Jump to content
Sign in to follow this  
amateur

Morts Au Foot, Le Fil De La Saison

Recommended Posts

Parigot tête de veau

Une chaise du stade Alberto Calderon de Madrid a fini ses jour sur la tête d'un représentant de la célèbrissime et très humaniste Guardia Civill lors du match Athletico de Madrid - Olympique de Marseille. Le calcul de la trajectoire inverse remonte aux mains du seul espagnol du stade qui se baladait avec un maillot marseillais. Il a du être abusé par les marseillais. Afin de le protéger de ces extrémistes ultra la Justice espagnole va lui assurer protection et isolement pendant 3 ans et demi. Bien que la mémoire d'un ultra soit un peu supérieure à celle d'un poisson rouge ils devraient tout de même avoir oublié l'existence de cet original.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
Une chaise du stade Alberto Calderon de Madrid a fini ses jour sur la tête d'un représentant de la célèbrissime et très humaniste Guardia Civill lors du match Athletico de Madrid - Olympique de Marseille. Le calcul de la trajectoire inverse remonte aux mains du seul espagnol du stade qui se baladait avec un maillot marseillais. Il a du être abusé par les marseillais. Afin de le protéger de ces extrémistes ultra la Justice espagnole va lui assurer protection et isolement pendant 3 ans et demi. Bien que la mémoire d'un ultra soit un peu supérieure à celle d'un poisson rouge ils devraient tout de même avoir oublié l'existence de cet original.

Et pas de bol : aucune caméra de vidéosurveillance du stade (qui ont pourtant filmé la bousculade avec tous les angles possibles) ne trouve ce lancer de chaise...

Ah 3 ans et demi pour l'exemple, c'est beau. Bravo la justice espagnole qui s'attaque enfin aux hooligans. :shaun:

Dans les stades espagnols, on a le droit de se bastonner entre supporters, s'embrouiller avec les flics, imiter le singe quand un joueur noir a le ballon, crier des insultes racistes, insulter les visiteurs mais si tu soutiens une équipe étrangère (en ayant la nationalité espagnole), que tu te fais matraquer sans raison et que tu pousses (gentiment) un policier pour dégager un ami qui se fait lyncher, ben, c'est 3 ans et demi ferme.

Normal.

:smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
etienne

Ce soir l'ambiance risque d'être chaude à Marseille...meme si le supporter a été libéré sous caution pour calmer les esprits à mon avis...

Par contre les supporters espagnols qui viennent voir le match, c'est vraiment qu'ils cherchent à se battre, c'est limite inconscient de venir...

Edited by etienne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bracame
Ce soir l'ambiance risque d'être chaude à Marseille...meme si le supporter a été libéré sous caution pour calmer les esprits à mon avis...

Par contre les supporters espagnols qui viennent voir le match, c'est vraiment qu'ils cherchent à se battre, c'est limite inconscient de venir...

Et allez donc : tapis rouge (avion privé affrété par l'OM) pour l'Ultra => http://www.20minutes.fr/article/280430/Spo...s-est-libre.php :whist:

Ca laisse perplexe !

Edit : lequipe.fr en remet une couche : http://www.lequipe.fr/Football/breves2008/...r-du-heros.html

" Le retour du héros " !!! Pas moins ! Faudrait peut-être penser à une petite légion d'honneur pour le gars, non ?

Ca va pas les encourager à se calmer, dans les stades...

Edited by Bracame

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papalou

Share this post


Link to post
Share on other sites
capitOle27

22 morts et 130 blessés à cause du mouvement de foule en Cote d'Ivoire à l'occasion du match Cote d'Ivoire-Malawi...Ce fait est très certainement dû à la revente de billets non déchirés par les forces de l'ordre alors que le match se jouait à guichets fermés et ,le stade était plein depuis plus de 4h au moment du drame ! :original:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parigot tête de veau

Pour réveiller cette rubrique:

Fusillade à Fréjus, un mort et trois blessés

Le 14/05/2009 à 08h01 GMT

NICE (Reuters) - Une altercation qui a dégénéré en fusillade a fait un mort et trois blessés mercredi soir à Fréjus, dans le Var, apprend-on de source policière.

Dans un café du centre-ville, à la fin du match de football opposant Nice à Marseille, un homme a sorti l'arme qu'il portait sur lui et a ouvert le feu pour des raisons encore inexpliquées, a-t-on précisé de même source.

En prenant la fuite en voiture, le tireur a heurté et blessé un policier qui l'avait pris en chasse, avant d'être lui-même touché mortellement par un projectile tiré par un autre policier, vraisemblablement en état de légitime défense.

Le patron de l'établissement a été blessé dans le dos et un client a été touché au pied.

Un différend entre supporters de Nice et de Marseille serait à l'origine de cette fusillade, selon certains témoins.

D'autres parlent d'une affaire exclusivement privée entre le tireur et certains consommateurs du bar, sur fond de rivalité amoureuse.

Pierre Thébault, édité par Pierre Sérisier

Share this post


Link to post
Share on other sites
strangler

Marseille se fait bien enfiler profond par l'arbitre sur ce match. C'est beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
Marseille se fait bien enfiler profond par l'arbitre sur ce match. C'est beau.

dans la série, mort et violences au foot :

Au lendemain de la défaite de Nantes à Sochaux (1-2), synonyme de probable relégation pour les Canaris, une vingtaine de supporters cagoulés de la Brigade Loire ont provoqué des incidents au centre d'entraînement du FCN. Après avoir réclamé la démission de la direction, ils s'en sont pris à quelques joueurs, Jacques Faty et Djamel Abdoun notamment, en tapant sur leur voiture. Trois cars de policiers sont actuellement postés devant la Jonelière. Certains joueurs n'ont pas encore pu accéder aux terrains d'entraînement. -

Un supporter de Vicenza est décédé samedi soir à Parme en marge de la rencontre de Serie B entre Parme et Vicenza (4-0). Le jeune homme de 19 ans, en voulant franchir une barrière, a succombé à une chute de six mètres.

et pour continuer dans la connerie tifosi et footballistique :

Quatre policiers ont été légèrement blessés samedi lors d'échauffourées avec des tifosi de Pise dont l'équipe a été reléguée en troisième division après un match face à Brescia, rapporte l'agence de presse italienne Ansa.

Dès le coup de sifflet final, une centaine de supporters ultras avait commencé à s'agiter et tenté d'entrer dans les vestiaires où se trouvaient les joueurs. Les joueurs des deux équipes ont quitté le stade à bord de leurs bus qui ont été escortés par les forces de l'ordre.

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

Foot - ITA - AS Roma

On frôle l'émeute à Trigoria

Plus de 500 supporters de la Roma ont manifesté ce samedi devant le centre d'entraînement de Trigoria. Quatre bombes agricoles ont explosé, des fumigènes ont volé... Les fans de la Louve, qui ne parvient pas à retrouver son lustre d'antan, ont crié leur haine des dirigeants - reprochant sa gestion du club à Rosella Sensi - mais aussi leur mécontentement envers les joueurs. «Tant que tu seras là, nous nous opposerons à toi», «Rosella, va-t'en», «Vous êtes des incapables qui n'avancent pas sur le terrain malgré 1 million d'euros mensuels». Tels étaient les slogans du jour. Si la direction était également fustigée pour avoir vendu Alberto Aquilani à Liverpool, Luciano Spalletti (ex-entraîneur) et Daniele De Rossi (qui supplante presque Totti dans les coeurs giallorossi) ont été acclamés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

L'attaquant international français du Panathinaïkos, Djibril Cissé, affirme ce lundi avoir été victime de remarques racistes, de cris de singe et de jets de bouteille après un match amical dimanche, et menace de saisir l'UEFA. Piqué au vif, Cissé a répondu en lançant en retour une bouteille sur un groupe de supporters de l'Olympiakos Volos.

«Je ne suis pas venu en Grèce pour essuyer des attaques racistes et pour que les supporters poussent des cris de singe à chaque fois que je touche la balle, s'est offusqué l'ancien Marseillais. C'est la première fois de ma carrière que je suis traité de la sorte. Ce qui s'est passé aujourd'hui (dimanche, ndlr) ne restera pas impuni».

Sous contrat pour 4 ans avec le Panathinaïkos, le natif d'Arles a marqué le but de son équipe (défaite 2-1 contre Olympiakos Volos) avant de se diriger vers la tribune adverse. «Je suis venu dire aux supporters de se taire et ils m'ont jeté des bouteilles, affirme le buteur français. Je leur en ai jeté une en retour.» L'Olympiakos Volos a fustigé l'action de ces supporters alors que de son côté, l'entraîneur du Pana a critiqué son attaquant pour avoir répondu à cette provocation. (Avec AFP)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tolosa
L'attaquant international français du Panathinaïkos, Djibril Cissé, affirme ce lundi avoir été victime de remarques racistes, de cris de singe et de jets de bouteille après un match amical dimanche, et menace de saisir l'UEFA. Piqué au vif, Cissé a répondu en lançant en retour une bouteille sur un groupe de supporters de l'Olympiakos Volos.

«Je ne suis pas venu en Grèce pour essuyer des attaques racistes et pour que les supporters poussent des cris de singe à chaque fois que je touche la balle, s'est offusqué l'ancien Marseillais. C'est la première fois de ma carrière que je suis traité de la sorte. Ce qui s'est passé aujourd'hui (dimanche, ndlr) ne restera pas impuni».

Sous contrat pour 4 ans avec le Panathinaïkos, le natif d'Arles a marqué le but de son équipe (défaite 2-1 contre Olympiakos Volos) avant de se diriger vers la tribune adverse. «Je suis venu dire aux supporters de se taire et ils m'ont jeté des bouteilles, affirme le buteur français. Je leur en ai jeté une en retour.» L'Olympiakos Volos a fustigé l'action de ces supporters alors que de son côté, l'entraîneur du Pana a critiqué son attaquant pour avoir répondu à cette provocation. (Avec AFP)

Et ce n'etait qu'un match amical ! :sorcerer:

Bienvenue Djibril... tu vas voir, tu vas adorer le championnat grec et ses tres chauds derbies.

Share this post


Link to post
Share on other sites
phila
L'attaquant international français du Panathinaïkos, Djibril Cissé, affirme ce lundi avoir été victime de remarques racistes, de cris de singe et de jets de bouteille après un match amical dimanche, et menace de saisir l'UEFA. Piqué au vif, Cissé a répondu en lançant en retour une bouteille sur un groupe de supporters de l'Olympiakos Volos.

«Je ne suis pas venu en Grèce pour essuyer des attaques racistes et pour que les supporters poussent des cris de singe à chaque fois que je touche la balle, s'est offusqué l'ancien Marseillais. C'est la première fois de ma carrière que je suis traité de la sorte. Ce qui s'est passé aujourd'hui (dimanche, ndlr) ne restera pas impuni».

Sous contrat pour 4 ans avec le Panathinaïkos, le natif d'Arles a marqué le but de son équipe (défaite 2-1 contre Olympiakos Volos) avant de se diriger vers la tribune adverse. «Je suis venu dire aux supporters de se taire et ils m'ont jeté des bouteilles, affirme le buteur français. Je leur en ai jeté une en retour.» L'Olympiakos Volos a fustigé l'action de ces supporters alors que de son côté, l'entraîneur du Pana a critiqué son attaquant pour avoir répondu à cette provocation. (Avec AFP)

Et ce n'etait qu'un match amical ! :sorcerer:

Bienvenue Djibril... tu vas voir, tu vas adorer le championnat grec et ses tres chauds derbies.

aheum, faut le comprendre dans quel sens ? :sleeping::whist:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gismo

Quand les supporters ne foutent pas le bordel, ce sont les joueurs qui pêtent les plombs :blink:

Dimanche un match de football amateur s'est très mal terminé dans le Vaucluse. A l'issue d'une rencontre entre l'équipe d'Entraigues et celle de Bollène pour le compte du championnat de PHB (division d'honneur), vers 17h20, un joueur de Bollène, est sorti des vestiaires, une arme à la main, et a fait feu sur un groupe de spectateurs massés devant le stade Alain-Nardini, explique le quotidien la Provence dans son édition datée du 14 septembre.

La balle a traversé le ventre d'un supporteur d'Entraigues, lui aussi footballeur mais évoluant en réserve. La victime, qui avait assisté à la rencontre dans les tribunes, a été hospitalisée à Avignon. Ses jours ne seraient pas en danger. Le tireur a pris la fuite au volant de son véhicule.

«Comment peut-on venir jouer au football armé?»

«Tout s'était pourtant bien passé sur la pelouse. Il n'y a d'ailleurs pas eu d'avertissement. À la fin de la rencontre, il y a bien eu quelques échanges, des mots ont été lancés et le ton est un peu monté, mais rien de bien grave. Nos joueurs ont été irréprochables», assurait dimanche soir l'un des présidents du club d'Entraigues, Denis Fleckinger, d'après la Provence.

Le responsable sportif poursuit : «En arriver là, c'est grave. Le tireur avait un revolver caché dans son sac de sport et donc dans les vestiaires. Comment peut-on venir jouer au football armé? Après avoir tiré, il est reparti comme si de rien n'était. Froid, glacial, son sac dans une main, l'arme dans l'autre, en regardant autour de lui.»

Le tireur était toujours recherché lundi après-midi. Un important dispositif de recherche a été mis en place dans tout le département par le groupement de gendarmerie du Vaucluse afin d'interpeller le footballeur bollénois. Dimanche soir, une douzaine d'auditions avaient déjà été réalisées pour reconstituer l'événement et ses circonstances, d'après le Dauphiné libéré. Les instances judiciaires espéraient pouvoir entendre le footballeur blessé ce lundi, après une intervention chirurgicale.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

les crétins du foot (suite)

Foot - C3 - Toulouse

Deux supporters blessés

Deux ressortissants français, supporters de Toulouse, et un ressortissant serbe ont été blessés lors d'une échauffourée, jeudi dans le centre de Belgrade, quelques heures avant le début du match entre Belgrade et Toulouse. L'information a été confirmée par le ministère serbe de l'Intérieur. Selon l'agence Beta, des supporters de Partizan Belgrade ont agressé leurs vis-à-vis français notamment avec l'aide de torches, d'après des témoins cités par l'agence.

Les deux ressortissants français ont été hospitalisés au centre des urgences de Belgrade, selon Beta qui n'a toutefois donné aucune précision sur la gravité de leurs blessures. Le ressortissant serbe a également été hospitalisé au centre des urgences, dans la section de neurochirurgie. Une enquête a été ouverte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
zeds

Aux dernières nouvelles il serait plus proche de la mort que de la vie...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tfseb

Soutien a vous.

BELGRADE — Le supporteur français gravement blessé jeudi soir par des supporteurs du Partizan Belgrade, B. T, a été opéré vendredi pendant plus de trois heures et "presque tous ses organes vitaux" ont été touchés par l'agression, a-t-on indiqué à l'AFP de source médicale.

"L'opération est finie. Les médecins ont fait de leur mieux. Mais ce type d'opération était difficile et compliqué, l'une des plus difficiles qui soit", a déclaré Drago Jovanovic, le porte-parole du principal établissement hospitalier de Belgrade.

"Je ne peux fournir aucun prognostic. L'affaire est d'autant plus complexe que mis à part l'aorte, presque tous ses organes vitaux sont atteints. Nous allons observer la phase post-opératoire et voir comment cela se passe", a ajouté le porte-parole.

Le maire de Belgrade, Dragan Djilas, avait évoqué un peu plus tôt devant la presse une "lésion à l'aorte" provoquée par une barre de fer.

Drago Jovanovic a indiqué que l'opération sur B T, 28 ans, avait duré plus de trois heures.

"Il s'agissait pour ainsi dire d'une opération à coeur ouvert. L'issue d'une telle opération est encore incertaine", a confirmé un responsable du centre hospitalier, Djordje Bajec, sur la chaîne de télévision B92.

"Nous devons savoir que (mis à part l'aorte), le patient souffre de blessures graves au cerveau, aux poumons, au périnée... Ses jours sont encore très en danger", a-t-il poursuivi.

Un deuxième supporteur français, prénommé P a quitté l'hôpital vendredi.

Une troisième personne, également un Français, avait été hospitalisée jeudi soir après l'agression, mais elle avait été relâchée peu après, a-t-on précisé vendredi de source diplomatique.

Un ressortissant serbe qui tentait de s'interposer a également été blessé. On avait assuré vendredi matin de source médicale serbe que son état n'inspirait pas d'inquiétude.

L'incident s'est produit jeudi en début de soirée dans le centre de Belgrade. Une vingtaine de supporteurs du Partizan Belgrade s'en sont pris à des supporteurs de l'équipe de football de Toulouse à coups de fumigènes, de battes de base ball et de chaînes de vélo, selon des témoins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

j'écrivais ce sport de crétins dans un autre post comme ici régulièrement. Notre brillant mahatma me demandait si je considérais ce jeune comme un crétin.

Les crétins ne sont pas les gens qui vont voir les matchs ni même ceux qui jouent à ce jeu. Mais, ceux qui ont transformé et fait du foot ce qu'il est devenu ...

Tous mes vœux à ce jeune et à sa famille en espérant qu'il s'en sorte.

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas
j'écrivais ce sport de crétins dans un autre post comme ici régulièrement. Notre brillant mahatma me demandait si je considérais ce jeune comme un crétin.

Les crétins ne sont pas les gens qui vont voir les matchs ni même ceux qui jouent à ce jeu. Mais, ceux qui ont transformé et fait du foot ce qu'il est devenu ...

Tous mes vœux à ce jeune et à sa famille en espérant qu'il s'en sorte.

:P

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot

"Le foot est un prétexte bien sûr. Il faut toujours un prétexte à la barbarie ordinaire, que l'on massacre ses grands-parents ou un supporter de l'équipe adverse.

Tous les ans, on déplore des morts, partout dans le monde, autour des stades qui célèbrent le ballon rond. Parce que le ballon rond dans son effrayante universalité cristallise les frustrations, les névroses et les schizophrénies de nos sociétés, débouchant sur nationalismes, racismes et tribalismes en tous genres, c'est-à-dire sur la haine.

Des sociétés qui dans leur processus faussement émancipateur ont oublié l'homme en chemin. Et la violente litanie de cette modernité épileptique aspirée par ses propres vertiges s'égrène : guérillas urbaines, combats de rue programmés, bals sanglants… Sans même avoir l'alibi du désespoir, l'autre est nié au nom d'un moi vorace, avec la bénédiction d'un monde qui étale complaisamment ses turpitudes comme pour mieux les nourrir. Le sport peut aider à en sortir. À condition de vouloir."

Monsieur le journaliste de la dépêche, :P

Vous avez tout écrit sauf ceci : "le jour où les médias et les politiques le comprendront remettant le foot à sa juste place, alors ces débordements cesseront".

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeff
"Le foot est un prétexte bien sûr. Il faut toujours un prétexte à la barbarie ordinaire, que l'on massacre ses grands-parents ou un supporter de l'équipe adverse.

Tous les ans, on déplore des morts, partout dans le monde, autour des stades qui célèbrent le ballon rond. Parce que le ballon rond dans son effrayante universalité cristallise les frustrations, les névroses et les schizophrénies de nos sociétés, débouchant sur nationalismes, racismes et tribalismes en tous genres, c'est-à-dire sur la haine.

Des sociétés qui dans leur processus faussement émancipateur ont oublié l'homme en chemin. Et la violente litanie de cette modernité épileptique aspirée par ses propres vertiges s'égrène : guérillas urbaines, combats de rue programmés, bals sanglants… Sans même avoir l'alibi du désespoir, l'autre est nié au nom d'un moi vorace, avec la bénédiction d'un monde qui étale complaisamment ses turpitudes comme pour mieux les nourrir. Le sport peut aider à en sortir. À condition de vouloir."

Monsieur le journaliste de la dépêche, :original:

Vous avez tout écrit sauf ceci : "le jour où les médias et les politiques le comprendront remettant le foot à sa juste place, alors ces débordements cesseront".

Perrot,

je crois que tu te trompes sur un pt essentiel, ca ne cessera pas meme si on remet le foot a sa juste valeur. C'est d'ailleurs plus ou moins ce que sous entend ce journaliste et j'adhere a son propos, il y a bien assez de "motifs" et de tribunes pour exprimer la haine de l'autre et les fous qui se defoulent avec une violence de plus en plus extreme comme sur ce malheureux supporter toulousains a Belgrade, ont bien d'autres endroits pour "s'exprimer', et ils n'auront aucun mal a en retrouver de nouveaux:

cf gaypride par ex, cf "ratonnade" et meurtres des caucasiens dans les alentours de Moscou et de toutes les grandes villes russes pour ne citer qu'eux, et tout ce que cite le journaliste.

Le foot cristalise peut etre, offre une enceinte avec une mediatisation, mais en soi il ne porte pas je pense cette violence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas
"Le foot est un prétexte bien sûr. Il faut toujours un prétexte à la barbarie ordinaire, que l'on massacre ses grands-parents ou un supporter de l'équipe adverse.

Tous les ans, on déplore des morts, partout dans le monde, autour des stades qui célèbrent le ballon rond. Parce que le ballon rond dans son effrayante universalité cristallise les frustrations, les névroses et les schizophrénies de nos sociétés, débouchant sur nationalismes, racismes et tribalismes en tous genres, c'est-à-dire sur la haine.

Des sociétés qui dans leur processus faussement émancipateur ont oublié l'homme en chemin. Et la violente litanie de cette modernité épileptique aspirée par ses propres vertiges s'égrène : guérillas urbaines, combats de rue programmés, bals sanglants… Sans même avoir l'alibi du désespoir, l'autre est nié au nom d'un moi vorace, avec la bénédiction d'un monde qui étale complaisamment ses turpitudes comme pour mieux les nourrir. Le sport peut aider à en sortir. À condition de vouloir."

Monsieur le journaliste de la dépêche, :original:

Vous avez tout écrit sauf ceci : "le jour où les médias et les politiques le comprendront remettant le foot à sa juste place, alors ces débordements cesseront".

Perrot,

je crois que tu te trompes sur un pt essentiel, ca ne cessera pas meme si on remet le foot a sa juste valeur. C'est d'ailleurs plus ou moins ce que sous entend ce journaliste et j'adhere a son propos, il y a bien assez de "motifs" et de tribunes pour exprimer la haine de l'autre et les fous qui se defoulent avec une violence de plus en plus extreme comme sur ce malheureux supporter toulousains a Belgrade, ont bien d'autres endroits pour "s'exprimer', et ils n'auront aucun mal a en retrouver de nouveaux:

cf gaypride par ex, cf "ratonnade" et meurtres des caucasiens dans les alentours de Moscou et de toutes les grandes villes russes pour ne citer qu'eux, et tout ce que cite le journaliste.

Le foot cristalise peut etre, offre une enceinte avec une mediatisation, mais en soi il ne porte pas je pense cette violence.

Pourtant, sur les terrains de matchs de district le dimanche, il n'y a pas de télévision. Et pourtant, qu'est-ce qu'on voit comme violence, verbale et physique, et c'est autour des terrains de foot que cela se passe encore.

Continuer de nier qu'il y a une corrélation entre match de foot (quelque soit le niveau) et violence, agressivité et haine, c'est se voiler la face.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mahatma

T'as mis de l'eau dans ton vin perrot et ce que tu dis est ce que j'ai toujours avancé, alors on est d'accord.

Avant t'étais plus dans la lignée de ce que dis Menelas, à savoir que le foot porte en lui-même, en tant que jeu, les germes de ses dérives. Et cet argument est tellement....je ne trouve même pas le mot...que je préfère ne plus en débattre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
T'as mis de l'eau dans ton vin perrot et ce que tu dis est ce que j'ai toujours avancé, alors on est d'accord.

Avant t'étais plus dans la lignée de ce que dis Menelas, à savoir que le foot porte en lui-même, en tant que jeu, les germes de ses dérives. Et cet argument est tellement....je ne trouve même pas le mot...que je préfère ne plus en débattre.

je n'ai pas mis de l'eau dans mon vin mahatma. simplement, que te répondre ? me réjouir qu'un gamin, abreuvé de foot depuis son enfance, n'ayant eu que ce sport comme système de valeurs, soit en train de laisser sa vie ... bien sur que non.

le foot est le sport le plus simple à jouer. je ne l'avais jamais compris avant de voir mon bébé taper dans une balle au sol.

c presque un réflexe. je vois quelque chose au sol. je tape dedans. cela relève de l'inné.

se baisser, ramasser la balle et la lancer, cela relève de l'acquis alors t'imagine, faire avancer une balle en la lançant en arrière, ...

c'est ce qui fait du foot un sport universel. le journaliste de la dépêche a bien résumé : cette universalité engendre .... je ne vais pas répéter.

simplement, ce n'est pas le jeu en lui même qui porte les germes mais ce que nos sociétés en ont fait. ça c'est certain.

et finalement, un mort de temps en temps ça fait réagir un ministre mais ça arrange tout le monde.

il y a 95 et 60 ans, des jeunes mourraient sur un autre champ de bataille ... pas par dizaine, centaines mais par milliers.

P.S : sur un forum, on va parfois à l'essentiel. on prend des raccourcis. c pas pour ça qu'on ne pense pas et qu'on est forcément con ! :original:

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mahatma
T'as mis de l'eau dans ton vin perrot et ce que tu dis est ce que j'ai toujours avancé, alors on est d'accord.

Avant t'étais plus dans la lignée de ce que dis Menelas, à savoir que le foot porte en lui-même, en tant que jeu, les germes de ses dérives. Et cet argument est tellement....je ne trouve même pas le mot...que je préfère ne plus en débattre.

je n'ai pas mis de l'eau dans mon vin mahatma. simplement, que te répondre ? me réjouir qu'un gamin, abreuvé de foot depuis son enfance, n'ayant eu que ce sport comme système de valeurs, soit en train de laisser sa vie ... bien sur que non.

le foot est le sport le plus simple à jouer. je ne l'avais jamais compris avant de voir mon bébé taper dans une balle au sol.

c presque un réflexe. je vois quelque chose au sol. je tape dedans. cela relève de l'inné.

se baisser, ramasser la balle et la lancer, cela relève de l'acquis alors t'imagine, faire avancer une balle en la lançant en arrière, ...

c'est ce qui fait du foot un sport universel. le journaliste de la dépêche a bien résumé : cette universalité engendre .... je ne vais pas répéter.

simplement, ce n'est pas le jeu en lui même qui porte les germes mais ce que nos sociétés en ont fait. ça c'est certain.

et finalement, un mort de temps en temps ça fait réagir un ministre mais ça arrange tout le monde.

il y a 95 et 60 ans, des jeunes mourraient sur un autre champ de bataille ... pas par dizaine, centaines mais par milliers.

P.S : sur un forum, on va parfois à l'essentiel. on prend des raccourcis. c pas pour ça qu'on ne pense pas et qu'on est forcément con ! :sorcerer:

Oui le "problème" du foot est qu'il est universel. Avant sa large diffusion médiatique qui accroit ce caractère universel, les raisons sont multiples, on peut citer la simplicité VOULUE de ses règles (on peut toujours rendre un sport plus compliqué), la relative simplicité à le pratiquer sur tout type de terrain, la possibilité de se divertir et de se perfectionner seul avec un ballon comme le basket (seul avec un ballon de rugby, on se fait vite ch...), ....

Mais le foot, le vrai, n'a absolument rien d'inné...un bébé qui tape dans un ballon ne joue pas au foot comme un autre bébé qui ramasse une balle et la jette ne joue ni au rugby, ni au hand...

Savoir faire une passe, en recevoir une, contrôler le ballon, courir en le conduisant, le frapper, l'amortir, effacer un adversaire balle au pied, etc, etc... c'est de l'acquis et uniquement de l'acquis. Le foot est un des sports les plus difficiles à apprendre, à pratiquer, un des plus exigeants techniquement parlant. Bien plus que le rugby. Il arrive souvent que des joueurs de rugby de haut niveau, des pros aient commencé sur le tard comme thion, chabal, dominici, bouilhou, Ngwenya, .... à 15, 16, 17,...ans. Les exemples sont légions, au foot cela n'existe pas. Si on ne le commence pas de 5 à 10 ans grand maximum, tu n'auras jamais l'aisance technique suffisante pour jouer avec ceux qui ont commencé tôt et ce quelque soit le niveau. Se lever et taper dans un ballon comme ton enfant, c'est pas du foot. Maitriser le ballon avec tout sauf les mains, le mieux possible pour être capable de s'insérer dans un mouvement collectif est un long apprentissage qui se fait sur des années...en cela, le foot peut même paraitre comme le sport le moins "naturel" qui soit, quelle idée saugrenue de jouer avec un ballon, de devoir courir avec, le passer, le contrôler sans se servir de nos mains? C'est compliqué, tellement compliqué que cela peut en paraître ridicule comme le rappellent souvent les rugbymen en se moquant des "manchots".

Bref, si le rugby est surement plus difficile à maîtriser dans le mouvement collectif car nécessitant un subtil dosage entre organisation et improvisation, le football est bien plus difficile dans son expression, sa maîtrise individuelle. Alors penser que le foot est un jeu dangereux en lui-même car il permettrait aux instincts, aux réflexes les plus primitifs de s'exprimer parce que t'as vu ton enfant taper dans un ballon avec ses pieds....d'autres enfants se seraient baissés pour le ramasser, le prendre avec ses mains et le jeter...c'est pas pour cela que les supporters de hand ou de rugby se foutent sur la gueule. Les raisons sont autres.

Edited by Mahatma

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas
T'as mis de l'eau dans ton vin perrot et ce que tu dis est ce que j'ai toujours avancé, alors on est d'accord.

Avant t'étais plus dans la lignée de ce que dis Menelas, à savoir que le foot porte en lui-même, en tant que jeu, les germes de ses dérives. Et cet argument est tellement....je ne trouve même pas le mot...que je préfère ne plus en débattre.

Dans mon esprit, ce n'est pas le jeu qui porte en lui ses dérives, mais ses acteurs, joueurs, éducateurs, dirigeants...

Et tu auras effectivement, beaucoup mais alors beaucoup de mal à me faire admettre que non.

Tiens aujourd'hui encore, je jouais un match de tennis, le terrain de foot juste à côté...quel spectacle auditif, hum un régal :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mahatma
T'as mis de l'eau dans ton vin perrot et ce que tu dis est ce que j'ai toujours avancé, alors on est d'accord.

Avant t'étais plus dans la lignée de ce que dis Menelas, à savoir que le foot porte en lui-même, en tant que jeu, les germes de ses dérives. Et cet argument est tellement....je ne trouve même pas le mot...que je préfère ne plus en débattre.

Dans mon esprit, ce n'est pas le jeu qui porte en lui ses dérives, mais ses acteurs, joueurs, éducateurs, dirigeants...

Et tu auras effectivement, beaucoup mais alors beaucoup de mal à me faire admettre que non.

Tiens aujourd'hui encore, je jouais un match de tennis, le terrain de foot juste à côté...quel spectacle auditif, hum un régal :sorcerer:

Bien sur que les acteurs du monde foot sont responsables, j'ai jamais dit le le contraire, ce ne sont pas les oiseaux ou les arbres...

Un des gros problèmes du foot est le laisser aller installé depuis des décennies à bien des niveaux. Au foot, tu peux contester chaque décision arbitrale, te rouler par terre 10mn pour une poussette, tricher, tu risques pas grand chose....c'est devenu culturel et il sera bien difficile de changer cela

Au rugby, tu ne discutes pas avec l'arbitre et tu triches pas, comme on l'a encore vu récemment avec les quins. Les sanctions sont sévères et dissuasives.

Au foot, tu peux aussi mettre un coup de boule ou casser une jambe, tu prends 1, 2 ou 3 matchs de suspensions, au rugby tu mets une fourchette, tu prends 1 an....

Et ce laxisme toléré puis institutionnalisé au plus haut niveau envers les règles les plus élémentaires de respect , rejaillit partout, des tribunes aux terrains amateurs. C'est un des noeuds du problème.

Edited by Mahatma

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas
T'as mis de l'eau dans ton vin perrot et ce que tu dis est ce que j'ai toujours avancé, alors on est d'accord.

Avant t'étais plus dans la lignée de ce que dis Menelas, à savoir que le foot porte en lui-même, en tant que jeu, les germes de ses dérives. Et cet argument est tellement....je ne trouve même pas le mot...que je préfère ne plus en débattre.

Dans mon esprit, ce n'est pas le jeu qui porte en lui ses dérives, mais ses acteurs, joueurs, éducateurs, dirigeants...

Et tu auras effectivement, beaucoup mais alors beaucoup de mal à me faire admettre que non.

Tiens aujourd'hui encore, je jouais un match de tennis, le terrain de foot juste à côté...quel spectacle auditif, hum un régal :sorcerer:

Bien sur que les acteurs du monde foot sont responsables, j'ai jamais dit le le contraire, ce ne sont pas les oiseaux ou les arbres...

Un des gros problèmes du foot est le laisser aller installé depuis des décennies à bien des niveaux. Au foot, tu peux contester chaque décision arbitrale, te rouler par terre 10mn pour une poussette, tricher, tu risques pas grand chose....c'est devenu culturel et il sera bien difficile de changer cela

Au rugby, tu ne discutes pas avec l'arbitre et tu triches pas, comme on l'a encore vu récemment avec les quins. Les sanctions sont sévères et dissuasives.

Au foot, tu peux aussi mettre un coup de boule ou casser une jambe, tu prends 1, 2 ou 3 matchs de suspensions, au rugby tu mets une fourchette, tu prends 1 an....

Et ce laxisme toléré puis institutionnalisé au plus haut niveau envers les règles les plus élémentaires de respect , rejaillit partout, des tribunes aux terrains amateurs. C'est un des noeuds du problème.

Donc, tu aurais pû aussi bien que moi écrire ce que je disais plus haut; à savoir que c'est toujours autour des terrains de foot (et pas seulement des stades médiatisés) qu'on trouve violence, haine et autres concepts avilissants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gismo
Au foot, tu peux aussi mettre un coup de boule ou casser une jambe, tu prends 1, 2 ou 3 matchs de suspensions, au rugby tu mets une fourchette, tu prends 1 an....

Je ne suis absolument pas d'accord car tu prends l'exemple de la fourchette qui seule est sévèrement sanctionnée au Rugby.

Un coup de boule au Rugby te vaudra entre 30 et 45 jours et au foot tu auras 4-5 matchs de suspension soit à peu prêt la même durée. Si le Rugby était connu pour sanctionner sévèrement les bouchers ça se saurait et Couzinet aurait vu sa carrière stoppée à 25 ans :sorcerer:

J'ai déjà connu des suspensions d'une année pour faits de violence en foot.

Edited by Gismo

Share this post


Link to post
Share on other sites
seb93
T'as mis de l'eau dans ton vin perrot et ce que tu dis est ce que j'ai toujours avancé, alors on est d'accord.

Avant t'étais plus dans la lignée de ce que dis Menelas, à savoir que le foot porte en lui-même, en tant que jeu, les germes de ses dérives. Et cet argument est tellement....je ne trouve même pas le mot...que je préfère ne plus en débattre.

Dans mon esprit, ce n'est pas le jeu qui porte en lui ses dérives, mais ses acteurs, joueurs, éducateurs, dirigeants...

Et tu auras effectivement, beaucoup mais alors beaucoup de mal à me faire admettre que non.

Tiens aujourd'hui encore, je jouais un match de tennis, le terrain de foot juste à côté...quel spectacle auditif, hum un régal :sorcerer:

Bien sur que les acteurs du monde foot sont responsables, j'ai jamais dit le le contraire, ce ne sont pas les oiseaux ou les arbres...

Un des gros problèmes du foot est le laisser aller installé depuis des décennies à bien des niveaux. Au foot, tu peux contester chaque décision arbitrale, te rouler par terre 10mn pour une poussette, tricher, tu risques pas grand chose....c'est devenu culturel et il sera bien difficile de changer cela

Au rugby, tu ne discutes pas avec l'arbitre et tu triches pas, comme on l'a encore vu récemment avec les quins. Les sanctions sont sévères et dissuasives.

Au foot, tu peux aussi mettre un coup de boule ou casser une jambe, tu prends 1, 2 ou 3 matchs de suspensions, au rugby tu mets une fourchette, tu prends 1 an....

Et ce laxisme toléré puis institutionnalisé au plus haut niveau envers les règles les plus élémentaires de respect , rejaillit partout, des tribunes aux terrains amateurs. C'est un des noeuds du problème.

Donc, tu aurais pû aussi bien que moi écrire ce que je disais plus haut; à savoir que c'est toujours autour des terrains de foot (et pas seulement des stades médiatisés) qu'on trouve violence, haine et autres concepts avilissants.

C'est vrai qu'une bonne générale, c'est ni de la haine ni de la violence... Y'a des matchs de rugby (de bas niveau) qui attisent autant de haine qu'un match de foot... Faut arrêter de défendre à tout prix ce sport, et d'enfoncer le foot alors que localement, ils connaissent à peu près les mêmes dérives (souvenez-vous de la bonne baston à bourgoin, où les papys étaient pas les derniers à matraquer :blink: ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas

Pour avoir jouer en série (puis en fédéral) j'ai connu bons nombres de générale sur le terrain. Mais toujours, au coup de sifflet final, tout s'arrête, et on boit un coup ensemble.

Une seule fois, on ne s'est pas rendu au buffet d'après match, car il y avait eu connivence visible entre l'arbitre et l'adversaire.

La générale est un fait de jeu. Les cris, insultes et menaces que j'ai entendus ce dimanche, n'avait rien de fait de jeu.

Et je pourrai t'en raconter des histoires, des battes de base-ball, de vestiaires dévalisés, de couteau sortie et autres. Toujours autour des terrains de foot, jamais vu autour d'un terrain de rugby.

Je me souviens d'un auditeur de RMC appelant Moscato pour lui dire qu'aller voir des matchs de foot à Auxerre, c'était cool, et qu'une fois il avait même bu un coup avec les supporteurs adverses...et Moscato de lui répondre que lui, il le faisait tous les dimanches et ce depuis l'école de rugby.... :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
Pour avoir jouer en série (puis en fédéral) j'ai connu bons nombres de générale sur le terrain. Mais toujours, au coup de sifflet final, tout s'arrête, et on boit un coup ensemble.

Une seule fois, on ne s'est pas rendu au buffet d'après match, car il y avait eu connivence visible entre l'arbitre et l'adversaire.

La générale est un fait de jeu. Les cris, insultes et menaces que j'ai entendus ce dimanche, n'avait rien de fait de jeu.

Et je pourrai t'en raconter des histoires, des battes de base-ball, de vestiaires dévalisés, de couteau sortie et autres. Toujours autour des terrains de foot, jamais vu autour d'un terrain de rugby.

Je me souviens d'un auditeur de RMC appelant Moscato pour lui dire qu'aller voir des matchs de foot à Auxerre, c'était cool, et qu'une fois il avait même bu un coup avec les supporteurs adverses...et Moscato de lui répondre que lui, il le faisait tous les dimanches et ce depuis l'école de rugby.... :sorcerer:

ce qui est sympa avec mahatma c qu'il nous fait tjrs dire ce qu'on a pas écrit :blink:

quelle que soit la manière avec laquelle on prend le problème, le foot véhicule un système de valeurs pitoyable : le chauvinisme primaire, l'argent fou, l'irrespect de l'adversaire, la non convivialité, la violence gratuite, ...

comment veut-on qu'un pitchoun ait le juste rapport à la vie lorsqu'il va voir un joueur payé 94 millions d'euros ?

comment veut-on qu'un pitchoun ait le respect de l'autre lorsqu'il entend des sifflets du début à la fin d'un match de foot ?

comment veut-on qu'un pitchoun comprenne le sens de "convivença" lorsque les supporters de l'équipe adverse sont amenés au stade par des CRS ?

si j'étais mika, je poserai une seule question : quel parent ici aurait l'esprit tranquille en laissant son gamin aller voir seul un match de foot ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxence

Je suis d'accord avec toi sur les valeurs très négatives que véhicule le foot, mais là où je rejoins Mahatma, c'est que le foot, en tant que jeu, ne porte pas en lui-même ces valeurs. Il n'a pas créé ces valeurs, car elles existaient dans la société avant le foot, et existent aussi en dehors du foot. On peut même dire que le foot est finalement le reflet de notre société...

C'est la manière dont le foot s'est développé qui est en cause. Comme c'est un sport de masse, plutôt populaire, on y retrouve les poblèmes qu'on peut rencontrer dans des quartiers pas faciles du monde entier (violence), mais c'est aussi un sport où il y a beaucoup d'argent, et là on y retrouve les problèmes qu'on peut rencontrer dans la finance internationale (l'argent au-dessus de tout, rémunérations indécentes, inégalités abyssales, etc).

Et pourquoi il y a de tels problèmes ? Parce que depuis 30 ans, le foot a connu une croissance exponentielle sur tous les plans, mais cette croissance s'est faite de manière laxiste, sans véritable régulation (il faut dire que ce phénomène, mondial, n'était pas facile à maîtriser).

Pour ce qui est du chauvinisme, il y en a dans tous les sports où il y a une compétition entre pays ou régions, mais ce chauvinisme peut s'exprimer de façon plus violente dans le foot.

Ces dérives auraient pu toucher n'importe quel autre sport se pratiquant dans des stades et connaissant le même type de développement que le foot.

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas
Je suis d'accord avec toi sur les valeurs très négatives que véhicule le foot, mais là où je rejoins Mahatma, c'est que le foot, en tant que jeu, ne porte pas en lui-même ces valeurs. Il n'a pas créé ces valeurs, car elles existaient dans la société avant le foot, et existent aussi en dehors du foot. On peut même dire que le foot est finalement le reflet de notre société...

C'est la manière dont le foot s'est développé qui est en cause. Comme c'est un sport de masse, plutôt populaire, on y retrouve les poblèmes qu'on peut rencontrer dans des quartiers pas faciles du monde entier (violence), mais c'est aussi un sport où il y a beaucoup d'argent, et là on y retrouve les problèmes qu'on peut rencontrer dans la finance internationale (l'argent au-dessus de tout, rémunérations indécentes, inégalités abyssales, etc).

Et pourquoi il y a de tels problèmes ? Parce que depuis 30 ans, le foot a connu une croissance exponentielle sur tous les plans, mais cette croissance s'est faite de manière laxiste, sans véritable régulation (il faut dire que ce phénomène, mondial, n'était pas facile à maîtriser).

Pour ce qui est du chauvinisme, il y en a dans tous les sports où il y a une compétition entre pays ou régions, mais ce chauvinisme peut s'exprimer de façon plus violente dans le foot.

Ces dérives auraient pu toucher n'importe quel autre sport se pratiquant dans des stades et connaissant le même type de développement que le foot.

Je ne suis pas d'accord avec ta dernière phrase (le reste pas de pb).

Pas d'accord, car dire que les autres sports auraient pu être touchés, c'est enlever trop vite la part de responsabilité qui incombe à ses dirigeants.

Tout le monde a vu dans les années 80 s'installer au Parc des Princes les néo-fachistes qui lèvent le bras à toute occasion. Mais aucun dirigeant ou joueur n'a dit quoi que ce soit.

Car surtout, ne pas tuer la poule au oeuf d'or.

Aucune autre sport n'aurait vendu son ame pour de l'argent. Ni au rugby ni ailleurs.

Brive qui vient de connaître un pb avec un supporteur cherche une solution pour le faire exclure de stade à vie. Une volonté qui n'a jamais existé au foot.

Dans l'école de rugby de mon club, un gamin même s'il est bon, n'est pas conservé s'il a un mauvais comportement, au foot, on tolère tout si un mome joue bien.

Donc d'accord pour dire que le jeu n'est pas différent des autres, mais absolument pas d'accord pour voir la violence qu'il engendre comme une fatalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi
Je suis d'accord avec toi sur les valeurs très négatives que véhicule le foot, mais là où je rejoins Mahatma, c'est que le foot, en tant que jeu, ne porte pas en lui-même ces valeurs. Il n'a pas créé ces valeurs, car elles existaient dans la société avant le foot, et existent aussi en dehors du foot. On peut même dire que le foot est finalement le reflet de notre société...

C'est la manière dont le foot s'est développé qui est en cause. Comme c'est un sport de masse, plutôt populaire, on y retrouve les poblèmes qu'on peut rencontrer dans des quartiers pas faciles du monde entier (violence), mais c'est aussi un sport où il y a beaucoup d'argent, et là on y retrouve les problèmes qu'on peut rencontrer dans la finance internationale (l'argent au-dessus de tout, rémunérations indécentes, inégalités abyssales, etc).

Et pourquoi il y a de tels problèmes ? Parce que depuis 30 ans, le foot a connu une croissance exponentielle sur tous les plans, mais cette croissance s'est faite de manière laxiste, sans véritable régulation (il faut dire que ce phénomène, mondial, n'était pas facile à maîtriser).

Pour ce qui est du chauvinisme, il y en a dans tous les sports où il y a une compétition entre pays ou régions, mais ce chauvinisme peut s'exprimer de façon plus violente dans le foot.

Ces dérives auraient pu toucher n'importe quel autre sport se pratiquant dans des stades et connaissant le même type de développement que le foot.

Je ne suis pas d'accord avec ta dernière phrase (le reste pas de pb).

Pas d'accord, car dire que les autres sports auraient pu être touchés, c'est enlever trop vite la part de responsabilité qui incombe à ses dirigeants.

Tout le monde a vu dans les années 80 s'installer au Parc des Princes les néo-fachistes qui lèvent le bras à toute occasion. Mais aucun dirigeant ou joueur n'a dit quoi que ce soit.

Car surtout, ne pas tuer la poule au oeuf d'or.

Aucune autre sport n'aurait vendu son ame pour de l'argent. Ni au rugby ni ailleurs.

Brive qui vient de connaître un pb avec un supporteur cherche une solution pour le faire exclure de stade à vie. Une volonté qui n'a jamais existé au foot.

Dans l'école de rugby de mon club, un gamin même s'il est bon, n'est pas conservé s'il a un mauvais comportement, au foot, on tolère tout si un mome joue bien.

Donc d'accord pour dire que le jeu n'est pas différent des autres, mais absolument pas d'accord pour voir la violence qu'il engendre comme une fatalité.

Le jour où ton gamin dans l'école de rugby vaudra des millions d'euros (et permettre au club de subsister financierement pendant des années) et que la population dans les stades de foot seront les mêmes que dans le rugby, on pourra juger de la réaction de tous les dirigeants du rugby et voir si certains acteurs ne fermeront pas parfois les yeux...

Je suis d'accord que les dirigeants du foot ont été trop laxistes mais ils ont essuyé les platres et ont été débordés par l'ampleur. Ce qui ne les excuse pas. Mais pas sûr que les dirigeants d'un autre sport auraient fait mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
SCA
Pour avoir jouer en série (puis en fédéral) j'ai connu bons nombres de générale sur le terrain. Mais toujours, au coup de sifflet final, tout s'arrête, et on boit un coup ensemble.

Une seule fois, on ne s'est pas rendu au buffet d'après match, car il y avait eu connivence visible entre l'arbitre et l'adversaire.

T'as jamais joué en Ariège ou en Languedoc Rousillon :whist::whist: .

J'ai connu des bastons ( rarement ) lors de reception d'après match, certes jamais de générale, mais des un contre un, vite calmé par les autres :sorcerer:

En revanche des sorties de stade houleuse, ça existe malheureusement plus que tu ne le crois au Rugby. Arrétons de jouer au bisounours. Oui il y arrive qu'il y ait des bagarres dans les tribunes, oui on est souvent reparti dans notre bus en courant avec nos crampons dans les mains, oui on a souvent protégé les arbitres des trois ou quatres alcolos qui passent le match à insulter tout le monde, oui il y a des grillages autour des terrains entre autre dans le Languedoc Rousillon, oui le public adore les générales.

Si je n'ai jamais eu peur sur un terrain, j'ai souvent flippé lors des sorties des vestiaires ou du terrain.

De toute façon, dès qu'il y a foule, il y a un sentiment d'impunité chez les individus avec tous les excès que cela comporte.

En revanche, il n'y a pas, encore, l'ultra violence que l'on connait au Foot de haut niveau.

Ce qui est d'ailleurs amusant, il y a, me semble-t-il, plus d'actes violents dans le rugby amateur que dans le foot amateur et c'est l'inverse au niveau supérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
menelas
Pour avoir jouer en série (puis en fédéral) j'ai connu bons nombres de générale sur le terrain. Mais toujours, au coup de sifflet final, tout s'arrête, et on boit un coup ensemble.

Une seule fois, on ne s'est pas rendu au buffet d'après match, car il y avait eu connivence visible entre l'arbitre et l'adversaire.

T'as jamais joué en Ariège ou en Languedoc Rousillon :whist::whist: .

J'ai connu des bastons ( rarement ) lors de reception d'après match, certes jamais de générale, mais des un contre un, vite calmé par les autres :sorcerer:

En revanche des sorties de stade houleuse, ça existe malheureusement plus que tu ne le crois au Rugby. Arrétons de jouer au bisounours. Oui il y arrive qu'il y ait des bagarres dans les tribunes, oui on est souvent reparti dans notre bus en courant avec nos crampons dans les mains, oui on a souvent protégé les arbitres des trois ou quatres alcolos qui passent le match à insulter tout le monde, oui il y a des grillages autour des terrains entre autre dans le Languedoc Rousillon, oui le public adore les générales.

Si je n'ai jamais eu peur sur un terrain, j'ai souvent flippé lors des sorties des vestiaires ou du terrain.

De toute façon, dès qu'il y a foule, il y a un sentiment d'impunité chez les individus avec tous les excès que cela comporte.

En revanche, il n'y a pas, encore, l'ultra violence que l'on connait au Foot de haut niveau.

Ce qui est d'ailleurs amusant, il y a, me semble-t-il, plus d'actes violents dans le rugby amateur que dans le foot amateur et c'est l'inverse au niveau supérieur.

Je veux bien te croire, mais moi, je n'ai jamais connu ce que tu décris.

Je n'ai jamais eu peur, ni sur un terrain, ni hors du terrain. Sinon, je crois que j'aurais fait autre chose.

C'est un peu inquètant ce que tu décris non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
SCA
Pour avoir jouer en série (puis en fédéral) j'ai connu bons nombres de générale sur le terrain. Mais toujours, au coup de sifflet final, tout s'arrête, et on boit un coup ensemble.

Une seule fois, on ne s'est pas rendu au buffet d'après match, car il y avait eu connivence visible entre l'arbitre et l'adversaire.

T'as jamais joué en Ariège ou en Languedoc Rousillon :whist::whist: .

J'ai connu des bastons ( rarement ) lors de reception d'après match, certes jamais de générale, mais des un contre un, vite calmé par les autres :sorcerer:

En revanche des sorties de stade houleuse, ça existe malheureusement plus que tu ne le crois au Rugby. Arrétons de jouer au bisounours. Oui il y arrive qu'il y ait des bagarres dans les tribunes, oui on est souvent reparti dans notre bus en courant avec nos crampons dans les mains, oui on a souvent protégé les arbitres des trois ou quatres alcolos qui passent le match à insulter tout le monde, oui il y a des grillages autour des terrains entre autre dans le Languedoc Rousillon, oui le public adore les générales.

Si je n'ai jamais eu peur sur un terrain, j'ai souvent flippé lors des sorties des vestiaires ou du terrain.

De toute façon, dès qu'il y a foule, il y a un sentiment d'impunité chez les individus avec tous les excès que cela comporte.

En revanche, il n'y a pas, encore, l'ultra violence que l'on connait au Foot de haut niveau.

Ce qui est d'ailleurs amusant, il y a, me semble-t-il, plus d'actes violents dans le rugby amateur que dans le foot amateur et c'est l'inverse au niveau supérieur.

Je veux bien te croire, mais moi, je n'ai jamais connu ce que tu décris.

Je n'ai jamais eu peur, ni sur un terrain, ni hors du terrain. Sinon, je crois que j'aurais fait autre chose.

C'est un peu inquètant ce que tu décris non?

Je ne sais pas si c'est inquiétant ou tout simplement humain, ce fameux phénomène de foule mélé à de vieilles querelles, à la bagarre de fête de village d'y a 6 mois, à l'alcool... Je ne sais pas dans quel comité tu as joué, mais je t'assure que ce n'était pas toujours la fête dans certains secteurs du grand sud ( surtout si tu gagnais :smile: ).

Tu sais, ces histoires, si j'en crois les discussions d'apéro entre anciens joueurs, on les a tous connu...Certaines sortent au grand jour ( cf Gaillac/Nimes match pour la montée en ProD2 il y a 3/4 ans), mais il y a un paquet qui reste tue parce que ''c'est pas esprit rugby". Et puis il n'y a jamais eu de mort non plus...

Ca n'empêche que cela reste un sport superbe et que le plaisir que j'ai eu à le pratiquer pendant des années est toujours vivace.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabi

L'article ci-dessous sur l'agression dont a été victime le supporter du TFC à Belgrade montre bien que, trés souvent, on parle de la violence dans le foot parce que le foot est le sport le plus populaire et le plus médiatique.

On est loin de certaine théorie disant que le foot porte la violence dans l'essence même de son jeu.

« C'était une bande de colosses »

Le directeur général du Toulouse FC, l'ancien joueur Jean-François Soucasse, laisse entendre ce jeudi dans La Dépêche du midi que les agresseurs du groupe de supporters toulousain, la semaine dernière à Belgrade, n'avaient peut-être rien à voir avec le match de Ligue Europa programmé en soirée, et qu'ils seraient peut-être des voyous de droit commun.

«Rien ne prouve qu'il s'agissait de supporters du Partizan. Au contraire, dit Soucasse au quotidien toulousain. C'était une bande de colosses qui étaient descendus en ville armés de battes de base-ball. Ce soir là, il y avait aussi la gay-pride. Ils défilaient dans une rue commerçante (...) bordée de commerces quand ils ont trouvé le groupe de Toulousains. Ces jeunes, nous les connaissons, ce sont des garçons bien. Ils visitaient Belgrade tranquillement et n'étaient même pas en tenue de supporters.»

Pas de panique avant le retour

A dix semaines du match retour entre les deux clubs au Stadium, le DG toulousain ne joue pas la carte de l'affolement et annonce sa volonté de se conformer aux recommandations des pouvoirs publics. «Nous avons l'habitude d'organiser des matches internationaux. Si la préfecture préconise cent personnes pour la sécurité, on met ce qu'il faut en nombre de policiers.» Soucasse a toute confiance dans les installations du Stadium, «46 cameras de surveillance qui peuvent zoomer jusqu'à l'iris de l'oeil », et «l'un des PC les plus beaux de France et qui est toujours activé.»

Il confirme que Toulouse maintiendra, contre le Partizan, et contre le PSG, en L1, des animations autour du stade avant la rencontre. «Nous voulons un stade familial, convivial. Je crois en la valeur des symboles.» L'état du jeune supporter toulousain Brice Taton, opéré deux fois à Belgrade, reste très préoccupant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mahatma
Donc, tu aurais pû aussi bien que moi écrire ce que je disais plus haut; à savoir que c'est toujours autour des terrains de foot (et pas seulement des stades médiatisés) qu'on trouve violence, haine et autres concepts avilissants.

et jamais autour des terrains du rugby? Tu crois vraiment ce que tu dis?

demande aux joueurs de couleurs tous les propos d'amour qu'ils entendent à leur encontre sur les terrains amateurs du grand sud...

Share this post


Link to post
Share on other sites
matbey
Ce qui est d'ailleurs amusant, il y a, me semble-t-il, plus d'actes violents dans le rugby amateur que dans le foot amateur et c'est l'inverse au niveau supérieur.

Tu te bases sur quoi pour dire ça? Et est-ce plutôt en relatif ou en absolu? Il y a tellement plus de matchs de foot amateur que de match de rugby amateur, ça me paraît bizarre comme affirmation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gismo
et les dirigeants du monde du foot ne sont pas les seuls responsables, quand ils se montrent sévères et punissent, ils se font désavouer par les instances supérieurs...

ici:

http://www.lequipe.fr/Football/breves2009/...-en-colere.html

Ce n'est pas parce que cela touche le PSG, club fidèle à mon coeur depuis 1982, mais il y a dans ce pays des juridictions qu'il faut respecter.

Je ne vois pas en quoi l'avis de la commission de discipline la FFF serait supérieur voire meilleur que celui du CNOSF.

Perso, je trouve affligeant, lâche et immoral de vouloir faire porter sur les clubs les conneries de quelques illuminés nottament par des retraits de points.

Punaise mais promulguez des lois : un connerie dans un stade = 5 ans d'interdiction de stade comme en Angleterre. Un club de foot n'est pas un représentant de l'ordre public et ne peut pas gérer cela seul.

Edited by Gismo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
Je suis d'accord avec toi sur les valeurs très négatives que véhicule le foot, mais là où je rejoins Mahatma, c'est que le foot, en tant que jeu, ne porte pas en lui-même ces valeurs. Il n'a pas créé ces valeurs, car elles existaient dans la société avant le foot, et existent aussi en dehors du foot. On peut même dire que le foot est finalement le reflet de notre société...

C'est la manière dont le foot s'est développé qui est en cause. Comme c'est un sport de masse, plutôt populaire, on y retrouve les poblèmes qu'on peut rencontrer dans des quartiers pas faciles du monde entier (violence), mais c'est aussi un sport où il y a beaucoup d'argent, et là on y retrouve les problèmes qu'on peut rencontrer dans la finance internationale (l'argent au-dessus de tout, rémunérations indécentes, inégalités abyssales, etc).

Et pourquoi il y a de tels problèmes ? Parce que depuis 30 ans, le foot a connu une croissance exponentielle sur tous les plans, mais cette croissance s'est faite de manière laxiste, sans véritable régulation (il faut dire que ce phénomène, mondial, n'était pas facile à maîtriser).

Pour ce qui est du chauvinisme, il y en a dans tous les sports où il y a une compétition entre pays ou régions, mais ce chauvinisme peut s'exprimer de façon plus violente dans le foot.

Ces dérives auraient pu toucher n'importe quel autre sport se pratiquant dans des stades et connaissant le même type de développement que le foot.

on est d'accord maxence. le responsable n'est pas le jeu en lui-même.

il s'agit des dirigeants du foot et politiques de notre pays, du système économique dans lequel on est. On peut d'ailleurs faire bcq d'analogies avec la crise financière.

on vocifère lorsqu'il y a des catastrophes. on prend des mesurettes pour dire qu'on ... et l'histoire continue jusqu'à la prochaine crise.

toute cette violence arrange finalement les politiques.

et je suis d'accord avec gismo : une violence = stade vide pendant 1 mois, deuxième violence = 3 mois, troisième violence = 6 mois etc...

personne n'en a le courage, ni les dirigeants du foot ni les politiques.

c comme l'arbitrage vidéo, les footeux n'ont même pas assez d'intelligence pour introduire de l'équité sportive dans leurs décisions. c'est dire que pour le reste, le chemin est long !

Edited by perrot

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mahatma
et je suis d'accord avec gismo : une violence = stade vide pendant 1 mois, deuxième violence = 3 mois, troisième violence = 6 mois etc...

personne n'en a le courage, ni les dirigeants du foot ni les politiques.

c comme l'arbitrage vidéo, les footeux n'ont même pas assez d'intelligence pour introduire de l'équité sportive dans leurs décisions. c'est dire que pour le reste, le chemin est long !

gismo dit le contraire....

mais je suis d'accord avec toi et contre l'avis de gismo. Match à huis-clos dès que la ligne jaune est dépassée et vous verrez que les groupes supporters, privés de leur plaisir, feront le ménage d'eux-même. surtout au PSG....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxence

Pour illustrer ce topic, je conseille A Mort l'arbitre, film de Jean-Pierre Mocky (1983)... en DVD, ou 2 € 99 sur Canal Play... :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest perrot
et je suis d'accord avec gismo : une violence = stade vide pendant 1 mois, deuxième violence = 3 mois, troisième violence = 6 mois etc...

personne n'en a le courage, ni les dirigeants du foot ni les politiques.

c comme l'arbitrage vidéo, les footeux n'ont même pas assez d'intelligence pour introduire de l'équité sportive dans leurs décisions. c'est dire que pour le reste, le chemin est long !

gismo dit le contraire....

mais je suis d'accord avec toi et contre l'avis de gismo. Match à huis-clos dès que la ligne jaune est dépassée et vous verrez que les groupes supporters, privés de leur plaisir, feront le ménage d'eux-même. surtout au PSG....

j'avais du mal lire ... au fait, juste à titre d'anecdote, on a failli déclencher une bagarre au roquebrune pendant USAP/ASM à cause de ... je vous laisse deviner.

ils scandaient "morts aux clermontois. perpignannais, massacrez les"

On leur a gentiment expliqué qu'on était pas au f............. et là ils ont commencé à s'exciter tout seul.

d'ailleurs, si un lyonnais avait été au roquebrune, je pense que malheureusement pour lui, il ne serait pas rentré indemne :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
MICHEL63
et je suis d'accord avec gismo : une violence = stade vide pendant 1 mois, deuxième violence = 3 mois, troisième violence = 6 mois etc...

personne n'en a le courage, ni les dirigeants du foot ni les politiques.

c comme l'arbitrage vidéo, les footeux n'ont même pas assez d'intelligence pour introduire de l'équité sportive dans leurs décisions. c'est dire que pour le reste, le chemin est long !

gismo dit le contraire....

mais je suis d'accord avec toi et contre l'avis de gismo. Match à huis-clos dès que la ligne jaune est dépassée et vous verrez que les groupes supporters, privés de leur plaisir, feront le ménage d'eux-même. surtout au PSG....

j'avais du mal lire ... au fait, juste à titre d'anecdote, on a failli déclencher une bagarre au roquebrune pendant USAP/ASM à cause de ... je vous laisse deviner.

ils scandaient "morts aux clermontois. perpignannais, massacrez les"

On leur a gentiment expliqué qu'on était pas au f............. et là ils ont commencé à s'exciter tout seul.

d'ailleurs, si un lyonnais avait été au roquebrune, je pense que malheureusement pour lui, il ne serait pas rentré indemne :sorcerer:

Et on leurs a fait quoi aux mecs du roquebrune ?

On vie dans un monde de fous parfois :sorcerer:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...