Jump to content
Sign in to follow this  
amateur

Morts Au Foot, Le Fil De La Saison

Recommended Posts

Papalou
Nantes étant dans le département de la Loire Atlantique fait partie de la région Pays de la Loire ... :sorcerer:

Les découpages administratifs de la nation républicaine ne correspond pas forcément au appartenances culturelles ou linguistiques (je n'aime pas le mot "ethnique").

Ainsi, il y a des basques ou des catalans en France et en Espagne... Et bien de la même façon, il y a des bretons en Pays de la Loire... :whist:

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

Je me suis basé sur de simples faits géographico-administratifs : tout ce qu'on aime en fait ... :sorcerer:

Mais comme le disait Gabi, j'aime bien relancer quelques débats qui me tiennent à coeur ! Certains appellent ça : "remuer la m***e" ... :whist:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

De toute facon, les bretons, c'est tous des alcooliques suicidaires et des éleveurs de porcs qui polluent leur terre pour les 50 prochains siècles alors... :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
De toute facon, les bretons, c'est tous des alcooliques suicidaires et des éleveurs de porcs qui polluent leur terre pour les 50 prochains siècles alors... :whist:

Ca, il faut aller le dire rue de Siam à Brest en pleine affluence, sinon ça ne compte pas. :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours
De toute facon, les bretons, c'est tous des alcooliques suicidaires et des éleveurs de porcs qui polluent leur terre pour les 50 prochains siècles alors... :sorcerer:

Ca, il faut aller le dire rue de Siam à Brest en pleine affluence, sinon ça ne compte pas. :sorcerer:

Tiens Gabi, quand tu iras, n'oublie pas d'ajouter que les boulettes de mazout, c'est bien fait pour leur gueule !!! :whist::sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
De toute facon, les bretons, c'est tous des alcooliques suicidaires et des éleveurs de porcs qui polluent leur terre pour les 50 prochains siècles alors... :whist:

Ca, il faut aller le dire rue de Siam à Brest en pleine affluence, sinon ça ne compte pas. :sorcerer:

Si je le dis rue de la soif à Rennes à des poivrots comateux qui n'entendront ou ne comprendront pas mes dires, ca compte ou non ? :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bracame
Nantes étant dans le département de la Loire Atlantique fait partie de la région Pays de la Loire ... :sorcerer:

A propos de 'Nantes est-il en Bretagne', on peut réécouter la démonstration éclatante faite par Pierre Desproges au Tribunal des flagrants délires. le jour où ils jugeaient, je crois François de Closets. Si je trouve un lien...

Edited by Bracame

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours
Nantes étant dans le département de la Loire Atlantique fait partie de la région Pays de la Loire ... :whist:

A propos de 'Nantes est-il en Bretagne', on peut réécouter la démonstration éclatante faite par Pierre Desproges au Tribunal des flagrants délires. le jour où ils jugeaient, je crois François de Closets. Si je trouve un lien...

http://www.iut-nantes.univ-nantes.fr/~habr...ps/Page_16x.htm

:sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bracame
Nantes étant dans le département de la Loire Atlantique fait partie de la région Pays de la Loire ... :whist:

A propos de 'Nantes est-il en Bretagne', on peut réécouter la démonstration éclatante faite par Pierre Desproges au Tribunal des flagrants délires. le jour où ils jugeaient, je crois François de Closets. Si je trouve un lien...

http://www.iut-nantes.univ-nantes.fr/~habr...ps/Page_16x.htm

:sorcerer:

Plus rapide que moi, gronounours. Bravo et merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
De toute facon, les bretons, c'est tous des alcooliques suicidaires et des éleveurs de porcs qui polluent leur terre pour les 50 prochains siècles alors... :sorcerer:

Ca, il faut aller le dire rue de Siam à Brest en pleine affluence, sinon ça ne compte pas. :sorcerer:

Si je le dis rue de la soif à Rennes à des poivrots comateux qui n'entendront ou ne comprendront pas mes dires, ca compte ou non ? :sorcerer:

Bof, à Rennes, ce sont des continentaux, certains n'ont même jamais vu la mer... Il faut faire ça dans un grand port breton pour que ça marche. Essaie Lorient sinon, si tu reviens vivant, je te paie le restau ! :whist:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
Nantes étant dans le département de la Loire Atlantique fait partie de la région Pays de la Loire ... :whist:

A propos de 'Nantes est-il en Bretagne', on peut réécouter la démonstration éclatante faite par Pierre Desproges au Tribunal des flagrants délires. le jour où ils jugeaient, je crois François de Closets. Si je trouve un lien...

http://www.iut-nantes.univ-nantes.fr/~habr...ps/Page_16x.htm

:sorcerer:

Plus rapide que moi, gronounours. Bravo et merci !

Il est quand même chouette ce forum de RUGBY, ou dans un même topic, on arrive à parler de foot (beurk), de culture bretonne, et de Pierre Desproges... :sorcerer:

Pardon, c'est l'émotion...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gismo

Le Topic va faire 20 pages fin septembre et on n'aura pas parlé de foot :sorcerer:

Bon qui peut nous éclairer géographiquement ou preuves à l'appui ? Papalou, Héol ?

Pour revenir sur le foot, Brest a aussi eu une superbe équipe début 1990.

Edited by Gismo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tolosa

:sorcerer: Stade Brestois 1979

brest1979.jpg

La classe non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
Bon qui peut nous éclairer géographiquement ou preuves à l'appui ? Papalou, Héol ?

Eclairer sur quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

Géographiquement parlant, Nantes n'est pas en Bretagne ... :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
Géographiquement parlant, Nantes n'est pas en Bretagne ... :sorcerer:

Géographiquement parlant, Nantes est en Bretagne. Mais Nantes n'est pas dans la région-programme appelée Bretagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

Mr Wikipedia m'a appelé et a insisté pour participer au débat...

Ca fait partie de l'article sur Nantes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nantes

La question de l'appartenance administrative de Nantes — et plus généralement de la Loire-Atlantique — à la région Bretagne est régulièrement l'objet de débats.

Nantes est la plus grande ville de ce qui fut jadis le royaume, le duché, puis la province de Bretagne, appartenance qui est toujours un élément constitutif de son identité.

Historiquement, les liens du pays nantais (Paeï de Nàntt en gallo, Bro Naoned en breton) et de la Bretagne sont nombreux, au point même qu'on vit les ducs de Bretagne faire de Nantes leur lieu de résidence principale (jusqu'au XVesiècle, comme en témoigne aujourd'hui encore la présence du Château des Ducs de Bretagne au cœur de la ville et le souvenir du château du Bouffay). Plusieurs ducs de Bretagne se sont fait inhumer à Nantes même (Alain II Barbetorte, Jean IV, Pierre II, Arthur III, François II, le cœur d'Anne…) ou dans l'abbaye voisine des Sorinières (Constance et sa fille Alix de Thouars), marque d'un choix affectif et politique.

En 1789, la suppression des anciennes provinces et la création des départements découpe la Bretagne en cinq départements ; la Loire-Inférieure (aujourd'hui Loire-Atlantique) est l'un de ces derniers.

En 1848, la Bretagne est brièvement recomposée par le mandat de commissaire général de la Bretagne qu'obtient le Nantais Michel Rocher, avec autorité sur les commissaires généraux (appellation qui venait de remplacer celle de préfet) des quatre autres départements bretons.

Au XXe siècle, les regroupements départementaux successifs (régions économiques « Clémentel » et régions touristiques créées en 1919, régions économiques créées en 1941 par le régime de Vichy, régions de programme de 1955 transformées ultérieurement en régions administratives) séparèrent à chaque fois la Loire-Atlantique des autres départements bretons. Nantes est à l'heure actuelle administrativement en région Pays de la Loire mais le débat politique persiste.

Certains découpages correspondent à la Bretagne historique et culturelle à cinq départements comme celui judiciaire, Nantes dépendant de la cour d'Appel de Rennes, et religieux, le diocèse de Nantes suffragant de l'Archevêché de Rennes; et bien d'autres, administratifs ou commerciaux.

La question linguistique est également complexe. Dans l'Est de la Bretagne, appelé Bretagne Gallèse ou Haute-Bretagne, les langues d'oïl, le gallo et le français, furent largement majoritaires. Le gallo surtout utilisé dans les campagnes, le français dans les grandes villes. Dans celles-ci, et particulièrement à Nantes et à Rennes, la langue bretonne était peu présente et essentiellement parlée par les immigrants venus de Basse-Bretagne comme l'atteste des voyageurs du Moyen-Âge ou bien Jules Verne (de père parisien et de mère bretonne comme il l'écrivit) dans un descriptif du département de la Loire Atlantique. Dans le quartier de Chantenay, où l'immigration bretonnante fut importante, il y avait une procession où l'on chantait des cantiques en breton jusque dans les années 1950. Cependant, la presqu'île guérandaise fût majoritairement bretonnante, et bien que la langue fût en constant recul, Batz-sur-Mer devînt une enclave bretonnante jusqu'à la deuxième moitié du XXe siècle (voir l'article : Breton de Batz-sur-Mer). Aujourd'hui, la langue bretonne reste implantée à Nantes via, notamment, l'école Diwan qui propose depuis 1978 un enseignement entièrement en breton, une école publique (les Marsauderies) et une école privée (Ste Madeleine) accueillent depuis 1998 les enfants dans un cadre bilingue. Le gallo est menacé de disparition. La langue dominante dans la ville (et le département) reste cependant le français.

:sorcerer:

Edited by Gabi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou

J'ajouterai que de toute façon, le français est la langue largement majoritaire dans toute la Bretagne depuis déjà une bonne trentaine d'années dans les parties historiquement bretonnante.

Pour le reste, rien à redire, si ce n'est le titre du topic... :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
heolbreizh

Suis pas originaire de Rennes donc ... Nantes est bretonne épicétout ! :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
nou_nours

Dites donc il y a bien un nantais sur le forum

il suffirait de lui demander !!!!

Allez Grincheux donne nous ton avis !!!! :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
heolbreizh

un nantais d'accord mais on veut voir son pedigree avant de le laisser se prononcer. Si 90% des hommes de sa famille ne s'appellent pas Louis-Marie, Jean-Marie et s'il a pas un nom improbable avec un K, un Z ou CH' dedans c'est la porte illico :sorcerer: Ou alors on se prononce avec Papalou sur qui de Colomiers ou Toulouse (ça marche aussi avec Dax et Mont-de-Marsan) possède les vraies valeurs du rugby :whist:

Edited by heolbreizh

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Le Gabic'h

Etant nantais pur jus, je me permets d'intervenir sur ce post.

Si les bizarreries de l'histoire nous ont peut-être parfois rattachées abusivement à la Bretagne, l'ensemble des habitants de Loire-Atlantique sont ravis que la logique soit maintenant respectée et que Nantes ne fasse plus partie de cette région peuplée de gens à la culture trés éloignée de la nôtre.

Pour conclure, étant nantais donc neutre et objectif, je reconnais tout à fait que seule Toulouse posséde les vrais valeurs du rugby en France (et dans le monde).

Signé Jean-Marie Le Gabic'h, fils de Louis-Marie Le Gabic'h.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
Etant nantais pur jus, je me permets d'intervenir sur ce post.

Si les bizarreries de l'histoire nous ont peut-être parfois rattachées abusivement à la Bretagne, l'ensemble des habitants de Loire-Atlantique sont ravis que la logique soit maintenant respectée et que Nantes ne fasse plus partie de cette région peuplée de gens à la culture trés éloignée de la nôtre.

Pour conclure, étant nantais donc neutre et objectif, je reconnais tout à fait que seule Toulouse posséde les vrais valeurs du rugby en France (et dans le monde).

Signé Jean-Marie Le Gabic'h, fils de Louis-Marie Le Gabic'h.

Ah, vous voyez, c'est pas nous qui le disons !!! Un vrai nantais a parlé... :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
heolbreizh

Y'a toujours une brebis galeuse dans les familles :sorcerer: Quand on a un cousin toulousain on est forcément gâté

Et pour Dax-Mont de Marsan dis voir un peu ? Tu préfères les madeleines ?

Edited by heolbreizh

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou
Etant nantais pur jus, je me permets d'intervenir sur ce post.

Si les bizarreries de l'histoire nous ont peut-être parfois rattachées abusivement à la Bretagne, l'ensemble des habitants de Loire-Atlantique sont ravis que la logique soit maintenant respectée et que Nantes ne fasse plus partie de cette région peuplée de gens à la culture trés éloignée de la nôtre.

Pour conclure, étant nantais donc neutre et objectif, je reconnais tout à fait que seule Toulouse posséde les vrais valeurs du rugby en France (et dans le monde).

Signé Jean-Marie Le Gabic'h, fils de Louis-Marie Le Gabic'h.

Ah, vous voyez, c'est pas nous qui le disons !!! Un vrai nantais a parlé... :whist:

Hum... Le Gabi, Le Gabic'h... Tu es aussi crédible en Nantais que CapitOle27 en bigouden ! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

Les Bretons avaient déjà Guivar'ch ... ça aurait été inhumain d'y adjoindre Nantes ! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
Etant nantais pur jus, je me permets d'intervenir sur ce post.

Si les bizarreries de l'histoire nous ont peut-être parfois rattachées abusivement à la Bretagne, l'ensemble des habitants de Loire-Atlantique sont ravis que la logique soit maintenant respectée et que Nantes ne fasse plus partie de cette région peuplée de gens à la culture trés éloignée de la nôtre.

Pour conclure, étant nantais donc neutre et objectif, je reconnais tout à fait que seule Toulouse posséde les vrais valeurs du rugby en France (et dans le monde).

Signé Jean-Marie Le Gabic'h, fils de Louis-Marie Le Gabic'h.

Ah, vous voyez, c'est pas nous qui le disons !!! Un vrai nantais a parlé... :whist:

Hum... Le Gabi, Le Gabic'h... Tu es aussi crédible en Nantais que CapitOle27 en bigouden ! :(

Mais comment m'a t-il démasqué !! :whist:

J'espere être plus crédible en parisien qu'en nantais... :smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parigot tête de veau
Etant nantais pur jus, je me permets d'intervenir sur ce post.

Si les bizarreries de l'histoire nous ont peut-être parfois rattachées abusivement à la Bretagne, l'ensemble des habitants de Loire-Atlantique sont ravis que la logique soit maintenant respectée et que Nantes ne fasse plus partie de cette région peuplée de gens à la culture trés éloignée de la nôtre.

Pour conclure, étant nantais donc neutre et objectif, je reconnais tout à fait que seule Toulouse posséde les vrais valeurs du rugby en France (et dans le monde).

Signé Jean-Marie Le Gabic'h, fils de Louis-Marie Le Gabic'h.

Ah, vous voyez, c'est pas nous qui le disons !!! Un vrai nantais a parlé... :clover:

Hum... Le Gabi, Le Gabic'h... Tu es aussi crédible en Nantais que CapitOle27 en bigouden ! :smile:

Mais comment m'a t-il démasqué !! :drinks

J'espere être plus crédible en parisien qu'en nantais... :P

Bah en parlant de supporteurs nantais et de la culture nantaise... On a l'impression qu'ils préfèrent l'expression écrite, dans sa version murale, à la tradition orale qui se propage dans les stades de France et de Navarre, le vocabulaire est pour l'instant très proche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas

Pape Diouf, président de l'Olympique de Marseille, a dénoncé mercredi soir un «contexte lourd de sous-entendus et de violences inacceptables» lors du match de C1 à Madrid où des supporteurs marseillais ont été frappés par la police espagnole et des insultes racistes lancées contre un joueur de l'OM. «Notre première surprise a été de découvrir un contexte lourd de sous-entendus et de violences inacceptables. Nous pensions que Madrid était une belle capitale du football», a déclaré Diouf. «La charge policière a été inacceptable et sauvage. La police s'est auto-chargée d'aller récupérer une banderole des Ultras de Marseille portant une tête de mort», a poursuivi Diouf. Quatre supporteurs ont été blessés, selon le responsable de la sécurité du club français Guy Cazadamont.

Des supporteurs de l'Atletico s'en sont également pris au défenseur nigérian de l'OM Taye Taiwo, imitant des cris de singe et lançant des insultes racistes. Le slogan hitlérien «Sieg Heil !» a aussi été lancé par un petit groupe de supporteurs de l'Atletico, dans une des tribunes situées derrière l'un des buts, une fois le match terminé et les tribunes quasiment vidées. (Avec AFP)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tolosa

AFP.

Un parachutiste s'est tué et a grièvement blessé deux adolescents en s'écrasant jeudi soir sur le terrain du stade de Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret) avant le match de football des moins de 18 ans France-Ukraine, a-t-on appris auprès des gendarmes.

Le parachutiste, âgé de 42 ans, moniteur, devait apporter vers 20 heures le ballon du match quand il s'est écrasé sur la pelouse, pour une raison encore indéterminée et alors que les conditions météo étaient bonnes, selon la même source.

Le parachute est tombé sur un groupe d'adolescents et deux d'entre eux ont été violemment entraînés par la voile contre la main courante qui entoure le terrain. Les deux jeunes, âgés de 16 et 17 ans, grièvement blessés ont été transportés au CHRU d'Orléans dont l'un par hélicoptère.

Six autres parachutistes qui ont sauté en même temps que leur camarade, sont bien arrivés sur la pelouse. La victime, moniteur à l'école de parachutisme de Centre Orléans-Loiret depuis 1993, comptait à son actif plus de 1.000 sauts.

Une cellule psychologique a été ouverte sur place en particulier pour la quarantaine d'adolescents de la Maison Familiale de Gien (Loiret).

"C'est un drame affreux, personne ne comprend encore ce qui s'est passé. Toutes les conditions étaient réunies pour que tout se passe bien. Le club avait demandé au parachutiste, moniteur d'expérience, d'apporter le ballon pour que ce soit la fête", a déclaré le maire, Jean-Pierre Garnier, à un correspondant de l'AFP.

"L'enquête de gendarmerie permettra, je l'espère, de connaître les raisons exactes de ce drame", a ajouté l'élu.

Le stade était plein et affichait environ un millier de spectateurs. La rencontre a été annulée.

----------

On le compte ou pas ?? :original:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

Jean Pierre Rives ??

Il a changé de coupe de cheveux le Jean-Pierre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parigot tête de veau
AFP.

Un parachutiste s'est tué et a grièvement blessé deux adolescents en s'écrasant jeudi soir sur le terrain du stade de Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret) avant le match de football des moins de 18 ans France-Ukraine, a-t-on appris auprès des gendarmes.

Le parachutiste, âgé de 42 ans, moniteur, devait apporter vers 20 heures le ballon du match quand il s'est écrasé sur la pelouse, pour une raison encore indéterminée et alors que les conditions météo étaient bonnes, selon la même source.

Le parachute est tombé sur un groupe d'adolescents et deux d'entre eux ont été violemment entraînés par la voile contre la main courante qui entoure le terrain. Les deux jeunes, âgés de 16 et 17 ans, grièvement blessés ont été transportés au CHRU d'Orléans dont l'un par hélicoptère.

Six autres parachutistes qui ont sauté en même temps que leur camarade, sont bien arrivés sur la pelouse. La victime, moniteur à l'école de parachutisme de Centre Orléans-Loiret depuis 1993, comptait à son actif plus de 1.000 sauts.

Une cellule psychologique a été ouverte sur place en particulier pour la quarantaine d'adolescents de la Maison Familiale de Gien (Loiret).

"C'est un drame affreux, personne ne comprend encore ce qui s'est passé. Toutes les conditions étaient réunies pour que tout se passe bien. Le club avait demandé au parachutiste, moniteur d'expérience, d'apporter le ballon pour que ce soit la fête", a déclaré le maire, Jean-Pierre Garnier, à un correspondant de l'AFP.

"L'enquête de gendarmerie permettra, je l'espère, de connaître les raisons exactes de ce drame", a ajouté l'élu.

Le stade était plein et affichait environ un millier de spectateurs. La rencontre a été annulée.

----------

On le compte ou pas ?? :original:

Ben évidemment! Comme tous les deces qui ont lieu dans un rayon de 10 km autour d'un terrain de football. Attendons un peu sur ce coup la il va peut etre y en avoir deux de plus tres bientot. Les matchs de foot devraient etre interdits au moins de 18 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
AFP.

Un parachutiste s'est tué et a grièvement blessé deux adolescents en s'écrasant jeudi soir sur le terrain du stade de Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret) avant le match de football des moins de 18 ans France-Ukraine, a-t-on appris auprès des gendarmes.

Le parachutiste, âgé de 42 ans, moniteur, devait apporter vers 20 heures le ballon du match quand il s'est écrasé sur la pelouse, pour une raison encore indéterminée et alors que les conditions météo étaient bonnes, selon la même source.

Le parachute est tombé sur un groupe d'adolescents et deux d'entre eux ont été violemment entraînés par la voile contre la main courante qui entoure le terrain. Les deux jeunes, âgés de 16 et 17 ans, grièvement blessés ont été transportés au CHRU d'Orléans dont l'un par hélicoptère.

Six autres parachutistes qui ont sauté en même temps que leur camarade, sont bien arrivés sur la pelouse. La victime, moniteur à l'école de parachutisme de Centre Orléans-Loiret depuis 1993, comptait à son actif plus de 1.000 sauts.

Une cellule psychologique a été ouverte sur place en particulier pour la quarantaine d'adolescents de la Maison Familiale de Gien (Loiret).

"C'est un drame affreux, personne ne comprend encore ce qui s'est passé. Toutes les conditions étaient réunies pour que tout se passe bien. Le club avait demandé au parachutiste, moniteur d'expérience, d'apporter le ballon pour que ce soit la fête", a déclaré le maire, Jean-Pierre Garnier, à un correspondant de l'AFP.

"L'enquête de gendarmerie permettra, je l'espère, de connaître les raisons exactes de ce drame", a ajouté l'élu.

Le stade était plein et affichait environ un millier de spectateurs. La rencontre a été annulée.

----------

On le compte ou pas ?? :original:

Ben evidemment qu'on le compte !!!

Pour cet excellent topic et afin de l'alimenter le plus possible, on pourrait aussi compter les crises cardiques des joueurs sur la pelouse, les accidents de bus des supporters lors des retours de match, les supporters qui picolent aprés la défaite de leur équipe et se plantent en voiture, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parigot tête de veau

Bon c'est confirmé l'un des deux adolescents est mort :original: Je ne sais pas trop quoi dire. J'ai tout de suite imaginé mon rejeton victime d'un accident comme celui-là...

Share this post


Link to post
Share on other sites
gronounours

C'est quand même prendre beaucoup de risques pour seulement amener un ballon ... :original:

Reste à souhaiter que ça fasse réfléchir !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parigot tête de veau
C'est quand même prendre beaucoup de risques pour seulement amener un ballon ... :original:

Reste à souhaiter que ça fasse réfléchir !

Tu sais c'était un moniteur qui avait plus de mille sauts à son actif. Il y avait six autres parachutistes qui ont atteri où ils devaient. Celui qui s'est planté était le plus expérimenté. L'enquête devrait dire ce qui s'est passé, un excès de confiance?

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas

Au moins, cette fois là, ils ont eu la décence de ne pas jouer le match.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

ça faisait longtemps

"Un policier blessé et plusieurs supporters bulgares et italiens interpellés, c'est le bilan des incidents qui ont eu lieu samedi dans le centre-ville de Sofia avant la rencontre entre la Bulgarie et l'Italie en qualification du Mondial 2010. Les supporters des deux camps ont échangé des jets de pierreS et de bouteilles."

ils auraient pu se battre aux yaourts ou au parapluie :chuis:

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas
ça faisait longtemps

"Un policier blessé et plusieurs supporters bulgares et italiens interpellés, c'est le bilan des incidents qui ont eu lieu samedi dans le centre-ville de Sofia avant la rencontre entre la Bulgarie et l'Italie en qualification du Mondial 2010. Les supporters des deux camps ont échangé des jets de pierreS et de bouteilles."

ils auraient pu se battre aux yaourts ou au parapluie :chuis:

Le coup du parapluie bulgare :chuis:

Share this post


Link to post
Share on other sites
matbey

Et celle-là, on doit aussi la mettre dans ce topic? :chuis: :chuis:

Décès d'un supporter

La nouvelle est tragique. Samedi pendant la rencontre Clermont-Sale, un supporter placé dans la tribune Volvic est décédé. L'intervention très rapide des secours n'a pas permis de sauver cet homme. :chuis:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
Et celle-là, on doit aussi la mettre dans ce topic? :chuis: :chuis:

Décès d'un supporter

La nouvelle est tragique. Samedi pendant la rencontre Clermont-Sale, un supporter placé dans la tribune Volvic est décédé. L'intervention très rapide des secours n'a pas permis de sauver cet homme. :chuis:

je ne crois pas ... mais on peut lui rendre hommage et adresser nos condoléances à sa famille.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parigot tête de veau
Et celle-là, on doit aussi la mettre dans ce topic? :smile: :smile:

Décès d'un supporter

La nouvelle est tragique. Samedi pendant la rencontre Clermont-Sale, un supporter placé dans la tribune Volvic est décédé. L'intervention très rapide des secours n'a pas permis de sauver cet homme. :sleep:

Ça dépend, c'était un footballeur?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bracame

Y z'ont énervé La Pipe grave...

15/10/2008 12:00

Foot - Bleus - Sifflets : Laporte radical

Des nombreuses réactions aux sifflets qui ont accompagné La Marseillaise mardi soir au Stade de France avant France-Tunisie, les propos du secrétaire d'Etat français aux Sports Bernard Laporte sont parmi les plus radicaux. Il a suggéré mercredi que l'équipe de France ne joue plus contre les équipes du Maghreb au Stade de France. «Arrêtons d'être hypocrites, ne faisons plus ce genre de matches, tout simplement», a-t-il déclaré sur RMC.

«On va pas donner sans arrêt le bâton pour se faire battre. Ca, on n'a plus envie de le revivre, plus de matches contre l'Algérie, contre le Maroc, contre la Tunisie au Stade de France», a poursuivi le secrétaire d'Etat. «N'organisons plus ce genre de match» a-t-il repris, «comme ça ce public sera privé de son équipe (...) On ne peut pas tolérer que nos joueurs français soient sifflés en permanence durant le match, que notre Marseillaise soit sifflée». M. Laporte considère que les rencontres sportives entre France et pays du Maghreb doivent évidemment continuer, pour des motifs sportif, «mais il faut les jouer chez eux, ou alors en province», a-t-il dit. (AFP)

lequipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
Y z'ont énervé La Pipe grave...

15/10/2008 12:00

Foot - Bleus - Sifflets : Laporte radical

Des nombreuses réactions aux sifflets qui ont accompagné La Marseillaise mardi soir au Stade de France avant France-Tunisie, les propos du secrétaire d'Etat français aux Sports Bernard Laporte sont parmi les plus radicaux. Il a suggéré mercredi que l'équipe de France ne joue plus contre les équipes du Maghreb au Stade de France. «Arrêtons d'être hypocrites, ne faisons plus ce genre de matches, tout simplement», a-t-il déclaré sur RMC.

«On va pas donner sans arrêt le bâton pour se faire battre. Ca, on n'a plus envie de le revivre, plus de matches contre l'Algérie, contre le Maroc, contre la Tunisie au Stade de France», a poursuivi le secrétaire d'Etat. «N'organisons plus ce genre de match» a-t-il repris, «comme ça ce public sera privé de son équipe (...) On ne peut pas tolérer que nos joueurs français soient sifflés en permanence durant le match, que notre Marseillaise soit sifflée». M. Laporte considère que les rencontres sportives entre France et pays du Maghreb doivent évidemment continuer, pour des motifs sportif, «mais il faut les jouer chez eux, ou alors en province», a-t-il dit. (AFP)

lequipe.fr

on a touché un symbole de la république alors ils crient ! mais chaque week-end, quand il y a des incidents dans les stades, des insultes racistes, qui est là pour demander l'arrêt du match et l'interdiction totale du stade ? Personne sauf pour des sanctions qui font rigoler : cf. Madrid.

une fois de plus, qu'on se pose les bonnes questions sur le nouvel opium du peuple comme disait Marx qui paraît-il revient à la mode

"Le gouvernement espagnol est intervenu directement auprès de Michel Platini pour tenter de faire lever la sanction prise par l'UEFA contre l'Atletico Madrid après les incidents du 1er octobre lors de la visite de l'Olympique de Marseille à Vicente Calderon (victoire des Espagnols 2-1). Le ministre des affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, a déclaré à Marca avoir appelé le patron du football européen à la demande du Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero et qu'il avait «parlé avec lui d'une manière claire, le dialogue fut intense, mais respectueux». Le chef de la diplomatie a répèté au quotidien sportif espagnol que «ni la police, ni le public, ni les autorités de l'Atletico ne se sont comportés de manière illégale» comme l'a affirmé l'UEFA pour justifier les sanctions (deux matches de suspension du stade). A l'appui de sa décision, l'instance européenne avait accusé la police espagnole d'avoir agi de façon «disproportionnée» pour réprimer des supporters marseillais, dénoncé des cris racistes et affirmé que l'entraîneur du club Javier Aguirre, également sanctionné, avait injurié un joueur de l'OM, Mathieu Valbuena. (Avec AFP)

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas

Foot - CM 2010 - Sept policiers blessés à Bratislava

Selon les médias locaux, et notamment le quotidien slovaque Sme, sept policiers et plusieurs supporters polonais ont été bléssés mercredi en marge du match opposant la Slovaquie à la Pologne à Bratislava (2-1). Trois fans polonais ont notamment été transférés à l'hôpital tandis que seize autres ont été interpellés, pour avoir agressé des policiers

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
Foot - CM 2010 - Sept policiers blessés à Bratislava

Selon les médias locaux, et notamment le quotidien slovaque Sme, sept policiers et plusieurs supporters polonais ont été bléssés mercredi en marge du match opposant la Slovaquie à la Pologne à Bratislava (2-1). Trois fans polonais ont notamment été transférés à l'hôpital tandis que seize autres ont été interpellés, pour avoir agressé des policiers

les abrutis sont de retour ... toujours dans le stade !

Foot - C1 - Les fans de l'Atletico protestent

Ils avaient annoncé la couleur, ils ont tenu parole. Des supporters espagnols, situés dans un virage du Stade Vicente-Calderon, ont sifflé mercredi l'hyme de la Ligue des champions à l'entrée des joueurs sur la pelouse, lors de la rencontre opposant l'Atletico Madrid à Liverpool. Les mécontents ont aussi tourné le dos à la pelouse. Une façon pour eux de dénoncer la suspension de deux matches fermes infligée par l'UEFA à l'encontre de l'Atletico, suite aux incidents qui s'étaient produits lors de la réception de Marseille à Madrid, il y a deux semaines.

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gismo

GRANDIOSE !!!!!!!!! :sleeping::blink:

Un policier, supporter de Lens, a été interdit de stade pendant 3 ans par le tribunal correctionnel d'Amiens pour avoir pénétré ivre, alors qu'il n'était pas en service, dans un stade à Amiens et s'être rebellé contre des policiers. Ce gardien de la paix âgé d'une quarantaine d'années a également été condamné à deux mois de prison avec sursis et à 2.000 euros d'amende. Les faits s'étaient déroulés le 26 septembre 2007 lors d'un match de Coupe de la Ligue entre Lens et Lille.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

Le foot, opium du peuple

LE MONDE | 27.10.08 | 12h49 • Mis à jour le 27.10.08 | 17h10

Une nouvelle fois, un match "amical" de football opposant l'équipe de France à une équipe du Maghreb a été l'occasion d'une explosion de chauvinisme et de xénophobie. Gouvernement, responsables politiques et supporters se sont en effet livrés à une consternante surenchère d'expressions ethnico-identitaires, communautaristes, nationalistes, à la limite du racisme, que seul le football est capable d'engendrer, et in fine de légitimer ou de banaliser au nom d'une passion infantile qui confine à l'intoxication mentale. Pascal Boniface, qui pense que la Terre est ronde comme un ballon, soutenait il y a quelques mois encore, avec Lilian Thuram et le sociologue Michel Wieviorka, que "ce n'est pas le football qui crée le racisme. Il est même au contraire un puissant vecteur d'ouverture sur les autres et de fraternité".

Les très nombreuses insultes, provocations et violences racistes et antisémites que l'on constate sur tous les stades d'Europe depuis plusieurs années, avec l'extension des groupes d'extrême droite - ultras, fascistes, skins, néonazis -, attestent bien évidemment le contraire.

Le football enkyste en effet les identités nationales ou régionales dans des identifications mystificatrices (les Bleus, les Verts, les Sang et Or, les Blanc et Noir, etc.), qui ne peuvent pas ne pas engendrer des comportements de rejet et de haine de l'autre, et surtout des désirs de revanche ou de vengeance (mettre une "raclée", une "déculottée", une "branlée"...).

Que ce soit pour les Bleus ou pour les Rouges, contre la France pour la Tunisie, contre la Tunisie pour la France, c'est dans un même élan irrationnel d'identification mimétique à la mère patrie ou à des mythes nationaux que se produisent ces stigmatisations de l'adversaire et ces désignations de boucs émissaires, comme on l'a vu pour les huées adressées à Hatem Ben Arfa, international français d'origine tunisienne, quasiment considéré comme un "traître" ou un "harki".

Contrairement aux illusions de tous ces intellectuels qui ne veulent voir dans le football qu'un jeu de balle qui permettrait l'intégration républicaine, la concorde civile et l'amitié entre les peuples, la réalité effective des terrains montre qu'il remplit surtout une fonction réactionnaire de dépolitisation, de grégarisation régressive et d'exutoire aux frustrations.

La Marseillaise copieusement sifflée au Stade de France a été ainsi l'occasion d'une vaste opération de diversion idéologique en pleine crise financière. Indignés par cette "insulte" à la France, la droite, Nicolas Sarkozy et ses ministres ont immédiatement récupéré l'affaire et dénoncé cet affront à l'"identité nationale", ses symboles et ses valeurs.

"OUTRAGE À L'HYMNE NATIONAL"

Le député UMP Lionel Luca demandait aux siffleurs de "faire leur valise pour réintégrer le pays de leur origine". Bernard Laporte ne voulait plus de rencontres contre les équipes du Maghreb au Stade de France, Michèle Alliot-Marie entendait porter plainte pour "outrage à l'hymne national", tandis que Jean-Marie Le Pen dénonçait sans surprise "l'utopie de l'intégration des masses étrangères à notre culture". Le gouvernement proposait même d'interrompre les matches où l'hymne national serait sifflé.

On imagine les mesures de sécurité destinées à évacuer les stades et à contrôler des milliers de supporters chauffés à blanc ! Pour M. Sarkozy, "l'amour profond du football" invite donc les contribuables à financer la bunkerisation militaro-policière des stades et de leurs alentours. Michel Platini, président de l'UEFA, qui semble oublier les responsabilités propres du football-business, et notamment les massacres du Heysel en 1985 et de Sheffield en 1989, prétend que le football est "pris en otage par le monde politique" (Le Monde du 18 octobre).

Or, c'est l'inverse qui se produit : les hommes politiques sont non seulement sous l'emprise de la folie foot, mais c'est l'espace public dans son ensemble qui est gangrené par l'hystérie des pelouses vertes. C'est bien le football dans son ensemble, ses mercenaires en crampons, ses affrontements belliqueux dans des "matchs à hauts risques", ses mouvements de foule dans le cadre d'une mise en scène guerrière chargée en émotions archaïques et en effets d'ambiance - haut-parleurs, banderoles agressives, hymnes nationaux, levées de drapeaux, chants vengeurs - qui est la source ultime de tous les "incidents", "dérapages", "excès", "déviations", "bavures".

Sepp Blatter, président de la FIFA, le sait pertinemment : "Quand un nationalisme exacerbé s'ajoute à la passion et à l'émotion, cela devient explosif" (L'Equipe du 16 octobre). Plutôt que d'arrêter les matches, il serait donc peut-être temps de songer à zapper le football, opium du peuple. (

Sofia Bouratsis, master de philosophie, université Paris-I ;

Jean-Marie Brohm, professeur de sociologie, université Montpellier-III ;

Olivier Gras, doctorant en sociologie, université Montpellier-III ;

Fabien Ollier, directeur de publication de la revue Quel sport ?

Surtout qu'on ne zappe pas le foot ! on risquerait de se tourner le rugby !

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

Foot - Violences en Bulgarie et en Slovaquie

En Bulgarie, deux personnes ont été blessées par des jets de pierres en marge du derby de Sofia entre le Levski et le CSKA, samedi soir (1-1). Vingt-six supporters au total ont été interpellés pour diverses infractions dans les rues de la capitale bulgare. En Slovaquie, samedi soir également, plus de 50 personnes ont été blessées dans des affrontements autour d'un match disputé à Dunajska Streda, dans le sud-ouest de la Slovaquie, où les tensions sont vives avec la minorité hongroise, qui représente près de 80% de la population locale. Ces tensions ont été aggravées récemment par la parution de livres scolaires de géographie ne faisant pas figurer les noms hongrois des localités. La présence d'un millier de policiers, mobilisés pour tenter de maintenir l'ordre, n'a pas suffit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...