on les siffle... On ne peut pas suivre un match et regarder où en est la "ola", et les voisins de devant se lèvent t'empêchant de voir la suite des actions...S'il faut vraiment la faire, faisons là avant le match pour chauffer le public ou après pour les remercier après la victoire quand les joueurs font un tour d'honneur...

Par contre si le stade se dépeuple, ceux qui restent vont payer le prix fort pour compenser le nombre :crying:

Link to comment
C'est une autre hypothèse qui pourrait s'expliquer simplement par le manque de confiance des joueurs. Mais nous évoquions la disparition de l'identité du "jeu toulousain", elle tenait pour beaucoup a la grande liberté laissée aux joueurs et au travail a l'entrainement sur des situations d'avantage. C'est bien ce qu'on aimerait voir plus souvent dans le jeu actuel du ST et quand on voit les 3pts demandés sempiternellement par Novès, je vois le souci plutôt coté staff que coté joueurs ... Sans liberté, sans leader, sans tête ... bien difficile de jouer correctement :-)

Coté plan de jeu, l'ASM a passé un cap de ne plus tout baser là dessus, leur "jeu" ayant été largement décodé par les autres équipes, Montpellier ne me parait pas non plus avoir un jeu stéréotypé.

On peut le voir dans l'autre sens , le fait que Noves demande les 3 pts, c'est aussi pour prendre l'avantage le plus rapidement possible au score , de manière à ce que les joueurs puissent se lâcher par la suite .

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...