Jump to content

On sera meilleurs l'an prochain


djip
 Share

Recommended Posts

C'est Pelous qui le dit dans l'Equipe. Comme j'ai pas 0,99 euros à foutre dans l'achat de l'article, et que l'explication est dans la partie non accessible en free, je lance le concours. Pourquoi serait-on meilleurs l'an prochain ? 

A vos claviers (c'est pas incompatible avec l'apéro)

Link to comment
Share on other sites

Colza Nostra

Vous serez meilleurs car Palisson va jouer à son vrai niveau ?

Link to comment
Share on other sites

J'ai l'équipe tous les jours (en numérique) pour nada.

Pareil pour le midol.

.. Mais on n'apprend rien de plus.

Edited by capitole46
Link to comment
Share on other sites

Moi je dirais avant c'était mieux  plutôt que demain on sera meilleur. Pelous vend du rêve. Nous on se contente de ce qu'on a déjà eu et qu'on aura du mal a atteindre a nouveau. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Colza peut diversifier son offre et se lancer dans les cordes...

Link to comment
Share on other sites

Le ST sera meilleur parce que Poitrenaud, Clerc, Matanavou et Nyanga seront au meilleur de leur forme.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Colza Nostra
44 minutes ago, capitole46 said:

Colza peut diversifier son offre et se lancer dans les cordes...

Surtout pas, j'en ai offert une à Bourrin et vla le résultat.

Link to comment
Share on other sites

La vraie question est de savoir si les autres seront également meilleurs. Auquel cas, ça ne devrait rien changer. :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

Le Racing digèrera son titre, le RCT sera en crise, l'ASM… ben comme d'habitude, le SF… non, rien… L'UBB ratera la qualification pour un point, le MHR sera prévisible, et le CO n'a pas la caisse pour aller en finale.

Link to comment
Share on other sites

Magic  Fab :original:

Le forum sera bien meilleur aussi la saison prochaine (surtout quand il y aura les anciens smileys )

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

A lire l'article on comprend que si l'on est meilleurs c'est parce que Pelous pense que lui il sera meilleur (enfin, encore plus meilleur quoi). Elle s'annonce vraiment no limit la saison,  c'est bizarre, mais je la sens pas

Link to comment
Share on other sites

idem saison de transition, le club a des problèmes de sous et de gouvernance, les bons joueurs continuent de partir (clerc, picamoles) et des seconds couteaux les remplacent (guitoune, faasele, Perez...) seuls les jeunes sont satisfaisants mais ils ne pourront pas tout faire...bref tant que le club n'aura pas plus d'ambition on continuera à descendre lentement mais surement.

Sur le plan du jeu il faut continuer l'embellie par contre

Edited by Nickoloh
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Nickoloh a dit :

idem saison de transition, le club a des problèmes de sous et de gouvernance, les bons joueurs continuent de partir (clerc, picamoles) et des seconds couteaux les remplacent (guitoune, faasele, Perez...) seuls les jeunes sont satisfaisants mais ils ne pourront pas tout faire...bref tant que le club n'aura pas plus d'ambition on continuera à descendre lentement mais surement.

Sur le plan du jeu il faut continuer l'embellie par contre

Je ne suis pas très d'accord.

C'était la 1ère saison de Mola.

On a fait des erreurs de mini poussins (points laissés en route contre Montpellier et Brive par ex), et malgré cela, et une saison moyennasse, béh on n'est pas si loin que ça au classement.

Et à 2 doigts d'éliminer le Racing chez eux.

Je pense que les sélections de Bézy lui ont fait très mal, il n'a pas eu le même rendement après le tournoi.

Notre renouveau en mélée laisse augurer de bonnes choses.

L'apport de Bouihlou en touche également.

Franchement j'y crois.

2 clés :

1. attention à ce début de saison de folie pour nous.

2. le remplacement de Picamoles

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Avec le départ de picamoles, galan aura sûrement moins de pression et comparaison. Je pense qu'il peut faire une super saison en devenant notre n°8 s'il ne se blesse pas et s'il n'essaye pas de faire du picamoles.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, clemuche a dit :

Avec le départ de picamoles, galan aura sûrement moins de pression et comparaison. Je pense qu'il peut faire une super saison en devenant notre n°8 s'il ne se blesse pas et s'il n'essaye pas de faire du picamoles.

 

J'avoue que je commençais à me poser de sérieuses questions sur lui (je me pose les mêmes sur David d'ailleurs)

mais sa fin de saison était rassurante

pourvu qu'il confirme

 

 

Link to comment
Share on other sites

Galan sa réputation d'être souvent à l'infiermerie cela vient bien de l'époque ou papy guy avait picamole de out et qu'il lui a fait enchainer 80 minutes par match jusqu'à ce qu'il pète ? 

Puisque j'ai vraiment pas l'impression qu'il soit plus blesser qu'un autre depuis. 

Edited by Haoshin31
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Notre gros point faible était la touche.

Bouilhou en entraineur + Gilardhini en lanceur + Gray en capitaine de touche, normalement, ca devrait aller mieux. Même si on perd Hari. 

Link to comment
Share on other sites

Selon itsrugby son moins bon temps de jeu c'est 2014/2015. Donc c'est une impression d'un joueur souvent blessé qui est resté je pense pour moi.

http://www.itsrugby.fr/joueur-18070.html

c'est sûr qu'il a fait une bonne saison dans l'ensemble je trouve.

Mola compte bcp sur maka. Il a perdu 7kg pdt l'intersaison et il est conscient qu'il doit passer un cap, j'espère que ça va être SA saison!

Avec pato blessé, maestri et gray en sélection, il va avoir du temps de jeu

 

 

Link to comment
Share on other sites

Je viens de réaliser qu'on n'a dans l'effectif que 27 joueurs de plus de 23 ans (né avant 93) ! :o

Je sais qu'on purge ces derniers temps (plus de départs que d'arrivées) mais quand même. J'ai la femme de regarder les effectifs des autres clubs mais ca me parait très faible quantitativement. Surtout que 6 sont en plus dans le groupe Elite de l'EdF. Ca fait que 21 pros non protégés. :yes:

Ceci dit, je préfère un effectif pro resserré  mais avec beaucoup de jeunes qu'un groupe pléthorique avec une dizaine qui ne joue jamais. Au moins, il y aura peu de frigos.

Edited by Gabi
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, clemuche a dit :

Mola compte bcp sur maka. Il a perdu 7kg pdt l'intersaison et il est conscient qu'il doit passer un cap, j'espère que ça va être SA saison!

Avec pato blessé, maestri et gray en sélection, il va avoir du temps de jeu

Maka avec 7kg en moins, ça le rend affuté ?

Ce serait super, si il prenait enfin la place qui lui semble promise !!!

Link to comment
Share on other sites

Bon ben finalement à vous lire, il a tout bon le Pelous, on va vraiment être meilleurs :sorcerer:

Link to comment
Share on other sites

Guest chomelaregle
Il y a 5 heures, Gabi a dit :

Je viens de réaliser qu'on n'a dans l'effectif que 27 joueurs de plus de 23 ans (né avant 93) ! :o

 

 

oui oui, on sait y'a tellement de jeunes formés au club au ST, c'est incroyable!!

De moins en moins sobres, tes interventions. :P

Link to comment
Share on other sites

Oui, c'est vrai que le ST n'est pas mauvais dans ce domaine...B)

Sérieusement, on sait que ca fait quelques années que le ST purge son effectif mais là, quantitativement, on est descendu bas. A mon avis, on doit bien rendre une dizaine de joueurs pro sur d'autres clubs. Sur certains postes, il ne faut pas de blessés.

C'est peut-être aussi une stratégie du club pour suivre financièrement : on se paye toujours de bons joueurs (comme les autres) mais en moindre quantité. C'est pas con d'ailleurs car le pro au frigo toute la saison, il te coûte du pognon pour rien.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Moi, ce que je voudraye, c'est surtout que le TOP 14 soye meilleur cette année. Mais on me dit dans l'oreillette que je peux aller me brossaye.

Oooooooooh... :(

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Neophyte a dit :

Moi, ce que je voudraye, c'est surtout que le TOP 14 soye meilleur cette année. Mais on me dit dans l'oreillette que je peux aller me brossaye.

Oooooooooh... :(

Tu remangeras du caca ! Comme tout le monde ! Non mais...

Link to comment
Share on other sites

ça dépend 

s'il y a des phases finales, aucun interet

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, chelme a dit :

ça dépend 

s'il y a des phases finales, aucun interet

 

téléphoné… :chuis:

Link to comment
Share on other sites

Cette année, on aura peut-être un bon Galan, moins blessé. 

Dans le Midol cette semaine, on parle du Stade et un article en particulier sur Galan.

En gros, il a enfin compris que l'entrainement et la prépa physique étaient importants, qu'il n'a plus raté des entrainements !!!

Ceci explique peut-être cela : moins blessé, plus souvent titulaire, plus performant. Mola disait bien qu'il pouvait exploser cette année s'il s'en donnait les moyens. On a la réponse.

Link to comment
Share on other sites

Recrutement réussi, en tout cas Mola y croit :

L’effectif est équilibré et j’ai voulu apporter beaucoup de vitesse au jeu, notamment sur les extérieurs. J’ai envie d’être plus ambitieux dans notre rugby.
Les garçons qui arrivent sont choisis, pas subis. Il me tarde de voir certains sous le maillot rouge et noir…
On va également s’appuyer sur la formation puisqu’une dizaine de jeunes joueurs seront amenés à jouer lors des doublons.

l'article en entier:

http://actu.cotetoulouse.fr/top-14-stade-toulousain-reprend-entrainement-a-savoir-sur-nouvelle-saison_41192/

On se dirige aussi vers plus de jeux

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Perez est toujours ailier....

Kunatani, centre

Maka doublure en 8

 

Perez ailier

À l'aile on aura Perez

Sinon on a gardé le joker de Huget comme ailier, c'est Perez

Link to comment
Share on other sites

personne n'aurait les articles du midol à afficher ou à envoyer ? svp

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, capitole46 a dit :

Perez est toujours ailier...

Perez ailier

À l'aile on aura Perez

Sinon on a gardé le joker de Huget comme ailier, c'est Perez

Je n'ai pas bien compris à quel poste jouait Perez. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Gabi a dit :

Je n'ai pas bien compris à quel poste jouait Perez. 

Moi non plus, je ne dois pas être le seul...

Link to comment
Share on other sites

tire-bouchon

Le peu que j' ai vu il joue le long de la touche.

Il a peut être peur d' aller au centre du terrain.

Link to comment
Share on other sites

grand schtroumpf 83
Il y a 1 heure, clemuche a dit :

personne n'aurait les articles du midol à afficher ou à envoyer ? svp

«On va passer dans une nouvelle ère. »
C’est la prédiction de René Bouscatel.
Pour être honnête, elle concerne Ernest-Wallon qui va devenir le premier stade connecté du Top 14. Extraits choisis : « Nous avons investi largement dans la transformation digitale. Dès le premier trimestre ou semestre, les spectateurs verront ralentis ou statistiques en direct sur les téléphones. Ils auront autant, voire plus, d’informations qu’à la télé. Ils pourront aussi acheter à la boutique, commander et payer une bière puis aller la chercher à un point. » Voilà qui devrait aider à faire basculer le Stade toulousain dans une autre dimension. Mais, de nouvelle ère, il est question sur tous les plans. Sur les planches, au bord de la scène et en coulisses. La mutation du club a commencé, il y a un peu plus d’un an, lorsque Guy Novès a révélé son départ pour l’équipe de France.
Depuis, entre évolution et révolution, Toulouse se crée une identité différente. Et va poursuivre, même intensifier, sa métamorphose, laquelle s’était symbolisée par l’arrivée de deux hommes pour remplacer le seul manager historique : Fabien Pelous en tant que directeur sportif et Ugo Mola comme manager général.
« Cette saison sera plus de transition que la précédente, affirme ce dernier. L’an passé, il y avait le Mondial
et nous avons plus subi que provoqué les choses. Le début de recrutement a été fait par nos soins cette fois et
nous sommes dans une dynamique de construction. Même si nous comptons onze garçons retenus dans les
listes élite et développement. Cela veut dire, quelque part, que nous devons être performants. » Malgré le
départ de Picamoles vers l’Angleterre ou ceux d’historiques comme Clerc, Poitrenaud ou Harinordoquy,
le président est satisfait de l’effectif à disposition. « Nous aurons un meilleur groupe, plus équilibré, explique René Bouscatel. Il fallait rajeunir certains postes. À cause ou grâce aux résultats, nous avions maintenu des
joueurs qui arrivaient en fin de carrière en trop grand nombre. Nous n’avions pas réalisé le renouvellement
progressif tel que nous le faisions auparavant. »


QUID DE LA SUCCESSION DE BOUSCATEL
Dans cette logique de passage de relais, Thierry Dusautoir avait révélé dans nos colonnes, début juin, vouloir prendre du recul sur ses responsabilités pour ce qui devrait être son dernier exercice comme joueur. En ce sens, plusieurs membres du groupe seront amenés à le suppléer. Ainsi, Florian Fritz - très apprécié du vestiaire -, Yoann Maestri et Jean-Marc Doussain devraient accompagner l’ancien patron des Bleus dans un système de leadership qui reste à définir. Même si le départ annoncé de Dusautoir renvoie déjà à la prochaine intersaison quand, avec lui, Albacete, Johnston, McAlister ou Flood pourraient faire leurs adieux. Le tout étant, en attendant, de composer avec la possible fin de carrière de monstres sacrés, lesquels auront leur mot à dire sur le terrain dans les mois à venir, et l’avènement des futurs cadres. Rien d’insurmontable, qui n’empêche donc pas le club d’avoir de légitimes espoirs et ambitions après quatre saisons blanches. « L’objectif est de faire mieux que l’an dernier, assure Mola. Il n’y a pas de raison que ce soit dégressif sur ce plan. La première des choses est de se qualifier en phase finale et pour la prochaine Coupe d’Europe. Ensuite, on peut arriver à réaliser un coup. »

Enfin, la nouvelle ère s’écrit aussi en interne au club, à l’heure où le mandat de René Bouscatel prend fin en juin prochain. Lui a déjà clamé qu’après 26 ans de présidence, il n’en briguerait pas un autre... Mais entend installer Pelous pour lui succéder et a proposé de « l’accompagner pendant un ou deux ans pour accomplir totalement le nouveau projet sportif. » Sauf que le Conseil de Surveillance soutiendrait plutôt la candidature de son actuel président Hervé Lecomte. Voilà qui promet encore quelques agitations et luttes intestines.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

grand schtroumpf 83

SOFIANE GUITOUNE - AILIER DE TOULOUSE DERRIÈRE LES JO, AUXQUELS IL VA PARTICIPER AVEC FRANCE 7 EN TANT QUE RÉSERVISTE,
L’INTERNATIONAL VA DONNER UN NOUVEAU SOUFFLE À SA CARRIÈRE EN REJOIGNANT UN CLUB PRESTIGIEUX. IL EXPLIQUE SON CHOIX.
« Aujourd’hui, je suis prêt »
Pourquoi avoir choisi Toulouse ?
J’arrivais en fin de contrat à Bordeaux et Toulouse est le club qui s’est manifesté en dernier. En réalité, le staff et les dirigeants pensaient que j’avais déjà signé à Toulon ou à Montpellier. Pierre-Henry Broncan, que je connais bien (il était responsable du recrutement à l’UBB avant de rejoindre Toulouse il y a un an, N.D.L.R.), a su que je ne m’étais engagé nulle part. On ne va pas se le cacher : pour 90% des joueurs français, quand le Stade toulousain vous appelle, vous avez l’oeil qui pétille.


Cette nouvelle destination est-elle alors devenue une évidence ?
C’est une équipe qui me fait rêver depuis que je suis gosse. Surtout quand tu viens d’une famille qui n’a pas la culture du rugby, ce qui est mon cas. Le premier club que tu connais, c’est Toulouse.


Vous y retrouverez Yoann Maestri et Gaël Fickou, deux joueurs dont vous étiez proche durant la dernière Coupe du monde...
C’était important. Le dernier jour où j’ai visité les installations avant de signer, je suis allé dans le bureau du président avec M. Bouscatel et Ugo Mola. Là, m’attendaient Yoann et Gaël. Je sais qu’ils étaient présents pour tenter de faire pencher la balance (sourires). Ils connaissent mon côté affectif et c’est vrai que ce sont deux mecs avec qui je me suis très bien entendu durant le Mondial. Yoann, je le connais depuis longtemps. Gaël, nous avons été dans la même galère en Angleterre et au pays de Galles puisque nous avons très peu joué et beaucoup travaillé ensemble. Je m’entends très bien avec Yoann Huget aussi, que j’ai cotoyé à Agen.


Vous êtes-vous fixé des objectifs personnels en ralliant ce genre de club ?
Mon ambition est de faire partie intégrante de ce groupe et de cette aventure. Désormais, je suis prêt à affronter la concurrence même si je sais qu’il y a du monde à mon poste. Ça va être dur mais c’était le bon moment. Quand j’étais plus jeune, si un club du top 6 m’avait contacté, je n’y aurais pas signé. Le plus important était de jouer, pas de m’entraîner à côté des grands. Aujourd’hui, je peux rivaliser. J’ai 27 ans, de l’expérience mais encore de belles années devant moi. Je vais progresser à Toulouse et j’ai envie de prouver de quoi je suis capable.

Il doit exister aussi cette volonté d’aller gagner des titres...
C’est l’objectif collectif. Le Stade toulousain n’a pas remporté de titre depuis cinq ans, ce qui n’est pas dans les habitudes de la maison, et je sens ici l’envie immense d’aller en chercher un au plus vite. Cela tombe bien, elle existe chez moi aussi.

Vous sortez d’une saison décevante à l’UBB avec seulement neuf matchs de Top 14. Vous sentez-vous revanchard ?
Je me sens frustré. Je sortais de la Coupe du monde et, en revenant au club, tout s’est bien passé, comme la saison précédente. Puis, à partir du moment où j’ai annoncé que je signais ailleurs, rien n’était pareil. Moi, je voulais jouer, pas faire de la figuration. Là, je vais aussi profiter de ma préparation à 7 pour faire mes preuves dans un grand club.


Toulouse a proposé un jeu ambitieux et aéré l’an dernier. Cela a-t-il pesé pour vous ?
Bien sûr. C’est même cela qui m’a donné envie de venir ici. Le début de saison des Toulousains a été parfait l’an passé. Il y a un vrai changement par rapport aux années d’avant, où l’on disait que le jeu stadiste s’était un peu endormi.


On connaît votre polyvalence. Ugo Mola n’a pas caché que vous arriviez comme ailier mais qu’il pouvait compter sur vous au centre et à l’arrière. Comment le voyez vous?
Ugo a parfaitement résumé les choses. Tant que je suis sur le terrain, je suis heureux. Et tant que je peux rendre service... Ces dernières années, j’ai essentiellement joué ailier. Mais j’ai effectué au moins une saison complète à chacun des trois postes dans ma carrière. Donc il n’y a aucun problème à mes yeux.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

grand schtroumpf 83

Quatre matchs au Stadium
Alors qu’ils n’ont pas pu disposer du Stadium durant deux ans (en raison des travaux effectués en vue de l’Euro 2016 pour lequel il était retenu) - ce qui a provoqué un manque à gagner évident dans les caisses et explique en partie les derniers exercices budgétaires difficiles

- les Toulousains ont retrouvé l’enceinte la plus imposante de la ville l’an passé. Trois matchs y ont ainsi été organisés, à savoir les réceptions de Toulon, du Stade français et du Racing 92. Lors de la saison à venir, il est d’ores et déjà prévu que les dirigeants stadistes y délocalisent quatre affiches. Pour l’heure, celles-ci ne sont pas encore arrêtées mais ce sera bien évidemment des rencontres de gala. Par exemple, le rendez-vous face à Clermont devrait se disputer au Stadium. Selon René Bouscatel, c’est un événement qui génère en moyenne entre 400 000 et 500 000 d’euros pour le club.

 

De suite dans le bain !
Le Stade toulousain s’apprête à connaître une entame de saison, sinon délicate, du moins décisive. Privé de certains internationaux pour les matchs amicaux (parmi ceux retenus dans la liste élite du XV de France), dont la plupart ont repris l’entraînement tardivement en raison de la Tournée des Bleus en Argentine, le staff doit pourtant préparer son équipe à être prête d’entrée. Car le calendrier n’a pas épargné les hommes d’Ugo Mola pour leurs débuts, avec réceptions de Montpellier, Bordeaux-Bègles et Toulon, et un déplacement au Racing 92 entretemps. « On va entrer très vite dans le vif du sujet car ce calendrier ne nous laisse pas le temps de nous mettre en place, explique Mola. L’an dernier, nous avions attaqué par les deux promus et deux formations qui s’étaient battues pour le maintien. Là, à part Clermont, on commence par les quatre meilleurs du championnat.
Ce sera du très lourd. » Le droit à l’erreur n’en sera que restreint

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

grand schtroumpf 83

GILLIAN GALAN - TROISIÈME LIGNE CENTRE PICAMOLES PARTI À NORTHAMPTON, IL S’AVANCE DÉSORMAIS COMME LE NUMÉRO UN À SON POSTE. IL EST L’HEURE POUR LUI DE S’AFFIRMER ET DE FRANCHIR UN CAP DÉCISIF.
Forcément, son nom revient sans arrêt lors de cette intersaison. Le Stade toulousain a choisi de ne pas remplacer Louis Picamoles poste pour poste et beaucoup se questionnent sur le vide laissé par le numéro huit des Bleus.
Sûrement pas Gillian Galan, son successeur annoncé. Prépare-t-il l’exercice avec un nouveau statut? « Pas du tout, rétorque l’intéressé. Je ne me suis jamais senti remplaçant ou titulaire. J’ai toujours voulu jouer. Alors je ne vais pas changer parce que Louis est parti. Mon statut est le même. » Pourtant, le garçon est très attendu. L’éternel grand espoir doit désormais franchir un cap dans sa carrière. S’il lui a accordé sa confiance, c’est qu’Ugo Mola est persuadé de sa capacité à assumer les responsabilités qui vont être les siennes. « Cela fait deux saisons qu’il finit en trombes, justifie le manager. On sent que Gillian est en train de prendre une nouvelle dimension. On attend beaucoup de lui-même s’il ne faut pas oublier qu’il n’a que 25 ans. Sa chance, c’est d’avoir un staff et un environnement qui croient en ses qualités. » Effectivement, la deuxième partie d’exercice de Galan - auteur de neuf essais toutes compétitions confondues, ce qui en a fait le deuxième meilleur marqueur toulousain - a fini de convaincre le manager. Mola encore : « Depuis janvier, on l’a vu, dans son attitude, prendre conscience que l’entraînement et la préparation faisaient partie intégrante de la panoplie du joueur pro. Il ne rate plus une séance. » Lui a tendance à parler d’approche générale : « J’ai davantage repris goût au rugby. Je me suis amusé dans le jeu sans réfléchir à ce qui pouvait m’arriver. J’appréhende les choses avec
sérieux mais moins de pression. Je me suis lâché. »
« PAR NATURE, JE N’AIME PAS REGARDER TROP LOIN »
Surtout, si une inconnue subsiste sur sa capacité à se hisser au plus haut niveau, le profil de Galan correspond
en tout point au jeu prôné par l’encadrement stadiste. Lui aime les espaces et la continuité. « C’est un système qui me va parfaitement, reconnaît-il. J’ai l’impression que l’on produit beaucoup et Ugo me fait confiance.
Notamment dans l’alternance puisque j’ai évolué deux ou trois fois sur l’aile de la troisième ligne. Cela m’a plu et m’offre un bagage technique supplémentaire. » Maintenant, Galan a donc les cartes en mains pour s’imposer dans la durée. Et espérer faire oublier Picamoles. « Gillian est un bon et beau joueur de rugby, note Mola. Est-il capable de devenir un grand joueur ? Selon moi, il a tout pour. Les ingrédients sont là. » À lui de trouver la recette et, pourquoi pas, aller frapper à la porte de l’équipe de France. « Par nature, je n’aime pas
regarder trop loin, corrige Galan. Je veux simplement être performant. Si quelque chose doit arriver, ce sera très bien. Sinon, je ne vais pas me morfondre et me plaindre pour autant. »

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

grand schtroumpf 83

Ugo MOLA, manager général
Parcours ou palmarès : ancien interntional (12 sélections), vice-champion du monde 1999, trois fois champion de France et une fois champion d’Europe avec Toulouse. Ancien entraîneur de Castres, Brive et Albi.
Manager du Stade toulousain depuis 2015. S’il fut une marque de fabrique au Stade toulousain la saison passée, elle réside dans un jeu ambitieux et aéré, prôné par le staff et adopté par le groupe. Plus qu’une volonté, une conviction chez le successeur de Guy Novès, Ugo Mola, élevé au biberon toulousain : « La culture de ce club, dans lequel j’ai grandi et qui m’a éduqué sur le plan du rugby, est celle de l’excellence et du haut niveau.
Ici, le mot d’ordre est l’adaptation plus que le changement. Sur le terrain, c’est la même chose. Nous devons être en mesure de nous adapter à ce que l’on a en face, ceci dans un espace de liberté marqué. » La liberté, donc l’initiative et l’entreprise. Des notions répétées et appliquées. « Le leitmotiv, c’est s’interdire d’interdire, reprend Mola. Et surtout le faire en assumant nos choix. Mais le mouvement en perspective t’oblige à te mettre un peu en danger. »

 


Mobilité et liberté
Plutôt séduisante dans le jeu, l’équipe toulousaine s’est néanmoins montrée trop inconstante par instants la saison passée. Et s’il est un secteur qui a cristallisé cette fragilité sur le terrain, c’est celui de la touche. Solide et performant en mêlée fermée, le pack stadiste l’a beaucoup moins été dans les airs. Mais ces problèmes dans l’alignement ont aussi leurs explications. D’abord dans le profil et la forme des hommes. Le talonneur all black Corey Flynn, joueur le plus expérimenté et fiable à son poste dans l’effectif l’an dernier, s’est moins investi que
son staff ne l’espérait. À tel point qu’il a dû s’appuyer sur les jeunes Julien Marchand et Christopher-Eric Tolofua durant une grande partie de l’exercice. Le premier s’est imposé, notamment par la qualité de ses lancers, avant de se blesser. Le deuxième, s’il a indéniablement progressé dans ce domaine, connaît encore des trous. Alors pour succéder à Flynn, l’encadrement stadiste a choisi d’engager un spécialiste européen du poste, à savoir Leonardo Ghiraldini (31 ans ; 81 sélections). Après deux saisons à Leicester, il va apporter son expertise.
Tout comme le géant deuxième ligne écossais, Richie Gray (26 ans ; 58 sélections), considéré comme l’un des meilleurs sauteurs du monde, qui arrive de Castres. Ses 2,08m devraient sécuriser l’ensemble de l’alignement.

Link to comment
Share on other sites

Galan j'ai toujours pensé qu'il allait nous faire une carrière à la Lamboley.

Un mec discret qui a le niveau Top14, sans plus, mais propre et constant.

Sauf qu'en 8 impossible de pas être sous le feu, le poste est trop visible. Donc effectivement soit il prend ses responsabilités et il répond aux attentes l'année pro. Soit c'est sa dernière saison en haut de l'affiche, vu qu'il sera remplacé illico au prochain mercato.

C'est la dure loi du sport pro... J'espère qu'il va pouvoir enchainer sans se blesser, parceque qd il est en forme c'est un super pivot qui sait jouer derrière lui.

Go Gillian

Edited by Eppler
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, grand schtroumpf 83 a dit :

 Ils pourront aussi acheter à la boutique, commander et payer une bière puis aller la chercher à un point.

Personne n'a pensé à faire la livraison Buvette > Place, on gagnerait un temps fou!

Dans les festi de zik, ils payent des gars équipés d'un fut de 10L sur le dos et d'une tireuse pour déambuler dans la fosse et servir les spectateurs (paye ton job d'été galère, mais bon t'as du Radiohead, Tame Impala dans les oreilles pendant que tu taffes...).

On pourrait pas faire pareil au Wallon? Sur que tu doubles le CA de la buvette avec un truc comme ca.

Edited by Eppler
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, grand schtroumpf 83 a dit :

Quand j’étais plus jeune, si un club du top 6 m’avait contacté, je n’y aurais pas signé. Le plus important était de jouer, pas de m’entraîner à côté des grands.

Oh le ringard qui croit encore qu'on progresse en jouant. Alors que maintenant, tout le monde sait qu'on progresse en observant les grands joueurs à l'entrainement.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Mola mettait maka en deuxième ligne dans son itw sur le site du stade, là il part pour être n°8.

Il ne faudrait pas le fixer à un poste pour le voir vraiment progresser?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...